Retour à la page d'accueil
du site
Dictionnaire du Mouvement Ouvrier Seynois
Notices rédigées par
Jacques GIRAULT
 
BARLATIER Édouard
Retour au Dictionnaire du Mouvement Ouvrier

BARLATIER Édouard, Joseph, Eugène.

Né le 18 septembre 1890 à La Seyne (Var), fils d'un charpentier, Edouard Barlatier devint apprenti à l'Arsenal maritime de (Artillerie navale) le 21 novembre 1906. Engagé pour trois ans dans la Marine (armuriers) d'octobre 1908 à octobre 1911, il fut réadmis à l'Arsenal et devint ajusteur en juillet 1919. Gréviste les 6, 7 et 8 mai 1920, il subit une réduction de salaire horaire de 0,10 F pendant vingt-quatre jours. Marié à La Seyne en décembre 1919, il habitait rue Franchipani.

Socialiste SFIO, franc-maçon, Barlatier devint conseiller municipal le 2 mai 1925 sur la liste " rouge du Cartel " avec 2 393 voix sur 4 667 inscrits (commission des travaux). Pour l'élection législative de 1928, il était le secrétaire du comité local qui soutenait le candidat SFIO Renaudel. Réélu le 5 mai 1929 sur la liste " socialiste et d'union des rouges " avec 2 167 voix sur 5 077 inscrits, il participait à la commission des Finances. Secrétaire de la section SFIO en 1930, il présidait alors régulièrement les réunions socialistes à la Bourse du Travail et participait aux congrès fédéraux. En 1932, il faisait partie du comité central qui soutenait Renaudel pour l'élection législative. À la fin de 1933, avec ses camarades seynois (voir Lamarque), il choisit l'autonomie plutôt que l'adhésion au Parti socialiste de France. En mars 1934, il réadhéra à la SFIO. Aussi figurait-il sur la liste socialiste pour les élections municipales de 1935. Au premier tour, il obtint 1 458 voix sur 5 893 inscrits et fut élu au deuxième tour avec 2 492 voix. Toujours membre de la commission des finances, délégué cantonal, il fut révoqué avec tous ses collègues au début de 1941.

Devenu chef ouvrier en juillet 1938, Barlatier, gréviste le 30 novembre 1938, subit trois mois de réduction de salaire horaire de 0,10 F et un jour de mise à pied. Retraité le 1er juillet 1941, il mourut à La Seyne, le 25 octobre 1945.

SOURCES : Arch. Nat. F7/13085. - Arch. Dép. Var, 2 M 7.30.3 ; 2 M 7.31.I ; 2 m 7.32.I ; 2 M 7.35.3. - Arch. Com. La Seyne. - Arch. Troisième Région mar. : AN 9, dossier individuel. - Presse locale.

J. Girault