La Seyne-sur-Mer (Var)  La Seyne-sur-Mer (Var)

Retour à la page d'accueil du site
Forum du site

jcautran.free.fr

Retour à la page d'accueil du forum
Généalogie :

Le patronyme Autran et les autres patronymes apparentés à la famille Autran

 

Détail des échanges de correspondances à propos du patronyme Autran : Autran (de Barjols), Autran (des Baux-de-Provence), Autran (de Draguignan), Autran (de La Garde), Autran (de Hyères), Autran (de Saint-Cézaire), Autran (de Giens), Autran (de La Seyne (1)), Autran (de La Seyne (2)), Autran à La Seyne en 1891, Autran (de Seillans), Autran (de Sillans-la-Cascade), Autran (des Alpes-de-Haute-Provence), Autran (des Bouches-du-Rhône), Autran du Var en général, Autran (du Var et des Alpes Maritimes), Autran (de Dordogne), Autran (de la Drôme), Autran (du Vaucluse), Autran (d'Allemagne), Autran (du Brésil), Autran ou Autrán (des pays espagnols), Autran (USA-Californie), Autran ou Autrand (USA-Nebraska), Autran Amédée, Autran Charles (écrivain), Autran (capitaine), Autran et Curnier (patronymes), Autran Emile Jean (1), Autran Emile Jean (2), Autran Eugène (botaniste de Genève), Autran Georges (peintre), Autran M. (peintre), Autran Henriette, Autran Victor (artiste lyrique), Autrand (des Alpes de Haute-Provence et du du Vaucluse)

et des autres patronymes apparentés à la famille Autran : Ader, Agasse, Arlès, Assié/Assier, Aubert (1), Aubert (2), Audibert, Bagliotto, Bélière, Brun, Cabal, Caillol, Cauvin (1), Cauvin (2), Curet, Dépret (1), Dépret (2), Fille, Galvez, Gasc, Graglia, Hugues, Jouvenceau, Mabily (1), Mabily (2), Martinenq, Massol (1), Massol (2), Mauri, Mauron, Méla, Merle, Meunier, Millou, Montels, Piolet (1), Piolet (2), Piolet (3), Roussel, Sabbatier, Sage, Savona, Surle, Tagliamacco, Vial

NB. Pour ce qui concerne notre ancêtre Autran Édouard, dit « Delmont », comédien, acteur de théâtre et de cinéma, voir la page spéciale du forum qui lui est consacrée.




13-20 décembre 2016 : Familles Savona et Fille

Q1. (via Geneanet)

Bonjour Mr AUTRAN, en faisant des recherches sur généanet, je suis tombé sur une partie commune avec votre arbre, je pense. Je suis l'arrière petit fils de Camille SAVONA, mariée avec E.F.E FILLE. Pensez-vous que des recherches en Italie seraient fructueuses ?

Cdt EF

R1.

Cher Monsieur,

Oui, nous avons une partie commune entre nos arbres. Vous avez certainement vu sur Geneanet quel était mon lien avec la branche SAVONA, originaire de Pieve di Teco. C’est mon grand-père paternel, Simon AUTRAN, qui, veuf, avait épousé en secondes noces Joséphine GUIMBERTY (1891-1974), fille de Pierre GUIMBERTY et d’Angèle SAVONA, née en 1870 à Pieve di Teco, qui avait une sœur, Camille SAVONA, née en 1865 et qui avait épousé E.F.E. FILLE dont vous descendez.

1) J’ai assez bien connu certains membres de la famille FILLE, notamment Camille, cousin germain de Joséphine GUIMBERTY, et époux de Gisèle APESTEGUY (que mon père connaissait d’ailleurs déjà dans son enfance puisqu’ils avaient ensemble été à l’école des Sablettes dans les années 1917-1920). Camille FILLE et Gisèle venaient régulièrement chez mon grand-père à Mar-Vivo et ma famille leur avait rendu visite plusieurs fois à La Valette, avenue de la Libération, au tout début, à droite, de la montée de La Valette vers la corniche du Super-Toulon. Je ne sais plus combien ils avaient eu d’enfants. Je ne me souviens que d’un fils, Evariste, qui avait une dizaine d’années de plus que moi, qui faisait vers 1958-1960, des études de droit et qui hésitait alors entre les métiers de commissaire de police ou d’avocat. C’est probablement de lui que vous descendez. Mais le contact avec la famille FILLE s’est perdu après la disparition de mon grand-père en 1962.

2) La famille SAVONA a dû émigrer dans la région de Toulon-La Seyne.

Le phénomène de l'immigration italienne qui a concerné notre région s'est manifesté à trois périodes distinctes : le milieu du XIXe siècle, la fin du XIXe siècle, surtout dans les années 1875-1876, et l'après-guerre de 1914-1918 jusqu'en 1936.

Mais, d’après les recherches que je viens de mener dans l’état-civil de La Valette-du-Var, il apparaît que la famille SAVONA a dû venir en France au début des années 1870, vers 1872-73. Je viens en effet d’identifier deux autres filles du couple SAVONA-FASSONE, mortes en bas âge, l’une, Doménica, née vers 1867 à Pieve-di-Teco et décédée à La Valette en 1873 ; l’autre, Claire Françoise Marie, née à La Valette le 15 mai 1874 et décédée à l’âge de 3 jours.

On retrouve par ailleurs la famille SAVONA dans plusieurs recensements de La Valette à partir de 1876.
- Dans le recensement de 1872, il ne semblent pas figurer.
- Dans celui de 1876, la mère (« Benedicta FASSONNE femme SAVONO ») et ses deux filles, 11 et 6 ans, y apparaissent, rue de l’Égorgerie. Le père n’apparaît pas. Est-il absent de La Valette au moment du recensement, ou est-il toujours en Italie, n’ayant pas encore rejoint le reste de sa famille venue en France ??
- Dans celui de 1881, la famille [orthographiée SAVONNE] est au complet : François, cordonnier, 45 ans ; Benedète FASSONE, sa femme, 36 ans, journalière ; leurs filles Camille et Angéline, respectivement 16 et 12 ans. Ils habitent alors rue Nationale.
- Dans celui de 1886, ils ne sont plus que 3 [SAVONNE] (le père étant décédé en 1884) : Bénedetta, veuve SAVONNE, 40 ans, blanchisseuse ; Camille, 20 ans, blanchisseuse ; Angèle, 16 ans, jardinière. Elles habitent toujours rue Nationale.

NB. Je possède des copies d’écran de tous ces actes. Si vous ne les avez pas, je peux vous les communiquer, si vous voulez bien me donner une adresse e-mail.

3) Mais tout ceci ne répond pas à votre question principale à savoir si des recherches en Italie seraient fructueuses ?

Malheureusement, je n’ai pas de véritable expérience en la matière, n’ayant pas de branche d’origine italienne parmi mes ancêtres directs.

Tout ce que je peux vous dire, ayant demandé sur internet « rechercher ses ancêtres en Italie », qu’il y a un certain nombre de pistes de proposées, ainsi que de sites internet italiens de généalogie

Voyez par exemple à la page : http://www.guide-genealogie.com/guide/genealogie_italie.html

qui fournit les liens des sites à consulter :

•    Projet des ancêtres italiens : Rendre des registres d’état civil italiens consultables en ligne gratuitement
•    Généalogie - Italie : >Groupe de discussion : Groupe destiné aux généalogistes amateurs souhaitant communiquer et s'entraider sur la recherche de leurs racines familiales d'origines italiennes.
•    Archives italiennes : Des actes en lignes, des recherches par nom…
•    Groupes de discussions en généalogie : Pour voir d'autres listes, consulter la page du site
•    Ancêtres Italiens : Association généalogique basée à Paris : à ne pas manquer.
•    Gens Italia : En italien : Tapez le nom de famille à gauche dans "Cognome". Vous obtiendrez alors une carte avec la répartition géographique
•    Federazione delle Associazioni Italiane di Genealogia, Storia di Famiglia, Araldica e Scienze Documentarie : En italien : de nombreux liens
•    Ellis Island : En anglais : Des cousins aux Etats-Unis ? Base de données des immigrants américains : recherche par nom
•    Christian Serpero, généalogiste professionnel : Recherches généalogiques en Italie

Egalement : http://www.geneaita.org/fr/
Ou : http://www.geneanet.org/search/?country=ITA&region=LIG&subregion=IMP

C’est probablement plus compliqué que pour la France, vu que l’état-civil italien n’existe que depuis 1866, mais, avec de la patience, vous pourrez probablement obtenir des résultats.

Je fais faire quelques tentatives de mon côté et je vous tiendrai au courant si je trouve une piste intéressante.

Bonne continuation de vos recherches.

Bien cordialement.

Jean-Claude Autran

Q2.

Bonjour Mr AUTRAN,

Je vous remercie pour vos  précieuses lumières. Je suis le petit fils de Laurent FILLE (1899-1958) qui était le frère de Camille FILLE.

Evariste FILLE, cousin germain de mon père est DCD dernièrement, je sais.

De mon coté je possède quelques photos de famille, je vais rechercher pour savoir, si Angèle SAVONA y figure.

Pour votre proposition, cela sera avec plaisir.

Je réside dans les Corbières (11), mais mes parents sont toujours à La Valette-du-Var
 
Cdt EF





20 février 2013 - 26 février 2014 : Famille Millou

Q1a. (Par le site Geneanet)

Bonjour,

J'ai  dans mes relevés sur la Seyne :
Joseph Victor, né le 25/3/1820, fils de Grégoire et de Marie Scia, mariés à la Seyne le 2/11/1806.
Grégoire, né à la Seyne le 15/3/1784, fils de Antoine et de Thérése Vian, mariés à la Seyne le 3/6/1783.
Antoine, né à la Seyne le 24/7/1760, fils de Pierre et de Marguerite Pourquier, mariés à la Seyne le  26/4/1757
Pierre, fils de feu Joseph et de Marie Laurence lors de son mariage.

Cordialement

RP

Q1b.

Bonsoir,

C'est encore moi !

Je ne trouve pas la n de Hyppolite Joseph Marius en 1899. Par contre je trouve la n de Baptistin René Victor le 8/11/1902 ,fils de Laurent Marius et de C A Paul. Je trouve aussi la n de Aimable Alexandre Victor  le 6/4/1910, acte que je ne peux ouvrir, mais je suppose qu'il est aussi le fils de Laurent Marius.

Cordialement

RP

R1.

Bonjour,

Merci pour vos deux messages. Je n’avais encore jamais pris le temps de remonter très loin la branche des Millou (avec qui je suis apparenté respectivement via Aimable Mabily, Marcelle Mela, Clotilde Mela, Laurent Gavarry et Alexandrine Millou, fille de Joseph Victor). J’ai un second lien avec les Millou via Césarine Aimée Paul, épouse de Laurent Marius Millou et belle-sœur de Victor Mabily, qui était le père d’Aimable Mabily. J’ai enfin une Anne Autran, qui a épousé Henry Bousquet le 17 avril 1825 à La Seyne. Henry Bousquet étant le fils de Joseph Bousquet et de Marie Rose Millou, née en 1767 et fille de Pierre Millou.

Vos informations me permettent de beaucoup mieux comprendre la parenté entre ces différents Millou et de remonter beaucoup plus loin leur ascendance. Soyez en remercié.

Concernant maintenant la naissance d’Hippolyte Joseph Marius Millou en 1899, je ne vois pas ce personnage dans les tables décennales de La Seyne. J‘ai par contre 4 descendants de Laurent Marius Millou x Césarine Aimée Paul :

- Millou Hippolyte Joseph Victor (2 juillet 1895, La Seyne - 27 mars 1952, La Seyne)
- Millou Alexandrine Aimable (7 décembre 1897, La Seyne - 1919)
- Millou Baptistin René Victor (8 novembre 1902, La Seyne - ?)
- Millou Aimable Alexandre Victor (4 avril 1910, La Seyne - ?)

J’ai les actes des 4 membres de cette fratrie (copies d’écran des archives de La Seyne sur internet), que je peux vous faire parvenir, si vous pouvez me donner une adresse e-mail (je ne sais pas si l’on peut envoyer des photos en pièces jointes aux messages Geneanet).

A noter aussi que d’autres arbres Millou ont été mis sur Geneanet, notamment : http://gw2.geneanet.org/jpcarmi?lang=fr&p=pierre&n=millou

Bien cordialement,

Jean-Claude Autran

Q2.

bonjour

Ma femme étant une Millou, je leur fais la chasse. Je ne connais pas de lien entre votre branche et la sienne. Cependant lors d'une alerte si je peut aider un internaute, je le fais volontiers.

Cordialement

RP

Q3. (8 décembre 2013)

Bonsoir

J'ai dans un arbre : Joseph Victor né le 23/3/1820 à la Seyne fils de Grégoire et de Marie Paule Scia. Grégoire fils d'Antoine et de Théréze Vian, marié le 17/11/1806. Antoine fils de Pierre et de Marguerite Pourquier, né le 24/7/1760, marié le 3/6/1783.Pierre marié le 26/4/1757 fils de feu Joseph et de Marie Laurence.

Cordialement

RP

R3. (8 décembre 2013)

Bonjour,

Merci pour vos informations.

D'après les archives de ma messagerie, vous m'aviez déjà adressé des informations sur la généalogie des Millou en février dernier.

Voici la copie de la réponse que je vous avais faite : [copie de la réponse R1 ci-dessus]

Jean-Claude Autran

Q4.

Bonsoir

Je m'excuse, j'ai zappé le mail de février.

Pour ce qui est de l'acte de Hippolite Joseph Marius s'est une boulette de ma part, à oublier.

Cordialement

RP

Q5. (23 février 2014)

Bonsoir

Si je peux me permetre :

Joseph Silvestre N le 31/12/1762, M le 26/8/1783 à la Seyne avec Catherine Gravier dont : Marie Marguerite N le 8/6/1784, Euphrosine Claire Elisabeth N le 28/9/1786, Euphrosine Claire N le 14/9/1788, Jean Joseph Pierre Etienne N le 16/2/1790, Etienne Victor N le 26/12/1792, Ange Joseph Fortuné N le 4/2/1796 à Livourne(It), Antoine Auguste Mars  N le 23/11/1801. Joseph Silvestre décédé le 12/12/1838 à Marseille. Ange Jh Fortuné M à Marseille le 6/12/1820 avec A M Baptistine Nicolas dont Marius Henri N le 3/8/1831, M à Constantine le 2/10/1872 avec Coro Anna Héléna. Marius Henri décédé à Constantine le 31/3/1898. Etienne Victor M à Marseille le 26/4/1825 avec Sophie Victoire Silvestre dont Louis maris Alfred N le 11/3/1829, M à Marseille le 5/7/1873 avec Marie Françoise Vidal.

Cordialement

RP

R5.

Bonjour,

Un très grand merci pour tous ces détails sur cette branche Millou que je n'avais pas encore explorée et dont je vais pouvoir entreprendre l'étude détaillée grâce à vous.

Bien cordialement,

Jean-Claude Autran




19-26 février 2013 : Généalogie des Jouvenceau

Q1a. (Par le site Geneanet)

Monsieur bonsoir,

Grâce à vous et généanet j'ai pu avoir une accroche sur le patronyme de mon épouse "JOUVENCEAU". Vous avez un Jean Etienne JOUVENCEAU dans votre ascendence, qui est également dans celle de feu mon épouse. J'ai le père de ce Jean Étienne, il s'agit de "Barthélémy, "mort à Saint-Mandrier le 26 avril 1803 ; j'ai l'extrait de ce décès, il y est dit de père et de mère inconnu. Donc je ne connais sa date, ni le lieu de sa naissance. Je sais qu'il était marié avec "GUEIT" Marie Anne, qui serait née le 17 novembre 1733 à Six-Fours-les-Plages (j'ai son extrait de naissance qui veut qu'elle soit jumeaux avec Barthélémy. Ce couple Barthélémy JOUVENCEAU et Marie Anne GUEIT a eu un premiere enfant à Ollioulles, Marie Clère dont le nom de famille devient JUVENCEL-JUVENCEAU.

Ma question : avez-vous cherché à remonter cette lignée, ou pouvez vous m'aider s'il vous plait.

JP

R1.

Bonjour Monsieur,

Votre message a reçu toute mon attention. Jusqu’ici, je n’ai fait que peu de recherches sur cette branche JOUVENCEAU, qui est relativement périphérique par rapport à mes ancêtres. (Je m’y raccroche par Augustine Marie JOUVENCEAU, épouse Laurent Thomas Jean MABILY qui était cousin au 2e degré de mon arrière-arrière grand-mère Victoire Elisabeth Hortense MABILY).

J’étais remonté jusqu’à Jean Etienne JOUVENCEAU, mais pas au delà. Vous me donnez (ainsi que grâce à votre arbre en ligne Geneanet) de nombreux renseignements nouveaux sur ce Jean Etienne et sa fratrie, ainsi que sur ses parents Barthélémy JOUVENCEAU et Anne Marie GUEIT que je ne connaissais pas du tout, et je vous en remercie beaucoup.

Ceci dit, je découvre comme vous, dans l’acte de décès de Barthélémy JOUVENCEAU qu’il est né de parents inconnus, et je ne vois pas comment on peut résoudre cette difficulté. Il arrive qu’en compulsant de nombreux autres actes de la même période on trouve quelque indice permettant de comprendre pourquoi tel patronyme (pourquoi JOUVENCEAU ?) a été attribué à un enfant de parents inconnu. J’ai eu un cas semblable avec une arrière grand-mère et j’ai pu l’élucider en partie, mais c’était vers 1850. Tandis qu’avec des actes de cette époque (1733), qui sont pour moi difficiles à déchiffrer, je ne vois pas très bien comment progresser. Je ne vois donc pas comment vous aider sur ce point.


J’ai, par ailleurs, relevé une anomalie dans la fratrie de Jean Etienne JOUVENCEAU : vous citez un Jacques JOUVENCEAU, Né le 12 janvier 1726 - La Seyne sur Mer. Or, ses parents sont nés en 1733. Je n’ai pas réussi à retrouver l’existence de ce Jacques JOUVENCEAU, mais il y a certainement une erreur de date de naissance.


Grâce à votre arbre, et à certaines données de celui d’un autre généalogiste (AN), j’ai aussi enfin réussi à raccrocher de vieux amis, les frères Etienne et Joseph JOUVENCEAU, résidant ou ayant résidé comme moi à La Seyne-sur-Mer, à la descendance  successive de : JOUVENCEAU Barthélémy, Jean Etienne, Jean Joseph, Auguste Marius, Joseph Rosalin, et enfin Philogène Honoré (le père des frères Etienne et Joseph JOUVENCEAU). J’ai donc pu trouver une parenté avec eux, puisque je suis apparenté à la descendance de Jean Etienne par Augustine Marie JOUVENCEAU épouse MABILY.

A l’occasion, je poursuivrai des recherches sur les JOUVENCEAU de La Seyne et Saint-Mandrier pour essayer de compléter certaines fratries. Mais quant à l’ascendance de Barthélémy JOUVENCEAU à Trets, Bouches-du-Rhône, je n’ai hélas guère d’idée...

Bien cordialement,


Jean-Claude Autran


Q2.

Monsieur bonsoir et merci de m'avoir répondu ! Comme vous l'avez compris ma recherche sur les "JOUVENCEAU, "feu mon épouse porte ce patronyme.

j'ai retrouvé une trace du couple Barthélémy - Anne GUEIT à Ollioules où est née Marie Clère, ce qui a priori est normal car Barthélémy est né ou issu d'un couple vivant à Trets dans les b du r.

Quant à Jacques, il est vrai que j'ai également relevé cette anomalie, je le conserve uniquement parce que j'ai son extrait de naissance où il est dit que ses parents sont Barthélémy et Anne GUEIT ?

Depuis je feuillette les AD de Six-Fours-les-Plages dans la tranche 1750/1769 pour trouver leur mariage en espérant que les filiations soient importantes ; ensuite je ferai de même sur La Seyne.


J'ai fait la connaissance de mon épouse à Saint-Mandrier en 1955, j'étais dans la Marine Nationale.

Amicalement et l'on se tient au courrant si quelque part cela débloque.

JP



6-22 janvier 2013 : Emile Jean Autran (2)

Q1.

Cher Monsieur

Nous avions été en contact il y a déjà quelques années (en 2005 !). En interrogeant Geneanet ce week-end, sous le nom de Gavoti, je suis revenu sur votre arbre où j’ai trouvé la branche Pons AUTRAN x E. COUADE  puis Jean-Etienne Philippe AUTRAN x M. V. BEAUSSIER puis Pierre Etienne Philippe AUTRAN x V.M. ARNAUD puis Jean Augustin AUTRAN x Magdeleine Emilie GAVOTI, mes arrières grands-parents paternels.

Mon grand-père Jean Emile AUTRAN a épousé  Anne Marie Germaine POUPARD d’une famille de l’Ile Maurice où mon père naquit. L’autre frère Auguste Mathieu a épousé une autre sœur POUPARD.

Sur votre site familial j’ai pu identifier ma famille sur les recensements de 1901 au 8 de l’avenue Hoche, de 1906 rue Victor Hugo.

Si j’ai bien lu votre arbre sur Geneanet, sommes-nous en fait cousins par Pons AUTRAN ou non ?

Auriez-vous des informations spécifiques sur ce Pons AUTRAN ?

D’autre part je cherche aussi au sujet d’Emilie GAVOTI née le 12 décembre 1844 à la Seyne de Jean Baptiste GAVOTI (capitaine de marine) marié en 1866 a Marguerite Victoire PIGNOL (ou Bigo ???) de St-Mandrier sur mer.

J’en profite pour vous souhaitez une bonne année 2013.

Cordialement
 
JMA, Palm Desert, Ca  USA

R1.

Cher Monsieur,

Merci pour votre message et merci pour vos bons vœux
 
Recevez en retour mes souhaits les plus chaleureux pour 2013, de santé d’abord, de joie pour vous et vos proches, et de succès dans ce que vous entreprendrez, notamment de fructueuses découvertes généalogiques…
 
Très bien pour votre analyse minutieuse des données que j’ai mises sur Geneanet. Cela me fait très sensiblement progresser dans la connaissance des différentes branches AUTRAN qui ont habité à La Seyne-sur-Mer.
Il y a aujourd’hui très peu de porteurs du patronyme AUTRAN à La Seyne, mais il y en a eu un beaucoup plus grand nombre au XIXe et au début de XXe siècle. Je ne pense pas avoir d’ancêtre direct parmi ces AUTRAN de La Seyne du XIXe siècle car les miens étaient originaires de Barjols (Var), du Cannet-des-Maures (Var) et, plus anciennement, de Marseille (Je n’ai pas pu pour l’instant remonter plus loin que AUTRAN François, « maréchal-ferrant à Marseille en 1788 »).

Mais, ma famille étant régulièrement interrogée sur ses parentés éventuelles avec différents AUTRAN qui se sont illustrés autrefois à La Seyne (des maçons, un dessinateur, un joueur de rugby, un employé de mairie, un conseiller municipal, etc.), je me suis lancé dans une étude aussi exhaustive que possible des différents branches AUTRAN que l’on peut retrouver dans les actes d’état-civil, les recensements, les tombes du cimetière. Ceci pour essayer de les dénombrer et comprendre les liens ayant existé entre elles.
Et, pour des raisons purement techniques, pour faciliter mes recherches, j’ai choisi de les faire figurer (au moins momentanément) dans mon arbre Geneanet, à côté de la branche AUTRAN de mes ancêtres - ce qui ne signifie pas que j’aie pu découvrir de parenté avec mes ancêtres. J’ai aussi fait figurer d’autres branches d’autres villages du Var que j’ai commencé à étudier.
A votre question : « Sommes-nous cousins par Pons AUTRAN ? », actuellement je n’en ai pas d’evidence, comme on doit dire en Amérique.
 
Il est tout à fait possible qu’en remontant suffisamment dans le passé, on retrouve un jour des ancêtres communs à nos branches respectives, mais je ne peux pas l’affirmer dans l’état de mes recherches actuelles.
 
Il y a cependant un lien de parenté indirecte entre nos deux branches par l’intermédiaire de AUTRAN Charles André, dernier fils de AUTRAN Jean Joseph x M. Magdeleine LOMBARD. En effet, AUTRAN Charles André a épousé en 1818 une PRAT Marie Victoire, qui était la sœur de PRAT Antoine, lui-même grand-père de PRAT Joséphine, épouse Victor HERMITE, un grand-oncle de mon père. Cela paraît un peu compliqué, mais c’est assez facile à suivre dans mon arbre.
 
Vos informations me permettent de mieux comprendre les relations parmi les descendants de AUTRAN Jean Augustin. J’avais noté que deux frères avaient épousé chacun une demoiselle POUPARD, dont je me doutais qu’elles pouvaient être sœurs, mais je n’en avais pas la preuve. Je note avec intérêt que AUTRAN Emile Jean (ou Jean Emile) était votre grand-père. Car, précisément, parmi les AUTRAN qui ont joué laissé des souvenirs à La Seyne figure cet Emile AUTRAN (né en Marseille en 1883), qui avait appartenu à la première équipe de rugby de La Seyne en 1903 (le hasard a fait qu’un ami m’a adressé une photo de cette équipe il y a quelques jours, où figure AUTRAN Emile – le 4e en haut à droite, avec une barbe). Et je venais donc de m’intéresser à lui et de son devenir à La Seyne. Je pense que, d’après les recensements, il fut employé de bureau (ou employé de mairie ?) et peut-être conseiller municipal entre 1912 et 1919 ? Mon grand-père AUTRAN Simon (né aussi à Marseille, en 1887) connaissait bien le conseiller AUTRAN de cette époque et disait qu’il était surnommé « AUTRAN le dévot ». Mais je ne suis pas certain à 100 % qu’il s’agissait d’AUTRAN Emile, car il y avait un AUTRAN Charles qui aurait pu aussi être ce conseiller. (Les délibérations du Conseil municipal que j’ai consultées ne donnent malheureusement pas les prénoms). Mais je vais me replonger sur cette question pour en avoir le cœur net. Mais vous avez peut-être déjà la réponse à cette question si vous disposez d’informations précises sur la vie de votre grand-père. En ce qui me concerne, les données sur AUTRAN Emile s’arrêtent à 1911, année de son mariage, puisque je n’ai pas accès aux actes de moins de 100 ans.

Concernant Emilie GAVOTI née le 12 décembre 1844 à la Seyne de Jean Baptiste GAVOTI (capitaine de marine) marié en 1866 a Marguerite Victoire PIGNOL, je n’ai pas davantage de données que celles figurant sur mon arbre (d’ailleurs je n’avais déchiffré le nom de PIGNON ou BIGO ?). Mais je vais là aussi prendre le temps de m’y replonger pour essayer de vous renseigner.

Et concernant AUTRAN Pons, qui est le plus lointain ancêtre connu de cette branche, je ne sais pas grand chose. Je viens de me replonger dans les archives de Méounes-les-Montrieux (où Pons AUTRAN a vécu (*)) et j’ai retrouvé l’acte de baptême de votre ancêtre Jean-Joseph (1753), et d’un frère Pierre (1756) (copies ci-jointe). (On trouve parfois AUTRAN ou AUTRAND dans ces actes). J’ai trouvé aussi un acte de décès de Elisabeth COUADE (ou COUADOU) en 1756, quelques jours après la naissance de Pierre. Je vais continuer les recherches car je n’ai pas trouvé ni la date ni le lieu de naissance de AUTRAN Pons et et COUADOU Elizabeth ? Ils ne semblent pas être nés ni s’être mariés à Méounes. Je vais essayer de retrouver ces actes, car cela permettrait de remonter d’une génération de plus vers le passé.
 
Je vous tiens au courant dès que possible du résultat de mes recherches.
 
Bien cordialement,
 
Jean-Claude Autran

(*) Les hasards de la guerre ont fait que je suis né, moi aussi, à Méounes-les-Montrieux.

Q2.

Ravi  d’avoir eu de vos nouvelles avec d’excitantes informations sur ma famille et en particulier avec cette photo de l’équipe de rugby de la Seyne.

Je confirme pour certain, les activités d’Emile avec la Mairie, mais je ne sais pas dans quel terme exactement. Je doute qu’il est été «  le dévot » mais qui sait. Le souvenir d’enfance que j’ai de lui est celui d’un homme extrêmement jovial qui me contait des histoires fantastiques avec un verbe provençal digne de Pagnol. Il est décédé à Digne où il vivait chez une de ses filles, Arlette Contesse née Autran. Mon oncle Yves Contesse était un protestant (rare dans notre famille) actif dans la région de Digne.

Questions pour vous :
1. Où se trouve Emile sur la photo ? je ne suis pas sur de moi.
2. Sur l’acte de Jean Joseph Autran, 1953, quelle peut être la signification du terme « rentiers de monsieur le vieux » ? S’agit il du père de Pons, qui serait dénommé Autran « le vieux » ou quelque chose de ce genre.

Pour ma part, je vous tiens informé de mes découvertes.

A bientôt. Cordialement.

JMA

R2.

Bonjour,

Je réponds aussitôt aux questions de votre message :

1. Sur la photo de l’Union Sportive Seynoise, pardonnez-moi, j’ai fait erreur. Je pense que le matelot en haut à gauche ne faisait pas partie de l’équipe. Il faut compter les noms à partir du 2e personnage. Les 8 noms inscrits sur la colonne de gauche correspondent aux 5 joueurs debout suivis des 3 joueurs accroupis. Je pense qu’Emile AUTRAN est le 4e joueur debout (celui qui regarde de côté) et non celui qui porte la barbe comme je vous l’avait écrit. Les 7 noms inscrits à droite sont ceux des 5 joueurs debout suivants (Marquet est celui qui tient le ballon, c’est le capitaine et aussi le fondateur du rugby à La Seyne) et ensuite ceux des 2 joueurs accroupis en bas à droite. [J’ai bien eu confirmation de cette disposition des noms par le petit-fils du joueur P. Curet à qui j’ai communiqué la photo]. A noter que les deux frères Alexis Curet et Prosper Curet étaient des cousins éloignés de mon père (ils avaient dû évidemment bien connaître votre grand-père) et que mes parents, entre 1945 et 1948, avaient habité sous le même toit qu’Alexis Curet et sa femme – qui n’avaient pas d’enfant, et que je considérais ainsi Alexis Curet un peu comme un second grand-père.

Bien que les prénoms ne figurent pas sur cette photo, il est certain que Emile AUTRAN a bien fait partie de l’Union Sportive Seynoise, et même du Bureau, comme l’indique la liste ci-dessous retrouvée dans les archives de mon père :

Union Sportive Seynoise : Liste des membres actifs (1902)

Membres du Bureau

Marquet Victor - 4 janvier 1875 - 2 bis rue Taylor
Laurent Léopold - 18 août 1881 - 7 avenue Gambetta
Paul Louis - 5 mars 1879 - 8 place du Séminaire
Autran Émile - 11 octobre 1883 - 8 avenue Hoche
Louit Henry - 24 mars 1871 - 62 avenue Gambetta
Tixador Sébastien - 20 janvier 1883 - 12 bis rue des Maures
Crispin Antoine - 6 août 1880 - 32 avenue Hoche
Verlaque Baptistin - 17 août 1880 - rue de la Paroisse

Membres actifs

Besson Joseph - 3 décembre 1882 - 9 rue Parmentier
Rouit David - 10 août 1882 - 1 quai du Port
Séneca Louis - 10 mai 1882 - 2 bis rue Taylor
Patau Laurent - 2 octobre 1883 - 29 quai Regonfle
Tourré Louis - 15 mars 1883 - avenue des Sablettes
Lyons Marius - 15 janvier 1882 - 29 rue Denfert-Rochereau
Daniel Gaston - 6 novembre 1882 - 5 cours Louis Blanc
Jauffret Maurice - 26 avril 1879 - rue Cyrus Hugues
Curet Alexis - 8 juin 1882 - 40 boulevard du Quatre-septembre
Curet Prosper - 7 septembre 1883 - 40 boulevard du Quatre-septembre
Gras Aimé - 1er octobre 1882 - avenue des Sablettes
Bori Jean - 21 avril 1885 - Villa du Rêve, quartier Beaussier
Roure Victor - 13 mars 1879 - rue d'Alsace
Marquet Jean - 4 août 1883 - 1 rue Frangipani
Gourdon Raymond - 23 janvier 1881 - boulevard de la Gatonne
Alibert Marius - 11 juillet 1882 - quartier Saint-Jean
Agarra François - 1er avril 1886
Verlaque Marius - 10 mars 1885 - rue de la Paroisse
Jabouley Raoul - 21 mars 1886 - 39 rue Frangipani
Filliol François - 10 avril 1882 - rue de l'Hôtel de Ville

Il est certain aussi, d’après les recensements qu’Emile AUTRAN était « employé à la mairie ». Mais, par contre, ayant effectué cet après-midi quelques autres vérifications dans les documents sur la municipalité de La Seyne de 1913 à 1920, je suis maintenant certain que ce n'est pas lui qui fut conseiller municipal. Le conseiller AUTRAN, dit “AUTRAN le dévot” se prénommait Victor. On peut encore se poser la question : ne s’agit-il pas de AUTRAN Victor Philippe, second fils de AUTRAN Jean Augustin et frère aîné d’Emile ?? Mais je n’ai pas de certitude car il y a encore eu un ou deux autres AUTRAN Victor vers cette époque à La Seyne, et pour l’instant je ne sais pas lequel d’entre eux était le Conseiller.

2. Acte de Jean Joseph AUTRAN. Après relecture de l’acte c’est moi qui ai fait une grosse erreur de déchiffrage, que je corrigerai sur Geneanet à la prochaine occasion. Je pense qu’il fallait lire simplement « rentier de Montrieux-le-Vieux ». Montrieux-le-Vieux étant un hameau de la commune Méounes-les-Montrieux où se trouvait une très ancienne abbaye aujourd’hui en ruines. A noter que c’est dans le hameau voisin que fut ensuite construite un peu plus tard l’abbaye de Montrieux-le-Jeune, qui est toujours occupée par quelques moines chartreux. Pour la petite histoire, je suis né DANS cette abbaye de Montrieux-le-Jeune en mai 1944, ceci parce que, en raison des bombardements qui touchaient régulièrement la région de Toulon, les cliniques et maternités avaient été repliées dans l’arrière pays et donc ma mère, au lieu d’accoucher à La Seyne comme prévu, m’avait fait naître à Montrieux. Mais ceci est une autre (longue) histoire...

Je vous tiens aussi au courant de toute nouvelle trouvaille.

Cordialement.

Jean-Claude Autran

Q3.

C'est passionnant. merci pour toutes vos trouvailles.

JMA

R3.

Bonjour,

Quelques autres trouvailles concernant votre ancêtre Pons AUTRAN. J'ai retrouvé l'acte de son second mariage, en 1756, à La Roquebrussanne (Var), avec Catherine Rose DESULIER, originaire de Rocbaron (Var), elle-même veuve d'André BARRAS, de La Roquebrussanne. Nous avions trouvé que Pons AUTRAN avait été veuf d'Elizabeth COUADOU (décédée à Méounes le 8 février 1756, quelques jours après la naissance de leur fils Pierre AUTRAN). Pons AUTRAN s'était donc remarié le 8 février 1756 avec Catherine Rose DESULIER. L'acte ci-joint permet de remonter d'une génération et de savoir que Pons AUTRAN était le fils de Jacques AUTRAN et d'Eléonore BLANC, originaire de Feugeret (actuellement Le Fugeret), diocèse de Glandevès (Alpes de Haute-Provence).

Je vous joins aussi l'acte de mariage de Jean Joseph AUTRAN et de Magdeleine LOMBARD à La Seyne, le 28 octobre 1777.

Dernier point, le hasard fait qu'une correspondante en généalogie vient justement de me communiquer un document (ci-joint) où apparaît le nom de Emile Jean AUTRAN qu'elle a trouvé aux Archives Départementales du Var. Il me semble que ça concerne des activités ou services dans l'Mrmée ou la Marine (?). Malheureusement, elle l'a copié avec une résolution assez faible, et on a beaucoup de peine à le déchiffrer.

Je continue les recherches et je vous tiens informé au fur et à mesure.

Cordialement,

Jean-Claude Autran


4-5 janvier 2013 : Emile Jean Autran (1)

Q1.

Bonsoir Monsieur,

Peut être un des vôtres ! d'extrait de service, en cherchant mes Cadiere j'ai trouvé sur les AD du var celui-ci.

Cordialement

DC

R1.

Bonjour,

D'abord, je vous présente mes vœux les plus chaleureux pour 2013 : santé, bonheur, prospérité et grand succès pour la poursuite de vos recherches

Merci, ensuite, de me communiquer le document qui mentionne cet Emile Jean AUTRAN. Il n’a pas de parenté connue avec ma famille, mais j’avais déjà travaillé sur son état-civil car, bien que né à Marseille en 1883 (fils de Jean Augustin AUTRAN et de Magdeleine GAVOTY), il était venu s’installer à La Seyne où il a été notamment membre de l’Union Sportive Seynoise et joueur dans la toute première équipe de rugby de La Seyne en 1903. Il s’y est marié en 1911 avec Anne Marie POUPARD. Votre document complète donc ce que je savais sur cet Emile AUTRAN. Et je vous en remercie.

Cordialement,

Jean-Claude Autran





24 octobre - 13 novembre 2012 : Ancêtres Caillol, de Marseille

Q1.
(par Geneanet)

Bonjour,

Le grand père de mon grand père maternel était Louis Marius Hyppolite CAILLOL et je crois que celui-ci figure dans votre généalogie. Nous sommes donc peut-être cousins et nous pourrions échanger quelques résultats de nos recherches.

Cordialement

ET

R1.

Bonjour,

Merci pour votre message. Nous avons, en effet, un lien de parenté.

Cependant, les CAILLOL ne font pas partie de mes ancêtres directs car le lien s'établit au niveau du second mariage de mon arrière grand-père Auguste AUTRAN avec Marie-Louise CAILLOL, fille de Louis Marius Hippolyte et sœur d'Esprit Antoine CAILLOL.

Plus précisément, mon arrière grand-père Auguste AUTRAN, qui a été veuf très jeune, en 1891, avec plusieurs enfants à sa charge, s'est remarié en 1894 avec Marie-Louise CAILLOL, qui avait à ce moment-là un fils, né en 1892. Ce fils a été reconnu par mon arrière grand-père et s'est alors appelé Gabriel Léonard AUTRAN. Mais il n'a jamais été très clair dans ma famille si ce fils provenait d'une liaison antérieure de Marie Louis CAILLOL où si mon arrière grand-père en était le père (vu qu'ils avaient vécu un certain temps ensemble avant leur mariage).

Personnellement, je descends du premier mariage (AUTRAN x PIOLET) de mon arrière grand-père et n'ait donc pas de parenté directe avec Marie-Louis CAILLOL. Par contre, il y a des descendants de Marie-Louis CAILLOL (par Gabriel AUTRAN) à Marseille, qui figurent dans mon arbre généalogique.

C'est avec plaisir que j'échangerai quelques résultats de nos recherches. Vous pouvez utiliser tout ce qui vous intéresse dans cette partie de mon arbre. De mon côté, je serais intéressé par la fratrie de Marie Thérèse Baptistine CAILLOL (que j'ai connue, avec son mari Stanislas LIEUTAUD, dans mon enfance). J'ignorais d'ailleurs totalement l'existence de ses 5 frères et sœurs.

Bien cordialement,

Jean-Claude Autran

PS. Adresse pour accéder à la page des Caillol sur mon Geneanet : http://gw2.geneanet.org/jcautran_w?lang=fr&m=NG&n=caillol&t=N

Q2.

Bonjour,

Merci pour votre message, Marie Thérèse Baptistine CAILLOL était la soeur de mon grand père Ernest CAILLOL, je ne l'ai pas connue, je n'ai connu que Rose une autre de leur soeur mariée à Auguste SARDOU j'ai quelques photos et peut être quelques souvenirs à échanger.

Bien cordialement

ET

R2.

Bonjour,

C'est avec plaisir que je pourrais échanger quelques souvenirs et photos.

De la famille CAILLOL, j'ai un peu entendu parler de Marie Louise CAILLOL, seconde épouse de mon arrière grand-père. Mon grand-père l'avait connue durant toute son enfance. Il n'en avait pas gardé un très bon souvenir car c'était sa "marâtre". Elle avait eu, paraît-il, une préférence pour son fils Gabriel et aurait parfois maltraité les trois autres fils de mon arrière grand-père (Désiré, Simon [mon grand-père], et Henri). Ce dernier est mort à 14 ans après avoir souvent découché pour éviter les mauvais traitements de sa marâtre. Et les deux autres fils ont également pris leur autonomie dès qu'ils ont pu, mettant leur père en situation difficile, pris entre une femme et des fils qui ne s'adressaient plus guère la parole. La seule photo que j'aie de Marie Louise CAILLOL se trouve sur sa fiche dans mon arbre Geneanet. Elle m'a été communiquée par les descendants de Gabriel AUTRAN. Elle a été inhumée à Marseille en 1921 au Cimetière du Canet. La concession est à son nom car c'est elle qui l'avait achetée lorsque mon arrière grand-père est décédé en 1918.

J'ai aussi connu dans ma jeune enfance (avant 1950) Marie Thérèse Baptistine CAILLOL, nièce de la précédente et épouse de Stanislas Eugène LIEUTAUD, dit "Nina" (qui était un excellent forgeron et ferronnier). "Nina" était le fis d'Elisabeth LIEUTAUD (photo dans mon arbre Geneanet) et d'un père inconnu. Toute la famille LIEUTAUD de Marseille venait rendre régulièrement visite à mon grand-père à La Seyne-sur-Mer. Mon grand-père allait aussi chez eux (quartier Montolivet ?) une fois par an. Quand la famille de Marseille "débarquait", c'était un peu la panique cars ils arrivaient à six ou huit, parfois sans prévenir (on vous a fait la surprise !), et ils étaient plutôt exubérants, alors que mon grand-père était du genre calme et solitaire. Mais je n'ai que des souvenirs très lointains et très vagues sur cette époque. Dans les années 50, le couple LIEUTAUD-CAILLOL a connu des moments très difficiles car leur fille Marcelle fut assassinée en 1953 au quartier de la Belle de mai par son mari - crime de la jalousie. Cela avait fait des titres de journaux locaux "Le crime de la Belle de Mai" qui avaient évidemment consterné mon grand-père - qui les avait reçus peu de temps avant. Les causes et les responsabilités, je ne les connais pas. (...). Mais sa mère Thérèse ne s'en remit jamais et mourut prématurément en février 1956. Mon grand-père et mon père allèrent aux obsèques à Marseille. Par la suite, "Nina", l'époux de Thérèse CAILLOL vint assez régulièrement voir mon grand-père et je le revis moi-même plusieurs fois à Noël pendant quelques années. Ensuite, les nouvelles se firent plus rares car "Nina" s'était plus ou moins brouillé avec ses fils et surtout ses belles-filles, au point que toute trace de lui fut effacée. C'est pourquoi, je n'ai pu retrouver aucune photo de lui chez ses descendants. Et il mourut en maison de retraite à Sainte-Marguerite en 1968. Ces derniers renseignements, je les ai recueillis il y a quelques auprès d'une descendante des LIEUTAUD de Marseille (Francine LIEUTAUD, malheureusement décédée l'année dernière) chez qui j'avais pu scanner pas mal de photos de ses oncles, tantes, enfants, neveux, nièces. Elles ne sont pas sur internet, mais je peux vous faire parvenir toute photo qui vous intéresserait. (Il faudrait cependant que je connaisse votre adresse e-mail car je ne sais pas s'il est possible de joindre des photos à un échange sur Geneanet).

Voilà les quelques souvenirs qui me reviennent pour l'instant. Si d'autres me reviennent à l'esprit, je ne manquerai pas de vous les communiquer.

Bien cordialement,

Jean-Claude Autran

Q3a.

Bonjour,

Merci pour votre récit, je n'ai connu que peu de gens de la famille Caillol. Ma mère est la fille de Ernest Albert Caillol, ma grand mère l'a épousé en seconde noce après un divorce difficile ( elle avait déjà un fils d'un premier mariage dont on pert la trace entre 1923 et 1939). Rose Caillol une autre soeur de Marie Baptistine Thérèse Caillol mariée à Auguste Sardou a eu une fille :Paulette Sardou qui était la maraine de ma mère. Dernièrement j'ai retrouvé un descendant de Victor Caillol et j'ai donc pu mettre un nom sur des personnes dont j'avais la photo. Je vous envoie 3 photos que je préfère ne pas publier pour le moment.

Bien cordialement

ET

Q3b.

Bonjour,

Echanger des photos et des souvenirs me ferais très plaisir mais je préfère que nous échangions par mail. Je vous ai écrit en utilisant l'adresse indiquée sur généanet, avez-vous reçu mon mail?

Mon adresse e-mail est : (...)

Bien cordialement
 
ET (Geneanet)

R3.

Bonjour,

Pardon pour le retard (j’ai été très occupé), mais j’ai bien reçu votre e-mail et vos photos, et je vous en remercie.

De mon côté, j’ai peut-être encore quelques souvenirs, que je pourrai vous communiquer au fur et à mesure qu’ils me reviendront.

Question photos, j’en ai peu pour ce qui est de la famille Caillol proprement dite. Je n’ai que celle Marie Louise Caillol, épouse Auguste Autran et celle de sa nièce Thérèse Baptistine, épouse Eugène Lieutaud. Je vous en adresse une copie ci-joint.

Ensuite, j’ai une photo de la belle-mère de Thérèse Caillol : Lieutaud Elisabeth (Lisa), avec son petit-fils Esprit Lieutaud.

Ensuite, j’ai quelques photos des enfants et petits-enfants du couple Eugène Lieutaud x Thérèse Caillol : Une photo de Lieutaud Marcelle (celle qui fut assassinée en 1953), une de son frère Lieutaud Esprit, une de son autre frère Lieutaud Elie, mais pas de photo du 3e frère Jean.

Ensuite, une photo de Thèrèse Caillol avec l’une de ses petites-filles, Danielle (fille de Marcelle)

Voilà ce qui me paraît le plus proche de votre branche. J’ai d’autres photos de la génération des petits-enfants de Thérèse Caillol, mais avant de vous les adresser, j’attends que vous me disiez si cela vous intéresse ou si c’est trop éloigné de votre famille.

A bientôt donc.

Bien cordialement,

Jean-Claude Autran (e-mail)

Q4.
Bonjour,
 
Un grand merci pour les photos, c'était une grande émotion en voyant celle de Thérèse elle ressemblait tellement à sa soeur Rose que j'aimais bien ! Je n'ai pas trouvé l'acte de mariage de Marie Louise Caillol avec votre arrière grand-père Auguste AUTRAN. Savez-vous si elle était mariée quand elle a eu son premier enfant ?
 
Mon grand-père était amputé d'une jambe, on m'a raconté qu'il était tombé petit et mal soigné on a dû l'amputer. C'était un homme très gentil, sa soeur Rose aussi. J'ai également des photos sur lesquelles je ne peux pas mettre un nom aux personnes présentes.
 
J'accepte volontiers d'autres photos de votre famille. J'ai rencontré un jour aux archives départementales de Marseille une madame Cayol qui a comme ancêtre commun avec moi Valentin Caillol. Elle m'a dit qu'à Aubagne il y a encore une bastide qui appartenait à la famille.
 
Bien cordialement
 
ET
R4.
Bonjour,

Suite à votre précédent message, vous trouverez ci-joint une série de toutes les photos que je possède des descendants CAILLOL par la branche de Thérèse CAILLOL x Stanislas Eugène LIEUTAUD. Vous avez déjà reçu la génération des enfants de Thérèse. Voici les photos de la génération des petits enfants et arrière petits-enfants, plus la photo de Jeanne COCHAND, épouse d’Esprit LIEUTAUD que j’avais oubliée précédemment. Vous pourrez les repérer à partir de la liste de descendance extraite de mon arbre généalogique, que je vous joins également. Naturellement, les dates et les photos relatives à des personnes encore vivantes ne sont pas publiées sur mon arbre Geneanet, et je ne les publie pas non plus dans les échanges qui apparaissent dans le forum de mon site internet.

Je ne sais plus où se trouvent aujourd’hui la plupart de ces descendants de CAILLOL x LIEUTAUD. Ils étaient tous à Marseille jusque vers 1970-1980. Ensuite, la famille d’Esprit LIEUTAUD est venue dans le Var, à Rocbaron. Nous les avions perdus de vue depuis le décès de mon grand-père Simon AUTRAN en 1962 et c’est par un extraordinaire hasard que mon père les avait retrouvés : les LIEUTAUD étaient mitoyens de la maison de campagne de l’imprimeur de mon père ! et ils en étaient venus à parler de La Seyne et des connaissances qu'ils y avaient : la famille AUTRAN ! En téléphonant à Rocbaron, j’avais appris que Esprit LIEUTAUD était mort en 1987 mais que sa fille aînée était à Flassans, divorcée et vivant avec un nouveau compagnon après avoir quittés Marseille. C’est à Flassans que j’avais pu rencontrer Francine LIEUTAUD, qui m’avait retrouvé toutes ces photos que j’avais pu scanner. Je ne l’ai jamais plus revue. Très malade, diabétique, elle est décédée en 2011. Je pense que sa fille S, épouse M, doit encore se trouver à Rocbaron. Mais aucune idée des autres LIEUTAUD et encore moins des CAILLOL que je n’ai pas connus, sauf Thérèse.

Concernant votre question sur Marie Louise CAILLOL, tout ce que je sais est qu’elle n’était pas mariée lorsque son fils Gabriel Léonard est né (7 mai 1892 à Marseille). Je vous adresse une copie de l’acte de naissance que j’avais photocopié il y a une dizaine d’années aux archives de Marseille (vous devez maintenant pouvoir le retrouver en ligne). L’enfant est né CAILLOL et de père inconnu. Mais il a été ensuite légitimé par mon arrière grand-père Auguste AUTRAN lors de son mariage avec Marie Louise CAILLOL en 1894. Etait-il vraiment de père inconnu où était-il de mon arrière grand-père (qui avait vécu quelque temps avec Marie Louise CAILLOL après qu’il eut perdu sa première épouse en 1891) ? Nous ne le saurons sans doute jamais. Le fait qu’il ait reconnu cet enfant qui s’appellera donc AUTRAN, ferait pencher en faveur de la seconde hypothèse. Mais le fait que Marie Louise CAILLOL ait toujours marqué une différence entre son fils Gabriel et les 3 autres enfants de mon arrière grand-père (au point de favoriser l’un et de maltraiter les autres) ferait pencher vers l’hypothèse du père inconnu. La question n’a jamais été vraiment évoquée avec les descendants de Gabriel. (...)

Bien cordialement,

Jean-Claude Autran

Q5.
Bonjour,
 
merci pour ces photos et tous ces renseignements. Je vais tout lire attentivement et reprendrai contact avec vous.
 
Bien cordialement
 
ET





17-20 septembre 2012 : Patronyme Autran dans les Alpes-de-Haute-Provence

Q1.

Bonsoir Jean-Claude,
 
Nous avons bien reçu ton invitation sur "Le patrimoine caché du massif de Sicié". Nous regrettons beaucoup de ne pas pouvoir y assister, Jean-Marie a beaucoup parcouru ces coins dans sa jeunesse, et moi à partir de mes 15 ans aussi, ça nous intéresse vraiment, dommage. (Nous partons pour 15 jours au Maroc ce samedi 22).
 
Je profite de ce message pour t'envoyer quelques photos prises pour toi en mars 2012, dans le village : L'Epine pas très loin de Serres dans les Alpes de Hautes Provence. Nous avons fait une halte dans ce tout petit coin, et nous sommes allés jusqu'au cimetière (il domine la vallée) On a pensé à toi en lisant ces inscriptions sur des tombes.

Est-ce un homonyme ou est-ce de ta famille ?

Amicalement,

GJMK

R1.

Bonjour, Geneviève et Jean-Marie,

C’est très sympa d’avoir pensé à moi et de m’avoir adressé ces belles photos et ces inscriptions.

Il est en effet troublant de retrouver un AUTRAN Marius, qui en plus était « adjoint ». Mais je n’ai jamais, pour l’instant, identifié d’ancêtres AUTRAN dans les Alpes-de-Haute-Provence. J’ai bien plusieurs ancêtres dans ce département, mais c’est du côté de ma grand-mère maternelle. Mes ancêtres AUTRAN étaient, eux, du Var (Barjols, Le Cannet des Maures) et, auparavant, de Marseille. Peut-être, en remontant beaucoup plus loin, on trouverait que ces différentes branches se rejoignent avec celles des Alpes de Haute Provence. Mais c’est un énorme travail – que je n’ai jamais vraiment entamé – vu que, sur 2 ou 3 siècles, il y a eu des milliers de porteurs du patronyme AUTRAN (et donc forcément des dizaines de “Marius AUTRAN”) dans les 5 départements du Sud-Est. En tout cas, merci pour ces photos et ces informations.

J’espère que vous allez bien et qu’on se reverra un de ces jours. En attendant, bon voyage au Maroc !

Amitiés.

Jean-Claude Autran



25-26 août 2012 : Ascendance de Louis Meunier

Q1. (à ML, RM, CM)

Chers cousins,

(...) Deuxièmement, j’avais indiqué à ML et à CM notamment, que j’avais pu remonter dans l’arbre généalogique des Meunier, grâce aux archives de l’état-civil de la Nièvre, accessibles sur internet depuis quelques semaines (http://archives.cg58.fr/). Ce qui a permis de remonter, pour les Meunier, jusqu’à la fin du XVIIIe siècle.

- Louis Joseph Meunier (Loulou) (28 juillet 1918, La Seyne – 2 avril 1999, Toulon), époux d’Odette Anna Catherine Marro (22 juin 1921, La Seyne – 26 août 2009, La Seyne)
- Louis Victor Meunier (12 septembre 1892, Béziers – 13 mai 1970, La Seyne), époux de de  Fernande Honorine Mathieu (12 janvier 1897, La Seyne – 30 janvier 1988, La Seyne)
- Louis Meunier, chaudronnier sur cuivre (2 janvier 1860, La Charité-sur-Loire, Nièvre – 17 août 1935, La Seyne), époux de Marie Eugénie Clotilde Roch (3 juin 1866, La Seyne – 3 mars 1910, La Seyne)
- Pierre Meunier, terrassier (29 novembre 1829, Chaulgnes, Nièvre – décédé en ?), époux de Anne Charnier (30 septembre 1835, Champlémy, Nièvre – décédée en ?)
- François Joseph Meunier, tailleur d’habits (18 novembre 1800 à Chaulgnes – décédé en ?), époux de Anne Desforges (1er novembre 1807, Chaulgnes – 9 novembre 1856, Chaulgnes)
- Louis Meunier (vers 1774 – 9 novembre 1815 à Chaulgnes), époux de Eugénie (ou Marie ?) Tavard

Vous pouvez retrouver tout cela sur mon arbre en ligne (Geneanet) à l’adresse suivante : http://gw2.geneanet.org/jcautran?lang=fr&m=NG&n=meunier&t=N
[A noter que dans tout arbre en ligne, les dates de naissance, de décès, de mariage, n’apparaissent que pour les actes de plus de 100 ans – pour les autres, seuls figurent les noms et prénoms]

Vous pouvez ”naviguer” dans l’arbre sur les différents patronymes de vos ancêtres, non seulement des Meunier, mais aussi des branches alliées comme Roch, Charnier, Desforges, Guillemot, Tavard, Pouzé, Pigoury, Guillin, etc. C’est dans la branche des Desforges (tous vignerons de la Nièvre, de père en fils) que je suis remonté le plus loin : 1702.

Ci-joint aussi, quelques exemples d’actes qu’on peut obtenir sur le site des archives de la Nièvre (...).

Je reste à votre disposition pour répondre à toute question ou pour pousser les recherches un peu plus loin sur tel ou tel ancêtre qui vous intéresserait plus particulièrement, ou pour corriger des erreurs, si vous en trouvez.

Bises à tous.

Jean-Claude

R1.

Bonjour Jean-Claude,

Merci beaucoup ton exposé est très intéressant, Roland te remercie et nous vous souhaitons à tous une bonne journée.

Bisous à tous

Roland et Françoise




19-21 juillet 2012 : Un Monsieur Autran à La Seyne en 1891

Q1.
1891, Le Petit Seynois, Monsieur AUTRAN !
Facebook, 19 juillet 2012

PM

Vous, Henri Ribot et 2 autres personnes aimez ça.
Q2.
Un grand Monsieur. Son livre un régal.

DD
R2.
Merci pour cette information. Ce M. Victor Autran n'a cependant pas de parenté connue avec ma famille Autran (dont les origines se situaient à Barjols, Le Cannet-des-Maures et Marseille). Je sais qu'il y a eu plusieurs Victor Autran à la fin du XIXe et au début du XXe à La Seyne : un Autran Victor Philippe, né le 5 août 1968 à La Seyne, qui a épousé Philomène Marceline Catherine Gravier le 19 mai 1900 ; un Autran Victor Marius François, né le 3 août 1860, qui a épousé Delphine Antoine Claire Ganivet le 3 août 1906. Mais je ne sais pas lequel avait été secrétaire de mairie. Je ne connaissais jusqu'ici qu'un Autran qui fut employé de mairie, mais il se prénommait Emile. Je vais donc essayer d'en savoir plus sur cet Autran Victor en explorant mieux les recensements de 1881 à 1896.

Jean-Claude Autran






8-13 mai 2012 : Un M. Autran, peintre ?

Q1.
Cher Monsieur,

Des amis m'ont donné, pour un vide-grenier que je fais chaque année au bénéfice d'un dispensaire dans un village de Casamance, au Sénégal, une peinture signée "M. Autran 1961" dont je vous joins une mauvaise photo.
En recherchant sur internet qui pouvait bien être ce "M. Autran", j'ai trouvé un site concernant votre père M. Marius Autran. Je me demandais s'il pouvait être l'auteur de cette peinture.

J'espère ne pas vous importuner avec ma question.

Cordialement,

CE, anthropologue

R1.

Chère madame,

Merci pour votre message.

Il me semble impossible que mon père, Marius Autran, ait pu être l'auteur de votre peinture.

Mon père a bien peint quelques toiles en amateur dans les années 1940, et jusque vers le milieu des années 50. Il n'a plus peint ensuite. Et ses peintures (à l'huile) ont presque toujours été des reproductions de dessins, d'images, ou de cartes postales. Ci-joint quelques copies de ses toiles encore en ma possession. Son style n'a rien à voir avec celui de votre peinture. De plus il n'a jamais signé M. AUTRAN ; il a quelquefois signé Autran, le plus souvent Mic, surnom que ma mère lui avait donné, et souvent aussi il ne signait pas.

Je ne sais donc pas qui peut avoir signé M. AUTRAN 1961. D'autant que le patronyme Autran est très répandu dans les départements 06, 13, 83, 84.

Par ailleurs, je ne connais pas de peintre célèbre nommé M. AUTRAN. Le seul peintre connu portant le nom d'AUTRAN est, je crois, Georges AUTRAN (voir son site :
http://www.artquid.com/seller/autran-georges/georges-autran.html), et il n'a pas du tout le même style que celui de votre peinture.

Désolé de ne pas pouvoir vous éclairer davantage.

Cordialement,

Jean-Claude Autran

Q2.

Merci, cher Monsieur, d'avoir pris la peine d'une réponse aussi fournie et documentée. Je vais donc emprunter d'autres chemins de recherche.

En espérant ne pas vous avoir dérangé outre mesure,

cordialement,

CE


1er-9 avril 2012 : Le patronyme AUTRAN à La Seyne-sur-Mer depuis le XVIIIe siècle

R.

Suite aux échanges de 2005-2006 rapportés ci-dessous à propos des Autran de La Seyne de l'époque actuelle, nous avons entrepris une étude exhaustive du patronyme AUTRAN à La Seyne-sur-Mer depuis le XVIIIe siècle à partir des tables décennales, des actes d'état-civil, des registres de recensements, ainsi que des tombes du cimetière.

1) Etat-civil en ligne sur internet :

Table décennale 1763-1772

- Autran Jean x Gasquet Magdeleine (acte de mariage de 1767, p. 4)
- Autran Jean (acte de décès de 1767, p. 28)

Table décennale 1773-1782

- Autran Ange Bruno (acte de naissance de 1774, p. 27)
- Autran François Toussaint (acte de naissance de 1776, p. 34)
- Autran Jean François (acte de naissance de 1778, p. 17)
- Autran Jean Joseph (acte de naissance de 1779, p. 10)
- Autran Françoise Catherine (acte de naissance de 1781, p. 31)
- Autran François Blaise (acte de naissance de 1782, p. 7)
- Autran Jean Joseph x Marie Magdeleine Lombard (acte de mariage de 1777, p. 31)
- Autran Jean Lange (acte de décès de 1776, p. 29)
- Autran Jean François (acte de décès de 1779, p. 19) - pas retrouvé -

Table décennale 1783-1792

- Autran Jean André (acte de naissance de 1783, p. 28)
- Autran Jean Etienne Philippe (acte de naissance de 1784, p. 17)
- Autran Michel Jullien (acte de naissance de 1785, p. 24)
- Autran Henriette Magdeleine (acte de naissance de 1785, p. 43)
- Autran Fortunée Pélagie (acte de naissance de 1787, p. 9)
- Autran Joseph Modeste Balthazar (acte de naissance de 1788, p. 1)
- Autran Marie Virginie (acte de naissance de 1788, p. 42)
- Autran Joseph Constant (acte de naissance de 1790, p. 18)
- Autran Jean Augustin (acte de naissance de 1790, p. 49)
- Actes de mariage Autran : ø
- Autran Jean André (acte de décès de 1783, p. 38)
- Autran Magdeleine Henriette (acte de décès de 1787, p. 25)
- Autran Joseph Modeste Balthazar (acte de décès de 1789, p. 7)
- Autran Pélagie (acte de décès de 1789, p. 34)
- Autran Jean François Blaise (acte de décès de 1790, p. 20)

Table décennale 22 septembre 1792 - 1er vendémiaire an XI

- Autran Eléonore Lucie Agnès (acte de naissance du 20/1/1793)
- Autran Claude André (acte de naissance du 18 nivôse an III)
- Actes de mariage Autran : ø
- Autran Lucie Agnès (acte de décès du 29 pluviôse an II, p. 15) - pas retrouvé à cette date
- Autran Augustin (acte de décès du 8 frimaire an VIII, p. 14)

Table décennale 1803-1812

- Autran Magdeleine Virginie Victoire (acte de naissance #154 de 1807)
- Autran Joseph Léon (acte de naissance #60 de 1809 et acte de décès #74 du 20 juillet 1811)
- Autran Marie Philippine Virginie (acte de naissance #80 de 1810 et acte de décès #94 du 16 août 1811)
- Autran Pierre Antoine (acte de naissance #41 de 1811)
- Autran Jean Etienne Philippe (acte de mariage #10 du 26 avril 1807 avec Marie Victoire Beaussier)
- Autran Joseph Léon (acte de décès #74 du 20 juillet 1811)
- Autran Marie Philippine Virginie (acte de décès #94 du 16 août 1811)

Table décennale 1813-1822

- Autran Pierre Etienne Philippe (acte de naissance #143 du 14 août 1813)
- Autran Joseph Marie Auguste (acte de naissance #45 du 17 mars 1814)
- Autran Jean Louis Léonard (acte de naissance #33 du 23 février 1816)
- Autran Auguste Jean (acte de naissance #148 du 5 octobre 1816)
- Autran Joseph André Paul (acte de naissance #14 du 30 janvier 1819)
- Autran Alexis Amant (acte de naissance #69 du 25 mai 1822)
- Autran Magdeleine Virginie Victoire (acte de mariage #7 de 1822 avec le sieur Paul Vincent Jacques) (??) : pas retrouvé
- Autran Charles André (acte de mariage du 27 avril 1818 avec Prat Marie Victoire)
- Actes de décès Autran : ø

NB. Un Autran Pierre Philippe, 44 ans (donc né vers 1816, où ?), dom. à LS, propriétaire, est témoin à la naissance de Vidal Marie Louise, le 14/9/1860

Table décennale 1823-1832

- Autran François Charles Melchior (acte de naissance #12 du 30 janvier 1824)
- Autran Henriette Joséphine (acte de naissance #17 de 1927 et acte de décès #358 de 1830)
- Autran Symphorien Jacques Philippe (acte de naissance #96 de 1927 et acte de décès #14 de 1838)
- Autran Marie Magdeleine Antoinette (acte de naissance #85 de 1829 et acte de décès #32 de 1832)
- Autran(d) Anne (acte de mariage #11 de 1825 avec le sieur Bousquet Henry)
- Autran Alexis Amant #90 de d182?
- Autran Jean Joseph (acte de décès #65 du 5 juin 1828)
Table décennale 1833-1842
- Autran Cécile Appollonie Marie (acte de naissance #25 de 1834)
- Autrand Paul Félix (acte de naissance #170 de 1835 et acte de décès #125 de 1838)
- Autran(d) Emilie Joséphine Françoise (acte de naissance #29 de 1840)
- Autran Jean Augustin (acte de naissance # 99 de 1841)
- Autrand François Honoré (acte de décès #18 de 1838)
- Autran Pierre Etienne Philippe, mort né (acte de décès #153 de 1839)
- Autran Pierre Clément Philippe (acte de mariage #11 du 24 avril 1839 avec Arnaud Victoire Mathilde)
- Autran Jean Louis Léonard (acte de mariage #26 du 12 août 1842 avec Bertrand Elizabeth Rose)
- Autran Joseph Marie Auguste (acte de mariage #28 du 31 août 1842 avec Cadière Marguerite Sophie)
- Autrand Jean André (acte de mariage #54 de 1833 avec Gaudin Marie Nazarine)

Table décennale 1843-1852

- Autran Jean François Félicien (acte de naissance #104 du 10 juin 1843 et acte de décès #95 du 9 juillet 1843)
- Autran Jacques Augustin (acte de naissance #119 du 2 juillet 1843)
- Autran Victor Auguste Clair (acte de naissance #2 du 3 janvier 1846)
- Autran Apolonie Baptistine (acte de naissance #123 du 10 août 1846)
- Autrand Antoinette Zoé (acte de naissance du 8 octobre 1846)
- Autran Jean Henri Marius (acte de naissance #134 du 17 juillet 1848 et acte de décès #107 du 2 août 1850)
- Autran Justine Louise Rose Marie (acte de naissance #47 du 17 février 1851)
- Autran Claire Joséphine Geneviève (acte de naissance #90 du 14 mai 1851)
NB. Mariages 1843-1850 : ø

Table décennale 1853-1862

- Autran Adèle Claire Philippine, fille de Autran Louis Léonard et de Bertrand Elizabeth Rose (acte de naissance #102 du 9 juin 1853 et acte de décès #368 du 24 décembre 1854)
- Autran Pierre Marius (acte de naissance #34 du 28 février 1855 et acte de décès #41 du 2 mars 1855)
- Autrand Marius Alexandre (acte de naissance #167 du 15 octobre 1855)
- Autran Odille Rose Amélie (acte de naissance #233 du 30 novembre 1856)
- Autran Jean Etienne Philippe (acte de décès #7 du 9 janvier 1857)
- Autran Charles Léonce César (acte de naissance #176 du 28 août 1858)
- Autran Victor Marius François (acte de naissance #186 du 4 août 1860), né le 3 août à 22 h, fils de Autran François Charles Melchior, maître-maçon, 36 ans, et de Sabine Victoire Pons, s.e., 26 ans, tailleuse, dom. à LS, rue du Filadou - marié à LS le 3/8/ 1906 avec Delphine Antoinette Claire Ganivet
- Autran Joseph André Paul (acte de décès #214 du 17 novembre 1860)
- Autran Rose Cécile Léonce (acte de naissance #74 du 14 mars 1862)
- Autran Pierre, propriétaire, 46 ans [donc né vers 1815] est témoin au mariage Imbert x Ceire en 1861

Table décennale 1863-1872

- Autran Lucie Antoinette Victoire, (acte #292 du 15 octobre), née le 13 octobre 1864 à La Seyne, fille de Autran François Charles Melchior et de Pons Sabine Victoire (tous deux nés et décédés à La Seyne), et qui épouse Cassagne Alphonse le 2 juin 1891 à La Seyne.
- Autran Jean Augustin (acte de mariage #M4 (Saint-Mandrier) du 24 avril 1866 avec Mlle Gavoti Magdelaine Emilie)
- Autran Augustin Mathieu, (acte #117 du 13 avril 1867)
- Autran Victor Philippe, (acte #189 du 7 août 1868), né le 5 août 1868 à La Seyne (épouse Philomène Marceline Catherine Gravier le 19 mai 1900 à La Seyne)
- Autran Appolonie Baptistine (acte de mariage #14 du 21 mars 1870 avec le sieur Fille Benoît Clément)
- Autran François Charles Melchior (acte de décès #128 du 7 juin 1865)
- Autran Charles André (acte de décès #474 du 20 septembre 1865) [épidémie de choléra]
- Autran Victor Auguste Clair (acte de décès #179 du 23 août 1867)

Table décennale 1873-1882

- Autran (naissances) : Néant
- Autran Claire Joséphine (acte de mariage #20 du 26 juillet 1878 avec le sieur Hanin Joseph Louis)
- Autran mort-né (acte de décès #129 du 15 juillet 1873)
- Autran mort-né (acte de décès #141 du 12 juillet 1876)
- Autran Magdeleine Virginie Victoire (acte de décès #48 du 12 mars 1879)
- Autran mort-né (acte de décès s.m. #172 ou 177 du 15 juillet 1880) - pas retrouvé

Table décennale 1883-1893

- Autran (naissances) : Néant
- Autran Charles Léonce César (acte de mariage #65 du 19 octobre 1887 avec Augustine Eugénie Elène Jouglas - décédée le 8 novembre 1892)
- Autran Joseph Marie Auguste (acte de décès #5 du 3 janvier 1884)
- Autran Paule Appolonie (acte de décès #273 du 8 septembre 1884
- Autran Pierre Etienne Philippe (acte de décès #285 du 16 septembre 1884)
- Autrand Jean André (acte de décès #152 du 13 mai  1890)
- Autran Marie Roseline (acte de décès #256 du 23 octobre 1892)

Table décennale 1893-1902

- Autran Charles Léonce César (acte de mariage #61 du 21 septembre 1893 avec Magdeleine Nathalie Honorat)
- Autran Nathalie Alphonsine Victorine, née le 23 juillet 1894 à La Seyne (Acte #222 du 23/7)
- Autran Marie Emilie Thérèse, née le 31 janvier 1898 à La Seyne (acte #49 du 2 février), décédée le 6 février 1898 à La Seyne (Acte #47 du 7 février)
- Autran Odette Marie Anna, née le 4 avril 1899 à La Seyne (acte #139 du 5 avril), décédée le 8 mai 1899 à La Seyne (Acte #184 du 8 mai)
- Autran Joseph Louis François Antonin, né le 19 mars 1900 à La Seyne, décédé le 20 avril 1900 à La Seyne (Actes #114 du 21 mars et #135 du 21 avril), fils de Autran Charles Léonce César, né à La Seyne, 41 ans (donc né vers 1859), dessinateur, et de Honorat Anne Magdelaine Nathalie, 38 ans, sans profession.
- Autran Laurent Emile, né le 14 février 1901 à La Seyne (Acte #65 du 16/2), fils de Autran Victor Philippe, né à La Seyne, représentant de commerce, 32 ans (donc né vers 1868) et de Gravier Philomène Marceline Catherine, née à Sanary, sans profession, 24 ans, son épouse, demeurant 8 rue Hoche ; marié à Marseille le 23 janvier 1937 avec Bech Simone Rose Marie ; décédé le 17 août 1968 à Toulon.
- Autran Victor Philippe (acte de mariage #48 du 19 mai 1900 avec Philomène Catherine Marcelline Gravier) [Peut-être était-ce cet Autran Victor qui était conseiller municipal dans la municipalité Baptistin Paul ?]
- Autran mort-né (acte de décès #295 du 1er septembre 1896)
- Autran Berthe Clémentine (acte de décès #123 du 13 avril 1896)
- Autran mort-né (acte de décès #169 du 19 juin 1897)
- Autran Jacques Augustin (acte de décès #131 du 14 mai  1898)
- Autran Marie Emilie Thérèse (acte de décès #47 du 7 février 1898)
- Autran Odette Marie Anna (acte de décès #184 du 8 mai  1899)
- Autran Marie Yolande (acte de décès #26 du 20 janvier 1902)
 Table décennale 1903-1913
- Autran Louis Jean Victor Pierre (acte de naissance #346 du 29 juin 1903)
- Autran Emilie Augusta (acte de naissance #291 du 30 mai  1903)
- Autran Marie Marguerite Emilie (acte de naissance #127 du 29 mars  1904)
- Autran Rose Joséphine (acte de naissance #6 du 4 janvier 1905) [fille de Victor Philippe Autran, né à LS, représentant de commerce, 36 ans), et de Philomène Marceline Catherine Gravier, née à Sanary, 27 ans - 1er témoin Emile Autran, 21 ans, employé de bureau] - Mariée à Marseille le 15 janvier 1931 avec Eugène Gaston Eigenmann)
- Autran Jean Laurent Philippe (acte de naissance #1 du 1er janvier 1910)
- Autran Marius Louis (acte de naissance #348 du 3 décembre 1910)
- Autran Jean Augustin (acte de décès #226 du 11 juin 1903
- Autran Louis Jean Victor Pierre (acte de décès #255 du 1er juillet 1903)
- Autran Henri Auguste (acte de décès #266 du 8 juillet 1903)
- Autran Jean Laurent Philippe (acte de décès #16 du 12 janvier 1910)
- Autran Victor Marius François (acte de mariage #23 du 3 avril 1906 avec Delphine Antoine Claire Ganivet)
- Autran Gustave Louis (acte de mariage #10 du 5 février 1907 avec Mathilde Françoise Bonnifay)
- Autran Blaise Romain Gonzague (acte de mariage #23 du 29 mars 1910 avec Marie Thérèse Pauline Robert)
- Autran Emile Jean* (acte de mariage #59 du 5 juillet 1911 avec Anne Marie Poupard)
(* Né à Marseille le 9 octobre 1883, fils de feu Jean Augustin Autran et de Magdeleine Emilie Gavoti)
 
2) Recensements :

• Recensement de 1836 : il y a 4 familles Autran

Famille 69 (page 9) :
Autran François, douanier en retraite, marié, 68 ans
Michel Marie Thérèse, 51 ans, épouse
Autran Antoine, cordier, 25 ans, célibataire, fils des précédents
Autran Joseph Marie, garçon boulanger, 22 ans, célibataire, fils des précédents
Autran Auguste, ouvrier charpentier, 19 ans, célibataire, fils des précédents
Autran Anne, veuve Bousquet, 31 ans, fille des précédents
Bousquet Marie Rose, 10 ans, fille de la précédente
Bousquet Marie Thérèse, 5 ans, fille de la précédente
Bousquet Marius Antoine, 3 ans, fils de la précédente

Famille 212 (page 28) :

Autran Jean André, marin, 30 ans
Gaudin Nazarine, 22 ans, épouse du précédent
Autran Paul, 6 mois, fils des précédents

Famille 315 (pages 39-40) :

Autran Philippe Jean, maître maçon, 53 ans
Beaussier Victoire, 50 ans, épouse du précédent
Autran Pierre, maçon, 23 ans, fils des précédents
Autran Louis, armurier, 19 ans, fils des précédents
Autran Jacques, 9 ans, fils des précédents
Beaussier Louis, maître forgeron à l'arsenal, veuf, 73 ans, père de Victoire Beaussier
Minuti Victoire, 79 ans, veuve, belle-sœur du précédent
Paul Jacques, capitaine marin, 33 ans, gendre de Jean Autran
Autran Victoire, 28 ans, épouse du précédent
Paul Rose, 3 ans, fille des précédents
Paul Jean Jacques, 1 an, fils des précédents

Famille n° 481 (page 62) :

Autran Charles, maçon, marié, 41 ans
Prat Marie, 39 ans, épouse du précédent
Autran Joseph, apprenti serrurier, 16 ans, fils des précédents
Autran Melchior, 12 ans, fils des précédents
Autran Cécile, 2 ans, fille des précédents

• Recensement de 1901, au n° 8 de l'avenue Hoche :

- Ménage 1 :
- Autran Victor Philippe, 33 ans, représentant de commerce, chef de famille [2e fils de Autran Jean Augustin, né en 1868]
- Gravier Philomène, 24 ans, s.p., épouse [Gravier Philomène Marceline Catherine, épouse Autran, née en 1877]
- Autran Laurent, 40 jours, s.p., fils [Autran Laurent Emile, né le 14 février 1901]
- Ménage 2 :Du couple Autran Auguste Mathieu x Poupard Marie, il ne resterait donc en 1901 que le mari, leurs 3 enfants nés entre 1898 et 1901 étant morts en bas âge, et l'épouse n'étant pas recensée à La Seyne. Il est possible qu'elle soit revenue momentanément à l'Ile Maurice (ou leur 3e enfant était née - et décédée à La Seyne en 1902). Mais ils auront ensuite deux autres enfants à La Seyne, en 1904 et 1910.
- Autran Augustin, 60 ans, capitaine marin, chef de famille [voir ci-dessus : Autran Jean Augustin, né en 1841]
- Autran Emilie, 57 ans, s.p., épouse [voir ci-dessus : Gavoti Magdeleine Emilie, née en 1844]
- Autran Auguste*, 34 ans, capitaine au long-cours, fils [voir ci-dessus : Autran Auguste Mathieu, 1er fils de Autran Jean Augustin, né en 1867]
- Autran Emile, 18 ans, s.p., fils [3e fils de Autran Jean Augustin, né en 1883 : Autran Emile Jean, né en 1883 à Marseille]

• Recensement de 1906 : on retrouve 4 familles Autran :

- au n° 10 de la rue d'Alsace :

- Autran Charles, né en 1858, dessinateur F. et Ch., chef de famille [voir ci-dessus : Autran Charles Léonce César]
- Autran Anna, née en 1862, épouse, s.p. [née Honorat Anne Magdelaine Natalie, épouse Autran Charles]
- Autran Nathalie, née en 1894, fille [voir ci-dessus : Autran Nathalie Alphonsine Victorine]

- rue Victor Hugo prolongée :
- Vve Autran Emilie, née en 1845 à La Seyne [en fait, le 12 décembre 1844], chef de famille, s.p. [Née Gavoti, veuve de Autran Jean Augustin, † en 1903]
- Autran Emile, né en 1883 à Marseille, employé à le Mairie [célibataire en 1906, il ne se mariera qu'en 1911]
- au n° 15 de la rue Calade : [mes propres ancêtres]
- Autran Auguste, né en 1853 à Barjols, chef de famille, chaudronnier aux F. et Ch.
- Autran Louise, née en 1858 à Marseille
- Autran Simon, fils, né en 1887 à Marseille, chaudronnier aux F. et Ch.
- Autran Gabriel, fils, né en 1892 à Marseille
- au quartier de La Gatonne : [ont quitté le 8 rue Hoche pour La Gatonne entre 1901 et 1906]
- Autran Victor, né en 1868 à La Seyne, représentant de commerce [Autran Victor Philippe]
- Autran Philomène, née en 1877 à Sanary, épouse [née Gravier Philomène Marceline Catherine]
- Autran Laurent, né en 1901 à La Seyne, fils [Autran Laurent Emile]
- Autran Augusta, née en 1903 à La Seyne, fille [Autran Emilie Augusta]
- Autran Rose, née en 1905 à La Seyne, fille [Autran Rose Joséphine]
NB. On ne retrouve pas en 1906 la famille d'Autran Auguste Mathieu, capitaine au long cours : tous les enfants sont morts en bas âge et l'épouse est peut-être retournée à l'Ile Maurice (il y aura pourtant encore un 5e enfant Autran Jean Laurent Philippe, né et mort à La Seyne en 1910).
3) Tombes du cimetière de La Seyne :
On trouve dans la partie la plus ancienne du cimetière de La Seyne (allée centrale, côté gauche en entrant) une tombe où ont été notamment inhumés plusieurs des Autran cités ci-dessus :

- Autran Victor, décédé le 26 juin 1936 à l'âge de 68 ans
- Autran Philomène, née Gravier, décédée le 18 août 1953 à l'âge de 76 ans
- Autran Laurent (1901-1968)
- Autran Simone (1907-1986)

Dans une autre tombe, de l'allée 28 sud, je crois (à vérifier) (famille Bonnifay), on trouve encore les noms de deux Autran :

- Autran Rosa, épouse Bonnifay (1881-1945)
- Autran Mathilde, née Bonnifay (1886-1950)

4) Annuaires de La Seyne :
- Annuaire de 1913 :

- Autran Ch., chef dessinateur chantier, rue d'Alsace, 10. [il s'agit de Autran Charles Léonce César, né en 1858 à La Seyne]
- Autran E., employé mairie. [il s'agit de Autran Émile, né en 1873 à Marseille]
- Autran V., Dir. pr. du Kursaal-Cinéma. Non identifié à ce jour.
- Autran V., administrateur des colonies, cours Louis Blanc, 23. [il s'agit certainement d'un Autran Victor - mais il y en a eu plusieurs - probablement de celui qui était employé de mairie et qui fut promu à la 1ère classe du Ministère des Colonies en 1891 (voir ci-dessus) - et qui a dû revenir à La Seyne vers 1910]
- Autran, Vve, rent., rue Taylor, 1.







2-7 janvier 2012 : Mariage Paul DUVAL x Thérèse AUTRAN (Draguignan)

Q1. (Question posée par Geneanet)

Bonsoir.

Paul DUVAL est le frère de mon SOSA 45.

Je ne parviens pas à trouver son mariage avec Thérèse AUTRAN dont je ne connais pas les parents. Le couple a eu des enfants probablement à Draguignan où Paul DUVAL exrçait la profession d'avocat.

Je ne vois pas pas ce couple dans votre base de GENEANET.

L'auriez-vous par un heureux hasard parmi d'autres informations?

Je vous remercie pour votre réponse.

Cordialement.

JM

R1.

Bonjour,

En réponse à votre message, je dois vous dire que je ne connaissais pas le couple Paul DUVAL x Thérèse AUTRAN. Il faut dire que le patronyme AUTRAN est très répandu dans le Var (ainsi que dans les 4 départements limitrophes), qu'on le retrouve dès les XVIIIe et XIXe siècles dans un grand nombre de villes et de villages du Var. Le travail que j'ai effectué sur mon patronyme (et qui apparaît sur Geneanet) s'est ainsi limité à mes ascendants directs, qui ne représentent qu'une branche très limitée parmi tous les AUTRAN du Var. Et c'est pourquoi Thérèse AUTRAN n'y apparaît pas, pas plus que les centaines d'autres AUTRAN du département, avec qui je n'ai pas de proche parenté.

Ceci dit, j'ai jeté un coup d'œil aux archives de l'état-civil de Draguignan en ligne sur internet, et j'ai pu commencer à repérer plusieurs des AUTRAN et DUVAL que vous mentionnez dans votre arbre et sur lesquels vous dîtes rechercher des informations. Il y a ainsi plusieurs naissances DUVAL dans la table décennale 1853-1862. Je n'ai pas eu le temps de consulter tous les actes, mais il y a par exemple DUVAL Marie Henri Hippolyte, né le 25 octobre 1854, fils de Paul Louis DUVAL, avocat, 29 ans, et de Thérèse Jeanne Joséphine AUTRAN, 23 ans (acte n° 192 du 27 octobre 1854).

En remontant, j'ai aussi retrouvé la naissance de Thérèse Jeanne Joséphine AUTRAN, à Draguignan, le 29 août 1830, fille de Nicolas François Joseph AUTRAN, avocat et avoué, 47 ans, et de dame Françoise Rosalie Polixene TAXIL, 35 ans (acte n° 151 du 31 août 1830).

Par contre, je n'ai pas retrouvé pour l'instant, ni la naissance de Paul DUVAL (ne semble pas être né à Draguignan), ni l'acte de mariage DUVAL x AUTRAN.

Je pense, que sur ces bases, vous pouvez poursuivre la recherche dans les archives du Var en ligne et retrouver progressivement toute la fratrie DUVAL. Mais si vous voulez de l'aide, je peux aussi continuer à effectuer ces recherches dans les actes de Draguignan ou des environs et vous les communiquer au fur et à mesure. Dîtes moi ce que vous souhaitez.

Bien cordialement,

Jean-Claude AUTRAN

Q2.

Bonjour Jean-Claude.

Merci beaucoup pour toutes ces informations et les actes afférents. Je partage votre souci de toujours se fonder sur les actes et leur communication.

J'accepte volontiers votre offre de chercher des informations sur la fratrie DUVAL.

Il faudra cependant que nous trouvions le moyen que je vous rende aussi service. J'habite maintenant près d'Avignon (je suis en plein déménagement) et donc je peux faire des recherches aux AD84.

En espérant pouvoir vous lire prochainement.

Bien cordialement.

JM

R2.

Bonjour,

Je pense avoir retrouvé sur les archives de Draguignan mises en ligne sur internet la totalité des actes de naissance (5 filles et 2 garçons) de la descendance Paul Duval x Thérèse Autran :

- Duval Marie Louise Marguerite (1853)
- Duval Marie Henri Hippolyte (1854)
- Duval Marie Marthe (1856) [en fait, jugement d’omission du 26/11]
- Duval Marie Claire (1858)
- Duval Marie Elizabeth (1860
- Duval Marie Louise (1861)
- Duval Marie Joseph (1864)

Vous les trouverez ci-joints.

J’ai retrouvé aussi l’acte de décès, en 1859, à l’âge de 7 mois, de l’une des filles, Marie-Claire.

J’ai enfin retrouvé les actes de naissance, à Draguignan (1824) et de décès, à Draguignan également (1867) de Paul Duval. Je vous avais dit qu’il ne devait pas être né à Draguignan, mais j’avais mal cherché. Il y est bien né, mais en 1824 et non 1825 comme l’indique votre arbre.

Je vous joins également tous ces actes.

Dîtes moi ce que vous en pensez, et dans quelle direction vous souhaitez que les recherches soient éventuellement poursuivies.

Merci de me proposer votre aide. Je n’ai pas pour l’instant de projet de recherche dans le département 84, mais je vais y réfléchir.

Bien cordialement à vous.

Jean-Claude Autran

Q3.

Bonjour Jean-Claude.

Merci pour tous ces actes que j'ai précautionneusement collationnés.

La recherche de l'ascendance de Thérèse AUTRAN ne ferait-elle pas sens pour vous? Cette piste pourrait-elle vous convenir? Peut-être allons-nous trouver un lien avec vos recherches? Interressant, non?

Je vous remercie pour votre réponse.

Amicalement.

JM


15-21 septembre 2011 : Antonin TOURY et autres amis de Simon AUTRAN dans la Marine

Q1.

Bonjour Monsieur,

J'ai consulté un vieil album de famille que l'on m'a prêté.

A l'intérieur se trouvait une photo où figurait le nom de la personne, alors qu'aucun nom ne figurait sur les autres photos.

Cette personne s'appelait Simon AUTRAN. Il ne s'agît pas d'un membre de ma famille, car il y a un petit mot au dos de la photo mais d'un ami de la famille CALVIN (peut-être Toury).

Je ne sais pas si cette personne fait partie de votre arbre généalogique mais je me permets de vous faire parvenir cette photo.

Cordialement.

GZ

R1.

Bonjour Madame,

Merci pour votre message et pour cette photo.

Il n’y a aucun doute pour moi. Il s’agit bien de mon grand-père Simon AUTRAN, lorsqu’il était matelot mécanicien à Toulon. La photo doit dater de 1907-1908.

Je possède d’ailleurs une photo de mon grand-père, de la même époque, du même photographe de Toulon, mais prise dans un cadre légèrement différent, que je vous envoie ci-joint.

Le nom de TOURY ne m’est pas inconnu. Antonin TOURY était certainement un ami de mon grand-père si j’en juge d’après le verso d’une carte postale de la Classe 1911 de l’Atelier Flotte envoyée à mon grand-père et signée d’Antonin TOURY. Mon grand-père ne figure pas sur cette photo (il était de la classe 1908), mais Antonin TOURY y figure sans doute (mais où ?).

Ceci dit, le nom de TOURY au verso de cette carte est le seul élément que je possède sur les amis de mon grand-père. Il est certain qu’il avait dû évoquer leurs noms et les souvenirs qu’il en gardait lorsque j’étais enfant, mais je ne me souviens de rien. Parmi les autres noms cités sur l’album de famille qu’on vous a confié, CALVIN ne me dit rien, DON non plus. Mais il y avait un AUFAN (Jean AUFFAN en fait), parmi ses amis, qui avait dû travailler avec lui à l’Arsenal de Toulon.

Merci encore pour cette photo de mon grand-père que je ne connaissais pas.

Si vous retrouvez d’autres photos ou d’autres textes au verso de cartes postales, il sera peut-être possible d’effectuer d’autres rapprochements.

Bien cordialement à vous.

Jean-Claude Autran

Q2.

Bonjour Monsieur,

Mille fois merci pour votre réponse.
Je n'avais pas de photos de cette époque d' Antonin Toury qui était mon arrière-grand-père. La semaine dernière ma cousine m'a apporté cet album, sans nom ni date sur les photos, à l'exception d'un petit mot de temps-en-temps, tel celui de votre grand-père, j'en ai profité pour les scanner.

Je sais que mon arrière-grand-père était 1er chauffeur à bord du Charles Roux en avril 1915 (ou 1913?) par une carte écrite par son frère, ci-joint copie. Il semble être resté longtemps dans le golfe de La Salonique. Grèce, Crête, mais aussi Tunisie ....

Sur la photo de groupe que vous avez envoyée, il est, je pense, dans la première rangée en partant du bas, et le huitième sur la photo en partant de la gauche.
Je vous envoie une photo où il figure assis à table, le premier à droite.

Je fais l'arbre généalogique de ma famille et toutes les indications reçues sont une aide et un complément d'information précieux.

Il y a Jean, Antoine AUFFAN  né en 1761 à La Seyne, décédé en 1807 marié avec Antelme Marie puis Fabre Marie dont je suis descendante. Jean, Maurice AUFAN son père né en 1721, décédé en 1803, marié avec Jarry Magdeleine.

Pour information, concernant une autre branche de ma famille, mon grand-père qui se nommait RICHELME PIERRE, disait toujours que votre père MARIUS AUTRAN, était son frère de lait et le considérait comme un ami.

Encore merci pour tout.

Très cordialement.

GZ

R2.

Bonjour,

Merci pour votre message et les photos de votre arrière grand-père. Je suis heureux que vous ayez pu le reconnaître sur la photo qui avait été adressée à mon grand-père.

Concernant Pierre RICHELME, ami et “frère de lait” de mon père, je n’en ai pas de souvenir. C’est un nom que mon père prononçait, mais je ne sais plus pourquoi. Il avait un collègue RICHELME, professeur technique, à l’école Martini. Mais je n’ai pas connu le prénom. J’ai regardé dans les naissances à La Seyne aux environs de 1910, date de naissance de mon père (voir ci-joint), mais ça ne donne pas d’indication sur un éventuel “frère de lait”. Donc, de ce point de vue, je ne peux rien apporter de précis.

Concernant le patronyme AUFAN, ou AUFFAN, les seuls que j’aie connus étaient des amis de mes grands-parents :

Jean AUFFAN (18/8/1882, La Seyne – 19/10/1967, La Seyne), époux de Philippine BERGONZO (18/11/1888, La Seyne – 1977)

Jean AUFFAN devait être commis de Marine à l’Arsenal de Toulon, et son épouse était la fille de Joseph BERGONZO (1860-1911), musicien clarinettiste et sous-chef à la philharmonique La Seynoise au début du XXe siècle.

Il n’y a peut être aucun rapport avec les AUFFAN de votre généalogie, mais c’est ce que je pouvais seulement vous indiquer.

Bien cordialement à vous.

Jean-Claude Autran


2-4 août 2011 : Capitaine Autran

Q1.

Bonjour Monsieur Autran,
 
Dans le cadre d’une recherche concernant une pêche expérimentale en Corse, en 1974 et 1975, je suis à la recherche d’information concernant un capitaine Autran, dont le bateau semble se dénommer ‘Brigantin” ou peut-être “Saint-Georges”.
 
En explorant votre site, je n’ai rien vu qui puisse me mettre sur la piste mais, peut-être aviez-vous quelques idées sur la question ?
 
Dans l’attente de vous lire, avec mes remerciements anticipés, je vous prie d’agréer l’expression de mes salutations distinguées.
 
VM (Conservateur en Chef du Patrimoine)
R.
Bonjour Monsieur,

Je n’ai malheureusement aucune élément de réponse pour vous aider dans votre recherche. Il n’y a pas et il n’y a jamais eu de capitaine Autran parmi mes parents ou ancêtres, proches ou éloignés.

En recherchant sur Google on trouve bien quelques “capitaine Autran”, mais ce sont en général des militaires, ou des officiers de la marine de guerre, souvent d’une époque ancienne. Aucun ne semble correspondre à un capitaine marin, d’une époque récente, dont le navire se serait nommé “Brigantin” ou “Saint-Georges”.

Si vous pesnez que vos recherches peuvent être localisées à une région (Corse ?) et à une période bien déterminée, peut-être pourriez-vous aller interroger les Affaires Maritimes qui doivent avoir des listes de marins ayant officiellement obtenu un titre de capitaine.

Je suis désolé de n’avoir aucune autre idée pour vous aider.

Bien cordialement à vous.

Jean-Claude Autran

12-22 juillet 2011 : Patronymes Autran et Curnier

(échange sur Geneanet : http://www.geneanet.org/messagerie/?mode=fil&id=1325717&type=show&cle=amNhdXRyYW4=)

Q1.

Bonjour,

Après des années d'impasse sur la généalogie de ma grand mère paternelle j'ai enfin réussi à trouver une piste grace aux archives en ligne pour les français nés à l'étranger.

J'y ai trouvé bon nombre de CURNIER et AUTRAN, nom des grands parents de ma grand mère, dont beaucoup étaient originaires de Marseille.

Je me suis donc empressé de chercher sur Marseille vers 1860-1890 pour ne trouver hélas aucun recoupement.

Donc ma question enfin, avez vous connaissance de membres de votre généalogie ayant fait un passage par l'Algérie dans les années 1860-1890 ?

Et le nom de Marie Honorine AUTRAN vous dirait il quelque chose, née présumée vers 1864. Si non il y a t'il d'autres communes ou je pourrais chercher d'après votre expérience. J'ai regardé quelques uns de vos ancètres mais ils ont l'air regroupés sur Marseille uniquement.

Merci de l'aide que vous pourriez m'apporter.

Cordialement

AD

R.

Bonjour,

Je crains de ne pas pouvoir vous aider beaucoup. Effectivement, tous mes ancêtres porteurs du patronyme AUTRAN, que j'ai étudiés, ont vécu dans le Var et les Bouches-du-Rhône (à Marseille), et leur origine la plus lointaine que j'ai trouvée, même pour ceux du Var, se situe aussi à Marseille.

Je n'en connais pas qui aient pu faire un passage par l'Algérie. Mon arrière grand-père, Auguste AUTRAN a bien effectué son service militaire en Algérie entre 1871 et 1873, mais il ne s'est marié qu'en 1880, à Marseille.

Il n'y a pas de patronyme CURNIER dans les individus de ma généalogie, ni de Marie Honorine AUTRAN (sauf une Marie Magdeleine Honorine AUTRAN, 1817-1883).

J'ai fait quelques recherches sur goggle (http://www.familysearch.org), qui m'ont conduit à :

Individual Record    FamilySearch™ Ancestral File v4.19
Marie-Honorine AUTRAN (AFN: 1SHC-GFT)    Pedigree
    Sex:     F    Family
   
Event(s)
    Birth:     Abt. 1869     
<Constantine, , Algerie>     
Marriage(s)
Spouse:     Antoine Auguste CURNIER (AFN: 1SHC-GDM)    Family

, ce qui semble correspondre aux ancêtres que vous recherchez, mais on ne va pas plus loin.

Sur Généanet, j'ai effectué aussi quelques recherches, mais, s'il y a bien plusieurs CURNIER Auguste, les dates, ou les noms d'épouses ne correspondent pas. De même, s'il y a aussi plusieurs AUTRAN Marie Honorine, je n'ai trouvé aucun mariage CURNIER x AUTRAN.

Il semble que personne n'ait encore mis en ligne les noms de vos ancêtres AUTRAN et CURNIER.

Il semble donc nécessaire reprendre la recherche à partir des actes d'état-civil et d'abord des tables décennales. Si vous disposez d'éléments permettant de penser que vos ancêtres ont pu vivre dans les Bouches-du-Rhône, mais que vous n'avez rien trouvé sur Marseille, il vous faut sans doute patiemment explorer les autres communes. Mais, mes ancêtres ayant été sur Marseille uniquement, je ne peux pas vous conseiller quelles communes explorer en priorité. Les communes les plus proches me semblent être : Allauch, Aubagne, Gémenos, Cassis, La Penne, Plan-de-Cuques, Roquefort-la-Bédoule, La Ciotat,... Mais ??

Je ne sais pas quoi vous dire de plus.

Bien cordialement,

Jean-Claude Autran

Q2.

Bonsoir,

Je ne découvre votre message que ce soir.

Merci d'avoir répondu si vite. Effectivement cette branche de ma famille est vierge de toute recherche sur le net.

Les documents que vous mentionnez proviennent de moi c'est vous dire. Je continue d'explorer la piste Algérie ou j'ai trouvé certains de leurs enfans, ce qui est facile avec les registres en ligne. Peut être trouverais-je un lien avec les Bouches du Rhones, certains Curnier venant des Alpes de Haute Provence mais là aussi pas ma branche pour l'instant.

Merci en tout cas de votre aide.

Cordialement

AD



13-15 février 2011 : Descendants de Marie Louise Tagliamacco

Q.

Bonjour,

Je souhaiterais vous ajouter à ma liste de contacts car je fais des recherches sur Marie-Louise Tagliamacco qui était mon arrière grand-mère (côté paternel).

J'ai de la famille sur Toulon car à la Seyne sur Mer il n'y a plus personne.

Très cordialement,

MJ

R.

Bonjour,

Merci pour votre message.

Vous pouvez naturellement m'ajouter à votre liste de contacts.

Cependant, êtes vous certaine que Marie-Louise Tagliamacco qui figure dans ma généalogie familiale soit bien la même que celle sur laquelle vous faites des recherches ?

En ce qui concerne ma famille, Marie-Louise Tagliamacco était née à La Seyne-sur-Mer le 8 février 1901 (acte n° 57 du 10 février).

Elle avait épousé le 14 avril 1926 Paul Sauveur Aubert, frère de ma grand mère paternelle Victorine Aubert. Mais elle est décédée de maladie peu après son mariage, en 1928, et à ma connaissance sans enfant. Je m'étonne donc que vous la considériez comme arrière grand-mère.

Voir mon arbre Geneanet à : http://gw2.geneanet.org/index.php3?b=jcautran&lang=fr;pz=jean+claude+lucien;nz=autran;ocz=0;p=marie+louise;n=tagliamacco

Elle a été inhumée au cimetière de La Seyne, allée 12 ouest, sous le nom de Marie-Louise Aubert.

Je serais heureux que vous me teniez au courant de la suite de vos recherches sur la famille Tagliamacco.

Bien cordialement à vous,

Jean-Claude Autran


9 juin 2010 - 6 janvier 2011 : Patronyme Bagliotto ou Baglietto ?

Q1.

J'ai pu avoir le dossier de naturalisation de Baglietto Batrthélémy. Il est originaire de Varraze, Italie, province de Ligurie.

Le patronyme Bagliotto est une erreur de transcription du nom lors de l'enregistrement du mariage de Barthélémy Baglietto et par voie de conséquence sur ces descendants.

Les actes se trouvent sur le site des archives départementales du VAR pour l'état civil.

J'ai retranscris la plupart des actes (Bagliotto, Baglietto) de la Seyne sur mer.

Il sont tous pour ceux nés dans les décennie (1840-1860) originaires de Varazze.

Le nom Bagliotto n'existe pas en Italie.

D'autre part, j'ai la conviction que Les Baglietto de La Seyne sur Mer sont apparentés avec ma famille. car la fille de mon ancêtre Jean Baglietto (Pellegrine Baglietto a eu des enfants à la Seyne sur Mer avec Fazio Gérolamo.

Cordialement

AB

R1.

Bonjour,

Merci beaucoup pour ces informations. Vous avez certainement raison au sujet de l'erreur de transcription de Baglietto en Bagliotto. Mais je l'ignorais complètement.

J'ai toujours entendu prononcer le patronyme Bagliotto autour de moi, mais il ne pouvait pas en être autrement puisque tous mes cousins Bagliotto descendent du même ancêtre Barthélémy Bagliotto originaire de Varazze.

Et j'ai aussi parmi mes familles amies une famille Magliotto, également originaire d'Italie.

Je vais informer mes cousins Bagliotto, de Sanary, de votre message. Je sais que l'un d'entre eux avait fait un peu de généalogie, mais je ne sais pas s'il était remonté jusqu'à cette erreur de transcription de son ancêtre. Je vous tiendrai au courant s'il a quelque élément intéressant.

Merci encore. Cordialement,

Jean-Claude Autran

Q2.

Bonjour Denis,

J'espère que tu vas bien, ainsi que toute ta famille. Il y a assez longtemps qu'on ne s'est pas rencontrés.

Je reprends contact à propos d'un point de généalogie.

Un de mes correspondants sur internet (M. Alain Baglietto) me dit avoir fait des recherches sur les patronymes Baglietto et Bagliotto, notamment à La Seyne.

Il prétend que les Bagliotto descendent tous de Barthélemy Bagliotto (1847-1906), originaire de Varazze (Italie). Mais que le patronyme Baglietto est apparu pour la première fois sur l'acte de mariage, à La Seyne, de Barthélemy Bagliotto (alors qu'en Italie, il s'appelait auparavant Baglietto). A partir de là, le patronyme Bagliotto aurait été transmis à Antonin Bagliotto, puis à tous ses descendants. Mais, selon mon correspondant, le patronyme Bagliotto n'existerait pas en Italie.

Je ne sais pas ce que tu en penses (il me semble que tu avais fait des recherches généalogiques, mais je ne sais pas si tu étais remonté jusqu'à cet ancêtre Barthélemy Bagliotto (Baglietto ?).

Amitiés à toute la famille.

Jean-Claude Autran

PS. L'arbre généalogique de AB peut être consulté sur internet :

http://gw0.geneanet.org/index.php3?b=bagli&lang=fr;pz=alain;nz=baglietto;ocz=0;p=barthelemy;n=baglietto;oc=1

R2.

Mon cher cousin,

Je souhaite à mon tour que ta famille se porte bien, notamment en cette période d'examen.

D'autre part, il me semble que les renseignements de ton correspondant soient exacts à une variante prés: l'ancêtre ou la "racine" du patronyme est bien celle de Baglietto Barthélemy né en Italie en 1846. Mais il semble que "l'orthographe" Bagliotto apparaisse en 1899 sur son acte de naturalisation.

Mon grand-père, Antonin, Sosthène, né le 28/11/1883 a "choisi" de s'appeler Bagliotto afin de s'accorder à la petite erreur de 1899?

Pour la petite histoire, Barthélémy est mort en 1906 et jamais un membre de ma famille n'a cherché, et moi le premier, à retrouver nos origines italiennes. La tradition orale parle de Livourne ou Savone.

Meilleures pensées et bises à Yolande.

DB

Q3.

Cher Denis,

Merci pour cette confirmation.

Je ne savais pas que l'acte de naturalisation de Barthélemy Bagliotto était de 1899. J'avais seulement vu écrit "sujet italien" sur l'acte de naissance de son aîné Pierre Bagliotto en 1875.

Mais l'apparition du patronyme Bagliotto me semble pourtant antérieure à 1899 puisque le patronyme est déjà ainsi orthographié dès le mariage de Barthélemy à La Seyne en 1874 (acte ci-joint), ainsi que sur les actes de naissance de tous ses descendants : Pierre (1875) (acte ci-joint), Antonin (1883) (acte ci-joint), Eugénie (vers 1885), etc. Je crois qu'il y a encore eu 3 autres enfants : Joseph, Baptistine et Charles, mais je n'ai pas pris le temps de rechercher leurs actes d'état-civil.

Meilleures pensées à toutes et à tous.

Jean-Claude

Q4. (29 juin 2010)

Je viens de retrouver sur le site de Varagine.it une statistique sur la fréquence des noms à Varazze.

Le village a changé de nom au cours de la période 1830-1850.

Vous trouverez ci-joint le lien qui permet d'accéder à la page : http://www.varagine.it/index.php?p=news&title=Antiche-famiglie-di-Casanova-di-Varazze-III

La présence des Baglietto commence à 1825.

Il ressort de ses fiches qu'il y a de fortes chance pour que les Baglietto actuels (chantier Baglietto existant à Varazze), les Baglietto, BAGLIOTTO de La Seyne-sur-Mer, les BAGLIETTO d'Algérie SOIENT PARENTS.

Cordialement

AB

R4.

Merci beaucoup pour ces précisions.

Cordialement,

Jean-Claude Autran

Q5.

Bien chers cousins,

Recevez de nous deux nos meilleurs voeux de santé et de réussite pour vos enfants dans leurs domaines respectifs.

De notre côté la famille s'agrandit encore: un 8èmè petit enfant est prévu dans quelques temps.

Enfin: à propos de BAGLIOTTO et BAGLIETTO : à la fin du 19ème siècle et au début du 20ème, les deux familles ont "cohabité" à La Seyne... De plus, les immigrants provenaient de la même ville italienne : VARAZZE en Ligurie...

Chaleureusement à vous

C et DB


 

18-21 mai 2010 : Recherche patronyme Méla

Q.

Recherche William MELA environ 59-60 ans origine Montpellier; était militaire a Metz-57/Moselle entre 1969 et 1971 : base aérienne. C'était un ami d'armée.

THC

R.

Bonjour,

Non, désolé, les membres de ma famille porteurs du patronyme MELA, sur lesquels j'ai fait quelques recherches étaient tous nés à Toulon (leurs parents étant nés en Italie) vers la fin du XIXe siècle. Je n'ai pas effectué beaucoup de recherche sur leurs descendants. Jusqu'ici je n'en ai pas trouvé qui soient nés à Montpellier ou qui porte le prénom de William.

Cordialement,

Jean-Claude Autran


12-23 janvier 2010 : Amable Mabily (2) et sa famille

Q1. (à MDM)

Bonsoir,

J'ai été très heureux de faire votre connaissance, en octobre dernier, grâce à LA.

Puisque nous voilà au début de la nouvelle année, permettez-moi tout d'abord de vous présenter tous mes vœux. (...).

Je profite aussi de ce message pour vous communiquer (image ci-jointe) quelques vieilles photos de famille dont je vous avais parlé, et que je n'ai toujours pas identifiées. L'un au moins de ces quatre personnages est un Mabily, comme cela est écrit (mais lequel ? Jean-Louis ? Joseph ? Florent ??). Les autres, peut-être aussi, ou peut-être de famille apparentées ?

Auriez-vous jeté un coup d'œil dans vos collections de photos anciennes. Et n'auriez-vous pas par chance des photos semblables dont les noms auraient été notés. Cela me serait très précieux.

Je vous en remercie par avance.

Avec toutes mes amitiés.

Jean-Claude Autran

R1.

Cher Jean Claude Autran,

Merci pour vos voeux chaleureux et votre courrier, ne pensez pas que c'est par négligeance si j'ai tardé à vous répondre aux questions familiales concernant nos deux Noms Autran/Mabily. Il a fallu que j'ouvre les valises, et pose mon regard sur les documents que ma mère adoptive avait soigneusement classés, des moments émouvants, qui dans l'instant paralysent, annulent toute action. Aujourd'hui, cela est fait, et l'angoisse des premiers instants s'est transformée en sérénité. Je vous transmets donc les documents concernant mon père adoptif Amable Mabily, en espérant qu'ils vous rendent service, quand aux photos que vous m'avez transmises, je ne reconnais qu'une personne sur les quatre, celle en haut à droite qui pourrait être le grand-père d'Amable, cette photo faisait partie des photos familiales, mais Marcelle Mabily ne les a pas gardées, pour me les transmettre.

Victor Marius Mabily (1864-1943), père d'Amable Mabily
Victoire Égalité Paul (née en 1870 à La Ciotat), mère d'Amable Mabily
Amable Mabily en 2e année d'École Normale
Marcelle Mela et Amable Mabily (cour de l'école primaire de Saint-Zacharie)
Amable Mabily (2e en haut, en partant de la droite) avec sa promotion d'École Normale d'Instituteurs de Draguignan
Amable Mabily avec sa classe pendant la guerre 1940-45 à Saint-Mandrier (?)
Amable Mabily en 1946
J'espère avoir les plaisir de vous revoir, je vous envoie (les photos copies) par courrier postal pour faire plaisir à nos facteurs, des documents que j'ai trouvés, en plus du dossiers pièces jointes.

Merci pour votre gentillesse et votre patience, bien amicalement à vous

MDM

Q2.

Chère MDM,

Merci pour vos bons vœux (...).

Je vous suis enfin très reconnaissant pour avoir recherché et retrouvé toutes ces photos émouvantes de la famille Mabily. Je n'en connaissais aucune. Je n'avais jamais vu le visage des parents d'Amable Mabily, ni celui de son épouse d'ailleurs. Et je n'avais connu Amable qu'assez âgé déjà. Je n'avais jamais vu son visage plus jeune. Et si mon père était encore là, il aurait été certainement encore plus ému que moi.

J'espère aussi vous revoir à une prochaine occasion.

Toutes mes amitiés.

Jean-Claude Autran


 

15 août 2009 - 3 janvier 2010 : Généalogie Dépret - Cauvin (2)

Q1.

Bonjour,

Il y a fort longtemps que je dois vous écrire. En effet il y a quelques années déjà, je devais contacter votre père. Mais de mon côté, la maladie ne m'a pas permis de le faire au moment voulu, et malheureusement entre temps, j'ai appris son décès. J'ai donc laissé traîner cette prise de contact. Il y environs un an, j'ai eu la chance de contacter un cousin (Jean Xavier DEPRET) qui m'a sympathiquement envoyé les données qui nous rattachent. Je lui avais conseillé de vous contacter. Aujourd'hui, je me décide à vous transmettre les informations qui nous rattachent. En effet, je suis descendant de la famille DEPRET donc cousin avec Béatrice CAUVIN. Mais la généalogie de cette personne ne s'arrête pas la puisque son arrière-grand-père Charles Adrien Joseph DEPRET été l'époux de Catherine GUFFROY. Cette dernière étant ma cousine au sixième degré. De plus, l'arrière-grand-père de Catherine François Joseph GUFFROY avait épousé Marie Isabelle HUGOT mon ancêtre au huitième degré par mon côté paternel. Marie Isabelle HUGOT étant l'arrière-petite-fille de Jean HUGO qui est mon ancêtre au onzième degré par mon côté maternelle. Enfin un « beau sac de noueux ». Je vous transmets aussi la liaison entre Félix LéVITAN et moi-même. J'essayerais de vous transmettre d'autre cousinades si cela se présentait. En attendant vous trouverez en pièce jointe, les tableaux pour vous permettre de mieux comprendre cette situation. J'ai après plus de trente ans de recherches créé en 2001 une association familiale. J'espère pouvoir bientôt vous communiquer l'adresse ou il vous sera possible de consulter notre base de donnée. N'étant pas un petit génie de l'informatique, il mais difficile de créer un site Internet qui me permettrai de contacter nos nombreux cousins.

En attendant vous pouvez toujours me contacter à l'adresse suivante : Les petits GUFFROY (...)

Espérant avoir été suffisamment clair dans mes explications. Mais il m'est difficile de faire plus claire quand on connaît la situation de la famille. Il faut savoir qu'à Avion (62) pays d'origine de Béatrice CAUVIN, entre 1590 et 1890 je me retrouve cousin avec 99,99% des habitants de cette époque. En fin s'il vous manques des informations, vous pouvez toujours me contacter. Vous souhaitant bonne lecture de ce que nous pourrions résumé par "Elle est arrivée du Nord lui arrivait du Midi" ce fut un beau roman, une belle histoire. Disait FUGAIN. Bonne journée, bien sincèrement.

VGM

R1.

Bonjour Monsieur,

Un grand merci à vous pour m'avoir adressé toutes ces informations généalogiques sur les familles DEPRET, GUFFROY, HUGOT, etc. Et toutes mes félicitations pour l'extraordinaire travail que vous avez accompli.

J'avais été en effet contacté en février 2002 par M. Jean Xavier DEPRET, qui m'avait communiqué un certain nombre de précisions que je recherchais sur Béatrice CAUVIN, la dernière épouse d'Edouard AUTRAN, dit "DELMONT", qui était cousin germain de mon grand-père.

Vos différents arbres m'éclairent aujourd'hui beaucoup plus sur les relations entre les différentes branches de votre famille. Par contre, je n'envisage pas d'intégrer ces données à mon arbre sur internet (*), d'une part parce que ces données vous appartiennent et, d'autre part, parce que les branches CAUVIN et DEPRET sont relativement périphériques par rapport à la branche principale de mes ancêtres AUTRAN.

(*) http://gw.geneanet.org/jcautran_w

Il existe un point de curiosité de ma part, cependant, sur lequel je n'ai jamais eu de réponse et sur lequel vous pourriez peut-être m'éclairer : vous confirmez que mon ancêtre Edouard Marius AUTRAN (qui prit ensuite le pseudonyme de DELMONT lorsqu'il devint acteur de théâtre et de cinéma) avait épousé en mars 1955 (quelques mois avant sa mort, il avait 71 ans) Béatrice CAUVIN, 31 ans, alors étudiante en médecine. Le 22 novembre 1955, DELMONT meurt à Cannes et Béatrice CAUVIN est veuve. J'ai su par Jean Xavier DEPRET qu'elle était morte bien après (2 novembre 1987 à Aix-en-Provence et "sans profession") et qu'elle portait alors toujours le nom de AUTRAN, et ne semblait pas avoir eu de descendance. Puisque vous étiez cousin de Béatrice CAUVIN, peut-être l'avez vous connue ? Je serais en effet curieux de savoir quel a été son parcours entre 1955 et 1987. DELMONT n'était pas riche, mais elle avait dû hériter de la villa qu'il possédait à Cannes et peut-être aussi de souvenirs (photos ?) de la carrière cinématographique de DELMONT (il avait tourné avec PAGNOL, et de très grands acteurs comme RAIMU, FERNANDEL, Pierre FRESNAY, Jean GABIN, Michèle MORGAN, etc.). Je me suis toujours demandé ce que sont devenus de tels souvenirs s'il n'y a pas eu de descendants de Béatrice CAUVIN. Auriez-vous une idée de la question ?

Je vous en remercie par avance,

Cordialement,

Jean-Claude Autran

Q2.

Bonjour,

Merci beaucoup pour votre réponse, effectivement la généalogie de Béatrice CAUVIN épouse d'Edouard Marius AUTRAN dit DELMONT n'est pour vous comme pour nous que périphérique, mais lorsque je confierai ma généalogie à Internet, je me permettrai de mettre un petit mot pour diriger les personnes intéressées sur votre propre généalogie. D'autre part en ce qui concerne la vie et l'héritage de Béatrice CAUVIN, je vais essayer de faire des recherches, car ne l'ayant pas connue moi même, je n'ai aucune autre information. Je pense que si elle avait conservé la propriété de Canne, et si vous connaissez l'adresse exacte, il vous faudrait voir avec les services de la mairie (le cadastre peut-être) pour savoir si oui, à quelle date et à qui cette maison à été cédée. Alors peut être aurriez vous des informations en ce qui concerne les bien familiaux quelle contenait, photos, films, et autres documents. Malheureusement il est parfois très difficile de suivre un héritage mon épouse étant la petite nièce d'Emile BUHOT qui était producteur des studios éclair, n'a pas pu récupérer les films de son grand oncle. On espère que l'ensemble (un joyau du cinéma d'avant et après guerre) a été cédé par son épouse à l'INA, mais on n'en à pas l'assurance. Nous essayerons aussi d'en savoir plus car il y avait peu être des bobines sur votre grand oncle. Si non je pense qu'il vous faudrait aussi voir avec les salles des ventes au allentours de cette maison, les commissaires priseurs pourront je pense vous indiquer s'il y a eu une vente aux enchères correspondante. Voilà tous ce que je peux vous donner comme indications. Je garde votre adresse et vous transmets les informations que je pourrais collecter à ce sujet. Bien sincèrement.

VGM

R2.

Bonjour,

Merci pour votre réponse rapide et pour les conseils détaillés que vous me donnez pour la recherche de souvenirs de mon parent Edouard DELMONT.

Il est clair que je n'ai aucune intention de revendiquer quoi que ce soit en matière d'héritage. (La question avait été sans doute définitivement réglée en 1955). Je ne pense pas non plus que DELMONT possédait des bobines de ses films, ce n'était pas dans le style du personnage d'après les témoignages que m'ont apporté ceux ou celles qui l'ont côtoyé (Michel GALABRU, Pierrette BRUNO, Marianne PAGNOL, Régine HERNOU qui était la script de PAGNOL, etc.).

Simplement, j'aurais été curieux de retrouver la trace d'anciennes photos que DELMONT aurait pu conserver, photos avec ses camarades de tournage, et peut-être de son père, de sa mère et de son oncle Auguste (c'est-à-dire mon arrière grand-père). Si l'on pouvait retrouver des personnes qui ont connu Béatrice CAUVIN, on aurait peut-être une piste.

Dans le même ordre d'idées, bien que DELMONT n'ait pas de descendant connu, je me demande s'il n'y a pas eu quelqu'un qui, après sa mort, s'est occupé de ses affaires et de sa mémoire. Ce qui me fait dire cela, c'est que j'ai retrouvé à Marseille la tombe d'Edouard DELMONT (voir à http://jcautran.free.fr/forum/genealogie_autran_delmont.html#tombe). DELMONT y a été inhumé en 1955, or d'après des personnels du cimetière, cette tombe aurait été reconstruite assez récemment et elle est dans un partait état d'entretien. Je ne sais pas par qui (je suis certain qu'il ne s'agit pas de l'Association des Amis de Pagnol - qui n'a aucun moyen pour cela) et je recherche donc un hypothétique "héritier" de DELMONT ou de Béatrice CAUVIN qui serait pour moi un témoin très précieux.

Merci encore pour vos informations.

Cordialement,

Jean-Claude Autran

Q3a.

Re Bonjour,

Si j'en crois vos données il semble que DELMONT ait était marié trois fois, dont la dernière avec Béatrice CAUVIN. Savais vous ou sont inhumée ses deux premières épouses ? d'autre part Béatrice CAUVIN a t-elle été inhumé avec lui, si oui, il est fort probable que la tombe actuelle est été restaurée lors du décès de Béatrice CAUVIN soit aux alentours du mois de novembre 1987. Donc il faut chercher du côté de la famille DEPRET. Je vais donc essayer de trouver des informations de ce côté, en passant par Jen Xavier DEPRET qui lui est plus proche de cette famille. Si non il vous est possible de voir en mairie avec le service qui s'occupe du cimetière. Chaque tombe y est enregistrée et l'acte porte le nom de la ou des personnes qui ont commandé la concession. Il est aussi possible de demander aux marbreries funéraire, (en général le nom est inscrit en petit caractère sur la pierre tombale sur les côtés devant ou derrière.) Ils pouront avec un peu de gentillesse rechercher dans leur carnet le nom de la ou des personnes leur ayant commander les traveaux de marbrerie. Si vous trouvez ce nom, n'hésitez pas à me le communiquer peut être pourrons nous rentrer en contact avec ses descendants. Voilà je vous souhaite bon courage pour ces recherches et j'espère avoir bientôt de bonnes nouvelles à vous transmettre.

A bientôt donc bien sincèrement.

VGM

Q3b.

RE, re, Bonjour,

Je vois que vous êtes à la recherche de l'origine du pseudonyme DELMONT, j'ai peut-être deux petites explications qui sont ce quelles sont. En général les acteurs prenaient un autre nom que le leur car être saltimbanque était mal vu et c'était aussi une façon de protéger leur famille. Donc comme vous le précisez, la mère de d'Edouard s'appellée REYMOND alors peut-être c'est-il contenté de changer le Rey en Del qui et devenu DELMONT et non REYMONT. Possible mais peut être tiré par les cheveux. Si non à la même époque il existé un Avocat et homme politique dénomé Alcide DELMONT né en 1874 à Saint Pierre Martinique Il est également membre du comité central de la Ligue des Droits de l'Homme. De 1924 à 1936 il est député de la Martinique comme républicain-socialiste puis comme indépendant de gauche. Delmont est le deuxième Martiniquais de l'histoire après Henri Lémery à être membre d'un Gouvernement français. Il décède en 1959. Peut-être qu'Edouard Autran à pris ce nom parce qu'il aùpréciait les valeurs de ce personnage, ou bien comme le font les acteurs modernes qui prennent le bottin pour ce choisir un pseudo.(Source WILKIPéDIA). Voilà deux probabilité. Je vous laisse réfléchir à ce problème, c'est peut être deux fausses pistes. Bien sincèrement.

VGM

R3a.

Bonjour,

Merci pour votre contribution à l'explication du pseudonyme DELMONT.

Vous avez effectivement lu dans les nombreuses discussions relatives à DELMONT dans le forum de mon site (http://jcautran.free.fr/forum/genealogie_autran_delmont.html) que j'ai longtemps cherché l'origine de ce pseudonyme, que, dans ma famille, on n'avait jamais su expliquer.

Mais, si vous descendez un peu plus bas dans la lecture du forum (échange du 4 mai 2005), vous trouverez l'explication recherchée :

« Le 4 mai 2005, nous avons donc enfin eu l'explication de l'origine du pseudonyme de Delmont, grâce à une conversation téléphonique avec M. Adrien Eche, historien et érudit marseillais, grand spécialiste des acteurs de théâtre (notamment de l'Alcazar) et de cinéma marseillais.

« Édouard Autran avait en effet débuté à l'Alcazar de Marseille au début de la guerre de 14-18 comme machiniste, à l'époque où Franck Esposito était régisseur. Édouard Autran devint ensuite régisseur-adjoint, puis régisseur de l'Alcazar lorsque Franck Esposito en devint le directeur-général. Édouard Autran devint ensuite comédien à l'Alcazar (vers 1918 ?) et à l'époque Franck Esposito avait pris l'habitude de choisir lui-même les pseudonymes de ses comédiens, souvent à partir de leur lieu de naissance. C'est ainsi que Joseph Grandhour, qui était né au Caire, fut appelé Reda Caire. Pour Édouard Autran, qui était né à Marseille, au 93 rue de Tilsitt, près du carrefour avec la rue de Lodi, c'était le quartier Notre Dame du Mont. Franck Esposito voulut le faire nommer Dumont, mais Édouard Autran n'accepta pas ce nom. Esposito, qui avait des origines italiennes lui proposa alors l'équivalent italien Delmonte et finalement l'accord se fit sur le pseudonyme de Delmont. A partir de cette époque, Édouard Autran ne fut plus connu dans les comédies, puis, à partir de 1931, dans les films, que sous le nom de Delmont. Selon les affiches, on trouvera soit Delmont, soit E. Delmont, soit Édouard Delmont. On ne trouvera jamais Édouard Autran. A noter que dans le film La Marseillaise, dans lequel tourna Delmont, on trouve cité un nom Autran, mais il s'agit pas de Delmont, mais d'un autre acteur, Alphonse Autran. »

Cordialement,

Jean-Claude Autran

R3b.

Re bonjour,

Je n'ai que peu d'élément de réponse à votre second message.

Edouard AUTRAN, dit DELMONT, a bien été marié 3 fois (d'après ce que j'ai lu dans les mentions marginales de son acte de naissance) :

1) le 29 juillet 1916 à Marseille avec Marguerite BOURGOT (1878 - ?)
2) le 17 février 1944 à Paris (17e) avec Marie Rose Césarine NUSILIÉ (1910 - ?)
3) le 28 mars 1955 à Saint-Germain-en-Laye avec Béatrice CAUVIN (1923-1987)

Mais je ne connais pas les dates de décès, et encore moins le lieu où sont inhumées ses deux premières épouses.

Il n'est effectivement pas impossible que Béatrice CAUVIN ait été inhumée avec Edouard DELMONT, mais jusqu'ici, je n'ai pas pu le savoir. A la suite d'un courrier au Conservateur du cimeti!re Saint-Pierre, il m'a été répondu : « Quant aux personnes inhumées dans cette concession, nous ne possédons malheureusement pas de registre à cette date permettant, par concession, d'identifier les corps qui reposent dans un caveau. Regrettant de ne pouvoir vous faire meilleure réponse, etc. »

A la prochaine occasion où je me rendrai à Marseille, je reprendrai les recherches au niveau de la mairie et du conservateur du cimetière. A partir de la date de décès de Béatrice CAUVIN (2 novembre 1987), il doit être possible que retrouver s'il y eu une inhumation dans le caveau de DELMONT dans les jours suivants.

Il est possible que la tombe ait été reconstruite à cette époque. Mais, d'après ce que j'ai vu, il ne s'agit pas d'une simple restauration. Par rapport au style des tombes voisines, datant toutes des années 1950, et construites dans un marbre clair, toutes plus ou moins couvertes de mousses ou de moisissures, celle de DELMONT est en granite rouge et parfaitement propre. Mais par qui la tombe aurait-elle été reconstruite à cette époque, et qui l'aurait entretenue par la suite ?? Votre idée de s'adresser au marbrier est très bonne pour retrouver l'origine de la commande. Mais il faut que je me déplace à Marseille pour cela. Je vous tiendrai au courant si j'arrive à avoir du nouveau.

Merci beaucoup pour toutes vos suggestions.

Cordialement,

Jean-Claude Autran

Q4.

Bonjour,

Suite à nos dernier mail, je n'ai malheureusement pas de renseignements à vous fournir sur l'héritage de Béatrice CAUVIN 3ème épouse de votre grand oncle est cousine de mon côté, mais j'ai trouver sur généalogie.com la liste des AUTRAN décédés à Marseilles entre 1810 et 1915. Il vous faudra vous inscrit ne ceresse que momentanément à ce site pour pouvoir consulter ces documents et obtenir plus de précisions. Je vous signale malgrès tout, qu'il y a à boire et à manger dans leurs information. Enfin bonne consultation, et bonne fêtes de NOËL et recevez ainsi que votre famille, mes meilleurs Voeux pour cette nouvelle année, qu'elle vous apporte joie, bonheur et santé. Bien sincèrement.

VGM

Q4b.

Re Bonsoir,

Je m'aperçois que dans ma précipitation j'ai marqué liste de décès à Marseille, alors qu'il s'agit de la liste des mariage à Marseille. Bon rien de bien grave, mais cela vous évitera de vous poser des questions. Bien sincèrement.

VGM

R4.

Bonjour,

Merci pour vos messages et vos bons vœux.

En retour, recevez, pour vous-même et pour tous ceux qui vous sont chers, tous mes souhaits pour la nouvelle année.

Que 2010 vous apporte, avant tout la santé, car, avec une bonne santé, tout le reste suit.

J'ai bien reçu votre liste des mariages AUTRAN de Marseille de 1810 à 1915 et vous en remercie très sincèrement. J'ai commencé à l'exploiter, mais je suis loin d'avoir terminé. J'y ai bien retrouvé les actes de mon grand père Simon (1909), de mon arrière grand-père Auguste (1880) et de son frère Edouard (1883). Je vais continuer pour voir s'il n'y aurait pas quelques autres AUTRAN du début du XIXe siècle qui me seraient apparentés, notamment une éventuelle fratrie de mon ancêtre AUTRAN Louis Pascal né à Marseille et dont je n'ai pas trouvé la trace pour l'instant. Un travail de patience.

Par ailleurs, je n'ai rien de nouveau non plus sur la famille CAUVIN, ni sur l'inhumation de Béatrice CAUVIN dans le caveau d'Edouard DELMONT (je ne suis toujours pas allé à Marseille consulter les archives du cimetière).

En attendant, toutes mes amitiés.

Jean-Claude Autran


 

15 mai - 26 septembre 2009 : Généalogie aveyronnaise : Ascendance et descendance de Pauline Rose Marie Bélière

Q1.

Bonjour (cousin?),

En cherchant les descendants Mathieu CRANSAC x Catherine FOISSAC (Sosa 1024 de mes enfants), je suis arrivé à Pauline Rose Marie BELIERE épouse de Pierre ASSIER, couple que j'ai trouvé sur vos données geneanet.

Je me permets de vous contacter pour éventuellement échanger des informations.

Je suis intéressé pas la descendance de ce couple. Je peux vous fournir une partie de l'ascendance de Pauline BELIERE.

Cordialement

MC

R1.

Bonjour,

Ce n'est pas moi, mais mon épouse, qui descend directement de Pauline Rose Marie BELIERE. C'est avec elle que vous devez avoir une parenté.

Toutes les données d'état-civil et le photographies en ma possession concernant Paule Rose Marie BELIERE et sa descendance se trouvent sur mon arbre Geneanet :

http://gw2.geneanet.org/index.php3?b=jcautran&lang=fr;pz=jean+claude+lucien;nz=autran;ocz=0;p=pauline+rose+marie;n=beliere
http://gw2.geneanet.org/index.php3?b=jcautran&lang=fr;pz=jean+claude+lucien;nz=autran;ocz=0;p=pierre;n=assier

(C'est en consultant personnellement les archives de Lédergues (Aveyron) que j'ai obtenu toutes ces données - tandis que les photos ont été retrouvées dans les archives de la famille de mon épouse, ou dans des familles amies du village de Lédergues) :

Mariée le 3 juin 1851, La Selve,12170, avec Pierre ASSIER 1817-1897, dont :

1) Pierre Antoine (célestin) ASSIER 1854-1916
2) Julie Hortense ASSIÉ 1860-1909

1) Descendance de Pierre ASSIER [parfois orthographié ASSIÉ]

Marié le 10/2/1884 (ou 10/12/1884 ?), Lédergues,12170, avec Eugénie Madeleine BARRAU 1863-1910, dont :

• Marius Pierre Célestin ASSIER 1886-1914
• Maria Pauline Célestine ASSIÉ 1892-1969

2) Descendance de Julie Hortense ASSIÉ

Mariée le 28/1/1883 (ou 28/12/1883 ?), Lédergues,12170, avec Jean Auguste GASC 1858-1916, dont :

• Hortense Pauline GASC 1884-1951
• Benjamin Auguste Baptiste GASC 1886-1914
• Lucie Augustine GASC 1888-1986
• Denis Eloi GASC 1889-1972
• Marie Germaine GASC 1891-1952
• Arthémon Julien GASC 1894-1975
• Aurélie Delphine GASC 1896-1962 [arrière grand-mère de mon épouse]
• Julien Alban GASC 1903-1973

etc. (vous trouverez, si vous le souhaitez, toutes les descendances de chacun de ces 8 frères et sœurs, et les photos, en cliquant sur leur nom dans mon arbre Geneanet).

Si vous aviez une difficulté pour naviguer dans l'arbre ou ouvrir les photos, dites-le moi. J'essayerai de vous envoyer les données sous une autre forme.

De mon côté, je serais intéressé par les ascendants de Paule Rose Marie BELIERE, que je ne connais pas, n'étant jamais allé consulter les archives de La Selve (Aveyron) où elle était née le 24 janvier 1832. Egalement, si vous aviez sa date de décès ?

Merci par avance. Restant à votre disposition.

Cordialement,

Jean-Claude Autran

Q2.

Bonjour,

Merci, de votre réponse, ci-dessous les ascendants que je connais de Pauline Rose Marie BELIERE (je ne connais pas la date de son décès, après 1888), j'ai aussi mis les descendants que je connais (en partie par vos données).

Cordialement

MC

R2.

Bonjour,

Un grand merci pour vos données très complètes sur les ascendants et les descendants de Pauline Rose Marie BELIERE. Je vais, si vous le permettez, utiliser les données des générations 2 et 3 de ses ascendants pour compléter cette branche de mon arbre.

Concernant le décès de Pauline Rose Marie BELIERE, je n'en ai ni la date, ni le lieu. Mais je peux cependant préciser qu'elle est certainement décédée après 1909 puisque, sur l'acte de décès de sa fille Julie Hortense ASSIER (8/11/1909), il est indiqué : « fille de feu Pierre ASSIER et de Pauline BELIERE ». Peut-être est-elle même décédée bien plus tard car j'ai le souvenir que l'un de nos amis et voisin de Lédergues, né au début des années 20, nous parlait de cette grand-mère BELIERE presque comme s'il l'avait connue (ou probablement, d'après des récits très précis que ses parents lui en avaient fait). Probablement (mais à vérifier) est-elle décédée après son petit-fils Marius Pierre Célestin ASSIER, tué au début de la guerre de 14.

Merci encore. Cordialement,

Jean-Claude Autran

Q3. (20 septembre 2009) [Messagerie GENEANET - Tous cousins]

Bonjour,

C'est en effectuant des recherches sur GENEANET que je me suis aperçu que nous avions des ancêtres communs. Il s'agit du couple Antoine COSTES x Jeanne CRANSAC. Ils ont eu ensemble deux enfants Marianne née environ 1773 à Auriac-Lagast (12) épouse de Jean BELIERE né environ 1752 à La Selve (12) dont vous descendez. Et Antoine COSTES né environ 1780 à Auriac époux de Marie ANGLES née environ 1777 à Salmiech dont je descends.

Cordialement,

SCC

R3.

Bonjour,

Je vous suis très reconnaissant de m'avoir fourni cette information que je ne possédais pas. En fait, c'est mon épouse, Yolande MASSOL, qui descend, par les patronymes successifs de : MASSOL, GASC, ASSIER et BELIERE, de Jean BELIERE que vous m'avez indiqué. Je me suis donc permis de compléter mon arbre avec les noms de Antoine COSTES, père et fils, et de Jeanne CRANSAC. 

Merci encore.

Cordialement,

Jean-Claude AUTRAN


 

8-15 août 2008 : Généalogie de la famille Mauron

Q.

Je viens de trouver sur ce site que Louis Pascal avait épousé Mauron Cécile Magdelaine et qu'ils eurent 7 enfants.

A la recherche de tout ce qui est un "Mauron"je souhaiterais savoir si vous disposez de plus de renseignements sur les descendants de Louis Pascal .

Dans l'attente de votre réponse je vous prie d'agréer mes sincères salutations .

JM

R.

Bonjour,

Cécile Magdelaine MAURON fut effectivement l'une de mes arrière arrière arrière grand-mères.

Vous avez dû trouver les quelques informations la concernant sur mon arbre Geneanet :

http://gw2.geneanet.org/index.php3?b=jcautran&lang=fr;p=cecile+magdelaine;n=mauron

La plupart de ces informations ont été obtenues à partir des Archives du Var Mises en ligne :

http://www.archives.var.fr/arkotheque/etat_civil/fond_resu.php?id_ark_type_fond=23&choix_commune=Cannet-des-Maures%20(Le)

En particulier :

Née le 17 avril 1793 à Le Luc en Provence, 83340 [NB. je n'ai pas pu retrouver cet acte à cette date dans les archives du Luc]
Fille de Jean-Baptiste MAURON (? - ?) et de Margueritte IZOUARD (? - avant 1840)
Mariée le 25 mai 1816 au Cannet-du-Luc [auj. Le Cannet-des-Maures], 83340, avec Louis Pascal AUTRAN, maréchal-ferrant (1788-1840)
Domiciliée au Cannet-du-Luc
Décédée le 4 octobre 1840 au Cannet-du-Luc, 83340, à l'âge de 47 ans [quelques jours après son époux, décédé le 20 septembre 1840 au Cannet-du-Luc]

A ma connaissance Cécile Magdelaine MAURON et Louis Pascal AUTRAN ont eu 7 enfants, tous nés au Cannet-du-Luc, 83340, portant tous le patronyme AUTRAN du père

• Marie Magdeleine Honorine ("Maxime") AUTRAN, née le 15/12/1817
• Mathieu Louis César AUTRAN, né le 21/9/1819
• Marie Magdeleine Victorine AUTRAN, née le 4/8/1821
• Louis Adolphe AUTRAN, né le 17/4/1825
• Jean Auguste Césaire AUTRAN, né le 5/2/1830
• Claire Elisabeth AUTRAN, née le 22/6/1833
• Symphorien Barthélemy Désiré AUTRAN, né le 10/5/1835

Mais ensuite je n'ai retrouvé la trace que de certains d'entre eux :

- Ainsi, apparaissent dans le recensement de 1836 du Cannet du Luc : Magdelaine MAURON, Louis AUTRAN, et 5 de leurs 7 enfants : Maxime, Marie, Adolphe, Césaire, Désiré

- Dans le recensement de 1841 du Cannet-du-Luc (Magdelaine Mauron, Louis Autran étant décédés en 1840), on ne retrouve plus que les 5 enfants : Maxime (couturière), Marie, Adolphe, Césaire, Désiré

- Le 22/9/1841, Marie Magdeleine Honorine ("Maxime") AUTRAN épouse Augustin Marius RICARD au Cannet-du-Luc. Je ne sais rien de leur descendance éventuelle.

- Le 25/1/1844, Marie Magdeleine Victorine AUTRAN épouse Laurent HAMMEL au Cannet-du-Luc. J'ai retrouvé deux enfants de cette union : HAMMEL Charles Laurent, né le 22/11/1844 au Cannet-du-Luc, et Magdeleine Marie Charlotte HAMMEL, née le 13/7/1846 au Cannet-du-Luc. Je ne sais rien de leur devenir.

- Le 10/11/1852, Louis Adolphe AUTRAN épouse Désirée Zoë Magdeleine Carmagnolle. C'est la branche dont je descends : AUTRAN Auguste, AUTRAN Simon, AUTRAN Marius, AUTRAN Jean-Claude, etc.

- Je ne sais rien du devenir des autres enfants de la fratrie : Mathieu Louis César AUTRAN, Jean Auguste Césaire, Claire Elisabeth, et Symphorien Barthélemy Désiré. Il est possible que Mathieu Louis César et Claire Elisabeth soient décédés très jeunes puisqu'ils n'apparaissent plus dans le recensement de 1835. Mais, pour l'instant, je ne les ai pas retrouvés dans les actes de décès du Cannet-du-Luc, ni dans ceux des communes voisines.

Il est possible que la famille ait quitté Le Cannet-du-Luc, mais je ne sais pas vers où ils sont allés. Je sais seulement que mon ancêtre direct Louis Adolphe s'est marié à Barjols (Var) ; que ses deux premiers enfants (Auguste et Marie Jules Joseph) sont nés à Barjols et le troisième (Edouard [le père de l'acteur Edouard Delmont]) à Toulon ; que Marie Jules Joseph est mort très jeune, au Luc, tandis que Auguste et Edouard sont partis travailler à Marseille vers 1870. Je n'en sais pas plus, mais mes recherches ne sont pas terminées. Je ne sais d'ailleurs toujours pas où et à quelle date mon ancêtre Louis Adolphe est décédé, de même pour son 3e fils Edouard. Je vais continuer d'explorer les actes des villages du Var. Mais s'il faut retrouver la trace de la famille sur Toulon ou sur Marseille, ce sera plus difficile.

Je vous tiendrai au courant.

De votre côté, si vous avez des information sur les MAURON du Var, qui pourraient avoir une parenté avec mon ancêtre Cécile Madelaine MAURON, je serais heureux si vous pouviez me les communiquer. [D'après les Pages Jaunes, il semble n'y avoir actuellement que 2 MAURON dans le Var, dont l'un, curieusement, habite à quelques dizaines de mètres de chez moi, à La Seyne-sur-Mer].

A plus tard, sans doute.

Cordialement,

Jean-Claude Autran


 

18 avril 2008 : Généalogie Piolet à Chastel-Arnaud (3)

Q.

Bonjour,

Je viens de lire l'histoire de votre famille et notamment que votre arrière arrière grand mère ainsi que son frère aîné Victor PIOLET seraient nés à CHASTEL-ARNAUD.

Je suis Présidente des amis du patrimoine de CHASTEL-ARNAUD et fais également de la généalogie.

Si je puis vous être utile pour des recherches sur la Commune de CHASTEL-ARNAUD je le ferai avec plaisir. J'habite GRENOBLE, mais j'ai une maison secondaire à CHASTEL-ARNAUD où nous descendons très souvent.

De votre côté savez-vous quel était le métier de vos arrières grands-parents car je travaille actuellement sur les vieux métiers de la commune pour préparer une exposition.

Voici mon mail : (…).

AT

R.

Bonjour,

J'ai bien reçu votre message et vous prie de m'excuser pour le retard mis à vous répondre.

Un grand merci pour me proposer de m'aider dans mes recherches généalogiques concernant mes ancêtres PIOLET de CHASTEL-ARNAUD.

Tout ce que je sais actuellement sur mes ancêtres de la Drôme, je l'ai obtenu en écrivant à plusieurs mairies de la Drôme, ainsi qu'à l'aide de deux correspondantes qui ont fait quelques recherches généalogiques dans ces villages. Tout ce que je sais est rassemblé sur le schéma suivant :

PIOLET

o François PIOLET (? - ?) & Catherine MORAND (1742, ? - 1818, Bézaudun)
o Jean Louis PIOLET (1790, Crupies - ?) & Marie Félicité ARCHINARD (? - 1820) [1er mariage]
o Jean Louis PIOLET 1790 & 1822 Anne SIBOURG (1798, Saillans - ?) [2e mariage]
o François PIOLET (24 juillet 1824, Chastel-Arnaud - ? À Marseille ?) & (21 mai 1853, Paris) Anne POLLET (20 avril 1819, Vernet-la-Garenne - ?)
o Victor PIOLET (1854, Paris - >1909, Marseille ?)/ & X
• X (une fille PIOLET) [sans doute née à Marseille vers 1880, sur laquelle je ne possède aucune information]
o Marie Louise PIOLET (1859, Paris - 1891, Marseille) & 1880 Auguste AUTRAN 1853-1918 [mon arrière grand-père]
• Laurent Louis AUTRAN 1881-1882
• Louise Elisabeth AUTRAN 1882-1884
• Louis Adolphe AUTRAN 1884-1885
• Désiré AUTRAN 1885-1918
• Simon AUTRAN 1887-1962 [mon grand-père]
• Henri Auguste AUTRAN 1889-1903
o Victor PIOLET (1827, Chastel-Arnaud - ?)
o Frédéric PIOLET(12 décembre 1832, Chastel-Arnaud - ?)
o Louis PIOLET (? - ?)
o Marie Louise PIOLET (? - ?)
o Jean Louis PIOLET 1790 & Catherine BOMPARD [union apparemment illégitime]
o Joseph PIOLET ("JOSEPH") (né le 2 janvier 1832 ? ou né le 4 avril 1831 et adopté le 2 janvier 1832 ??, Chastel-Arnaud - ?) [enfant naturel]

En fait, il y a deux Victor PIOLET qui apparaissent. L'un était le frère aîné de mon arrière grand-mère Marie Louise PIOLET. Mais tous deux étaient nés à Paris, Victor en 1854 et Marie Louise en 1857. L'autre Victor était l'un de leurs oncles. Ce dernier était né à Chastel-Arnaud en 1827, de même que ses frères François, (né le 24 juillet 1824, qui était mon ascendant direct) et Frédéric (né le 12 décembre 1832).

Je possède déjà les actes de naissance à Chastel-Arnaud de ces trois frères François, Victor et Frédéric PIOLET. Mais je ne connais pas leurs dates de décès.

Ce que je recherche également, ce sont les actes des deux autres membres de cette fratrie (Louis et Marie Louise), dont les noms m'ont été indiqués par l'une de mes correspondantes, mais sans que je n'aie reçu d'acte à l'appui.

Puisque vous me proposez si aimablement de m'aider, ce qui m'intéresserait serait de confirmer la fratrie PIOLET (Louis et Marie Louise sont-ils bien les frère et sœur de François, Victor et Frédéric PIOLET ?) grâce à leurs actes de naissance, si vous pouviez les retrouver à Chastel-Arnaud dans les années 1820-1840.

Deuxièmement, j'aimerais savoir ce qu'ils sont devenus après leur naissance. Je sais que l'aîné François a quitté Chastel-Arnaud pour Paris (où il était "terrassier" au moment de son mariage en 1853, puis "marchand de vin" à Paris 12° en 1859), puis pour Marseille où il a vécu avec sa femme et leurs 2 enfants jusque vers la fin du XIXe siècle (souvenirs d'enfant de mon grand-père Simon AUTRAN). Mais tout acte (mariage ou décès concernant les 4 autres) me serait très utile.

Concernant ce que je sais sur les métiers, je viens de l'indiquer ci-dessus pour François PIOLET. Le père de ce dernier (Jean Louis PIOLET) apparaît "cultivateur" dans les années 1820, puis comme "garde-champêtre" à Chastel-Arnaud dans les années 1830. Je connais aussi les professions des deux enfants de François PIOLET (Victor et Marie Louise, nés à Paris) : Victor était "vermicelier" en 1891, puis "mécanicien" en 1909 (mais c'était à Marseille), Marie Louise était "journalière" à Marseille en 1880. C'est tout ce que je sais en ce qui concerne les métiers.

Si vous aviez donc la possibilité de retrouver des actes de naissance, mariage ou décès sur mes ancêtres PIOLET de Chastel-Arnaud, je vous en serais très reconnaissant. Mais je suis confus de vous faire cette demande car c'est un travail que je sais être extrêmement long et minutieux, surtout sur des actes de cette époque. En retour, puis-je vous aider sur quelque chose dans les archives du Var ?

Cordialement,

Jean-Claude Autran


 

10-12 février 2008 : Patronyme Aubert

Q.

Bonsoir

j'ai consulté à votre site patronyme AUBERT, j'ai dans ma famille AUBERT : AUBERT Marcel Roger ° 14/11/1912 à Hyères et + 8/11/1973 à Six Fours la Plage, ses parents : AUBERT Marius Louis Joseph °15/03/1867 à Dignes marié avec COLLET Marie Charlotte °9/03/1875 à Béziers.

AUBERT Melquior ou Melchior Joseph Gustave, charcutier, °29/10/1816 à Dignes les Bains + 15/01/1868 à Dignes marié avec BERGIER Josephine ; ses parents : AUBERT Louis Etienne et ALLARD Jeanne Marie.

si vous avez des noms qui correspondent avec votre arbre ou des traces de témoins.

En attente de vous lire et je vous en remercie.

Bon cordialement

HS

R.

Bonjour,

Merci pour votre message.

Les trois branches Aubert de mon arbre généalogique sont les suivantes :

AUBERT
Nombre de branches: 3
 
1.
o Magdelaine Joséphine AUBERT (?-?) & Joseph Pierre BLANC (1812 - ?)
...
2.
o Marie Anne AUBERT (?-?) & Jean Joseph ESPITALLIER (?-?)
...
3.
o Simon Augustin Toussaint AUBERT (1810 - Six-Fours ?, 1810) &1836 Marie Estienne Colombe SAGE (1813 - ?)
o Antelme Paul Laurent AUBERT (Six)Fours, 1838 - La Seyne, 1903) &1862 Marie Philomène BLANC (Six-Fours, 1840 - La Seyne ?, 1915)
o Marius Toussaint AUBERT (Six-Fours, 1863 - La Seyne, 1935) &1889 Joséphine Victorine HERMITTE La Seyne, 1864 - La Seyne, 1943)
o Victorine Laurence Charlotte AUBERT (La Seyne, 1890 - La Seyne, 1942) &1909 Simon AUTRAN (Marseille, 1887 - La Seyne, 1962)
...
o Geneviève Marie AUBERT (La Seyne, 1894 - La Seyne, 1959) &1913 Joseph Marius AUGIAS (La Seyne, 1895 - Six-Fours, 1987)
...
o Paul Sauveur AUBERT (Rochefort, 1898 - La Seyne, 1965) & ca 1925 Marie-Louise TAGLIAMACO (1901 - 1928)

Il ne semble pas qu'il existe de parent commun avec mes ancêtres AUBERT (pour la plupart originaires de Six-Fours ou de La Seyne-sur-Mer) et ceux de votre famille. Ou s'il y a eu une parenté, elle doit remonter à beaucoup plus loin.

Cordialement,

Jean-Claude Autran


16 janvier - 4 juillet 2008 : Patronyme Piolet dans la Drôme (2)

Q1.

Bonsoir Monsieur,

Je fais de la généalogie, pour Cadiere, j'en suis à 1637, tous de la région de la Seyne, Toulon, Evenos, Six fours, la Cadiere, Marseille. C'est pour cette raison, en voyant vos recherches sur votre site, que j'ai décidé de vous contacter ; je peux m'en occuper si vous le voulez bien, c'est avec plaisir. Pour Chastel-Arnaud dans la Drôme, je ne suis pas loin (Etoile sur-Rhône), ces petites mairies gardent souvent les actes jusqu'en 1750.

Il y a une association à Marseille qui cherche pour le département du 13, ils font du bon travail. Nous pouvons les contacter le lundi  et mardi après midi, s'ils trouvent c'est 1 EUR l'acte. Ag13 n° de tel : (...). e.mail : (...).

J'ai noté les dates qui pourront aider. Pour les photos il faut faire les cimetières ou téléphoner au gardien pour les  villes.

J'ai la secrétaire de mairie de Monthureux sur Saône qui me propose d'aller voir à condition de savoir dans quelle concession mon arrière grand père repose.

Merci pour votre site c'est un régal pour nous expatriés, nous le visitons souvent, nostalgie de notre ville de naissance.

Cordialement.

DC

R1.

Bonjour,

Merci pour votre message et merci de me proposer votre aide.

C'est surtout au niveau du patronyme Piolet, dans la Drôme, qu'une aide me serait utile, car ce sont mes ascendants directs.

Comme cela apparaît dans mon arbre sur Geneanet : http://gw.geneanet.org/index.php3?b=jcautran&lang=fr;p=jean+louis;n=piolet, j'ai un ancêtre Jean-Louis Piolet, cultivateur, né le 19 février 1790 à 26460 Crupies. Je ne sais pas où et quand il est décédé.

Il avait épousé Marie-Félicité Archinard, sur laquelle je ne sais rien, sauf qu'elle est décédée le 21 mai 1820. Puis, en seconde noces, il avait épousé en 1822 Anne Sibourg (née vers 1794 à 26460 Saint-Mairan)

Les parents de Jean-Louis Piolet étaient :

- François Piolet (mais je n'ai aucune date et aucun lieu sur lui, je sais seulement qu'il est décédé après 1822)
- Catherine Morand (née en 1742, je ne sais pas où, et décédée le 21 novembre 1818 à 26400 Bézaudun)

Je ne remonte pas plus loin. Si, en vous promenant dans ces cantons de la Drôme vous aviez la possibilité de retrouver des actes de naissance, mariage ou décès sur ces patronymes Piolet, Morand, Sibourg, Archinard, je vous en serais naturellement très reconnaissant. Mais je suis confus de vous faire cette demande car c'est un travail que j'imagine extrêmement long et minutieux.

En retour, puis-je vous aider sur quelque chose ? Je ne me déplace guère en dehors de La Seyne-Toulon, et je fais actuellement surtout des recherches, depuis chez moi, dans les actes qui sont mis en ligne, notamment ceux des archives du Var (http://www.archives.var.fr/) et des Bouches-du-Rhône (http://www.archives13.fr/archives13/CG13/pid/102). Dites-moi si je peux vous aider ?

Très cordialement,

Jean-Claude Autran

Q2.

Bonjour Monsieur,

Je m'excuse, j'ai  cherché saint-mairan 26460, je ne le trouve pas ni sur internet, ni sur l'annuaire papier, je pense qu'il y a erreur ? quand j'ai lu votre message ce nom m'était inconnu, j'ai vérifié quand même, malgré que nous connaissons bien la Drôme. J'attend votre reponse, je vais commencer par Crupies.

Cordialement.

DC

R2.

Bonsoir,

Je pense qu'il y a eu erreur dans la lecture d'un acte ancien. Ce n'est pas Saint-Mairan comme je l'avais indiqué, mais Saint-Moirans, qui est en réalité un hameau de la commune de Chastel-Arnaud. Voir site : http://www.geneawiki.com/index.php/26080_-_Chastel-Arnaud

D'autre part, le code postal doit être celui de Chastel-Arnaud (26340) et non 26460.

Avec mes excuses.

Cordialement,

Jean-Claude Autran

Q3.

Bonjour,

Je vais voir de vous aider pour la drome pour  et même d'aller à Chastel-Arnaud voir si au cimetière il y a des photos, mais a cette époque j'en doute.

Bonne nouvelle les archives départemental de la drome qui sont à valence seront en ligne entre juin et septembre, j'y était ces jours ci pour une personne du nord. J'ai très mauvaise vue, je suis un peu bloqué, mais j'irai quand même une personne qui travaille la bas est très gentille pour deux ou trois actes elle m'aidera, je vais y retourner pour vous rapidement (...)

Pour Marseille adressez vous à ag 13, ils sont très agréable, ils mettent du temps, mais ils trouvent.

Je vais imprimer et mardi j'irai aux AD qui se trouvent à cote du restaurant de mon fils, une occasion pour y manger.je vous enverrai par mail ce que je trouverai.

Quand à moi je vous remercie, je cotise au sud est varois, ag13, fil d'Ariane et le var en ligne, pour le moment j'arrive à avancer dans mes recherches.

Cordialement.

DC

Q3b.

Bonjour,

Je viens d'avoir le maire de Crupies qui m'a donné son mail pour lui envoyer la demande de Jean-Louis piolet né le 19 février 1790, marié avec marie-félicité Archinard où donc ? le savez-vous ? à Crupies ? DC le 21 mai 1820, comment le savez vous par un acte ? si je peux lui donner des informations c'est mieux !

C'est bien ce que je pensais ces petites mairies ont des archives qui remontent très loin.

Evenos pour mes Cadière m'ont trouvé jusqu'en 1750, et ici Étoile je crois qu'ils ont en dessous 1600.

Chastel-Arnaud et St Moirans, je n'arrive pas à joindre la mairie, ce soir je demanderai à mon fils qui doit être bien renseigné, il a été en gendarmerie de Saillans trois ans, donc il connaît très bien.

Je ferai tout mon possible pour trouver.

Cordialement.

DC

R3.

Bonjour,

Merci pour tout le mal que vous vous donnez pour m'aider sur les actes de mes ancêtres Piolet de la Drôme !

Je suis en possession de 5 actes d'état-civil, que j'ai obtenus en 2001 en écrivant à différentes communes de la Drôme :

1) L'acte de mariage de Jean-Louis Piolet avec Anne Sibourg, le 21 avril 1822 à Chastel-Arnaud. C'est dans cet acte qu'il est écrit : « Jean-Louis Piolet, cultivateur, demeurant depuis plusieurs années dans la commune de Chastel-Arnaud, né en la commune de Crupies le dix neuf février mil sept cent quatre vingt dix, veuf en premières noces de Marie-Félicité Archinard, décédée à Mont-Clard le vingt un mai mil huit cent vingt, fils majeur et légitime de François Piolet, ce dernier ci-présent et consentant au présent et de défunte Catherine Morand, décédée à Bézaudun le vingt deux novembre mil huit cent dix huit, d'une part, et de Anne Sibourg, ouvrière, née à Saillans le quatre germinal an six, fille majeure et légitime de sieur Joseph Sibourg, décédé à Saillans le 6 mai mil huit cent quinze, et de Anne Ducol, cultivatrice, ci-présente... »

2) L'acte de naissance de Anne Sibourg, du 4 germinal, an VI, à Saillans, fille de Joseph Sibourg et de Anne Ducol.

3) L'acte de décès de Catherine Morand, établi le 22 novembre 1818 à Bézaudun, à l'âge de 76 ans

4) L'acte de naissance de François Piolet, obtenu par la mairie de Chastel-Arnaud : « ... L'an mil huit cent vingt-quatre, le vingt quatre juillet... Est comparu Jean Louis Piolet, cultivateur, âgé de 34 ans, demeurant au dit Chastel-Arnaud... Enfant de sexe masculin né ce jour d'hui à Chastel-Arnaud de lui déclarant et de Anne Sibourg, son épouse, auquel enfant il a déclaré vouloir donner le nom de François Piolet... »

5) L'acte de naissance de Victor Piolet, frère cadet de François Piolet, le 7 septembre 1827 à Chastel-Arnaud.

Mais je n'ai pas l'acte de naissance de Jean-Louis Piolet à Crupies (19 février 1790) (j'avais écrit pour cela à Crupies en 2001, mais je n'ai jamais reçu l'acte). Je n'ai pas non plus celui de François - le père (attention, il y a deux François Piolet : le père et l'un des fils de Jean Louis). Je ne connais pas son année de naissance, et je ne ais pas s'il était né aussi à Crupies. L'épouse de François, Catherine Morand, était née vers 1742 (76 ans en 1818), mais je ne sais pas où.

Tout ce que je possède comme renseignements sur mes ancêtres Piolet se trouve rassemblé sur le fragment d'arbre ci-joint :

PIOLET

o François (? - ?) & Catherine MORAND (Å1742, ? - 1818, Bézaudun)
o Jean Louis (1790, Crupies - ?) & Marie Félicité ARCHINARD (? - 1820)
o Jean Louis 1790 &1822 Anne SIBOURG (1798, Saillans - ?)
o François (1824, Chastel-Arnaud - ?) &1853 Anne POLLET (1819, Vernet-la-Garenne - ?)
o Victor (1854, Paris - >1909, Marseille ?)/ & ?
• X
o Marie Louise (1859, Paris - 1891, Marseille) &1880 Auguste AUTRAN 1853-1918
• Laurent Louis AUTRAN 1881-1882
• Louise Elisabeth AUTRAN 1882-1884
• Louis Adolphe AUTRAN 1884-1885
• Désiré AUTRAN 1885-1918
• Simon AUTRAN 1887-1962
• Henri Auguste AUTRAN 1889-1903
o Victor (1827, Chastel-Arnaud)
o Louis (? - ?)
o Marie Louise (? - ?)

Mais il est probable que l'on trouve d'autres familles Piolet dans ces villages de la Drôme car c'est un patronyme qui y fut assez répandu. J'avais correspondu à une Madame Piolet qui avait aussi de nombreux ancêtres à Chastel-Arnaud et à Saint-Moirans, mais je n'ai jamais pu raccorder mon arbre avec le sien.

Merci encore pour tout ce que vous faites.

Cordialement,

Jean-Claude Autran

Q4.

Bonjour ,

J'arrive des AD de la Drôme, j'ai trouvé 11 actes, surtout de Jean-Louis piolet, il était garde champêtre. Je suis resté 3h, il faudrait le double c'est trop peu de temps. J'y retournerai d'ici un mois et demie (...). Je fais répondre, le courrier m'est retourné. C'est bien , je ne comprends pas. Ou alors votre adresse postale si vous voulez bien?

Cordialement.

DC

R4.

Bonjour,

Merci beaucoup d'avoir passé tout ce temps aux AD de la Drôme et d'avoir pu retrouver autant d'actes concernant mes ancêtres Piolet.

J'ai bien reçu tous les fichiers attachés à vos messages successifs. J'ai bien pu les ouvrir mais j'ai beaucoup de peine à les déchiffrer car la taille des images que j'ai reçues est très petite. Je ne sais pas comment vous les avez numérisés (appareil numérique ? scanner ?), mais il faudrait, pour que je puisse les agrandir et les exploiter, que les fichiers aient une taille de 200 ou 300 kilo octets (ceux que j'ai reçus - je vous en renvoie un ci-joint pour que vous voyez - n'ont que 40 à 50 Ko). J'espère qu'il vous sera possible de me les renvoyer plus agrandis. Je m'excuse d'abuser encore de votre temps après tout ce que vous avez fait. (...).

Mon adresse e-mail est bien . Elle fonctionne bien. Mais je vous donne aussi mon adresse postale : (...).

Très cordialement,

Jean-Claude Autran

Q5a.

Bonsoir,

Je ne comprend pas pourquoi les fichiers sont si petit ?  demain je les met au courrier. Aucun problème. C'est avec plaisir que j'ai cherché, j'aime ça.je regarderai vos recherches de plus prés  dès que mon époux ira mieux. J'étais précipité par le manque de temps.

J'ai fait des photos copies aux archives et scanné chez moi.

Cordialement.

DC

Q5b.

Oui en effet j'ai envoyé sur ma messagerie, avec le zoom l'image est flou, donc demain au courrier. J'ai fait pareil pour une personne du nord, qui elle a pu lire, c'est bizarre.

R5.

Bonsoir,

Merci beaucoup pour les actes, bien reçus au courrier. J'étais absent ces derniers jours, d'où le retard à vous remercier.

Je vais examiner tout cela à la loupe, et je vais pouvoir ainsi, grâce à ces actes et grâce à votre amabilité, effectuer plusieurs additions à ma généalogie des Piolet de Chastel-Arnaud, notamment à mon ancêtre Jean-Louis Piolet et à ses enfants.

(...) A plus tard sans doute.

Très cordialement et encore merci,

Jean-Claude Autran

Q6.

Bonjour, je viens de questionner ma grand-mère qui a 85 ans ( Servant Eva) et qui est née à Chastel-Arnaud.

Elle n'a jamais entendu parler des famille Autran, Piolet et Delmont

Cependant, je vous donne une information : Sa grand mère à été trouvée a Marseille soit disant dans une poubelle, et recueillie par les soeurs des hospices civils de Marseille.

Elle était née en 1855 ( le 4 octobre?) elle s'appelait Gauthier Françoise.

Elle avait été confiée le 1er octobre 1857 à Marie Martin, épouse Antoine Baudoin à la Chaudière (près de Chastel-Arnaud).

Cordialement.

NM

R6.

Bonsoir,

Merci de m'avoir donné ces informations que vous avez obtenues auprès de votre grand-mère née à Chastel-Arnaud.

En fait, j'ai bien eu des ancêtres Piolet qui ont habité Chastel-Arnaud et quelques villages voisins de la Drôme, mais c'était dans la première moitié du XIXe siècle. Votre grand-mère n'a donc pas pu les connaître. D'ailleurs, il n'y a plus actuellement de "Piolet" dans ces villages et il semble qu'il n'y en ait plus que 5 dans toute la Drôme.

Merci encore.

Cordialement,

Jean-Claude Autran

Q7. (3 mai 2008)

Bonjour Monsieur.

(...) je peux m'occuper de vos recherches pour vos ancêtres de la Drome, je suis mécontente du maire de Crupies qui n'a pas tenu parole : aucune nouvelle.

Je reviens sur votre généalogie pour Saillans, vous voulez quel acte ? Mon fils était là aujourd'hui, et me propose son aide, en ayant était en gendarmerie de Saillans, il a gardé de bonne relations, et me dit qu'il vous les ferait parvenir directement à votre adresse.

Dans ce village, il est assez facile d'obtenir des actes, d'après lui, à cause de l'historien. Il faut être prudent à voir ? Je regarde ce que j'avais enregistré, voulez-vous le mariage de joseph Sibourg et Anne Ducol. Il y a toujours des Ducol qui font la clairette et que nous connaissons. Un des fils a un garage au village d'Etoile. Peut être un des vôtres.

Donnez moi Ce qui vous manque pour Saillans et Chastel-Arnaud, puisque cette commune y est rattaché.

Moi je suis en attente pour des actes de Nice, Evenos, Marseille, l'Italie, la Corse et l'Espagne, quand a l'Egypte pour mon arrière grand-père maternel et les États-Unis pour une sœur de mon beau père j'abandonne.

Je vous remercie pour la photo de votre site, rue Marius Girand.

Si vous voulez jeter un œil sur mes blogs, j'ai beaucoup de rectifications a faire, c'est surtout les photos que j'ai récupéré parmi les cousins retrouvés, dont certains m'étaient inconnus. Ceux de Monthureux sur Saône.

Cordialement.

DQ

R7.

Bonjour,

J'ai bien reçu votre message (...). Un grand merci pour me proposer de m'aider de nouveau dans mes recherches généalogiques - si vous pouvez en trouver le temps.

Tout ce que je sais actuellement sur mes ancêtres de la Drôme (y compris ce que vous m'avez communiqué précédemment) est rassemblé sur le schéma suivant :

o François PIOLET (? - ?) & Catherine MORAND (1742, ? - 1818, Bézaudun)
o Jean Louis PIOLET (1790, Crupies - ?) & Marie Félicité ARCHINARD (? - 1820) [1er mariage]
o Jean Louis PIOLET 1790 & 1822 Anne SIBOURG (1798, Saillans - ?) [2e mariage]
o François PIOLET (24 juillet 1824, Chastel-Arnaud - ? À Marseille ?) & (21 mai 1853, Paris) Anne POLLET (20 avril 1819, Vernet-la-Garenne - ?)
o Victor PIOLET (1854, Paris - >1909, Marseille ?)/ & X
--> X (une fille PIOLET) [sans doute née à Marseille vers 1880, sur laquelle je ne possède aucune information]
o Marie Louise PIOLET (1859, Paris - 1891, Marseille) & 1880 Auguste AUTRAN 1853-1918 [mon arrière grand-père]
--> 6 enfants AUTRAN, dont mon grand-père Simon AUTRAN (1887-1962)
o Victor PIOLET (1827, Chastel-Arnaud - ?)
o Frédéric PIOLET(12 décembre 1832, Chastel-Arnaud - ?)
o Louis PIOLET (? - ?)
o Marie Louise PIOLET (? - ?)
o Jean Louis PIOLET 1790 & Catherine BOMPARD [union apparemment illégitime]
o Joseph PIOLET ("JOSEPH") (né le 2 janvier 1832 ? ou né le 4 avril 1831 et adopté le 2 janvier 1832 ??, Chastel-Arnaud - ?) [enfant naturel]

En fait, il y a deux Victor PIOLET qui apparaissent. L'un était le frère aîné de mon arrière grand-mère Marie Louise PIOLET. Mais tous deux étaient nés à Paris, Victor en 1854 et Marie Louise en 1857. L'autre Victor était l'un de leurs oncles. Ce dernier était né à Chastel-Arnaud en 1827, de même que ses frères François, (né le 24 juillet 1824, qui était mon ascendant direct) et Frédéric (né le 12 décembre 1832).

Je possède déjà les actes de naissance à Chastel-Arnaud de ces trois frères François, Victor et Frédéric PIOLET. Mais je ne connais pas leurs dates de décès.

Ce que je recherche également, ce sont les actes des deux autres membres de cette fratrie (Louis et Marie Louise), dont les noms m'ont été indiqués par l'une de mes correspondantes de Paris, qui avait fait aussi des recherches dans la Drôme, mais sans que je n'aie reçu d'acte à l'appui.

Puisque vous me proposez si aimablement de m'aider, ce qui m'intéresserait serait de confirmer la fratrie PIOLET (Louis et Marie Louise sont-ils bien les frère et sœur de François, Victor et Frédéric PIOLET ?) grâce à leurs actes de naissance, si vous pouviez les retrouver à Chastel-Arnaud dans les années 1820-1840.

Deuxièmement, j'aimerais savoir ce qu'ils sont devenus après leur naissance. Je sais que l'aîné François a quitté Chastel-Arnaud pour Paris, puis pour Marseille où il a vécu avec sa femme et leurs 2 enfants jusque vers la fin du XIXe siècle (souvenirs d'enfant de mon grand-père Simon AUTRAN). Mais tout acte (mariage ou décès concernant les 4 autres frères et sœur) me serait très utile.

Si vous aviez donc la possibilité de retrouver des actes de naissance, mariage ou décès sur mes ancêtres PIOLET de Chastel-Arnaud, ce serait ma première priorité, et je vous en serais très reconnaissant.

Comme autres recherches, à Saillans cette fois, ce serait sur Anne SIBOURG (née à Saillans en 1798) mais je n'ai pas d'acte de naissance (elle serait née le 4 germinal an VI), ni de décès (après 1853), et sur ses parents (Joseph SIBOURG, né en ??, décédé le 6 mai 1815 à Saillans, et Anne DUCOL (? - ?, mais je ne suis pas certain que c'est à Saillans).

Je vous en remercie vivement par avance, mais suis confus de vous faire cette demande car c'est un travail que je sais être extrêmement long et minutieux, surtout sur des actes de cette époque. En retour, puis-je vous aider sur quelque chose dans les archives du Var ?

Cordialement,

Jean-Claude Autran

Q8.

Bonjour Monsieur,

C'est avec plaisir que je fais ces recherches pour vous, et d'autres du salon de geneanet. je m'aperçois que mon fils prend le virus.

Il a déjà envoyé ce mail ou j'ai mis en premier, ce qui était sur Saillans et Chastel-Arnaud.

J'ai un doute pour Anne Ducol, qui est peut être de Vercheny 26340 ou, il y a beaucoup de Ducol, et la aussi il a un collègue, qui lui propose de voir en mairie. Pour le reste j'irai à Valence aux AD (...).

J'espère pouvoir vous faire avancer du coté Piolet.

Quand à moi je bloque pour deux mariage Pierre Cadière et Claire Vidale à Évenos, celui la, impossible de l'avoir, peut être par la paroisse, il est entre 1670 et 1690, donc pas moyen.il faut que je téléphone. C'est côté de mon père.

Le 2eme mariage Antoine Thubert ou Toubert, Tobert tellement déformé ? et Marguerite Richaud. vers 1750 et 1760. Naissance de son fils jean Antoine Thubert en 1756 ou 1760. Donc mariage vers cette date certainement. Mais où donc ?

En ligne j'ai trouve un DC, de Antoine Thubert en 1818 à six fours. Il faut que je contacte l'association du sud est varois à St Aygulf, qui vont aux AD de Draguignan. Six fours ne veulent plus me délivrer d'actes de cette époque. Côté de mon père aussi, la mère de son père était Joséphine Louise Thubert DCD à la Seyne.

Cordialement.

DQ

R8.

Bonsoir,

Merci pour votre message et pour votre aide.

Pour le mariage de Pierre Cadière à Évenos entre 1670 et 1690, je crois qu'il vaut mieux essayer de téléphoner pour savoir s'ils ont des actes de cette époque. Vous avez dû voir qu'en ligne ils ne commencent qu'à partir de 1692.

J'ai essayé de parcourir la période 1750-1760 en ligne pour Évenos, mais je n'ai trouvé aucun mariage Thubert x Richaud. Le patronyme Richaud semble assez commun à Évenos car il apparaît souvent dans les noms de témoins ou dans les signatures en bas des actes de mariages. Mais je n'ai pas vu de Marguerite Richaud parmi les mariées. Peut-être le mariage a-t-il eu lieu ailleurs, mais où ?

J'ai noté que vous cherchiez des actes de décès Thubert à Six-Fours et à La Seyne. Je pense aller consulter les archives de Six-Fours et de La Seyne en juin prochain. Je verrai s'il est possible de retrouver ces actes Thubert.

A bientôt. Cordialement,

Jean-Claude Autran

Q9.

Bonsoir Monsieur,

Merci beaucoup pour ces recherches, je crois que sur Évenos, il faut que je téléphone à la paroisse, sur les conseils d'une personne de la mairie, sans espoir. J'ai Clère (claire) Vidale DCD le 4-03-1717 environ à 80 ans à Évenos épouse de Pierre CADIERE. Lui aucune date.

En ligne dans les DC tables décennales j'ai trouvé un Antoine Thubert DCD en 1818. Est-ce que c'est celui là ? C'est vague ! Sur la Seyne et six fours aux AD il n'y a pas l'état civil. Pour six fours, si un jour vous y allez je veux bien. Merci.

Quand a vous j'étais devant mon écran, pour envoyer des infos à AG13, pour cette fille Piolet née à Marseille vers 1880.

Je vais lui donner les parents pour l'aider, mais est-ce bien : Victor Piolet 1854, Paris-DC 1909 Marseille ? et mariage ?

Voulez-vous les actes de Marie Louise Piolet (1859 Paris) 1891 Marseille pour acte de DC et mariage 1880 Auguste AUTRAN 1853-1919 votre arrière grand père ? Est-ce bien à Marseille ? j'ai eu le Monsieur au téléphone qui est très sympathique, il m'a promis de chercher.il vient de me trouver un acte auquel je n'y comptais plus depuis un an.

Ce matin mon fils m'a appelé, pour me prévenir que son collègue, aurait trouvé les actes demandés, j'attend son courrier, j'ai oublié de mettre votre adresse.

J'aime autant comme ça je verrais ce qu'il vous manque.je voulais aller aux AD hier mardi, vu l'annonce de gros orages, j'irai mardi prochain, pour :

François Piolet ?- ?-et Catherine Morand 1742 ?-1818 Bezaudun :

Jean Louis Piolet 1790, Crupies, et Marie Félicité Archinard ?1820 1er mariage.

Si je n'ai pas tout donné à chercher, nous lui enverrons un autre mail, en ce moment il y a une stagiaire, il faut en profiter.

Mes excuses s'il y a quelques fautes, je n'ai pas votre niveau, je me suis mise à l'ordinateur que depuis trois ans, quel dommage ? avec un fils informaticien ? mais j'ai élevé mes petits enfants, pour éviter qu'ils aillent en crèche.

Le soir je vais souvent sur votre site. Sur celui de six-fournais.com aussi j'ai trouvé des ancêtres, sœur de mon arrière grand mère Thubert et d'autres.

Cordialement.

DQ

R9.

Bonjour,

En réponse à votre message d'hier soir :

1) Concernant cette fille Piolet née à Marseille dans les années 1880. Je sais que c'était une cousine germaine de mon grand-père Autran Simon (la fille de son oncle Piolet Victor, le frère de sa mère Piolet Marie Louise). Mais ils se sont perdus de vue vers 1910. Elle avait dû se marier mais on ne connaît pas son nom de mari et on n'a jamais su ce que cette branche était devenue. C'est pourtant la seule piste qui me reste pour essayer de retrouver des souvenirs de mon arrière grand-mère Piolet Marie Louise, qui est morte à 31 ans alors que mon grand-père n'avait que 4 ans.

Le père de cette fille Piolet était bien : Piolet Victor, né le 20 avril 1854 à Paris XIIe. (J'ai son acte de naissance à Paris). Mais je ne sais pas quand et avec qui Victor Piolet s'était marié, ni quand il est décédé. Il était encore vivant, à Marseille, en 1909 comme témoin au mariage de mon grand-père. Ensuite, plus rien.

2) Inutile de rechercher les actes de Piolet Marie Louise (naissance le 11 décembre 1859, à Paris XIIe ; mariage le 29 juillet 1880 à Marseille avec Autran Auguste ; décès le 16 février 1891 à Marseille). J'ai déjà tous ces actes, ainsi d'ailleurs que le livret de famille de mon arrière grand-père.

Merci par avance pour vos recherches aux A.D. De la Drôme.

J'irai de mon côté aux archives de Six-Fours dès que j'aurai un peu de temps. Il est dommage que les actes du Var ne soient pas encore tous mis en ligne. La majeure partie des villes et villages du Var y est, mais il manque encore la lettre S, celle qui m'intéresse le plus puisque ça concerne Sanary, Six-Fours et La Seyne... Pourtant je sais que les actes ont été numérisés il y a plus d'un an déjà. Espérons qu'ils vont tous les mettre en ligne bientôt.

Cordialement,

Jean-Claude Autran

Q10a.

Bonjour,

J'ai deux actes de Saillans, les autres vont suivrent j'attend d'en avoir plusieurs, il faut que je téléphone, au collègue de mon fils qui m'a donné son numéro si j'ai besoin, la stagiaire n'a pas très bien compris, elle a cherché des actes de DC ;donc deux, ce n'est pas ce que j'ai demandé, je vais voir d' y aller un de ces jours.

Donc elle a trouvé Joseph Sibourg cultivateur âgé de 69 ans demeurant à Saillans, mari de Anne Ducol, fils de Jean Sibourg et de Elisabeth Aubert est DCD aujourd'hui le 6 mai 1815 à 6 h du matin dans la maison d'habitation de Saillans. Je trouve la signature de Anne Ducol, donc DCD plus tard, je vais demander son acte de DC à Saillans.

DC de Philippe Piolet, natif de St Nazaire le désert, âgé de 80 ans, veuf de Margueritte Allard DCD le jour d'hier, à 4h du soir dans la maison d'habitation, situé à Saillans, l'an 1832 le 22-12 à midi. C'est son gendre Antoine Frachet (pas très lisible, je vais scanner pour voir avec le zoom) demeurant à Saillans qui a constaté ce DC. La signature je vois Frachet

Acte de naissance à demander à St Nazaire le désert. Ce soir je chercherai le n° de telephone, demain je m'en occupe pour savoir si c'est un des vôtres.

Cordialement

DQ

Q10b. (10 juin 2008)

Bonsoir,

Je m'excuse, mais je vous transfère les demandes faites à Saillans, est-ce qu'elles vous conviennent, puisqu'il faut que j'envoie de nouveau les renseignements.

Ne voyant rien venir, j'ai envoyé un mail au garde de Saillans, qui lui ,c'est occupé de tout remettre à la stagiaire.aux nouvelles elle a égaré le dossier. Donc j'avais conservé mon mail. C'est impensable si les documents se perdent comme ça.

Je devais aller aux AD. (...).

J'ai deux actes que je fais partir au courrier demain.

Cordialement.

DQ

R10.

Bonjour,

Merci encore pour tout ce que vous faites. Ne vous inquiétez si ça n'avance pas aussi vite que prévu. Nous avons tout le temps. Votre repos et votre santé avant tout.

J'ai bien reçu les deux actes que vous m'avez envoyés, hier. Celui du décès de Joseph Sibourg est très précieux, puisqu'il permet de remonter d'une génération dans mes ascendants directs Jean Sibourg et Elisabeth Aubert.

Par contre, je ne peux pas relier (pour l'instant) Philippe Piolet, né à Saint-Nazaire-le-Désert, à mes ancêtres Piolet connus. Il ne faut peut-être donc pas passer trop de temps sur la branche Frachet et le mariage Frachet x Piolet.

Le plus important pour moi reste donc, comme vous le rappelez :

Décès de Anne Ducol après 1815.
Mariage de Jean Sibourg et Elisabeth Aubert
Naissance de Jean Sibourg entre 1720 et 1730
Naissance de Anne Sibourg en 1798.4 germinal an 6 et DC après 1853
Naissance de François Piolet né vers 1740 et DCD après 1822

ainsi que les actes de naissance des autres membre de la fratrie Piolet (existe-t-il un Louis Piolet et une Marie Louise Piolet qui seraient les frère et sœur de François, Victor et Frédéric Piolet et qui seraient nés à Chastel-Arnaud dans les années 1820-1840 ?).

Merci encore !

Cordialement,

Jean-Claude Autran

Q11. (4 juillet 2008)

Bonjour Monsieur,

Je viens d'avoir le Monsieur de ag13 de Marseille au téléphone, il va m'envoyer un acte de naissance de Louise Jeanne Piolet née le 22-08-1881 à Marseille, fille de Justin Piolet et non Victor. Il n'a rien trouvé d'autre au non de Piolet. Je vais voir avec une autre personne de Marseille, qui fait les paroisses, qui m'a trouvé l'acte de DC de mon arrière grand mère, depuis presque trois ans que je cherche.

Ce Victor Piolet il faut  demander l'acte de DC en ligne après 1909, ils le trouveront, 55 ans en 1909, donc entre 1910 et 1940. C'est ce que j'ai fait il y a quelques jours pour un Cravassac DCD a Marseille, du coté de mon époux. Je suis très surprise, je pense qu'ils sont informatisés par lettres alphabétiques. Je vais vous le demander, c'est le seul moyen de savoir si il est DCD dans cette ville.

Je n'ai toujours rien de Saillans, jeudi nous avons programme d'y aller, jolie promenade, nous y mangerons.

Bonne nouvelle les AD de la Drôme seront en ligne demain. Des personnes disent jusqu'à la lettre D, je ne sais pas ou ils ont eu l'information. La dame des archives m'avait dit début septembre ,j'en sais pas plus. C'est tellement demandé !

Tout doucement nous y arriverons.

Cordialement.

DQ

R11.

Bonjour,

Merci pour ces dernières nouvelles. Effectivement les AD de la Drôme commencent à être en ligne. Je n'ai pas encore pu y passer beaucoup de temps, mais les actes de plusieurs villages comme Bezaudun, Chastel-Arnaud, Crupies, etc. semblent en ligne de 1793 à 1852. Cela nous ouvre quelques perspectives, depuis chez soi, en attendant l'ouverture des autres lettres.

C'est un peu la même chose avec La Seyne et Six-Fours. On avait les tables décennales et on commence à avoir un certain nombre de registres jusqu'à 1822 pour Six-Fours et 1887 pour La Seyne.

Je suis aussi allé aux archives de Six-Fours pour un certain nombre d'actes de mes ancêtres Aubert, Sage, Blanc, etc. Vous m'aviez dit que vous recherchiez des Thubert ou Toubert.

J'ai un peu cherché et j'ai trouvé 6 naissances, 1 mariage et 1 décès Thubert ou Tubert pour la décennie 1813-1822. Au cas où ça pourrait vous intéresser :

Naissances :

TUBERT Antoine Prosper : 18 novembre 1818
TUBERT Pierre : 3 janvier 1819
TUBERT Jean Pierre : 8 décembre 1819
TUBERT Henriette : 19 septembre 1820
TUBERT Thérèse : 28 septembre 1820
TUBERT Hippolyte : 29 septembre 1822

Mariage : TOUBERT Jean J??? Et GAUTIER Marie Thérèse Catherine : 27 janvier 1818

Décès : TUBERT François Auguste : 24 octobre 1821

Mais je n'ai pas trouvé le décès d'Antoine Thubert en 1818. C'est une naissance d'Antoine TUBERT que j'ai trouvée cette année-là. Voir l'acte ci-joint, au cas où ça pourrait vous intéresser.

Merci également pour les recherches sur les Piolet de Marseille. Je ne crois pas qu'il s'agisse de Justin Piolet. C'était bien Victor, né à Paris en 1854, qui était le frère de mon arrière grand-mère Piolet. Je ne sais pas grand chose sur lui, sauf qu'il était marié (à Paris ou à Marseille ??) et avait eu une fille, dont je ne sais pas jusqu'à quel âge elle a vécu, ni son nom de mari, ni si elle a eu des descendants. Mais je vais essayer d'avoir l'acte de décès de Victor Piolet. C'est une piste bien mince, mais c'est la seule que j'aie pour retrouver d'éventuels descendants qui auraient pu garder le souvenir de mon arrière grand-mère, morte à 32 ans en 1891.

Merci pour tout.

Cordialement,

Jean-Claude Autran

Q12.

5 juillet 2008 :

1) En 1748 en mai la fille de Elisabeth Aubert et jean sibourt a été enseveli à l'âge de 14 ans .

2) Celui la je l'ai pris, il y a un Autran x Sibourg, difficile de lire pour moi-même avec le zoom. Je ne réduis pas la taille en espérant que vous pourrez bien lire.

3) Voici le DC de Elisabeth Aubert, femme de Jean Sibourg, en 1749 à l'âge de 40 ans. Nous avons fait le registre de 1728 à 1749 et pas de mariage. Donc naissance en 1709. (...) Sur le registre il y avait beaucoup de Aubert, pas de Ducol de 1815 à 1825. J'aimerais bien trouver.

4) Voici la salle ,dommage nous avons pas pris le plafond qui est magnifique.je pense vous faire plaisir, vos ancêtres y ont vécu. C'est un village très vivant, les plages artificielles au bord de la drome attire beaucoup de touristes. même le soir dans les rues piétonne il y a du monde, les bars et restaurants sont plein ,la ville de valence qui est la plus proche est à 45km. Ce qui est bien c'est qu'ils ont pas de vent.

Les actes vont suivrent.

5) Bonsoir Monsieur,

Voici la mairie de saillans et une photo prise du balcon de la salle du conseil qui est classé monument historique.

DQ

6 juillet 2008 : Je vous ai envoyé les actes que j'ai trouvé ,peut être mardi il y en aura des nouveaux, j'espère. Donc merci beaucoup pour mes Thubert, le mariage je l'avais. Les naissances non, donc ce sont les frères et sœurs ? Je suis toujours à la recherche du mariage Antoine Thubert et Marguerite Richaud dans les années 1750.

Le 8-02-1785 mariage de leur fils Jean Antoine Thubert né au quartier des Playes, c'est à Six-Fours, et Marie Claire Jourdan.

Ils se sont mariés certainement ailleurs ;je vais chercher dans les archives de la Seyne.

Cordialement.

DQ

 

Q12. (19 février 2009)

Bonjour Monsieur,

Je ne sais pas si je vous ai envoyé ces piolet? Je pense toujours à vos recherches, c'est un plaisir pour moi, (...) je reprend tout doucement, il faut s'y remettre dedans.

Cordialement.

DQ

Médaillés militaires PIOLET de la Drôme :

Nom
Prénom
Année de naissance
Lieu de naissance
Commune de résidence
Grade
Régiment
Période
PIOLET
Jean
1793

Vesc
soldat
156e de Ligne
1812-1814
PIOLET
Joseph
1790

Mirabel et Blacons
Fusilier
20e Grenadiers
1810-1815
PIOLET
Joseph
1788
Les Pilles
Faucon (Vaucluse)

1er Reg d'artillerie
05/1807-1815
PIOLET
Louis
1789

Chastel-Arnaud
Fusilier
Bataillon de Pontonniers
1809-1814

R12.

Merci beaucoup. Non, je n'avais pas encore eu connaissance de ces Piolet médaillés militaires, dont certains sont peut-être en effet apparentés aux nôtres (de Chastel-Arnaud, des Pilles ou de Mirabel).

Ne vous excusez pas. Vous m'avez déjà rendu beaucoup de services. (...).

Moi non plus, je n'ai pas avancé autant que je l'aurais souhaité en généalogie ces derniers mois, étant extrêmement occupé par la réédition de la série de livres de mon père.

Merci encore. Cordialement.

Jean-Claude Autran

 


 

27 décembre 2007 : Charles Autran, écrivain

Q1.

Bonjour,

Je cherche les ayants-droit de Charles Georges Marcel Autran (1879-1952) pour discuter avec eux d'éventuelles rééditions de certaines de ses œuvres.

Peut-être fait-il partie d'une des branches de votre famille ? Si vous avez des informations à me communiquer, je vous en remercie par avance.

Sincères salutations.

LB

R.

Bonjour,

Non, je suis désolé, je ne me connais aucune parenté avec Charles Autran, qui était né, je crois, à Saint-Estèphe (Gironde) en 1879, et mort à Bois-Colombes en 1952.

Tous mes ancêtres Autran, aussi loin que je remonte, sont nés et ont vécu dans le Var ou les Bouches-du-Rhône.

Cordialement,

Jean-Claude Autran

Q2.

Bonsoir,

Merci de votre réponse. Je vais donc devoir chercher ailleurs.

C'est le métier qui veut ça !

Cordialement

LB


1er - 11 septembre 2007 : Patronyme Autran des Bouches-du-Rhône

Q.

[Message supprimé à la demande de l'auteur].

R.

Bonjour,

Merci pour votre message.

J'avais, en effet, déjà été contacté par (...), et j'avais d'ailleurs rajouté son nom à la liste des « Autran célèbres » de mon site internet (...).

En ce qui concerne des parentés possibles entre nos familles Autran, je peux vous dire que :

- Mon père, Marius Autran, était né à La Seyne-sur-Mer en 1910.
- Mon grand-père, Simon Autran, était né à Marseille en 1887.
- Mon arrière grand-père, Auguste Autran, était né à Barjols (Var) en 1853.
- Son père Louis Adolphe Autran était charron et forgeron à Barjols, mais était né au Cannet-du-Luc (Var) en 1825.
- Son grand-père, Louis Pascal Autran, était maréchal-ferrant au Cannet-du-Luc (Var), mais était né à Marseille en 1788.
- Son arrière grand-père s'appelait François Autran. Il avait dû probablement vivre à Marseille, mais je ne sais rien d'autre sur lui.

Je pense connaître la généalogie latérale des Autran de ma branche à partir de 1853 : voir mon arbre sur internet à l'adresse :

http://gw.geneanet.org/index.php3?b=jcautran&lang=fr;m=N;v=AUTRAN;t=A

Je pense avoir identifié tous les descendants possibles de la fratrie de mon arrière grand-père Auguste. Et à partir de 1853, il n'y a aucun élément indiquant une parenté entre ma branche et la vôtre. Mais avant 1853, je ne sais rien de plus et j'ignore encore si mon arrière-arrière grand père Louis Adolphe et ses ancêtres avaient eu des frères qui seraient à l'origine de branches Autran parentes de la mienne. C'est très probable, mais je ne les ai pas encore retrouvés, et je ne sais pas si quelqu'un s'est lancé dans la recherche complexe des parentés entre tous les Autran de Marseille. Ce travail complexe reste sans doute à faire, mais il pourrait être facilité grâce à la mise progressive sur internet des archives départementales. Cela m'intéresserait de le faire, mais je doute d'en avoir le temps et aussi la compétence (déchiffrer les actes d'avant la Révolution est une affaire de spécialistes).

Conclusion, il y a peut-être une parenté entre nos familles, mais qui est forcément antérieure à la première moitié du XIXe siècle.

Je note que, de votre côté, il y a eu beaucoup de filles dans les descendances. Dans ma branche, c'est l'inverse : j'ai eu 5 garçons. Et sur les 30 porteurs du patronyme Autran de ma famille, en 2 siècles, il y a eu 27 garçons. Et aucune des 3 filles n'a vécu plus de 2 ans.

Voyez également le "forum" de mon site tous les échanges que j'ai eus à propos de la généalogie des Autran :

http://jcautran.free.fr/forum/genealogie_famille_autran.html

Merci de me tenir au courant si vous obteniez un jour des informations généalogiques sur les Autran des Bouches-du-Rhône. Je vous tiendrai également au courant si j'en obtiens de mon côté.

Cordialement,

Jean-Claude Autran


3-5 juillet 2007 : Patronyme Autran (à Giens)

Q.

BONJOUR  JE SIUS TOMBER  PAR HASARD  SUR VOTRE SITE  JE ME PRESENTE DA NIELLE AUTRAN  MON EPOUS  DESCENT DES AUTRAN  JEAN LAURENT  NOS AVONS HABITER A LA SEYNE SUR MER  DE 1968 a 1987   JE VOUDRAIS SAVOIR  SI  S EST LA MEME FAMILLE LE GRAND PERE  S APPELLER LAURENT AUTRAN 

JE VOUS ENVOIE MES AMITIES

M  AUTRAN  DE GIENS

R.

Bonjour,

Merci pour votre message.

- Mon père, Marius Autran, fils unique, était né à La Seyne-sur-Mer en 1910.
- Mon grand-père, Simon Autran, était né à Marseille en 1887. Ses frères s'appelaient Désiré, Henri et Gabriel.
- Mon arrière grand-père, Auguste Autran, était né à Barjols (Var) en 1853. Son frère s'appelait Edouard.
- Au delà, on trouve encore Louis Adolphe Autran était charron et forgeron à Barjols, mais était né au Cannet-du-Luc (Var) en 1825, puis, Louis Pascal Autran, qui habitait Le Cannet-du-Luc (Var), mais qui était né à Marseille.

Donc, il n'y a pas eu de Laurent ou de Jean-Laurent dans ma famille et je ne pense pas qu'il y ait de parenté proche entre nos familles ou, s'il y en a une, cela doit remonter à très longtemps. (Vous savez qu'il y a un très grand nombre de porteurs du patronyme Autran dans le Var, environ 230 actuellement, que l'on trouve répartis dans plus de 50 communes du département).

Ma famille n'a pas de parenté non plus avec les quelques autres Autran ayant habité La Seyne, tels que :

- un Autran, marchand d'articles de sport vers 1960-1970, dont le magasin se trouvait au début, à gauche, de l'avenue Frédéric Mistral
- un Autran Emile, était membre du bureau de l'Union Sportive Seynoise en 1902
- un Autran Firmin, était syndicaliste CGT à l'Arsenal entre 1918 et 1923
- un Autran Victor Marius François, né le 3 août 1860 à La Seyne-sur-Mer, qui fut décoré de la Légion d'Honneur
- un Autran Victor, dit Autran "le dévôt", était conseiller municipal sous la municipalité Baptistin Paul (1912-1919) [était-ce le Autran Victor Marius François ci-dessus ??]

Je ne sais malheureusement pas vous en dire davantage. Peut-être un jour, en exploitant complètement les archives départementales, pourrons-nous reconstituer les origines et les parentés de tous les Autran du Var. Mais ce travail complexe reste à faire !

Cordialement,

Jean-Claude Autran


 

17-27 mars 2007 : Bonjour d'une cousine éloignée (Patronyme Autran du Var et des Alpes Maritimes)

Q1.

Je suis une internaute qui"connait" JPB de part son blog sur Yahoo.Je suis"tombée" sur votre site en cherchant une explication au fait que les gireliers "ne pêchaient pas" s'ils n'étaient pas confectionnés en bois de myrte.Ma première surprise est de constater que vous avez déjà été en relation avec lui...la seconde est de constater que nous avons le même nom de famille:AUTRAN...je voulais donc vous saluer en tant que probable cousine éloignée!... bien à vous. Anne Autran.

R1.

Bonjour,

Merci pour votre message. J'ai eu en effet ces dernières semaines quelques échanges avec JPB à propos du bois de myrte et des gireliers.

Je suis heureux de correspondre avec une nouvelle personne portant le nom de Autran. Etes-vous du Sud-Est (Bouches-du-Rhône, Var, Vaucluse, Alpes-Maritimes), où les Autran sont les plus nombreux, ou d'une région plus éloignée ?

Avez-vous vu mes pages généalogiques sur les origine du patronyme Autran : http://perso.orange.fr/marius.autran/genealogie/patronyme_autran.html

Et sur les Autran célèbres ? http://perso.orange.fr/marius.autran/genealogie/autran_celebres.html

Cordialement,

Jean-Claude Autran

Q2.

Bonjour,

Ma famille est originaire des Alpes Maritimes et du Var. Je fais partie de la "lignée" des nombreux Autran qui ont vécu à St Cézaire dans les Alpes Maritimes. Mon père, mon grand-père (etc...) y sont nés...Mes origines varoises sont maternelles.J'ai parcouru l'histoire de la vie de vos parents, j'ai été amusée par quelques "coïncidences" : bien que vos parents soient de la génération de mes grands-parents, et mes parents plutôt de la votre, il se trouve que mes parents ont tous deux été instituteurs, et que mon père a également fait un passage dans une Ecole militaire (le cadre noir de Saumur) avant d'être officier durant la guerre d'Algérie...J'ai parcouru la majeure partie de votre blog...Mes grands parents MATERNELS se sont installés à Cannes à la fin de la 2e guerre mondiale, mon grand père était quelqu'un qui connaissait le tout Cannes et qui aurait pu connaître votre oncle(?) qui y est décédé en 1951, je crois, mais il nous a quittés en 2001... et ma grand-mère, sa femme, vient de partir le mois dernier... Je peux toujours demander à mes parents s'ils savent quelque chose, mais malgré que le monde soit petit, j'ai peu d'espoir!... Je vis actuellement en Gironde suite aux hasards de l'existence, j'ai un fils de 11ans 1/2 qui est le dernier garçon de notre lignée Autran, étant donné que mon frère n'a pas d'enfant... J'ai réussi à lui faire porter mon nom accolé à celui de son père, mais je ne suis pas sûre que c'est celui qu'il transmettra s'il a un jour des enfants à son tour...Les Autran de St Cézaire sont en voie d'extinction!!!

Si vous avez des renseignements à me demander,n'hésitez pas...Je suis sûre que nous risquons de découvrir des choses intéressantes...Le futur mari d'une amie d'ici,varois d'origine,se trouve être un cousin éloigné du côté de ma mère,nous l'avons découvert ces derniers mois après de nombreuses autres découvertes surprenantes...Ma messagerie Yahoo étant plus "spacieuse",vous serait-il possible de m'écrire à (...) plutôt qu'à cette adresse wanadoo?... Merci d'avoir répondu à mon mail et à bientôt peut-être?... cordialement.

Anne.

R2.

Bonjour,

Merci pour votre dernier message et pour toutes les informations sur votre "lignée" Autran.

Vous avez probablement vu dans mon forum le message d'une Sylvie Autran, également de Saint-Cézaire :

http://jcautran.free.fr/forum/genealogie_famille_autran.html#38

Peut-être avez-vous une parenté avec cette branche ? (Romain Pierre Autran, marié a Ephysia Vian : 3 enfants, dont Gaston autran, Marceau Autran, et Victor Autran (qui fut artiste lyrique à l'Opéra de Monaco)). Comme j'avais une fois rencontré ce Victor Autran à l'Opéra de Toulon, j'avais demandé à Sylvie Autran si elle savait ce qu'il était devenu, mais je n'ai jamais eu de réponse. Si vous trouviez un jour des informations sur Victor Autran, je serais heureux que vous me les communiquiez.

Concernant Cannes, mon grand-oncle Edouard Autran, dit "Delmont", acteur de théâtre et de cinéma, y est en effet décédé le 22/11/1955. Il y possédait une villa, mais je ne sais pas s'il y avait habité longtemps (il était surtout à Paris ou à Marseille). A sa mort, je crois que c'est Béatrice Cauvin, la jeune épouse de "Delmont", qui avait dû en hériter (il s'était marié quelques mois avant sa mort avec cette personne de 32 ans - il en avait 40 de plus). Je ne sais pas ce que cette épouse est devenue. Je l'ai longtemps recherchée car je pensais qu'elle aurait pu être en possession de souvenirs sur la carrière d'artiste de Delmont, mais j'ai appris qu'elle était décédée en 1987 à Aix-en-Provence sans s'être remariée (elle s'appelait encore Béatrice Autran) et apparemment sans descendance.

Si vous appreniez un jour quelque chose sur le passage de Delmont à Cannes, merci de m'en informer.

Cordialement,

Jean-Claude Autran

Q3.

Cher Jean Claude,

J'ai contacté mes parents. J'ai demandé à ma mère si elle avait pu connaître votre grand oncle à Cannes,mais elle ne se souvient parfaitement de lui qu'en tant qu'acteur,elle ne l'a jamais connu plus personnellement et ne pense pas que son père l'ait connu non plus... en tant que "fans" des films de Pagnol, mes grands-parents l'auraient sûrement accueilli chez eux... désolée... Quant à Victor Autran, ma mère a tout noté, à l'occasion, il sera demandé à la cousine de mon père ayant vécu à St Cézaire, si cette personne évoque quelque chose pour elle... Ma mère m'a dit : "décidément, ils étaient doués pour la musique, dans la famille!", faisant allusion au fait que mon père a gagné de nombreux concours d'accordéon dans son enfance... elle me fait rire, pensez-vous vraiment que ce soit dans les gènes de nos ascendants?!...

Je ne vous suis pas d'un grand secours pour l'instant, mais qui sait, au détour de discussions avec des gens de Cannes ou de la famille, mes parents apprendront peut-être des choses qui vous intéressent?... Si cela devait être le cas, je vous écrirais bien évidemment pour vous en informer.

A bientôt, j'espère...

Anne


31 décembre 2006 - 1er janvier 2007 : Patronyme Piolet (1)

Q.

Bonjour,

Ici la famille Piolet de Velaux.

nous sommes tombés sur cette page de recherche par hasard.

je suis l'ex femme de Philippe Piolet né de Jean Piolet (décédé aujourd'hui) originaire du Vercors.

c'est tout ce que je peux vous dire sur la famille Piolet que je connais.

bon courage dans vos recherches.

CO

R.

Bonjour,

Merci de m'avoir communiqué ces informations. Cela confirme l'origine du patronyme Piolet qui se situe essentiellement dans la Drôme. Ceux de ma famille étaient originaires des villages ou hameaux de Chastel-Arnaud, Saillans, Bezaudun, Moirans (entre Crest et Die). Je connais d'autres Piolet originaires des environs de Pilles (près de Nyons).

Je recherche surtout d'éventuels descendants de Victor Piolet, frère aîné de mon arrière grand-mère, qui vivait à Marseille (sa famille avait en fait habité successivement Chastel-Arnaud, Paris, puis Marseille), mais dont la trace a été perdue depuis 1925 environ. Mais les prénoms que vous indiquez ne semblent cependant pas correspondre à ceux que j'ai pu identifier dans ma famille.

Merci encore. Cordialement,

Jean-Claude Autran


 

9 octobre 2006 - 3 février 2009 : Patronyme Autran (aux Baux-de-Provence)

Q1.

Bonsoir,

Pour information, vous trouverez ci-joint une photo que j'ai prise d'une plaque commémorative des morts pour la France dans l'église Saint-Vincent des Baux de Provence, et qui cite deux personnes portant votre patronyme. (...)

HT

R1.

Bonjour,

Pardon pour le retard avec lequel je réponds à votre message.

Merci beaucoup pour cette photo de la plaque commémorative des morts pour la France des Baux de Provence. Je ne connaissais pas cette plaque, mais il me semble avoir vu autrefois dans le cimetière des Baux une pierre tombale portant notamment le nom de Marius Autran, que j'avais photographiée par curiosité, car ce sont précisément les prénom et nom de mon père (qui vit toujours). Le patronyme Autran est extrêmement répandu dans les Bouches-du-Rhône, mais nous n'avons pas de parenté connue avec ceux des Baux de Provence.

(...) Cordialement,

Jean-Claude Autran

Q2. (31 janvier 2009)

Cher Jean Claude,

Dernièrement en visitant les Baux de Provence, j'ai remarqué que sur le monument aux morts de l'église de la guerre 14-18 il y avait inscrit un Marius Autran. Est ce quelqu'un de votre famille? En tous les cas je voulais vous en informer.

(...)

Cordialement

LG

R2.

Cher ami,

Merci pour votre message. Mais je pense connaître ce Monument aux Morts des Baux. Je l'avais remarqué il y a de nombreuses années, et un internaute m'en a aussi envoyé la photo il y a 3-4 ans, photo qui se trouve d'ailleurs dans la page généalogie de mon "forum", à l'adresse :

http://jcautran.free.fr/forum/genealogie_famille_autran.html#41 [ci-dessus]

Je ne crois pas avoir de parenté avec ce Marius Autran. Les Autran sont très nombreux dans le Var et les Bouches-du-Rhône et il doit donc y avoir eu un certain nombre de "Marius Autran" de-ci, de-là. Mes ancêtres Autran connus étaient, eux, à Barjols, au Cannet-des-Maures, et à Marseille.

(...)

Cordialement,

Jean-Claude Autran


 

24 septembre - 2 octobre 2006 : Henriette Autran

Q.

J'effectue des recherches sur la famille de mon arrière-arrière grand-mère Henriette AUTRAN, née vers 1819 et qui a épousé en 1839 Jacques JAUBERT, dont le fils Dominique JAUBERT, mon arrière grand-père a sa rue à La Seyne. La tradition familiale prétend que Henriette AUTRAN était apparentée au poète Joseph AUTRAN.

Le portrait que je possède d'Henriette AUTRAN est charmant. Le Louvre avait demandé à mes parents (qui n'ont pas accepté) de le lui prêter pour une exposition sur les portraits de famille. Il représente une jeune fille en buste au regard spirituel et intelligent.

Si vous pouvez me fournir des informations je vous ferai parvenir une photo de cette "AUTRAN" qui ne figure pas sur votre site.

Merci d'avance pour votre aimable collaboration.

PT

R.

Bonjour,

Merci pour votre message.

J'avais noté un premier message de votre part, en janvier 2006, m'apportant des précisions sur Dominique Jaubert (suite à ma recherche de l'origine du nom du boulevard Dominique JAUBERT à La Seyne), et m'indiquant qu'Henriette Autran était apparentée au poète marseillais Joseph Autran.

Grâce à ces informations, j'ai pu rajouter Henriette AUTRAN à la liste des Autran célèbres (voir à : http://perso.orange.fr/marius.autran/genealogie/autran_celebres.html)

Je n'ai malheureusement aucune information sur cette famille Autran et je n'envisage pas actuellement de reconstituer la généalogie des Autran de Marseille, car ceux-ci y ont été et y sont encore extrêmement nombreux - et que je n'ai pas de parenté avec les familles Autran de Marseille, mes ancêtres Autran étant tous originaires du Var.

Je reste cependant très intéressé de recevoir une copie de votre portrait d'Henriette Autran, que je pourrai insérer dans la page des Autran célèbres, si vous le permettez. Je vous en remercie par avance.

Voici mes coordonnées : (...)

Cordialement,

Jean-Claude Autran


 

23 juillet - 6 octobre 2006 : Qui était Amédée Autran ? [réponse à notre avis de recherches]

Q1.

Bonjour,

Malheureusement je ne pourrais vous dire qui était Amédée AUTRAN mais vous trouverez un lien ci-dessous (à recopier dans la barre des tâches) qui vous permettra peut-être d'orienter vos recherches.

http://www.criminocorpus.cnrs.fr/biblio/v3/b3.php?rech=avan

Amicales salutations

CJ

R1.

Bonjour,

Merci beaucoup pour votre message, qui me fait bien avancer dans ma recherche.

Effectivement, si je n'ai pas encore de biographie détaillée d'Amédée Autran, il semble bien, d'après les écrits qui sont rapportés dans le site www.criminocorpus, qu'il ait occupé une fonction importante dans la haute magistrature de Marseille au XIXe siècle, peut-être à la suite de Paul Autran, son père.

Autran (Amédée). Coup d'œil sur les progrès du système judiciaire pendant le XIXe siècle, Marseille, Impr. de Barlatier-Feissat et Demonchy, 1867, 16 p.

Autran (Amédée). Discours prononcé sur la tombe de M. Charles Mougins de Roquefort, vice-président au Tribunal de première instance de Marseille (11 janvier 1873), Marseille, impr. de M. Olive, 1873.

Autran (Amédée). Souvenirs sur la vie et les écrits de Paul Autran, ancien président du Tribunal de commerce, par son fils, Marseille, Impr. Barlatier-Feissat père et fils, 1874.

Je vais poursuivre ma recherche grâce à ces informations.

Cordialement,

Jean-Claude Autran

Q2.

Bonjour Monsieur,

je m'intéresse depuis peu à ma généalogie.

J'ai retrouvé par hasard dans les affaires de mes parents, un livre de Amédée AUTRAN qui s'intitule "Souvenirs sur la vie et les écrits de Paul Autran". Ce livre date de 1874. Je ne l'ai pas encore lu , je peux seulement vous confirmer qu'Amédée était membre de l'académie de Marseille et vice-président du tribunal de première instance.

Si a l'intérieur de ce livre je n'avais pas trouvé un vieux papier sur lequel est dessiné un arbre généalogique de sa famille , je n'aurais jamais fait le rapprochement avec la mienne. En effet Paul Autran aurait épousé sa cousine germaine, prénommée Antoinette et fille de Louis Autran. Antoinette avait une soeur : Césarine (je m'étonne de ne pas la trouver sur votre site !!!).

Césarine AUTRAN a épousé Etienne Victor Prosper PETIT-BERGONZ mon ancêtre, négociant en Tableaux à Marseille, décédé le 27 octobre 1870 à Marseille. Sa femme Césarine, Marie, Catherine AUTRAN est décédée également à Marseille le 25 avril 1871. Leurs 2 corps ont ensuite été enterrés au cimetière Montmartre à Paris dans le caveau de la famille Petit-Bergonz, le 20 novembre 1872.

Avez-vous des informations que j'ignorerais sur Césarine Petit-Bergonz née AUTRAN ?????

Avez-vous des informations sur des membres de la famille Petit-Bergonz ????

Voulez-vous une copie de l'arbre Généalogique dressé par Amédée en ma possession ???

Cordialement.

BH

R2.

Bonjour Monsieur,

Merci pour votre message et vos précisions sur Amédée Autran.

Ayant découvert un boulevard Amédée Autran à Marseille, j'avais longtemps cherché, par pure curiosité, à savoir qui était ce personnage. Sans succès. Ce n'est qu'il y a quelques mois qu'un internaute m'a indiqué le site www.criminocorpus où figuraient les titres de plusieurs ouvrages d'Amédée Autran, dont celui que vous possédez ("Souvenirs sur la vie et les écrits de Paul Autran, 1874). J'en avais déduit qu'Amédée Autran avait dû occuper une fonction importante dans la haute magistrature de Marseille au XIXe siècle, mais sans plus d'information. Ce que vous m'indiquez précise bien qui il était, et je vous en remercie.

Concernant les autres porteurs du patronyme Autran de Marseille, je regrette de n'avoir aucune information particulière à vous communiquer. En effet, je n'ai jamais cherché à étendre mes recherches généalogiques sur les Autran de Marseille car mes ancêtres Autran (Autran Auguste, Autran Edouard Philippe Clément, Autran Edouard Marius, dit "Delmont", Autran Simon), n'y ont été que de passage entre 1870 et 1910 environ. Ils descendaient en fait de parents Autran du Var (Barjols, Le Cannet des Maures) et c'est donc surtout dans le Var que j'ai effectué mes recherches. D'autre part, le patronyme Autran a été, et demeure, extrêmement répandu à Marseille, et ce serait un travail considérable que d'essayer de reconstituer leur généalogie, dans lequel je ne pense pas me lancer actuellement, faute de temps. C'est vous qui m'apprenez la parenté entre Paul Autran, Antoinette Autran, Césarine Autran et je n'ai donc malheureusement rien à vous communiquer à leur sujet.

Mais je serais néanmoins très intéressé de recevoir, comme vous me le proposez, une copie de l'arbre dressé par Amédée Autran. Et je vous en remercie par avance.

Cordialement,

Jean-Claude Autran

Q3.

- Première partie Généalogie Autran

- Suite Généalogie Autran

- Voici la suite.

- Suite et Fin Généalogie Autran

Où habitez-vous dans le Var ???

Car je commence à connaitre bien la région, mon père ayant une villa entre Sainte-Maxime et Grimaud.

Cordialement

BH

R3.

Bonjour,

Un grand merci pour vos quatre fichiers de l'arbre généalogique dressé par Amédée Autran. Je vais prendre le temps de les déchiffrer avec soin.

Je ne réalisais pas que certaines branches de cet arbre remontaient à la fin du XVIIe siècle ! C'est déjà une bonne contribution à la généalogie des Autran de Marseille. Il serait intéressant de la poursuivre, en essayant de raccorder cette branche à d'autres qui renferment aussi des Autran célèbres, tels le poète et académicien Joseph Autran (1813-1877).

Peut-être cela sera-t-il rendu plus facile grâce à la numérisation et à la mise sur internet des archives de l'état-civil, qui, je crois, est en cours pour le département des Bouches-du-Rhône.

Mon adresse dans le Var est : (...)

Cordialement,

Jean-Claude Autran


 

26 juillet - 1er août 2006 : Patronyme Autran (à Saint-Cézaire)

Q.

bonjour,

je ne sais pas si nous sommes cousins! mais ,mon arriere grand-père s'appelait Romain Pierre Autran il a épousé Ephysia vian et ils ont eu 3 enfants:

Gaston autran, Marceau Autran, et Victor Autran qui fut artiste lyrique à l'opéra de Monaco;

leur père Romain était de saint cézaire;

il existait un poete de Marseille qui s'appelait Autran...

je ne me souviens plus du prénom; il aurait écrit des poemes évoquant la mer!

c'est une lignée d'artiste!

bien à vous

sylvie autran

R.

Bonjour,

Merci pour votre message.

- Mon père, Marius Autran, est né à La Seyne-sur-Mer en 1910.
- Mon grand-père, Simon Autran, était né à Marseille en 1887.
- Mon arrière grand-père, Auguste Autran, était né à Barjols (Var) en 1853.
- Son père Louis Adolphe Autran était charron et forgeron à Barjols, mais était né au Cannet-du-Luc (Var) en 1825.
- Son grand-père, Louis Pascal Autran, habitait Le Cannet-du-Luc (Var), mais je ne sais pas où il était né.

Mais il y a un très grand nombre de porteurs du patronyme Autran dans le Var, environ 230 actuellement, que l'on trouve répartis dans plus de 50 communes du département. Il y en a aussi beaucoup dans les Alpes Maritimes, les Bouches-du-Rhône et le Vaucluse (Autran et Autrand)

Donc, il y a peut-être une parenté entre nos familles, mais qui doit remonter à très longtemps.

Voyez d'ailleurs dans le "forum" de mon site tous les échanges que j'ai eus à propos de la généalogie des Autran :

http://jcautran.free.fr/forum/genealogie_famille_autran.html

Je ne sais malheureusement pas vous en dire davantage. Peut-être un jour, en exploitant complètement les archives départementales, pourrons-nous reconstituer les origines et les parentés de tous les Autran du Sud-Est. Mais ce travail complexe reste à faire !

Par contre je note avec un grand intérêt votre parenté avec l'artiste lyrique Victor Autran. J'ai en effet connu ce dernier au théâtre de Toulon vers 1960. Il m'avait été présenté par un de mes amis (Jean Ravoux), lui-même ancien baryton de l'Opéra-Comique, qui lui avait dit : « je te présente un autre Autran», » et Victor Autran m'avait dit : « enchanté, il paraît que les Autran, nous avons des origines sarrasines... ». J'ai aussi une photo de Victor Autran dans un coffret de disques 33 tours de l'opéra Faust. Auriez-vous davantage de détails sur la biographie de Victor Autran ? Vit-il encore ? Où et quand était-il né ? A Saint-Cézaire ? Et les Autran qui vivent actuellement à Saint-Cézaire (Autran Mercédès et Autran Robert) sont-ils de votre famille ?

En ce qui concerne le célèbre poète Joseph Autran (né à Marseille le 20 juin 1813, mort à Marseille le 6 mars 1877), je ne connais pas non plus de lien avec ma famille, ni avec des Autran du Var. Pour plus d'informations sur ce poète (photo et biographie), voyez les pages généalogiques de mon site avec « les Autran célèbres » : http://perso.orange.fr/marius.autran/genealogie/autran_celebres.html

Cordialement,

Jean-Claude Autran


 

25-27 juin : Patronyme Autran à Hyères

Q.

il y a route de Pierrefeu à Hyères, dans la vallée de Sauvebonne, une scierie AUTRAN

Félicitations, très joli site pour le pecheur pro que je suis.

R.

Merci pour cette information.

En effet, il y a bien une scierie AUTRAN Frères mentionnée dans les Pages Jaunes, entre Hyères et Pierrefeu.

Mais les AUTRAN sont assez nombreux dans le Var : au moins une centaine de familles, situées dans une quarantaine de communes différentes du département.

Cordialement,

Jean-Claude Autran


 

15-22 mai 2006 : Patronyme Autran à Seillans

Q.

Je suis descendante de la famille autran de Seillans das le Var! Mon grand père s'appelait Antonin Autran donc ma mère était une autran aussi.

Croyez vous que nous avons des liens parentaux?

Merci

MLR

R.

Bonjour,

Merci pour votre message. Les origines de mon patronyme Autran sont les suivantes :

- Mon père, Autran Marius Louis, est né à La Seyne-sur-Mer en 1910.
- Mon grand-père, Autran Simon, était né à Marseille en 1887.
- Mon arrière grand-père, Autran Auguste, forgeron, était né à Barjols en 1853.
- Son père Autran Louis Adolphe était charron et forgeron à Barjols, mais était né au Cannet-du-Luc en 1825.
- Son grand-père, Autran Louis Pascal, était maréchal-ferrant au Cannet-du-Luc, mais je ne sais pas où il était né.

(Voir aussi ma généalogie sur internet à l'adresse : http://www.geneanet.org/geneweb/gg.php3?login=jcautran&lang=fr;m=N;v=autran)

Mes ancêtres étaient donc du centre et du nord du Var, ils ont migré vers Marseille vers 1870, et le seul descendant de la branche, mon grand-père, s'est établi à La Seyne-sur-Mer en 1909. Je ne trouve donc pas, parmi mes ancêtres, de parenté avec d'autres Autran, qui soient par exemple de Seillans.

Mais vous savez qu'il y a un très grand nombre de porteurs du patronyme Autran dans le Var, environ 230 actuellement, que l'on trouve répartis dans plus de 50 communes du département (Voir les pages généalogiques de mon site internet http://perso.wanadoo.fr/marius.autran/genealogie/statistiques_autran.html).

Donc, il y a probablement une origine commune de nos familles, mais qui doit remonter à très longtemps.

Je ne sais malheureusement pas vous en dire davantage. Peut-être un jour, en exploitant complètement les archives du département, pourrons-nous retrouver les origines et les parentés de tous les Autran du Var. Mais ce travail très lourd et très complexe reste à faire !

Cordialement,

Jean-Claude Autran


 

15 mai 2006 - 22 décembre 2013 : Généalogie Autrand (Alpes de Haute-Provence, Vaucluse, Drôme)

Q1.

Cher Monsieur

Peut-être avez-vous une explication sur l'apparition du D final au patronyme Autran ?

L'arbre dont je suis une branche prend racine à Ste Jalle (Drôme), mais le nom n'est orthographié "Autrand", qu'à partir de la fin du XiXème siècle, sur une page d'Etat Civil de Cavaillon, sans explication alors que la génération précédente est encore "Autran" ....

Avez-vous déjà rencontré ce type de modification au cours de vos recherches ?

Ou alors n'est-ce qu'une une fantaisie de l'officier d'Etat civil ?

Bravo pour l'ensemble de votre site, découvert par hasard à travers le lexique des termes provençaux : certaines rubriques m'ont extrêmement amusée, notamment en retrouvant des expressions jamais entendues que dans la bouche de ma mère ...

Cordialement

BA

R1.

Bonjour,

Merci pour votre message.

Le patronyme Autrand que vous portez (et que l'on rencontre essentiellement dans la Drôme et le Vaucluse ) est très probablement une variante de Autran (qui lui est répandu dans tous les départements du Sud-Est).

Voir la carte de répartition des Autrand en France, sur le site suivant :

http://www.geopatronyme.com/cgi-bin/carte/nomcarte.cgi?nom=autrand&submit=Valider&client=cdip

Je n'ai pas d'explication certaine de l'apparition du D final de Autrand. Mais ce genre de modification est fréquent en généalogie. J'ai parmi mes ancêtres le cas des Hermite, qui sont devenus Hermitte à partir de 1875 environ, le cas des Assier dont le nom a été orthographié indifféremment Assié ou Assier (en Aveyron), les Gautier/Gauthier, Bélière/Bellières, etc.

Je ne sais pas si on peut parler de fantaisie de l'officier d'état-civil. Mais il me semble que celui qui déclarait une naissance, au siècle dernier, ne maîtrisait pas toujours la langue écrite et n'était pas toujours en mesure de relire un acte manuscrit avant qu'il ne soit définitivement validé, comme on le fait aujourd'hui. Certains patronymes ont dû être ainsi transcrits de manière phonétique, d'où l'apparition de variantes, qui se sont ensuite perpétuées.

Quant à la date d'apparition du D de Autrand, elle était peut-être antérieure à la fin du XIXe siècle puisque, dans le site internet www.geopatronyme, ci-dessus, on trouve un nom de AUTRAND parmi les officiers tués ou blessés dans les guerres du Ier Empire.

Cordialement,

Jean-Claude Autran

Q2.

Bonsoir,

A Entrevaux paroisse St Martin, j'ai trouvé :

Joseph AUTRAND décédé le 7 mai 1785 40 ans tisseur à toile époux de Françoise GINOYER

1749-1792 vue 347 G

Bonnes fêtes

JLC

R2.

Bonsoir,

Merci pour cette information. AUTRAND est une variante assez fréquemment rencontrée de AUTRAN. Je ne connaissais pas ce Joseph AUTRAND car j'ai fait assez peu de recherches dans les Alpes de Haute-Provence. Mes ancêtres AUTRAN étaient surtout du Var et des Bouches-du-Rhône où ce patronyme est très répandu. Je suis donc encore loin d'en avoir exploré toutes les branches.

Merci encore. Et je vous souhaite aussi d'excellentes fêtes de fin d'année.

Jean-Claude Autran


 

21 mars - 9 mai 2006 : Famille Surle

Q1.

Bonjour, nous sommes peut être cousins ?

Je fais des recherches sur mes ancetres. Et j'ai trouvé dans vos données mes arrrrr… grand parents. SURLE Jacques Tropez.

Pourrions nous échanger nos bases de données en format gencod. Je pourrais vous donner aussi des copies d'actes si vous le désirez.

A bientôt j'espère.

GS

R1.

Bonjour,

Merci pour votre message.

Le patronyme SURLE existe bien dans mon arbre généalogique, avec SURLE Jacques Tropez et SURLE Marie Désirée, dans la branche FERRANDIN - CURET - MABILY avec lesquels je suis apparenté, quoi que de manière assez éloignée.

D'accord pour échanger nos fichiers gedcom.

Voici le mien (autran.ged) en document attaché.

Merci par avance pour vos données.

Cordialement,

Jean-Claude Autran

Q2.

Bonjour

Merci pour votre message et votre réponse.

Je vous joins comme promis mon fichier gencod de la famille SURLE-GALAND-SAYN-RONIN.

Car tous ses patronymes sont ceux de mes grands parents

Je viens de consulter votre arbre mais je ne vois pas le lien avec la famille SURLE et vous. Pourquoi, car j'aimerai que l'on soit cousins?

Je vous demanderai si des fois vous rattachez votre arbre au mien et que vous le publié sur Internet, ce que je ne suis pas contre au contraire, c'est simplement comme moi je le fait c'est d'enlever les personnes vivantes. Car certains cousins serait peut être pas d'accord, même si j'en doute. Moi je ferai le rattachement de votre fichier avec le mien et je mentionnerai votre aide sur le site, mais en en publiant pas les personnes vivantes. Est-ce que cette mesure vous convient ?

J'ai dans mon fichier plus de 10 000 personnes. Qui sont des années et mois de recherches. Car j'ai environ plus de 3000 fiches et donc copies d'actes originaux. Je pourrez vous en donner des copies sur les SURLE ou GALAND nom de mon Père et de ma Mère

Cordialement

GS

R2.

Bonjour,

Merci pour votre envoi.

Mon lien avec la famille SURLE est éloigné, mais vous pouvez le retrouver dans mes données de la façon suivante :

1) SURLE Jacques Tropez (1752-1830) épouse GARNIER Elizabeth Marguerite (1762-1830)

Ils ont une fille : SURLE Marie Désirée (1795-1865), qui épouse en 1814 FERRANDIN Jean François (1792-<1855)

2) FERRANDIN Jean François et SURLE Marie Désirée ont une fille : FERRANDIN Marie Clémentine (1816-1855)

3) FERRANDIN Marie Clémentine épouse CURET Louis Joseph François (1810-1888)

Ils ont deux fils (CURET Jacques Prosper et CURET Jules Etienne Clément), qui épousent respectivement deux sœurs MABILY (MABILY Hortense Romaine Henriette et MABILY Joséphine Thérèse Louise). Ces deux sœurs MABILY étaient les filles de MABILY Jean-Louis Bonnaventure (1811-1878), qui était le frère de mon arrière arrière grand-mère MABILY Victoire Elisabeth Hortense (1825-1897)

Ou encore, en remontant :

AUTRAN Jean-Claude, je suis le fils de AUTRAN Marius, lui-même le fils de AUBERT Victorine, elle-même la fille de HERMITTE Joséphine, elle-même la fille de HERMITE Sauveur et de MABILY Victoire Elisabeth Hortense. Suivre ensuite le chemin MABILY -> CURET -> FERRANDIN -> SURLE

Par ailleurs, j'ai bien reçu votre fichier .ged, mais je n'ai pas encore pu l'exploiter. Je travaille avec le logiciel de généalogie Heredis. Habituellement, j'arrive à importer les données des fichiers .ged, mais je n'ai toujours pas réussi avec le vôtre. Peut-être ma version est trop ancienne, ou alors la taille de votre fichier (2 Mo) est trop élevée pour ma version de Heredis ? Je vais encore y travailler. Je vous tiendrai au courant. Naturellement, je demanderai votre permission avant d'intégrer éventuellement des individus de votre arbre dans le mien.

Cordialement,

Jean-Claude Autran

Q3.

Bonjour Cousin,

Car c'est le cas. J'ai pu associer votre fichier et le mien et nous le sommes bien il n'y a pas de doute. Je ne sais pas si je vous l'ai dit, je suis né le 16 avril 1963 à Carpentras dans le vaucluse. Mon père s'appelait SURLE Gaston, il est décédé le 08 mai 1994 à marseille.

C'est vrai que j'ai environ 10300 personnes dans le fichier envoyés.

Mais je remonte toutes les branches c'est pour cela qu'il est volumineux.

Pour votre programme avez-vous une version illimitée ? Si c'est le cas ne vous aurez pas de problème.

Je vous tiendrais au courrant des nouveaux actes que j'ai reçus. Vous pouvez jumeler votre fichier au mien il n'y a pas de problème vous avez pas besoin de mon autorisation. Simplement comme moi sur geneanet je ne met pas les personnes vivantes et de - de 100 ans comme le logiciel de chez eux le propose pour sauvegarder la vie privée des gens qui le désire et ce qui est normal. Avez-vous des actes en copies sur votre famille est qui est cousines avec moi. Car j'aimerai faire un échange avec vous cela m'évite d'écrire aux mairies.

Merci encore de votre aide. Cordialement

GS

R3.

Bonjour Cousin,

Je vous remercie beaucoup pour votre dernier message, mais suis désolé pour le retard avec lequel je réagis. (Je suis en ce moment débordé par différents projets et j'ai accumulé un retard considérable dans mes réponses).

J'ai bien noté que vous étiez intéressé par des copies d'actes des familles cousines avec la vôtre. Pas de problème, je pourrai en scanner et vous les envoyer, dès que j'aurai un peu de temps, en commençant par les branches de mon arbre qui sont les plus proches de la vôtre, par exemple : Ferrandin, Curet, Mabily, Hermite.

Concernant votre fichier gedcom, je n'ai malheureusement toujours pas pu l'ouvrir. J'ai pourtant une version légale et illimitée de Heredis. Il est vrai que je travaille sous Macintosh, mais jusqu'ici cela ne m'a jamais posé de problème avec les autres fichiers .ged que j'ai reçus. Je vais continuer à chercher une solution.

A bientôt donc, dès que j'aurai scanné quelques actes.

Cordialement,

Jean-Claude Autran

Q4a.

Bonjour cousin

Voici le fichier gencod réactualisé. Vous pouvez le jumeler avec le votre. Simplement ne publier pas les personnes vivantes sur Internet, car certains sont un peu hostiles à être sur le net. Mais par contre content de trouver des cousins et de données des renseignements à leurs cousins. Certaines données ils m'a fallu batailler durent pour les avoirs.

Ce que je ne comprends pas c'est que vous dites que vous n'arrivez pas à l'ouvrir mon fichier précédent, pendant que je l'ai déjà donné à d'autres cousins qui eux ont aussi avec heredis et qu'ils ont put le lire.

J'ai écrit à deux mairies (Toulon et La Ciotat) pour avoir les ascendants des SURLE j'attends maintenant. Des que je les aurai je vous les enverrai par email.

Je serai content de recevoir les copies de vos actes des que vous le pourrez.

Amicalement

Georges

Q4b.

Bonjour

Je m'appel SURLE Georges

Je recherche mes ancetres qui sont originaires du var (Toulon la Ciotat et la Seyne sur mer)

Avez-vous des renseignements sur ce nom de famille.

Je suis pour échanger avec vous des copies d'actes que j'ai en ma possession

Cordialement

Georges


 

21 mars 2006 : Famille Hugues

C.

Bonjour Monsieur,

C'est avec grande joie que je parcours le site de Monsieur Marius Autran. Je l'ai découvert en recherchant des expressions provençales. Originaire de Toulon, je travaille à Paris et le besoin s'est fait ressentir de me replonger dans les sonorités de mon enfance. Et quelle surprise !

J'ai découvert que nous avions un lien.

Une ancêtre commune : Marie Anne Joséphine SABATIER, mère d'Antoine Martinenq - Marié à Clémence Ricard - parents de :

Lucienne Martinenq et Laurent Hugues ont eu fils :

Laurent Hugues père de :

I I

Louis Hugues François Hugues

I I I I

Pierre Auguste Marie-laurence Joseph Hugues père de :

sans descendance ts les 3

I I

Yvette Hugues ép Martin François Hugues

I I

Valérie Martin ép Dupont Robert Hugues

I

Julien Dupont

Si vous le permettez je vous recontacterez afin de vous indiquer les dates, mariages, noms, faits marquants.

Merci pour votre site.

VJ

R.

Bonjour,

Merci beaucoup pour votre message.

Je connaissais (ayant rencontré il y a quelques années M. Patrick Martinenq, Conseiller Général) le lien : Antoine Martinenq - Clémence Ricard et le début de la descendance de Lucienne Martinenq - Laurent Hugues. Mais je m'arrêtais à Laurent Hugues fils, né je crois en 1924.

Si vous vouliez bien me transmettre les dates de naissance, décès, mariages, faits marquants, etc. de cette descendance, cela m'intéresserait beaucoup.

Merci par avance.

Cordialement,

Jean-Claude Autran


 

16-28 janvier 2006 : Recherche d'un ancêtre Massol

Q.

Bonsoir,

Je me permets de vous contacter, étant l'intermédiaire par courrier electronique de mon père.

Mon père Leon MASSOL (1928) domicilié au 38 rue de la Folie à LANDRECIES (59550) dans le Nord, recherche un Jean François MASSOL son quadriaieul soupçonné d'origine aveyronnaise. Il serait monté à Paris.

"demeurant à Paris habituellement le 03/06/1789 jeune homme à marier"

ayant vendu à cette date un terrain à Croix Caluyau 59 (ECALUYAU) à CASSINE Pijos sergent au régiment des gardes françaises.

Auriez vous une idée sur cette affaire?

Que lui conseillez vous de faire?

(pas de date de naissance ni de décés)

La piste serait de rechercher à Paris un Jean François MASSOL de 1789 à 1809.

Mon père bute sur ce point depuis maintenant 20 ans!

vous remerciant de cette lecture,

CM

R.

Bonjour Monsieur,

J'ai bien reçu votre message, mais je ne sais pas trop comment vous aider ou vous conseiller.

Le patronyme MASSOL figure bien dans mon arbre généalogique car mon épouse est une MASSOL, d'origine aveyronnaise : cantons de Réquista (commune de Lédergues) et de Naucelle (commun de Centres).

Mais le patronyme MASSOL est extrêmement répandu en Aveyron. Je n'ai fait de relevés que sur la petite branche MASSOL de ma famille. La recherche des MASSOL de l'Aveyron est inextricable (pour moi, du moins). J'ai remarqué ainsi que sur 26 naissances de la table décennale 1840-1850 de la seule commune de Réquista, 20 (sur 26) s'appelaient MASSOL ! Et il n'est pas rare que, dans un même hameau on trouve 2 ou 3 familles MASSOL qui ne sont même pas parentes entre elles (ou dont la parenté n'est pas connue car remontant trop loin).

Ceci pour dire qu'en l'absence de date (naissance, décès) ou de canton d'origine, je ne saurais pas trop vous dire où chercher.

Je vous communique cependant l'adresses d'un groupe de discussion de généalogistes de l'Aveyron dans lesquels vous pourriez peut-être entrer et poser votre problème :

http://fr.groups.yahoo.com/group/genealogie-aveyron/

Quant à des recherches à partir de Paris, pourquoi pas, car il y a sans doute eu relativement peu de MASSOL à Paris. Mais je ne sais pas où se trouvent les archives de l'état-civil de Paris de la fin du XVIIIe siècle. Sont-elles regroupées ou sont-elles dans les mairies des arrondissements ? Essayez de vous renseigner et de retrouver les actes (naissance, mariage, décès des MASSOL de cette époque à Paris). Et si, avec de la patience, vous arrivez à retrouver un Jean François MASSOL, avec une date et un lieu de naissance en Aveyron, vous pourrez lors reprendre la recherche en Aveyron, assez facilement car le département est peu peuplé et que les archives sont toujours de taille limitée et facilement accessibles, contrairement aux grandes villes.

Voilà ce que je peux vous conseiller de faire. Mais je ne dispose malheureusement d'aucun document qui puisse vous aider, mes recherches s'étant limitées aux quelques MASSOL de ma petite famille.

Cordialement, et bon courage.

Jean-Claude Autran


 

1-7 janvier 2006 : Généalogie des Assié et Assier de Lédergues (Aveyron)

Q.

Bonjour,

J'ai consulté votre généalogie sur généanet. Comme vous j'ai des ancêtres ASSIE originaires de Lédergues. Je n'ai pas trouvé de lien entre nos deux familles mais au hasard de mes recherches j'ai copié quelques actes. Les suivants vous seront peut-être utiles :

- Lédergues 04/03/1772 naissance de Jacques ASSIER fils de ASSIER Jacques et Catherine AZAN mariés du village des Crozes paroisse de lédergues, baptisé le lendemain parrain Antoine AZAN

- Lédergues 14 pluviose An XI mariage de ASSIE Marie fille de ASSIER Jacques et AZAN Catherine avec SERIN Pierre

- Lédergues 24/01/1774 Jean ASSIER fils de Jacques ASSIE et catherine AZAN travailleurs mariés au village des crozes paroisse de Lédergues parrain jean AZAN ( à vérifier car j'ai peut-être commis une erreur en transcrivant le nom de l'épouse)

- Lédergues 22/12/1845 décès de ASSIER Félicité ou Félicie née en 1821 fille d'Antoine ASSIER et de Catherine CABAL

(notes d'une employée de mairie de Lédergues)

J'espère que ceci vous sera utile

avec mes meilleurs voeux pour la nouvelle année. Que vos recherches généalogiques soient fructueuses.

DG

R.

Bonjour,

Merci beaucoup pour les copies d'actes anciens des ancêtres ASSIE de ma famille.

Certains recoupent des informations que j'avais déjà, mais comme vous avez pu le constater, les données de cette époque concernant les ASSIER et ASSIE de Lédergues sont très complexes, et j'ai eu jusqu'ici de la peine à les intégrer à ma généalogie.

J'envisage de reprendre ce travail, en m'aidant aussi de CD-ROMS contenant les actes d'état-civil de l'Aveyron (notamment pour les communes de Lédergues, Lentin, Falguières, Saint-Cirq, Meljac), qui m'ont été confiés par un parent généalogiste. Si j'arrivais à exploiter pleinement ces documents (ce qui n'est cependant pas gagné), je pourrais vous communiquer tous les actes ASSIER ou ASSIE que j'aurais trouvé. Affaire à suivre.

En attendant, meilleurs vœux pour 2006, et bonne chance pour vos recherches.

Jean-Claude Autran


 

23-26 novembre 2005 : Le patronyme Autran en Allemagne

Q.

Bonjour Monsieur,

Je suis un descendant Autran du côté de ma mère, Catherine Marie France Autran (née à Marseille le 10 juillet 1946). Je n'ai que peu d'information concernant cette branche familiale, du fait qu'après la Guerre (de 1940) mon grand-père Pierre Autran, fut détaché comme militaire en Allemagne et y a reconstruit sa vie avec une allemande.

Mon arrière grand-père, Charles Autran, s'est occupé de ma mère se substituant à son fils, jusqu'à l'âge où elle pu voler de ses propres ailes. Si toutefois, vous disposez d'informations pouvant m'intéresser, sachez que je vous en serais éternellement reconnaissant.

Dans l'attente de vous lire,

Je vous prie de croire en mes sentiments les meilleurs.

NG

R.

Bonjour,

Je ne pense pas avoir d'information d'ordre généalogique qui puisse vous aider car ma branche Autran est originaire du Var (Barjols) et antérieurement du Cannet de Maures. Ces Autran se sont déplacés ensuite vers Marseille, vers 1870, puis vers La Seyne-sur-Mer, à partir de 1896. Aucun Autran de cette branche ne porte le prénom de Pierre ou de Charles. Mais il y a bien d'autres familles Autran dans les Bouches-du-Rhône (plusieurs centaines), qui n'ont pas de parenté récente avec la mienne sur lesquelles je n'ai fait aucune recherche (ce travail de longue patience - vu le nombre de porteurs du patronyme Autran à Marseille - peut-être fait en compulsant les archives de l'état-civil de Marseille, 10 rue Clovis Hugues, Marseille 3°.

Je n'ai qu'une petite information pouvant vous intéresser, c'est le nom des Autran d'Allemagne (extraits du livre "Les Autran dans le monde"). Dans ces listes (qui ne sont cependant probablement pas exhaustives), on trouve seulement 2 familles qui porteraient le patronyme Autran en Allemagne. Ce sont celles de :

Dora Autran
Krautgasse 3
55765 Birkenfeld
 
Pierre Autran
Zuckerbergstrasse 12
54290 Trier

Se pourrait-il que ce dernier soit votre grand-père ??? Je n'ai pas leur adresse électronique, mais peut-être pourriez-vous essayer de leur écrire ?

Je vais mettre aussi cet échange de e-mails sur le forum de mon site pour le cas où quelqu'un possèderait une information sur votre famille.

Cordialement,

Jean-Claude Autran


 

26 octobre - 4 novembre 2005 : Patronyme Cabal

Q.

Bonjour à tous,

J'ai vu sur Généanet que vous aviez déposé des données concernant le patronyme CABAL.

Peut être pourriez vous m'aider sur une recherche concernant une Marianne CABAL ?

Je cherche ses origines, et j'ai uniquement retrouvé qu'elle avait été mariée à Jean SINCHOLLE cultivateur à Moyrazés (né en 1799 ? et décédé le 04/01/1853 à Moyrazés à l'âge de 54 ans d'après son acte de décès).

Il s'est marié je ne sais ni où ni quand ?

On ne retrouve pas la naissance de Marianne CABAL à Moyrazés .

Marianne CABAL est par contre décédée à Moyrazés le 23/09/1853 à l'âge de 42 ans.

A bientôt de vous lire, très cordialement.

CB

R.

Bonjour,

Je suis désolé, mais je n'ai aucun élément permettant de vous aider. Le patronyme Cabal est très périphérique par rapport à ma généalogie et je n'ai pas fait de recherche particulière sur ce patronyme.

Je ne connais qu'une famille Cabal, qui habite le hameau de Salan, commune de Lédergues (12170). A ma connaissance, ils sont tous originaires de Lédergues depuis plusieurs générations et je ne pense pas qu'ils aient de lien avec la personne que vous recherchez.

Je ne peux pas vous aider davantage car je réside dans le Var et ne viens passer quelques jours en Aveyron qu'une fois par an, en juillet.

Désolé.

Cordialement,

Jean-Claude Autran


 

25-26 octobre 2005 : Généalogie des Autran du Var

Q1a.

Avez-vous essayé de remonter pour, après, redescendre, en tapant "familysearch" (le site des Mormons) ? En tapant seulement AUTRAN et FRANCE on les voit tous dans le Var. Re-Suzanne (nous avions été en correspondance au sujet de George Sand il y a 2 ou 3 ans et je visite quelquefois l'extraordinaire site de Marius Autran).

S

Q1b.

Bonjour, il existe aussi une rue Joseph-Autran à Marseille (adresse du Tribunal de grande instance, près de la rue Grignan).

S

R1.

Bonjour,

Merci pour votre message (je me souviens bien de nos précédents échanges sur le quartier de la villa George Sand).

Il est vrai que je n'ai pas trop exploré le site des Mormons. Cela peut aider, mais apparemment, même s'ils ont intégré plusieurs millions d'actes de l'état-civil français, leurs listes ne sont que très fragmentaires. Sur les Autran du Var, ils semblent n'avoir exploré que 2-3 communes du nord-est du département, alors qu'il y a sans doute, pour le seul département du Var, plusieurs milliers d'actes Autran depuis la Révolution.

Mais, merci pour votre idée, j'essayerai de l'exploiter au mieux.

Quant à la rue Joseph Autran de Marseille, je suis à peu près certain qu'il s'agit du célèbre poète marseillais, Académicien :

« Joseph Autran, né à Marseille le 20 juin 1813, mort à Marseille le 6 mars 1877 », dont je parle dans les pages généalogiques de mon site : http://jcautran.free.fr/genealogie/autran_celebres.html

Merci encore,

Cordialement,

Jean-Claude Autran

Q2.

Merci de vous souvenir de moi ; je suppose qu'il est inutile de vous demander si vous avez consulté l'annuaire d'Aix où figurent des Autran (2 je crois car, par extraordinaire coïncidence, cette page a été mal imprimée : Bernard et Anne).

S


 

16-25 octobre 2005 : Patronyme Audibert

Q.

Bonjour,

Je me présente, SA , je suis à la recherche de mon oncle Jacques AUDIBERT fils d' Albert AUDIBERT né le 17 mars 1919 - Paris 20ème arrondissement, de ma grand tante Simone AUDIBERT (soeur dAlbert) ou d'autres cousins et cousines de Simone et de Jacques et également de mon arrière-grand père Eugène AUDIBERT né entre 1880 et 1882 - infirmier militaire.

Ils ont vécu sur la commune de Villejuif dans Val de Marne (94).

Si vous avez la moindre information ou si vous les avez croisez dans votre vie, je vous saurais très reconnaissante de m'accorder un peu de votre temps.

Vous pouvez m'écrire : (...).

Merci par avance

SA

R.

Bonjour,

Le patronyme Audibert existe effectivement chez 5 de mes ancêtres lointains. Mais il s'agit de personnes nées et ayant vécu dans la région de Toulon (La Seyne et Six-Fours). Il y a d'ailleurs beaucoup d'Audibert (plus de 250) vivant actuellement dans le Var.

Je ne peux donc vous apporter aucune information sur les porteurs du patronyme de votre famille. Je pense qu'il vous faut faire des recherches au niveau des archives de l'état-civil de Paris 20ème et de Villejuif. Puisque vous connaissez une date de naissance précise, vous obtiendrez facilement une copie de l'acte de votre oncle et, vous trouverez probablement, dans les mentions marginales les éventuelles dates et lieux de mariage et de décès. A partir de là, vous pourrez peut-être poursuivre les recherches. Les archives de plus de 100 ans (jusqu'en 1904) sont en principe accessibles au public ; les actes de moins de 100 ans ne sont pas consultables, mais les membres de la famille peuvent en obtenir une copie auprès du bureau de l'état-civil en s'y présentant, ou en écrivant (avec enveloppe timbrée pour la réponse).

Bonne chance. Désolé de ne pas pouvoir vous renseigner davantage.

Cordialement,

Jean-Claude Autran


 

5-11 août 2005 : Jean-Marie Autran (La Seyne et USA) / Origines du patronyme Autran

Q.

Cher Monsieur,

Je consulte votre site avec intérêt depuis plusieurs années. Je m'intéresse aux origines de ma famille depuis l'adolescence, et j'ai aujourd'hui 54 ans ! mais sans avoir vraiment jamais creuser à fond. Je réside depuis 4 ans aux Etats-Unis en Californie où je suis professeur de français.

Je suis né à Bordeaux ainsi que mon frère Philippe Autran d'où notre mère était originaire. Mon père était Maurice Autran né à l'Ile Maurice, fils d'Emile Autran qui a l'époque avait des relations dans le commerce maritime et dans le commerce sucrier dans l'Océan indien. Mais d'après des récits familiaux, ma famille est originaire de la Seyne et de Marseille.

Ces récits mentionnaient une propriété « de qualité » à la Seyne sur un lieux-dits « le Moissec » ? et des activités lucratives dans le commerce maritime. Bourgeoise et aisée cette branche a eu de sérieux revers de fortune à la génération suivante constituée de 3 frères dont un Auguste Autran, selon mes souvenirs. Un des autres frères était mon grand-père Emile Jean Autran né le 9 oct 1883 à Marseille. A l'époque domicilié à la Seyne sur Mer, il était fils de Jean Augustin Autran et de Madeleine Emilie Gavoti. Une de mes tantes Autran Arlette Marie Marguerite, décédée depuis, est née à la Seyne le 23 juin 1913. Peut être sommes-nous cousins germains ?

Pour ce qui est du patronyme : j'ai la conviction à 100% que l'origine est franque. Il y a 10 ans, résidant en région parisienne, j'ai contacté l'auteur de l'article sur Equevilly. J'ai par la suite consulté localement plusieurs mairies et librairies. Selon plusieurs historiens locaux du 19ème cet Autran, Comte du Vexin, était un personnage clé parmi les plus hauts dignitaires de l'Empire dans la francisation du territoire « français ». Il s'illustra dans sa résistance face à l'invasion Viking mais perdit son pouvoir dans la lutte intestine franco-franque pour la mise en place d'un Roi de France. Le futur Roi Eudes qui gagna la partie, mais contre lequel il s'opposa, le destitua de son Comté. Et lui confisqua les terres d'un des plus stratégique comté pour la construction du royaume naissant de France. Pour de mystérieuses raisons, condamnés à mort par les vainqueurs du coup de force, et contrairement aux autres nobles, il échappa à la sentence et disparut dans l'histoire malgré l'amnistie qui suivit. Ses fils réapparaissent dans les récits des historiens mais avec des changements de noms lies aux titres de noblesse qui commencent à apparaîtrent et s'évaporent dans des alliances avec d'autres familles nobles franques.

De ces écrits il peut être conclu sans aucun doute que le nom était franc (c'est à dire en vieux germanique) a été latinisé et vulgarisé : Ce clan Autran, du Vexin, était compte tenu de sa mission stratégique un proche du clan Charlemagne voir peut être même un membre de sa famille. D'autres membres du clan étaient puissamment installés dans le clergé en particulier en Belgique et autour de ce qui était Aix la Chapelle aujourd'hui Aachen. Avant d'être ennobli, il était déjà un haut dignitaire, un homme de confiance de la famille Charlemagne, un important Officier royal responsable d'un Comites (selon le terme romain) celui du Vexin ou Pagus Velaxinius base à Meulan sur la Seine, à la limite de ce qui sera la Normandie. La décision, dont j'ai oublié la date, de rendre la charge héréditaire, a fait de lui un Comte. C'est d'ailleurs le point de départ des origines de la noblesse franque et par extension de la première noblesse française. L'usage de la particule ne viendra que plus tard. Maintenant pour comprendre toute la dimension du patronyme il faudrait faire des recherches sur les francs, et en particulier sur Aix la Chapelle.

Comme vous le savez la répartition statistique du patronyme fait du Sud-est de la France le berceau Autran. Ces informations sur un patronyme Autran sont les plus anciennes que je connaisse (An 800-900). Je ne sais pas si quelqu'un a pu faire le lien entre le Sud-est et Aix-la-Chapelle.

Pour l'origine judaïque c'est curieux mais je me souviens d'avoir lu un roman un peu provocateur qui retraçait les origines juives de la plupart des grandes familles de la bourgeoisie française. Dans ce roman il est dit que la preuve est dans un document qui a été cache à Rouen. C'est intéressant mais je ne vois mal la cohérence entre l'origine franque et l'origine juive.

Voilà pour mon sentiment sur la question mais pourriez vous me conseiller sur la direction à prendre pour retracer ma généalogie sur la Seyne et Marseille?

Sincères salutations.

JMA

R.

Cher Monsieur,

Votre message a reçu toute mon attention et je vous en remercie.

Je connais assez bien la Californie pour y avoir travaillé durant une année sabbatique dans le cadre de ma carrière de chercheur scientifique à l'INRA. Je travaillais à l'époque à Berkely et j'habitais El-Cerrito, et je connais donc surtout très bien la région de San Francisco. Mais j'ai quelques fois voyagé aussi dans le Sud et je suis encore passé à Palm Desert avec ma famille il y a 5 ans.

Je suis naturellement très intéressé par vos recherches sur les origines du patronyme Autran, qui confirment l'origine franque. Je n'ai personnellement pas effectué de recherches sur ces origines lointaines et je n'ai fait jusqu'ici que prendre note de ce que certains internautes (notamment Luiz F. Autran M. Gomes, professeur universitaire au Brésil) m'ont écrit.

Mais un point capital qu'il faudrait élucider c'est naturellement le lien entre la présence du patronyme dans la région du Vexin à la fin du Ier millénaire, ses origines et étymologies franques ou germaniques, et, d'autre part, la présence quasi exclusive, ces derniers siècles, du patronyme Autran dans le Sud-Est de la France. Je ne sais pas qui peut faire cette recherche. Je ne m'en sens guère les compétences car il faudrait être capable de déchiffrer des documents anciens et donc maîtriser les formes anciennes des langues françaises et germaniques, ce qui n'est pas mon cas.

En ce qui concerne vos origines familiales aux XIXe et XXe siècle, et la présence de certains de vos ancêtres à La Seyne, je n'ai pas actuellement sous la main d'information plus précise.

En effet, mes ancêtres Autran n'étaient pas originaires de La Seyne. On peut voir dans ma généalogie sur internet :

http://gw.geneanet.org/index.php3?b=jcautran&lang=fr;m=N;v=autran

que mon grand-père Simon Autran était né à Marseille en 1887 et n'a amené son patronyme Autran à La Seyne que vers 1909. Et que ses ancêtres directs (Autran Auguste, Autran Louis Adolphe, Autran Louis Pascal) étaient en fait originaires de Barjols (Var) et du Cannet-des-Maures (Var). Notre famille n'a donc pas de lien direct avec les nombreux autres porteurs du patronyme Autran à Marseille ou à La Seyne.

Et je ne sais rien de ma branche Autran avant 1800. Je compte faire des recherches aux Archives Départementales de Draguignan, mais je n'ai pas encore eu le temps vu que je ne suis revenu m'établir dans le Var que depuis seulement quelques mois, à mon départ à la retraite. Mais il ne sera pas évident de démêler l'écheveau des Autran du Var compte-tenu du nombre très élevé des porteurs de ce patronyme, qui se retrouve dans la plupart des villes et villages du Département.

La présence de plusieurs membres de votre famille à La Seyne à la fin du XIXe et au début du XXe m'intéresse beaucoup, mais je n'ai jamais réellement fait de recherche sur les Autran de La Seyne vu que ma branche ne tire pas son origine d'ici. Je connais, par ouï-dire, quelques personnes ayant porté le nom de Autran à La Seyne :

- il y avait autrefois un Autran, marchand d'articles de sport au début, à gauche, de l'avenue Frédéric Mistral
- un Autran Emile, membre du bureau de l'Union Sportive Seynoise en 1902
- un Autran Victor, était conseiller municipal sous la municipalité Baptistin Paul (1912-1919). C'est probablement lui qui était surnommé Autran "le dévot".
- un Autran Firmin, était syndicaliste CGT à l'Arsenal entre 1918 et 1923

Peut-être Autran Emile correspond-il à celui de votre famille ?

Mais cette liste n'est certainement pas exhaustive. Il sera intéressant de rechercher tous les actes de naissance, mariage et décès dans les livres de l'état-civil de La Seyne, qui sont accessibles aux Archives Municipales, de 1680 environ, jusqu'à 1904.

C'est un travail que je peux faire facilement dans les prochaines semaines, vu que je réside à La Seyne et que je connais bien les Archives (à moins que vous ne veniez régulièrement en France et que vous ayez envie de vous lancer personnellement dans ces recherches ?).

Ensuite, j'imagine qu'on va retrouver assez rapidement des origines marseillaises, et là, la recherche devient beaucoup plus complexe car les Archives de Marseille sont très lourdes à étudier (un million d'actes pour le seul XIXe siècle, avec beaucoup beaucoup d'Autran ! sans compter la procédure très complexe qu'il faut suivre pour accéder aux documents).

Mais je peux toujours commencer par La Seyne et les villes environnantes si nécessaire, et on peut faire le point ensuite. Qu'en pensez-vous ? Avez-vous d'autres suggestions ? On pourrait aussi faire des relevés d'actes Autran actuellement disponibles sur internet (sites généalogiques, sites Mormons, etc.), mais la couverture des actes ne doit être pour l'instant que très partielle.

A bientôt sans doute,

Cordialement,

Jean-Claude Autran


 

24 juillet 2005 - 19 mai 2006 : Eugène Autran, botaniste de Genève

Q1.

Dear Sir, I am currently working on the Hemiptera (Insecta) collections of the Museum in Geneva (MHNG). The museum has Autran's collection of Auchenorrrhyncha, and I am keen to find out more about him. The Botanical Gardens have some of his letters relating to his publications on plants, and the Museum has a reprint of his paper with Reuter on Heteroptera, but I have little other information.

I would be most grateful for any data you could share; references to published material, citations or whatever...

Regards,

JH

R1.

Dear Sir,

Thank you for your message. I am afraid, however, to be of very little help with regard to your request of information.

In the genealogic pages of my personal internet site I have mentioned the name of Eugène Autran among the most famous people having, in my knowledge, borne the Autran last name.

That is why I indicated (on the credit of an information I found some years ago on the internet site of the botanical garden of Chambésy, Switzerland), the following paragraph: « Eugène AUTRAN. Botaniste suisse (1855-1912). Mentionné au Conservatoire et jardin botanique de Chambésy (canton de Genève). Auteur de correspondances relatives à l'herbier Boissier ».

But that is all I know, and I have unfortunately no other information about references to published material, or citations.

Sincerely yours,

Jean-Claude Autran

Q2.

Dear M. Autran, attached is a note which appeared in the recent edition of "Entomologists Monthly Magasine" vol. 142. I thought that you might be interested because it relates to your namesake and his collection.

Regards,

JH

« Cicadellidae : Athysanus quadrum Boheman, 1845.
Delphacidae : Megadelphax sordidula (Stâl, 1853) ; Xanthodelphax straminea (Stâl, 1858) ; Javesella bohemani (Stâl, 1858) (= stali Metcalf, 1943).

« It is not clear how this material came to the MHNG. Most of the Sahlberg specimens were once part of the collection of Eugène Autran, better known as a botanist, who apparently left Geneva for Argentina in 1901. Although there is no evidence of direct contact between Autran and John Sahlberg, Autran was a correspondent of Reuter, another Finnish entomologist, and published at least one paper with him (Autran, E. & Reuter, O.M. (1988) Hemiptera Amurensia enumerant. Novas species descripsit O.M. Reuter, Revue d'Entomologie, 7 : 199-202). It is therefore possible that Reuter arranged the transfer of specimens to Autran. John Sahlberg was a correspondent of the Swiss entomologist August Forel however, aand it was probably via Forel that those specimens of Sahlberg which did not belong to Autran enterered the MHNG ».

R.

Dear Sir,

Many thanks for sending me the page of "Entomologists" journal mentionning Eugene Autran's name.

At the next update of my internet site, I shall include the relevant paragraph in the genealogic section of the forum pages.

Best regards,

Jean-Claude Autran


 

25 juin 2005 - 12 juillet 2011 : Patronyme Autran de la Drôme

Q1.

Bonjour,

Quelques mots rapides : je m'appelle RA, ai 25 ans et réside à Grenoble. Mon père Claude a effectué de nombreuses recherches sur notre patronyme.

Si une partie de la famille vit aujourd'hui à Marseille, elle est originaire de la région des Baronnies dans le sud de la Drôme (village de Montauban sur Ouvèze, où vit mon père, et à l'origine ceux des Turques et de La Fare, depuis longtemps abandonnés).

C'est donc dans la Drôme que mon père a effectué des recherches et dressé un portrait généalogique assez poussé de notre famille, remontant je crois à un dénommé Louis Autran né à la fin du XVIIè (peut-être 1680).

Je mentionnerai votre site à mon père, qui y trouvera sans doute son bonheur et sera surtout beaucoup plus à même de vous fournir (ou non) les éclairages que vous semblez rechercher. De même, je ne doute pas qu'il aura quelques questions à vous poser.

Cependant je ne verrai sans doute pas mon père avant quelques jours, et vous n'aurez donc pas de nouvelles de lui d'ici là...

Cordialement,

RA

R1.

Cher Monsieur,

Merci beaucoup pour votre message. Je serais certainement très heureux d'entrer en contact avec votre père. Mes recherches sur le patronyme Autran se sont pour l'instant limitées à mes ascendants directs du Var et des Bouches-du-Rhône, et je ne sais rien du patronyme Autran avant 1800. Si votre père a pu remonter jusqu'à 1680, cela m'intéresse beaucoup.

Merci par avance de lui communiquer l'adresse de mon site.

Cordialement,

Jean-Claude Autran

Q2.

Bonjour,

Mon père m'a expliqué qu'il y avait plusieurs branches de Autran dans la région du bas Dauphiné historique (à cheval sur les Hautes-Alpes et la Drôme), notamment une branche protestante à Serres (Hautes-Alpes), un berceau Autran à Valdrôme, des notaires Autran à Sainte-Jalle (Drôme), ainsi que des "Altran" (16ème siècle, également à St Jalle croit-il se souvenir).

En ce qui nous concerne, les documents de famille ou archives paroissiales permettent de remonter à la fin du 17ème siècle (Louis Autran né en 1680 à La Fare, hameau des Turcs, sud de la Drôme) mais d'autres documents (archives notariales) font état au même lieu (ce hameau des Turcs est tout petit) d'autres Autran, notamment un "Reyné Autran" marié en 1610 (date ressortie de mémoire par mon père, qui n'a pas les papiers pouvant le confirmer avec lui).

Mon père n'ayant pas poursuivi plus avant ces recherches - qui remontent au début des années 70 - par manque de temps souligne qu'il est peut-être possible aujourd'hui, avec les dépouillements informatisés d'archives, de compléter et mettre à jour le(s) ou les chaînon(s) manquant(s) en consultant par exemple les archives départementales des villes de Valence et de Gap.

Mon père a, par ailleurs, obtenu une photocopie de la généalogie d'une famille Autran de la région de Valdrome rédigée par un prêtre (l'abbé Van Damme) remontant jusqu'au 16ème siècle. Il n'y a cependant pas de lien connu par nous à ce jour entre la branche de notre famille et celle précitée. [j'ai demandé à mon père de me procurer cette photocopie - environ 4 rectos d'une écriture manuscrite petite et serrée - afin de pouvoir vous la scanner - dans le cas où vous seriez intéressé]

Amicalement,

RA

R2.

Bonjour,

Merci pour votre message.

Oui, je reste intéressé par la photocopie de la généalogie dont vous me parlez.

Je vous remercie beaucoup par avance si vous pouvez la scanner et me la communiquer.

Cordialement,

Jean-Claude Autran

Q3. (7 juillet 2011)

 Bonjour,
 
 A tout hasard, auriez-vous connaissance d'AUTRAN dans la Drôme ?
 
 J'ai, en effet, une branche AUTRAN dans ma généalogie.
 
 La personne que je connais le mieux, mon arrière Grand-Mère, avait traduit un livre Anglais : Récits tires de l'histoire d'Angleterre
 
 Cordialement.
 
 DM

R3.

Bonjour,

Il y a actuellement au moins une quinzaine de porteurs du patronyme AUTRAN dans la Drôme (d’après les “Pages Jaunes”), notamment à Montélimar, Pierrelatte, Solerieux, Suze-la-Rousse, Montauban sur l’Ouvèze,...

Mais, je n’ai fait aucune recherche généalogique sur ce patronyme de la Drôme car je n’y ai aucun ancêtre AUTRAN. Mes ancêtres AUTRAN étaient tous des Bouches-du-Rhône et du Var. Mes seuls ancêtres de la Drôme étaient des : PIOLET, MORAND, SIBOURG, DUCOL.

Je ne peux donc rien vous dire sur les AUTRAN de la Drôme. Mais, si vous ne l’avez déjà fait, vous pouvez toujours explorer les archives de l’état-civil de la Drôme en ligne, sur le site :

http://archives.ladrome.fr/?id=recherche_guidee

Bien cordialement à vous

Jean-Claude AUTRAN


 

26 janvier 2005 - 3 décembre 2006 : Le patronyme Autran à La Seyne-sur-Mer

Q1.

coucou Mr Autran juste un petit message pour vous dire que moi aussi je suis une Autran Vanessa et j'habite à la seyne sur mer !

Votre site est super j'ai appri beaucoup de choses et mon père s'appelle Autran Guy, enfin voilà j'ai pu constater que nous étions Nombreux !!!

Sur ce, bonne journée

Au revoir

VA

R1.

Bonjour,

Merci pour votre message. Je m'appelle Jean-Claude Autran et je suis le fils de Marius Autran à qui vous avez adressé votre message. (C'est moi qui assure la correspondance du site internet de mon père car ce dernier est maintenant très âgé : 94 ans !).

Avec vous, nous sommes donc au moins 6 Autran à La Seyne. J'en avais déjà noté 5 :

Autran Emilienne (...)
Autran Guy-Claude (...)
Autran Jean-Claude (...)
Autran Marius (...) [décédé le 20 janvier 2007]
Autran Stéve (...)

Mais nous sommes plusieurs centaines dans le Var !

Cordialement,

Jean-Claude Autran

NB. La liste ci-dessus remonte à l'année 2006. En 2007, on ne retrouve plus que trois Autran dans l'annuaire de La Seyne :

Autran Jean-Claude (...)
Autran Magalie (...)
Autran Michèle (...)

Et en 2010 on retrouve encore quatre Autran, mais plus les mêmes :

Autran Anthony (...)
Autran Jean-Claude (...)
Autran Marc (...)
Autran Michèle (...)

Q2.

Coucou

Je me permets de vous répondre afin de vous préciser que Mr Autran Guy habitant (...) à la Seyne est mon père, en revanche ma tante Clotilde (qui ne porte plus le nom de Autran officiellement je crois) habite elle aussi au Fructidor. Et mon oncle Autran Claude lui habite à Garéoult.

Merci de m'avoir répondu je vais informer ma tante Rithée qui elle habite dans l'Ain afin qu'elle puisse rajouter des noms à l'arbre généalogique qu'elle a commencé !

Bonne journée

CR

R2.

Bonjour,

Merci pour votre message et pour avoir transmis les quelques noms des Autran seynois à votre tante généalogiste.

Attention, toutefois, au fait que les Autran du Var sont très nombreux et que ce doit être un énorme travail que de rechercher des parentés entre eux.

Personnellement, parmi les centaines d'Autran du Var, je ne me suis attaqué qu'à ma propre famille et à mes ascendants (27 en tout, seulement), que votre tante peut trouver directement sur mon arbre Geneanet à l'adresse suivante : http://gw.geneanet.org/index.php3?b=jcautran&lang=fr;m=N;v=autran

Mais, même en remontant 200 ans en arrière, ma famille (originaire de Barjols et du Cannet-des-Maures) n'a aucune parenté récente avec les familles Autran qui ont existé La Seyne :

- il y avait, vers les années 1960-1970, un Autran, marchand d'articles de sport au début, à gauche, de l'avenue Frédéric Mistral
- un Autran Emile, était membre du bureau de l'Union Sportive Seynoise en 1902
- un Autran, dit "Autran le dévôt", était conseiller municipal sous la municipalité Baptistin Paul (1912-1919)
- un Autran Firmin, était syndicaliste CGT à l'Arsenal entre 1918 et 1923
- un Autran Victor Marius François, né le 3 août 1860 à La Seyne-sur-Mer, était "employé" en 1887, et fut décoré de la Légion d'Honneur

Cordialement,

Jean-Claude Autran

NB. Voir ci-dessus la suite des recherches sur le patronyme Autran à La Seyne-sur-Mer

Q3.

(...) Bonsoir Monsieur Autran

Je vous remercie beaucoup de l'attention que vous avez portée à mon message .

Figurez vous que dans l'un des actes qui m'ont été envoyés par le petit cousin que j'ai retrouvé  figure le nom de Emile Autran - employé - âgé de 28 ans - qui dit être "instruit" du décès de Tropez Léonard Cros le 22 mai 1912. Tropez était le père de Marie Cros, Epouse Pourquier, mon arrière grand mère.

Sans doute s'agissait-il d'un membre de votre famille qui était à l'époque employé de mairie.

(...)

AM

R3.

Bonjour,

(...) Le nom d'Emile Autran ne m'est pas inconnu. Je sais qu'il y a eu au début du XXe siècle à La Seyne un "Emile Autran", membre de l'Union Sportive et également un Autran (dont j'ignorais le prénom), qui fut conseiller municipal sous la municipalité Baptistin Paul (1912-1919), que mon grand-père Simon Autran connaissait et dont il disait qu'il était surnommé "Autran le dévôt". D'après ce que vous me dites ("Emile Autran", employé de mairie), il n'est pas impossible que ces deux Autran ne soient en fait qu'une seule et unique personne (?). Mais dans tous les cas, il ne peut y avoir aucune proche parenté avec ma famille car mon grand-père, venu s'établir à La Seyne au début du XXe siècle, avait ses origines à Marseille, et antérieurement à Barjols (Var), et au Cannet-des-Maures (Var).

(...) Cordialement,

Jean-Claude Autran

NB. On retrouve aussi un certain nombre des Autran mentionnés ci-dessus dans les différents recensements de La Seyne :

Recensement de 1836 : il y a 4 familles Autran

Famille 69 (page 9) :
Autran François, douanier en retraite, marié, 68 ans
Michel Marie Thérèse, 51 ans, épouse
Autran Antoine, cordier, 25 ans, célibataire, fils des précédents
Autran Joseph Marie, garçon boulanger, 22 ans, célibataire, fils des précédents
Autran Auguste, ouvrier charpentier, 19 ans, célibataire, fils des précédents
Autran Anne, veuve Bousquet, 31 ans, fille des précédents
Bousquet Marie Rose, 10 ans, fille de la précédente
Bousquet Marie Thérèse, 5 ans, fille de la précédente
Bousquet Marius Antoine, 3 ans, fils de la précédente

Famille 212 (page 28) :

Autran Jean André, marin, 30 ans
Gaudin Nazarine, 22 ans, épouse du précédent
Autran Paul, 6 mois, fils des précédents

Famille 315 (pages 39-40) :

Autran Philippe Jean, maître maçon, 53 ans
Beaussier Victoire, 50 ans, épouse du précédent
Autran Pierre, maçon, 23 ans, fils des précédents
Autran Louis, armurier, 19 ans, fils des précédents
Autran Jacques, 9 ans, fils des précédents
Beaussier Louis, maître forgeron à l'arsenal, veuf, 73 ans, père de Victoire Beaussier
Minuti Victoire, 79 ans, veuve, belle-sœur du précédent
Paul Jacques, capitaine marin, 33 ans, gendre de Jean Autran
Autran Victoire, 28 ans, épouse du précédent
Paul Rose, 3 ans, fille des précédents
Paul Jean Jacques, 1 an, fils des précédents

Famille n° 481 (page 62) :

Autran Charles, maçon, marié, 41 ans
Prat Marie, 39 ans, épouse du précédent
Autran Joseph, apprenti serrurier, 16 ans, fils des précédents
Autran Melchior, 12 ans, fils des précédents
Autran Cécile, 2 ans, fille des précédents

Recensement de 1901, au n° 8 de l'avenue Hoche :

- Ménage 1 :
- Autran Victor Philippe, 33 ans, représentant de commerce, chef de famille [2e fils de Autran Jean Augustin, né en 1868]
- Gravier Philomène, 24 ans, s.p., épouse [Gravier Philomène Marceline Catherine, épouse Autran, née en 1877]
- Autran Laurent, 40 jours, s.p., fils [Autran Laurent Emile, né le 14 février 1901]
- Ménage 2 :
- Autran Augustin, 60 ans, capitaine marin, chef de famille [voir ci-dessus : Autran Jean Augustin, né en 1841]
- Autran Emilie, 57 ans, s.p., épouse [voir ci-dessus : Gavoti Magdeleine Emilie, née en 1844]
- Autran Auguste*, 34 ans, capitaine au long-cours, fils [voir ci-dessus : Autran Auguste Mathieu, 1er fils de Autran Jean Augustin, né en 1867]
- Autran Emile, 18 ans, s.p., fils [3e fils de Autran Jean Augustin, né en 1883 : Autran Emile Jean, né en 1883 à Marseille]
Du couple Autran Auguste Mathieu x Poupard Marie, il ne resterait donc en 1901 que le mari, leurs 3 enfants nés entre 1898 et 1901 étant morts en bas âge, et l'épouse n'étant pas recensée à La Seyne. Il est possible qu'elle soit revenue momentanément à l'Ile Maurice (ou leur 3e enfant était née - et décédée à La Seyne en 1902). Mais ils auront ensuite deux autres enfants à La Seyne, en 1904 et 1910.

Recensement de 1906 : on retrouve 4 familles Autran :

- au n° 10 de la rue d'Alsace :

- Autran Charles, né en 1858, dessinateur F. et Ch., chef de famille [voir ci-dessus : Autran Charles Léonce César]
- Autran Anna, née en 1862, épouse, s.p. [née Honorat Anne Magdelaine Natalie, épouse Autran Charles]
- Autran Nathalie, née en 1894, fille [voir ci-dessus : Autran Nathalie Alphonsine Victorine]

- rue Victor Hugo prolongée :
- Vve Autran Emilie, née en 1845 à La Seyne [en fait 12 décembre 1844], chef de famille, s.p. [Née Gavoti, veuve de Autran Jean Augustin, † en 1903]
- Autran Emile, né en 1883 à Marseille, employé à le Mairie [célibataire, il ne se mariera qu'en 1911]
- au n° 15 de la rue Calade : [mes propres ancêtres]
- Autran Auguste, né en 1853 à Barjols, chef de famille, chaudronnier aux F. et Ch.
- Autran Louise, née en 1858 à Marseille
- Aurtan Simon, fils, né en 1887 à Marseille, chaudronnier aux F. et Ch.
- Autran Gabriel, fils, né en 1892 à Marseille
- au quartier de La Gatonne : [ont quitté le 8 rue Hoche pour La Gatonne entre 1901 et 1906]
- Autran Victor, né en 1868 à La Seyne, représentant de commerce [Autran Victor Philippe]
- Autran Philomène, née en 1877 à Sanary, épouse [née Gravier Philomène Marceline Catherine]
- Autran Laurent, né en 1901 à La Seyne, fils [Autran Laurent Emile]
- Autran Augusta, née en 1903 à La Seyne, fille [Autran Emilie Augusta]
- Autran Rose, née en 1905 à La Seyne, fille [Autran Rose Joséphine]
NB. On ne retrouve pas en 1906 la famille d'Autran Auguste Mathieu, capitaine au long cours : tous les enfants sont morts en bas âge et l'épouse est peut-être retournée à l'Ile Maurice (il y aura pourtant encore un 5e enfant Autran Jean Laurent Philippe, né et mort à La Seyne en 1910).


 

28 janvier - 4 février 2005 : Patronyme Autran dans le Vaucluse

Q.

voici la genealogie de la mère de mon époux si cela vous interesse, dites moi si vous voulez autre chose j'ai bien sur les unions et collateraux de toutes cette famille

a bientot de vous lire

RD

Ascendance patronymique de AUTRAN Simone Célina Marthe, 5

Nom et prénoms,profession Date et lieu de naissance Date et lieu de Mariage Date et lieu de Décès

Génération III
5 AUTRAN Simone Célina Marthe ° p 29/07/1923 Paris 20 (75)
5 Secrétaine sténo-Dactylographe
 
Génération IV
10 AUTRAN Charles Paul Auguste ° p 28/01/1893 Paris 19 (75) + p 30/12/1981 le Pègue (26)
10 Cartonnier-mécanicien
 
Génération V
20 AUTRAN Joseph Auguste ° e 11/12/1864 Baume de Transit (26) + p 01/11/1928 Valréas (84)
20 Cultivateur, Cartonnier
 
Génération VI
40 AUTRAN Joseph Henry ° p 06/08/1833 Bollène (84) + > ../../1889
40 Propriétaire
 
Génération VII
80 AUTRAN Joseph ° c 11/09/1788 Barry (84) + > ../../1861
80 Cultivateur
 
Génération VIII
160 AUTRAN Jean ° c 24/09/1750 Barry (84) + c 15/10/1835 Barry (84)
160 Cultivateur
 
Génération IX
320 AUTRAN Guilhaume ° c 13/02/1714 Barry (84) + c 23/10/1789 Barry (84)
320 Travailleur de terre
 
Génération X
640 AUTRAN Henry ° c 12/04/1673 Courthézon (84) + p 01/05/1742 Barry (84)
 
Génération XI
1280 AUTRAND ; AUTRAN Théodore ° p 25/12/1648 Courthézon (84) + < ../../1703 Barry (84)
1280 Cardeur
 
Génération XII
2560 AUTRAN François + ? ../../1669
 
RD (Présidente Archives et Familles)
64 rue de la Garenne
91230 Montgeron
archivesetfamilles.free.fr/archivesetfamilles

R.

Bonjour,

Merci pour votre message et vos informations généalogique sur les Autran de votre famille.

Je ne crois pas, cependant, qu'il y ait de lien proche avec ceux de ma famille qui, aussi loin que je remonte, étaient tous originaires du Var (Barjols, Le Cannet-des-Maures). Il est possible que nos différentes branches se rejoignent en remontant avant le XVIIe siècle, mais cela devient très compliqué car nous sommes plusieurs centaines d'Autran entre le Var, les Bouches-du-Rhône et le Vaucluse.

Merci quand même pour vos informations sur les Autran du département 84.

Cordialement,

Jean-Claude Autran


 

8 juillet 2004 - 21 février 2010 : Patronyme Roussel à Réquista et au Soulié (Aveyron)

Q1.

Bonjour,

Travaillant sur une famille ROUSSEL de Réquista, celle du Roc de Lincou, j'ai trouvé quelque petites choses qui concernent ceux du Soulier aussi je vous les envoie.

Cordialement

CS

Enfant de : François III François I
Date Mariage :
Epouse : Marianne VIEU Catherine GRANIER
N épouse 1821 1790
D épouse 10/8/1906 (N°??) 21/4/1864 (N°83)
 
NAISSANCE MARIAGE DECES
An Date N° An Date N° An Date N°
1865 17-sep 212 Nathalie Germaine
1862 30-oct 167 Julie Mélanie
1858 22-mars 82 Hortense Rosalie Vie = 9 mois 1859 12-fév 42
1855 4-oct 159 Marie Rosalie
1851 17-fév 51 Jean ; François Vie = 7 ans 1859 28-jan 30
1848 23-mars 130 Jean - François Vie = 4 ans 1852 26-fév 52
François II époux VIEU
1834 14-oct 168 Etienne
1819 17-mars D François II Epoux ASTOUL 1897 15-déc 158
1816 5-oct M Catherine, épouse DELMAS 1842 24-oct 162 1881 19-aoû 199
1781 D François I époux Granier 1841 21-mars 49

R1.

Bonjour,

Merci beaucoup pour ces renseignements sur les Roussel du Soulié, notamment toute la fratrie de Roussel Nathalie Germaine que je n'avais pas, ainsi que leurs ascendants. Je vais introduire ces compléments dès que possible dans mon arbre en ligne sur Geneanet.

Cordialement,

Jean-Claude Autran

Q2. (21 février 2010)

Bonjour Monsieur,

Je suis allé consulter votre site et vos pages Généanet. En effet j'ai proposé à mes amis BC et son épouse, de réaliser un petit tableau de leurs ascendances... et bien entendu , cela m'a conduit aux résultats de vos travaux.

Je voudrais vous signaler une petite erreur :

Léon Sylvain VIDAL et Nathalie ROUSSEL ne se sont pas mariés le 30 juin 1888 à Montpellier, comme l'indique la TD, ni le 30 mai comme vous avez rectifié, mais le 26 Mai. Acte 190 page 98 du registre.

Il y a bien un VIDAL au 30 juin 1888 sur le même registre, mais il ne nomme Dieudonné Jean Pierre. et sans lien avec les autres.

Je ne suis absolument pas concerné par ces familles, mais comme vous, j'ai un grand souci de l'exactitude qui anime beaucoup des passionnés de généalogie.

Je vous adresse mes meilleures salutations et mes copliments pour votre site que j'ai découvert avec grand intérêt.

MM

R2.

Bonsoir Monsieur,

Merci pour votre message. C'est en effet une erreur de ma part. Je l'ai rectifiée dans mon logiciel Heredis. La date correcte apparaîtra en ligne à ma prochaine mise à jour de Geneanet.

Merci de vous en être aperçu et de me l'avoir signalée.

Mais cet acte 190 du 26 mai apparaît bien dans le registre des archives de l'Hérault en ligne à la page 99/246.

Mes amitiés à Bernard et Roselyne Caizergues.

Cordialement,

Jean-Claude Autran


 

16 avril - 3 mai 2004 : Patronyme Sage à La Seyne et Six-Fours

Q1.

Bonjour,

Un ancêtre de ma femme, du nom d'Eugène Sage, natif de la Drôme, a émigré en Algérie. Au cours de mes recherches, j'ai trouvé un Sage Etienne Bernard, né à La Seyne (au tout début de septembre 1795, peut être le 3 : j'ai un acte incomplet !).

Son émigration a du être précoce, puisqu'il décède en Algérie en 1840.

L'acte incomplet dont je dispose est difficile à lire : ce qui est certain c'est que son père se prénommait Jean. Sa mère se nomme qq chose comme Marille Mouliène (très difficile à déchiffrer, au moins pour moi !)

Cette émigration précoce précède cependant d'assez peu celle de des ancêtres de ma femme, à partir de 1845. Bien que le patronyme soit commun, je voudrais m'assurer qu'il n'y a pas de relation de famille entre les deux émigrants.

En cherchant sur geneanet, j'ai constaté que vous aviez qqs Sage dans vos données et - surtout- que vous vous vous intéressiez particulièrement à l'histoire de la Seyne.

Je viens vers vous pour vous demander si vous avez un moyen de connaître ces émigrants ou si - par extraordinaire- vous auriez rencontré ces deux "Sage" ...

Je mesure la faible probabilité du sourire que je demande à la déesse Chance : mais sait-on jamais !!

Merci de votre attention.

JG

R.

Bonjour,

Désolé du retard avec lequel je réponds à votre message.

Le patronyme Sage existe bien parmi mes ancêtres lointains. Il s'agissait d'une famille Sage originaire de Six-Fours (Var) :

- Sage Marie Estienne Colombe, née le 30/12/1813 à Six-Fours ; fille de Sage Joseph Auguste (dates de naissance et de décès non connues) et de Françoise Catherine Lombard ; et petite fille de Sage Zénon, né en 1757.

Je ne sais malheureusement rien de plus sur ces Sage. Il est possible qu'ils aient eu des descendants car mon père, Marius Autran (qui a actuellement 94 ans) aurait connu un oncle Sage dans les années 20, qui était vraisemblablement un cousin de son grand-père Aubert Marius, et donc un petit-neveu de Sage Marie Estienne Colombe. Mais, nous avons perdu la trace des descendants éventuels de cette branche.

Je n'ai, par ailleurs, aucune idée de la parenté éventuelle du Sage Etienne Bernard, né à La Seyne, que vous citez, avec "mes" Sage de Six-Fours. Mon père me dit qu'il y a eu plusieurs familles Sage La Seyne. Il a connu un Sage Célestin, travaillant à l'Arsenal de Toulon, et mort récemment presque centenaire, qui avait 2 filles et un garçon lequel fut maire de Saint-Mandrier. Il y a actuellement une Sage Aline habitant La Seyne et une Sage Aldina habitant Six-Fours.

Mais, à vrai dire, je n'ai encore pas fait de recherche généalogique poussée sur les Sage car j'habite Montpellier et je ne me suis encore jamais rendu aux Archives de Six-Fours. Mais je vais être à la retraite le 1er juin prochain et je vais retourner habiter à La Seyne, qui est ma ville d'origine, dès cet été. Je pourrai donc, une fois sur place, prendre le temps de rechercher les actes Sage de Six-Fours et de La Seyne et essayer alors de tisser le lien possible entre ces différentes familles Sage de Six-Fours et de La Seyne.

Je ne manquerai pas de vous tenir au courant du résultat de ces recherches.

Cordialement,

Jean-Claude Autran

Q2.

Bonsoir,

Pas de problème pour le délai ! Bien au contraire, je vous remercie de vous intéresser à ma petite histoire.

Si vous repérez les origines d'Etienne et de son père Jean Sage, faites les moi connaître, cela me serait très utile pour conserver ou fermer la piste que je vous ai indiquée.

Merci de votre attention.

JG


 

12 janvier - 6 février 2004 : Patronymes Montels, Ader et Massol sur internet

Q1.

Coucou la famille Autran,

Je viens de faire un tour sur le site de Marius... C'est super bien fait, félicitations !!!

Par contre, je me retrouve marié à un ? Et je trouve que Sandrine ne ressemble pas trop à un ? (...).

En espérant me retrouver sur le site auprès de Sandrine, Marie ADER très prochainement.

Bises à tout le monde

SM et ??

R1a.

Bonjour,

Il est exact que Sandrine ne figurait pas sur ma généalogie sur internet. Les infos (noms, prénom,s dates de naissance, etc.) que l'on rentre sur mon logiciel Heredis sont le plus souvent extraites d'actes d'état-civil ou de livrets de famille. De Sandrine, je ne savais à peu près rien à part le prénom (et je n'étais pas tout à fait sûr du nom). (Il est vrai que j'aurais pu vous le demander). C'est pour ça qu'elle n'y figurait pas jusqu'ici. Je pourrai donc rajouter dès aujourd'hui le patronyme Ader. Et si vous m'adressez davantage d'infos sur ses ascendants (noms, prénoms, dates et lieux de naissance, etc.) et sa soeur, je pourrai facilement, si ça vous amuse, compléter mon arbre généalogique du côté de cette branche Ader qui n'était pas représentée. (Sachant cependant que sur internet (Geneanet), pour des raisons légales, seuls les noms et prénoms apparaîtront, les dates de naissance des personnes vivantes et de moins de 100 ans restant masquées).

Alors pourquoi y avait-il un ?? (alors que je n'avais entré aucune information à son emplacement). Je pense que c'est un tout autre problème de bug informatique que j'avais déjà eu il y a 1 an ou 2 avec les descendants Montels-Massol. L'arbre (Heredis) que j'avais dans mon ordinateur ne présentait aucune anomalie, mais une fois l'arbre basculé sur internet (Geneanet), des ?? étaient apparus en face de certains célibataires (c'est ça l'informatique). Et d'ailleurs, si tu avais regardé l'arbre il y a 1 an, tu aurais observé que Gaëtan se trouvait marié avec Sabine, mais ça apparaissait comme un second mariage qui suivait un premier mariage avec une invisible "??" (et toi aussi, tu devais avoir déjà une compagne "??"). J'ai eu beaucoup de mal à faire disparaître cette première fausse union informatique de Gaëtan avec une ?? Et je me souviens avoir dû effacer jusqu'à ton père et ta mère pour ressaisir toute la branche à partir de zéro. J'avais vérifié qu'il n'y avait plus d'anomalie avec Gaëtan, mais je n'avais pas dû vérifier que le bug était encore là pour toi (d'ailleurs, il y a peut être encore d'autres anomalies dans d'autres coins de mon arbre, parmi mes 1049 individus).

Je vais essayer de résoudre ce petit problème en effaçant et en recommençant encore une fois cette région de l'arbre pour que cette ?? disparaisse et soit remplacée par Sandrine. Je t'informerai lorsque ce sera résolu.

(...)

Jean-Claude Autran

R1b.

Bonjour,

Je pense que le problème informatique est maintenant résolu.

Votre branche de l'arbre apparaît normalement ; voir par exemple la page :

http://www.geneanet.org/geneweb/g.php3?b=jcautran&lang=fr;m=D;p=georgette+gabrielle+josette;n=brun&siblings=on&notes=on&t=T&v=5&image=on

(...)

Jean-Claude Autran

Q2.

Bonsoir Bernard,

(...) as-tu pu glaner quelques nouvelles informations sur la généalogie des Montels ? Je t'avais promis de compléter l'arbre que j'ai commencé si tu me fournissais davantage de détails sur tes ancêtres (noms, prénoms, dates et lieux de naissance, date et lieux de décès, professions, etc.).

Dans cette attente, reçois notre meilleur souvenir.

Jean-Claude Autran

R2.

Bonjour à toute la famille (...).

Je te joins le fichier demandé Jean Claude; je l'avais préparé depuis quelques semaines mais il était en attente.

Mon père a fait le maximum pour obtenir toutes ces informations mais il n'a pu remonter plus loin dans le temps.

A bientôt de vos nouvelles ; toutes mes amitiés.

BM

MONTELS Antoine
Né en 1780 à St Barthélémy (Avène 34)
 
MONTELS Etienne
Né le 18 août 1828 à St Barthélémy (Avène 34)
Marié le 10 mars 1860
Déc le 16 sept 1891 à Valeyrac (Joncels 34)
 
MONTELS Jules-Augustin
Né le 18 janv 1864 à St Barthélémy (Avène 34)
Marié le 14 fév 1895 à Vides (Joncels 34)
Div jugement prononcé le 4 juin 1919
Remarié avec ABES Marie Louise (46ans) le 27 nov 1919
Déc le 2 mars 1943 à Lunas (34)
 
MONTELS Marius
Né le 15 avril 1898 à St Barthélémy
Marié le 19 octobre 1922 au Viala des pas de Jaux (12)
Déc le 15 avril 1959 à St Martin (Le Bousquet d'orb 34)
 
MONTELS René
Né le 20 déc 1926 à Lunas (34)
Marié le 9 juin 1948 à Graissessac (34)
 
 
MONTELS Bernard
Né le 26 juin 1949 à Le Bousquet d'Orb (34)
Marié le 25 mars 1972 à Montpellier (34)
Div le 3 sept 1993 à Auch (32)
ARLES Anne
 
 
CARRIERE Victoire
Née le 8 avril 1832
Mariée 1860
Déc le 22 sept 1899
 
SAGNES Marie
Née le 29 janv 1871 à Vides Joncels 34)
Mariée le 14 fév 1860
Div en 1919
Remariée le 13 nov avec BARTHES Ernest à Tressan (34)
 
 
RICARD Henriette
Née le 25 oct 1901 au Viala des pas de Jaux (12)
Mariée le 19 oct 1922
Déc le 29 juin 1983 à Béziers (34)
 
VIEULES Janine
Née le 29 juin 1929 à Sète (34)
Mariée le 9 juin 1948
Déc le 7 avril 1992 à Béziers (34)
 
MASSOL Geneviève
Née le 18 juillet 1952 à Montpellier (34)
Mariée le 25 mars 1972
Div le 3 sept 1993


 

26 décembre 2003 - 13 janvier 2004 : Patronymes Arlès, Brun et Galvez à Montpellier

Q1.

je fais actuellement des recherches sur la famille de ma mère née Arlès.

j'ai vu dans votre base généalogique le nom de Paulin Arlès (1873-1947) marié à Françoise Brun. Je pense qu'il s'agit de ses parents. Avez-vous d'autres renseignements sur leurs descendants etc. et si oui pourriez -vous me les communiquer?

Merci de votre réponse

DB

R1.

Bonjour,

La plupart des renseignements dont je dispose ont été portés sur ma généalogie internet :

- Françoise Brun (1882-1945) était une cousine germaine du grand-père (Joseph Brun) de ma belle-mère Georgette Brun (née en 1929, épouse Massol)

- Cette Françoise Brun avait épousé Paulin Arlès (1873-7/2/1947)

- Ces renseignements ont été obtenus à partir de la liste officielle des personnes inhumées dans le caveau Brun (N° 4397) du cimetière de Montpellier (voir copie ci-jointe brun.jpg - la photocopie était malheureusement de mauvaise qualité) [la pierre tombale ne comporte plus aujourd'hui aucune inscription]

- Je connais (d'après mes recherches aux archives de Montpellier) les ascendants directs Brun de Françoise Brun jusque vers 1800 : ils sont sur mon arbre internet.

- Je ne connais rien sur les ascendants Arlès. Je ne sais pas si Paulin Arlès était né à Montpellier ni s'il s'est marié à Montpellier. Si oui, il serait facile de remonter cette branche Arlès.

- Vous me demandez si j'ai d'autres renseignements sur leurs descendants. Je n'ai rien de précis, sinon de vagues souvenirs de ma belle-mère qui se souvient avoir connu dans son enfance, au début des années 40, les cousins Arlès-Brun qui habitaient à Montpellier, au quartier des Arceaux. Les parents de ma belle-mère leur rendaient visite régulièrement, et Françoise Brun et Paulin Arlès ont été ensuite inhumés dans le caveau familial respectivement en 1945 et 1947.

- Ensuite, on ne sait plus rien. Le contact a été plus ou moins interrompu avec le reste de la famille, notamment parce que ma belle-mère, qui avait alors 15 ans, a perdu son père et sa mère le même jour au bombardement du 5 juillet 1944, et qu'elle a alors été éloignée un certain temps de Montpellier.

Si, d'après les dates, vous pensez qu'il s'agissait des parents de votre mère, il est possible que ma belle-mère ait connu votre mère. Pouvez-vous, si possible, me donner toute information même approximative que vous auriez sur les dates et les lieux de naissance de vos parents ou vos grands-parents, et les prénoms de leurs frères et soeurs s'ils en avaient. Savez-vous s'il y a d'autres descendants Arlès ou Brun encore à Montpellier. Peut-être que cela réveillera quelque autre souvenir de chez ma belle-mère.

Merci par avance. Ayant davantage de précisions, je pourrais essayer de poursuivre les recherches aux archives ou au cimetière de Montpellier.

Cordialement,

Jean-Claude Autran

Q2.

Je pense que Françoise BRUN est bien ma grand-mère. Ma mère Eugénie ARLES (que l'on appelait Mimi), née en 1904 de Françoise, Marie BRUN et de Paulin Claude ARLES (d'après l'acte de mariage en ma possession) avait un frère : Marcel né en 1902. Leurs parents tenait une épicerie aux Arceaux. Ma mère s'est fâchée définitivement avec sa famille lorsqu'elle a connu mon père : Émile DUCLAIR, et est parti se marier à Paris dans les années 1925.Née plus tard, en 1944, je n'ai jamais connu cette famille Arlès. Ma mère est morte en 1997 et j'essaie aujourd'hui de faire des recherches sur cette famille.

Votre belle-mère a peut-être connu ou entendu parler de ces personnes.

Merci de m'informer si vous avez d'autres précisions.

Sentiments distingués.

DB

R2.

Bonjour,

Votre message nous éclaire un peu sur cette branche de notre famille que seule ma belle-mère (ou son frère) ont pu connaître dans leur enfance, puisque leurs parents ont été tués en 1944 (votre mère avait dû partir à Paris à cette époque), et que vos grands parents étaient décédés en 1945 et 1947.

Je vais donc essayer de rechercher si possible de nouvelles précisions. Mais cela risque de prendre un peu de temps (...).

Une autre piste est celle de son frère, Louis Brun (né en 1927) qui habite Montpellier (...).Sans pouvoir vous garantir de date précise, je vous communiquerai donc toute nouvelle information dès que j'en aurai.

Il y a aussi la piste des Archives de Montpellier. J'y ai déjà un peu travaillé sur la généalogie des Brun (tout ce que j'ai mis sur internet provient de là). Comme apparemment, vous résidez loin d'ici, je pourrai essayer moi-même de faire quelque recherche sur la famille Arlès. Vous me dites cependant posséder déjà une acte de mariage de vos grands-parents. Si cela vous était possible, j'aurais été heureux d'en recevoir une copie (soit que vous pouvez scanner l'acte et me l'envoyer par e-mail, soit une photocopie par courrier : mon adresse est (...)). Cela me ferait gagner du temps aux Archives, car les actes de cette époque renferment parfois, outre les dates précises, des détails sur les grands-parents et les témoins (qui sont parfois de la famille) et cela fait découvrir l'existence de frères, soeurs, ou oncles, etc.

Je vous en remercie par avance et vous adresse mes meilleurs sentiments.

Jean-Claude Autran

Q3. (à GM)

Bonjour Geneviève

Le 1er janvier, nous avions parlé, avec Yolande et Gérard, d'une branche oubliée de ta famille, du côté Brun (suite à un message que j'avais reçu d'une descendante d'un couple Brun-Arlès).

Une Françoise Brun (1882-1945), cousine germaine de ton arrière grand-père Joseph Brun (le tailleur de pierres) avait épousé Paulin Arlès (1873-1947) au début du XXe siècle. Le couple avait été enterré à Montpellier dans le caveau des Brun. C'est d'ailleurs ainsi que j'avais connu l'existence de cette branche.

Après ton départ, Gérard avait posé la question à ta mère, qui se souvenait finalement assez bien de ces Arlès. Dans son enfance, donc dans les années 40, ses parents rendaient régulièrement visite aux Arlès dans le quartier des Arceaux.

J'ai reçu depuis le message ci-dessous de la descendante des Arlès :

« Je pense que Françoise BRUN est bien ma grand-mère. Ma mère Eugénie ARLES (que l'on appelait Mimi), née en 1904 de Françoise, Marie BRUN et de Paulin Claude ARLES (d'après l'acte de mariage en ma possession) avait un frère : Marcel né en 1902. Leurs parents tenait une épicerie aux Arceaux. Ma mère (...) a connu mon père : Émile DUCLAIR, et est parti se marier à Paris dans les années 1925. Née plus tard, en 1944, je n'ai jamais connu cette famille Arlès. Ma mère est morte en 1997 et j'essaie aujourd'hui de faire des recherches sur cette famille.

Votre belle-mère a peut-être connu ou entendu parler de ces personnes.

Merci de m'informer si vous avez d'autres précisions.

Sentiments distingués. »

Danielle Barbaud

D'après les dates, tu n'as évidemment pas pu connaître cette famille. Mais te souvient-il que ta mère parlait d'eux, et de cette épicerie des Arceaux ? Et pourrais-tu demander à ta mère, lors de te prochaine visite, s'il lui revient quelque autre souvenir d'enfance touchant à la famille Arlès, ceci afin que je puisse répondre quelque chose de plus précis à cette cousine éloignée Danielle Barbaud. Merci par avance. (Peut-être d'ailleurs ton oncle Louis s'en souviendrait-il aussi ? Mais je ne sais pas quand je le reverrai).

D'autre part, Gérard et Yo se sont souvenus des visites que vous rendiez à d'autres parents de Saint Felix de Lodez. A force de réfléchir, ils ont retrouvé les noms de Denis Galvez, de sa femme Lucette, et d'une fille de ton âge, Danielle. Hier soir, Yo a essayé de les appeler au téléphone puisqu'ils sont sur l'annuaire. Evidemment, ils sont vieux (plus de 75 ans) et ont aussi quelques problème de mémoire. Mais ils se souvenaient très bien de ta famille dans les années 60. Comment êtes vous cousins ? Cela semble être, par la mère de Lucette, Valentine, née Encontre, et du côté Assié-Massol (ou Assier-Gasc ?) de Lédergues, mais ce n'est pas une branche que j'avais identifiée jusqu'ici.

Te souviens-tu d'eux ? Tu avais dû certainement t'amuser avec leur fille Danielle (née en 1951, sans enfant) et qui habiterait maintenant Saint-Clément-de-Rivière. Mais Yo ne l'a pas retrouvée dans l'annuaire. Si tu as quelque information ou souvenir précis, merci de me les communiquer à l'occasion (...).

Jean-Claude Autran

R3.

Bonjour Jean Claude,

(...) Je me souviens très bien des cousins de St Felix, la cousine Valentine a 2 filles Lily et Lucette mariée à Denis Galvez et leur fille Danielle avec qui je jouais, elle a un an de plus que moi.

Mais je ne me souviens pas du tout notre lien de parenté, j'ai essayé de parler avec maman au téléphone, mais c'est très confus, elle n'en sait pas plus que ce que tu sais.

Elle m'a dit qu'elle (maman) avait été élevée par sa tante Marinette (soeur de sa mère) et mariée à Victor, pas d'enfant.

Pour les cousins de St Felix, je vais interroger ma tante Lucette par l'intermédiaire de Colette (...).

GM

Q4.

Bonjour,

Je vous remercie de votre réponse concernant mes recherches sur la famille Arlès.

De mon côté, j'ai pu avoir d'autres précisions à ce sujet. En effet, je savais vaguement par ma mère (qui en parlait rarement) que les enfants de son frère Marcel, avec lequel elle était donc fâchée depuis son mariage, habitaient dans l'Aude. J'ai téléphoné au hasard à une Arlès Michelle à Narbonne, dont j'avais noté le numéro sur l'annuaire. Par chance, il s'agissait bien de ma cousine, la petite-fille de Françoise BRUN et Paulin ARLES. Nous avons donc fait connaissance par téléphone, et elle m'a donné des éclaircissements sur sa famille. Cette Michelle ARLES est née en 1929, elle a une fille Florence née en 1968. Son frère Jean-Paul est né en 1935, célibataire. J'irai un jour prochain la voir à Narbonne (au fait, j'habite Sète).

Je vous précise par ailleurs que je suis en possession de l'acte de mariage de mes parents et non de mes grands-parents (ils ont convolé paraît-il en 1900).

J'espère que ces renseignements vous intéresseront et vous renouvelle mes remerciements.

Cordialement

DB


 

23 septembre - 1er octobre 2003 : Patronyme Autran à La Garde

Q.

Bonjour,

Je souhaite faire des recherches généalogiques sur mon nom de famille AUTRAN.

Peut être nos familles sont elles liées ?

Ma famille est originaire de Toulon-La Garde. Mon grand père qui est agé aujourd'hui de 85ans était au conseil municipal de la Garde.

Son père et sa mère se nommaient Firmin et Philomène AUTRAN (ils étaient d'ailleurs cousins).

Cependant je n'arrive pas à remonter plus loin (la mémoire de mon grand père lui fait défaut).

J'ai par contre énormément de cartes postales de ma famille et des noms y figurent sans que je sache les liens.

Pourriez vous m'aider dans mes recherches ?

Cordialement

NA

R.

Bonjour,

Merci pour votre message. Les origines de mon patronyme Autran sont les suivantes :

- Mon père, Autran Marius Louis, est né à La Seyne-sur-Mer en 1910.
- Mon grand-père, Autran Simon, était né à Marseille en 1887.
- Mon arrière grand-père, Autran Auguste, était né à Barjols en 1853.
- Son père Autran Louis Adolphe était charron et forgeron à Barjols, mais était né au Cannet-du-Luc en 1825.
- Son grand-père, Autran Louis Pascal, habitait Le Cannet-du-Luc, mais je ne sais pas où il était né.

(Voir aussi ma généalogie sur internet à l'adresse : http://www.geneanet.org/geneweb/gg.php3?login=jcautran&lang=fr;m=N;v=autran)

Mes ancêtres étaient donc du Nord du Var, ils ont migré vers Marseille vers 1870, et le seul descendant de la branche, mon grand-père, s'est établi à La Seyne en 1909. Je ne trouve donc pas, parmi mes ancêtres, de parenté avec d'autres Autran, qui soient de La Garde. Mon père, âgé de 93 ans, qui a été pendant longtemps conseiller municipal à La Seyne, n'a pas connu le conseiller municipal de La Garde appelé Autran.

Mais il y a un très grand nombre de porteurs du patronyme Autran dans le Var, environ 230 actuellement, que l'on trouve répartis dans plus de 50 communes du département (Voir les pages généalogiques de mon site internet http://jcautran.free.fr/genealogie/statistiques_autran.html).

Donc, il y a peut-être un rapport entre nos familles, mais qui doit remonter à très très longtemps.

Je ne sais malheureusement pas vous en dire davantage. Peut-être un jour, en exploitant complètement les archives du département, pourrons-nous retrouver les origines et les parentés de tous les Autran du Var. Mais ce travail complexe reste à faire !

J'ai un peu regardé ce qui a été fait sur internet pour les Autran du Var et j'ai trouvé le travail d'un généalogiste qui a étudié des Autran de La Garde entre 1770 et 1802. Vous pouvez accéder à la page de Geneanet qui concerne ce travail : http://search4.geneanet.org/result.php3?lang=fr&name=autran&place=La+Garde&source=&x=18&y=4

Son nom est JB et son e-mail (...).

Vous pouvez peut-être essayer de le contacter pour lui poser des questions sur votre famille Autran de La Garde.

D'autre part, si vous souhaitez effectuer vous-même des recherches généalogiques sur vos ancêtres Autran, il vous faut commencer à rechercher de façon très méthodique dans les archives de l'état-civil de La Garde. Avec les prénoms et des dates de naissance même approximatives de votre grand-père et de vos arrière-grands parents, vous retrouverez facilement leurs actes de naissance et de mariage. Sur ces actes vous trouverez les noms, prénoms et âges de leurs parents, et ainsi de suite, s'ils étaient aussi de La Garde. S'ils étaient nés dans une autre commune, il vous faut y aller pour poursuivre les recherches, ou alors écrire en demandant une copie de l'acte. Avec de la patience, vous devriez remonter assez facilement jusque vers 1820 ou 1800. Au delà, c'est un travail plus complexe car les vieux actes sont souvent endommagés et difficiles à déchiffrer. Il se peut aussi que les actes plus anciens aient été transférés aux archives départementales, à Draguignan.

Cordialement, et bon courage. Je reste à votre disposition si vous avez besoin de conseils.

Jean-Claude Autran


 

23 mars 2003 - 19 octobre 2010 : Le patronyme Autran au Brésil

Q1.

Un Autran brésilien : site http://www.pauloautran.hpg.ig.com.br/index.html

Q2.

Je suis nelma autran villaça gorgulho.Vous parlez portuguese?Eu quero saber sobre a origem da família autran e como ela veio para o Brasil/Estado do Pará.Moro no Rio de Janeiro.Somos parentes? Meu endereço é (...).Telefones (...).

Q3.

Cher Monsieur Marius Autran,

Initialement je dois m'excuser parce que le français n'est pas une langague que je domine bien - l'englais est en fait ma deuxième language. J'ai visité votre page web et je dois dire que les informations là sont vraiement très utiles pour moi, interessé dans l'origine du non de famille "Autran". A propos, nous sommes d'environ 700 personnes au Brésil avec le nom Autran, mais je sais que il y a des Autran a l'Argentine, au Chili, et au Mexique aussi. La question que m' interesse effectivement est la possible origine néophyte de notre nom de famille Autran. Sur cette origine néophyte (noblesse d'origine possiblement juive du Comtat Venaissin - voir le "Nobiliaire Universel de France ou Récueil Général des Généalogies Historiques des Maison Nobles de ce Royaume", page 107, tome troisième, par M. de Saint-Allais) ma reference est la mention (1512) à la page 223 du livre "Juifs et néophytes em Provence (1469-1525)", de Daniele Iancu-Agou, Ed. Peeters, Paris-Louvain, 2001. Le nom Autran - mais comme premier nom - aparaît aussi dans l'histoire du Vexin (806) - selon www..rad.fr/78920.htm et aussi le "Polyptyque de l'Abbaye de Saint-Germain des Près rédigé au temps de l'abbé Irminon et publié d'après le manuscrit de la Bibliothèque Nationale par Auguste Longnon", Ed. Chez H. Champion, 1886.

Je descend de Pierre Autran, que est arrivé au Brésil en 1800.

Dans l'espoir de recevoir vos commentaires sur ces questions, veuillez agréer, Cher Monsieur Marius Autran, les meillers sentiments d'amitié des Autran du Brasil.

Luiz F. Autran M. Gomes, professeur universitaire

R3.

Bonjour,

Je m'appelle Jean-Claude Autran (...). Je vous remercie pour votre message. Ne vous excusez pas pour votre français qui est très compréhensible. Moi, je ne saurais pas écrire dans votre langue car c'est également l'anglais qui est ma deuxième langue.

J'ignorais qu'il y avait autant de Autran au Brésil (700 !). Sur un petit livre qui s'appelle "Les Autran dans le monde", il n'en était identifié que quelques-uns en Amérique du Sud. Mais il est vrai que je reçois assez souvent des messages comme le vôtre venant de personnes portant le nom de Autran ou (Autrán) du Mexique, d'Argentine, de Cuba, du Chili. Ces personnes m'ont également trouvé sur internet et se posent la question d'une possible parenté entre nous.

Malheureusement, tout ce que j'ai pu rassembler sur la généalogie des Autran se limite au sud-est de la France (le nom Autran est très répandu dans les départements des Bouches-du-Rhône, du Var, du Vaucluse et des Alpes maritimes. Tous mes ancêtres Autran que j'ai pu retrouver ne viennent que du Var ou de Marseille. Je n'ai pas fait de recherche sur les Autran des siècles précédents et je ne connaît pas l'origine ni l'époque des mouvements de population qui sont à l'origine de la présence du patronyme Autran en Amérique du Sud. Vous paraissez en savoir beaucoup plus que moi sur la mention du patronyme ou du prénom Autran dans l'histoire ancienne. Donc, je ne sais pas quoi vous répondre car je n'ai pas recherché aussi loin. Tout ce que je sais vient d'ouvrages très classiques qui font curieusement dériver le patronyme Autran du Franc ou du Germanique Aldhramn qui signifie « vieux corbeau », forme de ald (vieux) et Hramn (corbeau), curieusement car le patronyme Autran est plutôt concentré dans le sud de la France. Mais d'autres sources lui attribuent une origine Sarrasine.

Je suis donc intéressé par les résultats de vos recherches (j'ai effectivement vérifié que Autran était cité dans l'histoire du Vexin en 806) mais je ne sais rien vous dire de plus.

Ce que je vous propose est de poursuivre des recherches de mon côté et de reprendre contact avec vous si j'arrive à découvrir quelque chose qui pourrait vous intéresser.

Dans cette attente, recevez mes sentiments les plus cordiaux.

Jean-Claude Autran

Q4.

Cher M. Jean-Claude AUTRAN,

Je vous remercie par votre réponse. Je suis presentemente au Sud du Brésil (Curitiba), ou je participe dans une conférence. Quand je retournerai au Rio de Janeiro cet Mercredi prochain je vous envoierai une synthése de mes informations sur l`origine de notre nom de famille. Je suis particulierement interessé sur la possibilité de l`origine Sarrasine du nom AUTRAN, parce ici nous pouvons peut etre racontrer une connexion entre cet nom chrétien et cet nom comme nom des néophytes en Provence.

Avec mes cordiaux sentiments,

Luiz F. Autran M. Gomes

Q5.

Cher Jean-Claude Autran,

J'espère que ce message vous rencontrera très bien. J'irai en France en septembre pour visiter les universités et les écoles des affaires avec qui l'institution où je travaille - l'École des Affaires de l'IBMEC - a des programmes d'échange. Pendant ma visite en France je prendrai le TGV de Lyon à Toulon le 17 septembre. Alors je passerai la nuit du 17 septembre à Toulon, ou j'ai l'intention de visiter la Cathédrale Ste Marguerite. Selon une source héraldique d'Espagne, deux marins avec le patronyme Autran y sont enterrés. D'après la lettre qui j'ai reçue d'Alphonse Autran, daté du 10 octobre 1985, le petit cimetière qui se trouvait devant la Cathédrale n'existe plus, un passage a été construit à sa place et, à l'intérieur de la Cathédrale, il n'y a que de choses relativement récentes. Malgré cela, j'aimerais la visiter et la voir avec mes yeux.

Si vous êtes libre et encore intéressé sur cette petite recherche sur l'origine de notre patronyme, je pense qui ce serait une bonne opportunité pour nous rencontrer aussi et mieux parler sur ce sujet.

Dans l'attente de votre réponse, Cher Jean-Claude, acceptez mes salutations amicales.

Luiz Flavio Autran Monteiro Gomes

R5.

Cher Monsieur Autran,

Je suis vraiment désolé d'avoir tant tardé à vous répondre. J'attendais, pour vous répondre, d'avoir la confirmation de mon emploi du temps (je savais qu'une réunion de famille était programmée aux environs de la mi-septembre). Et je sais maintenant que c'est le week-end des 17-18 septembre que cette réunion va avoir lieu. Ce qui fait que je ne suis malheureusement pas disponible pour répondre à votre rendez-vous à Toulon.

Merci beaucoup, cependant, d'avoir pensé à moi.

Je reste naturellement très intéressé par l'origine du patronyme Autran et je vous souhaite bon séjour en France et bonnes recherches à Toulon.

Très cordialement,

Jean-Claude Autran

Q6.

Sobre a origem da familia Autran: crista, arabe, ou/e judaica? [texte de 5 pages, en portugais]

http://lattes.cnpq.br/5452800042411901

http://www.geocities.com/lfautranmg/LuizFlavioAutranMGomes.html

http://www.flickr.com/photos/76089528@N00

Luiz Flavio Autran Monteiro Gomes

Q7. (1er février 2009)

Mes compliments à M. Jean-Claude Autran beau site.

Pardonnez-moi pour ma simple utilisation de la langue française. Je m'apelle Ricardo Autran de Gusmão. Je suis un Autran Brésil, en tant que correspondant de son précédent Luiz Flávio, également en baisse par rapport à Pierre Autran, qui est arrivé au Brésil en 1800. Mon intérêt pour la généalogie et je voudrais savoir si M. pourrait m'aider à trouver la branche de ma famille ici en France. Mon cinquième grand-père, Pierre est né à Cannes, Provence, en France, le 20 octobre 1784, baptisé le 24 de ce mois, également à Cannes. Il est le fils de Paul Autran (mon sixième grand-père ) et Anne Fabre (ma sixième grand-mère), marié le 12 février, 1782, également à Cannes. Paul Autran est l'enfant légitime de Francis Autran (mon septième grand-père) et Anne Marie Mourette (ma septième grand-mère ) ou Anne-Marie Mourette, tous deux nés à Cannes. Anne était la fille de Pierre Fabre (mon septième grand-père) et Marie Mannent (ma septième grand-mère) ou Manent.

Reconnaissant de l'aide, vous pouvez me donner. Cordialement,

Ricardo Autran de Gusmão

R7.

Bonjour Monsieur,

Merci pour votre message et pour vos compliments sur mon site.

J'ai bien compris votre question mais je n'ai actuellement pas beaucoup de temps pour vous aider.

Apparemment, vous avez déjà des données anciennes et précises sur vos ancêtres. Pour remonter plus loin dans le temps, cela devient difficile et c'est presque un travail de professionnel. (Je n'ai moi-même pas encore réussi à remonter bien avant la Révolution française pour ce qui concerne mes propres ancêtres Autran à Marseille).

Mais vous ne savez peut-être pas que les archives de l'état-civil des Alpes Maritimes (ainsi que du Var et des Bouches-du-Rhône) sont maintenant accessibles en ligne sur internet.

Pour les Alpes Maritimes, c'est à : http://www.cg06.fr/culture/archives-bases.html

Vous pouvez donc essayer de faire cette recherche depuis votre pays. A titre d'exemple, j'ai recherché l'année 1784 à Cannes et j'ai pu effectivement retrouver le baptême de Paul Autran, le 24 octobre. Voir photo ci-jointe.

Avec de la patience, vous pouvez sans doute remonter plus loin, puisque, pour Cannes, les archives en ligne remontent jusqu'à 1636 :
http://www.servicesenligne-cg06.fr/archives/indexEC.php

Mais c'est un travail très difficile de déchiffrer les actes de cette époque.

Je vous souhaite bon courage pour cette recherche. J'espère que vous allez pouvoir progresser. Tenez moi au courant si vous avez des difficultés pour accéder à ce site. (Il semble parfois saturé à certaines heures, mais il faut insister et essayer plusieurs fois).

Cordialement,

Jean-Claude Autran

Q8.

Monsieur Jean-Claude, merci beaucoup de votre attention et pour leur généreuse collaboration à localiser le certificat de baptême de Pierre Autran. Je sais que cela a été une travail difficile. L'indication du site avec les fichiers de l'état civil des Alpes Maritimes, je vous sera très utile. Encore une fois merci. Comptez sur moi, au Brésil.

Cordialement,

Ricardo Autran de Gusmão

Q9. (24 septembre 2010)

Cher Jean Claude Autran.

Mon nom est Carlos Eduardo Autran de Freitas, Carlos Autran sein de la famille et entre amis et collégues.

Je suis Vétérinaire, 68, et je vis à Fortaleza, Ceará, Brésil.

Depuis quelques années, j'ai étudié sur mes ancêtres Autran. J'ai écrit un livre sur mon grand-père- Henrique de Alencastro Autran- figure influente en évidence ici, à Ceará.

Le père de mon grand-père avait le même nom, elle- Henrique Autran- et était le fils de Pedro Autran da Matta e Albuquerque,Conselheiro Autran,Docteur de la Faculté de Droit d'Aix de la Chapelle en 1827.Pedro Autran,fils Pierre Autran, né à Cannes, Alpes Maritimes, en 1784, qui est venu au Brésil en 1802 à 18 ans, de s'installer à l'etat de Bahia. Pierre Autran était le fils d'un natif de Marseille, Paul Autran, Administrateur,Économiste et Poéte, a présidé l'Academie Littéraire de Marseille en 1782 et épousá Anne Fabre. Paul Autran était le fils de François Autran, originaire de Cannes, Provence, et a épousé Marie Anne Mourette.

Ce son mes origines francesas. Gostaria qui pourrait me renseigner sur d'éventuels parents vivant à Marseille ou à Cannes parce que je veux l'an prochain ( juin ) faire un voyage dans la région pour terminer mes études d'Autrans.

Je sais qu'il y a une ville proche de Lyon, Autrans et demander si elle a quelque chose à voir avec notre nom de famille.

Dans l'attente de votre réponse par remercier mon mot d'adieu.

Mon e-mail est: (...).

Carlos Autran

R8.

Cher Carlos Autran,

Merci pour votre message. Pardon pour le retard avec lequel je vous réponds.

J’ai déjà été contacté par plusieurs Autran ou Autrán des pays d’Amérique du Sud. Les échanges se trouvent sur le forum de mon site :

http://jcautran.free.fr/forum/genealogie_famille_autran.html#16

Un Monsieur Ricardo Autran de Gusmão, du Brésil, m’a également indiqué « qu’il descendait de Pierre Autran (né en 1784 à Cannes), qui était fils de Paul Autran ». Sans doute appartenez-vous à la même famille.

En ce qui me concerne, mes ancêtres les plus lointains que j’ai trouvé étaient Louis Pascal Autran, né à Marseille en 1788, fils de François Autran. Mais je ne connais pas de parenté avec les autres Autran de Marseille. Mes ancêtres étaient forgerons ou maréchaux-ferrants et il y a peu de chance qu’ils aient eu des liens directs avec des poètes, économistes ou un président de l’Académie littéraire.

Mais je n’ai jamais pris le temps de faire une étude complète sur mes ancêtres d’avant 1800 à Marseille, car il est difficile de s’y retrouver parmi le grand nombre de familles portant le patronyme Autran à Marseille et sa région. De plus, les actes d’état-civil de ces époques sont très difficiles à déchiffrer pour le généalogiste amateur que je suis.

Tout ce que je sais sur les Autran de ma famille se trouve sur le site geneanet, avec le lien suivant :

http://gw2.geneanet.org/index.php3?b=jcautran&m=NG&lang=fr&pz=jean+claude+lucien&nz=autran&ocz=0&n=autran&t=N&x=14&y=10

Je ne pense pas avoir prochainement le temps d’effectuer des recherches dans les actes de Marseille. Si vous êtes intéressé par cette recherche et si vous avez de la patience, vous pouvez consulter directement les actes dans les archives de Marseille sur internet :
 
http://www.archives13.fr/archives13/CG13/pid/103
http://doris.archives13.fr/dorisuec/jsp/system/win_main.jsp

Il est possible qu’il y ait des Autran apparentés à votre famille qui vivent à Marseille ou dans le sud-est de la France. Mais cette recherche sera difficile car il y a des centaines de familles Autran dans la région, dont plusieurs dizaines à Marseille.

Quant au village d’Autrans, dans l’Isère, il y a probablement un lien avec l’étymologie du patronyme Autran. Voici ce que j’ai pu rassembler comme informations sur l’origine du nom :

AUTRAN est un nom de famille du midi, dérivé (d'après le Trésor du Félibrige, de Frédéric Mistral) du franc Altechramnus, ou (d'après le Dictionnaire des noms de famille et prénoms de France) du germanique Aldhramn qui signifie « vieux corbeau », forme de ald (vieux) et Hramn (corbeau).

AUDRAN est un nom de famille de la région du sud-est qui est une variante de AUTRAN, dérivé du germanique Aldhramn.

AUTRANS est le nom d'une localité du département de l'Isère, qui indique l'origine familiale. L'étymologie de ce toponyme provient du nom de personne francique Austhramn (fundum) qui signifie la terre d'Austhramn (corbeau de l'Est).

Je conserve vos coordonnées et souhaite que cet échange se poursuive si de nouvelles informations sont trouvées, de votre côté comme du mien, sur nos premiers ancêtres Autran de Marseille.

Cordialement,

Jean-Claude Autran

Q9.

Cher Jean- Claude.

Je vous remercie pour votre réponse refride à ma demande. Discrétion exemplative et complet sur les Autranes.

Je sais que mon cousin Ricardo Autran de Gusmão et mon autre cousin égalemant conscient, Luis Flávio Autran Monteiro Gomes. Ils étudient Autranes longtemps.

Comme je l`ai dit plus tôt, j`ai  l`intention de passer une saison ( trois mois ) à Marseille l`an prochain ( juin, juillet et aôut ). Peut-être trouver des parents.

Encore merci pour l`information.

Ici, je suis à votre disposition pour tout ce dont vous avez besoin.

Hugs.

Carlos Autran




20 mai - 17 juillet 2002 : Patronyme Graglia

Q1.

Faisant actuellement des recherche généalogique est ayant vu que le nom Graglia apparaissait dans votre recherche ça serait simplement pour savoir si un des nom suivant y figure car personnellement je suis arrêté à :

Graglia Carlos né en Italie et marié avec Dolieti Asompta est ayant eu comme enfant Jean né à montcallieri (30/09/1909) , Maria

né à montcallieri (16/07/1908), Angèle et Irma.

En espérant avoir une réponse et qui sait peut être favorable merci d'avance avec comme objet graglia

R1.

Bonjour,

Désolé, je n'ai pas trouvé que les personnes que vous mentionnez aient un lien avec ma famille.

Les seuls Graglia avec lesquels je suis apparenté, par une tante de ma mère, sont :

Jean Graglia (1862-1945), né en Italie (je ne sais pas où)
Marié à Anne Serra (1865-1936)

3 enfants :

Caroline Graglia, née le 17 mai 1893 à Bernezzo (Italie), décédée le 29 avril 1974 à La Seyne sur Mer, Var.
Anselme Graglia (1898-1990), dont je ne connais pas les descendants éventuels.
Anna Graglia (? - ?)

Je peux encore interroger, lorsque je les verrai, la fille et le fils de Caroline Graglia, pour voir s'il en sauraient davantage sur des oncles, tantes ou cousins Graglia. Je vous communiquerai toute information nouvelle que j'aurai pu trouver.

Cordialement,

Jean-Claude Autran

Q2.

Dear Sir

I saw on GeneaNet you have the nam GRAGLIA in your database.

On youre webpage i could not find the specified information.

Perhaps i overlooked it.

Could you be so kind and write the information about this person(s) for me down ?

Thank you very much for youre taken time.

Best regards,

MDM (Pays-Bas)

R2.

Hello,

I have a weak family link with the name Graglia by a cousin of my mother

This cousin, Louis Meunier, married Odette Marro, whose parents were Baptistin Marro and Caroline Graglia.

Caroline Graglia's parents were:

- Jean Graglia (1862-1945), born in Italie (I don't know the place)
- Anne Serra (1865-1936)

They had 3 children :

- Caroline Graglia, born 17 may 1893 at Bernezzo (Italy), deceased 29 april 1974 at La Seyne sur Mer, Var, France.
- Anselme Graglia (1898-1990).
- Anna Graglia (? - ?).

That is all I know. (These informations should be found at the letter G in my Geneanet pages):

http://www.geneanet.org/geneweb/gg.php3?login=jcautran

I may meet soon Caroline Graglia's daughter and ask her if she knows more about her Graglia ancestors. If I get more information, I will send it to you.

Best regards,

Jean-Claude Autran

Q3.

Hello Jean-Claude !

Thank you for responding to my email.

Also thank you for the names of persons you gave me.

I am looking forward to hear more from you if you have met Caroline's daughter.

Can you explain one more thing for me:

jcautran GRAGLIA 1921 1921 1 La Seyne-sur-Mer,83500 Var Provence Cote d'Azur France L

What does the year mean ? i cannot find it in your website anywere.

Thanks you again,

Best regards,

MDM

R3.

Hello Mariëlle,

Following our last exchange about surname GRAGLIA, I inform you that I met recently Caroline GRAGLIA's daughter (Odette MARRO, born in 1921, married with Louis MEUNIER (1918-1999)), and that I could get only little new information.

There were 3 children GRAGLIA :

- Caroline GRAGLIA (1893-1974), who married Baptistin MARRO
- Anselme GRAGLIA (1898-1990), who married Claire CASTELLANI (1904-1998)
- Anna GRAGLIA (1904-?)

Their parents were :

- Giovanni GRAGLIA (1862-1945), baker, born at Bernezzo (Piemonte, Italy)
- Anna SORZANA (later transformed into SERRA ?) (1865-1936), also born in the same village

They moved to France (Toulon) in about 1890, still baker, and married in Toulon. However, his wife came twice back to Bernezzo especially to give birth to her two first children in Italy. Only the third one was born in France in 1904. Then, they stay in France (Toulon, then La Seyne-sur-mer) and Giovanni Graglia got the French citizenship (Jean GRAGLIA) in 1914.

I have no idea whether or not these GRAGLIA relatives can be linked to your family. But that is all I know. To get more information it would be perhaps necessary to go to Bernezzo (or to write ?) and ask for searching in the registry office. However, according to Odette MARRO, the surname GRAGLIA is extremely frequent in Bernezzo. So, I assume that further research will not be easy.

On the other hand, I am not able to explain you the reason for the line :

jcautran GRAGLIA 1921 1921 1 La Seyne-sur-Mer,83500 Var Provence Cote d'Azur France L

It seems to be part of the index of the Geneanet software, but it seems abnormal there. There is no Graglia mentionned in 1921 in my genealogic tree. It seems to refer to the year of birth of Odette Marro, but it could be a bug during indexation of Geneanet data (this happens sometimes) and I will try to enter again my data.

With my best regards,

Jean-Claude Autran

Q4.

Dear Jean-Claude,

Merci for writing me again about the familyname Graglia.

I hope that the meeting between you and Caroline's daughter went well.

You are a big help to me with the information you shared with me.

At the end of july i can inform you if there is a link between the persons you have and the persons i have.

A cousin of mine (Hélène Graglia) is now on holiday and will be back at the 27th july. I'll have to ask her for further details.

Surely i will keep you informed about our search for ancestors !

Best regards,

MDM


 

11 mars 2003 - 10 avril 2009 : Peintre Georges Autran

Q1.

Vous pouvez rajouter dans les AUTRAN célèbres : Georges AUTRAN Dominique, Marius, Artiste Peintre coté officiellement, né en 1941 à Aix en Provence.

GA

R1.

Bonjour,

Merci pour cette précieuse information. Je rajoute immédiatement votre nom à la liste des Autran célèbres de mon site internet.

Cordialement,

Jean-Claude Autran

Q2.

C'est étrange, toutes ces similitudes, je tombe sur un Marius qui est mon troisième prénom et celui de mon grand père, vous vous appelez Jean-Claude, c'est le nom de mon frère jumeau, vous êtes à LA SEYNE et mon papa aujourd'hui hélas décédé était dans la marine à Saint-Mandrier puis à l'Arsenal à TOULON, voilà pour la petite histoire des similitudes. Je vous souhaite une bonne journée, je retourne à mes pinceaux.

GA

Q3. (10 avril 2009)

Bonjour,

Georges Autran présente ses toiles le vendredi 17 avril à 18h30 au centre culturel de Villeneuve lès Maguelone.

Est-ce quelqu'un de ta famille ? Que tu connais ?

RCM

R3.

Bonjour,

Merci pour ton message. Georges Autran n'est pas de ma famille, du moins si nous avons une parenté, elle est sans doute éloignée.

Je ne l'ai jamais rencontré mais nous avons eu quelques échanges par internet, à la suite de quoi je l'ai fait figurer sur mon site à la page des "Autran célèbres". Voir à :

http://jcautran.free.fr/archives_familiales/genealogie/autran_celebres.html

Je sais que l'une de ses spécialités ce sont les peintures de charrettes : il y en a quelques-unes sur le site : http://barjaweb.free.fr/SITE/Album/char.html

Amitiés.

Jean-Claude Autran


1er mars 2002 - 19 juin 2005 : Édouard Autran, dit « Delmont » [Voir également la biographie et la filmographie d'Édouard Delmont dans les pages généalogiques de notre site]

Q1.

Bonjour cher monsieur. L'internet et ses mystères me font vous contacter. J'ai toujours entendu dire que du coté de mon père,EDOUARD était aussi son grand oncle. Mon père qui m'à lachement abandonné ne m'à laissé que ce repaire comme prestigieux ancètre qui m'à toujours poursuivi par sa présence. IL y à une semaine encore je n'ai pu résisté à l'achat de deux affiches trés rares situant son nom. Je fais des recherches aussi sur toute la documentation le concernant. il Me semble que nos destins sont assez proches, je l'ai perçu souvent comme un membre de ma famille présent dans cette solitude infligée. De plus lA voie du cinéma m'à toujours obsédée. Avec l'espoir de vous lire bientot.

PhD

R1.

Cher Monsieur DELMONT,

Je réponds immédiatement à votre message, qui m'a vivement intéressé et même beaucoup intrigué. Peut-être allez-vous pouvoir m'éclairer sur une branche de ma famille qui est restée jusqu'ici très mal connue. C'est pourquoi j'avais mis un "avis de recherche" concernant DELMONT sur mon site internet. Et effectivement, nos destins sont assez proches !

A noter que ma généalogie complète se trouve aussi sur internet (Geneanet) et qu'on peut y accéder par l'adresse suivante.

Grâce à quelques lointains souvenirs familiaux, complétés récemment par des recherches généalogiques, voici donc ce que je sais sur Édouard DELMONT :

1) Mon grand-père Simon AUTRAN était cousin germain d'Édouard DELMONT.

2) Mais DELMONT était le nom d'artiste de Édouard Marius AUTRAN :

- né à Marseille le 5 décembre 1883, décédé à Cannes le 22 novembre 1955.
- fils de Édouard Philippe Clément AUTRAN (chaudronnier, né en 1856, probablement à Barjols, Var) et de Marie Louise REYMOND, née vers 1860.
- petit fils de Louis Adolphe AUTRAN (né en 1825, forgeron à Barjols, Var).

3) J'ignore l'origine du nom de "DELMONT" que Édouard Marius AUTRAN a pris lorsqu'il a débuté sa carrière d'acteur de théâtre et de cinéma. Mon grand-père prétendait que c'était le nom de sa mère, mais ce n'est pas le cas puisque j'ai découvert qu'elle s'appelait REYMOND. C'était peut-être le nom d'un autre membre de sa famille ?

4) J'aimerais donc bien comprendre d'où provient votre patronyme DELMONT. Pourriez-vous me préciser comment vous pensez être parent avec l'acteur. Je crois comprendre qu'il était un grand oncle de votre père, ce qui signifierait que DELMONT aurait eu un frère, qui serait votre arrière grand-père. Je n'ai toutefois jamais eu connaissance de ce frère, mais il est vrai que je ne sais presque rien de Édouard Philippe Clément AUTRAN, combien étaient-ils de frères ou sœurs, et ce qu'ils sont devenus. (Je ne connais bien que mes ascendants directs : Mon grand-père Simon AUTRAN (1887-1962), mon arrière grand-père Auguste AUTRAN (1853-1918), qui né à Barjols d'une famille de forgerons, serait venu travailler dans la chaudronnerie à Marseille avec son frère cadet Édouard Philippe Clément, ceci vers 1865-1870.

5) DELMONT avait débuté aussi dans la métallurgie à Marseille, avant de devenir acteur dans une petite troupe de théâtre, puis régisseur de cette troupe, puis il est entré dans le cinéma vers 1930 dans la troupe de Marcel PAGNOL. Je sais qu'il s'est marié trois fois (cela est mentionné en marge de son acte de naissance que j'ai retrouvé aux archives de Marseille) :

- 1° avec Marguerite BOURGOT, le 29 juillet 1916 à Marseille
- 2° avec Marie Rose Césarine NUSILIé le 17 février 1944 à Paris (il en a divorcé le 7 novembre 1945)
- 3° avec Béatrice CAUVIN le 28 mars 1955 à St Germain en Laye, quelques mois avant sa mort.

Curieusement, j'ai été contacté il y a un mois par un parent de cette Béatrice CAUVIN (qui avait retrouvé le nom de ses ancêtres dans ma généalogie sur internet), qui a fait ensuite des recherches sur elle, et qui m'a annoncé hier (une heure avant que je reçoive votre message !), qu'il avait appris que Béatrice CAUVIN, née en 1923, la dernière compagne de DELMONT, était décédée depuis 1987, ce qui nous prive d'une source intéresante d'information (à moins qu'elle n'ait eu par ailleurs des descendants qui soient encore vivants).

6°) Je dispose d'une photo d'artiste de 1920 signée "Marguerite DELMONT", qui pourrait être celle de la 1° épouse de DELMONT (Marguerite BOURGOT, qui devait être actrice aussi), photo qui appartenait à un fils adoptif de mon arrière grand-père Auguste, qui a encore des descendants à Marseille qui avaient un peu connu DELMONT vers 1950. Je vous joins cette photo scannée au format JPEG en fichier attaché.

Voilà, dans un premier temps, ce qu'il me semblait utile de vous indiquer.

Merci, en retour, de me préciser ce que vous avez comme information sur vos ancêtres (dates et lieux de naissance si possible) de manière à pouvoir mieux les localiser par rapport aux miens (et par la suite rechercher leurs actes dans les Archives). Merci également de m'indiquer ce que vous avez réussi à retrouver comme information sur la carrière de DELMONT. Je n'ai moi-même pas réussi jusqu'ici à trouver grand chose. Votre aide devrait être très précieuse.

Dans l'attente de vous lire, recevez mes meilleurs sentiments.

Jean-Claude Autran

Q2.

CHER monsieur. UN GRAND MERCI POUR VOTRE REPONSE. Mon grand père paternel que je n'ai hélas pas connu est décédé trés jeune. Le peu d'infos(de mon père) est qu'il fut un homme dévoué à la cause ouvrière chaudronnier et mort d'épuisement à nouzonville dans les ardennes. Mon père m'ayant cité souvent édouard comme un menbre de notre famille,je l'ai souvent imaginé présent et proche.Il est pour moi une référence autant affectiveme'nt parlant que professionnellement parlant, un peu comme un guide spirituel. J'ai aussi fait plusieurs tentatives d'acteur,mais j'ai surtout ce besoin de réaliser des films qui me prend les tripEs depuis toujours.Les circontances de la vie ne m'ayant pas été trés favorables,je n'ai pas eu la chance de faire une école de cinéma. C'est peut etre une chance car j'ai epérimenté beaucoup de métiers du théatre de la radio et de la télévision. C'est un peu en référence à ce cher "Édouard" que j'ai pu persévérer dans ce métier. Travaillant dans l'archive (restauration de films) mon rève serait de retrouver des rushs et en particulier j'ai eu écho d'un film inachevé.Un producteur l'ayant bien connu m'à remis un peu de correspondance,mais je n'ai hélas QUE trés peu d'éléments. En espérant vous lire bientot grace à la magie de l'internet

PhD

R2.

Cher Monsieur DELMONT,

Merci pour votre dernier message. Il serait certainement intéressant, pour vous comme pour moi, de remonter la trace de vos ascendants pour retrouver exactement comment vous êtes apparentés à Édouard Delmont.

Bien que vous n'ayez pas connu votre grand-père et qu'il ne semble plus exister autour de vous de "mémoire familiale" susceptible de vous renseigner, je suis certain que votre généalogie peut être reconstituée à partir des actes d'état-civil qu'il est possible d'obtenir auprès des mairies où sont nés, où se sont mariés, et où sont décédés vos ancêtres.

Si vous avez des dates même approximatives de leur naissance, mariage et décès, vous pouvez demander des copies de ces actes, par exemple en écrivant à Nouzonville (Ardennes) pour le décès de votre grand-père.

Mais, si vous voulez, je peux le faire à votre place car j'ai une assez grande habitude de ces demandes d'actes, à condition que vous m'indiquiez tout ce dont vous pouvez vous souvenir comme lieux et dates approximative de naissance, mariage et décès de votre parents et grands-parents.

Dans l'attente de vous lire, et que vous m'indiquiez si vous souhaitez que je vous aide dans ces recherches, recevez mes meilleurs sentiments.

Jean-Claude Autran

Q3.

Cher monsieur, j'ai bien reçu votre message et je vous en remerçie.Ma soeur ainé m'à confirmé qu'elle aussi à été informé de la parenté avec notre cher édouard.Si vous le désirez,elle souhaiterais vous contacter.Au sujet de mon grand père qui me parait etre quelqu'un de tout à fait bon,j'aimerAis retrouver des traces effectivement.Quand à mon père,sa date de naissance est le 08/15/1908 à nouzonville.En espérant avoir le plaisir de vous relire bientot

PhD

R3a.

Cher Monsieur,

Je vous informe que j'ai écrit à la mairie de Nouzonville pour essayer d'obtenir l'acte de naissance de votre père. J'espère que nous pourrons ensuite remonter, de proche en proche à votre grand-père et à Édouard Delmont.

Dès que j'aurai reçu une réponse, je vous en informerai.

Naturellement, votre sœur peut me contacter pour discuter de cette parenté avec Édouard Delmont. Ce sera avec grand plaisir.

Meilleurs sentiments.

Jean-Claude Autran

R3b.

Cher Monsieur,

Suite à ma demande, la mairie de Nouzonville m'a fait parvenir des informations sur les origines de votre père (acte de naissance) et de votre grand-père (acte de naissance et acte de mariage).

Je peux vous communiquer ces documents si vous me donnez une adresse postale.

Dans l'attente, vous trouverez en fichier image attaché une reconstitution des ancêtres de votre père et de votre grand-père que j'ai réalisée à partir des noms et des dates trouvés dans leurs actes de naissance et de mariage.

Ainsi, votre père DELMONT René Emile Constant était né le 12 août 1908 à Nouzonville et est décédé le 15 avril 1979 à Paris.

Votre grand-père paternel était DELMONT Auguste Emile (28 mars 1879 - 23 août 1926), ferronnier à Nouzonville. Il avait épousé le 22 juillet 1905 MICHAUX Lucie Marie Josèphe, née le 15 septembre 1885 à Nouzonville.

Votre arrière grand-père DELMONT Emile François Louis Napoléon, était né à Nouzon et est décédé le 16 septembre 1880. Il était cloutier à Nouzon. Il avait épousé MARECHAL Irma Eugénie (1858-1898).

Dans ces documents, je n'ai cependant découvert pour l'instant aucun lien de parenté entre vos ancêtres et l'acteur Édouard DELMONT (dont je vous rappelle que le vrai nom était Édouard Marius Autran, Delmont étant son nom d'artiste qu'il avait peut-être emprunté à l'une des personnes de sa famille, mais laquelle ? Peut-être y a-t-il un lien par un oncle ou une tante, mais je ne sais pas actuellement comment poursuivre la recherche.

Peut-être cette généalogie vous inspirera-t-elle de nouveaux souvenirs. Merci de me faire part de tout nouveau renseignement qui vous reviendrait. De même pour votre sœur qui, si elle veut me joindre et si elle n'a pas de e-mail, peut me parler au numéro 06 08 78 58 20.

Meilleurs sentiments

Jean-Claude Autran

R3c. (à CDG)

Chère Madame (et peut être parente),

(...) Je n'ai rien trouvé de plus sur la généalogie des ancêtres Delmont de votre côté ou du mien.

Cependant, pour vous permettre de poursuivre des recherches au sein de votre famille, je vous fais parvenir ci-joint, remis sous une forme d'arbre généalogique, les informations que j'avais obtenues (suite à mes différents échanges e-mail avec votre frère) auprès des archives de Nouzonville (Ardennes). Vous y retrouverez une partie des ascendants de votre père René DELMONT, mais, pour l'instant, je ne trouve rien qui fasse apparaître de lien avec l'acteur Édouard AUTRAN, dit Édouard DELMONT, surtout avec l'éloignement géographique des deux familles. (Bien qu'il y ait des coïncidences dans les professions : des deux côtés on était des travailleurs du fer : ferronniers, forgerons, chaudronniers).

Je vous joins d'autre part, un fragment de l'arbre généalogique, de ma famille, où apparaît, du côté droit, Édouard DELMONT et sa parenté avec mon grand-père, Simon AUTRAN, dont il était le cousin germain.

Pour l'instant, on ne vois pas comment relier les deux arbres. Mais il y a certainement des points obscurs du côté d'Édouard AUTRAN. On ne sait pas pourquoi il a pris le nom d'artiste de Delmont. Mon père pensait que c'était le nom de sa mère, mais ce n'est pas le cas puis qu'elle s'appelait REYMOND, ni le l'une de ses (3) épouses successives. Mais peut-être son père Édouard Philippe Clément AUTRAN (sur qui je ne sais pratiquement rien) s'est-il remarié ( ?) ; peut-être Édouard AUTRAN a-t-il eu une sœur, ou une sœur adoptive qui aurait amené le nom de DELMONT dans la famille ( ???)

Vous m'aviez indiqué que vous iriez peut-être cet été rencontrer une branche de votre famille dans les Ardennes, qui en sait peut-être davantage. Vous pourrez leur montrer les documents généalogiques ci-joints pour aider à faire progresser la recherche

J'espère que vous reviendrez avec du nouveau, car je voudrais bien, moi aussi, élucider cette question.

Dans cette attente, et espérant vous rencontrer un de ces jours, puisque Cournonsec et Saint-Jean de Védas ne sont pas loin, recevez mes sentiments les plus cordiaux.

Jean-Claude Autran

Q4a.

Cher monsieur , je vous remercie infiniment POUR CES RECHERCHES présentant un intérét certain. Ma soeur ainé semble aussi avoir la confirmation que ce cher EDOUARD faisait partie de la famille et passait pour un exentrique (image perçue par ceux qui l'avaient cotoyé)Elle est vivement intéressé par vos démarches et pourra peut etre vous donner plus de détails.Encore un grand merci pour ces éléments du décor familial que je connaissais partiellement.

PhD

Q4b.

Trés Cher Monsieur

n'hésitez pas à contacter ma soeur Chantal, car elle est plus habilitée que moi, ayant une meilleure connaissance de la famille. De plus elle s'intéresse davantage à la généalogie qui pour moi est un domaine étranger.

En attendant recevez toutes mes Salutations ainsi qu'à votre famille.

PhD

R4.

(...) De mon côté, il n'y a malheureusement toujours aucun élément de nouveau concernant Édouard Delmont. Mais j'espère toujours. Les "avis de recherche" sont comme des messages lancés dans une bouteille à la mer et finissent souvent, un jour où l'autre, par aboutir quelque part.

Cordialement,

Jean-Claude Autran

Q5.

bonjour: je ne peut pas apporter de reponse a vos recherche, mais sachez que j ai une grande admiration pour votre oncle ,et si vous apprener ou est sa sepultue j aimerais que vous me le precicier merci.

GP2

R5. (à GP2)

Bonjour,

Merci pour votre message. Je suis touché par votre admiration pour notre parent Édouard Autran dit "Delmont".

Je n'ai malheureusement pas connu directement Édouard Delmont (1883-1955) et curieusement, même mon grand-père n'avait pas gardé de lien très étroit avec lui. Mes ancêtres Autran étaient tous des manuels, forgerons notamment. Delmont l'était aussi à ses débuts, et le fait qu'il ait viré vers une carrière de théâtre de boulevard, à Marseille, puis de cinéma, n'était pas bien vu à l'époque. Pour une famille d'honnêtes gens, appartenir au milieu "artiste" sous-entendait obligatoirement débauche et immoralité.

Mais Delmont a eu finalement une carrière cinématographique non négligeable puisque, entre 1930 (Marius, Mlle Nitouche) et 1954, quelques mois avant sa mort (Ali Baba et les 40 voleurs, le Mouton à 5 pattes) il a joué dans environ 85 films, dont presque tous les films de Marcel Pagnol. Et c'est bien dommage de n'avoir pas gardé de lien étroit car combien d'anecdotes aurait-il pu nous conter sur Fernandel, Raimu, Michèle Morgan et tous les autres !

Donc, nous ne savons que très peu de choses sur lui (mis à part - grâce aux actes d'état-civil - ses 3 mariages successifs en 1916, 1944 et 1955). Nous ne savons toujours pas pourquoi Édouard Autran a pris ce nom d'artiste de Delmont. Mon grand-père pensait que c'était le nom de jeune fille de sa mère, mais les actes ne le confirment pas. Peut-être était-ce le nom d'une personne de son entourage (demi-sœur, cousine, amie ?). D'où l'avis de recherche que nous avons mis sur internet.

Nous pensions qu'en retrouvant la trace de sa dernière (et très jeune) épouse, Béatrice Cauvin, qu'il avait épousée au début de 1955, quelques mois avant sa mort, on aurait pu retrouver des souvenirs précis de sa vie ou des photos de sa carrière. Mais on vient de découvrir que Béatrice Cauvin est morte depuis 1987 !

Donc, les recherches se poursuivent, et grâce à internet, nous ne désespérons pas. (Je vous tiendrai au courant de toute découverte intéressante sur Édouard Delmont).

Bien cordialement,

Jean-Claude Autran

Q6.

Bonjour, je vient à la nouvelle

avez vous de nouveau renseignement sur Édouard delmont ??

a quand un site complet sur sa filmographie ?

GP2

R6. (à GP2)

Bonjour,

Je n'ai malheureusement rien de bien nouveau sur Édouard Delmont. J'ai fait des recherches auprès de l'état-civil de Marseille pour essayer de comprendre pourquoi Édouard Autran a pris un jour le nom d'artiste de "Delmont". La famille a toujours supposé que c'était un patronyme pris dans son entourage (seconde épouse de son père, sœur adoptive ?). Mais sans succès pour l'instant.

Je suis également en contact avec une famille Delmont qui prétend avoir une parenté avec l'acteur. Mais pour l'instant aucune preuve formelle n'a pu être découverte dans les actes d'état-civil.

J'ai également essayé d'entrer en contact avec certains acteurs encore vivants qui auraient tourné avec lui au début des années 50 (par exemple, Jacqueline Pagnol). Mais pour l'instant, rien n'a été possible.

Quant à un site complet sur sa filmographie, je ne l'ai pas envisagé car j'ai très peu d'éléments en ma possession pour le faire, sauf à reprendre de l'information déjà existante dans des dictionnaires ou encyclopédies du cinéma, ou dans des sites déjà existant sur le cinéma. Il y a déjà des pages consacrées à Delmont, telles que :

http://www.ifrance.com/raimu/delmont.html

ou

http://www.cinedic.ovh.org/filmo/d/delmont_edouard.htm

Cordialement,

Jean-Claude Autran

Q7.

bonjour

je vous ai écrit il y a plusieurs mois pour vous dire que je suis un admirateur du grand Édouard.

je voudrait savoir si vous avez des nouvelles dans vos recherche.

merci a bientôt

GP2

R7.

Bonjour,

Je me souviens de votre premier message. Malheureusement, il n'y a rien de nouveau dans mes recherches sur Édouard Delmont. Mes avis de recherches n'ont rien donné. Je suis toujours en relation avec une famille Delmont qui pense appartenir à la famille de l'acteur, mais nous n'avons toujours pas pu établir de véritable lien dans les état-civils. Donc, rien de nouveau, les recherches se poursuivent. Je pense me rendre un jour à Aubagne pour rechercher des souvenirs de tournage de Marcel Pagnol avec son équipe et peut-être y retrouver des documents sur Édouard Delmont. Je vous tiendrai naturellement au courant si je retrouve quelque chose.

Cordialement,

Jean-Claude Autran

Q8.

Édouard Delmont est enterré au cimetière Saint-Pierre à Marseille. Je suis heureux de pouvoir donner ce renseignement concernant un acteur dont j'ai toujours aimé le jeu et qui n'est pas connu comme il le mériterait.

MD

R8a. (à MD)

Bonjour,

Merci infiniment pour cette information. C'est la première réponse que je reçois à mon avis de recherche. J'essayerai de retrouver cette tombe lors de mon prochain passage à Marseille.

Jean-Claude Autran

R8b. (à GP2)

Bonjour,

Suite à un message de votre part (janvier 2004), je vous fais parvenir un élément nouveau (que j'ai reçu d'un internaute en réponse à mon « avis de recherche ») sur Édouard Delmont auquel vous vous intéressez :

« Édouard Delmont est enterré au cimetière Saint-Pierre à Marseille ».

Jean-Claude Autran

Q9.

Monsieur le Conservateur [du cimetière Saint-Pierre à Marseille],

Pourriez-vous, je vous prie, me communiquer les coordonnées de l'emplacement de la tombe de mon grand-oncle:

Marius Édouard AUTRAN, dit « DELMONT » (acteur de cinéma)
Né le 5 décembre 1883 à Marseille
Décédé le 22 novembre 1955 à Cannes
et inhumé à Marseille au Cimetière Saint-Pierre vers le 25 novembre 1955.

Je vous serais très reconnaissant de me faire parvenir par la même occasion, une photocopie de la page du Livre de votre cimetière mentionnant de la liste des noms des personnes qui ont été inhumées dans la même tombe qu'Édouard Marius AUTRAN (je pense que ses parents AUTRAN Édouard Philippe Clément et REYMOND Marie-Louise ont été enterrés là mais je n'en suis pas certain).

En vous remerciant à l'avance pour ces documents (que je vous prie de me faire parvenir par la poste car je ne réside pas à Marseille et ne peux pas m'y déplacer), recevez, Monsieur le Conservateur, l'expression de mes sentiments distingués.

Jean-Claude Autran

R9.

Monsieur,

Je fais suite à votre courrier du 11 mars 2004, concernant la situation de la tombe où repose votre grand-oncle, Monsieur Marius Édouard AUTRAN, dit « DELMONT ».

Je vous prie de trouver ci-dessous les indications relatives à sa sépulture :

- Cimetière Saint-Pierre
- Carré 3°
- Rang Pourtour Extérieur Ouest
- N° 33

Quant aux personnes inhumées dans cette concession, nous ne possédons malheureusement pas de registre à cette date permettant, par concession, d'identifier les corps qui reposent dans un caveau.

Regrettant de ne pouvoir vous faire meilleure réponse,

je vous prie d'agréer, Monsieur, l'assurance de ma considération distinguée.

JMB, Conservateur du Cimetière Saint-Pierre à Marseille

Q10.

Pas de nouvelles à vous donner concernant ce que vous recherchez.

Par contre, je tiens à vous dire que c'était un acteur extraordinaire qui, à mon avis, n'a pas eu le succès qu'il aurait mérité.

Un grand monsieur, un présence, une classe naturelle.

Je l'ai revu hier soir dans le fillm Angèle de Marcel Pagnol, rien qu'à lui tout seul il incarne la Provence, le soleil, les cigales et tout les plaisirs de cette région magnifique.

SC

Q11. (à PhD) [15 juin 2005]

Bonjour,

Après bien des années de recherche, j'ai eu enfin l'explication de l'origine du nom d'artiste "Delmont" porté par mon arrière grand-oncle Édouard Autran.

J'ai eu cette confirmation après de longues investigations avec l'Association des Amis de Marcel Pagnol, et après avoir été mis en contact avec plusieurs anciens comédiens ou acteurs encore vivants de l'ancienne équipe de Marcel Pagnol (Pierrette Bruno, Jacqueline Pagnol, Régine Hernou, Michel Galabru, etc.), ainsi qu'avec Franck Fernandel. L'explication du pseudonyme de Delmont m'a été finalement révélée il y a quelques jours par M. Adrien Eche, érudit et historien marseillais, et grand spécialiste des comédiens (notamment de l'Alcazar) et acteurs de cinéma marseillais.

L'histoire est la suivante : Édouard Autran avait en effet débuté à l'Alcazar de Marseille, au début de la guerre de 14-18, mais comme machiniste [il venait d'une famille de forgerons et de mécaniciens], à l'époque où Franck Esposito était régisseur. Édouard Autran devint ensuite régisseur-adjoint, puis régisseur de l'Alcazar lorsque Franck Esposito en devint le directeur-général. Édouard Autran devint ensuite comédien à l'Alcazar (vers 1918 ?) et, à l'époque, Franck Esposito avait pris l'habitude de décider lui-même des pseudonymes de ses comédiens, souvent à partir de leur lieu de naissance. C'est ainsi que Joseph Grandhour, qui était né au Caire, fut appelé Reda Caire. Quant à Édouard Autran, qui était né à Marseille, au 93 rue de Tilsitt, près du carrefour avec la rue de Lodi, en plein quartier de Notre-Dame-du-Mont. Franck Esposito voulut le faire nommer Dumont, mais Édouard Autran n'accepta pas ce nom. Esposito, qui avait des origines italiennes lui proposa alors l'équivalent italien Delmonte et finalement l'accord se fit sur le pseudonyme de Delmont. A partir de cette époque, Édouard Autran ne fut plus connu dans les comédies, puis, à partir de 1931, dans les films, que sous le nom de Delmont. Selon les affiches, on trouvera soit « Delmont », soit « E. Delmont », soit « Édouard Delmont ». On ne trouvera jamais Édouard Autran. [A noter que dans le film La Marseillaise, dans lequel tourna Delmont en 1938, on trouve bien cité le nom de Autran, mais il s'agit pas de Delmont, mais d'un autre acteur, Alphonse Autran].

Voilà où j'en suis aujourd'hui de mes recherches, qui, compte tenu de ce que vous pensiez de votre parenté possible avec Édouard Delmont, semblent confirmer que Delmont n'était qu'un pseudonyme d'Édouard Autran.

J'espère que vous allez bien, ainsi que votre sœur. Merci de lui transmettre mon meilleur souvenir. Je ne l'ai pas revue car, depuis maintenant un an, je suis à la retraite et j'ai quitté la région de Montpellier pour revenir vers mes origines, à La Seyne-sur-Mer (Var).

Cordialement,

Jean-Claude Autran

R11.

un grand merci pour ces dernières révélations et le Bonjour à toute votre famille .

PhD

Q12.

Bonjour,

J'ai l'impression que vous avez des soucis à retrouver les ancêtres de ce brave homme et en même temps ça ne me semble pas bien compliqué. Toutefois afin de vous aider les infos que vous donnez sont trop incomplètes. Pour un bon départ il faut la date précise et le lieu de naissance de votre arrière g-père Auguste AUTRAN et même de sa femme. Ce qu'il faut aussi c'est consulter l'acte + 22/11/1955 à Cannes d'Édouard il peut être utile. Pas facile mais réalisable. Allez au boulot!

CB

R12. (à CB).

Bonjour,

Merci pour votre message. Mais je n'ai pas véritablement de soucis d'ordre généalogique concernant Édouard Autran, dit « Delmont ». Je possède tous les actes de naissance, mariage et décès de mes ancêtres (voir ma généalogie sur Geneanet)

http://gw.geneanet.org/index.php3?b=jcautran&lang=fr;m=N;v=autran <http://gw.geneanet.org/index.php3?b=jcautran&amp;lang=fr;m=N;v=autran>

et notamment ceux d'Édouard Delmont :

http://gw.geneanet.org/index.php3?b=jcautran&lang=fr;p=edouard+marius+dit+delmont;n=autran

L « avis de recherche », que je diffusais depuis plusieurs années, concernait surtout les souvenirs de la carrière d'artiste et de la vie privée d'Édouard Delmont, que je n'ai pas connu et dont je ne savais pratiquement rien, à part son état-civil. Mais j'ai pu maintenant avoir quelques souvenirs par Franck Fernandel, Michel Galabru, Pierrette Bruno, etc., qui l'ont connu.

Et ce n'est que très récemment, que j'ai eu enfin l'explication du pseudonyme de « Delmont », ce que j'ai fait maintenant figurer sur mon site :

http://jcautran.free.fr/genealogie/filmographie_delmont.html

Cordialement,

Jean-Claude Autran

Q13.

Excusez moi javais mal compris la question. Seulement si j'avais pu donner un coup de main ça aurait été volontier. Rien à voir mais si vous êtes intéressé par la peinture, une de mes filles (15ans) se débrouille son site http://chbrun84.free.fr à la fois pour faire tourner le compteur et l'encourager si elle le mérite. Merci.

CB

NB. De nombreux autres messages relatifs à la biographie et la filmographie d'Édouard Delmont, ainsi que plusieurs témoignages d'acteurs l'ayant connu, se trouvent dans les pages généalogiques de notre site.


 

22-24 février 2003 : Patronyme Autran à Sillans-la-Cascade

Q.

je m'appelle marie laure renous et mon grand pere maternelle s'appellait Antonin AUTRAN, il etait de seillans la cascade, et a passe le reste de sa vie a puget sur argens, dans le var. le nom de jeune fille de ma mere etait donc autran, comme vous, mais y'a-t'il un rapport? peut etre qui remonte a tres longtemps.

merci de me repondre

MLR

R.

Bonjour,

Merci pour votre message.

Mon arrière grand-père, Auguste Autran, était né à Barjols en 1853.

Son père Louis Adolphe Autran était charron et forgeron à Barjols, mais était né au Cannet-du-Luc en 1825.

Son grand-père, Louis Pascal Autran, habitait Le Cannet-du-Luc, mais je ne sais pas où il était né.

Je n'ai pas jusqu'ici trouvé de parenté avec d'autres Autran de Sillans-la-Cascade ou de Puget-sur-Argens.

Mais il y a un très grand nombre de porteurs du patronyme Autran dans le Var, environ 230 actuellement, que l'on trouve répartis dans plus de 50 communes du département.

Donc, il y a peut-être un rapport entre nos familles, mais qui doit remonter à très longtemps.

Je ne sais malheureusement pas vous en dire davantage. Peut-être un jour, en exploitant complètement les archives du département, pourrons-nous retrouver les origines et les parentés de tous les Autran du Var. Mais ce travail complexe reste à faire !

Cordialement.

Jean-Claude Autran


 

16 février 2002 - 31 mai 2004 : Patronyme Aubert à La Seyne et à Six-Fours

Q1.

Bonjour,

Je viens de découvrir votre site de généalogie sur Internet et je dois vous dire qu'il est très intéressant et très bien documenté.

Je me permets de vous contacter car nous avons peut-être des liens de parenté éloignés. En effet, ma grand-mère maternelle est née : AUBERT Joséphine, Marie le 13.12.1910 à La Seyne sur Mer et sa grand-mère maternelle se prénommait : GASC Appolonie née le 19.03.1852 à Hyères.

Il y a quelques similitudes. La branche maternelle du côté des AUBERT se situe principalement à La Seyne sur Mer.

Je ne sais pas encore comment faire pour mettre ma généalogie sur Internet (si vous pouviez me conseiller, cela m'aiderait énormément), mais je suis prête à vous faire parvenir des copies d'actes ou une photocopie de mon arbre généalogique si cela vous intéresse.

Je reste à votre disposition.

Toutes mes félicitations pour votre laborieux travail.

SC

R1.

Bonjour,

Merci pour votre message et merci de vous être intéressée à mes pages généalogiques.

Pour l'instant, je n'ai pas identifié de parenté proche entre votre grand-mère AUBERT Joséphine et mes propres ancêtres AUBERT. Ainsi, ma grand-mère AUBERT Victorine (1890-1942), épouse d'AUTRAN Simon, et sa soeur AUBERT Geneviève (1894-1959), épouse d'AUGIAS Joseph, étaient nées à La Seyne, mais leur père AUBERT Marius (1863-1935) était originaire de Six-Fours et n'était venu habiter La Seyne que vers 1880-1885. AUBERT Marius avait eu un 3° enfant (AUBERT Paul, né à Rochefort en 1895 et mort à La Seyne en 1965, mais sans descendance).

Mon arrière grand-père AUBERT Marius étant fils unique, ce ne peut pas être à cette génération qu'il faut rechercher des liens de parenté avec votre famille.

A la génération précédente, il y avait mon arrière-arrière grand père AUBERT Antelme Paul Laurent (né en 1838 à Six-Fours - décédé en 1903 à La Seyne), qui avait épousé BLANC Marie Philomène (1840-1915). Mais je ne sais pas actuellement s'il avait des frères ou des soeurs. De même, à la génération précédente, mon ancêtre direct était AUBERT Simon Toussaint, cultivateur à Six-Fours, mais je ne sais pas non plus s'il avait des frères et des soeurs.

Ce peut donc être au niveau de la génération née vers 1835-1840, ou d'une génération précédente, qu'un frère de mes ancêtres AUBERT (né à Six-Fours, mais ayant pu, comme de nombreux six-fournais, se déplacer ensuite vers La Seyne) soit un ascendant de votre grand-mère AUBERT Joséphine.

Il va falloir pour cela faire des recherches aux archives de Six-Fours et de La Seyne.

Actuellement , j'habite Montpellier et je me déplace à La Seyne (où habite mon père) assez régulièrement. Je peux donc faire ces recherches à mon prochain déplacement.

Mais d'ici là, pouvez-vous m'indiquer ce que vous savez des parents et grands-parents de votre grand-mère AUBERT Joséphine (dates et lieux de naissance, de mariage, de décès).

Pouvez-vous commencer vous-même cette recherche ? (J'ignore si vous résidez à proximité ou non de La Seyne).

Quant à votre ascendante GASC Appolonie née à Hyères, là je ne vois pas de parenté avec ma famille. Il y a bien des GASC dans mon arbre, mais du côté de mon épouse, et dont les origines, aussi loin qu'on remonte, se situent en Aveyron, tous du même village de Lédergues.

Comment mettre votre arbre sur internet ?

1) il vous faut de l'espace mémoire sur des "pages perso". Par exemple, avec mon abonnement wanadoo, je dispose de 100 Mo de mémoire disponibles pour créer un site ou pour y mettre des pages généalogiques. Il faut voir avec votre fournisseur (net-up.com ?) quelles sont les conditions qui vous sont faites.

2) Il faut que vos données généalogiques soient entrées dans un logiciel de généalogie qui soit compatible avec un format de généalogie sur internet. Personnellement, j'utilise Heredis comme logiciel, et le système Geneanet pour gérer mon arbre et le rendre accessible à tout autre utilisateur d'internet. Vous pouvez vous inscrire à Geneanet en allant au site suivant :

http://www.geneanet.org/

ou directement à la page

http://www.geneanet.org/submit.php3?mode=index

3) Une fois que toutes les données sont mises, par exemple, dans Heredis, il est extrêmement facile de les exporter sour un format dit "gedcom" qui est alors basculé dans Geneanet. Et votre arbre apparaît sur internet dans un format standard, avec toutes les possibilités d'interrogation, d'édition des listes d'ascendants ou de descendants, des arbres d'ascendants ou de descendants, etc., et interrogeable par n'importe qui.

A votre disposition si vous voulez des renseignements plus précis sur la recherche généalogique. Merci de m'indiquer ce que vous savez de plus précis de vos ancêtres AUBERT.

Bien cordialement,

Jean-Claude Autran

Q2.

Bonsoir, d'après geneanet, je recherche le patronyme AUBERT Marius et AUBERT Marcel.

J'ai mon arrière grand père Ferdinand COLLET son fils Raoul COLLET c'est mon grand oncle, il est décédé le 13 avril 2004 mais il m'avait écrit le petit mot de ses souvenirs il avait un cousin germain Marcel AUBERT il était militaire dans les postes au Maroc et il s'était retiré à Six Fours. Marcel AUBERT avait épousé Odette LECORNET, ils ont eu une fille Monique. Les parents de Marcel AUBERT : Marius AUBERT et COLLET Charlotte, Marcel était limonadier à Draguignan, puis il avait exploité avec difficultés les "Platrières de la Valette" à côté de Toulon. Donc j'aimerai retrouver ces personnages car il y a quand meme des traces. Mon arrière grand père Ferdinand était décédé à Sannois le 17/03/1940 et j'ai un faire part du décès où c'est écrit tous les noms donc il y a Monsieur Marius AUBERT son beau frère, Monsieur et Madame Marcel AUBERT et leur fille ses neveux, nièces et petite nièce.

Je vous en remercie de me communiquer.

Cordialement vôtre.

HS

R2.

Bonjour,

Merci pour votre message concernant le patronyme AUBERT.

Il y a bien des AUBERT parmi mes ascendants, et notamment un Marius AUBERT (Né à Six-Fours en 1863, décédé à La Seyne en 1935). Il était fils unique, avait épousé Joséphine HERMITTE et avait eu 3 beaux-frères qui portaient tous le patronyme HERMITTE. Mais je ne trouve nulle part dans ma généalogie les patronymes COLLET et LECORNET que vous citez. Il n'y a pas non plus de Marcel AUBERT dans ma famille.

Il ne semble donc pas qu'on puisse établir de lien entre ma branche AUBERT et votre famille. Mais le patronyme AUBERT est assez répandu dans le Var : il y en a actuellement une douzaine à Six-Fours, 3 à La Seyne, 3 à Draguignan, une cinquantaine à Toulon. Donc, je pense qu'il faut que vous fassiez une recherche dans les archives de l'état-civil des villes où vos ancêtres sont nés ou décédés.

Je regrette de ne pas pouvoir vous fournir davantage d'aide, vu que mes ancêtres AUBERT n'ont apparemment rien de commun avec les vôtres.

Cordialement,

Jean-Claude Autran


 

9 février - 20 avril 2002 : Généalogie Dépret - Cauvin (1)

Q1.

Bonjour,

Ayant parcouru votre généalogie sur internet, j'ai pu constater que vous y mentionniez Charline Adrienne DEPRET, dont je suis un parent très éloigné et sur laquelle je possède quelques renseignements.

Je peux vous envoyer ces renseignements si cela vous intéresse, ainsi que notre "cousinage".

Cordialement

JXD

R1.

Bonjour,

Un grand merci pour votre message.

Ma parenté avec Charline Adrienne DEPRET n'est qu'indirecte, mais je suis vivement intéressé de recevoir les renseignements que vous possédez sur elle.

En effet, d'après mes recherches généalogiques, Charline Adrienne DEPRET, épouse Édouard CAUVIN, était la mère de Béatrice CAUVIN (née le 22/6/1923 à Avion), qui avait épousé mon arrière grand-oncle Édouard AUTRAN, connu sous le nom d'acteur de théâtre et de cinéma de "DELMONT", mais sur lequel je sais peu de choses. C'est sur l'acte de mariage de DELMONT (28 mars 1955 à St Germain en Laye) que j'ai trouvé cité le nom de Charline Adrienne DEPRET).

Je recherche depuis longtemps la trace de Béatrice CAUVIN, qui avait épousé DELMONT dans ses vieux jours, quelques mois avant sa mort, pour essayer de retrouver d'éventuels témoignages, souvenirs, ou photos d'artiste de DELMONT. J'avais d'ailleurs mis un "avis de recherche" de Béatrice CAUVIN sur le site internet :http://jcautran.free.fr

que j'ai récemment créé pour diffuser les nombreux ouvrages d'histoire locale que mon père a écrits, avec également les pages généalogiques, que vous avez parcourues.

Je vous suis par avance très reconnaissant de me communiquer vos informations sur Charline DEPRET. Peut-être m'aiderez-vous ainsi à satisfaire ma curiosité sur Béatrice CAUVIN (existe-t-elle encore ?) et sur son époux DELMONT.

Bien cordialement

Jean-Claude Autran

Q2.

Bonjour,

Vous trouverez ci-joint une liste d'ascendance de Charline Adrienne DEPRET ; si vous le désirez, je peux vous faire parvenir une généalogie plus complète sous gedcom (ou Heredis 2000). Notre parenté remonte à la génération 7, c'est-à-dire le couple Pierre François DEPRET / Jeanne Thérèse DUFRESNE.

Je ne connaissais pas l'existence de Béatrice CAUVIN, et donc a fortiori celle de son mari, mais maintenant que, grâce à vous, je les ai découverts, je vais me mettre à la recherche de renseignements. Je ne manquerai pas bien sûr de vous tenir au courant.

A bientôt peut-être.

Cordialement

JXD

R2.

Bonjour,

Merci beaucoup pour votre liste d'ascendance de Charline Adrienne DEPRET.

Je suis intéressé de recevoir une généalogie plus complète sous gedcom et ultérieurement, tout renseignement que vous pourriez éventuellement obtenir sur Béatrice CAUVIN, ce qu'elle est devenue, et sur Édouard AUTRAN, acteur de cinéma, dit "DELMONT" qu'elle avait épousé en 1955.

Merci par avance.

Cordialement

Jean-Claude Autran

Q3a.

Bonjour,

Voici le fichier gedcom. Je devrais recevoir la copie de l'acte de naissance de Béatrice CAUVIN d'ici quelque temps.

A bientôt donc.

Cordialement

JXD

Q3b.

Bonjour,

Vous trouverez ci-joint la copie de l'acte de naissance de Béatrice CAUVIN à moi fourni par la mairie d'Avion (62) ; vous pourrez constater que la personne n'est plus de ce monde.

J'ai demandé la copie de son acte de mariage, ainsi que celle de son acte de décès. Je vous les fournirai dès que possible.

A bientôt donc.

Cordialement

JXD

Q3c.

Bonjour,

Merci de votre message. Je dois vous dire que c'est le genre de recherches, sur des contemporains encore vivants, ou décédés depuis peu, qui m'intéresse le plus dans la généalogie. En guise d'exemple, mes recherches m'ont mis un jour sur la trace d'une autre "cousine", mariée elle à Félix LEVITAN - ancien journaliste sportif au journal "L'Equipe", encore de ce monde à ma connaissance, et qui a beaucoup contribué avec Jacques GODDET à la renaissance du Tour de France cycliste après la 2éme Guerre Mondiale...

Vous m'avez donc indiqué l'existence de Béatrice CAUVIN, que je ne connaissais pas auparavant, et je suis autant intéressé que vous à reconstituer autant que faire se peut ce qu'a pu être sa vie.

Je n'ai encore rien reçu de la mairie d'Aix-en-Provence ; à tout hasard, j'ai joint la copie restreinte de l'acte de mariage, bien qu'il ne nous apprenne rien de bien nouveau.

A bientôt sûrement

Cordialement

JXD

R3.

Bonjour,

J'accuse réception de votre message de ce jour et de la copie jointe de l'acte de mariage Brigitte CAUVIN x Édouard AUTRAN dit DELMONT. Merci pour tout ce que vous faites.

Curieuse coïncidence, une heure après votre dernier message de samedi dernier, je recevais un autre message d'un nommé Philippe DELMONT, qui pense être un arrière petit-neveu de l'acteur Édouard DELMONT, mais les père et grand-père qui lui avaient donné cette information sont morts et il ne sait plus où se situe la parenté. J'ignorais totalement qu'il y ait pu avoir des descendants par cette branche de ma famille. Je travaille donc maintenant avec lui pour essayer de retrouver comment nos ancêtres étaient parents.

Cordialement, à bientôt sans doute,

Jean-Claude Autran

Q4.

Bonjour,

La mairie d'Aix-en-Provence a répondu à ma demande ; vous trouverez ci-joint la photocopie de l'acte de décès de Béatrice CAUVIN. Pas de grande nouvelle, notamment pas de mention de 2ème mariage. Petit détail quand même : elle habitait Paris au moment de son décès. Mais il faudrait habiter sur place pour peut-être tirer profit de cette information, genre consulter des annuaires téléphoniques, voire même tenter le coup des listes électorales ou des recensements ; mais il est souvent difficile d'avoir accès à ces derniers s'ils ont moins de 100 ans.

Cela dit, la généalogie est affaire de patience, alors...

Dernière chose : je suis tombé par hasard l'autre jour à la télévision (je suis un grand zappeur !...) sur un film des années 30 avec FERNANDEL en vedette, et ... Édouard DELMONT ; autant vous dire que j'ai regardé quelques scènes de ce film avec un oeil différent de celui que j'aurais eu auparavant...

A bientôt peut-être

Cordialement

JXD

R4.

Bonjour,

Merci infiniment pour l'acte de décès de Béatrice Cauvin et pour l'intérêt que vous avez pris à cette recherche et à mon grand-oncle Édouard Autran, dit "Delmont".

Je n'ai pas connu directement Édouard Delmont et curieusement, même mon grand-père n'avait pas gardé de lien très étroit avec lui. Mes ancêtres Autran étaient tous des manuels, forgerons notamment. Delmont l'était aussi à ses débuts, et le fait qu'il ait viré vers une carrière de théâtre de boulevard, à Marseille, puis de cinéma, n'était pas bien vu à l'époque. Pour une famille d'honnêtes gens, appartenir au milieu "artiste" sous-entendait obligatoirement débauche et immoralité.

Mais Delmont a eu finalement une carrière cinématographique non négligeable puisque, entre 1930 (Marius, Mlle Nitouche) et 1954, quelques mois avant sa mort (Ali Baba et les 40 voleurs, le Mouton à 5 pattes) il a joué dans environ 85 films, dont presque tous les films de Marcel Pagnol. Et c'est bien dommage de n'avoir pas gardé de lien étroit car combien d'anecdotes aurait-il pu nous conter sur Fernandel, Raimu, Michèle Morgan et tous les autres !

Donc, nous ne savons que très peu de choses sur lui (à part ses 3 mariages successifs dont nous avons maintenant la trace officielle grâce aux actes d'état civil). Je ne sais toujours pas pourquoi Édouard Autran a pris ce nom d'artiste de Delmont. Mon grand-père pensait que c'était le nom de jeune fille de sa mère, mais les actes ne le confirment pas. Peut-être était-ce le nom d'une personne de son entourage (demi-sœur, cousine, amie ?).

Je pensais que par sa dernière épouse Béatrice Cauvin, on aurait pu retrouver des souvenirs précis de sa vie ou des photos de sa carrière. Mais, comme vous dites, patience. De nos jours, Internet nous apporte régulièrement bien des surprises. Je vous disais le mois dernier que j'avais été contacté par un Philippe Delmont, qui travaille d'ailleurs dans l'audiovisuel et qui est un admirateur de Delmont. Lui-même et sa sœur se souviennent que leurs grands parents leur avaient parlé d'Édouard Delmont comme étant apparenté à leur famille, avec des détails semblant indiquer qu'ils l'avaient connu. Mais pour l'instant, d'après les actes d'état civil de cette famille Delmont (dont les ancêtres étaient également forgerons), nous n'avons pas pu établir de lien entre nos familles. Les recherches se poursuivent donc pour comprendre l'origine de ce nom d'artiste de Delmont.

A bientôt peut-être. Et merci encore pour les recherches que vous avez menées.

Bien cordialement

Jean-Claude Autran


 

15-22 janvier 2002 : Patronyme Autran/Autrand aux USA (Nebraska)

Q.

Dear Sir,

I have contacted you in regard to the AUTRAN surname. My name is NADJ and I live in Nebraska, USA. My maiden name was AUTRAND but I have come to find that my great-great uncle Thomas Albert Autrand changed the family name in 1872 by adding a D to the end. The following are the natural names of my ancestors who came from France in 1857.

My great-great grandfather Antoine Autran born about 1820 married Marianne Garval or Girand. They had 3 children, two were born in France, one in California USA. The first child was Thomas Albert Autran born June 24, 1849 (place unknown). The second child was Clarissa Autran born in October 27, 1851 in Cannes. The third child was my great-grandfather Joseph Jean Autran born January 7, 1857 or 1860 in we believe Mariposa County, California.

There was also one brother of Antoine's who also came to the USA by the name of Louis, no other information is known about him at this time. I am trying to research our family back to France. I know they arrived in New York City, June 7, 1857 aboard the ship Confederate from Le Havre. I recently found out that the ship stopped in Marseilles before arriving in Le Havre where I believe the family boarded the ship.

When I saw your photograph on your website, I couldn't believe the resemblance to my family, it's too strong for you not to be related in some way. I am attaching photos of my great-grandfather Joseph Jean Autrand (last name originally AUTRAN) , grandfather Anthony Joseph and great uncle Albert Anthony.

If you have any information that would help, it would be greatly appreciated. Thank you in advance for any assistance in locating information about my family.

Sincerely,

NADJ

R.

Dear Mrs Autrand,

My name is Jean-Claude Autran. I am Marius Autran's son. As my father is 91 old and not clever with e-mail, I reply on his behalf.

We were interested to receive your message and pictures of your ancestors.

We have unfortunately no evidence about any relationship between your ancestors and ours, despite I must admit that there is an interesting resemblance with your pictures.

As indicated in my genealogic tree - available on internet at http://geneweb.geneanet.org/jcautran, what I know of my ancestors of the "Autran" branch is the following:

Their origine was in the center-north of the department of Var (villages called Le Cannet-du-Luc and Barjols), where they were all blacksmiths or horse blacksmiths.

My great grand father Autran Auguste was born in Barjols in 1853 but he moved to Marseille when he was about 15. So did his brother, Autran Édouard Philippe Clement, born in 1856. I have evidence that they were present in Marseille in the rebellion of 1871. They were still blacksmiths, but working at ship hulls. Both brothers married in Marseille (Å 1880) and lived and died there, although they have been sometimes working shortly at other sites of ship building (e.g. La Seyne, Var, where my grand father Simon grew and where my father Marius was born).

So, although these ancestors of mine were present in Marseille at the same period as yours, I have no information about relatives having the first names you mentioned and no information about ancestors of my family having boarded to the USA. (Although I cannot exclude that Autran Auguste and Édouard might have other brothers or sisters or uncles that were relatives to your ancestors). I have simply no information about it).

You must know however that Autran was and is still a quite common name in the south-east of France (at present, there are about 200 Autran families in the region between Marseille and Nice). All might be somehow related but at a low degree.

I think that we must proceed with investigations of our ancestors. Month after month, there is an increasing number of data put on internet. I will try to contribute to a more complete information when I have the opportunity to consult the archives of the XIX century of Marseille or of Var. Also, you may try to consult the Mormons' genealogic data on internet.

On the other hand, you may be interested by the name and addresses ot the other Autran families living in the USA (I found them in a few years old French book "Les Autran dans le monde". I can copy you below these addresses. Perhaps you can approach some of them to improve your information about the origines of the Autran who boarded to America in the past:

California
 
Mr Basilio Autran
1026 E Workman Ave
West Covina, 91790
 
Mr Francisco Autran
12954 Weidner St
Pacoima, 91331
 
Mr Jesus R Autran
9542 Ralph St
Rosemead, 91770
 
Ms Maria R Autran
1270 N Hudson Ave Apt 4
Pasadena, 91104
 
Mr Mario E Autran
9005 Blair St
Rosemead, 91770
 
Florida
 
Mr Domingo V Autran
11181 SW 9th Pl
Ft Lauderdale. 33324
 
Mr Fernando Autran
5895 NW 167th St
Hialeah, 33015
 
Mr Jimmy Autran
680 NW 11 4th Ave Apt 201
Miami, 33172
 
New Jersey,
 
K Autran
105 Orangeburgh Rd
Westwood, 07675
 
R Autran
1077 River Rd
Edgewater, 07020

It was a pleasure to exchange mail with you. I hope to hear again from you sometime.

Kind regards,

Jean-Claude Autran


 

14 janvier 2002 - 9 novembre 2004 : Généalogie Gasc de Lédergues (Aveyron)

Q1.

Bonjour monsieur

Afin de vous permettre de compléter l'arbre généalogique de la famille Gasc, veuillez trouver ci-après quelques renseignements.

Je m'appelle CF et j'ai épousé (en 1971) Viviane Gasc (fille de "Monou") qui malheureusement est décédée il y a un peu plus d'un an (1950 - 2000).

Nous avons bien eu deux filles Emmanuelle (1972) et Alexandra (1978) qui actuellement ne sont pas mariées

En espérant que ce peu d'éléments complétera votre travail que j'admire beaucoup, je vous prie d'agréer Monsieur l'expression de mes sentiments dévoués

CF

R1.

Cher Monsieur,

Merci pour votre message d'hier soir. Vos beaux-parents "Monou" et Léone m'avaient certainement parlé de vous mais je n'avais noté votre nom. Ma femme (Yolande Autran, née Massol, fille de Robert Massol qui était cousin germain de Monou) et moi sommes heureux de faire votre connaissance grâce à ce courrier électronique, mais sommes désolés que ce contact ait eu lieu après la perte de votre épouse, que nous avions apprise dès le mois d'octobre 2000 par nos amis aveyronnais. Je n'avais personnellement pas connu Viviane puisqu'il n'y a que peu d'années que j'ai fait la connaissance de vos beaux-parents à Lédergues. Mais mon épouse (née en 1956) et surtout sa soeur ainée Geneviève Massol (née en 1952, donc presque du même âge que Viviane) l'avaient très bien connue et avaient joué ensemble dans leur enfance.

Vos informations m'ont permis de compléter quelque peu l'arbre de la famille et je vous en remercie. Ces compléments apparaîtront sur internet d'ici une semaine.

Je vous souhaite tout le courage nécessaire pour surmonter peu à peu l'époque douloureuse que vous venez de traverser récemment et j'espère avoir l'occasion de vous rencontrer, ainsi que vos filles, si le hasard faisait que nous séjournions à la même époque de l'année dans l'Aveyron.

Avec l'expression de mes meilleurs sentiments,

Jean-Claude Autran

R2. (à DF)

Cher Monsieur,

Suite à votre appel téléphonique, je vous communique les adresses électroniques par lesquelles on peut accéder à l'arbre généalogique de ma famille.

- Directement sur Geneanet : http://gw.geneanet.org/jcautran_w

- Par mon site internet personnel : http://jcautran.free.fr, en cliquant sur la rubrique "Généalogie de la famille Autran".

Je dispose par ailleurs de quelques photos anciennes des familles Gasc, Assier, et des familles apparentées (Carrière, Massol, etc.). J'imagine que vous devez posséder certaines de ces photos (en particulier celle du mariage des deux soeurs Assier, Fernande et Denise, à Lédergues, le 24 août 1933 (sur laquelle se trouvent les principaux membres des familles Gasc, Assier, Bellières, etc). Si vous vouliez bien me communiquer votre adresse postale, je pourrais vous faire parvenir une copie de ce que je possède, ainsi que mon ancien arbre généalogique et photographique au format GeneDraw qui comporte toutes les photos individuelles que j'ai pu retrouver.

Merci de confronter ces données avec les vôtres. Il me manque beaucoup d'informations sur les descendants des 3 soeurs Assier, ainsi que sur certaines branches ascendantes. Je serais heureux que vous m'aidiez à les compléter.

Dans cette attente, recevez mon meilleur souvenir. J'espère que nous nous rencontrerons un jour à l'occasion d'un séjour commun à Lédergues.

Cordialement,

Jean-Claude Autran

Q3.

Bonsoir cousins,

Mme CARME, votre voisine des Vialettes, que nous avons vue par hasard cet été, en allant discuter de généalogie chez le cousin Christian Assier des Crozes, nous a dit que vous viendriez certainement en Aveyron pour la Toussaint. Nous comptons également nous rendre à Lédergues à cette période.

Si votre présence se confirmait, nous serions, mon épouse et moi, très heureux de pouvoir vous rencontrer aux Vialettes ou chez nous à Lédergues (...) afin de compléter réciproquement nos renseignements de généalogie aveyronnaise (...)

P.S. J'ai vu chez Christian Assier un super arbre avec photos que vous avez réalisé pour lui.

Très cordialement,

DF

R3.

Bonjour cousins,

Merci pour votre message. Je pensais essayer de reprendre contact avec vous un de ces jours pour voir où vous en étiez de votre généalogie et de son informatisation. Mais vous m'avez devancé.

Mais je confirme que nous serons bien aux Vialettes à partir du lundi 25

octobre jusque vers le 1er ou le 2 novembre (...). Ce sera avec grand plaisir que nous vous rencontrerons.

Dans cette attente, recevez notre meilleur souvenir.

Jean-Claude Autran et YA

Q4.

Bonjour chers cousin,

Je viens de poster à votre attention une copie des trois CD d'Etat Civil de Lédergues, ainsi que de la liste papier "contenu CD" pour s'y retrouver.

J'espère que leur contenu va vous ouvrir de nombreuses "pistes".

Voici également, et sauf erreur, les adresses des listes de discussion et d'échanges généalogiques dont nous avions parlé:

http://fr.groups.yahoo.com/genealogie-aveyron

http://fr.groups.yahoo.com/cd-12

Amitiés,

DF

R4.

Un grand merci, chers cousins,

Pour les 3 CD d'état-civil de Lédergues, qui me sont bien parvenus hier. Je vais sans doute avoir un peu plus de peine car toutes les fonctionnalités des CD ne semblent pas accessibles en travaillant avec mon système Macintosh. Mais j'arrive cependant à ouvrir sans difficulté tous les fichiers images. Et grâce à vos listes papier j'espère m'y retrouver.

Merci également pour l'adresse des sites d'accès à Généalogie-Aveyron. Tout cela promet pas mal d'occupation pendant les journées d'automne et d'hiver à venir.

En retour, je vous adresse par courrier des calques où sont (partiellement) décodés les noms des personnages figurant sur les photos de mariage que nous avions examinées ensemble :

- mariage Bellières-Assié et Aussant-Assié du 24 août 1933

- mariage Verdier-Gasc (où seuls 6 Massol et Gasc ont pu être reconnus)

Peut-être, lors de rencontres avec d'autres membres de votre famille arriverez-vous à y identifier de nouveaux personnages.

Je vous joins aussi les copies des deux actes de mariages Bellières-Assié et Aussant-Assié, dont vous n'aviez pu prendre que quelques notes rapides.

Dans l'attente de notre prochaine rencontre, toutes nos amitiés.

Jean-Claude Autran et YA


 

28 janvier 2002 - 9 janvier 2003 : Famille Mauri, en Espagne

Q.

Querido primo, me llamo Efrén Mauri Buzarra y al ver el arbol genealógico de MAURI CABANES, he comprobado que le faltaban unos datos, por si le sirven deayuda estos son:
1- Mi abuelo Vicente Mauri Cabanes murió en Barcelona.
2-René Mauri Alfonso esta casado con Ascension Buzarra Monreal.
3-Los Hijos delos anterires son:
.-Inmaculada Mauri casada con Justo Gomez (fallecido 1995) sus hijos son Silvia Gomez y Sandra Gomez.
.-Efrén Mauri casado con Silvia Martinez y sus hijos son Aitor Mauri y Sara Mauri.

Espero haberle servido de ayuda, me permito mandarle un abrazo por nuestro parentesco y darle las gracias por su trabajo en geneanet.org.

R1a.

Cher parent,

Je suis désolé de ne pas savoir écrire correctement en Espagnol (je le lis seulement un peu). Aussi ai-je fait une réponse à la fois en français, et en anglais (voir ci-dessous). J'espère qu'avec l'une ou l'autre de ces langues je pourrais me faire comprendre.

Ce fut une surprise d'avoir, grâce à internet, un contact avec vous et des nouvelles de votre branche de la famille Mauri qui a grandi en Espagne, et avec qui les liens s'étaient distendus au fil des années, peut-être à cause de la langue ou de l'éloignement (alors qu'il y avait eu des contacts un peu plus réguliers avec la famille de Georgette et surtout de Libertin (qui parlait bien le français et qui, de Valencia, était venus plusieurs fois en France, la dernière fois à la mort de votre tante Joséphine, en 1975).

Le fait est que maintenant, nous nous sommes retrouvés et que nous en sommes très heureux.

Je dois cependant dire (comme cela apparaît de l'arbre généalogique mis sur internet) que je ne vis plus avec votre cousine Aline Agasse (fille de Joséphine Mauri) depuis 12 ans maintenant. Nous avons vécu 23 ans ensemble et avons eu 2 enfants Rémy (né en 1968) et Nicolas (né en 1970), mais nous nous sommes un jour séparés. Nous avons cependant conservé des liens d'amitié et je l'ai mise aussitôt au courant de votre message - qui lui a fait aussi un immense plaisir. Vous pouvez d'ailleurs communiquer avec elle à son adresse électronique (...). Depuis 1989, j'ai donc recommencé ma vie avec une autre épouse, Yolande, avec qui j'ai eu 3 autres enfants (Jean-Robert, 1990 ; Pierre-Olivier, 1994 ; et Jean-Victor, 1998). J'habite près de Montpellier où je suis directeur de recherches à l'Institut Agronomique. Aline aussi habite toujours près de Montpellier et elle est secrétaire commerciale dans le matériel de laboratoire. Ses frères sont maintenant retraités (René était Commissaire de police et Gérard était employé de l'électricité, tous deux dans la région parisienne).

Vos informations me permettent de compléter la branche Mauri de l'arbre généalogique, qui était naturellement exacte du côté de mon ancienne belle-mère Joséphine, et je pense assez complète du côté de Libertin (qui nous avait encore mis par écrit de nombreuses informations sur ses parents, quelques mois avant sa mort en 1998). Du côté de René Mauri, je ne savais plus grand chose et Aline se souvenait seulement de l'existence de 2 enfants, mais pas des prénoms, ni des petits-enfants. Merci de vos informations qui devraient apparaître dans quelques jours sur internet.

Sachez que j'ai aussi construit, pour chacune des branches de ma famille, un arbre généalogique en version papier, avec davantage d'informations qu'il n'y en a sur internet, et notamment toutes les photographies que je possédais (en particulier une image de votre grand-mère Amparo Alphonso Delgado, que vous ne connaissez peut-être pas).

Si vous m'indiquez votre adresse postale, je peux vous en envoyer un exemplaire de cet arbre. Vous pourrez alors l'examiner en détail et me faire part de toutes les erreurs à corriger ou compléments à apporter, avec les enfants et petits-enfants (il y a dû en avoir du côté des fils Roberto, Miguel-Angel et fille Rosa-Maria de Libertin). Aussi, nous ne savons plus ce que sont devenues Divina et Georgette, etc. Egalement, si vous vouliez bien me transmettre (par exemple scannées en format électronique) des photos de vous même, de vos parents et enfants, elles pourraient être rajoutées à l'arbre et cela nous ferait grand plaisir, surtout à Aline et ses frères, de découvrir vos visages.

Je vais en rester là pour ce premier contact. Je pourrai vous donner davantage de détail de ce que nous faisons et de ce que nous sommes devenus une autre fois, car j'espère que nous allons rester en contact. Je ferai part de votre message à mes fils et à ceux des frères d'Aline qui sont aussi, je crois, intéressés par la généalogie familiale.

Recevez, Cher Efrén, et transmettez à votre famille, notre meilleur souvenir.

Jean-Claude Autran (...)

R1b. (In English)

Dear relative,

I am sorry for not being able to write properly in Spanish (I can only read it a little). Also, I have answered both in French and in English). I hope that with one or the other languages we will be able to communicate.

It was a big surprise to have, due to internet, a contact with you and news from a branch of the Mauri family who has grown in Spain and with whom links had infortunately been interrupted many years ago, perhaps because of language, or distance (whereas there has been more regular contacts with Georgette's and especially Libertin's family (who spoke well French and who, from Valencia, came several time in France, the last time when your aunt Josephine died in 1975).

The fact is that we have now reniewed with contacts, and that we are very happy with that.

I must however say that (as it appears in the genealogic tree put on internet), I am no longer living with your cousin Aline Agasse (Josephine Mauri's daughter) since 12 years. We lived together during 23 years and had 2 sons (Rémy, born in 1968) and Nicolas, born in 1970), but we finally separated one day. We have however kept quite friendly relationships and I immediatly informed her of your message - that also caused an immense pleasure to her. If you want, you can communicate with her (her electronic address is: aline.autran@wanadoo.fr). Since 1989, I have started a new life with another spouse, Yolande, with whom I have 3 other sons (Jean-Robert, 1990 ; Pierre-Olivier, 1994 ; and Jean-Victor, 1998). I am living near Montpellier where I am director of research at the Institute of Agriculture. Aline also lives near Montpellier and she is commercial secretary in a small company dealing with laboratory equipment. Her brothers are now retired (René was police officier-in-chief, and Gérard was employed in the national electricity company, both in the Paris area).

Your informations have allowed me to complete further the Mauri branch of the genealogic tree, that was of course correct concerning the relatives of my previous mother-in-law Joséphine , and I think relatively correct concerning Libertin (who wrote us many details on his family and parents just a few months before he died in 1998). But concerning René Mauri, I did not have any detail, and even Aline hardly remember him, and only the existence of two children, but she did not remember their first names and nothing about grand-children. Many thanks for your informations, that should therefore appear on internet within a few days.

I would also like to inform you that I have built a paper version of the genealogic tree for all the branches of my family, with many more informations than on the internet tree, with, for instance, all the photographs I have (including one picture of your grand-mother Amparo Alphonso Delgado, that you may not have seen).

If you gave me your postal address, I could send you a copy of this genealogic tree. You would then be able to check it in detail and communicate me any error or data that should be completed. I assume that a number of children and grand children have to be added (I assume there are children whom I don't know in Libertin's sons (Roberto and Miguel-Angel) and daughter (Rosa-Maria). Also, I ignore what happened to Divina, and Georgette. Also, if you were willing to send me (e.g. through electronic scanned format, some pictures of you, parents and children, I would be pleased to add them to the tree, and it would be of great pleasure for us, especially Aline, and her brothers to discover your faces.

I will stop here my message for this first contact. I will be able to give you more details of your French cousins in a next one, as I hope we will now keep the contact. I will also inform of your message my sons and those of Aline brothers, who are as I know interested in family genealogy.

Dear Efrén, please receive my best regards and transmit them to your whole family.

Jean-Claude Autran

R2.

Cher parent,

J'avais reçu, au début de l'année dernière, un message électronique de la part de Efrén Mauri (qui avait trouvé mention de votre famille dans mon arbre généalogique sur internet). Ne sachant pas écrire correctement en espagnol, j'avais essayé d'y répondre en français et en anglais.

N'ayant plus eu de contact par la suite, je me permets de vous adresser de nouveau ci-dessous les 2 versions de ma réponse, pour le cas où votre famille ne les a peut-être jamais reçues.

Recevez, Cher parent, et transmettez à votre famille, notre meilleur souvenir.

Jean-Claude Autran et AA [avec copie des deux réponses ci-dessus R1a et R1b]


 

8 janvier 2002 - 31 janvier 2004 : Généalogie Agasse

Q1.

Bonjour,

Vous savez certainement que je travaille depuis plusieurs années à un arbre généalogique de ma famille (patronyme Autran), qui englobe un maximum de membres des branches apparentées.

Ce message est pour vous informer que cet arbre (qui renferme 750 individus) est maintenant consultable sur internet sous le format professionnel Geneanet :

- soit via l'adresse du site des oeuvres de mon père Marius Autran sur l'histoire de La Seyne sur Mer : http://jcautran.free.fr

- soit directement à l'adresse suivante : http://gw.geneanet.org/jcautran_w

Sachez donc que certains possesseurs de votre patronyme Agasse figurent dans l'une des branches de cet arbre, mais sans mention de date de naissance (la date de naissance ne pouvant être légalement diffusée sur internet que pour les ancêtres nés avant l'année 1900).

Je vous engage à consulter cette base généalogique et à la faire connaître aux autres membres de votre famille, à ceux dont je ne possède pas ni l'adresse, ni l'adresse électronique.

Naturellement, selon la loi informatique et libertés, chacun a le droit de demander à être retiré de cette base. Si vous avez des remarques à formuler ou des corrections à apporter, contactez le propriétaire de cette base à : http://gw.geneanet.org/jcautran_w

Avec mes meilleurs sentiments.

Jean-Claude Autran

R1.

Bonjour Jean Claude,

(...) Je tiens à te remercier pour le travail que tu as fait sur cet arbre généalogique.

J'aimerais un jour pouvoir faire la même chose pour ma Famille... Merci pour la branche AGASSE, elle me donne un bon début...

Sinon, j'ai des contacts avec Nicolas via Email, ça permet d'avoir des nouvelles et de garder les liens...

Voila pour les nouvelles, je garde ton adresse Mail et espère qu'on restera en contact.

DA

Q2.

Bonjour Didier,

Merci beaucoup pour ton dernier message et des nouvelles que tu m'as données. Cela m'a fait grand plaisir d'avoir pu réétablir un contact.

Je t'écris aujourd'hui pour te faire part d'un autre message que j'ai reçu de cousins d'Espagne dont je ne sais pas si tu connaissais l'existence. Grâce à internet, ceux-ci ont trouvé leurs noms sur l'arbre généalogique que j'ai mis en ligne et m'ont adressé quelques les corrections et compléments suivants :

« Querido primo, me llamo Efrén Mauri Buzarra y al ver el arbol genealógico de MAURI CABANES, he comprobado que le faltaban unos datos, por si le sirven deayuda estos son:
1- Mi abuelo Vicente Mauri Cabanes murió en Barcelona.
2-René Mauri Alfonso esta casado con Ascension Buzarra Monreal.
3-Los Hijos delos anterires son:
.-Inmaculada Mauri casada con Justo Gomez (fallecido 1995) sus hijos son Silvia Gomez y Sandra Gomez.
.-Efrén Mauri casado con Silvia Martinez y sus hijos son Aitor Mauri y Sara Mauri.
Espero haberle servido de ayuda, me permito mandarle un abrazo por nuestro parentesco y darle las gracias por su trabajo en geneanet.org. »

Tu comprendras facilement qu'il s'agit d'un fils de René Mauri (un frère de ta grand-mère Joséphine 1915-1975) qui, bien que né en France en 1930, avait grandi en Espagne, d'où le fait que ta famille avait plus ou moins perdu sa trace. Le dernier contact devait dater de 1950 environ, lorsqu'ils étaient allés les voir à Logroño. Aline ne s'en rappelle pratiquement plus. Peut-être ton père en a-t-il un meilleur souvenir. Comme René Mauri et sa famille (contrairement à son frère Libertin qui était venu assez souvent en France) ne parlait que l'espagnol, les relations avaient peu à peu cessé. Voilà que nous nous sommes retrouvés. J'ai complété l'arbre avec les renseignements que Efrén Mauri m'a donnés et je lui ai proposé d'échanger des fichiers électroniques de photos pour que nous découvrions leurs visages…

D'ailleurs, pour que tu voies ce que nous sommes devenus, de mon côté, je te joins un fichier attaché autrans.jpg où figurent mes 5 enfants et mon père, que tu n'as pas dû revoir depuis les années 80 et qui se tient encore debout (et poursuit ses rédactions d'ouvrages d'histoire locale - son tome 10 est paru en août 2001) malgré ses 91 ans passés.

(...) Encore toutes mes amitiés,

Jean-Claude Autran

R2.

réponse rapide par manque de temps...

J'ai lu ton E-Mail à papa...

Il souhaiterais reprendre contact lui aussi...

Il sera à Six fours (...) à partir d'avril...

Tu peux prendre contact avec lui en ce moment à St Cyr l'école (...)

A bientôt Jean-Claude, et encore merci pour tes nouvelles !!!

PS: Tu ne sais faire que des garçon ?!?

Cordialement,

DA

Q3.

Bonjour Didier,

(...) Je voulais aussi te faire part des quelques progrès que j'ai accomplis en généalogie dans votre branche Agasse :

J'ai retrouvé les actes des parents de ton grand-père AGASSE René Gabriel Félix :

- AGASSE Marie-Félix, né le 14 janvier 1881 à Viterbe (Tarn)
. Profession : ouvrier fileur
. Demeurant à Saint-Paul Cap-de-Joux (Tarn) à l'époque de son mariage (1908)
. Décédé le 13 décembre 1914 au début de la guerre de 14-18
. Il était le fils de AGASSE François Amand, né vers 1854 et de AUSSAL Marie, née vers 1858
[Je ne sait pas pourquoi, ses parents étant apparemment bien français, il était né en Italie].
- AGASSE Marie-Félix a épousé RIVALS Mélanie Henriette le 18 juillet 1908 à Damiatte (Tarn)
- RIVALS Mélanie Henriette était née le 1° mars 1886 à Damiatte
. Profession : dévideuse
. Elle est décédée le 22 juin 1957 à Damiatte
. A noter que, veuve en 1914, elle s'était remariée en 1929 avec BONHOMME Achille (1871-vers 1955), que ton père a dû connaître dans son enfance.
- RIVALS Mélanie Henriette était la fille de RIVALS Victor (1846-) et de MASSOT Noémie Marie Cécile (1862-?)

Voilà tout ce que j'ai pu obtenir pour l'instant. Tu peux retrouver tout cela sur mon arbre Geneanet à l'adresse :

http://www.geneanet.org/geneweb/gg.php3?login=jcautran&lang=fr;m=N;v=agasse

Merci de m'indiquer si tu as pu rassembler des informations complémentaires sur l'une ou l'autre des branches de tes ascendants.

J'espère remonter un peu plus loin pour les AGASSE du Tarn car j'ai été contacté par un descendant d'une famille AGASSE de Saint-Paul Cap-de-Joux qui, lui, a retrouvé des AGASSE de ce village jusqu'en 1791. Peut-être y a-t-il un lien avec AGASSE Marie-Félix ci-dessus.

Par contre, j'ai adressé plusieurs fois des messages et courriers (en français et en anglais, puisque je n'écris pas l'espagnol) aux descendants MAURI d'Espagne qui avaient retrouvé la mention de leur famille sur mon arbre internet. Mais je n'ai jamais reçu la moindre réponse de leur part.

(...)

Jean-Claude Autran

Q4.

Bonsoir Didier,

(...) Je voulais aussi te faire part des quelques progrès que j'ai accomplis en généalogie dans votre branche Agasse :

J'ai retrouvé les actes des parents de ton grand-père AGASSE René Gabriel Félix :

- AGASSE Marie Félix, né le 14 janvier 1881 à Viterbe (Tarn) [Je ne connaissais jusqu'ici qu'une ville appelée Viterbe, en Italie, et je ne comprenais pas comment cet ancêtre AGASSE avait pu avoir son origine en Italie - Car j'ignorais qu'il y avait aussi un village appelé Viterbe dans le Tarn !]
. Profession : ouvrier fileur
. Demeurant à Saint-Paul Cap-de-Joux (Tarn) à l'époque de son mariage (1908)
. Décédé le 13 décembre 1914 au début de la guerre de 14-18.
. La fiche militaire mentionnant son décès est accessible sur internet sur les victimes de la guerre de 14 :
http://www.memoiredeshommes.sga.defense.gouv.fr (aller à la rubrique : morts de la guerre de 14-18, puis RECHERCHE, puis demander AGASSE Marie Felix (sans trait d'union), né le 14/01/1881)
. Il était le fils de AGASSE François Amand, né vers 1854 et de AUSSAL Marie, née vers 1858
- AGASSE Marie Félix a épousé RIVALS Mélanie Henriette le 18 juillet 1908 à Damiatte (Tarn).
- RIVALS Mélanie Henriette était née le 1° mars 1886 à Damiatte
. Profession : dévideuse
. Elle est décédée le 22 juin 1957 à Damiatte.
. A noter que, veuve en 1914, elle s'était remariée en 1929 avec BONHOMME Achille (1871-vers 1955), que ton père a dû connaître dans son enfance.
- RIVALS Mélanie Henriette était la fille de RIVALS Victor (1846-?) et de MASSOT Noémie Marie Cécile (1862-?).

Voilà tout ce que j'ai pu obtenir pour l'instant. Tu peux retrouver tout cela sur mon arbre Geneanet à l'adresse :

http://www.geneanet.org/geneweb/gg.php3?login=jcautran&lang=fr;m=N;v=agasse

Merci de m'indiquer à l'occasion si tu as pu, de ton côté, rassembler des informations complémentaires sur l'une ou l'autre des branches de tes ascendants.

Par ailleurs, j'ai adressé plusieurs fois des messages et courriers (en français et en anglais, puisque je n'écris pas l'espagnol) aux descendants MAURI d'Espagne (famille de l'oncle de ton père MAURI René) qui avaient retrouvé la mention de leur famille sur mon arbre internet. Mais je n'ai encore jamais reçu la moindre réponse de leur part.

Avec mon meilleur souvenir. Donne-moi, à l'occasion des nouvelles de ta famille et notamment de ton frère que je n'ai pas revu depuis son enfance.

Jean-Claude Autran


 

26 novembre - 4 décembre 2001 : Patronyme Autran en Dordogne

Q1.

Connaissez vous l'origine de votre nom ?

Ma mère est une Autran originaire de Dordogne.

En vous remerciant.

TM

R.

Bonjour,

Mes ancêtres Autran dans la période 1865-1910 étaient originaires de Marseille. Auparavant, ils se trouvaient à Barjols (Var), et avant 1825, ils se trouvaient au Cannet-du-Luc (Var).

Voir mon arbre généalogique au format Geneanet sur internet :

- soit par la rubrique Généalogie du site des oeuvres de mon père Marius Autran sur l'histoire de La Seyne sur Mer : http://jcautran.free.fr

- soit directement à l'adresse suivante : http://geneweb.geneanet.org/jcautran

A ma connaissance, du moins depuis le début du XIX° siècle, ma branche Autran ne comporte pas de membres ayant pu être originaires de Dordogne.

Vous aurez peut-être plus de succès en vous adressant aux quelques Autran vivant actuellement en Dordogne. En voici la liste (d'après l'ouvrage "les Autran du monde entier") :

Mme Brigitte AUTRAN
Bourg
24150 Couze Et St Front
 
M. Lucien AUTRAN
24150 Couze Et St Front
 
Mme Monique AUTRAN
29 bis avenue Président Wilson
24100 Bergerac
 
M. Pierre AUTRAN
Guillonie
24240 Rouffignac De Sigoules
 
M. Pierre AUTRAN
24440 Montferrand De Périgord

Meilleurs sentiments

Jean-Claude Autran

Q2.

Merci mille fois pour votre réponse, ainsi que les adresses. Je vous tiendrai au courant de mes découvertes . Meilleurs sentiments.

TM


 

9 novembre - 26 décembre 2001 : Patronyme Autran à Barjols

Q1.

Bonjour,

j'ai vu sur Généanet que vous aviez étudié votre patronyme sur la région de Barjols. Je suis à la recherche de AUTRAN Jean-Baptiste, né aux environs de 1816, vraisemblablement à Barjols (ou environs proches). Marié à Sardou Rosalie, il a eu au moins une fille AUTRAN Adeline (mon arrière grand-mère) née à Barjols le 24 dec 1859.

Peut-être l'avez-vous dans une branche collatérale qui n'apparaît pas dans votre fichier (nous sommes peut-être vaguement cousins) ?

Ca m'aiderait beaucoup car j'habite loin du midi (dans le 28) et ça complique pas mal mes recherches.

Merci d'avance

RP

R1.

Bonjour,

Voici ce que je sais du patronyme AUTRAN de Barjols (Var) :

J'ai bien des ancêtres AUTRAN nés à Barjols. Il s'agit de mon arrière grand-père AUTRAN Auguste (né à Barjols en 1853, mort à Marseille en 1918) et de son frère AUTRAN Édouard Philippe Clément (né à Barjols en 1856) [qui était le père de l'ancien acteur de théâtre et de cinéma Édouard AUTRAN dit "DELMONT"].

Mais ces deux frères AUTRAN nés à Barjols descendaient de AUTRAN Louis Adolphe, charron-forgeron à Barjols, mais qui n'était pas né à Barjols (il était né en 1825 au Cannet-du-Luc (Var) où son père AUTRAN Louis Pascal était maréchal-ferrant). C'est après son mariage en 1852 avec CARMAGNOLLE Désirée Zoë Magdeleine (qui, elle, était née en 1822 à Barjols) que AUTRAN Louis Adolphe était venu se fixer à Barjols. [Les informations précédentes se trouvent sur mon arbre qui est intégré à la base Geneanet]

Mes ascendants AUTRAN, au delà de Louis Adolphe, n'étaient donc pas de Barjols. D'ailleurs, ayant contacté les 3 familles AUTRAN vivant actuellement à Barjols, je n'ai pu établir aucun lien de parenté avec elles. Il n'y a donc certainement aucun lien direct avec AUTRAN Jean-Baptiste né vers 1816 que vous recherchez.

MAIS... (il y a parfois de curieux hasards), ayant contacté il y a 2 ans l'état-civil de Marseille, je suis tombé sur une employée nommée Marie-Rose AUTRAN (épouse BONNET), qui m'a dit descendre d'une famille AUTRAN de Barjols. Si je n'ai pu établir de lien entre ma famille et la sienne, il n'est pas impossible que cette dernière ait un lien avec un AUTRAN Jean Baptiste que vous recherchez.

Les actes que m'a communiqués Marie-Rose AUTRAN signalent, en effet, 2 AUTRAN Jean Baptiste, dont je n'ai pas les dates de naissance exactes, mais qui semblent nés au début du XIX° siècle dans la région de Barjols, et dont voici les filiations et les descendances que j'ai pu reconstituer :

1° branche possible :

AUTRAN Jean Baptiste Honoré Louis a épousé JEAN Thérèse Marie Alix :

- 1 fils : AUTRAN Lazare César Augustin Gracius Georges (né le 31 août 1852 à Barjols, jardinier, domicilié à Tourves (Var), décédé le 19 septembre 1931 à Marseille), qui a épousé le 27 avril 1886, à Tourves, ROQUEBRUN Joséphine Louise (née le 20 septembre 1864 à Chateauvert (Var), domiciliée à Tourves, décédée le 25 mars 1927 à Marseille).

Du couple AUTRAN x ROQUEBRUN, il y a 5 enfants, tous nés à Marseille (j'ai une copie du livret de famille) :

AUTRAN Marie-Rose Noëlie Louise Anaïs (1888 - ?)
AUTRAN Henriette Marie Césarine (24 septembre 1889 - ?)
AUTRAN Léon Marius Georges (22 juillet 1891 - 8 décembre 1974) (*)
AUTRAN François Édouard Théodore (19 mai 1893 - ?)
AUTRAN Désiré Marius Eugène (14 septembre 1895 - ?)

(*) le grand-père de AUTRAN Rose-Marie, employée à l'état-civil de Marseille

2° branche possible :

AUTRAN Jean Baptiste, cultivateur à Salernes (Var) a épousé SANS Marie Constans, domiciliée à Barjols (j'ai une copie de l'acte de mariage) :

- 1 fils AUTRAN Jean Baptiste Ferdinand (né en 1821 à Salernes (Var), cultivateur à Barjols), qui épouse le 20 novembre 1843, à Barjols, JEAN Marie Athalie, 15 ans, née vers 1828 à Barjols.

Je n'en sais pas plus. Pour en savoir davantage, il faudrait sans doute aller consulter les archives départementales à Draguignan. J'habite actuellement Montpellier et il se peut que j'aille un jour à Draguignan pour étudier mes ascendants du Cannet-du-Luc, mais je ne sais pas quand je pourrai.

Si vous souhaitez que je creuse cette recherche des AUTRAN de Barjols ou d'autres AUTRAN du Var, quand j'aurai l'occasion d'aller à Draguignan, confirmez le moi.

Espérant vous avoir été utile, et restant à votre disposition pour essayer de vous fournir d'autres précisions si les pistes des AUTRAN Jean Baptiste ci-dessus correspondent à ce que vous cherchiez.

Meilleurs sentiments,

Jean-Claude Autran

Q2.

Bonsoir et merci de votre réponse rapide. Il y a effectivement parfois des coïncidences troublantes. Des deux Autran que vous a communiqué l'employée d'état-civil, je retiendrais Jean Baptiste Honoré Louis, car en effet, c'est bien exactement la liste des prénoms du Autran que je recherche. Il se pourrait donc qu'après un veuvage ou un divorce après la naissance d'un fils en 1852 (Lazare, César, Augustin), il épouse en seconde noces Rosalie SARDOU (de douze ans sa cadette), dont il aurait mon arrière-grand-mère Adeline fin 1859. C'est de la généalogie-fiction, mais ça tient bien la route. Bref, même lieu, même époque, mêmes prénoms (et dans le même ordre !) ce n'est pas une certitude, mais c'est quand même une forte présomption.

Je serais donc très heureux si à l'occasion d'un voyage à Barjols vous pouviez lever le doute en retrouvant, par exemple, l'acte de mariage Autran-Sardou qui a du intervenir dans ce cas entre 1853 et 1858. Cela permettrait de commencer à remonter la piste de cette branche qui, comme la votre, n'est peut-être pas originaire de Barjols.

Si également vous aviez conservé les coordonnées de Marie-Rose Autran, je pourrais tenter d'entrer en contact avec elle pour tenter de définir s'il s'agit bien du "bon" Jean-Baptiste Honoré Louis.

Encore merci pour votre amabilité et cordiales salutations.

RP

R2.

Bonsoir,

Je suis heureux de vous avoir fourni une piste plausible pour la recherche de votre branche Autran de Barjols.

Je vous ai indiqué tout ce que je savais de Autran Jean Baptiste Honoré Louis, qui est donc l'arrière-arrière grand père de Autran Rose-Marie. Je peux cependant vous adresser en document attaché la première page scannée du livret de mariage (à Tourves, Var) de son fils Autran Lazare César en 1886, qui mentionne bien le nom des parents de ce dernier (à noter que la mère apparaît être décédée avant le père, qui était encore vivant en 1886) et sa naissance à Barjols le 31 août 1852.

Je note votre demande d'information sur le mariage Autran-Sardou entre 1853 et 1858. J'essayerai d'obtenir cette information (mais je ne peux pas aujourd'hui vous garantir à quelle date précise il me sera possible de me rendre aux archives du Var).

En attendant, vous pouvez contacter de ma part Marie Rose Bonnet (née Autran) à son adresse professionnelle : (...)

Peut-être a-t-elle rassemblé de nouvelles informations sur ses ancêtres aux archives du Var, ancêtres qui seraient donc ainsi également les vôtres.

Cordialement,

Jean-Claude Autran

Q3a.

Merci pour votre aide. J'espère, et je pense, que la piste est bonne ! En effet, je vois sur l'acte de mariage de Lazare qu'il s'agit de feu Jean Thérèse .... Ça conforte pour l'instant l'hypothèse du remariage de Autran Jean baptiste Honoré Louis.

Madame Bonnet m'en apprendra sans doute plus d'ici peu.

Cordialement,

RP

Q3b.

Bonjour,

vous vous souvenez sans doute de nos contacts où vous m'avez fait part de vos informations et où vous m'avez mis en relation avec Mme Bonnet, de Marseille.

Grâce à l'aide d'un internaute de Draguignan qui a fait moult déplacements aux archives départementales la situation a bien évolué.

AUTRAN Jean Baptiste Honoré Louis est né à Salernes le 21 jan 1816. Il a d'abord épousé JEAN Thérèse (vous connaissez la suite): c'est la branche de Mme Bonnet.

Devenu veuf en 1855, il épouse SARDOU Rosalie, de qui il aura au moins deux filles, dont une Adéline est mon arrière grand-mère. Je suis donc "demi-cousin" si vous me passez l'expression, avec Mme Bonnet. C'est bien une belle coïncidence.

Mon correspondant de Draguignan doit m'adresser par courrier le détail de ce qu'il à trouvé. Je connaîtrai alors les parents de JB Honoré Louis.

Une deuxième coïncidence serait que ce soient les AUTRAN Jean Baptiste et SANS Marie dont vous détenez l'acte de mariage, mais bon ! Faut peut-être pas trop en demander à la providence !

Cordialement

RP

Q3c.

Re bonjour,

je viens de recevoir les photocopies des actes que m'a communiqué mon correspondant de Draguignan. Je n'osais pas y croire et pourtant! D'après les actes de mariage de AUTRAN Jean Baptiste Honoré et de Jean Baptiste Ferdinand, il ne fait aucun doute que les parents de Jean Baptiste Honoré sont bien AUTRAN Jean Baptiste et Marie Constans. Je suis donc très intéressé par l'acte de mariage de ces deux derniers que vous m'avez dit détenir.

Je serais très heureux si vous pouviez me faire parvenir d'ores et déjà par mail les premiers renseignements et me communiquer ensuite une copie, soit par mail si vous avez la possibilité, ou par courrier.

Merci d'avance,

Cordialement

RP

R3.

Re bonjour,

Je suis très heureux que vos recherches aient pu progresser.

Je vous adresse ce jour par courrier les copies :

1) de l'acte de mariage : Jean Baptiste Ferdinand AUTRAN x Marie Athalie JEAN, du 20 novembre 1843 à Barjols.

Il est écrit dans cet acte que Jean Baptiste Ferdinand AUTRAN est le fils de Jean Baptiste AUTRAN et de Maris CONSTANS

2) du livret de famille de Lazare AUTRAN (arrière grand-père de Marie-Rose BONNET) et de Joséphine ROQUEBRUN.

Il est écrit dans ce livret que Lazare AUTRAN est le fils de Jean Baptiste Honoré Louis AUTRAN et de feue Thérèse Marie Alix JEAN.

Je n'avais jamais bien compris le lien éventuel entre ces 2 AUTRAN qui avaient chacun épousé une demoiselle JEAN.

D'après ce que vous me dites, si les parents de AUTRAN Jean Baptiste Honoré sont AUTRAN Jean Baptiste et CONSTANS Marie, cela semble indiquer que AUTRAN Jean Baptiste Honoré et AUTRAN Jean Baptiste Ferdinand sont deux frères qui auraient épousé (probablement) deux soeurs JEAN. Ai-je bien compris ?

Cordialement,

Jean-Claude Autran

Q4a.

Bonjour, j'ai bien reçu votre envoi dont je vous remercie. Je viens de mettre à la poste l'acte de mariage de Jean Baptiste Honoré Louis et de JEAN Thérèse, qui fait bien ressortir que les parents de JBHL et de JB Ferdinand sont bien les mêmes. Vous trouverez également dans l'enveloppe l'acte de naissance de Joseph Honoré. Vous verrez alors apparaître au niveau des témoins un troisième frère (également prénommé joseph honoré).

J'en suis là pour l'instant, dans l'attente de trouver quelques renseignements sur le couple AUTRAN - CONSTANS.

Encore merci pour votre aide.

Cordialement

RP

Q4b.

Bonjour,

effectivement, il y a un petit mystère quand au père de Jean marie Athalie. Pourquoi est-elle considérée comme fille mineure de Joseph Blanc ? Un cas d'adoption peut-être ?

Cordialement

RP


 

22-31 octobre 2001 : Généalogie Martinenq de La Seyne-sur-Mer

Q1. (à HM)

Bonjour,

Vous savez certainement que je travaille depuis plusieurs années à un arbre généalogique de ma famille (patronyme Autran), qui englobe un maximum de membres des branches apparentées.

Ce message est pour vous informer que cet arbre (qui renferme 750 individus) est maintenant consultable sur internet sous le format professionnel Geneanet :

- soit via l'adresse du site des oeuvres de mon père Marius Autran sur l'histoire de La Seyne sur Mer : http://jcautran.free.fr

- soit directement à l'adresse suivante : http://www.geneanet.org/geneweb/gg.php3?login=jcautran

Sachez donc que certains possesseurs de votre patronyme Martinenq figurent dans l'une des branches de cet arbre, mais sans mention de date de naissance (la date de naissance ne pouvant être légalement diffusée sur internet que pour les ancêtres nés avant l'année 1900).

Je vous engage à consulter cette base généalogique et à la faire connaître aux autres membres de votre famille, à ceux dont je ne possède pas ni l'adresse, ni l'adresse électronique.

Naturellement, selon la loi informatique et libertés, chacun a le droit de demander à être retiré de cette base. Si vous avez des remarques à formuler ou des corrections à apporter, contactez le propriétaire de cette base à :

Avec mes meilleurs sentiments.

Jean-Claude Autran

R.

Bonsoir,

Tout d'abord merci pour votre lettre, site clair et limpide, je vous envoie dans l'ordre l'adresse de mon propre Site ainsi que celle de celui de l'association qu'on vient de créer sur Sète:

http://www.multimania.com/hmartinenq et cgsbt@free.fr

Toute remarque constructive serait la bienvenue !

Pour ce qui est de mon ancêtre le plus lointain j'ai vérifié cet été aux AD du Var qu'un mariage a bien eu lieu en 1642 entre Louis Martinenq et Anne Bernard à Six-Fours mais l'acte lui même est manquant.

Les Terriers ne me permettent pas de déterminer avec certitude les parents, Louis est certainement fils d'André lui même fils de Berrnard.

Le Notaire est je pense Mtre Lieutaud et j'avais photographié deux décès dans les B.M.S à partir de 1670 d'un Bernard et d'un Louis mais ils sont inexploitables.

Seul un testament que je n'ai pas trouvé pourrait m'aider ; je joins une fiche, ici aussi toute idée sera exploitée.

 

Par avance merci

HM

Fiche individuelle de Louis MARTINENQ

Numéro Sosa : 1 024

Louis MARTINENQ est né vers 1617 à Six-Fours (83).

Il est l'enfant légitime d'André MARTINENQ, âgé de 36 ans environ, et de Honorade DANIEL, âgée de 35 ans environ.

Il sera Marinier "Consul".

Il épouse Anne BERNARD, l'enfant légitime de Jaume BERNARD et de Marguerite BEAUSSIER, en 1642 à Six-Fours (83). Il est alors âgé de 25 ans environ. Elle a 21 ans.

(A.D.V)

Ce couple aura huit enfants :

- Marguerite
- Jacques
- Marie
- André
- Anthoine
- Barthelemy
- Clere
- Anne

Le 16.2.1675 les propriétés de Jaume Bernard hoir d'Honoré passent à Louis Martinenq époux d'Anne Bernard.

Il est reçu le 1.6.1675 par Pierre Denans notaire, époux de Suzanne Martinenq, il représentait la communauté de Six-Fours à propos de la construction de Fortifications.

Avant 1659 meurt son père, André MARTINENQ.

Le lundi 12 octobre 1671 meurt sa mère, Honorade DANIEL, à l'âge de 89 ans. Louis a 54 ans environ.

Louis MARTINENQ meurt entre 1678 et 1700.

Présente avec André Daniel et Pierre Cottelenq, Consuls, la quittance reçue par Pierre Denans, Notaire, le 1.6.1675.

L'affaire remonte à un droit d'utilisation d'eaux pluviales pour alimenter un bassin à "Aiguilles" .

Le droit ayant lui même été donné au vu de l'arrêt du conseil d'état du 23.6.1666.

Il a assisté à la constitution de la Flotte des " Galères" qui de 1680 à 1748 sillonnèrent le littoral.

Il mourut à l ' époque où ces bâtiments prenaient la mer avec à bord des petits et arrières petits enfants, notamment sur les "Pink, garde-côtes" qui faisaient partie de cette Flotte


 

19 septembre 2001- 18 mars 2005 : Généalogie des Curet et Mabily à La Seyne-sur-Mer (1)

Q1. (à JLC)

Cher Monsieur,

J'ai été très heureux de pouvoir converser avec vous, la semaine dernière, au sujet de la généalogie des CURET.

J'admire le travail que vous avez accompli sur votre site généalogique et j'ai commencé de compléter le mien (qui est pour l'instant sous un format beaucoup moins professionnel) à partir de certaines informations sur les Curet et les MABILY. Vous trouverez d'ailleurs ci-joint le fragment d'arbre qui relie la branche HERMITE-MABILY de mes ancêtres, à la vôtre.

1. Un point m'a toutefois surpris dans votre arbre, au niveau des MABILY qui descendent d'Esprit Bonaventure MABILY (1786-1865) En effet, votre arbre n'en signale qu'un : Jean-Louis MABILY (1872-1878), le père des 2 filles MABILY qui ont épousé des CURET.

À ma connaissance, Jean-Louis MABILY n'était pas le seul enfant d'Esprit Bonaventure MABILY ; j'en connais deux autres :

- MABILY Joseph Marie Bonnaventure (1820-1887), père du boulanger Victor MABILY (1864-1943), qui a exercé longtemps à La Seyne, rue Carvin, dans la maison même qui était l'hôtel de ville avant 1847.

- MABILY Victoire Élisabeth Hortense (1825-1897), mon arrière-arrière grand-mère, qui a épousé Sauveur HERMITE.

Vous trouverez ci-joint les copies de leurs actes d'état-civil, indiquant bien qu'ils sont bien, comme Jean-Louis MABILY, les enfants de MABILY Esprit Bonaventure et de AYCARD Marie Victoire.

2. Autre point, concernant Alexandre TESSIER, sur lequel je vous avais questionné au téléphone. Je dispose (copie ci-jointe) d'un extrait de son acte de mariage à La Seyne (11 novembre 1899) avec Marie Clémentine CURET. Cet acte, indique son lieu de naissance (Laruns) et le nom de ses parents (ce que votre arbre n'indique pas), et aussi une date de naissance (13 octobre 1873) qui n'est pas celle de votre arbre (1864). Je reste donc dans l'incertitude sur Alexandre TESSIER car la tombe Curet-Mabily de La Seyne porte le nom d'un Alexandre Tessier (1864-1909), date de naissance qui correspond à celle de votre arbre, alors que la date de décès n'est pas celle du naufrage de son navire (1916). S'agit-il d'un autre Tessier ? (le corps d'Alexandre TESSIER n'ayant certainement pas été retrouvé pour être inhumé à La Seyne). D'autant que la tombe indique aussi un autre TESSIER (1931-1931) dont je ne vois pas la parenté avec la descendance TESSIER-CURET. Enfin, vous indiquez dans la fiche d'Alexandre TESSIER « coulé à bord de l'Amiral Charnier ». Je pense que le navire s'appelait « l'Amiral Charner », du nom de Charner, marin français (1795-1869), nommé Amiral en 1864.

3. Dernier point, vous trouverez également ci-joint des copies de très vieilles photos de famille (vers 1870-1880). L'une est celle d'un CURET, apparemment officier de marine. Peut-être pourrez-vous me dire s'il s'agit de l'un de vos ancêtres, Jules ? ou Jacques ? Une autre est annotée MABILY. Je n'ai aucune idée de quel MABILY il s'agit. Serait-ce Jean-Louis ? D'autres photos n'ont aucune identification, mais comme elles étaient classées avec les 2 précédentes, peut-être, sont-elles celles d'ancêtres apparentés aux CURET ou aux MABILY. Si par hasard ces visages vous disaient quelque chose, je serais heureux que vous m'en informiez.

Voilà ce que je voulais vous dire, en m'excusant d'avoir été un peu long. Je serais heureux de recevoir vos commentaires à l'occasion.

Vous en remerciant à l'avance, recevez, cher Monsieur, l'expression de mes meilleurs sentiments.

Jean-Claude Autran

Copie : Monsieur AC, La Seyne

PS. L'adresse du site internet que j'ai créé pour y mettre, en ligne, l'oeuvre intégrale de mon père, Marius AUTRAN, sur l'histoire de La Seyne (et dans lequel je compte prochainement rajouter mon arbre généalogique) : http://jcautran.free.fr

R1a.

Monsieur,

Je vous remercie pour votre courrier, venant assez rarement dans le Midi, je n'ai pas beaucoup fait de relevé au 19 siècle. Je complète ma généalogie avec vos données.

Pour Alexandre Tessier j'avais pris les dates de la tombe Curet-Mabily en pensant que la date de sa mort était fausse, Alexandre étant porté disparu (sa femme a pensé toute sa vie qu'il était encore vivant).

Remi Tessier le fils d'Alexandre a eu 4 garçons dont un mort en bas âge, c'est peut être lui qui est enterré.

Pour l'Amiral Charner vous avez sûrement raison, j'ai eu cette information par voix orale.

Pour les photos je pense que c'est Jules Étienne Clément, mon père à un tableau fait à Hong Kong en 1975 qui lui ressemble. A part ce tableau je n'ai aucun portrait de famille, même pas mes grand-parents. Alain Curet pourra peut être vous répondre.

Cordialement,

JLC

R1b.

Bonsoir,

J'ai mis sur mon site tous les dépouillements de La Seyne Six-Fours et Ollioules que je possède avec une recherche chronologique et par patronyme (hommes et femmes)

Cordialement

JLC

Q2.

Cher Monsieur,

Vous vous souvenez sans doute des contacts que nous avions eus il y a quelques mois sur des questions de généalogie des Curet et des Mabily.

Je fais actuellement une recherche exhaustive de l'origine des noms de rues de La Seyne sur Mer et je m'interroge sur l'origine de la rue Louis Curet. D'après les livres de mon père, il s'agissait de l'un des propriétaires des premiers chantiers de construction navale (dans la période précédant la création des Forges et Chantiers). Mon père indique aussi qu'au début du XXe siècle ses parents connaissaient bien Mademoiselle Caroline Curet, « héritière de toute cette famille de constructeurs, et qui anima la Navale seynoise jusqu'au début de la guerre de 1914-1918 ».

Je n'ai pas trouvé, dans votre arbre généalogique de Mlle Caroline Curet. J'ai trouvé d'autre part un Louis Joseph François Curet (1810-1888) qui pourrait correspondre au constructeur de bateaux dont une rue porte le nom. Mais je n'en suis pas du tout certain.

Auriez-vous, je vous prie, un élément de réponse à mes questions (Caroline Curet et Louis Curet, constructeurs de bateaux) ? Savez-vous s'ils étaient apparentés à vos ancêtres Curet ? J'aurais bien aimé, dans ce cas, avoir une ou deux phrases de biographie sur eux en vue d'enrichir mon "lexique des rues de La Seyne".

Je vous en remercie à l'avance.

Cordialement,

Jean-Claude Autran

R2a.

Bonsoir,

Mon homonyme qui est un Monsieur de 85 ans me dit qu'il descend de :

3-0491 Mariage Ma 08-11-1763
HH CURET Jean Louis S calfat / La SEYNE / / o --1733
PH + André
MH CURET Anne
FF ROUBIN Claire S / La SEYNE
PF Joseph S
MF MOUSQUET Marie Anne
T1 DANIEL Augustin S capitaine
T2 LOMBARD Roch S écrivain
T3 MOUSQUET Louis S menuisier
HH dit "l'Amourié"; émigre en 1793 à la chute de Toulon (HlS p.390)
HH 1807 anc. cap. marin 74a (o son petit fils Louis Michel)
-----------------------------------------------------------------------------
7-0369 Naissance Di 16-09-1781
NN M CURET Jean Louis André Nicodème né depuis : 1 jour
PN Jean Louis S capitaine de mer
MN ROUBIN Claire
PA BAUSSAN André S
MA OLIVIER Anne Rose S
NN émigre avec son père après le siège de Toulon en 1793 (HlS p.390)
NN dossier aux Archives de la Marine à Vincennes
Mariage avec BARRALLIER Agnès Marie Joséphine / Décés le 06-02-1819 à 99400-Les CAYES (dép. du SUD) HAÏTI
-----------------------------------------------------------------------------
1-0091 Décès Je 09-02-1815 Registre: AD
DF M CURET Jean Louis M 82 capitaine / La SEYNE (dom. rue du Port)
PD + André
MD + CURET Janne
CD ROUBIN Claire
-----------------------------------------------------------------------------

Ce Jean-Louis Curet est dans 6 naissances dit naviguant ou capitaine mais jamais constructeur.

Dans les naissances de la Seyne je n'ai pas trouvé de Caroline.

Le problème reste entier

Cordialement

JLC (http://membres.lycos.fr/jlouiscuret)

R2b.

Bonsoir,

Je vous envoie l'ascendance de Caroline Curet

C. Étienne x MARTINENQ Marguerite
!
C. Henric (laboureur) x SF 10-10-1698 THOMAS Anne
!
C. André (naviguant) x LS 10-1-1732 PICHAUD Élisabeth
!
C. Jacques (calfat) x LS 11-10-1763 COGOLIN Magdeleine
!
C. Joseph (calfat) x LS 24-7-1792 COLLE Victoire
C. Jacques Honoré (1770+1844)(Me calfat à 72F pension à 450F) x LS 27-8-1794 BOURGUIGNON Victoire Magdeleine
!
C. Jacques Victor (1804+....)
C. Jacques Barthélemy (8-12-1807+1-5-18871) (constructeur de navires) x LS 11-6-1832 EMERIC Marie Françoise
!
C. Louis Barthélemy Marius (13-4-1835+5-1-1880) (constructeur) célibataire
C. Marie Louise Caroline (5-11-1839+17-12-1909)

Elle a dirigé le dernier chantier naval traditionnel de la Seyne; situé à gauche du port à l'emplacement du jardin public; qui a été vendu en 1911 aux FCM qui l'a cédé à la ville (GAIGNEBET - Les chantiers de constructions navales de la Seyne) (HlS p796).

Elle achète au cimetière de LS la concession no 699 le 3-6-1881 au nom et par procuration de Louis Curet fils.

Le Louis Curet de la rue pourrait être Louis Barthélemy Marius ?

JLC

Q3.

Bonjour,

Merci beaucoup pour l'ascendance des Curet constructeurs de navires à La Seyne.

C'est tout à fait ce que je cherchais (notamment pour l'origine du nom de la rue Louis Curet), et que les historiens locaux ne semblaient pas avoir pu expliquer avec précision.

En effet, même Louis Baudoin (je ne sais pas si vous avez son Histoire de La Seyne de 900 pages) se limite à dire à propos de la rue Louis Curet "nom d'un ancien constructeur naval seynois qui appartenait à une des plus anciennes familles du pays".

Il est très probable qu'il s'agisse de Louis Barthélemy Marius Curet (1835-1880), donc disparu assez jeune.

Il semblerait donc bien que la direction de son chantier naval ait alors été reprise par sa soeur cadette Marie Louise Caroline Curet, jusqu'à sa mort en 1909. Cela cadre bien avec la mémoire familiale puisque mes grands-parents affirmaient avoir connu une Mademoiselle Caroline Curet qui dirigeait le chantier au tout début du siècle.

[N.B. On trouve bien dans le recensement de La Seyne de 1901, demeurant au n° 25 Quai Regonfle : « Caroline Curet, 62 ans, Chef de famille, Constructeur de navires, Patron »].

Je ne connaissais pas la concession 699 du cimetière et j'essayerai donc d'aller la trouver lors de ma prochaine visite à La Seyne.

Merci encore pour toutes ces informations et tout ce travail accompli.

Cordialement,

Jean-Claude Autran

R3a.

Bonsoir,

Deux ans après ma dernière version, je viens de mettre à jour mon site.

Environ 15 000 actes de plus.

Mon serveur Lycos ex Multimania ne permet plus de télécharger les fichiers, il faut que je trouve un autre hébergement, en attendant je peux vous les transmettre directement.

Merci d'avance de me signaler les problèmes.

J'attend toutes vos suggestions et critiques.

+---------------------------------------------------------------------------
| Jean-Louis CURET (Paris)
| * sur mon site: http://membres.lycos.fr/jlouiscuret/ la version 2.4 du 15-8-03
| - les Curet en Provence
| - BMS d'Ollioules, La Seyne et Six-Fours (Var), 40 000 actes
| * sur GeneaNet ma généalogie: http://geneweb.geneanet.org/jlouiscuret
+---------------------------------------------------------------------------

R3b.

Bonsoir à tous,

La version 2.5 de mon site est disponible

Elle comporte environ 9000 relevés de la Seyne de plus que la 2.4 du 20-8-03

Amitiés

+---------------------------------------------------------------------------
| Jean-Louis CURET (Paris)
| * sur mon site: http://membres.lycos.fr/jlouiscuret/ la version 2.5 du 20-6-04
| - les Curet en Provence
| - BMS d'Ollioules, La Seyne et Six-Fours (Var), 50 000 actes
|*Sur GeneaNet
| - mon arbre http://gw.geneanet.org/jlouiscuret
+---------------------------------------------------------------------------

R3c.

Bonjour,

La nouvelle version de mon site est en fonction depuis quinze jours.

Index des noms des cujus, de leurs parents et des parrains et marraines à Ollioules, La Seyne et Six-Fours

Nouvelle struture des fichiers (format ".txt") et de enregistrements (groupes d'informations).

Nouvelles informations : notes à chaque groupe d'informations, numéro de folio, code modification du nom, naissance gémellaire, titre, date naissance pour les époux, lieu d'origine pour les témoins,

Ollioules, décès de 1750 à 1753

La Seyne, naissances de 1793 à l'an VI, vérifiées à partir des actes avec qq filiation

La Seyne, décès de 1652 à 1659, 1754 à 1766, 1775

Toutes les pages du site, actes, tables, familles et lieux ont été régénérés

La prochaine pour le T3 2005

Amitiés

JLC

Q4.

Faisant des recherches sur ma famille HERRET. J'ai trouvé votre adresse sur geneanet, j'ai constaté que vous aviez une Brigitte HERRET mariée avec Alexandre Pierre Henri TESSIER Je vous serai reconnaissant si vous pouviez me donner d'autres renseignements.

Vous pouvez me contacter

D'avance merci.

RH

R4.

Bonjour,

Je possède malheureusement très peu d'information sur le patronyme HERRET qui est une branche très périphérique de ma famille et sur laquelle je n'ai pas fait de recherche particulière.

J'ai seulement noté le nom de Brigitte HERRET (née à Laruns, 64400) qui apparaît sur l'acte de mariage d'Alexandre TESSIER (né aussi à Laruns, le 13 octobre 1873) et de Marie-Clémentine CURET, mariage à La Seyne-sur-Mer, le 11 novembre 1899. Mais je n'ai ni la date de naissance exacte de Brigitte HERRET (on peut l'estimer aux environs de 1850), ni sa date de décès.

Ma famille est en effet apparentée aux CURET, dont une des filles avait épousé cet Alexandre TESSIER (fils de Alexandre Pierre Henri TESSIER et de Brigitte HERRET). Bien qu'il s'agisse d'une branche éloignée, Alexandre TESSIER avait longtemps laissé un souvenir vivace dans ma famille puisqu'il avait fait une belle carrière d'officier de Marine, et qu'il était tragiquement disparu à 41 ans, le 8 février 1916, sur le croiseur-cuirassé français Amiral Charner (escadre Française du Levant qui soutenait les opérations anglaises de Gaza et Jeffah, puis sur Haïffa et Beyrouth), torpillé (au large de Beyrouth) par un sous-marin allemand U21.

C'est au cours d'une recherche de l'acte de mariage d'Alexandre TESSIER que j'avais retrouvé le nom de sa mère, Brigitte HERRET. Mais je ne sais malheureusement rien de plus.

Cordialement,

Jean-Claude Autran


 

28 juin 2001 - 5 juillet 2011 : Patronymes Merle, Vial, Sabbatier

Q1.

Bonjour Jean Claude,

(...) Je vais avoir le temps de mettre sérieusement le nez dans l'état-civil de la Seyne, et faire mon profit de toutes tes indications. La parenté dont je parlais était évoquée par ma grand mère, mais j'étais enfant, et je ne sais pas à quoi elle se référait, sinon à la lignée maternelle Vial de son mari.

(...) Amitiés

RM

R1a.

Bonjour René,

Je te confirme que je passerai certainement à La Seyne cet été, mais seulement en août (approximativement entre le 10 et le 20 août). Malheureusement, je ne pourrai pas travailler aux archives de La Seyne qui sont apparemment inaccessibles en août. Peut-être celles de Toulon sont elles ouvertes (je dois encore y poursuivre quelques recherches sur mes ancêtres Gautier).

Jean-Claude Autran

R1b.

Bonjour René,

Un bref passage aux archives de L'état-civil de La Seyne m'a permis d'élucider partiellement la question plusieurs fois évoquée de la parenté entre nos deux familles.

Sur l'acte de mariage d'un des oncles Martinenq de ma grand-mère (Martinenq Napoléon Roi, dit "Marius", le 25 janvier 1888, mariage avec Baptistine Euphrasie Audibert), il est indiqué parmi les témoins :

- Laurent Merle, ajusteur, 32 ans, cousin de l'époux
- Ferdinand Vial, menuisier, 22 ans, cousin de l'époux

Notre parenté serait-elle alors double ? Par les Merle et par les Vial ??

1) Laurent Merle : Dans les tables décennales 1853-1862, je n'ai pas pu retrouver d'acte de naissance de Laurent Merle (il ne serait pas né à La Seyne). J'avais pourtant lu dans la biographie de ton père que :

" Son arrière-grand-père y exerça le métier de charpentier (aux FCM).

Son grand-père Laurent y fut outilleur. Les plus anciens de nos concitoyens l'ont connu vers la fin de sa vie comme concierge du patronage laïque établi avant la guerre sur l'emplacement de la Mairie sociale, rue Renan. Son père, Antonin, passa lui aussi la majeure partie de sa vie parmi les constructeurs de navires comme chef-ouvrier à l'atelier de serrurerie".

As-tu des précisions sur ton arrière grand-père Laurent, confirmant qu'il s'agit ou non celui mentionné comme cousin des Martinenq ?

2) Ferdinand Vial : J'ai pu facilement retrouver que Ferdinand Laurent Victor Vial, né le 23/12/1866 à La Seyne était le fils de Etienne Pierre Ferdinand Vial, charpentier, 31 ans (donc né vers 1835, à La Seyne) et de Anne Agathe Antoinette Alexandrine Sabbatier, son épouse, habitant 18 rue Beaussier.

Cette dernière, née le 23/2/1835 à La Seyne, était donc la soeur de mon arrière-arrière grand-mère Marie-Anne Joséphine Sabbatier (1836-1908), qui habitait aussi rue Beaussier, et avait épousé Ferdinand Honoré Martinenq, avec qui elle avait eu 9 enfants (voir mon arbre généalogique sur Geneanet), dont mon arrière grand-mère. Voilà pourquoi Ferdinand Vial était cousin germain de ces 9 enfants Martinenq.

[A noter encore que les ascendants de ces deux soeurs Sabbatier étaient Antoine Etienne Sabbatier, quartier-maître de manoeuvre, né vers 1818 et Célestine Catherine Voltaire, née vers 1822].

Je ne connais plus ensuite la descendance vers ta grand-mère. J'ai cru comprendre qu'elle épousé un Vial. Ce serait alors un fils (ou un neveu ?) de Ferdinand Vial, qui serait né vers 1885-90. Mais là, tu as sûrement tous les éléments pour raccrocher ta généalogie avec ce que je t'ai indiqué sur les Sabbatier et Vial.

A bientôt,

Amitiés.

Jean-Claude Autran

Q2.

Bonjour Jean-Claude

Mon arrière grand-père Laurent MERLE est né à Toulon le 11 septembre 1855.

La famille est venue de Vaucluse au début du siècle (serruriers de père en fils, en ville et à l'arsenal). Son père quitte Toulon pour venir travailler aux Chantiers de La Seyne, où il se fixe.

Laurent grandit donc à La Seyne, entre à son tour aux Chantiers. Il épouse Célestine Joséphine VIAL, née le 29 août 1859, qui est la fille de Etienne Pierre Ferdinand VIAL, charpentier, né à Ollioules le 31 juillet 1834, et de Anne Agathe Antoinette Alexandrine SABBATIER, née le 22 février 1835 à La Seyne.

Donc Ferdinand Laurent Victor VIAL est est bien le jeune frère de l'épouse de Laurent MERLE, cousine des enfants MARTINENQ.

Par contre, du côté des parents de Laurent, je ne vois pas d'interférence directe avec la Seyne, mais avec Toulon, Bandol...

C'est donc le chaînon VIAL - SABBATIER qui est le bon.

A bientôt

Amitiés

RM

Q3. (1er juillet 2011)

Bonjour,

Est-ce que clotilde VIAL, née vers 1844 à ? mère de  Léon et Claude Joseph VIAL ayant vécu à Paris et Aubervilliers pourrait faire partie de cette généalogie.

Merci

IVS

R3.

Bonjour,

J’ai bien reçu votre message, mais je  crains de ne pas pouvoir vous apporter de précision.

Je n’ai fait que  peu de recherches autour du patronyme VIAL, qui est assez périphérique dans ma  généalogie familiale. De plus, le patronyme VIAL était assez répandu à La  Seyne-sur-Mer et dans les villages environnant au XIXe et au début du XXe  siècle (une vingtaine de VIAL à La Seyne au recensement de 1906).

Parmi  ceux-ci, les porteurs du patronyme VIAL de ma famille étaient tous nés à La Seyne ou à Ollioules et n’ont, semble-t-il, jamais quitté ces communes où ils étaient menuisiers, charpentiers, tuiliers, etc.

Je regrette donc de ne  rien vous apporter à propos d’un éventuel lien avec des VIAL qui auraient vécu  à Paris et Aubervilliers.

Bien cordialement à vous.

Jean-Claude  Autran

Q4.

Merci pour votre réponse,

Bien cordialement,

IVS


 

17 avril 2000 - 1er décembre 2006 : Les patronymes Autran ou Autrán dans les pays de langue espagnole

Q1.

Estamos interesados en saber cual es el nivel de parentesco que tenemos.

Ya que sabemos que el apellido Autrán procede de una sola raíz y queremos además de reencontrar la familia, completar el árbol genealógico familiar.

Nosotros somos de Cuba descendientes de mi abuelo Manuel Autrán de Cantabria España.

Cualquier información por favor dirigirla a esta dirección de E-Mail <carmona@cupet.minbas.cu>

Mi nombre es Manolo.

R1.

Désolé de ne pas savoir écrire en espagnol.

Je crois comprendre que vous recherchez des origines de votre famille Autrán en Espagne.

J'ai moi-même effectué quelques recherches généalogiques de mon patronyme Autran, qui est très répandu dans le Sud-est de la France (il y a plusieurs centaines de Autran dans les Bouches-du-Rhône et le Var. Mais les seuls de mes ancêtres que j'ai pu identifier étaient originaires du Var. Je ne connais aucun de mes ancêtre en Espagne. D'autre part, je ne sais pas si les orthographes Autran et Autrán ont réellement la même origine.

Je sais aussi que mon père possède un livre "les Autran dans le monde" que j'essayerai de consulter. Je vous contacterai de nouveau si j'y trouve un élément qui pourrait vous aider.

Bien cordialement,

Jean-Claude Autran

Q2.

Jean discúlpame también por no saber escribir en tu idioma pero bueno con el hecho de que entendamos lo que se escribe cada uno permite establecer esta comunicación. Creo que debemos mantener el contacto y sobre todo despejar donde convergen nuestras familias por que si de algo estamos seguros es que proceden de una sola raíz. Por lo pronto te cuento que tenemos localizada la descendencia más lejana en la persona de Chiprian Autrán, procedente de Francia, se instala en España a partir del cumplimiento de una misión que le encomienda la Armada Francesa de responsable de la construcción de Navío que se bautizó con el nombre de "Real Felipe" muy famoso en su época pues revolucionó el numero de canones posibles en un navío así como su disposición. De allá para acá, tenemos muchas partidas y certificados, tanto de nacimientos, como de matrimonios, como de defunción. Tendré que esperar al próximo fin de semana; que pueda viajar a Cienfuegos, que de hecho te digo que es una provincia en el centro de Cuba, donde está radicada mi familia, para entonces consultar algunas cosas más con mi madre que se llama Amparo.

Espero que comentes estas comunicaciones con los tuyos también y te ayuden a incursionar más en el tema.

Yo trabajo en Ciudad de la Habana, en la Casa Matriz de CubaPetróleo (CUPET)

Bueno, como te dije mantendremos el contacto.

saludos Manolo.

R2.

Cher ami,

Suite à votre dernier e-mail concernant une recherche de vos origines en Espagne, je vous adresse ci-dessous le résultat des recherches que j'ai effectuées sur le patronyme "Autran" en Espagne, à partir d'un petit livre qui rassemble un certain nombre d'adresses de "Autran" dans le monde.

Ce livre n'indique que 3 "Autran" en Espagne. Si vous ne connaissiez pas encore leur existence, vous pouvez essayer de leur écrire pour connaître leurs origines et remonter peut-être aux vôtres :

Sr. Fernando Autran
J Sebastian Bach 12 2 2
08021 Barcelona
 
Sr. Jose Antonio Autran
Bolivia 6 5 B
47014 Valladolid
 
Sr. Ignacio Autran
Av Republica Argentina 41 5 C
24004 Leon

Espérant vous avoir été utile,et vous souhaitant bonne chance dans la poursuite de vos recherches, recevez, Cher ami, l'expression de mes meilleurs sentiments.

Jean-Claude Autran

Q3.

Hola,mi nombre es Martin Lopez Autran y no sabia que habian mas Autran,mis abuelos vinieron de Espana,yo soy tercera generacion,mi abuelo por parte materna se llamaba Basilio Autran,y era de Barcelona,ellos vinieron a El Salvador a principios del 1900,yo tengo 51 anos,espero me contesten para saber si son familiares porque seria lindo entablar amistad con familiares en otros paises.

Conocemos una familiar que se llama Conchita viuda de Autran y vive en Barcelona.

Espero escriban pronto,saludos desde El Salvador

Martin Lopez Autran

R3.

Désolé de ne pas savoir écrire en espagnol.

Je crois comprendre que vous recherchez des origines de votre famille Autran dans d'autres pays.

J'ai moi-même effectué quelques recherches généalogiques de mon patronyme Autran, qui est très répandu dans le Sud-est de la France (il y a plusieurs centaines de "Autran" dans les départements des Bouches-du-Rhône et du Var). Mais les seuls de mes ancêtres que j'ai pu identifier étaient originaires du Var. Je ne crois donc pas que nous ayons une parenté proche et je ne connais aucun de mes ancêtres qui aient pu aller ou se trouver en Espagne.

Peut-être pouvez vous essayer d'entrer en contact avec les autres Autran des pays de langue espagnole. D'après un livre "Les Autran dans le monde", je connais les adresses suivantes :

Sr. Fernando Autran
J Sebastian Bach 12 2 2
08021 Barcelona
 
Sr. Jose Antonio Autran
Bolivia 6 5 B
47014 Valladolid
 
Sr. Ignacio Autran
Av Republica Argentina 41 5 C
24004 Leon
 
Sr. Manolo Autrán
carmona@cupet.minbas.cu

Bon courage,

Tenez moi au courant, à l'occasion, si vous avez pu avancer dans vos recherches.

Je sais aussi que mon père possède un livre "les Autran dans le monde" que j'essayerai de consulter. Je vous contacterai de nouveau si j'y trouve un élément qui pourrait vous aider.

Bien cordialement,

Jean-Claude Autran

Q4.

Par courrier

R4.

Merci pour votre lettre du 8 janvier. Malheureusement, je suis désolé de ne pas savoir vous répondre en espagnol.

Après avoir fait traduire votre lettre, je crois comprendre que vous pensez qu'il y ait pu avoir une parenté entre vos ancêtres Autrán et les miens.

J'ai moi même effectué quelques recherches généalogiques de mon patronyme Autran, qui est très répandu dans le Sud-Est de la France (il y a plusieurs centaines de Autran dans les Bouches-du-Rhône et le Var). Mais les seuls de mes ancêtres que j'ai pu identifier étaient originaires du Var.

Vous trouverez ci-joint, l'arbre généalogique des mes ascendants Autran que j'ai pu reconstituer. Mais je ne connais aucun de ces ancêtres qui aient pu aller en Espagne. Tous sont nés et morts à Marseille ou dans les environs.

Merci de m'écrire de nouveau si l'un des ascendants portés sur l'arbre ci-joint vous semblait apparenté à vos propres ascendants.

D'autre part, d'après un livre "Les Autran dans le monde", je connais les adresses suivantes d'autres Autran vivant actuellement en Espagne. Peut-être pouvez vous essayer d'entrer en contact avec eux.

Sr. Fernando Autran
J Sebastian Bach 12 2 2
08021 Barcelona
 
Sr. Jose Antonio Autran
Bolivia 6 5 B
47014 Valladolid
 
Sr. Ignacio Autran
Av Republica Argentina 41 5 C
24004 Leon

Bon courage,

Tenez moi au courant, à l'occasion, si vous avez pu avancer dans vos recherches.

Bien cordialement,

Jean-Claude Autran

Q5.

AQUI VIVIMOS 12 PERSONAS AUTRAN Y NUESTRO BISABUELO VIENE DE FRANCIA NOS ENTERAMOS DE QUE EL APELLIDO AUTRAN TIENE UNA PAGINA EN INTERNET.SOBRE NUESTRO APELLIDO NOS GUSTARIA QUE NOS MANDARAN ESA HISTORIA Y NUESTRA CRONOLOGIA EN ESPAÑOL. Y NOS DA GUSTO QUE TENGAMOS PARIENTES EN MUCHAS PARTES DEL MUNDO. DE ANTEMANO GRACIAS Y ESPERAMOS PRONTA RESPUESTA.

JOSE ANTONIO AUTRAN

R5.

Bonjour,

Merci pour votre message du 26 décembre. Malheureusement, je suis désolé de ne pas savoir vous répondre en espagnol.

Je crois comprendre que vous pensez qu'il y ait pu avoir une parenté entre vos ancêtres Autran et les miens.

J'ai moi même effectué quelques recherches généalogiques de mon patronyme Autran, qui est très répandu dans le Sud-Est de la France (il y a plusieurs centaines de Autran dans les Bouches-du-Rhône et le Var). Mais les seuls de mes ancêtres que j'ai pu identifier étaient originaires du Var et je ne connais aucun de ces ancêtres qui aient pu aller ou se trouver en Espagne. Tous sont nés et morts à Marseille ou dans les environs.

Merci de m'écrire de nouveau si l'un des ascendants portés sur l'arbre ci-joint vous semblait apparenté à vos propres ascendants.

D'autre part, d'après un livre "Les Autran dans le monde", je connais les adresses suivantes d'autres Autran vivant actuellement en Espagne. Peut-être pouvez vous essayer d'entrer en contact avec eux.

Sr. Fernando Autran
J Sebastian Bach 12 2 2
08021 Barcelona
 
Sr. Jose Antonio Autran
Bolivia 6 5 B
47014 Valladolid
 
Sr. Ignacio Autran
Av Republica Argentina 41 5 C
24004 Leon
 
Sr. Manolo Autrán
carmona@cupet.minbas.cu

J'ai aussi reçu plusieurs fois des messages, en espagnol, de Autran ou Autrán provenant d'Espagne ou de Cuba. Je vous en adresse ci-dessous les copies. Peut-être ceux-ci pourront-ils vous intéresser.

(...)

Bon courage,

Tenez moi au courant, à l'occasion, si vous avez pu avancer dans vos recherches.

Bien cordialement,

Jean-Claude Autran

Q6.

HOLA: MI NOMBRE ES GERMAN DARIO AUTRAN,UNA GRAN CONCIDENCIA POR EL APELLIDO.POR EL CUAL ME LLAMO LA ATENCION Y CURIOSIDAD,SI TENIAMOS ALGUN PARENTESCO.

UN GRAN SALUDO

GA

R6.

Bonjour,

Merci pour votre message du 18 février. Malheureusement, je suis désolé de ne pas savoir vous répondre en espagnol.

Je crois comprendre que vous pensez qu'il y ait pu avoir une parenté entre vos ancêtres Autran et les miens.

J'ai moi même effectué quelques recherches généalogiques de mon patronyme Autran, qui est très répandu dans le Sud-Est de la France (il y a plusieurs centaines de Autran dans les Bouches-du-Rhône et le Var). Mais les seuls de mes ancêtres que j'ai pu identifier étaient originaires du Var et je ne connais aucun de ces ancêtres qui aient pu aller ou se trouver en Espagne ou sur le continent américain. Tous sont nés et morts à Marseille ou dans les environs.

D'autre part, d'après un livre "Les Autran dans le monde", je connais les adresses suivantes d'autres Autran vivant actuellement dans des pays de langue espagnole :

Sr. Fernando Autran
J Sebastian Bach 12 2 2
08021 Barcelona
 
Sr. Jose Antonio Autran
Bolivia 6 5 B
47014 Valladolid
 
Sr. Ignacio Autran
Av Republica Argentina 41 5 C
24004 Leon
 
Sr. Manolo Autrán
carmona@cupet.minbas.cu

Cordialement,

Jean-Claude Autran

PS.

J'ai aussi reçu plusieurs fois des messages, en espagnol, de Autran ou Autrán provenant d'Espagne ou de Cuba. Je vous en adresse ci-dessous les copies. Peut-être ceux-ci pourront-ils vous intéresser.

(...).

Q7a.

Hola Jean-Claude, me llamo Mª Teresa Fernández Talaya Autrán, como ves yo llevo el apellido en tercer lugar, es el segundo de mi padre, pero estoy muy comprometida con el proyecto de conocer a toda la familia Autran desperdigada por el mundo.

Tengo muy claro que todos venimos de la misma rama en el sur de Francia.

No me extraña nada que hayan aparecido en América, ya que eran marinos y viajaron por todo el mundo, con lo cual no es raro que igual que llegaron a España también lo hayan hecho a otros países.

Hace pocos días he dado una conferencia en Madrid, pues soy historiadora, hablando de la labor que hicieron en Cádiz la familia Autrán, ya que fueron grandes diseñadores de Barcos e incluso firmaron el proyecto del puerto de la Carraca en Cádiz.

Me alegra mucho conocerte, espero tener noticias tuyas. Un abrazo.

MTFTA

R7.

Bonjour,

Merci pour votre message du 1er Mars. Malheureusement, je suis désolé de ne pas savoir vous répondre en espagnol.

Je crois comprendre que vous pensez qu'il y ait pu avoir une parenté entre vos ancêtres Autran et les miens.

J'ai moi-même effectué quelques recherches généalogiques de mon patronyme Autran, qui est très répandu dans le Sud-Est de la France (il y a plusieurs centaines de Autran dans les Bouches-du-Rhône et le Var). Mais les seuls de mes ancêtres que j'ai pu identifier étaient originaires du Var et je ne connais aucun Autran de ma famille qui ait pu aller ou se trouver en Espagne ou sur le continent américain. Tous sont nés et morts à Marseille ou dans les environs.

D'autre part, d'après un livre "Les Autran dans le monde", je connais les adresses suivantes d'autres Autran vivant actuellement dans des pays de langue espagnole :

Sr. Fernando Autran
J Sebastian Bach 12 2 2
08021 Barcelona
 
Sr. Jose Antonio Autran
Bolivia 6 5 B
47014 Valladolid
 
Sr. Ignacio Autran
Av Republica Argentina 41 5 C
24004 Leon
 
Sr. Manolo Autrán
carmona@cupet.minbas.cu

Cordialement,

Jean-Claude Autran

PS.

J'ai aussi reçu plusieurs fois des messages, en espagnol, de Autran ou Autrán provenant d'Espagne ou de Cuba. Je vous en adresse ci-dessous les copies. Peut-être ceux-ci pourront-ils vous intéresser.

(...).

Tenez moi au courant, à l'occasion, si vous avez pu avancer dans vos recherches.

Bien cordialement,

Jean-Claude Autran

Q7b.

Hola, muchas gracias por haberme contestado tan pronto, no también tengo un árbol genealógico de la familia Autran, si me mandas una dirección te hago llegar una copia de la documentación que informa del origen de la familia en el Sur de Francia.

Un cordial abrazo y hasta pronto.

MTFTA

Q8.

HOLA ME LLAMO ROMINA Y SOY DE ARGENTINA, MAS EXCTAMENTE DE CORDOBA.

EL ABUELO DE MI PADRE VINO DE FRANCIA, EL VIVIA EN BOULOGNE AL SUR, LIMITANDO CASI CON BELGICA. MUCHO MAS NO SE PORQUE MI ABUELO YA NO VIVE PERO SU PAPA SE LLAMABA EUGENIO.

PROMETO BUSCAR MAS INFORMACION.

SALUDOS

R8.

Bonjour,

Merci pour votre message du 2 mars. Malheureusement, je suis désolé de ne pas savoir vous répondre en espagnol.

Je crois comprendre que vous pensez qu'il y ait pu avoir une parenté entre vos ancêtres Autran et les miens.

J'ai moi même effectué quelques recherches généalogiques de mon patronyme Autran, qui est très répandu dans le Sud-Est de la France (il y a plusieurs centaines de Autran dans les Bouches-du-Rhône et le Var). Mais les seuls de mes ancêtres que j'ai pu identifier étaient originaires du Var et je ne connais aucun Autran de ma famille qui ait pu aller ou se trouver en Espagne ou sur le continent américain. Tous sont nés et morts à Marseille ou dans les environs.

D'autre part, d'après un livre "Les Autran dans le monde", je connais les adresses suivantes d'autres Autran vivant actuellement dans des pays de langue espagnole :

Sr. Fernando Autran
J Sebastian Bach 12 2 2
08021 Barcelona
 
Sr. Jose Antonio Autran
Bolivia 6 5 B
47014 Valladolid
 
Sr. Ignacio Autran
Av Republica Argentina 41 5 C
24004 Leon
 
Sr. Manolo Autrán
carmona@cupet.minbas.cu

Cordialement,

Jean-Claude Autran

J'ai aussi reçu plusieurs fois des messages, en espagnol, de Autran ou Autrán provenant d'Espagne ou de Cuba. Je vous en adresse ci-dessous les copies. Peut-être ceux-ci pourront-ils vous intéresser.

(...).

Tenez moi au courant, à l'occasion, si vous avez pu avancer dans vos recherches.

Bien cordialement,

Jean-Claude Autran

Q9.

HOLA:MI NOMBRE EN AUTRAN GERMAN DARIO,TENGO 26 AÑOS Y SOY ARGENTINO. LO QUE TE PUEDO DECIR ES QUE MI FAMILIA ES LA UNICA CON ESTE APELLIDO EN ESTE PAIS.

LA HISTORIA MIA ES QUE EN EL AÑO 1888 NACIO EN FRANCIA DATO QUE TODAVIA NO LO TENGO CONFIRMADO,PERO PRONTO LO TENDRE,EL A LOS 18 AÑOS SE RECIBE DE TENIENTE EN LA GENDARMERIA Y LE DAN UNA BECA PARA ESTUDIAR EN ESPAÑA,AL POCO TIEMPO QUE SE INSTALA ES ESTE PAIS,EMPIEZA UNA GUERRA ENTRE ESTOS DOS.ESPAÑA DECIDE DE PONER EN PRISION ATODOS LOS EXTRANJEROS,PERO MI BIS-ABUELO LOGRA SUBIRSE A UN BARCO QUE ESTABA POR ZARPAR,A TODO ESTO EL NO SABIA HACIA DONDE IBA,EN EL SE ENTERA QUE SU DESTINO ERA CENTRO AMERICA,PERO EN EL VIAJE EL BARCO CHOCA CON UN TEMPANO DE HIELO Y EL MISMO SE UNDE EN EL MAR,LOGRANDO SUBIRSE A UN BOTE.

ESTANDO UN PAR DE DIAS EN EL MISMO,ES RESCATADO POR UN BARCO QUE VIAJABA A BUENOS AIRES,UNA VEZ QUE LLEGO A ESTE PAIS SE CASA CON UNA ITALIANA QUE VIAJO JUNTO CON EL .INTALANDOSE EN LA PROVINCIA DE LA PAMPA.

SIGUE ESTA HISTORIA PERO EL NUNCA MAS HASTA SU MUERTE PUDO COMUNICARSE CON SUS PADRES O FAMILIARES EN FRANCIA.

PRONTO VOY A CONSEGUIR LOS DATOS DE LOS PADRES DE MI BIS-ABUELO,PARA PROFUNDISARESTA BUSQUEDA DE MIS ANTEPASADOS Y LOGRAR CONTARLES A MIS LEJANOS PARIENTES QUE ESTOY SEGURO QUE HAY,TODO LO QUE VIVIO ESTE GRAN HOMBRE "MI BIS-ABUELO".

TE COMENTO QUE YO SOY LA UNICO VARON DE ESTA GENERACION ARGENTINA QUE PUEDE HACER QUE ESTE APELLIDO SIGA YA QUE LOS HIJOS DE MI BIS-ABUELO SON DOS VARONES, DE LOS CUALES UNO VIVE TODAVIA Y TIENE 92 AÑOS,MI ABUELO MURIO HACE BASTANTE,EL MISMO TUBO 4 HIJOS 2 MUJERES Y 2 VARONES,EL MAS CHICO TUBO TRES MUJERES Y MI PAPA EL MAYOR TIENE 2 MUJERES Y YO.EL HERMANO DE MI ABUELO TUBO TODAS MUJERES.

BUEN NO TE ENREDO MAS Y ESPERO SEGUIR CON ESTE CONTACTO HASTA LLEGAR A LOGRAR MI OBJETIVO JUNTAR ESTA LEJENDARIA FAMILIA QUE QUIZAS ESTE REPARTIDA POR EL MUNDO GRACIAS A LA MALDITA GUERRA.

GRACIAS POR ESTE TIEMPO.CHAU

GDA

Q10.

Mi nombre es Raul Rafael Carmona Autran vivo en Cuba mi apellido Autran es de sendencia Espa;ola por parte de Madre, en Cuba segun tengo entendido y averiguado somos muy pocos.

Quisiera saber mas sobre el origen de ete apellido y si todos los Autran procedemos de un mismo linaje.

Agradesiendole su atencion lo saluda

Raul


Retour à la page d'accueil du forum

Retour à la page d'accueil du site



Marius AUTRAN et
Jean-Claude AUTRAN
jcautran.free.fr


Accès aux oeuvres complètes
de Marius AUTRAN
Biographie
de Marius AUTRAN
Biographies familiales
et autobiographie de Marius AUTRAN
Pages généalogiques
Forum du site
Encyclopédie des
rues de La Seyne
Lexique des termes
provençaux
Dictionnaire du
Mouvement ouvrier et social seynois
Documents divers sur l'histoire
de La Seyne
Les élections à La Seyne depuis 1945
Chronologie de
l'histoire de La Seyne
La Seyne de A à Z
Archives, souvenirs et écrits divers
de Marius AUTRAN
Archives, souvenirs et écrits divers
de Jean-Claude AUTRAN
Avis de recherches
Informations
légales sur le site

© Jean-Claude Autran 2017