Retour à la page d'accueil
du site
Dictionnaire du Mouvement Ouvrier Seynois
Notices rédigées par
Jacques GIRAULT
 
MICHEL Louis
Retour au Dictionnaire du Mouvement Ouvrier
 

MICHEL Louis.

Né à La Seyne (Var), le 3 janvier 1880, fils d'un charpentier Louis Michel reçut tous les sacrements catholiques. Entré à l'Ecole normale d'instituteurs de Draguignan (Var) en 1897, il effectua son service militaire dans l'Infanterie. Instituteur à Saint-Cyr, puis à La Seyne, marié à Sanary (Var) en avril 1907, après avoir été mobilisé comme fantassin, il acheva la Première Guerre mondiale comme conducteur-ambulancier en Lorraine. Il reçut du Ministère du Travail, en 1921, une récompense en raison de "services [] rendus aux sociétés de secours mutuels.

Louis Michel devint archiviste-bibliothécaire au sein du bureau de l'Union générale des membres de l'enseignement public, section départementale du Syndicat national, en mai 1923. Il conserva cette responsabilité jusqu'à l'été 1927. Ayant refusé de s'engager à prêter son concours aux commissions d'examen du Certificat d'études primaires et des bourses, il fut exclu du syndicat lors de l'assemblée générale du 23 juillet 1931.

Retraité depuis décembre 1934, au début de la guerre, Michel fut rappelé pour enseigner à l'Ecole Martini tout en se montrant hostile au gouvernement de Vichy.

Veuf, Michel mourut à La Seyne, le 2 mars 1970.

SOURCES : Presse syndicale. - Renseignements fournis par Monsieur Flotte-Michel, neveu de l'intéressé et par M. Autran.