La Seyne-sur-Mer (Var)  La Seyne-sur-Mer (Var) (Var)

Histoire de La Seyne-sur-Mer


Site de Marius AUTRAN et Jean-Claude AUTRAN

jcautran.free.fr
Retour à la page d'accueil
du site
Retour aux « Documents divers sur l'histoire de La Seyne-sur-Mer »
Retour à l'accueil de la rubrique
« La Seyne dans la presse locale »
La Seyne dans la presse locale
Rénovation du remorqueur Le Laborieux


Référence et résumé du contenu des principaux articles que nous avons pu retrouver dans la presse locale et dans les revues d'information municipale

NB. Tous les articles qui ont pu être retrouvés ont été numérisés aux formats jpeg et pdf avec recherche de texte. Mais, pour ne pas surcharger la page, nous n'avons fait figurer ci-dessous que quelques articles sous forme de fichier image, choisis parmi les plus représentatifs, tous les autres étant listés par ordre chronologique, avec un lien (bleu souligné) pour accéder au document intégral au format pdf.
Lien vers le site internet : http://jcautran.free.fr/archives_familiales/la_seyne_dans_la_presse/laborieux/laborieux.html


1994
Var-Matin, 29 septembre 1994 : « L'école mène la barque » - « En collaboration avec le musée Balaguier, les classes de 6e et 5e des collèges Wallon et L'Herminier retapent "Le Laborieux" et "N .-D. de Bon Port" ».
Var-Matin, 29 septembre 1994

1995
Var-Matin, 14 juin 1995 : « Sujets bateaux pour les collèges » - « Le "Laborieux" et le "Notre-Dame de Bon-Port" réhabilités par des collégiens au cours de l'année scolaire avec la complicité du musée naval de Balaguier Une quarantaine d'adolescents inscrits aux collèges Henri-Wallon et Jean-L'Herminier se sont attelés à la tâche ardue de réhabiliter deux bateaux tirés au sec au pied du musée naval de Balaguier. Cette opération qui s'est déroulée au cours de l'année scolaire vient de se terminer par une promenade en mer et un goûter à terre » (MLM).
Var-Matin, 14 juin 1995


2005
Var-Matin, 14 novembre 2005 : « Le SOS du Laborieux » - Le Laborieux se meurt, miné par la corrosion. Le remorqueur des chantiers navals ne sombrera pourtant pas dans l'oubli : le Comité pour la survie de la baie du Lazaret veut mobiliser les autorités et les énergies pour sauvegarder cc une véritable pièce de musée » (CM).
Var-Matin, 14 novembre 2005

2006
Var-Matin, 8 août 2006 : « Le Laborieux pourrait s'ancrer au futur centre d'interprétation » - « La ville va racheter 1 euro ce vestige des chantiers, puis lancer sa restauration » — « Jean Piana : 33 ans de passion. A la « Navale », Jean Piana est aussi connu que Molinari. Il fut, pendant plus de trente-trois ans, le patron du « Laborieux ». C'est dire avec quelle émotion il a appris la prochaine réhabilitation de son bateau chéri » — « Remorqueur également utilisé comme bâtiment de servitude, le Laborieux fut l'un des premiers navires dont la coque fut soudée à l'arc. Il vit passer à son bord, durant les fêtes de La Seyne, des célébrités comme Luis Mariano, Rika Zaraï et même... Johnny Hallyday ! » (YDL).
Var-Matin, 8 août 2006


Var-Matin, 18 décembre 2006 : « Le Laborieux sera exposé dans le futur musée » - « Après la porte et le pont, le maire annonce aussi la réhabilitation du hangar CPM - Les domaines de la plaisance et de la culture ont la préférence du maire pour la future activité du hangar CPM - L'ancien remorqueur appartient bien à la ville, qui va lancer sa restauration » (AT).
Var-Matin, 18 décembre 2006


2007
Var-Matin, 5 avril 2007 : « Le Laborieux toujours dans l'attente de sa rénovation » - « La ville ne veut pas supporter toute seule le coût de la remise en état - A Balaguier, Félix Espanet a retrouvé le Laborieux. Il en a été le matelot, puis le mécanicien. C'est lui qui le pilotait lorsque le capitaine était absent » - « Si la réhabilitation du vieux navire est saluée comme il se doit par les associations qui, chacune à des degrés différents, militent pour la sauvegarde de la mémoire, l'idée d'une souscription qu'elles pourraient lancer, passe plus difficilement. Yolande Le Gallo, présidente d'Histoire et patrimoine seynois, et Jean-Pierre Era, président de l'Amians, se félicitent évidemment de la remise en état du Laborieux. Même si la première regrette qu'« on ait beaucoup tardé ». Tout deux ne sont toutefois pas d'accord avec le principe d'une souscription que lancerait une association » (CP).
Var-Matin, 5 avril 2007

Var-Matin, 3 août 2007 : « Amians : l'association occupe le terrain » - « Dans le sillage du Laborieux. Le devenir du Laborieux a également été abordé. Une simplification des travaux a été proposée par deux techniciens de l'Amians, anciens chefs de travaux des Chantiers. Elle permettrait d 'accélérer la conservation et l'installation du navire sur son site définitif. « ll s'agissait de voir si l'on pouvait faire baisser le devis, chiffré par l'architecte désigné par la mairie. Un rapport technique a été établi » » (CP).

Var-Matin, 3 août 2007


Var-Matin, 24 novembre 2007 : « Une souscription bientôt lancée pour le Laborieux » - « Les Seynois seront sollicités pour aider à la restauration du remorqueur » - « Jean-Claude Dufort, président de l'association pour la Réhabilitation et la sauvegarde du Laborieux (à gauche), et Jean-Claude Madet délégué départemental de la Fondation du patrimoine vont unir leurs efforts - Seule la mobilisation des Seynois pourra sauver le vénérable remorqueur, propriété de la mairie, de son triste sort. Il ya désormais urgence » (CP).
Var-Matin, 24 novembre 2007

Var-Matin, 17 décembre 2007 : « Le dossier du Laborieux avance » - « Nous avons bon espoir ». Bernard Ducher, membre du conseil d'administration du Comité de survie de la baie du Lazaret, se félicite de l'avancée du dossier concernant la réhabilitation du Laborieux, un des derniers remorqueurs construits aux chantiers navals, aujourd'hui à l'abandon. « Une association pour sa sauvegarde a été constituée, précise-t-il. Elle a été placée sous la houlette de M. Dufort, président des médaillés du mérite maritime » - Neuf entreprises locales ont été sollicitées pour présenter un devis de travaux, et une a d'ores et déjà répondu. « Dès que la société en charge de la restauration aura été choisie, la fondation nationale pour le patrimoine maritime prendra en charge la gestion du dossier », poursuit Bernard Ducher. C'est entre autres elle qui lancera la souscription publique annoncée » (AT).
Var-Matin, 17 décembre 2007


2008
Var-Matin, 20 janvier 2008 : « Conseil municipal : Laborieux et parc de la Navale en questions » - « C'est à l'unanimité que jeudi en conseil municipal, les élus ont adopté le principe d'une souscription pour la réhabilitation et la sauvegarde du remorqueur Le Laborieux. Le devis se monte à 122 000 euros HT. Les chèques seront recueillis par la Fondation du patrimoine. « La commune n'aurait-elle pas pu prendre la réhabilitation à sa charge ? » a demandé Jo Minitti. « Pourquoi solliciter, via les impôts, des personnes pour qui Le Laborieux ne représente pas grand-chose, contrairement à d'autres ? » a expliqué Arthur Paecht. « La Fondation existe, si tel n'était pas le cas j'aurais proposé qu'on le prenne à notre charge. S'il manque quelque chose, on mettra la main à la poche ». Nathalie Bicais s'est interrogée sur  l'organisation de la vie autour du bâtiment ». Selon le maire, « une fois réhabilité, Le Laborieux trouvera sa place sur le parc de la Navale (certainement entre CPM et la grande forme, Ndla). Je suis preneur d'idées pour les animations, mais il faudra surtout des actions pédagogiques visant à transmettre la mémoire » (CP).
Var-Matin, 20 janvier 2008

2009
Var-Matin, 27 novembre 2009 : « Une association veut encore sauver le Laborieux » - « Patrimoine maritime vivant » vient d'être créée. Son premier objectif est de relancer la réhabilitation du remorqueur, qui git toujours à Balaguier » - Une nouvelle association - déjà 80 adhérents - vient de se créer pour valoriser le patrimoine maritime. Son premier projet est de remettre à l'eau le Laborieux » - «  Le Laborieux n'a jamais aussi bien porté son nom. Depuis plus de 15 ans, cet ancien remorqueur des chantiers navals croupit près du musée Balaguier. Les coups de gueule successifs des différentes associations de défense du patrimoine et les bonnes volontés municipales ni ont rien changé. Après avoir racheté le remorqueur aux CNIM pour l'euro symbolique, en 2008, la ville a renoncé à financer seule les travaux, estimés à 195 000 euros hors taxe. Et le Laborieux, à qui on avait promis une renaissance dans un lieu symbolique de la commune - musée ou parc de la Navale -, git toujours comme une épave. Pillée et rouillée » (MV).
Var-Matin, 27 novembre 2009

2010
Var-Matin, 15 mars 2010 : « La Seyne : ils veulent sauver Le Laborieux » - « Après quelques tentatives avortées, une nouvelle association s'est créée avec le but essentiel de perpétuer l'héritage maritime et un mot d'ordre « Sauvons le Laborieux ». De jour en jour, ce remorqueur construit et attaché aux chantiers navals seynois se détériore, mangé par la rouille, pillé par des malfrats et détruit par l'inertie des décideurs - Bernard Ducher, président d'honneur, Gilbert Bressan, président, et Monique Zorine, secrétaire » (JD).
Var-Matin, 15 mars 2010

Var-Matin, 13 novembre 2010 : « Le Laborieux change à nouveau de propriétaire » - « La commune a cédé le remorqueur à l'association « Patrimoine maritime vivant ». Celle-ci doit trouver des financements pour le réhabiliter » [La ville l'avait elle-même racheté aux CNIM (Constructions navales et industrielles de la Méditerranée) en 2008, pour l'euro symbolique] - « Des réticences : Lors du conseil municipal, mercredi, Florence Cyrulnik, chargée du dossier, a dû se frotter à quelques réticences. Non pas en ce qui concerne la cession du bateau, mais plutôt la prise en charge par la Ville du transport (30 000 € maximum) : « Ça fait cher pour aller de l'autre côté de la rade », estimait Martial Leroy. « Il n'est pas en état de flotter », a précisé Mme Cyrulnik. Réponse de M. Leroy : « Même pour traverser le port ça fait cher ! ». Le bateau - dont le « très très très mauvais état » a été plusieurs fois évoqué - nécessitera un soin particulier afin qu'il « survive » à son transport (coffrage, etc.). Ce qui explique le montant. Certains conseillers pensent qu'il coûterait moins cher de le reconstruire entièrement, tandis que d'autres ont exprimé leur malaise face à cette grosse dépense, « à l'heure où beaucoup de Seynois ne savent pas comment payer leur taxe d'habitation ». Le conseil a finalement adopté la proposition (19 pour, 8 contre et 5 abstentions) » (MV).
Var-Matin, 13 novembre 2010

2015
Var-Matin, 7 mars 2015 : « L'interminable agonie du Laborieux à Balaguier » - « Malgré de nombreux projets de réhabilitation, le remorqueur historique des chantiers navals n'a pas bougé depuis 25 ans. Son état continue de se dégrader et l'espoir d'une renaissance est mince » - « Le Laborieux est, depuis 2010, propriété de l'association « Patrimoine maritime vivant ». Mais ces passionnés n'ont jamais trouvé de lieu pour réhabiliter le navire - Un nouveau mécène ? » (MAD).
Var-Matin, 7 mars 2015

Var-Matin, 1er avril 2015 : « Un projet « fou » pour le Laborieux ? » - « Cette fois, c'est peut-être le bon ! Depuis 25 ans, le remorqueur le Laborieux a vu passer nombre de projets de réhabilitation. En vain : faute de financement, le dernier vestige des chantiers navals n'en finit plus d'agoniser au pied du fort Balaguier. Et jusqu'alors, ne restait qu'une poignée de passionnés pour croire encore à une renaissance de la vieille coque (voir notre article du 7 mars). Depuis la semaine dernière, ce n'est plus la même musique. On est carrément passé du Requiem de Mozart à l'allégresse contagieuse de la country. Un puissant mécène a entamé de nouvelles démarches pour devenir propriétaire du navire. Venu d'outre-Atlantique, cet inattendu bienfaiteur n'est autre... qu'une célèbre enseigne de fastfood ! (...) Pour gagner les cœurs, l'enseigne aurait donc accepté de déguiser Ronald en vieux loup de mer. Et de vendre des chipolatas et de vin rosé. Cerise sur le donut : un menu gratuit serait offert sur présentation d'une simple cotisation syndicale. Début des travaux, le 1er avril 2065 ! » (MAD). C'était naurellement un « poisson d'avril »
Var-Matin, 1er avril 2015

Var-Matin, 5 juin 2015 : « Un sauveur mystérieux pour Le Laborieux ? » - « Un mécène étranger a proposé ses services à la Ville pour réhabiliter le remorqueur historique des chantiers navals. Rencontre avec un homme « à l'aise » et ambitieux... qui souhaite rester anonyme » - « Monsieur X assure pouvoir contribuer avec « un montant substantiel » à la restauration du navire en piètre état. Cet ancien acteur de la finance explique être prêt à sponsoriser « jusqu'à 90 % des travaux sous certaines conditions. Et de détailler : « Que la Ville monte et conduise un vrai projet avec, par exemple, des jeunes sans emploi, en formation, des anciens des chantiers, des habitants prêts à s'impliquer... Et que la mairie de La Seyne mette surtout un peu la main à la poche, afin de montrer qu'elle aussi porte un vrai intérêt au Laborieux ». C'est là que le bât blesse, pour notre interlocuteur, qui dit douter d'une véritable volonté politique de sauver l'ultime vestige des chantiers. « Pour moi, il n'y a que 20 % de chances que Le Laborieux puisse renaître. Je ne suis pas très confiant. Et pour cause : j'ai pris contact avec la municipalité il y a un an. Ils m'ont dit d'écrire une lettre officielle pour leur faire part ma démarche. Mais moi, je ne demande rien ! J'ai voulu avoir un rendez-vous avec un élu ; il a été annulé. C'est à eux, désormais, de me solliciter (...). La sécurité du financement n'est pas un problème : je peux très vite apporter les garanties bancaires. J ai également beaucoup de connaissances ici qui sont en mesure de répondre du bien-fondé de ma demande. Désormais, la balle est dans le camp des décideurs ».
Var-Matin, 5 juin 2015


2016
Var-Matin, 27 juillet 2016 : « Opération de la dernière chance pour Le Laborieux » - « Hier, les élus de La Seyne ont décidé que l'épave du remorqueur historique des chantiers navals redeviendrait propriété de la Ville. Le préalable à une réhabilitation (enfin) en bonne voie » - « Explication de Florence Cyrulnik : « C'est l'Arlésienne cette histoire. Il y a six ans, pour l'euro symbolique, on avait confié le navire à des anciens des chantiers qui entendaient le restaurer sur un mode participatif, à l'intérieur des Ateliers mécaniques. Mais les difficultés ont été trop importantes. Si on choisit de récupérer Le Laborieux aujourd'hui, c'est qu'un mécène se dit prêt à financer une bonne partie de sa réhabilitation... » - Le monde de la finance à la rescousse : Ce généreux donateur se nomme Manfred Zass, ainsi que l'a dévoilé l'élue en séance. Vice-président de la bourse de Frankfort de 1981 à 2006 - le troisième marché d'échanges au monde - l'homme, retraité de nationalité allemande, est résident occasionnel de Tamaris et... « passionné par l'histoire de la commune » - « À notre demande, DCNS a en outre trouvé un chantier pour accueillir Le Laborieux et actualiser le devis de sa restauration ». Mais des tas d'autres questions restent en suspens : Quelle participation financière pour la Ville ? Quel sera le futur emplacement du Laborieux ? Supportera-t-il, sans trop de casse, d'être soulevé de son socle ? « Ce qui est sûr, rappelle Florence Cyrulnik, c'est qu'il y avait le choix entre virer l'épave en morceaux ou tenter quelque chose. On préfère la deuxième solution ». Pour Le Laborieux, l'opération sauvetage de la dernière chance est officiellement lancée » (MAD).
Var-Matin, 27 juillet 2016



2017
Var-Matin, 7 janvier 2017 : « Lors de ses vœux jeudi soir au casino Joa, le maire de La Seyne a annoncé : « Le projet de rénovation du Laborieux, ce remorqueur des Forges et Chantiers de Méditerranée, devrait se concrétiser en 2017 grâce aux investissements conjugués de la Ville, d'une fondation mécène, et d'entreprises phares du Pôle Mer » ».
Var-Matin, 29 novembre 2017(à la fin du compte-rendu du Conseil municipal du 28 novembre) : « A Jo Minniti (LR) qui souhaitait savoir où en était le dossier de la réhabilitation du navire le Laborieux, le maire a répondu que cela suivait son cours. « On construit un montage avec un mécène et une entreprise importante du Pôle Mer qui fait de la réparation navale ». Avant de lâcher, sibyllin : « On me dit aussi qu'il y a un souci... Le mieux sera de poser la question à Florence Cyrulnik qui s'est s'absentée ». Réponse au prochain conseil ? » (MAD).
Var-Matin, 29 novembre 2017

2021
Var-Matin, 12 avril 2021 : « Sauvetage en vue ? - A La Seyne, un plan pour restaurer le Laborieux » - « Ce remorqueur était une icône du chantier naval » - « Le Laborieux paré pour un lifting très attendu » - « Laissé à l'abandon depuis près de trente ans, le remorqueur historique des chantiers navals, témoin du lustre industriel de la ville, devrait enfin reprendre des couleurs » (MG).


Var-Matin, 12 avril 2021


Var-Matin, 16 avril 2021 : « « Lifting » du Laborieux : début des travaux mi-mai » - « Le début des travaux est reporté en raison des restrictions sanitaires. Si tout va bien, le chantier débutera le mois prochain - Puger le bloc-moteur - Pour mémoire, cette opération de « restauration » devrait durer deux années ».

Var-Matin, 16 avril 2021

Var-Matin, 6 mai 2021 : « Le Laborieux libéré des eaux, sans souiller les flots » - « La première opération de lifting du Laborieux, ancien remorqueur échoué à côté du fort Balaguier, s'est déroulée hier. Eaux sales, huile et gasoil ont été pompés par des professionnels - Un camion de pompage de la société SEAV était sur place pour aspirer les eaux sales, huile et gasoil présents à l'intérieur du navire depuis près de trente ans - « Deux cents adhérents à la fin du mois - Un drapeau a l'effigie de l'association a été hissé » (RG).

Var-Matin, 6 mai 2021








Retour à l'accueil de la rubrique « La Seyne dans la presse locale »

Retour à la page d'accueil du site



Marius AUTRAN et
Jean-Claude AUTRAN
jcautran.free.fr



Accès aux œuvres complètes
de Marius AUTRAN
Biographie
de Marius AUTRAN
Biographies familiales
et autobiographie de Marius AUTRAN
Pages généalogiques
Forum du site
Encyclopédie des
rues de La Seyne
Lexique des termes
provençaux
Dictionnaire du
Mouvement ouvrier et social seynois
Documents divers sur l'histoire
de La Seyne
Les élections à La Seyne depuis 1945
Chronologie de
l'histoire de La Seyne
La Seyne de A à Z
Archives, souvenirs et écrits divers
de Marius AUTRAN
Archives, souvenirs et écrits divers
de Jean-Claude AUTRAN
Avis de recherches
Informations
légales sur le site

Jean-Claude Autran 2021