Retour à la page d'accueil
du site
Dictionnaire du Mouvement Ouvrier Seynois
Notices rédigées par
Jacques GIRAULT
 
PHILIPOT Albert
Retour au Dictionnaire du Mouvement Ouvrier
 

PHILIPOT Albert, Louis.

Né le 3 avril 1897 à Saint-Pierre-Quilbignon (Brest, Finistère), fils d'un pilote de la flotte devenu commandant d'un câblier basé à La Seyne (Var), Albert Philipot devint commis de Marine à l'Arsenal maritime de Toulon. Il se maria en septembre 1919 à La Seyne avec la fille du militant socialiste Charles Albert (voir ce nom). Socialiste S.F.I.O., Franc-maçon, candidat aux élections municipales, le 3 mai 1925, sur la liste "rouge du Cartel", il fut élu avec 2 360 voix sur 4 667 inscrits. Membre des commissions des finances et des fêtes, candidat à nouveau sur la liste "socialiste et d'union des rouges", il fut réélu, le 5 mai 1929, avec 2 125 voix sur 5 077 inscrits. Il devint membre de la commission de l'Instruction publique, de l'hygiène, de l'agriculture, des sports et des ¤uvres sociales. Il figurait dans le comité central de soutien au candidat socialiste S.F.I.O. pour les élections législatives de 1932.

A la fin de 1933, Philipot, avec quelques militants seynois, passa au Parti socialiste de France. Candidat sur la liste "socialiste d'action républicaine et sociale", il obtint, le 5 mai 1935, 1 540 voix sur 5 893 inscrits et 2 070 voix au deuxième tour. Membre des comités de soutien aux candidats du Parti socialiste de France, puis de l'Union socialiste et républicaine aux élections législatives de 1935 et de 1936, il fit partie de la commission d'unification à La Seyne qui rassembla le Parti socialiste S.F.I.O. et l'Union socialiste et républicaine à la fin du Front populaire. Parallèlement, il déployait une activité syndicale à l'Arsenal maritime.

Philipot mourut le 13 novembre 1960 à La Seyne.

SOURCES : Arch. Dép. Var, 2 M 7 30 3, 31 1, 32 1, 33 1, 35 3, 4 M 59 3, 3 Z 16 8.- Arch. Com. La Seyne.- Sources orales.- Presse locale.