La Seyne-sur-Mer (Var) La Seyne-sur-Mer (Var)

Retour à la page d'accueil du Site

Forum du site

jcautran.free.fr

Retour à la page d'accueil du Forum

Musique, chansons et auteurs
(Correspondances des années 2007-2008)

Après 15 ans d'existence (2001-2015), la section "forum" de ce site internet n'est plus désormais alimentée
Les informations précédemment rassemblées resteront en ligne, mais il ne pourra être répondu à aucune nouvelle question

Jean-Claude Autran

Pour des explications plus détaillées, se rendre à la page d'accueil du Forum


Historique des échanges de messages à propos des sujets suivants :

Chansons dont l'auteur, les paroles, ou la partition, ont été retrouvés : A dame jolie, Ah ! le beau rêve, Aimer c'est pleurer, Apprenez-moi des mots d'amour, Au pays de Maillane, Berceuse (Mozart), Bien l'bonjour, Madame Bertrand, Billets doux, C'est toujours çà d'pris, Chanson d'amour (1938), Chanson du jeu de cartes, Clairvaux, En 93 à Paris (1), J'ai gardé ta photo, L'enfant et le polichinelle, La belle Adèle, La ferme des rosiers, La lune est jolie ce soir (1), La neige tombe aux portes d'une église (La Strasgourgeoise), La valse marseillaise, de l'Opérette Au Pays du Soleil, Le beau Danube bleu, Le cabanon, Le chant des partisans, Le Credo de l'humanité (1), Le Credo de l'humanité (2), Le moulin de Maître-Jean, Le petit joujou d'amour (ou Une Simple Poupée - chanson vécue), Le printemps chante, Le soleil d'Espagne, Les deux chemins, Les montagnards, Les p'tites miss, Lettre à Nini, Pauvre marin breton, Pourquoi ne pas m'aimer, Quand j'étais au village, Sur les bords de la Riviera, Tamaris, Tu sais, V'là les croquants (J'étions venu à Paris pour voir la Capitale), Valse nuptiale, Valses viennoises (1), Valses viennoises (2) (Histoires de la forêt viennoise, Aimer, boire et chanter, Valse de l'empereur, Sang viennois), Veux-tu ?, Viens valser avec papa

Chansons dont on recherche toujours les paroles complètes, ou la musique n'ont pas été retrouvées : A ma Patrie, Ah le beau rêveAu temps des Tuileries, Avec qui voulez-vous danser, Aye ! Marie (paso-doble), C'est l'Yser, c'est l'Yser, C'est Paris qui sourit, C'est toi que j'aime que mon coeur aimeCarnaval de Venise (1), Chanson du petit ramoneur, Chanson sur Six-Fours, Dans les fossés de Vincennes, Dans les jardins de la Riviera, Ils se sont frayé des chemins, J'aime tes yeux comme un enfant aime les yeux de sa maman, J'entends signaler, La soupe aux choux, Moi-z-et mon chien, Noël des jacques, OHé! Brune fillette, Que sont devenus nos rêves, Si vous voulez un fétiche, Sur la place de l'Opéra, Tout au fond de l'Alsace, Vous ne savez pas

Art lyrique : Chanson de Magali de l'opéra Mireille de Gounod, L'aubade du roi d'Ys

Divers : Cahiers et livres de chansons anciennes, Carnet de chansons anciennes, Désiré et André Gilardi (La Seynoise), Ecole Municipale de Musique (1), Ecole Municipale de Musique (2), Forum de passionnés des chansons des années 1920, 1930, Musique du film Biribi, Paroles de chants en provençal, Paroles de La Marseillaise, Partition de Maître Pierre, Paroles et musique du Chant des Partisans, Partitions guitare sur internet, Recherche de cahiers de chansons, Recherche de divers textes de chansons, Tony Poncet, grand ténor français (1918-1979)

Voir également les correspondances des années : 2001-2004, 2005-2006, 2009-2013



 

14-18 Novembre 2008 : Recherche de chanson OHé! Brune fillette

Q.

Je viens de trouver votre site .

Je cherche depuis longtemps le titre d'une chanson que j'avais entendu, petite sur un disque que mon père avait acheté.

La première ligne me manque mais voici une partie des autres :

-------------------
Passe le Rubicon
Et vers les vignes vermeilles,
Les vendangeuses s'en vont
Si toutes sont amoureuses
C'est le soleil qui le veut
Quand les femmes sont heureuses
Le bleu du ciel est plus bleu
 
OHé! Brune fillette
Cours après les papillons
La nature est en fête
Lorsque chantent les grillons
La nature est en fête
Lorsque chantent les grillons

C'est une chanson qui doit dater des années 1920-1930.

J'avais une dizaine d'années lorsque je l'écoutais en 1945.

Je lance une bouteille à la mer

BG

R.

Bonjour,

Hélas non. Je suis désolé, malgré mes recherches, je n'ai pas retrouvé le texte complet ni le titre de la chanson que vous recherchez. Il ne semble pas non plus qu'elle soit disponible sur internet.

Tout ce que je peux faire est de relayer votre demande sur mon site internet. Peut-être que quelqu'un, un jour, saura nous renseigner ?

Cordialement,

Jean-Claude Autran


 

13 Octobre 2008 - 22 Mars 2011 : Tony Poncet, grand ténor français (1918-1979) [voir la correspondance précédente de 2002-2003 sur ce sujet]

Q1.

Cher monsieur,

Je découvre avec grand plaisir votre site.

Je connais fort bien la vie du ténor Tony Poncet et me propose de correspondre avec ceux de vos visiteurs qui souhaiteraient de plus amples informations sur cet artiste.

J'ai écrit un bouquin sur un tout autre sujet que l'art lyrique, dans lequel je fais largement allusion à Tony.

http://livresdusudouest.neufblog.com

Bien cordialement,

TPG

R1a. (à CR)

Bonjour Monsieur,

Il y a déjà plusieurs années (2002-2003), nous avions eu des échanges à propos de Tony Poncet, sa vie, sa carrière, sa discographie.

[Voir le lien suivant sur le forum de mon site : http://jcautran.free.fr/archives_familiales/forum/musique_chansons_2001_2004.html#3]

Très récemment, je viens de recevoir le message suivant de la part de Monsieur TPG, qui est écrivain et qui connaît très bien la vie de Tony Poncet.

Cher monsieur,
je découvre avec grand plaisir votre site.
je connais fort bien la vie du ténor Tony Poncet et me propose de correspondre avec ceux de vos visiteurs qui souhaiteraient de plus amples informations sur cet artiste.
j'ai écrit un bouquin sur un tout autre sujet que l'art lyrique, dans lequel je fais largement allusion à Tony.
Bien cordialement,
TG (...) http://livresdusudouest.neufblog.com

J'ai pensé que cette information pouvait vous intéresser. Si vous vouliez bien prendre contact avec lui, sans doute ce Monsieur possède des informations que vous n'avez pas et, sans doute aussi, avez-vous des informations qu'il n'a pas, notamment votre CD-ROM.

Très cordialement,

Jean-Claude Autran

R1b. (à TPG)

Bonjour,

Oui, j'ai mentionné quelques échanges de messages que j'ai eus en 2002-2003, à propos de Tony Poncet, avec Monsieur CR, qui avait notamment créé un remarquable CD-ROM sur la vie, l'œuvre et la discographie de ce grand ténor.

Mais je n'ai plus eu de contacts avec ce Monsieur depuis 2003.

Je lui ai fait suivre votre message et votre adresse électronique et lui conseillant de prendre contact avec vous. Apparemment, le message est passé ce qui signifierait qu'il n'a pas changé d'adresse e-mail depuis notre dernier échange de 2003.

Je vous communique aussi son adresse, pour le cas où vous voudriez essayer de le contacter de votre côté. Peut-être possède-t-il des informations intéressantes que vous n'avez pas sur Tony Poncet.

Monsieur CR (...).

Merci de me tenir au courant de vos contacts éventuels. (...).

Cordialement,

Jean-Claude Autran

Q2. (9 Mars 2009)

Bonjour Monsieur,

je reprends contact avec vous, n'ayant pas obtenu de réponse par email de Mr CR.

Vous serez possible de me fournir une copie de ce CD consacré à la vie et à la carrière de Tony Poncet ? (...).

Bien cordialement

TPG

R2.

Bonsoir Monsieur,

Pas de problème, je vous adresse les copies des CD concernant Tony Poncet que m'avait adressés M. CR. En fait, j'avais deux CD et non un. Je pense que l'un est une version préliminaire avec uniquement des textes et des images, l'autre la version définitive, avec les fichiers audio.

En fait, je n'avais jamais réellement exploré ces CD car ils étaient créés pour Windows et que je n'avais à l'époque qu'un Macintosh (et je n'avais donc jamais pu en exploiter les fonctionnalités complètes).

M. CR devait ensuite m'adresser régulièrement les versions suivantes mais je n'ai jamais plus eu de contact avec lui depuis 2003. Je ne sais pas ce qu'il est devenu.

Pour me permettre de vous adresser les CD, merci de m'indiquer votre adresse postale. (...).

Dans cette attente, recevez mes meilleurs sentiments.

Jean-Claude Autran

Q3.

Bonjour Mr Autran,

Merci de votre réponse

Concernant Mr CR, je n'ai eu aucune réponse à mes deux emails. Ils ont du aboutir néanmoins, n'ayant pas eu d'accusés négatifs. Mais peut-être ne prend il pas connaissance de ses messages en ce moment ?

Mon adresse : (...).

Encore merci.

Bien cordialement,

TPG

R3.

Bonjour,

Je vous poste au courrier de demain matin les copies des 2 CD sur Tony Poncet avec la copie de la pochette de couverture que les accompagnait.

Je n'ai aucune explication pour M. CR. Moi non plus je n'ai pas eu d'accusé négatif lors de mon dernier message. Nous avions eu de nombreux et fréquents échanges en 2002-2003. Et puis un jour, plus rien.

(...)

Cordialement,

Jean-Claude Autran

Q4.

Bonjour

J'ai commencé à regarder ces CD.

C'est un formidable inventaire de dates et de lieux, qui je l'espère, tombera un jour prochain entre les mains d'un biographe.

Quelques photos ne m'étaient pas connues.

Concernant les documents audiovisuels, l'auteur de ce travail se trompe un peu quand il laisse penser qu'ils se limiteraient à La Pendule à Salomon au cinéma et une Angélique à la Tv.

Je me suis intéressé à les lister et j'ai eu le grand bonheur d'en trouver plus que cela.

La popularité de Caruso perdure en dépit d'enregistrements audio calamiteux (en raison de la technique de l'époque) et de prises de vue quasi inexistantes.

Celle de Tony recevra dans peu de temps, j'en suis convaincu, le soutien fabuleux de la numérisation qui permettra, par le biais d'Internet, d'avoir accès à ses sources audiovisuelles.

J'avais 14 ans quand Tony Poncet a été enterré dans mon village.

Je n'avais jamais assisté à l'une de ses représentations théatrales. Et les deux ou trois fois, où Mr Poncet a chanté sur la place du village, à l'occasion d'une commémoration, il était déjà fatigué par la maladie. Et puis, il manquait le décors...

Maintenant que je sais qu'il existe quelques émissions Tv, je sais qu'il sera possible de retrouver une bonne partie de l'ambiance de ces grandes représentations.

L'essentiel est sauf, grace à la technique.

Cordialement

TPG

Q5.

Tony Poncet chante Turandot : http://www.youtube.com/watch?v=rIfRi6VDadg
 
en 2008  Tony Poncet était mis à l'honneur dans le roman Sang Soupçons
en 2009  Pour le 30ème anniversaire de sa disparition, ses admirateurs découvraient des archives audiovisuelles de ses interventions à la télévision.
en 2010  Le village où il est enterré baptise son théâtre "Théatre Tony Poncet "
      
TPG

http://www.youtube.com/watch?v=72G1HuP9tEA
http://www.youtube.com/watch?v=rIfRi6VDadg


 

22 Septembre - 1er Octobre 2008 : Recherche d'une chanson La neige tombe aux portes d'une église (La Strasgourgeoise)

Q1.

Ebahie ar la richesse de votre site, je me permet de vous solliciter pour retrouver une ancienne chanson qui m'est remontée en mémoire, et date (pour moi) des années 1948/1950 environ, dont je n'ai pas le titre, mais qui se déclinait ainsi:
"La neige tombe au porche d'une église
Pâle et glacée une enfant de Strasbourg
Tendant la main, sur la dalle est assise
Et reste là, malgré la fin du jour .
 
Un homme passe, à la fillette il donne
Mais elle a vu l'uniforme allemand
Et (de la main ?) repoussant son aumône
A l'officier, elle répond fièrement:
 
Gardez 'votre or ?) je garde ma souffrance
Allez ( ? ) passez votre chemin
Pour moi, je suis une enfant de la France
Aux Allemands, je ne tend pas la main .

 

Merci de me faire savoir si vous pensez pouvoir retrouver une trace de cette chanson.

JC

R.

Bonjour,

La chanson que vous recherchez est probablement une chanson écrite après la guerre de 1870, dont il existe plusieurs versions qui peuvent être retrouvées sur internet, par exemple :

L'enfant de Strasbourg
 
1- La neige tombe aux portes d'une église
pâle et glacée, une enfant de Strasbourg
toute tremblante sur la pierre est assise
elle reste là malgré la fin du jour
un homme passe, à la fillette il donne
Elle reconnut l'uniforme allemand
Et refusant l'aumône qu'on lui donne
A l'officier elle répond fièrement
 
{Refrain:}
 
Gardez votre or, je garde mes souffrances
Allez, bandit, passez votre chemin.
Car je suis une enfant de la France
Aux Allemands je ne tends pas la main
Car je suis une enfant de la France
Aux Allemands je ne tends pas la main
 
2- Mon père est mort sur le champ de bataille
Je ne sais pas l'endroit de son cercueil
Ce que je sais, c'est que votre mitraille
Me fait porter des vêtements de deuil
Ma mère est là, sous cette cathédrale
Elle est là, sous ces murs écroulés
Elle est tombée un soir sous la dalle
Frappée en plein coeur par un de vos boulets
 
{au Refrain}
 
3- J'ai tout perdu, famille et patrie
Votre or peut-être est rougi de leur sang
J'ai tout perdu, si j'ai gardé la vie
C'est que j'attends l'heure du châtiment
Cette heure viendra, toute chaîne se brise
Mais s'il faut vous mendier mon pain
J'aime mieux mourir au seuil de cette église
Mourir un jour de misère et de faim !

(trouvé sur le site : http://www.paroles.net/chanson/25025.1)

Autres versions :

1.) La neige tombe au porche d'une église
Où c'est assis un enfant de Strasbourg.
Elle reste la malgré le froid, la bise,
Elle reste là malgré le froid du jour.
 
2.) Un homme passe, à la fillette donne,
Elle reconnaît l'uniforme allemand,
Elle refuse l'aumône qu'on lui donne.
A l'officier, elle dit clairement:
 
3.) Mon père est mort sur le champ de bataille,
Je n'ai pas vu l'ombre de son cercueil
Mais je suis sure que c'est votre mitraillette
Qui m'a fait peur partout dans mon petit cœur. 2x
 
4.) Vous avez pris l'Alsace et la Lorraine
Mais malgré tout je resterai française
Vous avez pris la Germanie et ses plaines
Mais mon petit cœur vous ne l'aurez jamais.

(voir à : http://www.unite102.be/index.php?page=chanson_texte&chanson=28)

Egalement,

La neige tombe au porche d'une église
Pauvre et sanglante une enfant de Strasbourg
Tendant la main sur la pierre est assise
Et reste encore malgré les froids du jour
Un homme passe, à la pauvrette il donne
Mais elle a vu l'uniforme allemand
Et aussitôt repoussant son aumône
A l' officier elle dit fièrement.
 
Refrain
 
Gardez votre or, je garde ma souffrance
Soldat passez, passez votre chemin
Je suis une enfant de la France
Aux Allemands, je ne tends la main.
 
Vous m' avez pris famille et patrie
Votre or peut-être est rouge de leur sang
Et jusqu 'alors si j' ai gardé ma vie
C' est que j' attends l' heure du châtiment
Elle viendra toute chaîne brisé
Et s'il fallait vous mendier mon pain
J'aimerais mieux au sein de cette église
Mourir un jour de fatigue et de faim.
 
Mon père est mort sur le champ de bataille
Je ne sais pas l'endroit de son cercueil
Ce que je sais c' est votre mitraille
Me fait porter une robe de deuil
Et quand priait dans votre cathédrale
Ma mère est là sous les murs écroulés
Tomba sanglante une nuit de bataille
Percée au coeur par un de vos boulets

(voir à : http://cauhape.bernard.free.fr/chants_francais/l_enfantde_stasbourg.htm)

Ou encore :

La Strasbourgeoise
 
Dis-moi papa, est-ce la mi-carême?
Pourquoi t'est tu déguisé en soldat?
Dis-moi papa, dis-moi que c'est pour rire
Ou pour faire peur aux tout petits enfants.(bis)
 
Mais non ma fille, je pars pour la Patrie
C'est un devoir, tout les papa font ça
Ne pleure pas jolie petite fille
Je reviendrais bien vite à la maison.(bis)
 
Dis-moi maman, quelle est cette médaille
Et cette lettre qu'apporte le facteur?
Dis-moi maman, tu pleures tu défailles
A t'on tué petit père adoré ?(bis)
 
Mais oui ma fille, ils ont tué ton père
Pleurons ensemble car nous les haïssons
Ces fiers allemands qui font pleurer les mères
Et tuent les pères des petits anges blonds.(bis)
 
La neige tombe au porche d'une église
Là est assise une enfant de Strasbourg
Elle reste là, malgré le froid, la bise
Elle reste là, malgré le froid du jour .(bis)
 
Un soldat passe, et offre à la fillette
Mais elle reconnaît l'uniforme de la mort
Et elle refuse l'aumône qu'on lui donne.(ter)
 
Vous avez eu mon père et puis ma mère
Vous avez eu des millions d'innocents
Vous avez eu l'Alsace et la Lorraine
Mais mon petit coeur vous ne l'aurez jamais
Car mon petit coeur il restera Français,
Français !

(voir à : http://scoutsuf.strasbourg.free.fr/troupe/troupe.php?page=ch_strasbourgeoise.php)

Cordialement,

Jean-Claude Autran

Q2.

AR de votre message et remerciements sincères pour ce texte que je cherchais en vain depuis si longtemps.

Merci encore

JC


 

27-30 Août 2008 : Recherche du Noël des jacques et de Ils se sont frayé des chemins

Q1.

bonjour ! je suis tombée sur votre site passionnant. A titre de test (car j'en cherche quelques autres, connaissez-vous un chant de noel, que j'ai appris à l'école primaire dans les années trente : le NoÊl des jacques, dont voici le premier couplet (j'en connais trois).
On l'appelle bouche bée
Ce noel tant gracieux
Et nos chants comme fumée
Vont se perdre dans les cieux
En montagne comme en plaine
Clamez jacques clamez bien
Criez Noël à voix plaine
Tant crions Noël qu'il vient

Je soupçonne qu'il s'agit d'un faux ancien noel

Par ailleurs où trouver un livre genre collection bouquin sur la chanson francaise populaire. Je l'ai prêté à je ne sais qui et voudrais le racheter.

Merci de répondre à mon adresse.

MTC

R1.

Bonjour,

Hélas non. Je suis désolé, malgré mes recherches, je n'ai pas retrouvé de musique ou de partition de la chanson que vous recherchez. Il ne semble pas non plus qu'elle soit disponible sur internet.

Tout ce que je peux faire est de relayer votre demande sur mon site internet. Peut-être que quelqu'un, un jour, saura nous renseigner ?

Cordialement,

Jean-Claude Autran

Q2.

Merci pour cette si prompte réponse. Bien sûr quelqu'un doit bien la connnaître. Je recherche aussi les paroles et la musique d'un chant qui contient des passages du genre :
Ils se sont frayé des chemins
A travers l'ombre et le mystère
Et sous le travail de leurs mains ....
...a mouillé la terre...
 
L'étang bleuit, le vallon fume ...
Le voile léger de la brume
Leur cache a demi la forêt
Le choeur des moines disparaît...

Pour le bouquin vous ne voyez pas à quoi je peux faire allusion ?

Merci de me enseigner

MTC

R2.

Bonjour,

Malheureusement, je ne connais pas non plus cette chanson, et rien de tel ne semble avoir été mis sur internet.

Concernant votre livre sur la chanson française populaire, personnellement, j'en possède deux :

- Les plus belles chansons du temps passé, Hachette Jeunesse, 1995
- Y'a d'la France en chansons, Larousse, 2001

Mais je pense qu'il en existe des dizaines d'autres.

Si l'on cherche sur internet par google avec, par exemple, les mots clés suivants : livre chanson populaire française, on trouve un grand nombre de titres, dont certains sont en vente neufs, d'autres d'occasion sur eBay :

- 186 succès de la chanson française des années 50 à nos jours
- 500 chansons populaires traditionnelles française
- Le livre des Chansons de France et d'ailleurs
- 258 Chansons Du Temps Qui Passe - Populaires & De France
- etc.

En voyant les photos de leurs pages de couverture, vous reconnaîtrez peut-être le vôtre.

Cordialement,

Jean-Claude Autran

Q3.

Merci merci infiniment. Oui peut-être je vais le reconnaître, je pourrais aussi demander à mon donateur mais j'ai peur qu'il veuille me le racheter !

En fait pour le Noel des J

Et voici le texte

NOEL DES JACQUES
 
On l'appelle bouche bée
Ce Noël tant gracieux
Et nos chants comme fumée
Vont se perdre dans les cieux
En montagne comme en plaine
Clamez jacques clamez bien
Criez Noël à voix pleine
Tant crions Noël qu'il vient !
 
C'est à petites journées
Qu'il vient à nous tous les ans
Pour nous dans les cheminées
Bûche flambe en se disant
Il choisit bien mal son heure
Car il fait un temps de chien
Mais qu'il vienne en nos demeures
Tant crions Noël qu'il vient !
 
… …………..sans relâche
……..
Jacques Jacques tu te fâches
Après tant de jours mauvais
Que les fils après les pères
Ne l'appellent plus en vain
Mais que tout le monde espère
Tant crions Noël qu'il vient !

Voilà, et la musique collait bien avec les paroles, je tâcherai de vous la faire écrire aussi.

Merci si vous pouvez diffuser ce Noël.

(...) Je disais donc qu'il ne me manque que deux rimes sur les trois couplets que je connais.

Je vais vous les taper et vous les envoyer en P.J. quand j'aurai un moment .

A +

MTC


 

28 Juin - 1er Juillet 1008 : Recherche des textes de chansons - Le Credo de l'humanité

Q.

Bonjour,

Une question : Dans le forum du site il est parlé de textes de chansons publiées sur le site, mais je n'ai pas trouvé la rubrique....

Merci de m'aider.

Je cherche tous renseignements sur le credo de l'humanite pour l'anniversaire des 80 ans de ma maman en Aout.

Merci

MCR

R.

Bonjour,

Oui, c'est une anomalie que je n'ai pas encore corrigée. Tout ce qui concerne la musique et les chansons a dû être déplacé dans la rubrique "archives familiales", à l'adresse :

http://jcautran.free.fr/archives_familiales/index.html

Allez au bas de cette page et vous trouverez les rubriques suivantes :

• Liste alphabétique des 600 chansons : http://seynoise.free.fr/chansons/liste_chansons.html
• Classement par catégories (Chansons d'autrefois, Chansons de colonies de vacances, Chansons de l'école et du collège, etc.)
• Forum "Musique, chansons et auteurs" (échanges de courriels avec les internautes)

Le Credo de l'humanité se trouve dans le "forum" des échanges 2007-2008, à l'adresse suivante :

http://jcautran.free.fr/archives_familiales/forum/musique_chansons_2007_2008.html#95

Cordialement,

Jean-Claude Autran


 

20-23 Juin 2008 : Recherche de la récitation Les deux chemins

Q1.

Je suis à la recherche d'une récitation apprise à l'école chez mon père dans les années 40. Une connaissance commune, M. Pelissier, m'a dit que vous pourriez éventuellement m'aider dans ma recherche.
Un enfant au bout d'une route
Trouva tout à coup deux chemins.
Il s'arrêta rempli de doute
Roulant son chapeau dans ses mains.
 
Fallait-il prendre...
...
Par bonheur une paysanne vint et le tira d'embarras
Suis bien mon âne et jamais tu ne te perdras.

D'avance merci

JZ

R.

Bonjour,

Je ne connaissais pas cette récitation, mais une rapide recherche sur internet m'a permis de tomber sur un site qui en donne le texte. Voici ce que j'ai trouvé. Je pense que c'est ce que vous recherchez :

LES DEUX CHEMINS
 
Un enfant au bout d'une route,
Trouva tout à coup deux chemins.
Il s'arrêta rempli de doutes,
Roulant son chapeau dans ses mains.
 
Fallait-il prendre à gauche, à droite ?
Ou bien rester là jusqu'au soir ?
Sur un arbre une planche étroite,
Portait un avis peint en noir.
 
Mais l'enfant ne savait pas lire,
Il eut beau se gratter le nez,
La planchette ne put lui dire,
C'est par ici petit, venez.
 
Par bonheur, vint une paysanne,
Et le tira d'embarras.
Elle lui dit, suit bien mon âne,
Et jamais tu ne te perdras.
 
Le jeune enfant baissant la tête,
Contre lui-même, il boudait,
D'être conduit par une bête,
D'être plus sot qu'un baudet.
 
Si tu veux connaître ta route,
Mon petit, quand tu seras grand,
Instruit toi bien, car il en coûte,
De passer pour un ignorant.

Le site où je l'ai trouvée est le suivant :

http://www.yvaime.power-heberg.com/Fichiers%20html/chansons.html/les%20deux%20chemins.html

Cordialement,

Jean-Claude Autran

Q2a.

J'ai eu beaucoup de plaisir à trouver enfin cette récitation dont j'avais oubliée une bonne partie. Je vous remercie sincèrement de me l'avoir transmise ainsi que l'adresse du site que je pourrai consulter utilement.

Cordialement

JZ

Q2b.

Cher Jean-Claude,

Merci pour ta reponse aussi rapide qu'inattendue!!!Je pense que monsieur Zampa est en train de se repasser la recitation en se rappelant son cher papa et en se demandant quelle serait sa note!!

Tu es le bon samaritain et un vrai Pic de la Mirandole!!

Te souviens-tu de ce proviseur de lycee qui etait celebre dans les annees cinquante et qui s"appelait M.Champagne?Eh bien,tu en es un autre car,comme lui,tu es IN COL LA BLE!!

Je t'ecrirai plus longuement plus tard car je viens juste de rentrer d'un petit sejour en Ardeche et je suis creve!!!

Amities a tous!

MP


 

15 Mai 2008 : Chanson Le soleil d'Espagne

C.

Monsieur,

Grâce à monsieur votre père ainsi qu'à vous-même, j'ai enfin retrouvé cette chanson (*) apprise en classe de 6e, et dont je n'avais retenu que les six premiers vers.

De plus, j'apprends qu'il s'agit d'un chant béarnais. Je la fredonnais de temps en temps, et je vais enfin pouvoir la chanter en entier ! Soyez-en remercié.

CA

P.S. voilà une des plus belles utilisations d'internet !

(*) Chanson béarnaise
I
Le soleil d'Espagne
Aux rayons de feu
Dore la montagne
Où je vis joyeux.
Tôt le jour commence,
Tard le jour finit,
Tandis que la plaine immense
Reste dans la nuit
II
J'aime la montagne,
Les lointains d'azur.
Sur la cime altière
Règne un ciel plus pur
Le léger zéphyr
Rase nos glaciers
L'air est pur et l'on respire
Libre de soucis


 

21 avril 2008 - 26 août 2011 : Recherche des paroles et de la partition de Au pays de Maillane

Q1.

Bonjour!

Je cherche les paroles et si possible la partition d'une chanson dont je connais le début:

"Au pays de Maillane
Il est un mas perdu
Où jeunes paysannes
Dansent le soir venu
Les oliviers frissonnent
Dans le vent parfumé
Tambourinaïres sonnent
Sous les rameaux bleutés"

Je ne connais pas le reste : Avez vous quelque idée?

D'avance merci.

GA

R1.

Bonjour,

Hélas non. Je suis désolé, malgré mes recherches, je n'ai pas retrouvé de musique ou de partition de la chanson que vous recherchez. Il ne semble pas non plus qu'elle soit disponible sur internet.

Tout ce que je peux faire est de relayer votre demande sur mon site internet. Peut-être que quelqu'un, un jour, saura nous renseigner ?

Cordialement,

Jean-Claude Autran

Q2. (26 août 2011)

Bonjour,

Grâce aux membres du site Marmiton, j'ai retrouvé les paroles du "pays de Maillane", je vous les copie-colle :

Les oliviers frissonnent
Dans le vent parfumé
Tambourinaires sonnent
Sous les rameaux bleutés
La flûte unit ses trilles
Aux rythmes des tambours
Dansez ô jeunes filles
Bergers et gais pâtours

Au pays de Maillane
Il est un mas perdu
Où jeune paysanne
Danse le soir venu
Un jeune gars s'avance
C'est Frédéric Mistral
Il chante la Provence
Son beau pays natal !

Cordialement

Esperluette

PS : l'adresse mail sur votre site n'est ni active ni copiable.

R2.

Bonsoir,

Merci pour ces très belles paroles du "Pays de Maillane".

Je ne manquerai pas de les rajouter au "forum chansons" de mon site internet dès la prochaine mise à jour.

Cordialement,

Jean-Claude Autran

PS. L'adresse email qui figure en de nombreux endroits de mon site est volontairement sous forme d'image (et non de lien actif). Je sais que ceux qui veulent me contacter doivent la retaper. Mais j'évite de laisser "traîner" mon adresse, en clair, sur un site internet pour ne pas devenir la cible des spammeurs dont les robots inondent les gens de publicités dès qu'ils ont pu identifier leur adresse.


 

4-10 Avril 2008 : Recherche des paroles de la chanson La belle Adèle

Q1.

Monsieur,

Je suis à la recherche des paroles d'une chanson que me chantait mon père lorsque j'étais enfant.

Je crois qu'elle s'appelle : La belle Adèle.

Je me souviens de l'air et de quelques paroles (avec des trous) :

« Il s'en alla trouver
son cap -toc toc           } bis
« entrez ! » -pitaine
Je veux revoir Adèle,
Adèle ma bien aimée (bis après pom pompom !)
(…)
Mais où es-tu Adèle,
Adèle Ma bien aimée (bis après Zim ponpon !)
Hélas, mon fils, hélas
(…)
est morte et enterrée
(…)
J'ai la bouche pleine de terre
Et le cœur plein d'amour

Merci …

Cordialement,

DLR

R.

Bonsoir,

Je pense avoir trouvé sur internet des textes de chansons qui pourraient correspondre à ce que vous recherchez, bien qu'il s'agisse de versions légèrement différentes. Voir sur les sites :

http://bmarcore.club.fr/marins/M231.html
http://www.routard.com/forum_message/769231/c_etait_un_jeune_marin.htm
http://www.geocities.com/sufmontfort/chantA.html#2
etc.

Voici, par exemple, l'un d'eux.

"C'était un jeune marin", ou "Adèle"

C'était un jeune marin
Qui revenait de guerre
C'était un jeune marin
Qui revenait de guerre
Pour aller voir Adèle
Adèle sa bien aimée.
 
Refrain
 
(sur les deux dernier vers de chaque strophe)
Pour aller voir Adèle
Adèle sa bien aimée
Pa pa pa pa pa
Pour aller voir Adèle
Adèle sa bien aimée.
 
Refrain
 
Il s'en alla trouver )
Trouver son capitaine )bis
Puis-je aller voir Adèle
Adèle ma bien aimée?
 
Refrain
 
Son capitaine lui dit )
Oui va-t-en voir Adèle) bis
Oui va-t-en voir Adèle
Adèle ta bien aimée.
Refrain
Bonjour mes chers parents )
Bonjour cher père chère mère)bis
Mais où est donc Adèle
Adèle ma bien aimée?
Hélas mon pauvre enfant )
Il n'y a plus d'Adèle )bis
Car elle est morte Adèle
Adèle ta bien aimée.
 
Refrain
 
Il s'en alla pleurer )
Pleurer dessus sa tombe ) bis
Adèle ma chère Adèle
Adèle répond moi.
 
Refrain
 
Adèle lui répondit )
Du fin fond de sa tombe ) bis
J'ai la bouche pleine de terre
Et le coeur plein d'amour.
Refrain

Il y a d'autres versions que vous pourrez trouver en cherchant sur google : "Adèle ma bien aimée"

Cordialement,

Jean-Claude Autran

Q2.

Je vous remercie infiniment.

Cordialement,

DLR


 

31 Mars - 3 Avril 2008 : Recherche de la musique de la chanson Moi-z-et mon chien

Q.

Monsieur

Je suis auteur compositeur interprète et j'ai découvert dans votre site une chanson que je recherche depuis longtemps : Moi-z-et mon chien de Vincent Scotto.

C'est une chanson que mon beau père chantait lorsque j'étais jeune.

Aujourd 'hui pour ses 82 ans, je voudrais lui faire cette surprise mais je n'ai pas la musique de cette chanson.

Peut-être pourriez vous me communiquer quelques renseignements

En vous remerciant , je vous prie de croire en mes salutations les plus cordiales

François Ognier

R.

Bonjour,

Non, je suis désolé, je n'ai pas la musique de cette chanson. Il ne semble pas non plus qu'elle soit gratuitement accessible sur internet.

Apparemment, la partition a été en vente sur internet. Voir à l'adresse :

http://cgi.ebay.fr/POLIN--MOI-Z-ET-MON-CHIEN--PARTITION--Concert-MAYOL_W0QQitemZ350008283779QQcmdZViewItem

ou à :

http://cgi.ebay.fr/5-chansons-LOUIS-BOUSQUET-partition-chant-piano_W0QQitemZ250227114314QQihZ015QQcategoryZ104777QQcmdZViewItem

Mais je ne sais pas si la vente n'est pas maintenant terminée.

Un autre moyen serait d'acheter un disque de Fernandel ou de Polin qui la chantent. Ces disques d'occasions se trouvent en vente sur plusieurs sites comme :

http://www.priceminister.com/offer/buy/62529666/La-Plus-Bath-Des-Javas-Imprudentes-Moi-Z-Et-Mon-Chien-Suzon-La-Blanchisseuse-Les-Moustaches-De-Thomas-Un-Dur-Un-Vrai-Un-Tatoue-Le-Cul-Du-Berger-Le-Papa-De-Pepa-Nono-Nana-J-aurais-Voulu-33-Tours.html
http://fernandel.canalblog.com/
http://cgi.ebay.fr/lot-de-disque-cd-78-tours_W0QQitemZ330221161110QQcmdZViewItem
http://cgi.ebay.fr/LES-DISQUES-D-OR-DE-FERNANDEL_W0QQitemZ160221551924QQihZ006QQcategoryZ60756QQcmdZViewItem
etc.

Cordialement,

Jean-Claude Autran


 

26 Février - 6 Mars 2008 : Chanson La ferme des rosiers

Q1.

Bonjour ! j'ai beau chercher,ou alors mal chercher, la chanson entière de ""La ferme des rosiers""

qui commence, "" Dans la vallée au bord de la moselle je cheminais sous les verts peupliers etc....... et le refrain: ""Soyez le bienvenu vous qui venez de France......................................

Merci de m'aider, car cette chanson me tient à coeur, c'est mon arrière grand-mère qui la chantait du fait que française elle est née allemande suite à l'Alsace-Lorraine donnée aux allemands.

Bien cordialement

AB

R.

Bonsoir,

Je pense que le texte de la chanson que vous recherchez (La ferme des rosiers, chanson patriotique qui date, je crois, de 1874) se trouve sur mon site internet à l'adresse suivante : http://seynoise.free.fr/chansons/chansons_kerherve.html#74

Voici ce texte :

I
Dans la vallée, au bord de la Moselle
Je cheminais sous les hauts peupliers
L'oiseau chantait sa romance nouvelle
Quand j'aperçus la ferme des rosiers
Un gai soleil inondait de lumière
Des bébés roses jouaient près de son seuil
Entrez, entrez, me disait la fermière
Aux voyageurs, nous faisons bon accueil
Nous faisons bon accueil
 
Refrain
Soyez le bienvenu, vous qui parlez de France
Vous trouverez toujours place dans nos foyers
Plus tard, en apportant la joie et l'espérance
Puissiez-vous retrouver la ferme des rosiers
 
II
En mon honneur on apporta des verres
Afin de boire, on parla du pays
Nous évoquions des souvenirs de guerre
Les jours de deuil où nous fûmes trahis
Les yeux alors s'obscurcissaient de larmes
Elle me disait, avec un mal accent :
« Je fus témoin de l'un de ces faits d'armes
Où nos soldats luttaient dix contre cent » (bis)
 
III
Ils étaient las, ces soldats héroïques
On avait dit : il faut vaincre ou mourir
Rien n'ébranla leur courage stoïque
Et, bravement, ils ont tous su mourir
Souvent, le soir, tout mon être tressaille
Je les revois devant mes yeux rêveurs
Défigurés, hachés par la mitraille
Où ces martyrs attendaient leurs vengeurs (bis)
 
IV
Ils sont là-bas, couchés sous notre terre
Et mes rosiers les recouvrent de fleurs
Le rossignol y chante avec mystère
Et la rosée y fait briller ses pleurs
Notre maison est restée à la France
Dans le cellier, j'ai gardé leur drapeau
Malgré l'exil et les jours de souffrance
Je reste ici pour garder leurs tombeaux

Cordialement,

Jean-Claude Autran

Q2.

Je vous remercie de tout coeur, c'est très gentil à vous de me l'avoir faite parvenir ! ! ! ! !!

Ça me fait plaisir, car ma grand-mère est née ""Allemande"" car née en 1892 et en se mariant avec un ""français"" de l'autre côté de la Seille, le maire lui a dit ""Camille te voilà devenue ""française""; les gens d'ici (les Charentes d'où je suis) ne savent même pas l'histoire de l'Alsace-Lorraine donnée aux Allemands lors de la perte de la guerre en 1870.

MERCI beaucoup

AB


 

2-14 Janvier 2008 : Chanson J'aime tes yeux comme un enfant aime les yeux de sa maman

Q1.

Bonjour,

je suis tombée par hazard sur votre site.. je suis à la recherche d'une vieille chanson (pour un vieil oncle)

j'ai mis le peu de paroles qu'il connaisse dans google.. c'est ainsi que j'ai eu connaissance de votre excellent site.

pouriez vous me conseiller pour mes recherches , ou peut-etre connaissez vous les paroles de cette chanson...

dont voici quelques phrases

<j'aime tes yeux comme un enfant aime les yeux de sa maman>

je sais c'est très court mais avec un peu de chance et votre aide j'arriverai à faire plaisir à mon oncle en lui trouvant le texte en entier..

merci pour votre aide

CG

R.

Bonjour,

Merci pour votre message. Mais je suis vraiment désolé, je ne connais pas du tout les paroles de la chanson que vous recherchez (j'aime tes yeux comme un enfant aime les yeux de sa maman). Une recherche par Google (mais vous aviez déjà essayé) ne m'a conduit à aucun résultat. Il ne semble donc pas que quelqu'un ait mis jusqu'ici le texte de cette chanson sur internet.

Tout ce que je peux faire est donc de rajouter votre question au forum de mon site dans la rubrique "musique et chansons". Peut-être y aura-t-il un jour quelqu'un qui saura nous en donner le texte complet ? Il y a eu déjà un bon nombre de textes de chansons retrouvés grâce à des internautes qui sont tombés sur ces avis de recherches et qui ont pu nous renseigner.

Peut-être à bientôt, si j'obtiens une réponse.

Cordialement,

Jean-Claude Autran

Q2.

Merci pour votre aide...

effectivement j'ai recherché avec le peu de mots que je possède sur google.. mais sans résultat..

merci également de mettre ce texte dans votre forum.. en effet, peut-etre quelqu'un connaitra-t-il cette chanson.. c'est une très vieille chanson.. et les très vieux internautes ... ça existent? :))

cordialement

CG


 

12-15 Décembre 2007 : Chanson du jeu de cartes

Q1.

Votre sit est super bon j'aime bien lire les veilles chansonsde 1800 à notre temp.Je suis à la recherche d'une veille chanson qui parle de ceci: je viens d'entendre la Russi ,c'est de la guerre et de la pluies,c'est un soldat Richard D'Ecosse et un soldat dévotier.Il se sert de carte en garde,comme servant pour prier Dieu.

Je n'es pas information a donné par quel chanteur a chanté cet chanson et en quel année,désolé.

Dans cette chanson il parle d'un soldat il est dans une Église et avec son jeu de cartes il prie.j'ai fais fait des recherches sur internet j'ai trouvé un monologue avec le jeu cartes mais ce n'est pas ca que je cherche moi c'est une chanson.Je ne sais pas si vous avez des informations sur ma recherche mais sa sera très aprécier de recevoir.

Merci à l'avance.

GP

R.

Bonjour,

Merci pour votre message.

Je ne connaissais pas du tout cette chanson, mais une petite recherche sur internet m'a conduit au site :

http://www.frmusique.ru/texts/divers/chansondujeudecartes.htm

où est donné un texte qui semble bien correspondre au vôtre :

CHANSON DU JEU DE CARTES
Venez entendre le récit, de la guerre et de la pluie
C'était Richard d'Ecosse, un soldat dévotieux
Qui se servait de cartes en égard, s'en servait pour prier Dieu
Par un dimanche matin, Richard s'en va au service divin
Il prit un grand jeu de cartes, en présence de son sergent
Il les déplie et il les exerce, à genoux dévotement
 
Le sergent tout en courroux lui dit: Soldat! que faites vous
Pendant le saint exercice, oseriez-vous penser au jeu?"
Le sergent dans peu de temps, va porter plainte au commandant
Dans l'église, il y a un scandale, fait par un de vos soldats
Qui au lieu d'un livre moral, se sert de cartes en égard"
 
Le commandant dans peu de temps, le fit venir sur le champs
Il lui fit la morale, mais pour sa punition
Il lui dit avec outrage: Vous méritez la prison!"
Je vous prie mon commandant, de m'écouter un seul instant
Ne croyez pas que je suis frivole, je ne crois pas avoir tord
Ne croyez pas que je sois frivole, voila ici mes cartes que j'honore
 
L'As représente Dieu, qui a créé la terre et les cieux
Les deux, les trois, je pensais de même à la Sainte Trinité
Ne croyez pas que je mente, je vous dis la vérité
 
Les quatre me font souvenir, ce sont les quatre évangélistes
Les cinq, je pensais de même, aux cinq Vierges latines
Ne pensez pas que je vous mente, je vous dis la vérité
 
Les six me font souvenir, au sixième jour de la création
Les sept je pensais de même, au septième jour du repos
Où Dieu dans son Être Suprême bénissait tous nos travaux
 
Les huit me font souvenir, ce sont les huit rescapés
Dans le temps du déluge dans la famille de Noé
Ils ont choisi pour leur refuge cette aimable iniquité
 
Les neuf, ce sont les lépreux qui ont guéris de la main de Dieu
Les dix, je pensais de même, aux dix commandements
C'est pour cela que je les observe pour vivre plus chrétiennement
 
Dis-moi donc Richard: Que fais-tu des valets à part?
Les valets, dans la retraite de ce malheureux Judas,
Ils ont été trahir leur maître, ne furent-ils pas plus scélérats
 
Les dames, me font souvenir à la mère de Jésus-Christ
Qui a mis au monde à Bethlehem, dans une étable pauvrement
le 25 décembre, le Roi des anges assurément
 
Trois rois me font souvenir, ce sont les trois rois majorions
Qui ont été conduits par une étoile à la ville de Bethlehem
Qui ont été conduits par une étoile, pour adorer le Tout-Puissant
 
Dis-moi Richard: Que fais-tu de ce roi à part?"
Mon commandant, le roi Hérode avec toute son opulence
De crainte de perdre sa place, a condamné le Tout-Puissant
 
Richard, pour ta récompense, voila ici quatre piastres en or
Sois toujours ma reconnaissance, ton récit me met d'accord

Cordialement,

Jean-Claude Autran

Q2.

Bonjour Jean-Claude

Je crois bien que c'est cette chanson que mon oncle cherchait, j'ai le titre alors je vais continuer la rechercher.Je vous remerci beaucoup pour les paroles de cette chanson, je ne pensais pas avoir des nouvelles de vous après si lontemp je vous remerci encore une fois.

GP


 

20-24 Novembre 2007 : Partition de Maître Pierre

Q.

Merci de nous dire si la partition de Maître Pierre - musique d'Henri Betti et paroles de Jacques Plante existe sur internet ? Pour notre chorale d'aînés qui chantons dans les écoles de Laruns (vallée d'Ossau) Pyrénées Atlantiques

MJH

R.

Bonsoir,

Pour savoir si cette partition existe sur internet, vous pouvez taper sur ggogle : maître pierre partition betti plante

Il ne semble pas que la partition soit disponible gratuitement sur internet, question de copyright. Mais elle est en vente sur un certain nombre se sites :

http://www.antiqbook.fr/boox/lelivr/RO50002516.shtml
http://www.antiqbook.fr/boox/lelivr/RO50000831.shtml
http://www.note4piano.com/catalog.php?action=showitem&numart=BEUS0249&ve=scores
http://cgi.ebay.fr/ws/eBayISAPI.dll?ViewItem&item=260181255505&ssPageName=MERCOSI_VI_ROSI_PR4_PCN_BIX&refitem=220149392071&itemcount=4&refwidgetloc=closed_view_item&refwidgettype=osi_widget
etc.

Sur ce dernier site (ebay) il en existe actuellement une, en "achat immédiat", pour 2,50 EUR.

Cordialement,

Jean-Claude Autran


 

27-31 Octobre 2007 : Recherche de la chanson Viens valser avec papa

Q1.

Bonsoir

Je viens de voir votre site pour la première fois et je trouve cela super bien et très intéressant

En fait je recherche une chanson bien spécifique, souvenir d'enfance,

Cette chanson hélas je ne connais pas le titre, ni l'auteur,

Mais je me souviens du premier couplet car mon grand père la chantait très souvent

Elle doit dater des années de 1954 --1960 elle commence comme ca :

Viens mon enfant chéri viens dans mes bras ,
Viens apprendre à valser avec papa
Profitons en maman n'est pas là …..

Après ce couplet il y a un moment de danse (valse) puis reviens alors ,

Profitons en maman n'est pas là etc. etc.

L'enfant que le papa fait valser on peut entendre les rires .

De même que cette chanson se termine sur un fond de rire et de danse .

Je pensais à Henri Salvador mais j'ai pas trouvé.

Je sais que c'est chercher une aiguille dans une botte de foin ,mais qui n'essaye rien n'à rien .

Merci de votre attention

CC

R.

Bonjour,

Je ne connaissais pas cette chanson mais, une petite recherche sur internet m'a amené à en trouver des paroles assez complètes que je vous copie ci-dessous :

Viens valser avec papa
 
Viens mon poussin... viens valser avec papa
Viens mon poussin chéri, viens dans mes bras
Viens apprendre à valser avec papa
Profitons-en maman n'est pas là
Viens ma chérie tourner avec moi
Un, deux, trois,   un, deux, trois,   hop! voilà!
Un, deux, trois,   un, deux, trois,   hop! comme ça!
 
Maman aussi aimait cet air-là
Lorsque nous valsions tous les deux autrefois.
Tara lali lala    Tara lali lala
Viens mon trésor ... Lari lala
Allez... encore une fois. Voilà ! Lali lala ...
Un, deux, trois,   un, deux, trois,   hop! oh!
Un, deux, trois,   un, deux, trois,   hop! plus haut!
Valsons... On s'amuse bien hein? Lari lala
...
Viens pour te reposer, viens dans mes bras
La valse t'a bercée n'arrêtons pas
Bientêt, chérie, tu t'endormiras
Tout en dansant contre ton papa
Un, deux, trois,   un, deux, trois,   doucement
Un, deux, trois,   un, deux, trois,   dors mon enfant
Tu dors et je peux te dire tout bas:
Que la plus jolie, la plus belle, c'est toi.
La plus jolie, la plus belle, c'est toi!
Dodo !
Tu sais, papa je dors pas...

Cela vient du site internet "Refrains d'hier" : http://gauterdo.com/ref/vv/viens.valser.avec.papa.html

Vous pouvez le consulter car on y entend aussi un enregistrement musical.

L'auteur de la chanson n'est pas cité, mais il est dit que l'interprète était André Claveau.

D'autre part, en allant à l'accueil de ce site : http://gauterdo.com/ref/index2.html

vous pourrez accéder à de nombreux autres enregistrements.

Cordialement,

Jean-Claude Autran

Q2.

Bonsoir monsieur

Alors là vous ne pouvez pas vous imaginez la joie que vous me causer, quelle bonheur pour moi que de retrouver cette chanson.

Je vous en suis vraiment très reconnaissante, merci merci et milles fois merci !

Au plaisir et bonne soirée à vous

CC


26 Octobre - 22 Novembre 2007 : Chanson L'enfant et le polichinelle et recherche d'autres chansons

Q1a.

Cher Monsieur,

Un grand merci pour votre gentil message. Je vois que vous êtes très, très occupé, aussi vais-je être bref. Grâce à vous, j'ai déjà trouvé une trentaine de textes de chansons sur différents sites et il m'en reste à peu près le même nombre à obtenir afin de compléter ma collection. Je n'ai toujours pas été contacté par l'internaute qui recherchait les paroles de "L'enfant et le polichinelle". Je vous en scanne donc le texte. Comme c'est mon premier essai, auriez-vous la bonté de me faire savoir, à l'occasion bien sûr, si vous l'avez bien reçu ?

Cordialement et bon courage.

JC

Q1b.

Cher Monsieur,

Voulez-vous m'excuser de vous avoir envoyé le texte d'une chanson qui avait été demandé par un internaute du site de M.Philippe Morize ? D'autre part, j'ai le plaisir de vous faire savoir que j'ai trouvé les paroles des chansons Falderie Faldera (en fait, Valderie Valdera), Hokey Pokey, Marche de la US Navy et Wien, Wien, nur du allein. Au fait, avez-vous reçu le texte, car c'est la pemière fois que j'essaie de scanner ?

Au plaisir de vous lire.

Avec toute ma sympathie.

JC

R1.

Cher Monsieur,

Merci pour vos deux derniers messages. Je suis heureux que vous progressiez peu à peu dans vos recherches de paroles de chansons.

Par ailleurs, je vous confirme que j'ai bien reçu votre texte scanné de la chanson "L'enfant et le polichinelle". Si c'est la première fois que vous scannez un document, je puis vous rassurer que cela a fonctionné parfaitement.

Bonne continuation.

Cordialement,

Jean-Claude Autran

Q2.

Monsieur,

Je vous écris de la part de Monsieur JC dont copie du mail qu'il m'a adressé ci-dessous pour vous demander si vous auriez la gentillesse de bien vouloir me faire parvenir suite à une demande qui m'a été faite sur mon site familial (...) dans la rubrique « Chansons anciennes » les paroles de la chanson « L'enfant et le polichinelle »

Vous en remerciant vivement par avance

PM

Copie du mail reçu :

De : JC
Date : dim. 18/11/2007 20:52
A : PM (chansons anciennes)
Cc : Objet : chanson demandée
Cher Monsieur
J'ai, par erreur, scanné sur un autre site le texte de la chanson "L'enfant et le polichinelle" demandé par un de vos internautes le 27 avril (?). Comme je n'arrive plus à le scanner une deuxième fois, peut-être pourriez-vous vous adresser à Monsieur Jean-Claude Autran (...) afin qu'il vous en donne une copie ? Je vous prie de m'excuser pour le dérangement. Je pars dans le Midi le mois prochain et je vous recontacterai au printemps.
Cordialement.
Jacques Campeert.

R2.

Bonsoir Monsieur,

Voici le fichier image de la chanson "L'enfant et le polichinelle" que m'avait effectivement envoyée M. JC le 26 octobre dernier.

Je renvoie aussi ce même scan à M. JC puisqu'il vous dit n'avoir pu l'obtenir de nouveau.

Je vous en souhaite bonne réception.

Cordialement,

Jean-Claude Autran

Q3a.

Un super grand MERCI et BRAVO aussi pour votre site, rapidement survolé mais sur lequel je vais revenir plus sérieusement dès que je vais me trouver un temps de libre… sinon je le prendrai.

Cordialement

PM

Q3b.

Ci-joint si cela vous intéresse les paroles de la chanson remise sous forme de document WORD.

Bonne réception

Cordialement

PM


22 Octobre 2007 - 8 Novembre 2008 : Recherche de la chanson En 93 à Paris

Q1.

Bonjour, Monsieur !

Je me permets de vous demander si quelqu'un connaîtrait une vieille chanson que j' entendais autrefois, sur un vieux phono, dans mon enfance, chez une vieille tante ; son titre "En 93 à Paris"

J'ai perdu la trace du forum où je dois poser ma question. Je me permets de m'adresser à vous.

Merci beaucoup.

MC

R1.

Bonjour Monsieur,

Merci pour votre message. Mais je ne connais pas du tout cette chanson "EN 93 à Paris", et son texte ne semble pas se trouver sur internet.

Je rajoute donc votre question sur le forum de mon site dans la rubrique "musique et chansons" :

http://jcautran.free.fr/archives_familiales/forum/musique_chansons_2007_2008.html

Peut-être y aura-t-il un jour quelqu'un qui saura nous en donner le texte complet ?

A bientôt, peut-être, si j'obtiens une réponse.

Cordialement,

Jean-Claude Autran

Q2. (3 Novembre 2008)

cher monsieur

je ne sais si vous cherchez toujours ce texte

je ne connais pas sa musique

le carnet dont il provient n'est pas facile à dater

bien a vous

CM

R2. (à MC)

Bonsoir,

Je ne sais pas si vous recherchez toujours cette chanson (voir votre message du 22/10/2007), mais un internaute qui a trouvé votre question sur le forum de mon site vient de m'en transmettre le texte, que je vous adresse ci-dessous.

1. C'est quatre-vingt treize à Paris.
On tire le canon d'alarme.
Et pour délivrer le pays,
Le peuple entier se rue aux armes.
Seule Lison s'en moque vraiment.
Elle est toute à sa jalousie,
Car le chevalier son amant,
Avec une autre se marie.
Pourtant bravant la mort,
Le chevalier proscrit,
Pour lui dire au revoir,
Est venu cette nuit,
Et dans un baiser il lui dit...
 
REFRAIN 1
 
Je t'aimerai toujours Lison
Tu vois je suis venu quand même
Mon cœur demeure en ta maison
Puisque c'est toi celle que j'aime.
Pourquoi te tourmenter Lison.
Embrassons-nous ma blondinette.
Un mariage de raison,
Ne peut faire perdre la tête.
 
2. Mais on frappe à la porte, ouvrez
La police, caches-toi vite !
Attendez, j'allais me coucher.
Je m'habille et j'ouvre de suite.
C'est en vain qu'ils ont tout fouillé.
Excusez-nous ma charmante,
Le bel oiseau s'est envolé.
La promise sera contente.
Et folle de jalousie,
Lison a répondu...
Le voici, prenez le,
Car perdu pour perdu
L'autre ne l'aura pas non plus...
 
REFRAIN 2
 
Pourquoi m'as-tu trahi Lison.
Je ne puis te haïr quand même.
Car malgré ta trahison,
C'est toujours toi celle que j'aime.
Je nargue le bourreau Lison.
La besogne est à moitié faite.
Car mon amour pour toi Lison,
M'a déjà fait perdre la tête.
 
3. Lison, déjà plus de trois nuits,
N'a pas quitté la guillotine.
En attendant on chante, on rit,
On danse autour de la machine.
On amène le chevalier.
Lison supplie la populace.
Grâce pour lui, mon bien-aimé
Qu'on me guillotine à sa place.
Il monte à l'échafaud,
D'un pas majestueux.
Et son regard s'en va,
Comme un baiser d'adieu,
Vers Lison qui le suit des yeux.
 
REFRAIN 3
 
Il monte lentement
Plus un bruit dans la foule.
On entend à présent
Seul, le tambour qui roule
Et Lison chante maintenant.
Il va revenir, elle le guette.
Car Lison, comme son amant,
Pour toujours a perdu la tête.

Cordialement,

Jean-Claude Autran

Q3.

Je vous remercie infiniment, mais, vous m'avez déjà répondu il y a longtemps et m'avez transmis, à l'époque, les paroles demandées.

Merci encore de votre aide

Cordialement

MC


 

26-27 Septembre 2007 : Désiré et André Gilardi (Philharmonique La Seynoise)

Q.

Bonjour

J'ai découvert avec plaisir, et beaucoup d'émotions, votre site sur la Seynoise et sur Mr Autran.

Je suis le petit fils de Désiré Gilardi, j'accompagnais régulièrement mon grand-père, que j'admirais beaucoup, lors de répétitions.

J'étais alors âgé d'une dizaine d'années mais je garde de bons souvenirs de la salle ainsi que le petit jardin ou je m'amusais. Je me souviens aussi de mr Arèse, je garde des souvenirs plus flous en ce qui concerce certains noms cités sur votre site. Mon père, André Gilardi a aussi fais partie de la Seynoise à un moment, malheureusement je ne connais pas les dates. Il possédait pas mal d'ouvrages ecrits , et dedicacé, par Marius Autran, que je possède depuis son décès en mars 2006.

Je possède aussi un exemplaire de "au pays bleu" d'Edouard Jauffret, que mon père me lisais lorsque j'étais petit. Je le lis aujourd'hui à mon fils agé de 7 ans et c'est pour moi une grande fierté.

Merci énormement pour ces souvenirs que j'avais enfouis en moi, et qui sont ressortis avec beaucoup d'émotions.

Richard Gilardi

Ra.

Bonsoir,

Merci pour votre message et vos commentaires sur l'œuvre de mon père et sur mon site internet.

Mais je suis vraiment navré d'apprendre que votre père est décédé en 2006. Je suis désolé de ne pas l'avoir su et je ne sais pas si mon père l'avait appris, car il m'en aurait certainement parlé. Votre père, je le connaissais un peu puisque nous avions été ensemble au collège Martini en 6e et 5e, jamais dans la même classe, mais dans dans des classes parallèles de même niveau. Avec mon père, nous lui avions rendu visite il y a quelques années, je crois que c'était à Six-Fours, pour lui amener un de ses derniers livres, le tome VII probablement, vers 1999. Nous nous étions bien reconnus et espérions nous revoir à l'occasion, lorsque je serais à la retraite. Hélas.

Mon grand-père connaissait aussi très bien votre grand-père Désiré et il en parlait souvent. Je ne sais plus comment ils s'étaient connus, peut-être à l'Arsenal ? Ceci est bien loin maintenant. Mais la copie du diplôme de hautbois de Désiré Gilardi apparaît toujours dans l'histoire de La Seynoise que mon père avait écrite en 1984.

Je suis néanmoins heureux d'avoir pu communiquer avec vous.

Très cordialement,

Jean-Claude Autran

Rb.

Salut Serge,

Tu as été en classe avec André Gilardi en 6e (53-54). Savais-tu qu'il était décédé en mars 2006 ? (voir message ci-dessus).

Je l'avais encore vu il y a 4-5 ans lorsque j'avais amené mon père chez lui (à Six-Fours je crois) pour lui amener un ouvrage de la série Images de la Vie Seynoise.

(...) A bientôt.

Claudet Autran


 

24 Septembre 2007 - 10 septembre 2012 : Recherche de chansons : La soupe aux choux, Sur la place de l'Opéra

Q1.

Bonjour

J'ai le souvenir d'un 78 tours que mon grand père écoutait sur son gramophone.

Les paroles disaient a peu pres ceci :

la soupe aux choux se fait dans la marmite
dans la marmite se fait la soupe aux choux
avec de la saucisse, du pain et des épices et du bon saindoux 
la soupe aux choux se fait dans la marmite
dans la marmite se fait la soupe aux choux

Connaissez vous les paroles excts ce titre ?

Merci pour votre réponse et bravo pour votre site

CC

R1.

Bonjour,

Merci pour votre message. Mais je suis vraiment désolé, je ne me souviens pas d'avoir entendu ces paroles (la soupe aux choux se fait dans la marmite). Une recherche sur internet (je suppose que vous aviez déjà essayé) semble indiquer qu'il s'agit d'une sorte de chanson de marche. Voir à :

http://www.google.com/search?client=safari&rls=fr&q=%22la+soupe+aux+choux+se+fait+dans+la+marmite%22&ie=UTF-8&oe=UTF-8

Mais on n'y trouve que les deux premières lignes.

Tout ce que je peux faire est donc de rajouter votre question au forum de mon site dans la rubrique "musique et chansons". Peut-être y aura-t-il un jour quelqu'un qui saura nous en donner le texte complet ? Il y a eu déjà un bon nombre de textes de chansons retrouvés grâce à des internautes qui sont tombés sur ces avis de recherches et qui ont pu nous renseigner.

Peut-être à bientôt, si j'obtiens une réponse.

Cordialement,

Jean-Claude Autran

Q2.

Bonjour  Jean-Claude 

Merci pour votre compétence

Je recherche aussi les paroles de cette chanson ou l'on peut entendre un extrais ici :

http://www.delabelleepoqueauxanneesfolles.com/samples/3623%20Place%20de%20l%20Opera.mp3

Cordialement

CC

R2.

Bonjour,

Je n'ai pas les paroles complètes de cette chanson.

J'ai pu seulement transcrire l'extrait qui est chanté. Ça ressemble à :

Un de mes bons amis
La semaine dernière
Venait de Saint-Nazaire
Pour visiter Paris
 
En arrivant chez moi
Après une accolade
Y me dit que de balades
Je vais faire sans toi !
 
Ne te dérange en rien
J' lui répondis j' veux bien
Mais faut être prudent
A cause des accidents.
 
Si tu passes, sur la place
Sur la place de l'Opéra
A gauche, à droite, derrière, en face
Prends garde qu'on n' t'écrase pas !
 
Oui, prends garde
Et regarde l'agent qui sur ton chemin
Donnera le signal
A c' moment, presse le pas
 
Si tu passes, sur la place
Sur la place de l'Opéra.

Mais je n'ai trouvé, ni la suite, ni le nom de l'auteur, ni celui de l'interprète. Désolé.

Cordialement.

Jean-Claude Autran

Q3.

Bonjour

Merci Jean-Claude pour la transcription de ce premier couplet .

D'apres le site : http://www.delabelleepoqueauxanneesfolles.com

c'est Alibert qui a chanté entre autres cette chanson

Je continue ma recherche ou peut etre que je retrouverais mon 78 tours !

Je te ferais part de mes trouvailles

Cordialement

CC

Q4. (9 septembre 2012)

Couplet supplémentaire adressé par M. AR (voir à http://jcautran.free.fr/archives_familiales/forum/musique_chansons_2009_2011.html#171)

"un riche américain,
fou d'une parisienne,
l'épouse et puis l'emmène,
là-bas dans son patelin,
à peine débarqués,
son ami le lui dit,
un si joli sourire,
où l'as tu déniché?

...demain, tu prends le bateau,... après je ne sais plus! (rires !)

Et, dans le refrain suivant :

"Si tu passes,
sur la place,
sur la place de l'opéra,
blonde ou brune,
prends en une..." 

R4.

Cher Monsieur,

Merci pour ce complément de chanson, que j'ai aussitôt rajouté sur le "forum" de mon site.

C'est grâce à des gens comme vous, qui apportent leur contribution, que nous progressons peu à peu dans la redécouverte de ce patrimoine, parfois tombé dans l'oubli, de la vieille chanson française.

Soyez en remercié.

Bien cordialement,

Jean-Claude Autran


 

26 Août 2007 - 5 Octobre 2009 : Recherche de chansons françaises

Q1.

Cher Monsieur Autran,

Encore une journée de passée sur votre site agréable et intéressant. (...).

Il y a aussi toute une série de chansons françaises qui me manquent :

Au temps des Tuileries (XIXe s.)
Avec qui voulez-vous danser ? (....la polka va commencer - J.Hélian)
Aye ! Marie (....aye ! Marie (paso-doble des années 30)
Bien l'bonjour, Madame Bertrand (1937 par J.Stick - Original de ....M'sieur Lévitan)
Carnaval de Venise (J'ai un chapeau à plume(s).
C'est Paris qui sourit (années 30 par Marcelle Bordas)
C'est toujours çà d'pris (....comm' disait ma grand'mère - Renée Dubas 1935) (*)
Chanson d'amour (1938 - Pas "dans les yeux de ma mie" 1951 ni Song of love de W.Shanklin 1958)

Il y en a encore autant, mais je ne veux pas abuser de votre gentillesse ni de votre temps.

Un tout grand merci pour la mise en pages sur votre site de notre échange de correspondance. J'espère recevoir des réponses de vos internautes et vous souhaite un bon dimanche.

Cordialement.

JC

R1.

Bonjour,

Encore merci pour votre message et vos commentaires sur mon site. Il est vrai que nous avons plusieurs hobbies en commun.

C'est très bien que vous continuiez à travailler à votre dictionnaire de mots croisés. Mais la tâche devient rapidement immense et il faut beaucoup de temps, que nous n'avons pas toujours. Personnellement, j'ai plusieurs projets. Celui des termes humoristiques est à peu près mis en ligne et je le complète de temps à autre avec quelques termes que je vois passer et que je note. J'ai aussi mis en ligne un certain nombre de mots courts pour mots croisés (2 à 5 lettres), mais c'est très incomplet et c'est une fusion de plusieurs fichiers différents dont je n'ai jamais terminé l'harmonisation. J'ai aussi un gros fichier (12 000 termes) de tous les mots difficiles, ou peu usités, ou dont le sens (pour moi) ne saute pas aux yeux, ou à l'origine de confusions, etc. Ce sont des mots que j'ai collectés depuis mon adolescence au cours de toutes sortes de lectures et que j'avais au début mis sur un calepin, puis plus tard en fichier informatique File Maker Pro. J'ai en projet de le mettre en ligne (nom, définitions, rubrique, exemples d'utilisation ou citations, mots apparentés, étymologie, etc.). La lettre A seulement avait été mise quelque temps en ligne, mais je l'ai retirée pour la retravailler et en faire une présentation plus homogène. Et je n'ai toujours pas eu le temps de m'y remettre...

Concernant les chansons que vous recherchez, je n'en possède malheureusement aucune. Et mes recherches des paroles complètes sur internet (vous aviez dû déjà essayer) n'ont rien donné. On trouve la plupart de ces titres cités dans des disques ou des CD mis en vente, mais jamais les paroles. Il n'y a que Bien l'Bonjour Madame Bertrand qui se trouverait, mais c'est un couplet de chanson paillarde bien connue, et je ne pense pas que ce soit cette version que vous recherchiez.

Je vais donc mettre vos titres en "avis de recherche" sur mon forum (*). Peut-être y aura-t-il des réponses ? Le succès de ces opérations est très variable. Par périodes, il y a beaucoup d'internautes qui répondent et apportent une aide efficace, puis quelquefois pendant plusieurs mois, plus rien. On va bien voir. Qui ne tente rien n'a rien.

Cordialement,

Jean-Claude Autran

(*) Le texte et la musique de C'est toujours çà d'pris ont été retrouvés : voir dans le forum de l'année 2011.

Q2.

Cher Monsieur Autran,

Si les autres internautes vous laissent sans nouvelles, je serai peut-être le seul à vous faire perdre votre temps à lire du courrier, ce dont vous voudrez bien m'excuser, mais j'avais tellement envie de reprendre contact avec vous.

(...) Gràce à votre aide, j'ai trouvé le texte d'une trentaine de chansons anciennes aussi bien en français qu'en d'autres langues, mais toujours pas ceux dont je vous ai transmis le titre. (...).

Un dernier mot : peut-être n'existe-t-il pas d'autre version de Bien l'bonjour Madame Bertrand que celle que vous mentionnez ? Sinon, cela m'intéresserait de l'obtenir à condition qu'elle date des années 30.

Merci par avance de votre réponse.

Bien cordialement.

JC

R2.

Merci pour votre message et merci de reprendre contact. Je n'ai malheureusement rien de nouveau concernant les chansons que vous recherchez. Je continue à faire figurer les titres dans mes "avis de recherches" et c'est tout ce que je peux faire actuellement puisque leurs textes ne semblent pas avoir encore été diffusés dans des sites internet.

Personnellement, j'ai depuis longtemps mis dans mon site internet la totalité des textes de chansons (environ 600) qui étaient en ma possession. Et lorsque je suis sollicité par des internautes qui me demandent souvent : « avez-vous le texte de telle chanson ? », ma réponse est régulièrement : « non, désolé » (car, si je l'avais, il serait déjà sur mon site internet !). Et je fais quelquefois des recherches de paroles de chansons par "google" pour aider les gens, mais chacun peut faire cela de son côté, car je ne suis pas plus doué que les autres pour manier "google" et retrouver une information qui existe quelque part sur internet.

J'ai noté par ailleurs que vous aviez réalisé un riche dictionnaire pour mots croisés. Cette réalisation m'intéresserait sans doute, ainsi que beaucoup de monde. Mais, pour l'instant, je n'ai pas idée de la manière selon laquelle on pourrait exploiter ces centaines de pages écrites à la main. Il faudrait que tout soit sous forme de texte ou de fiches numérisées, mais quel travail !

Actuellement, je suis trop pris (notamment par une conférence en images que je prépare en vue d'une manifestation que je dois faire, le mois prochain, consacrée à la vie et à l'œuvre de mon père, décédé en janvier dernier) pour m'occuper de cette question du dictionnaire. Et je ne sais pas trop de quelle manière je vais pouvoir continuer à administrer mon site, car j'ai de plus en plus de mal à répondre aux nombreux messages que je reçois, tous azimuts. Alors qu'il me faudrait par ailleurs pouvoir dégager beaucoup de temps pour intégrer au site les très nombreuses archives historiques dont j'ai hérité de mon père, sans parler de la maintenance normale des fichiers et des liens, et de l'évolution du site en mettant à profit des technologies informatiques plus modernes. J'y réfléchis.

Cordialement,

Jean-Claude Autran

Q3. (20 Novembre 2007)

Cher Monsieur,

Je suis très heureux d'avoir pu voir votre photo sur votre site et pour moi, vous êtes le type même du méridional sympathique.

Si je vous envoie ce courriel, c'est simplement pour vous informer de trois choses : 1° J'ai obtenu le texte de la "Chanson d'amour" de 1938 que je recherchais 2° Quand je regarde le site UdeNap, le texte saute et revient toutes les minutes en haut de la page que je lis. Peut-on y remédier ? 3° Je viens dans le Midi passer l'hiver comme chaque année, mais je vous recontacterai avec la plus grande joie au printemps.

Au plaisir de vous relire.

Cordialement.

JC

R3.

Cher Monsieur,

J'ai bien noté le contenu de votre message (texte de la "Chanson d'amour" de 1938).

Concernant le site UdeNap http://www.udenap.org/ je n'ai pas noté de problème particulier. Je connais des sites où cela se produit parce qu'ils rapportent des évènements en direct qui nécessitent une mise à jour de la page à chaque minute, notamment des sites sportifs. Mais je ne l'ai pas constaté pour UdeNap. Peut-être y a-t-il un paramètre à ajuster dans les "préférences" de votre logiciel internet ? Mais pourquoi ce problème ne se produirait qu'avec le site UdeNap ?? Désolé de ne pas pouvoir vous éclairer.

Je vous souhaite un bon séjour d'hiver dans le Midi.

Au plaisir d'avoir de vos nouvelles.

Cordialement,

Jean-Claude Autran

Q4. (4 Octobre 2009)

Objet : Bien l'bonjour Madame Bertrand

et bonjour à vous aussi. Je découvre votre site en recherchant les paroles de "Nazi prends garde à toi"...

Sans le moindre rapport avec cette recherche comme vous pourrez le constater, voici à toutes fins utiles ma minime contribution à "Madame Bertrand" : :

"Bien l'bonjour Madame Bertrand
"Vous avez des filles, vous avez des filles
"Bien l'bonjour Madame Bertrand
"Vous avez des filles qu'ont l'con trop grand !
 
"Elles ont l'con comme des marmites
"Pour les baiser faut des grosses bites
"Bien l'bonjour Madame Bertrand
"Vous avez des filles qu'ont l'con trop grand !"

Hélas je n'en sais pas davantage mais je me souviens qu'étant enfant (je vais avoir 83 ans !) il existait (avant la guerre de 1939-45) une publicité qui passait sur "Radio-Cité" notamment, sur l'air de cette chanson, et que les paroles en étaient :

"Bien l'bonjour M'sieur Lévitan
"Vous avez des meubles, vous avez des meubles
"Bien l'bonjour M'sieur Lévitan
"Vous avez des meubles qui durent longtemps"
 
"Un meuble signé LEVITAN est garanti pour longtemps"

Cordialement.

DC

R4.

Bonjour,

Merci beaucoup pour votre aide.

Je rajoute immédiatement les deux versions de cette chanson sur le forum de mon site.

Cordialement,

Jean-Claude Autran


1er - 14 Août 2007 : Paroles de valses viennoises

Q1.

J'ai les paroles en français de plusieurs valses viennoises mais comment vous les communiquer car le texte est long et je n'ai pas beaucoup de temps. Bien à vous.

JC

R1.

Bonjour,

Merci de nous proposer de nous aider pour les textes de valses viennoises.

Je comprends bien que ce peut être un long travail et je ne veux pas abuser de votre temps.

Les textes que recherchent mes correspondants sont ceux des 4 valses suivantes : Histoires de la forêt viennoise, Aimer, boire et chanter, Valse de l'empereur, Sang viennois

Je ne sais pas sous quelle forme (manuscrit ?) vous posséderiez certains de ces textes, mais le plus simple - si cela vous était possible - serait peut-être de scanner les pages et de nous les envoyer telles quelles. Nous pourrions ensuite prendre le temps de les déchiffrer et de les retaper.

Merci par avance, si vous pouviez faire cela. Mais il n'y a aucune urgence.

Cordialement,

Jean-Claude Autran

Q2.

Cher monsieur,

Comme je vous l'ai fait savoir dans un des deux messages que je vous ai envoyés, j'ai apprécié votre éducation et votre site qui me semble sérieux. Je vous ai transmis le texte par E-mail d'Aimer, boire et chanter mais je n'ai pas cliqué à temps sur "envoyer". L'avez-vous reçu ? Cela m'avait pris une heure. Sinon pourriez-vous m'indiquer la marche à suivre pour scanner, car je ne suis pas capable de le faire comme un jeune ? Excusez-moi pour les désagréments, mais je voudrais tant vous aider car j'ai aussi beaucoup de partitions.

Bien à vous,

JC

R2.

Cher Monsieur,

J'ai bien reçu un message de votre part à 14 h 52 intitulé "RE: valses viennoises", mais ce message ne contenait aucun texte. Je pense que vous avez dû faire une fausse manœuvre. Merci d'essayer de nouveau de m'envoyer Aimer, boire et chanter si vous le pouvez.

Concernant ma proposition de scanner vos partitions, il faut que vous possédiez un scanner pour "numériser" les documents. Le fichier ainsi numérisé peut alors être envoyé comme pièce jointe à un E-mail. Si vous n'avez pas de scanner, vous pouvez faire aussi une photo numérique et l'envoyer de la même manière. Mais, si cela vous pose problème, ce n'est pas grave : Je ne veux vraiment pas abuser de votre temps et de votre gentillesse.

Cordialement,

Jean-Claude Autran

Q3.

Cher Monsieur,

Merci pour vos infos, mais en ce qui concerne l'envoi de textes, je devrai demander l'aide de mon technicien qui est en vacances pour le moment. N'empêche, en attendant je recommence la transcription demandée :

Réf : Chanson n° 1037
AIMER, BOIRE ET CHANTER (Valse)
Musique : Johann Strauss
Paroles : Lucien Boyer (1934) (j'ai deux autres versions, mais elles sont plus récentes)
 
Refrain 1
Sachons--aimer,--boire et--chanter.
C'est no--tre rai--son d'ex--ister.
Il--faut, dans--la vi--e,--
Un--brin de--foli--e !--
Heureux--celui--qui, cha--que jour,
Se gri--se de--vin et--d'amour
Et, par--u-ne--chanson,
De sa joie emplit la--maison !
Oui,--le vin est enchanteur
Et--l'amour est enjôleur.
Quand--ils s'unis--sent,
Ah ! quels délices,
C'est le vrai bonheur !
 
Couplet
 
Ô fil--les d'Êve,
Pour que, sans trêve,
Dans tous les coeurs renaisse le printemps,
Versez sans cesse,
Jusqu'à l'ivresse,
Le doux nectar qui grise vos amants !
Il faut boi--(a)--re
Pour vous croi--(a)--re.
Les aveux les plus beaux sont souvent illusoires.
Les serments--ne sont que--des mots.
Aux amoureux
Trop malheureux
L'amour méd'cin
Verse à flot le bon vin.
L'amant navré, désespéré
Voit tout en rose et se croit adoré !
Alors, soudain, il rit et il chan--te,
Chante ! Ah ! laissez-le chanter !
Laissez-le rire et s'exalter.
Quand l'ivres--se finira,
C'est dans les larmes, des larmes brûlantes
Qu'il se réveillera !
 
Refrain 2 (voir refrain 1 jusque la maison ! puis :)
 
Viens,--nous allons tous les deux
Boire. Ce sera merveilleux.
Un' femme exqui-se,
Quand elle est grise,
Vous grise bien mieux !
Aimons, buvons, chantons pour être heureux !

Bien à vous et à +

JC

R3.

Cher Monsieur,

J'ai bien reçu votre message. Le texte de "AIMER, BOIRE ET CHANTER (Valse)" m'est bien parvenu.

Un grand merci pour votre aide.

Cordialement,

Jean-Claude Autran

Q4a.

Sang viennois (Wienerblood) (Valse) (- Op. 354 -)
Musique : Johan STRAUSS
Paroles : Arnold FRANK
Création :
 
Sang viennois ! --
Sang viennois ! --
Plein de feu, plein d'ardeur et d'amour...
Cœur viennois !
Cœur viennois !
Sage et fou, triste et gai, tour à tour...
Vrai Viennois,
Vrai Viennois !
Par le vin, oublie tous tes soucis --
Chant viennois,
Chant viennois !
C'est le printemps le jour et la nuit.
Quand là-bas, loin, les vi-o-lons chan-tent,
L'â-me des fil-les est plus aiman-te
Et tous les cou-ples font de beaux rê-ves
Qui ne s'achè-vent
Qu'à l'au-be du jour.
 
Quand l'amour règne en souverain dans les cœurs
Et qu'aux alentours
Fleurit le bonheur,
Alors on cueil-le le plus doux des baisers
Et, soudain conquis, on est enivré
Le Prater qui atti-re
La foue en déli-re
Est un tourbillon de jeunesse et d'amour,
Car il fait bon de vi-vre !
Gaîment, on se li-vre !
Le vin et la valse nous capti-vent toujours !
Charme grisant - de la bel-le nuit
La lune est complice et l'amour sourit.
On est heureux, presque sans raison
Le rossignol chan-te pour nous sa plus ten-dre chanson.
Beaux rê-ve fu qu'on fait sous les cieux
Qui se mi-rent dans le anu-be bleu. -
Chan-te, Viennois, oui, chan-te gaîment ton refrain
Et bois donc, Viennois,
Oui, bois ton vin,
Car il est au mon-de deux vraiment copains :
C'est la valse et le bon vin.
Vin et chanson, tou-te ma vie
C'est mon désir et ma folie
Valsons, buvons, la nuit, le jour
Car c'est ainsi que -- vient l'amour !
Laissez-vous donc fai-re
Et sur cet-te ter-re
Vivez l'éternel printemps cher à vo-tre cœur,
Puis, dans un souri-re,
Vous viendrez me di-re :
"L'amour est venu m'apporter le bonheur !"
Sang viennois ! --
Sang viennois ! --
Plein de feu, plein d'ardeur et d'amour...
Cœur viennois !
Cœur viennois !
Sage et fou, triste et gai, tour à tour...
Vrai Viennois,
Vrai Viennois !
Par le vin, oublie tous tes soucis --
Chant viennois,
Chant viennois !
C'est le printemps le jour et la nuit.

Q4b.

Cher Monsieur Autran,

J'ai le plaisir de vous faire savoir que j'ai passé une journée entière sur votre site et que les détails que vous nous permettez de connaître m'ont fort impressionné, ce qui me conforte à vous réitérer mes impressions favorables, aussi bien sur vous personnellement que sur votre site qui est, de loin, le plus sérieux et le plus complet. Aussi ferai-je un effort pour vour transmettre les paroles de chansons souhaitées par certains internautes en commençant par :

Chanson n° 1248
Légendes de la forêt viennoise
Musique : Johann Strass, Op. 325
(Adaptation ; M.H.Ottman)
Paroles : H.Bernhoff-Dresden (1948)
 
Quand nous--ap-pel--le le printemps,--
Que la--monta--gne nous attend--
Dans la forêt viennoise,--al-lons--là-bas, nous danserons.
Le prin--temps, la--nuit, est revenu,--
De sa --paru--re revêtu--
Et le soleil rayon-ne !
Notre coeur oublie ses maux.
Eperdûment, tout là-haut,
L'alouet-te monte en chantant,
Aux feux d'un soleil ardent,
Nous dit son ravissement.
C'est le renouveau, le réveil, le printemps.--
Fillet-te (variante : Chère enfant) si charmante,
Avec moi, viens danser
Cet-te valse enivrante
Dont je veux te bercer.
Dans tes grands yeux rieurs
J'ai trouvé mon bonheur.
Nos coeurs, unis par les cieux,
A jamais seront heureux.
Ah ! ---------plaisir--divin !--
Volons, courons à la dan-se.--
Orne tes cheveux d'or de fleurs en guirlandes.
Tourbillonnons en cadence.
Viens, trésor adoré,
Je veux t'aimer.--
Les violons, légè-re-ment, soupirent avec tendresse.
Le ruisselet dit ses regrets.
Et des amoureux se gri-sent de caresses,
Sous les ros's,--que de choses !-----
Ô soleil éclatant,
Gai soleil de jeunesse,
Reste ici près de nous
Où l'amour est ardent,
La terre enchante-resse
Où le coeur frémissant
Se sent toujours vingt ans !
Quand, au loin, l'appel du printemps
Réveille les monts verdoyants,
Dans la forêt viennoise, allons
Là-bas, nous danserons.
Le printemps, la nuit, est venu,
De sa parure revêtu
Et le soleil rayonne.
Notre coeur est ra-di-eux.
L'alouet-te monte aux cieux.
Ô jeunesse adorable,
Parmi nous reste toujours
Et verse en nos coeurs
L'allégresse et l'amour.--

Voilà Cher Monsieur Autran, mais à propos, avez-vous reçu mon envoi de "Sang viennois" ? J'ai fait un essai de scanner tout seul et j'espère que cela a fonctionné, sinon je n'aurai qu'à patienter jusqu'au retour de mon technicien (après le 16)

Autre chose ; je serais si heureux si quelqu'un pouvait me trouver les paroles d'une chanson que ma grand-mère (cantatrice), chantait souvent à mon grand-père (chef d'orchestre) et plus tard pour nous endormir, mon frère et moi (d'où mes nombreux cauchemars !)

Le couplet commençait par : " Ils ont brûlé partout, tout est ruiné, tout pleure. Il ne reste plus rien que l'oeuvre des bandits" et le refrain : "Je suis le rossignol, j'aime la République. Je ne connais qu'un roi : c'est Dieu, mon créateur".

Peut-être pourrez-vous intercéder auprès de vos lecteurs, car j'ai toujoursrêvé de connaître les autres paroles de cette belle chanson depuis que ma grand-mère nous a quittés, il y a longtemps déjà.

Mille mercis par avance et à bientôt.

JC

Q4c.

Cher Monsieur Autran,

Encore une journée passée sur votre site qui m'intéresse de plus en plus, tant par la diversité des références que par les échanges de correspondance entre vous et les internautes. Aussi puis-je me permettre de vous demander de faire paraître dans le forum quelques chansons dont j'ai recherché les paroles durant toute ma vie et que je n'ai malheureusement jamais trouvées ? C'est ma grand-mère qui me les chantait lorsque j'étais enfant. Je n'en connais pas les titres et je n'ai que quelques phrases, mais quelqu'un saura peut-être m'aider à trouver mon bonheur :

1°-couplet : Ah ! si j'avais des bijoux, des couronnes Je les mettrais à tes pieds pour avoir Un baiser de tes lèvres mignonnes....
refrain : taratata ta (ter) ta ta ta ta ta ta Entendez-vous dans les grands bois Le chasseur sonner du clairon ?
2° par Maurice Chevalier : Quand on est deux Ce n'est pas la mêm' chose
3° Elle (?) montait l'escalier tip tipeti peti peti petipeta........youp youp larira dondé
4° Encore un carreau d'cassé V'là l'vitrier qui passe.

Un grand merci d'avance sous forme d'une chanson demandée par un de vos lecteurs :

Chanson n° 1244
VALSE DE L'EMPEREUR
Musique : Johann Strauss (OP.437)
Paroles : M.H.Ottmann (1949)
 
1.
Valse charmeuse,
Viens invoquer
La vie joyeuse
D'un temps passé.
D'autres cités plaisent aussi,
Mais rien au monde ne vaut Paris.
Ville lumière, nous t'aimons.
Joyau d'antan, nous te chantons,
L'esprit, le faste d'anciens jours,
Temps bienheureux de nos amours.
 
En brillant équipage,
Les belles à la page,
Aux Champs-Elysées, vont se pavaner.
Chacun doit les admirer.
Ah ! sous les gais ombrages,
Les yeux éblouis
Contemplent, ravis,
Tous ces beaux attelages.
Ce qu'en pensée, chacun revit.
 
La vieille cité
En ses grands jours de fête
Aux grands bals des mondains,
Que de luxe, d'entrain.
 
La relève des gard's aux Tuileries
Cuirassés d'argent,
Les crinièr's au vent,
Dans tout l'éclat de leurs buffleteries.
Les gens étonnés
Regardent, médusés,
Mais c'est la danse
Que l'on encense.
C'est elle qui règne partout.
Bals d'ambassades
Ou mascarades,
Chacun l'adore par-dessus tout.
 
2.
Où sont les femmes d'autrefois,
Aux beaux cheveux, aux frais minois,
Leurs crinolines de satin
Et leurs frimouss's aux regards mutins ?
Tout est bien loin et cependant,
Elles revivent un instant.
Charme, beauté, rien n'égalait
Le chic d'un Paris rempli d'attraits,
Et les fraîches toilettes
Que nos grandes coquettes
Etalaient nonchalamment
Dans ce cadre étonnant.
 
Les plus jolies femmes
Faisaient maintes conquêtes
Car leur chic sans rival
N'a pas connu d'égal.
Aux rythmes entraînants
De nos valses d'antan,
Plus d'un minois fripon
Aux beaux yeux polissons
A pris plus d'un coeur
Par son charme aguicheur,
Mais c'est à la danse
Qu'on met le plus d'ardeur.
 
Il faut les voir, tous ces hauts dignitaires,
Chamarrés, dorés,
Surtout décorés.
Aussi, chacune s'efforce de plaire.
Dans tous les regards,
On voit luire l'espoir.
Ah ! gentille fillette, folle grisette;
Les boute-en-train
Aux joyeux refrains,
Des mondains, châtelains ou vilains.
Gais souvenirs des beaux soirs du Palais Royal
Dans chaque local, c'est un' bacchanale :
Bohèmes, artistes, avec un brio sans égal,
Tels des endiablés, mènent le bal.

Voilà, Cher Monsieur Autran, le texte que j'ai, mais en l'analysant, je me rends compte qu'il doit y avoir un autre texte un peu mieux tourné. J'espère que cela fera quand même plaisir.

Ah, oui, je pense que vous devez être terriblement occupé, car il n'y a encore aucun écrit daté du mois d'août dans votre site si intéressant. Quid ?

Je vous souhaite une bonne soirée et à +

JC

Q4d.

Cher Monsieur Autran,

Comment allez-vous ? Bien, j'espère. En fouillant dans mes nombreuses partitions, j'ai retrouvé une troisième strophe de la chanson "Valse de l'Empereur". Je vous la transcris ci-après de manière à compléter le texte que je vous ai envoyé hier.

3.
Où sont les femmes de jadis,
Bohèmes, artistes sans souci ?
Les élégantes de bon ton
Et les grisettes aux folles chansons,
Sont-elles loin ? Non, près de nous.
Le temps passe, mais sur les fous.
Passé, présent ou avenir
Répand'nt les mêmes désirs.
Oui, les mêmes désirs.
 
CODA
 
Tout change et pourtant,
C'est l'amour qui l'emporte.
Jeune ou vieux,
Même jeu :
De tout temps,
Le printemps,
Chaque année,
Revient frapper
A notre porte.
A--------h !
 
Toujours on dansera.
Toujours on aimera.
Les saisons passeront
Mais elles reviendront.
Toujours, notre soleil
Sonnera le réveil
D'une nature en fête
Sortant d'un long sommeil.

C'est fini. Est-ce que par hasard vous connaîtriez des sites gratuits où je pourrais trouver des chansons en anglais ou en allemand, car mon ancienne collègue m'a chanté de ces airs anciens pendant plusieurs années ? Je vous remercie par avance pour votre réponse.

Bien à vous.

JC

R4a.

Cher Monsieur,

Un très grand merci pour vos commentaires sympathiques sur mon site internet, et pour m'avoir transcrit et communiqué si rapidement les paroles de plusieurs valses et autres chansons qui étaient recherchées par l'intermédiaire de mon site. C'est un grand honneur pour moi d'avoir pu correspondre avec vous, qui avez un chef d'orchestre et une cantatrice parmi vos ancêtres.

Tous vos textes (Aimer, boire et chanter, Sang viennois, Légendes de la forêt viennoise, Valse de l'Empereur, V'la les croquants) vont être rajoutés à la rubrique "forum - musique et chansons" dès la prochaine mise à jour, je pense d'ici 1-2 jours.

Pardonnez-moi pour le retard à vous répondre et à accuser réception de ces textes, mais il est vrai que je suis parfois submergé par les questions de toute nature qui me sont posées et par les mises à jour du site. J'accuse souvent 1-2 semaines de retard dans mes réponses.

Concernant la première chanson que vous recherchez : "Je suis le rossignol, j'aime la République"..., je n'ai malheureusement rien retrouvé qui corresponde sur internet. Il ne semble pas que quelqu'un l'y ait mise. J'ai seulement retrouvé votre propre avis de recherche du 31/7/2007 sur le site : http://www.philippemorize.com

Je vais donc relayer aussi votre recherche sur mon site. Peut-être quelqu'un saura-t-il un jour nous renseigner.

De même pour les trois autres fragments que vous m'indiquez car je ne les connais pas et il ne semble rien exister de tel sur internet :

- Ah ! si j'avais des bijoux, des couronnes Je les mettrais à tes pieds pour avoir Un baiser de tes lèvres mignonnes....
refrain : taratata ta (ter) ta ta ta ta ta ta Entendez-vous dans les grands bois Le chasseur sonner du clairon ?
- Quand on est deux Ce n'est pas la mêm' chose [c'est un titre bien connu chanté par Maurice Chevalier, mais pas moyen d'avoir les paroles complètes]
- Elle (?) montait l'escalier tip tipeti peti peti petipeta........youp youp larira dondé

Concernant "Encore un carreau d'cassé V'là l'vitrier qui passe", il semble que ce soit une comptine ou une chanson enfantine, mais dont le texte cité est toujours très court :

Encore un carreau de cassé
Voilà l'vitrier qui passe
Encore un carreau de cassé
Voilà l'vitrier passé.

ou encore :

Encore un carreau d'cassé v'là l'vitrier qui passe
Encore un carreau d'cassé, v'là l'vitrier d'passé
V'la l'vitrier, v'la l'vitrier, v'la vitrier qui passe
V'la l'vitrier, v'la l'vitrier, v'la l'vitrier d'passé!

Concernant enfin des sites gratuits où l'on pourrait trouver des chansons en anglais ou en allemand, je pense qu'il en existe de nombreux. Voir par exemple :

http://www.crdp-montpellier.fr/CD48/langues/langsiteschans.pdf
http://www.paroles.net/lyrics/artis/choix
http://www.mamalisa.com/?t=fl&lang=German
etc.

Mais pour effectuer une recherche dans ces sites il faudrait que vous me donniez des titres précis ou des fragments dont vous vous souvenez.

Encore un grand merci pour votre aide et le travail que vous avez accompli pour aider mes correspondants internautes passionnés de chansons anciennes.

Cordialement,

Jean-Claude Autran

R4b. (à JMG)

Bonsoir,

Suite à nos échanges de mars 2007 à propos de la recherche des paroles de quelques valses viennoises

Le beau Danube bleu (il me manque quelques mots)
Histoires de la forêt viennoise
Aimer, boire et chanter
Valse de l'empereur
Sang viennois

que j'avais mis sur mon site internet, un internaute (JC) m'a envoyé les textes complets des 4 valses qui nous manquaient. Vous les trouverez dans le forum de mon site à l'adresse suivante :

http://jcautran.free.fr/archives_familiales/forum/musique_chansons_2007_2008.html#114

Cordialement,

Jean-Claude Autran

Q5a.

Monsieur AUTRAN,

Merci à vous et à JC qui m'ont permis de retrouver les paroles des chansons que vous m'avez adressées.

(...) Merci beaucoup, à bientôt sans aucun doute ...

JMG

Q5b.

Cher Monsieur Autran,

Je vous remercie de tout coeur pour votre longue "lettre" écrite avec tellement de gentillesse. Cela m'a profondément touché, croyez-moi.

Dorénavant, je ne m'impatienterai plus dans l'attente d'une réponse, car je me rends compte à présent que vous êtes plus occupé que je ne pouvais l'imaginer. Néanmoins, un petit contact de temps à autre me ferait, bien sûr, énormément plaisir.

Je ne vous ai pas encore transmis les paroles de Sang Viennois parce que le texte écrit manuellement est précédé des premières notes de la chanson et je voudrais vous le scanner. Comme il semble que je n'ai pas de connexion entre le texte scanné et le MSN Hotmail, puis-je vous demander de patienter jusqu'à la semaine prochaine qui verra le retour de mon technicien ?

Il est vrai que j'ai aussi contacté monsieur Philippe Morize (...).

Un grand merci également pour la chansonnette "Encore un carreau d'cassé" que ma mère me chantait lorsque j'avais, je crois, sept ans. Oui, c'était en 1940.

Vous me tendez gentiment la perche en me disant qu'il vous faudrait des titres précis en ce qui concerne les chansons en langues étrangères, alors permettez-moi de vous en transmettre quelques-unes ci-après :

1° en allemand :

An der blonden Katherein (vers 1900)
Blauer Himmel (de Josef Rixner - 1936 ?)
Falderie-Faldera (de J.Möller - 1940 ?)
Meine Mutter war eine Wienerin (valse d'avant 1900)
Noch einmal (valse des années 30)
Wien, Wien, nur du allein (idem)

2° en anglais :

Hocky-Pocky (You put your right foot in, You put your left foot out....1940 ?)
Hotch scotch polka (vers 1940)
Lady be good (de l'opérette de George et Ira Gershwin - 1936)
Love on a high and windy hill (entre 1951 et 1955)
Poinciana (slow-boléro - vers 1940)

et pour finir cette longue liste, la Marche de la US Navy qui était jouée dans de nombreuses salles de cinéma un peu après la dernière guerre.

Peut-être ai-je été un peu vite pour vous donner tous ces titres, mais j'étais tellement surexcité à l'idée de pouvoir encore rester en contact avec vous et votre merveilleux site. Je vais immédiatement faire des recherches sur ceux que vous m'avez si aimablement proposés et je vous tiendrai au courant des résultats avant que vous ne perdiez votre temps si précieux, car de telles recherches en prennent beaucoup.

Encore un grand merci pour tout ce que vous avez déjà fait pour moi.

Bien cordialement.

JC

Q5c.

Cher Monsieur Autran,

Comme promis, j'ai le grand plaisir de vous faire savoir que j'ai trouvé sur les sites que vous m'avez si gentiment renseignés, les paroles des chansons suivantes :

Oh lady be good
Poinciana
With a song in my heart
You belong to me

Il va sans dire que je continue mes recherches et à ce sujet je me permets de vous donner également l'adresse d'un site de 8000 (?) chansons françaises, à savoir : Monica Melody/musicblog.fr mais je suppose que vous le connaissez mieux que moi.

Une réponse de votre part n'est pas nécessaire, étant donné les multiples occupations qui nécessitent tout votre temps.

Cordialement,

Jacques Campeert.


30-31 Juillet 2007 : Chanson sur le cabanon

Q.

Salut Claudet !

Je suppose que tu dois être sur le point de revenir de chez les descendants de Pascal Paoli et de Napoléon et que les grosses largades de mistral n'ont pas comblées ta piscine.

Voilà une quinzaine de jours que je recherche les paroles d'une chanson provençale (probablement extraite d'une opérette marseillaise ?) qui commence par :

Le cabanon c'est toute notre vie....

J'ai trouvé les paroles d'un dimanche au cabanon ainsi que celles, la plus connue, d'un cabanon pas plus grand qu'un mouchoir de poche mais rien au sujet du texte que je recherche.

Connaissant ta virtuosité informatique, je m'adresse à toi.

Merci d'avance et à bientôt.

Pif

R.

Salut Pif,

Je pense que c'est "La chanson du cabanon" que tu recherches. (Paroles de Fortuné CADET et de Charles LABITE, créée vers 1920 à l'Alcazar)

Les gens du Nord, avec des airs d'envie
Demandent ce que c'est un cabanon
Le cabanon, c'est toute notre vie,
C'est tout, c'est rien, car ça n'a pas de nom.
C'est un endroit où nous faisons des blagues,
Des galéjades qu'on lance sans façon
Où la gaieté se mêle au chant des vagues
C'est le midi, quoi, c'est le cabanon.
 
etc.

Les paroles complètes se trouvent dans mon répertoire de chansons rétros à l'adresse : 

http://seynoise.free.fr/chansons/chansons_retros1.html#22bis

Sur le thème du cabanon, il y a aussi "Un petit cabanon" de Vincent SCOTTO (1935)

http://seynoise.free.fr/chansons/chansons_retros2.html#51

Je suis bien rentré de Corse avant-hier soir (...). A bientôt.

Claudet


27 Juillet - 3 Août 207 : Recherche des chansons Quand j'étais au village et Que sont devenus nos rêves

Q.

Bonjour,

Je m'excuse par avance si ce n'est pas ainsi qu'il faut procéder, mais j'avoue avoir fait un tour rapide sur votre forum et ne pas avoir trouvé de lien où laisser sa demande.

Le pire, c'est que je ne sais même pas si ma demande entre dans le cadre de l'activité de votre forum, mais voilà, je suis à la recherche de deux chansons :

L'une que fredonnait ma grand-mère et qui est plutôt pour enfants je pense, dont voici un extrait des paroles (du moins telles qu'elle les chantait) :

"Et pourtant je regrette tant, je regrette en secret
la petite maisonnette que mon père habitait,
 
Quand j'étais au village, je gardais les troupeaux,
Maintenant je suis dame je mange de l'agneau,
 
Et pourtant je regrette tant, je regrette en secret
la petite maisonnette que mon père habitait,
 
Quand j'étais au village, je jouais du pipeau
Maintenant je suis dame, j'écoute la radio"

Voilà pour la première s'il vous plait, je serais heureuse d'en retrouver le titre et les paroles entières .

Pour la seconde, c'est un air que ma mère chantait souvent mais par contre là, je suis moins sure des paroles (elle avait une facheuse tendance à les "arranger à sa sauce", de plus j'avoue que ça remonte à loin et je m'en souviens pas très bien) :

"Que sont devenus nos rêves
les jours qui passent,
quand les reverrons-nous ?
Oui les reverrons-nous jamais ..."

c'est tout ce que j'ai, je m'en excuse sincèrement.

Voilà j'espère que ma demande n'est pas déplacée et que vous aurez le temps d'y répondre, en tout cas je vous remercie par avance, que la réponse soit positive ou pas !

Bonne continuation sur votre site !

AD

R.

Bonjour,

Sur les deux chansons que vous recherchez, je pense avoir trouvé le texte de la première sur internet à l'adresse suivante :

http://www.visseaux.org/villa.htm

Quand j'étais au village
 
Quand j'étais au village, je marchais en sabots
Maintenant que je suis dame, je roule en quatre chevaux
Et pourtant, je regrette tant, je regrette en secret
La petite maisonnette que mon père habitait.
 
Quand j'étais au village, je gardais les cochons
Maintenant que je suis dame, je mange leur jambon
Et pourtant, je regrette tant, je regrette en secret
La petite maisonnette que mon père habitait.
 
Quand j'étais au village, je ne buvais qu'de l'eau
Maintenant que je suis dame, je siffle du Porto
Et pourtant, je regrette tant, je regrette en secret
La petite maisonnette que mon père habitait.

Il y a aussi sur ce site internet un fichier mp3 qui vous permet d'en écouter un extrait.

Quant à la seconde chanson, je n'ai aucune idée de ses paroles complètes et elle ne semble pas avoir été encore mise sur internet. Je vais donc rajouter cette recherche de chanson au forum de mon site dans la rubrique "musique et chansons". Peut-être y aura-t-il un jour quelqu'un qui saura nous en donner le texte ?

A plus tard peut-être si j'obtiens une réponse.

Cordialement,

NB. Le lien pour me laisser une demande se trouve dans l'en-tête des pages du forum : vous avez un bandeau animé "e-mail" qui se déroule, sur lequel il suffit de cliquer.

http://perso.orange.fr/marius.autran/forum/forum.html
http://jcautran.free.fr/archives_familiales/forum/musique_chansons_2007_2008.html

Jean-Claude Autran


12-16 Juillet 2007 : Billets doux

Q.

BILLETS DOUX (1921)
- 1 -
Les femmes voudraient garder toujours
Les lettres d'amour
Témoin des généreux serments
Du premier amant
On lit : « vous m'avez rendu fou
Vos yeux sont si doux »
Que mon rêve est de mourir pour vous.
 
Refrain
Billets doux, billets doux, tendres choses
Amour vrai, passionnette ou névrose
Jolis serments que l'on trahit toujours
Illusions des beaux discours
Billets doux, billets doux, comme on aime
Vos accents variant sur le même thème
Vos propos surannés
Vos papiers chiffonnés
C'est plus beau que tout
Ô billets doux
Billets doux
 
- 2 -
Tout passe et voici qu'un beau jour
Les lettres d'amour
N'ont plus dans leurs feuillets jaunis
Qu'un parfum... d'oubli
Puis elles varient si peu vraiment
Qu'on les jette souvent
Sans les avoir lues complètement
 
Refrain
Billets doux, billets doux, pauvres choses
Plus ça change et plus c'est la même chose
On vous retrouve en tout petits fragments
Éparpillés au gré du vent
Billets doux, billets doux, que l'on brûle
Vous formez un monceau minuscule
De cendres dans le feu
Et mort sans un adieu
On ne pense plus à vous
Ô billets doux
 
Paroles : P. BRIGUET et SAINT-GRANIER
Musique : Maurice YVAIN
Interprétée par : Jack LANTIER
Disque 3 "Les plus jolies Chansons françaises" B5

NB. Ci-dessus, la synthèse des textes qui nous ont été adressés le même jour (12 Juillet 2007), dans des versions légèrement différentes, par les deux internautes JG, alias Muse, et JMG

R. (à JMG)

Bonjour,

Un grand merci pour les paroles complètes des chansons :

- Billets doux
- Apprenez-moi des mots d'amour
- Aimer c'est pleurer
- Ah le beau rêve
- Lettre à Nini

Je les ai rajoutées, ou complétées, dans le forum de mon site :

http://jcautran.free.fr/archives_familiales/forum/musique_chansons_2007_2008.html

Je suis certain que cela va satisfaire les internautes qui recherchaient ces paroles depuis longtemps.

Cordialement,

Jean-Claude Autran


12-16 Juillet 2007 : Apprenez-moi des mots d'amour

Q.

Bonjour à vous,

Ce texte de la chanson "Apprenez-moi des mots d'amour" est-il celui que vous cherchez ?

APPRENEZ-MOI DES MOTS D'AMOUR (1934)
Refrain
Apprenez-moi des mots d'amour
Les mots dont je rêve toujours
Et que je voudrais un beau jour
Pouvoir vous répéter moi-même
Apprenez-moi des mots d'amour
Et quand vous me direz: Je t'aime
Qu'importe si mon coeur est lourd
Je pourrai vous dire à mon tour
Mon amour.
 
- 1 -
Toujours votre charme m'attire
Et lorsque je vous vois sourire
Je ne sais pas comment vous dire
L'aveu que je n'ose exprimer
Je souffre de mon ignorance
Et craignant votre indifférence
De vous, j'implore l'indulgence
Je ne sais rien du verbe aimer.
 
Au refrain
 
- 2 -
Pendant mes nuits de rêverie
J'écoute votre voix chérie
Qui met en moi la griserie
Des mots que je ne connais pas
Je vous réponds d'une caresse
Car pour vous dire ma tendresse
Vainement, je cherche sans cesse
Et mon coeur vous supplie tout bas...
 
Au refrain
 
Paroles françaises : Maurice CHARMEROY, René MARGAND & R. CHAMFLEURY
Paroles originales & musique : Auguste Juan PESENTI & A. Mario MELFI
Interprétée par : Jack LANTIER
Disque 5 "Les plus jolies Chansons de toujours" A4

NB. Ci-dessus, la synthèse des textes qui nous ont été adressés le même jour (12 Juillet 2007), dans des versions légèrement différentes, par les deux internautes JG, alias Muse, et JMG

R. (à JMG)

Bonjour,

Un grand merci pour les paroles complètes des chansons :

- Billets doux
- Apprenez-moi des mots d'amour
- Aimer c'est pleurer

Je les ai rajoutées, ou complétées, dans le forum de mon site :

http://jcautran.free.fr/archives_familiales/forum/musique_chansons_2007_2008.html

Je suis certain que cela va satisfaire les internautes qui recherchaient ces paroles depuis longtemps.

Cordialement,

Jean-Claude Autran


29-30 Juin 2007 : Cahiers et livres de chansons anciennes

Q.

Bonjour,

Grand merci et bravo pour votre site que j'ai découvert par "hasard"!

Je possède un vieux cahier de chansons, sans musique, et trois livres avec, mais je suis une béotienne en informatique. De plus souffrant d'un problème musculaire, impossible pour moi de tous taper.

Je peux scanner, long travail, j'aimerai en faire profiter votre site, pouvez-vous me dire comment faire? Je peux vous faire parvenir livres par livres?

Merci de votre réponse, certains titres que j'ai sont en question sur votre site.

Cordialement

NS

R.

Bonjour,

Merci pour votre message et pour votre proposition de faire profiter mon site du contenu de vos cahiers et livres de chansons.

Je comprends bien que vous ne puissiez pas tout retaper. Moi non plus, je ne peux pas réaliser un tel travail. J'ai mis sur internet tout ce que je possédais personnellement comme chansons, mais je n'ai absolument plus le temps de taper ou de scanner les contenus des cahiers que des correspondants internautes me proposent régulièrement.

Ce qui pourrait rendre service, pour commencer, ce serait peut-être de se limiter aux titres qui figurent dans des "avis de recherches" et dont vous possèderiez les paroles dans vos ouvrages. Voyez par exemple les recherches de titres suivants que j'ai relevées pour 2007 :

A ma Patrie, Ah le beau rêve, Ah quel plaisir nous gagne de voir le monde à genoux, Apprenez-moi des mots d'amour, Billets doux, C'est toi que j'aime que mon coeur aime, Chanson du petit ramoneur, Chanson sur Six-Fours, Dans les fossés de Vincennes, Dans les jardins de la Riviera, J'entends signaler, Les p'tites miss, Lettre à Nini, Si vous voulez un fétiche, Tout au fond de l'Alsace, Valses de Vienne (Histoires de la forêt viennoise, Aimer, boire et chanter, Valse de l'empereur, Sang viennois), V'là les croquants (J'étions venu à Paris pour voir la Capitale), Vous ne savez pas.

Egalement, pour les années précédentes :

Ah quel plaisir nous gagne de voir le monde à genoux, Au clair de la lune... les montagnards sont là, En cueillant le lilas blanc, Hymne au drapeau de la France, Il est né le divin enfant (texte en provençal), Instants si doux du souvenir, La Mocotienne, La promenade aux Tuileries, Le credo de l'humanité, Ma petite maison, Métropolitain, N'oublions jamais la Belgique envahie, Pif-Paf est un pantin, V'là les croquants (J'étions venu à Paris pour voir la Capitale)

Si vous avez les paroles de certaines de ces chansons, il serait très utile que vous essayiez de les taper, ou d'en scanner les pages. Cela pourrait alors être diffusé sur mon site et cela aiderait les internautes qui les recherchent, parfois depuis des années. Voyez ce que vous pourriez faire dans ce sens. Merci par avance.

Cordialement,

Jean-Claude Autran


22-28 Juin 2007 : Stage à l'Ecole Municipale de Musique

Q.

Bonjour !

Je m'appelle EO né le 24 decembre 1973 Camerounais.Chef de cœur et baryton à la chorale saint dominique de la paroisse universitaire de Douala au Cameroun.

Je souhaiterais suivre un stage dans votre merveilleuse ecole.est ce possible ? si oui que dois faire ?

Sincères salutations

EO (Cameroun)

R.

Bonjour,

Je suis désolé, je n'aucune fonction dans l'Ecole de Musique de La Seyne (je n'ai fait que transcrire sur mon site internet l'histoire de cette Ecole que mon père avait écrite autrefois).

Si vous voulez vous adresser à cette Ecole, vous en trouverez les coordonnées sur le site de la ville de La Seyne :

http://www.laseynesurmer.fr/article.php3?id_article=154
11, rue Jacques Laurent
83 500 La Seyne-sur-Mer
Tél : 04 94 93 34 44

Du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 18h. Le mercredi de 9h à 13h et de 14h à 18h.

Cordialement,

Jean-Claude Autran


14 Juin - 6 Août 2007 : Recherche des chansons Le petit joujou d'amour (Une Simple Poupée - chanson vécue) et C'est l'Yser, c'est l'Yser

Q1.

Bonjour,

J'essaie de retrouver (pour rechanter) la musique d'une chanson que mon grand-père chantait aux réunions de famille. J'ai retrouvé (non sans mal) les paroles. Auriez-vous une idée où je pourrais me procurer la partition, voire un enregistrement ?

Merci et bravo pour ce site

EP

Le petit joujou d'amour
 
Paris gaiement était en fête
C'était un soir de nouvel an
Elle passait, simple et coquette,
Il l'accosta très gentiment
Ce n'était pas une princesse
Lui n'était qu'un simple étudiant
Mais on n'a pas besoin d'richesses
Quand le cœur parle à dix-huit ans
Elle l'aimait sincèrement
Et quand elle lui disait
Toi, m'aimes tu vraiment?
Moqueur, il répondait :
 
Non tu n'es pour moi qu'une poupée,
Qu'un petit joujou de rien du tout
Bien enrubannée et parfumée
Que j'ai choisi gaiement
Un soir de nouvel an
Mais ce n'est au fond qu'une amourette
Et ça durera ce qu'ça voudra
Puis lorsque sera finie la fête
Quand le béguin passera
Adieu on se quittera
 
Le cœur des femmes est un mystère
Car ce fût le petit trottin
Qui dit un soir l'âme légère
Adieu, je partirai demain
C'est bon, dit-il, je fus trop rosse
Voici tes lettres et photos
Mais aussitôt comme un grand gosse
Il éclata en lourds sanglots
Tu pleures ? lui dit-elle
Ce n'est pas sérieux vraiment
Ca n'en vaut pas la peine,
Car dans notre roman :
 
Je n'étais pour toi qu'une poupée,
Qu'un petit joujou de rien du tout
Bien enrubannée et parfumée
Que tu choisis gaiement
Un soir de nouvel an
Mais ce n'était au fond qu'une amourette
Tu l'disais toi-même bien souvent
Pour la femme aussi le béguin passe
Nous sommes quitte, je crois,
Adieu et oublie-moi
 
Il connut toutes les tristesses
Et ce qu'on souffre par l'amour
Et pour retrouver sa maîtresse
Il fouilla Paris nuit et jour
Or un soir, sous la lune claire
Au bras d'un autre, il vit passer
Celle qui fut sa vie entière
Ce joujou qu'il avait brisé
Et quand elle fut seule,
Il la prit dans ses bras,
La serrant sur son cœur,
Doucement il murmura :
 
Tu n'es plus pour moi une poupée,
Mais un cher joujou dont je suis fou
Et par toi ma vie est parfumée
Dis, ne me quitte plus
Ou j'en mourrai ! Vois-tu,
J'ai ri de l'amour
C'était folie
Car sans le savoir dès l'premier jour
Je t'avais donné toute ma vie
Tu resteras toujours
Mon petit joujou d'amour.

R1.

Bonjour,

Hélas non. Je suis désolé, malgré mes recherches sur internet je n'ai pas retrouvé de musique ou de partition de la chanson que vous recherchez, ni de référence à un enregistrement.

Tout ce que je peux faire est de relayer votre demande sur mon site internet. Peut-être que quelqu'un, un jour, saura nous renseigner ?

Cordialement,

Jean-Claude Autran

Q2.

Bonjour et bravo pour votre site.

Les paroles données par votre correspondant cherchant la musique d"un petit joujou d'amour"

m'ont mis la puce à l'oreille.

Et j'ai retrouvé dans ma collection de 78 tours, la chanson, chantée par Fred Gouin, mais sous un tout autre titre:

"Une Simple Poupée - chanson vécue" (L. Halet)

Je suis quant à moi à la recherche d'une chanson que chantait mon grand-père, et qui traitait de la Guerre de 14 sur l'Yser (non, ce n'est pas "la chanson du roi Albert")

Certaines paroles en étaient :

L'Yser,
C'est une... maison de passeur
Dont chaque pierre a vu tomber un défenseur
 
et le refrain :
 
C'est l'Yser, c'est l'Yser.

Quelqu'un pourra-t-il, avec si peu d'éléments, retrouver les paroles de ce chant?

Merci d'avance

TB

R2.

Bonjour,

Merci pour votre message et pour ce complément d'information concernant "un petit joujou d'amour".

Mais, pour la chanson qui traitait de la Guerre de 14 sur l'Yser, je n'ai malheureusement rien trouvé ni dans mes archives, ni sur internet.

Je vais donc mettre les fragments dont vous vous souvenez en "avis de recherche" sur le forum de mon site dès ma prochaine mise à jour. Peut-être quelqu'un saura-t-il un jour nous renseigner.

Cordialement,

Jean-Claude Autran


4-12 Juin 2007 : Partition du Chant des partisans

Q1.

Bonjour et merci pour votre site mais surtout bravo.

Je cherche depuis plusieurs semaines les partitions de la chansons des partisans pour mon Amie qui s' occupe d' une chorale pour personne âgées à Andelues.

Merci si vous la possédé de bien vouloir l' envoyer directement sur cette adresse email, la propriétaire de l' ordinateur n' aurais comme ça qu' a me l' imprimer.

Bonne continuation à tous.

Bien à vous

SF

R.

Bonjour,

Je pense que vous pouvez trouver facilement la partition du "Chant des Partisans" à l'adresse internet suivante : http://perso.orange.fr/partitions/college/le%20chant%20des%20partisans.pdf

Mais je vous adresse également une copie de cette page en fichier attaché.

Cordialement,

Jean-Claude Autran

Q2.

Monsieur,

Je viens de recevoir votre courrier et vous en remercie vivement.

Je me permet de communiquer votre adresse ainsi que le site à mon Amie qui va certainement être très contente de vous re contacter si besoin.

Pour ma part GRAND MERCI.

SF

Q3.

Bonsoir Monsieur,

Je me permet de vous écrire à nouveau, j'ai bien reçu votre courrier et l'ai fait parvenir à mon Amie mais elle me dit que: " La partition du chant des partisans est bien là, mais il n'y a que la clé de sol ".

Pourriez vous à nouveau l'aider?

D'avance merci à vous.

Bonne soirée

SF

R3.

Bonjour,

Non, désolé, je n'ai personnellement aucune partition du "chant des partisans" Ce que je vous ai adressé, je l'ai trouvé en cherchant sur internet par "google". Apparemment, on ne trouve que la partition en clé de sol, et j'ai vu que d'autres cherchaient aussi, sans succès, la clé de fa.

Désolé de ne pas pouvoir vous aider.

Cordialement,

Jean-Claude Autran


30 Mai - 2 Juin 2007 : Recherche de la chanson C'est toi que j'aime que mon coeur aime

Q.

bonjour à vous j'aimerais savoir si vous posséder la chanson dont le refrain est le suivant
c'est toi que j'aime que mon coeur aime
viens te blottir tendrement sur mon coeur
car dans la vie ma chère amie
il n'y a que toi qui peut faire mon bonheur

mon beau père qui aura bientôt 82 ans chantonne toujours cette chanson mais il ne se souvient que du refrain

j'aimerais lui faire cadeau de la chanson complète si possible merci d'avance

RB

R.

Bonjour,

Merci pour votre message.

Hélas, non, je ne connais pas du tout les paroles de cette chanson "c'est toi que j'aime que mon coeur aime" que vous recherchez. Je suis désolé de ne pas pouvoir vous aider.

Je vais rajouter cette recherche au forum de mon site dans la rubrique "musique et chansons". Peut-être y aura-t-il un jour quelqu'un qui saura nous en donner le texte ?

A plus tard peut-être si j'obtiens une réponse.

Cordialement,

Jean-Claude Autran


 

23 Mai 2007 : Dans les jardins de la Riviera

Q.

Bonjour!

Après avoir regarder votre site qui est très bien fait... je vous félicite de garder cet héritage laissé par M. Marius Autran.

Je me demande si... vous avez la musique...

Suite au décès d'une amie... je cherche la musique de la chanson qu'elle chantait : Dans les jardins de la Riviera chanté par Darcelys, album Nice cote d'azur 1930-1935.

Nous aimerions jouer ce morceau à la cérémonie et vous laisserez à cette famille cet air dans leur coeur.

Je vous remercie à l'avance.

Bien à vous.

LC

R.

Bonjour,

Hélas non. Je suis désolé, je n'ai pas la musique que vous recherchez. C'est un titre bien connu, qui est souvent cité dans les catalogues publiés sur internet. Mais je n'ai trouvé nulle part ni la musique, ni les paroles.

Le seul moyen serait de se procurer le CD : http://www.fremeaux.com/index.php?page=shop.product_details&category_id=74&flypage=shop.flypage&product_id=495&option=com_virtuemart

Mais cela peut prendre un certain temps et vous ne l'aurez malheureusement pas à temps pour votre cérémonie.

Vraiment désolé.

Jean-Claude Autran


20 Mai - 16 Juillet 2007 : Lettre à Nini

Q1.

Bonjour

Pourriez-vous me retrouver les paroles d'une des chansons de Lucienne Delyle : LETTRE à NINI

J'en ai quelques extraits, mais n'ai pas pu reconstituer le texte dans son intégralité .

Si vous ne pouvez me rendre ce service ... où me conseillez-vous de m'adresser ?

Merci d'avance

MP

R1.

Bonjour,

Malheureusement, je ne possède pas les paroles de cette chanson "Lettre à Nini". Le titre est bien connu et il est souvent cité sur internet dans les ventes de disques anciens. Mais apparemment personne n'en donne les paroles complètes.

J'ai vu aussi que vous aviez passé une annonce dans la Bourse d'échange de disques 78 tours.

Ce que je peux faire est de rajouter cette recherche au forum de mon site dans la rubrique "musique et chansons". Peut-être y aura-t-il un jour

quelqu'un qui saura nous en donner le texte ?

A plus tard peut-être, le jour où j'obtiendrai une réponse.

Cordialement,

Jean-Claude Autran

Q2.

Merci de m'aider dans mes recherches

Cordialement

MP

Q2a.

Je vous transmets avec mes amitiés les paroles de la chanson :

LETTRE À NINI (1903)

Grâce à l'hélice
Le bateau glisse
Sur l'onde lisse
Comme un miroir
Et les mouettes
Font sur nos têtes
Des pirouettes
De l'aube au soir
 
Dentelles claires
Robes légères
Les passagères
Vont à pas lents
Fines et belles
Par ribambelles
Et derrière elles
Vont les galants
 
Mais je m'en moque
Le cœur en loque
Je soliloque
Seul dans les coins
Nini j'enrage
Car le voyage
C'est le veuvage
Ni plus, ni moins
 
J'ai des névroses
Je vois des choses
Tes jambes roses
Tes yeux d'azur
La nuit m'est fade
Le jour maussade
Je suis malade
D'être trop pur
Un cri s'élève
Terre ! est-ce un rêve
Non la voix brève
N'a point menti
Et l'on arrive
Sur cette rive
Qui, tant, captive
Pierre Loti
 
La nuit clémente
Porte en sa mante
L'étrange amante
La fleur de thé
Faisons escale
Qu'a sa fringale
On se régale
De volupté
 
Nini je pleure
Et je m'écœure
Car dans une heure
Je le sens bien
Ma mignonnette
Ma blondinette
Sera cornette
Je n'y puis rien
 
Oh ! c'est infâme
Mais quand la femme
A sur votre âme
Mis le grappin
On a beau faire
L'amour ma chère
C'est nécessaire
Comme le pain
La mousmé brune
Aux seins de l'une
Pour une thune
S'offre au désir
Partons en quête
Plus de poète
Lorsque la bête
Veut du plaisir
 
Mon adorée
Sois rassurée
Ta chair dorée
N'est qu'un repas
Sur mon baptême
Nini je t'aime
Et chrysanthème
Ne compte pas
 
La terre approche
Un bruit de cloche
Dans l'air ricoche
Semant l'émoi
Adieu mon ange
Si, triste échange
Nini se venge
Tant pis pour moi !

Paroles & musique : Numa BLÈS & Lucien BOYER
Interprétée par : Jack LANTIER
Cassette 4 "Au bon vieux temps du 78 tours" B3
 
Numa BLÈS : Chansonnier, interprète, auteur et compositeur né Charles BESSAT en 1871

JMG

NB. Certaines lignes du texte ci-dessus, envoyé par JMG, ont été complétés ou rectifiées le 16 Juillet 2007 par l'internaute JG, alias Muse, que nous remercions (NDJCA)


 

15-24 Mai 2007 : Chanson du petit ramoneur

Q.

 

UN GRAND BRAVO POUR VOTRE SITE QUE JE TROUVE EXCEPTIONNEL. JE VAIS EN INFORMER MES AMIES DE AU FEMININ. COM

UN GRAND MERCI. JE VIENS DE RETROUVER LES PAROLES DE LA CHANSON "NE PARLE PAS ROSE" QUE JE CHERCHE DESESPEREMENT DEPUIS PLUSIEURS MOIS POUR MAMAN, QUI VIENT

D'AVOIR 84 ANS.

JE RECHERCHE POUR ELLE EGALEMENT LA CHANSON DU PETIT RAMONEUR (JE SUIS D'ORIGINE SAVOYARDE)

Ma marmotte et moi
Prendrons peu de place
Et nous ne ferons pas de bruit
Et nous ne ferons pas de bruit

C'est l'histoire d'un petit ramoneur qui cherche à s'abriter pour la nuit.

JE NE PEUX PAS VOUS AIDER ACTUELLEMENT DANS VOS RECHERCHES MAIS SI VOUS RECHERCHEZ D'AUTRES INFORMATIONS... J'AI UN CAHIER DE CHANSONS RECOPIEES PAR MA GRAND MERE AUJOURD'HUI DECEDEE (Ardennaise, née en 1896) DES QUE JE LE RETROUVE JE VOUS EN INFORME. (...) J'ESPERE POUVOIR REMERCIER AUTREMENT QUE PAR CE PETIT MESSAGE. ENCORE MERCI POUR MAMAN !

SALUTATIONS

LC

R.

Bonjour,

Merci pour votre message et pour vos commentaires sur mon site.

Malheureusement, je ne connais pas du tout les paroles de cette chanson du petit ramoneur. Je suis désolé de ne pas pouvoir vous aider.

Je vais rajouter cette recherche au forum de mon site dans la rubrique "musique et chansons". Peut-être y aura-t-il un jour quelqu'un qui saura nous en donner le texte ?

A plus tard peut-être si j'obtiens une réponse - ou si vous retrouvez le carnet de chansons de votre grand-mère.

Cordialement,

Jean-Claude Autran


 

12 Mai - 14 Août 2007 : Chanson V'là les croquants (J'étions venu à Paris pour voir la Capitale)

(suite des échanges de 2005-2006 : http://jcautran.free.fr/archives_familiales/forum/musique_chansons_2005_2006.html#41)

Q1.

Ci-joint, partition de "v'la les croquants", chansonnette recherchée par certains, sur votre site. Mais, il n'y figure qu'un seul couplet.
 
 
J'étions venu z'à Paris
Pour voir la capitale,
Mes yeux en sont éblouis
Ma joie est sans égale ;
mais j'étions point seul, ma foi
Car j'amenons avec moi
D'mon villag' quéqu's habitants
Des amis et des parents
 
Refrain
 
Mon père, ma mère
Ma sœur, mon frère et mon cousin
Cath'rine, Jacqu'line,
Mon oncl' ma tante et mon parrain
Théophile, Andoche, Honoré
Appollinaire et Barnabé !
J'en ai trouvé un second (peut-être pas tout à fait exact) que voici :
Nous arrivons au logis du cousin, quelle surprise !
Mes yeux en sont éblouis, c'est grand comme un' chemise.
Aussitôt qu'on arrive là, alors nous disons comme çà :
Nous v'la mon cousin c'est nous, si im' dit :" qu-est-ce qu'est avec vous?".

Le début d'un autre couplet :

Nous logions chez des parents d'meurant à la Chapelle
A moins qu'ils n'habit'nt maint'nant Vaugirard ou Grenelle
.....

En espérant trouver un jour les paroles du chant au complet. Cordialement.

MC

R4.

Bonjour,

Merci beaucoup pour votre partition du 1er couplet de la chansonnette comique "V'là les croquants".

Je l'ai aussitôt rajoutée aux pages de mon "forum" consacrées à la recherche de chansons anciennes, à la suite des précédents échanges à propos de cette chanson :

http://jcautran.free.fr/archives_familiales/forum/musique_chansons_2007_2008.html#101
http://jcautran.free.fr/archives_familiales/forum/musique_chansons_2005_2006.html#41

Espérons que d'autres internautes sauront nous aider à trouver les paroles complètes des autres couplets.

Cordialement,

Jean-Claude Autran

Q5. (de JC) (10 Août 2007)

Cher Monsieur Autran,

J'ai le plaisir de vous transmettre les paroles d'une chanson qui, je crois, ne vous ont pas été données dans leur entièreté. Il s'agit de :

N° 1049 V'LA LES CROQUANTS Chansonnette comique
Musique : Emile Duhem
Paroles : F.Dupuy et A.Grey
Création : Maurice Chevalier (son 1er succès à 11 ans) en 1901 au Café des Trois Lions.
 
Couplet 1
 
J'étions venu z'à Paris
Pour voir la capitale.
Mes yeux en sont éblouis,
Ma joie est sans égale,
Mais j'étions point seul, ma foi,
Car j'amenions avec moi
D'mon villag' quéqu's habitants,
Des amis et des parents :
 
Refrain :
 
Mon père,
Ma mère,
Ma soeur, mon frère et mon cousin,
Cath'rine,
Jacqu'line,
Mon oncl', ma tante et mon parrain,
Théophile, Andoche, Honoré,
Apollinaire et Barnabé !
 
Couplet 2
 
J'étions vraiment tout perdu
Arrivé à la gare.
J'aurions pourtant bien voulu
Qu'aucun d'mes gens n's'égare
Et pour qu'il en fut ainsi fait
J'arrêtions d'suite un tramway
Et je d'mandions sans détour
S'il y aurait bien de la plac' pour.... (au refrain)
 
Couplet 3
 
J'étions très bien installé
Dans ce bel omnibus-se
Quand nous voilà arrivés
Juste au point terminus-se.
"Descendez" que m'dit comm'çà
Le conducteur d'un air froid.
"Attendez" j'lui dit tout court
"Faut que chacun ait son tour" .... (au refrain)
 
Couplet 4
 
Descendu sur le trottoir
De la rue Saint-Sulpice,
J'voulions donner un pourboire
Au conducteur d'office.
Voyant qu'il voulait r'fuser
J'lui dis : "T'l'as bien gagné
Car tu n'trouv's pas si souvent
A voiturer tant de gens" : (au refrain)
 
Couplet 5
 
Comm' je demandais le ch'min
A un sergent de ville,
Il regardait son cal'pin
D'un air tout plein tranquille,
Mais au moment d'm'indiquer,
Il fut tout interloqué,
Car il s'écria comm' çà :
"Qu'est-c' que c'est que tout c'mond'-là ?" (au refrain)
 
Couplet 6
 
Je mourions presque de faim
Ainsi que toute ma suite,
Et je décidions enfin
A nous chercher un gîte.
J'm'adresse au café d'en face
Et je d'mandions un' bonn' tasse
"Mais" qu'j'ajout' "fait's attention
Car nous somm's toute un' nation" : (au refrain)
 
Couplet 7
 
J'avions tell'ment bien mangé
Que j'avions bien l'envie
De supprimer le dîner.
C'est toute économie.
D'ailleurs, mes gens avec moi
Avaient bouffé comm' des rois.
J'commençais à sommeiller
Quand, de fait, j'entends ronfler.... (au refrain)
 
Couplet 8
 
Au milieu de ce concert,
Je faisions laide figure,
Quand arriv' la cabar'tière,
Pas bonne, je vous assure.
"Qu'est-c'que c'est ?" crie-t-ell' comm' çà.
"Ah ! ne vous effrayez pas,
C'est un' manièr' de demander
Si vous avez pour loger" .... (au refrain)
 
Couplet 9
 
Nous arrivons au logis
Du cousin. Qué surprise !
Ah ! mes amis, qué taudis.
C'est bête comme un' bêtise.
Moi j'y dis : "C'est pas gentil
D'faire venir de leur pays
A Paris un tas d'bonn's gens.
Pas moyen d'loger là-d'dans .... (au refrain)

Voilà, Cher Monsieur Autran. Je vous souhaite un bon week-end et à très bientôt.

JC

R5. (à MC)

Bonsoir,

Suite à votre envoi de la partition du premier couplet de la chanson V'la les croquants, que j'avais mise sur internet (13 mai 2007), un internaute (JC) m'a envoyé le texte complet qu'il possède de cette chanson. Vous le trouverez ci-après.

Cordialement,

Jean-Claude Autran

Q6. (de MC)

merci infiniment pour la chanson "v'la les croquants" enfin complète. je ne manquerai pas de rendre service à mon tour dès qu'il me sera possible. Bravo à votre site!

MC. Ma nouvelle adresse : (...)


 

6-10 Mai 2007 : Recherche des paroles de la chanson Tout au fond de l'Alsace

Q.

bonjour, je viens de passer un long moment sur votre site que je trouve vraiment complet, malheureusement je n'ai pas trouvé la réponse à mes recherches, je recherche une chanson patriotique ou revancharde que mon arriere grand mere chantait, je ne connais qu'un bout de cette chanson
" tout au fond de l'alsace sur les toits d'un pauvre hameau
l'aigle noir a pris la place des couleurs de notre drapeau "

je ne sais pas si vous pourrez m'aider à retrouver le titre et le reste des paroles de cette chanson mais je vous en remercie quand même par avance.

CV

R.

Bonjour,

Merci pour votre message. Mais je suis désolé, je ne connais pas du tout les paroles de cette chanson.

Elle semble être mentionnée sur 1-2 sites internet, sous le titre : "C'était tout au fond de l'Alsace", chanté par J.O. Albert la Madeleine.

Mais les paroles n'en sont pas données.

Tout ce que je peux faire est de rajouter votre question au forum de mon site dans la rubrique "musique et chansons". Peut-être y aura-t-il un jour quelqu'un qui saura nous en donner le texte complet ? Il y a eu déjà un bon nombre de textes de chansons retrouvés grâce à des internautes qui sont tombés sur ces questions et qui ont pu me renseigner.

Peut-être à bientôt, si j'obtiens une réponse.

Cordialement,

Jean-Claude Autran


 

23 Avril - 3 Mai 2007 : Partitions guitare sur internet

Q1.

Bonjour, je suis interprète de chansons. J'ai 43 ans et suis en train de concocter un programme de titres des années 40. J'ai toutes les peines du monde à trouver textes et partitions guitare sur internet. Comment faire ? Y'a t-il un organisme à contacter pour plus de rapidité? Un exemple, je cherche le tragique mais si poétique texte chantée par Damia : La garde de nuit sur l'Yser...

Salutations et bonne continuation pour votre travail sérieux.

AG

R.

Bonjour,

J'ai bien reçu votre message mais il ne m'est guère possible de vous aider n'ayant aucune connaissance particulière sur la guitare et les textes et partitions guitares. Et je ne connais pas La garde de nuit sur l'Yser...

Il existe bien sur internet des sites d'achat de partitions. Si vous faites une recherche par google : avec "partitions sur internet" + guitare, vous allez tomber par exemple sur :

Acheter ses partitions sur internet : http://www.vocalises.net/spip.php?article84
Guide d'achat de partitions sur Internet : http://www.flamenco-classical-guitar.com/liens-n.php
Musicorum : http://www.musicorum.net/article60.html
etc.
Egalement le lien suivant : http://pagead2.googlesyndication.com/

Normalement, ces partitions doivent s'acheter. Il existe probablement des moyens d'en télécharger de manière plus ou moins légale en utilisant par exemple eMule, mais je ne m'y connais pas suffisamment pour en parler.

Cordialement,

Jean-Claude Autran

Q2.

Merci beaucoup de vous être donné cette peine. Bonne continuation.

AG


 

21 Avril - 14 Août 2007 : Recherche de la chanson du film Biribi

Q1.

Bonjour monsieur,

Je viens de "tomber" sur votre site par hasard - je recherche la chanson du film "biribi" et éventuellement Le fim - Pourriez vous me dire où je pourrais les trouver.

En vous remerciant

JJJ

R1.

Bonjour,

J'ai bien reçu votre message. Mais je suis désolé, je ne connais pas du tout la chanson du film « Biribi ». Il semble qu'un certain nombre de personnes la recherchent aussi sur internet, ainsi que le film.

En recherchant sur Google : "film biribi" DVD, ou : chanson "film biribi", on tombe sur un certain nombre de sites, tels que :

http://www.cinefiche.com/biribi-19906.html [voir en bas de la fiche, il est indiqué que des offres de VHS ou de DVD existent chez plusieurs marchands]
http://fr.mikis-theodorakis.net/index.php/article/articleview/106/1/50/
http://raforum.info/article.php3?id_article=979
etc.

Ce que je peux faire aussi est de rajouter votre question au forum de mon site dans la rubrique "chansons". Peut-être y aura-t-il un jour quelqu'un qui saura nous en donner le texte complet ?

Cordialement, peut-être à bientôt.

Jean-Claude Autran

Q2. (14 Août 2007)

Monsieur AUTRAN,

Merci à vous et à JC qui m'ont permis de retrouver les paroles des chansons que vous m'avez adressées.

En parcourant votre site, j'ai relevé la recherche d'un internaute sur la chanson du film "À BIRIBI" j'ai retrouvé une chanson qui porte ce titre sur http://www.paroles.net/chansons/53140.htm écrite pas Aristide Bruant.

Je ne sais si c'est celle que recherche votre correspondant ???

Merci beaucoup, à bientôt sans aucun doute ...

JMG

R2.

Bonsoir,

Merci pour l'adresse internet de la chanson "A biribi". Je ne sais pas si c'est celle que recherche mon correspondant ? Aristide Bruant est mort en 1925 et je ne sais pas si le film en question peut avoir utilisé cette vieille chanson. Mais je vais la lui communiquer à tout hasard.

A bientôt.

Jean-Claude Autran


 

9-17 Avril 2007 : Chanson A ma Patrie : "Chantons amis le beau pays de France..."

Q.

Monsieur,

Vous serait-il possible de m'adresser le texte de la chanson "A ma Patrie" "Chantons amis le beau pays de France...", de Paul Schreiber (Texte et arrangement), sans doute originaire d'Alsace , auteur, mais aussi créateur de la chorale des Petits Chanteurs de Thann (68) ? sinon des éléments de recherche possibles? Celle que j'ai effectuée précédemment n'a pas abouti.

J'en connais trois, mais seulement le début d'une 4e " Il est un âge de la vie où chaque rêve doit finir..." Celle-ci pourrait me suffire."

Merci pour l'attention que vous pourriez accorder à cette demande.

JCG

R.

Bonjour,

Merci pour votre message. Mais je suis désolé, je ne connais pas du tout les paroles des chansons que vous recherchez.

J'ai bien vu sur internet que Paul Schreiber (1903-1995) était cité plusieurs fois à propos des Petits Chanteurs de Hochstatt et de Thann, ainsi que de Sickert, son village natal. Mais rien sur les paroles de ses chansons.

Tout ce que je peux faire est de rajouter votre question au forum de mon site dans la rubrique "musique et chansons". Peut-être y aura-t-il un jour quelqu'un qui saura nous en donner le texte complet ? Il y a eu déjà un bon nombre de textes de chansons retrouvés grâce à des internautes qui sont tombés sur ces questions et qui ont pu me renseigner.

Je vous recontacterai donc si j'obtiens une réponse.

Cordialement,

Jean-Claude Autran


 

11 Avril - 16 Juillet 2007 : Déchiffrage des paroles de chansons anciennes : Aimer c'est pleurer, Le moulin de Maître-Jean, A petits pas (La valse marseillaise)

Q1.

je n'arrive pas à ouvrir votre nouvelle rubrique chanson 2007, pas plus que la précédente, il s'agit peut-être d'un problème technique, j'essaierai à nouveau dans les prochains jours. je vous salue M. Autran, amitiés.

JMG

R1.

Bonjour,

Oui, je suis en train de travailler à restructurer cette partie de mon site. En principe les liens fonctionnent de nouveau à partir d'aujourd'hui, mais avec peut-être encore quelques incidents de fonctionnement pendant quelques jours.

Amitiés,

Jean-Claude Autran

Q2a.

Bonsoir Monsieur Autran,

Je suis heureux de vous retrouver. Je viens de dépoussiérer la chanson "Aimer c'est pleurer" créée, il me semble par Jean lumière entre 1900 et 1919. Voici le texte introuvable sur le net. Si vous remarquez des erreurs ou des fautes d'orthographe, merci de les corriger (il y a 41 ans que j'ai quitté les bancs de l'école) 

Aimer c'est pleurer (1908)
- 1 -
Il pleuvait à torrent
Sous ta porte en rentrant
Il la vit, s'abritant sans rien dire
Et de suite elle sut le séduire
D'un sourire
Il lui dit doucement :
Montez donc un instant
Et comme elle acceptait, peu farouche
En montant l'escalier
Il lui prit un baiser
Un baiser sur la bouche
 
Refrain
 
De quoi rêver ? Si ce n'est à l'amour ?
Il nous prend, nous retient, nous enchaîne
Pour de beaux yeux que l'on rencontre un jour
Que d'ennuis, de chagrin, que de peine
Étourdiment
Pour un léger serment
Nous brisons notre vie en une heure
On échange un baiser
Pour rire et s'amuser
Et l'on en pleure
 
- 2 -
Elle resta chez lui
Bien des jours et des nuits
Il l'aima comme nulle autre femme
Elle fut la jeunesse et la flamme 
De son âme
Et puis il se lassa
De la voir toujours là
Un beau soir il le lui fit comprendre
Et le cher escalier
Si gentiment monté
Fut bien dur à descendre
 
Au refrain
 
La pauvrette partit
Et lui se repentit
D'avoir ainsi meurtri sa tendresse
Mais en vain il recherche sans cesse
Sa maîtresse
Car elle est morte un jour
De misère et d'amour
Revoyant dans sa lente agonie
Le petit escalier
Où s'était décidé
Le malheur de sa vie
 
Au refrain
 
Paroles françaises : Paul SAAR (arrangement DEROUVILLE & Gabriel BUNEL)
Paroles originales & musique : Blue DEVILS
Interprétée par : Jack LANTIER
Disque 9 "Les plus jolies Chansons françaises" B1
JMG

NB. Quelques compléments au texte envoyé par JMG ont été rajoutés, le 12 Juillet 2007, grâce à l'internaute JG, alias Muse

Q2b.

Monsieur Autran re-bonsoir,

Je viens de terminer (ou presque car il manque quelques mots que je n'ai su décrypter) la chanson "Le moulin de Maître-Jean" créée par Adolphe Bérard entre 1900 et 1919.

Voici le texte :

Le moulin de Maître-Jean (1911)

- 1 -
Là-bas, là-bas dans la vallée
Est le moulin de Maître-Jean
Caché sous la verte feuillée
Que dore le soleil bienfaisant
La meunière en est si jolie
Qu'elle fait le bonheur du meunier
Et tous deux la tâche finie
Sur la pass'relle, s'en vont rêver
 
Refrain
Écoutez le tic-tac du moulin
Chanter gaiement son doux refrain
Chanson charmante
Qui les enchante
Et l'eau qui coule lentement
Est bleue comme le firmament
Tourne, tourne pour les amoureux
Moulin joyeux !
 
- 2 -
Avec le chât'lain du village
Maître-Jean dut partir un jour
Pour chasser dans le voisinage
Se disant : J' s'rai bientôt de r'tour
Aussi revint-il à la brune
Quand soudain, spectacle effrayant !
Il aperçut au le clair de lune
Sa femm' dans les bras d'un amant
Refrain 2
Écoutez le tic-tac du moulin
Chanter son perfide refrain
Chanson traîtresse
Et de détresse
Et l'eau qui coule lentement
Reflète l'image des amants
Tourne, tourne au vent du malheur
Moulin trompeur !
 
- 3 -
Maître-Jean pâlissant de haine
Comme un fou saisit son fusil
Et l'on entendit dans la plaine
Un coup d'feu déchirer la nuit
Comme écho deux cris de souffrance
Puis, dans une étreinte d'amour
Les amants, suprême vengeance,
Dans l'eau s'engloutir'nt pour toujours.
 
Refrain 3
Écoutez le tic-tac du moulin
Chanter son lugubre refrain
Chanson cruelle
Aux infidèles
Et l'eau qui coule lentement
S'en va toute rouge de sang
Tourne, tourne pour les cœurs meurtris
Moulin maudit !

Paroles : Marcel BERTAL & MARNOIS
Musique : Charles BOREL-CLERC
Interprétée par : Jack LANTIER
Disque 9 "Les plus jolies Chansons françaises" B3

JMG

NB. Certaines lignes du texte ci-dessus, envoyé par JMG, ont été complétés ou rectifiées le 16 Juillet 2007 par l'internaute JG, alias Muse, que nous remercions (NDJCA)

R2a.

Cher monsieur,

(...) Je vous joint les paroles de: 'la valse marseillaise'. Son nom exact est : 'A petits pas' comme il est indiqué sur un disque en ma possession. Ecore merci, tres cordialement.

AA

R2b.

Cher Monsieur,

Merci pour vos deux derniers textes de chansons - que je rajoute au fur et à mesure dans mon forum "musiques et chansons".

Ce forum semble très consulté par les internautes. Hier, j'ai en effet reçu une réponse de la part du co-président de l'Union Provençale du Var concernant la Valse marseillaise (qui s'appelle en fait 'A petits pas'), que vous recherchiez [voir ci-dessous]. Voici les paroles qu'il m'a communiquées :

A petits pas
1
Les jeunes les petites ici ne dansent pas
Le slow ou la gigite que l'on appelle la rumba.
Tendrement enlacés et les yeux tournés dans les yeux,
Et serré deux par deux, sur le port à St Jean
Comme un ciel plutôt radieux que font-ils té ! par deux.
 
Refrain
C'est la valse Marseillaise qu'on fait bien à l'aise
Un deux trois comme ça à petits pas,
Son doux rythme vous chavire et l'âme en délire
L'amour vient et va à petits pas,
Tout en dansant on se donne, le cœur s'abandonne
On se dit tout bas, à petits pas,
Des serments et des folies je vivrai ma vie
Blotti dans tes bras, à petits pas.
 
2
Toutes les valses lentes et les bostons mondains
Ça vaut pas la tournante qu'on danse dans les trains
Emporté et grisé par ce tourbillon
Au son d'un vieux piston qui vous met dans le cœur
Des forêts et un peu d'amour et du printemps toujours.
 
Chansons interprétée par Alibert et Jenny Helial de l'opérette :
« Au pays du soleil »
De Vincent Scotto et René Sarvil.

Jean-Claude Autran

Q3a.

Merci Monsieur Autran,

Je vais réécouter la chanson "À petits pas" (la valse marseillaise) avec le plaisir de comprendre l'intégralité des paroles.

Bonne nuit, à bientôt

JMG

Q3b.

 


 

11 Avril - 14 Mai 2007 : Le Credo de l'humanité, Les montagnards

Q1a.

Monsieur,

(...) J'ai retrouvé dans un cahier de chants de ma mère les paroles « du Credo de l'humanité » si vous n'avez toujours pas les paroles faites le moi savoir je vous les ferai parvenir.

Veuillez accepter, Monsieur toute mon admiration pour ce que votre père et vous-même avez fait pour la Seyne et la Provence.

Très cordialement

AA

Q1b.

Bonsoir, j'ai vu que vous recherchiez toujours le texte du crédo de l'humanité, je vous en joints les paroles prises sur un cahier de chant que j'ai hérité de ma mère, je n'ai pas la musique, mais je me souviens très bien de l'air.

Cordialement,

AA

Le Credo de l'humanité
I
Vieux qui de porte en porte erre en tendant la main
Toi qui n'a pour hôtel que l'herbe du chemin
Forçat de la misère, épave aux pauvres voiles
Dis-moi, que chantes-tu quand naissent les étoiles
 
Refrain
Je chante en liberté
La source et son eau claire
C'est Dieu qui l'a créée
Pour les gueux de la terre
Je chante dans les champs
La main qui fait l'aumône
Et je maudis les grands
Qui dorment sur l'argent
Et qui n'aiment personne
 
II
Blonde aux jolis yeux bleus au seuil de tes vingt ans
Toi dont le doux sourire est gai comme un printemps
Qui porte la croix rouge aussi simple que belle
Dis-moi, que chantes-tu quand l'oiseau ferme l'aile
 
IIe Refrain
Je chante les soldats
Qui, bravant la rafale
Dans les furieux combats
Sont tombés sous les balles
Je maudirai toujours
Jusqu'à ma dernière heure
Les sinistres vautours
Qui ont coupé les mains
Des orphelins qui pleurent.
 
III
Femme aux longs voiles noirs, couvrant tes cheveux blancs
Toi qui guide le pas de deux petits enfants
Toi qui paraît marcher vers la cité des rêves
Dis-moi, que chantes-tu quand l'astre d'or se lève
 
IIIe Refrain
Je chante le Credo
Que chantent les grands-mères
Pour les pauvres petiots
Parias de la misère
Je chante les enfants
Endeuillés par la guerre
Et maudis les tyrans
Qui privent les enfants
Des baisers de leurs pères.

Q1c.

'Les Montagnards', voilà encore un chant, je cherche de nouveau.
Les montagnards
 
I
Montagnes Pyrénées
Vous êtes mes amours
Cabanes fortunées
Vous me plaisez toujours
Rien n'est si beau que ma patrie
Rien ne plaît tant à mon amie
Ô montagnards (bis)
Chantez en chœur (bis)
De mon pays (bis)
La paix et le bonheur
Ah ! Ah !
 
Refrain
Halte-là ! Halte-là ! Halte-là !
Les montagnards, les montagnards,
Halte-là ! Halte-là ! Halte-là !
Les montagnards, les montagnards,
Les montagnards sont là !
 
II
« Laisse là tes montagnes !
Disait un étranger ;
Suis-moi dans mes campagnes,
Viens, ne sois plus berger ! »
Jamais ! Jamais ! Quelle folie !
Je suis heureux de cette vie !
J'ai ma ceinture (bis)
Et mon béret (bis)
Mes chants joyeux (bis)
Ma mie et mon chalet !
Ah ! Ah ! etc.
 
III
Sur la cime argentée
De ces pics orageux
La nature domptée
Favorise nos jeux
Vers les glaciers, d'un plomb rapide
J'atteins souvent l'ours intrépide !
Et sur les monts (bis)
Plus d'une fois (bis)
J'ai devancé (bis)
La course du chamois !
Ah ! Ah ! etc.
 
IV
Déjà dans la vallée
Tout est silencieux
La montagne voilée
Se dérobe à nos yeux
On n'entend plus dans la nuit sombre
Que le torrent mugir dans l'ombre
Ô montagnards (bis)
Chantez plus bas (bis)
Ma mie dort (bis)
Ne la réveillons pas !
Ah ! Ah ! etc.
Cordialement,

AA

R1a. (à AA)

Cher Monsieur,

Merci beaucoup pour vos messages.

(...) Un grand merci également pour les paroles du "Credo de l'humanité", que je vais communiquer immédiatement à l'internaute qui les recherchait et qui m'avait contacté en novembre 2006. En ce qui concerne "Les montagnards", je vais également en donner les paroles dans le forum de mon site, mais je ne suis pas certain qu'il s'agisse de la version que cherchait mon correspondant (qui pensait que sa chanson commençait par : au clair de la lune...) ? Merci quand même car cela intéressera certainement d'autres personnes.

Très cordialement, (d'après votre adresse, nous habitons apparemment presque le même quartier de La Seyne).

Jean-Claude Autran

Rb. (à JA)

Bonjour,

Ayant lu sur mon site internet votre message de novembre 2006 concernant les paroles du "Credo de l'Humanité", que vous recherchiez, un internaute (AA) m'a répondu en me donnant le texte complet ci-dessous qu'il a retrouvé dans son cahier de chants :

Si vous n'avez toujours pas réussi à le trouver par ailleurs, je pense que cela vous intéressera :

Le Credo de l'humanité [voir paroles ci-dessus]

Très cordialement,

Jean-Claude Autran

R2. (de JA)

Bonjour,

"tout vient à point à qui sait attendre"

Je vous remercie pour l'envoi du texte que je recherchais ;

Remerciez aussi l'internaute qui vous l'a communiqué.

Je me promène sur votre site et il y a toujours des choses intéressantes,

Encore bravo

Cordialement,

JA

Q3.

Cher Monsieur, effectivement nous sommes presque voisins. Merci pour votre réponse (...), je suis à votre disposition pour répondre à des questions éventuelles, notamment sur le provençal. J'ai vu que quelqu'un cherchait : Des chants provençaux, la Pastorale de Morel. Si c'est toujours le cas il faudrait qu'il me soit précisé exactement ce qu'il cherche.

Veuillez croire à toute ma sympathie, et peut-être un jour le plaisir de se rencontrer. Cordialement,

AA (co/président Unioun Prouvençalo Var)

Q4.

Bonjour, je cherchais depuis quelques temps des précisons sur cette chanson que ma soeur (qui a 89 ans) m'a copiée de mémoire, et à la quelle il manquait des "morceaux", je suis tombé sur votre site, et je m'aperçois que ce que je possède est plus complet que ce que vous avez ! je me fais donc un devoir de vous faire parvenir ma chanson, encore incomplète.

en espérant que ça fera plaisir à d'autres internautes.

bien cordialement

JLD

Le credo de l'humanité (Monthéus)

1er Couplet
 
Gueux qui de porte en porte,
Erre en tendant la main,
Toi qui n'as pour demeure
Que la boue du chemin
Epave au pauvre voile
Dis-moi que chantes-tu,
Quand naissent les étoiles ?
Je chante en liberté,
la source et son eau claire
C'est Dieu qui la créée
Pour les gueux de la terre
Je chante dans les champs,
La main qui fait l'aumône
Et je maudis les grands
Qui dorment sur l'argent
Et qui n'aiment personne
 
2ème Couplet
 
Et toi belle aux grands yeux bleus,
Au seuil de tes vingt ans,
Toi qui porte la Croix-Rouge
Aussi simple que belle
Dis-moi que chantes-tu
Quand l'oiseau ouvre l'aile.
Je chante les soldats
Qui bravant la mitraille,
Dans de furieux combats
Sont tombés sous les balles
Je maudirai toujours
Jusqu'à ma dernière heure,
Les sinistres vautours
Qui ont coupé les mains
Des orphelins qui pleurent !
 
3ème Couplet
 
Et toi vieille aux longs voiles noirs
Couvrant tes cheveux blancs
Toi qui voudrais marcher
Vers la cité du rêve
Dis-moi que chantes-tu
Quand le soleil se lève.
Je chantes le credo
Que chante les grand-mères
Pour les pauvres petiots
Parias de la misère
 
--------------- guerre
Je maudis les tyrans
Qui privent les enfants
Des baisers de leurs pères.

R4.

Bonjour,

Merci beaucoup pour votre aide à propos des paroles du Credo de l'humanité.

Mais je crois que vous avez dû tomber sur les pages de novembre 2006 de mon "forum" : http://jcautran.free.fr/archives_familiales/forum/musique_chansons_2005_2006.html#79

où le texte était très incomplet.

Entre temps (avril 2007), un autre internaute m'a fourni une version à peu près complète, mais légèrement différente de la vôtre : voir à http://jcautran.free.fr/archives_familiales/forum/musique_chansons_2007_2008.html#95

Je pense qu'en combinant le tout, on doit maintenant arriver à un texte complet de ce Credo de l'humanité.

Merci encore pour votre aide. Très cordialement,

Jean-Claude Autran

Q5.

Je viens de lire votre courrier. Je vous en remercie ; effectivement, en combinant les deux textes on se rapproche de la vérité !  

Bien cordialement

JLD


4-9 Avril 2007 : Recherche de chansons anciennes

Q1.

je recherche inlassablement les paroles des chansons :

A:o charmant village ou j ai vu le jour garde l humble hommage de mon tendre amour

B:o soleil foyer du monde feu du ciel que nous adorons;ta lumiere sur la tere;;;;;;;

C:dessus le frais gazon qu il fait si bon courir danser tourner en rond et pour nous rejouir clamons comme des fous;;;;;;

Merci pour votre aide

TA

R.

Bonjour,

Non, je suis désolé, je ne connais les paroles d'aucune de ces trois chansons.

J'ai vu que vous les recherchiez déjà depuis quelque temps sur Yahoo Questions-Réponses, apparemment sans succès pour l'instant.

Je regrette de ne pas pouvoir vous aider.

Jean-Claude Autran

Q2.

Grand merci pour votre interet;je ne desespere pas car se sont des airs d enfance;

TA


3-6 Avril 2007 : Chanson sur Six-Fours (Lou vieil Siès-Fours)

Q.

Bonjour,

Cette fois c'est moi qui cherche les paroles d'une chanson, peut-être la connaissez-vous, bien qu'elle concerne Six-Fours et non La Seyne.

Il s'agit de Lou vieil Siès-Fours.

Le début doit être :

Quand l'astro majourau
que lou pounen embraso
mete son frount de braso
montas au vieil Siès-Fours.......

Merci infiniment par avance pour tout renseignement.

SA

R.

Bonjour,

Non, je suis désolé, je ne connais pas du tout les paroles de cette chanson et je n'ai pas de vieux Six-Fournais encore vivant dans ma famille ou mes amis qui pourrait me renseigner.

Peut-être pourriez-vous poser la question sur le site : http://six-fournais.com/ qui est « Dédié à la ville de Six-Fours, du Var en Provence, aux Six-fournais de souche, de coeur ou d'adoption, à l'histoire de notre cité, de ses quartiers, de ses familles et de ses habitants ».

Cordialement,

Jean-Claude Autran


31 Mars - 2 Avril 2007 : Carnet de chansons anciennes : Pourquoi ne pas m'aimer, Le testament de Pierrot, Les blondes, Veux-tu ?

Q1a.

Cher Monsieur,

(...) Par ailleurs, sur votre site vous recherchez des chansons anciennes aussi pour vous être agréable je voulais vous en communiquer car les textes sont d'époque écrits par mes ancêtres. J'ai déjà tenté cette semaine de vous les adresser mais mon serveur n'accepte pas le format alors je vais aller à nouveau tenter un format plus petit. Egalement je me souviens que mon grand père avait un carnet sur lequel il avait écrit ce genre de chansons d'époque je vais aller le chercher et dès que je le trouve pas de problème je vous adresse le contenu et vous ferez le tri..

Encore merci.

YB

Q1b.

Bonsoir Monsieur. Permettez que je vous adresse cette fois sous forme de deux messages (compte tenu du volume) quelques paroles de chansons anciennes retrouvées dans un tiroir datant de 1901.

Je vous souhaite bonne réception.

Cordialement

YB

Q1c.

Monsieur, permettez que je termine mon envoi concernant les paroles de chansons anciennes.

Etant donné l'ancienneté je pense qu'elle peuvent vous intéresser. Je vous laisse le soin de "faire le tri".

Je vous prie d'agréer Monsieur , mes salutations distinguées.

YB

PS: si je trouve ce vieux carnet de chansons dont je vous parlais, je pense à vous.

R1.

Bonjour Monsieur,

Merci beaucoup pour votre réponse, suivie de vos 8 images de textes de chansons. Tout m'est bien parvenu sans problème. C'est très aimable à vous.

Ces documents sont d'une excellente qualité et sont faciles à relire. Si vous le permettez, certains pourraient être retranscrits et rajoutés aux nombreux textes déjà mis en ligne car ils pourraient intéresser bien des amateurs de chansons anciennes. En particulier : « pourquoi ne pas m'aimer », « le testament de Pierrot », « les blondes », « veux-tu ? », qui semblent inédits sur internet. Par contre « types de femmes » est déjà sur mon site, et, de même, les morceaux d'opéra Faust, Mignon, Maître Patelin sont faciles à trouver sur de nombreux sites.

(...) Cordialement,

Jean-Claude Autran

Pourquoi sur mon chemin
M'as-tu tenu la main
Puisque malgré ta promesse
Tu me refuses ta caresse
Pourquoi d'un air moqueur
M'as-tu repris ton cœur
Pour un simple caprice
As-tu mis mon être au supplice
Combien de fois pour faire ma conquête
Pour moi tu paraissais tendre et coquette
Bien loin de me calmer
Tu voulais me charmer
Pourquoi ne pas m'aimer
Car c'eut été le bonheur suprême
Tout l'idéal que je rêve moi-même
Pourquoi ne pas m'aimer
Tu sais bien que je t'aime
 
Oh oui ce que je veux
C'est l'or de tex cheveux
Ta peau si fine de blonde
Ta taille si souple et si ronde
Je veux tes seins tous blancs
Tes yeux, miroirs troublants
Je veux d'un baiser farouche
Avoir un aveu de ta bouche
Et ce trésor de chair exquise et rose
Serait, si tu voulais, mon bien, ma chose
Je pourrais m'y pâmer
Mon cœur s'y consumer
Pourquoi ne pas m'aimer
Tandis qu'hélas dans ma demeure
Tout seul comme un damné je souffre et pleure
Pourquoi ne pas m'aimer
Tu veux donc que je meure

1er couplet
 
On dit qu'il est à Paris
Bien des femmes adorables
Que les caresses sont aimables
Que les heures sont sans prix
On dit que leurs lèvres roses
Disent d'adorables choses
Dans un disert entretien
Mais cela ne me fait rien
 
2e couplet
Je suivais tout péniblement
Le chemin qu'ici Dieu nous trace
Qu'importe-t-il à moi vraiement
D'être riche ou pauvre à besace
Je marchais sans compter mes pas
J'allais droit au bout du monde
Rien ne me tentais ici bas
Sur la pauvre machine ronde
Je ne croyais plus à l'amour
Je ne croyais plus à la femme
Mon cœur était mort en un jour
Emportant avec lui mon âme
Mais je te vois et ta beauté divine
Ton doux sourire, ton je ne sais quoi
Ton cou de cygne et ta lèvre mutine
Enfin, toi tu m'as pris tout mon moi
Je crois en Dieu puisqu'il t'a mis sur terre
Tu viens du ciel, ne me le cache pas
Ange mignon écoute ma prière
Approche un peu, je veux parler tout bas
 
Je t'aime, comprends-tu ce mot ?
Ah ! réponds, aimes-tu l'entendre
L'oiseau le gazouille aussitôt
L'écho le redit d'un air tendre
Le bourgeon le dit à la fleur
Le papillon le dit aux roses
C'est un mot qui monte du cœur
C'est un mot qui dit tant de choses
Je veux te l'apprendre à genoux
Dans un baiser de feu, de flamme
Bien loin, bien loin des jaloux
En donnant mon cœur à ton âme
Je veux te le dire cent fois
Toujours, toujours, toujours encorPartout, aux champs, aux prés, aux bois
Du matin jusqu'au soir
Et du soir jusqu'à l'aurore
Veux-tu, veux-tu, veux-tu ?
 
b2 1ere 84v27bg21901 (?)
j459de61T4500158 (?)
Martin

Q2.

Bonsoir Monsieur,

Très surpris par votre intérêt concernant mon envoi de chansons anciennes, considérez que je vous les ai offertes. Celles-ci ont été transcrites par mon grand-mère.

C'est pour moi un grand plaisir de vous aider. Vous avez un site remarquable.

Pour mes ancêtres, je vous remercie et je ne suis pas pressé dans la mesure où le temps a passé et je n'ai rien su jusqu'à présent .

J'ai trouvé un carnet de chansons écrites au crayon donc difficiles à lire mais elles semblent se rapporter à celles que je vous ai envoyées. Voici un exemple joint. Je ne désespère pas de trouver mieux. Je possède des carnets d'époque d'école dont le contenu se rapporte à des études de racines carrées, de moyens de calculer des surfaces, volumes et autres . Je ne pense pas que ce soit de votre intérêt mais je vous en parle quand même.

Dans le cas où vous seriez à la recherche de documents faites-moi signe, si je suis en mesure de vous aider c'est sans problème.

Je vous prie d'agréer, Monsieur, l'expression de mes salutations distinguées.

YB


23 Mars - 20 Avril 2007 : Ecole Municipale de Musique

Q1.

Bonjour, je trouve surprenant d'être complètement absent de toute l'histoire de l'école de musique de LA SEYNE SUR MER alors que j'y ai fait mes études musicales de 1978 à 1987 en solfège avec jean Arese et en classe de trompette avec Jacques Arnaud puis Emile Caturegli avant de rentrer au conservatoire de Marseille en classe de messieurs Greffin et Perinelli. J'ai ensuite réussi le concours d'entrée à la musique des équipages de la flotte ou je suis resté de 1988 à 1999 et je suis aujourd'hui musicien trompettiste professionnel; non pas que mon "ego" soit touché mais je trouve quand même trés surprenant de ne pas faire parti des élèves qui ont réussi dans la musique alors que je vis de cette passion depuis 1988 et j'ai aujourd'hui 39 ans. Par contre je vois mon frère cité au saxophone alors qu'il a du passé 6 ans à l'école de musique. Je ne pense pas être un trompettiste de renommée nationnale mais demandez à mr Caturegli le nombre d'élèves qu'il a formés et qui vivent aujourd'hui de la musique et vous verrez que ça se compte sur les doigts d'une seule main.Voilà je voulais juste vous faire part de ce petit oubli qui n'enlève rien au respect que nous avons tous pour votre père disparu.

Cordialement.

OL

R1a.

Bonjour,

Je n'ai malheureusement pas eu l'honneur de vous connaître, ayant été absent de La Seyne pendant plusieurs dizaines d'années, et n'ayant servi que "d'éditeur électronique" des ouvrages de mon père.

Mon père avait en effet donné dans son Tome VIII (2001) une liste intitulée "Les élèves de l'école à l'honneur" (j'en ai retrouvé le manuscrit), d'après les indications que lui avait données à l'époque M. Arèse. Je ne sais donc pas pourquoi votre nom n'apparaît pas dans l'histoire de l'École de Musique de La Seyne.

Mais je rencontre assez régulièrement M. Arèse, je dois en principe le voir cette semaine, et je vais essayer de comprendre les raisons de cet oubli. Nous essayerons de le rattraper (dans la version internet du chapitre sur l'Histoire de l'École de Musique) dès que possible.

Cordialement,

Jean-Claude Autran

R1b.

Bonjour,

Je ne vous ai pas oublié, mais je n'ai toujours pas pu rencontrer M. Arèse. Je pensais le voir la semaine dernière, mais il m'a dit au téléphone qu'il avait dû s'absenter de La Seyne pendant 2 semaines, et je ne pourrai sans doute le voir que vers les 16-18 Avril pour réparer l'oubli vous concernant et vous soumettre un projet de texte à rajouter dans la version internet du chapitre sur l'Histoire de l'École de Musique).

Cordialement,

Jean-Claude Autran

R1c.

Bonjour Monsieur,

J'ai pu enfin rencontrer MM. Arèse et Caturegli hier soir au local de La Seynoise. Je crois que M. Caturegli vous avait d'ailleurs parlé au téléphone quelques heures auparavant.

Ils ne s'expliquent pas pourquoi il y a eu un tel oubli vous concernant.

Votre nom va donc naturellement être rajouté à la liste des « Elèves à l'honneur » dans la version internet du chapitre écrit par mon père sur l'Ecole Municipale de Musique, avec, si vous êtes d'accord, la phrase suivante :

LABROT Olivier
Conservatoire de Marseille en classe de trompette de MM. Greffin et Perinelli (1987-1988), puis Musique des Équipages de la Flotte (1988 à 1999), actuellement trompettiste professionnel.

Si vous souhaitez modifier ce projet de texte ou que figurent d'autres précisions, merci de me le faire savoir.

Avec encore toutes nos excuses.

Cordialement,

Jean-Claude Autran

Q2.

Je vous remercie pour cette rectification et vous félicite pour la qualité du site même si je n'y apparaissais pas jusqu'à aujourd'hui.

Cordialement en espérant faire votre connaissance.

Olivier LABROT


23-25 Mars 2007 : Changer les paroles de La Marseillaise ?

C.

Chacun a noté que : « José Bové veut changer les paroles de La Marseillaise - Les paroles "guerrières" de l'hymne national "choquent" le candidat, qui lancera un "grand concours" pour en modifier les paroles s'il est élu. - Cette "marche militaire" ne permet pas "de réunir les gens" et "on voit bien que tout le monde ne se retrouve pas dans cet hymne guerrier" », a ajouté l'ancien leader paysan.

R. (au Comité de soutien de José Bové)

Bonjour,

Il n'est pas nécessaire de changer les paroles de La Marseillaise !

Monsieur Bové ne connaît sans doute pas La Marseillaise jusqu'au bout, sans quoi il saurait qu'il existe déjà un dernier couplet, couplet de paix, qui termine notre hymne national sur une note d'optimisme :

Enfants, que l'Honneur, la Patrie
Fassent l'objet de tous nos voeux
Ayons toujours l'âme nourrie
Des feux qu'ils inspirent tous deux.
Soyons unis ! Tout est possible
Nos vils ennemis tomberont
Alors les Français cesseront
De chanter ce refrain terrible :

Aux armes, citoyens, etc.

(voir à : http://seynoise.free.fr/chansons/chants_revolutionnaires.html#1

Jean-Claude Autran


21 Mars - 11 Avril 2007 : Recherche de cahiers de chansons

Q1.

Monsieur, 

Les Editions des Arènes sont une petite maison d'édition parisienne (http://www.arenes.fr). J'y dirige aux Éditions une collection consacrée aux cahiers d'écoliers, intitulée "Nos cahiers d'enfance". Chaque titre présente, autour des thèmes, des cahiers de l'école d'hier et d'aujourd'hui et rend ainsi hommage aux milliers d'enfants qui, sous l'oeil attentif de leur maître, ont écrit à la plume, et plus tard, au stylo, ces pages parfois maladroites,  drôles, soignées, toujours émouvantes. Sont déjà parus Cahiers de cancres, Cahiers de récitations, Cahiers de morales. Sont prévus pour septembre 2007 Cahiers de l'école rurale, Cahiers de géographie, Cahiers d'écriture. Nous préparons pour Noël 2007, un titre consacré aux chansons et comptines ("Chansons, comptines et poésies de notre enfance"). Il mettra en valeur les cahiers de chansons illustrés par les enfants et les écoliers. C'est dans le cadre de ce projet que je m'adresse à vous. Nous sommes déjà en relation avec Henri Mérou, collectionneur de cahiers d'écoliers, qui met à notre disposition sa collection. Mais je continue de rechercher des dessins, carnets de chansons ou des cahiers qui illustreraient ces chansons enfantines et d'école. Le site, crée par votre père, recense un grand nombre de chansons enfantines ou scolaires.  Aurait-il au cours de sa carrière d'instituteur puis d'historien local, gardé dans ses archives de tels documents. Dans l'affirmative, cela serait-il possible de les utiliser et à quelles conditions.

Dans l'attente de votre réponse, veillez croire, Monsieur, à l'expression de ma considération.

RG

R1.

Bonjour,

Merci pour votre message.

J'ai personnellement conservé un grand nombre de cahiers de français, anglais, histoire, géographie, sciences naturelles, etc. des années 50 et j'en ai aussi quelques-uns de mon père et de ma mère (années 20 et 30) et de mon grand-père (début du XXe siècle).

En ce qui concerne la musique, les chansons enfantines et scolaires, je n'ai malheureusement presque rien sous forme de cahiers, et encore cela n'a pas d'intérêt artistique particulier (voir ci-joint).

Ce que j'ai en grand nombre ce sont des partitions musicales (chants, chansons, opéras, etc.) recopiées à la plume par mon père ou ses camarades lorsqu'ils étaient à l'école normale d'instituteurs de Draguignan (1928-1931). Voir ci-joint quelques exemples que j'ai scannés.

Si ce type de documents vous intéresse, je peux vous en scanner et vous en adresser un certain nombre pour que vous puissiez y sélectionner ce qui peut vous paraître publiable.

Cordialement,

Jean-Claude Autran

Q2.

Monsieur, 

Merci de votre réponse.

Les documents que vous me proposez pourraient nous intéresser, en particulier celui intitulé Marine. Le dessin, même peu présent apporte une touche visuel attendrissante qui correspond aussi à ce que nous cherchons. En ce qui concerne les autres documents, on est effectivement dans des écritures d'adultes mais nous pouvons aussi envisager d'en utiliser dans la mesure où les chansons retranscrites pouvaient être utilisées à des fins pédagogiques et chantées dans les écoles. 

Peut-être pourrions nous en discuter de vive voix. Avez-vous un numéro où je puisse vous appeler en me précisant le créneau horaire qui vous dérange le moins.

RG

R2a.

Bonjour,

Merci pour votre réponse.

Je suis en principe joignable cette semaine au (...), par exemple mardi, ou mercredi, ou vendredi de 8h 30 à 11h 30, et de 15 h à 18 h.

Au plaisir de converser avec vous.

Jean-Claude Autran

R2b.

Bonjour Madame,

J'ai bien reçu aujourd'hui votre envoi des 3  ouvrages "Cahiers de morales", Cahiers de récitations", "Cahiers de cancres". Un grand merci ! Ces ouvrages sont extraordinaires et très touchants

Comme convenu, je vais vous adresser, à partir de demain, un certain nombre de pages scannées dans les domaines : chants, musique, fables de la Fontaine, etc. Vous verrez ce qui est susceptible de vous intéresser.

Très cordialement,

Jean-Claude Autran

Q3.

merci de votre aide

je serai absente du vendredi 13 au vendredi 20 avril et je vous recontacterai dès que possible

RG


6-29 Mars : Chanson sur le quartier Tamaris à La Seyne-sur-Mer

Q1.

Bonjour Monsieur Autran

J'ai visité votre site et j'ai constaté que vous offriez un champ large sur l'histoire de la Seyne.

J'ai enseigné un triolet d'année au lycée Beaussier, et je me suis tombé amoureux du site et surtout des "Tamaris".

De ce quartier béni des Dieux, j'ai consacré une chanson et j'aimerais la diffuser dans la région (sur Internet...) mais je ne sais pas à qui m'adresser.

Peut être pourriez-vous m'aider ?

Amitiés

PU

R1.

Bonjour,

Merci pour votre message et pour votre amour de notre beau quartier de Tamaris.

Comme vous avez pu le voir, mon site internet comporte, entre autres, des volets sur l'histoire de La Seyne et de ses quartiers, ainsi que sur la musique et les chansons.

Si cela vous convient, c'est très volontiers, d'autant plus qu'il s'agit d'un titre "Tamaris", que je peux diffuser votre chanson sur mon site.

Il suffit que vous m'adressiez le texte que vous voulez voir apparaître (et/ou la partition ou un fichier mp3 ou MIDI si vous souhaitez faire connaître aussi sa musique). Je pourrais alors faire apparaître votre chanson par exemple dans les forums "musique et chansons" et aussi "quartiers de La Seyne".

Je reste à votre disposition.

Cordialement,

Jean-Claude Autran

Q2.

Bonsoir Monsieur,

Merci pour votre réponse!

J'accepterais très volontiers qeu vous diffusiez ma chanson "Tamaris" (le texte et la musique) sur votre site ainsi que sur les forums "musique et chansons" et "quartiers de La Seyne".

J'ai à dispostion un CD (normal) que je peux vous faire parvenir rapidement. Vous faut -il obligatoirement un CD MP3?

Il faudrait que vous me donniez votre adresse pour l'envoi postal.

Je vous enverrai le texte en pièce jointe.

Je crois que c'est une jolie chanson et que peut-être, elle pourra trouver son auditoire!

amitiés

PU

R2.

Bonsoir,

Je parlais simplement de fichier mp3 compte tenu de l'espace mémoire considérable que prendrait sur mon site un fichier audio. (En le compressant au format mp3 on peut probablement réduire la taille de la musique à 2 ou 3 Mo), ce qui est acceptable [car la totalité de mon site ne dépasse pas les 100 Mo]. Mais je peux faire la compression moi-même si vous m'adressez un CD audio contenant la chanson.

Voici mon adresse postale : (...).

Merci par avance. Je vous tiendrai informé dès que la chanson sera sur le site.

Cordialement.

Jean-Claude Autran

Q3a.

Très bien Jean Claude

je vous fais parvenir dès la semaine prochaine le CD par la poste et le texte en pièce jointe

merci pour tout

amitiés

PU

Q3b.

bonsoir Jean Claude

voici le texte de la chanson

j'espère vous envoyer le CD demain ou après demain

philippe amitiés

Q3c.

Bonsoir Jean Claude

j'espère que vous avez reçu mon précédent E Mail avec le texte de la chanson et le Cd envoyé mardi dernier

j'espère que vous allez bien

amitiés

PU

R3.

Bonsoir Philippe,

Merci beaucoup pour le CD que j'ai reçu aujourd'hui et toutes mes félicitations pour cette œuvre poétique et musicale.

Les paroles de votre chanson Tamaris figurent désormais dans les pages Musique et chansons, ainsi que dans les pages Tamaris du forum de mon site.

La musique au format .mp3 peut être écoutée depuis le site en cliquant ici sur Tamaris.mp3 ou sur musique, ci-dessous.

J'espère que votre chanson sera appréciée par les internautes et que cela permettra d'accroître votre auditoire.

Voyez si la présentation vous convient ou si vous souhaitez la modifier.

Cordialement,

Jean-Claude Autran

TAMARIS (paroles et musique de Philippe Usseglio)
« aux sirènes de Fourmigues » (1.4.2002)
 
1. Que les âmes géographiques en oublient les ailleurs
Pour tes rives escarpées aux arcades du bonheur
Tes couleurs en cascade leur disant « Au revoir »,
A l'ombre grêle de tes géants miroirs.
Débarrassés de nos corps encombrants,
Pour des arbres voiliers et rutilants secrets,
Qui au juste n'ont rien dans la gorge des poches,
Que le sable épars de l'usure de tes roches...
 
Au milieu, certes, de villas endormies
En contrebas de pergolas fleuries
Dans ton écrin rose pâle
Ta palette danse puis s'étale...
O Tamaris O tamaris O tamaris...
 
1. Barques en odeur de fenouil, pour demain matin,
Apprêtant leur demeure aux pontons incertains,
De bâches alourdies au charme désuet
Ton sourire à la main, le mot coloré
Ecoutant la vague converser dans le sable...
Nos murmures, en écho, se mettront à table,
De ce bonheur de nous savoir ton hôte...
Avec pour compagnes, quelques âmes qui flottent...
 
Au milieu, certes, de villas endormies
En contrebas de pergolas fleuries
Dans ton écrin rose pâle
Ta palette tremble puis s'étale...
O Tamaris O tamaris O tamaris...
 
2. Des terrasses ombragées sur tomettes usagées,
Débarcadères aguichants pour nous autres assoiffés...
Car nos cœurs sont des mailles qu'il faudrait ravauder
Et nos âmes ont les cernes des encasernés.
Alors, grimpe vite, l'impériale nous attend...
Les chevaux, avinés, piaffent de nous ramener...
La marchande vend sa cadde au chaland
Et saint Elme pêche au pied de Balaguier...
 
Au milieu, certes, de villas endormies
Au portail des forts alanguis
Dans ton écrin rose pâle
Ta palette souffreteuse baille...
O Tamaris O tamaris O tamaris...

Vos réactions à : Philippe.usseglio@laposte.net (chanson protégée SCAM Vélasquez Paris)


3 Mars - 6 Avril 2007 : Déchiffrage des paroles de quelques chansons anciennes : Ah ! le beau rêve, Valse nuptiale, Tu sais et Vous ne savez pas, J'ai gardé ta photo

Q1.

Avec de la ténacité et de la patience, je suis parvenu à déchiffrer les textes de quelques chansons anciennes. Voici le résultat :

AH ! LE BEAU RÊVE (1913)

Refrain
Ah ! qu'il est beau le rêve
Que je fais près de toi
Où je t'aime sans trêve
Oui, tu n'aimes que moi
Mais avant qu'il s'achève
Ne me réveille pas
Et parle-moi tout bas
Il est si beau mon rêve
 
Dans la douce ivresse d'un baiser
J'ai senti mon âme s'envoler
Partir avec toi, loin de la terre
Vers le pays de la chimère
Et je suis là-haut dans le ciel bleu
Je ne vois plus que tes jolis yeux
Leur douceur exquise
M'affole et me grise
Quel heureux séjour
Qu'une étoile d'amour
 
Au refrain
 
Près de moi je sens battre ton cœur
Pendant que je chante mon bonheur
Je voudrais rêver toute ma vie
Ninon je t'aime à la folie
Si tu ne veux pas me réveiller
Donne-moi vite un autre baiser
Un baiser d'ivresse
Suprême caresse
Qui dans un frisson
Fait perdre la raison
 
Au refrain
 
Paroles : Jean DARIS
Musique : Ad. GAUWIN-DARIS
Interprétée par : Jack LANTIER
Disque 6 "Les plus jolies Chansons françaises" A3
 

VALSE NUPTIALE (1912)

Oui, je t'aime
Mais quand même
Mon chéri, mon époux, j'ai bien peur
Quand tu frôles
Mes épaules
Une angoisse m'étreint le cœur
Vois, je tremble
Et qu'ensemble
Essayons de dormir non pour toi
Je t'implore
Pas encore
Sois gentil, pas ce soir, laisse moi
 
Mais malgré l'exquise plainte
Son époux reste sourd
Et dans une douce étreinte
Il cueille la fleur d'amour
Et madame toute vermeille
Le matin, lui dit à l'oreille
En ouvrant ses yeux de velours
 
Nuit exquise
Tu m'as prise
Laisse-moi me blottir dans tes bras
Je suis femme
Prends mon âme
Fais de moi ce que tu voudras
Je suis tienne
Une chaîne
Nous unit de ton cœur à mon cœur
Et ravie
Dans la vie
Je n'aurai qu'un désir, ton bonheur
 
Paroles : Lucien BOYER
Musique : Raoul SOLER
Interprétée par : Jack LANTIER
Disque 6 "Les plus jolies Chansons françaises" B3

 

TU SAIS (19..)

Sur le motif du célèbre tango « Paraña »
 
Je t'adore et je te redoute
Ton charme m'attire et m'envoûte
Tu te donnes, l'âme en déroute
Je te possède toute
Ta voix qui murmure et qui chante
Se fait langoureuse et touchante
En l'écoutant mon cœur s'enchan-ante
Et je crois en ton amour
Toujours
 
Refrain
 
Tu sais les mots câlins et tendres
Ceux qui me font rêver
Les mots que je désire entendre
Tu sais bien les trouver
Tu sais aussi qu'il faut se taire
Pour ne pas troubler le mystère
Qui nous fait oublier la terre
Tu sais si bien m'aimer
 
Si je doute de ta tendresse
Dans mes yeux tu lis la détresse
Tu l'effaces d'une caresse
Et c'est pour moi l'ivresse
Pourvu que jamais tu n'oublies
Le serment d'amour qui nous lie
Quand j'évoque cette foli-ie
Tu sais calmer ma douleur
Mes pleurs .................................
 
Au refrain
 
Paroles : José DE BERYS & Jean LENOIR
Musique : Serge WALTER & Eddy ERVANDE
Interprétée par : Jack LANTIER
Disque 6 "Les plus jolies Chansons françaises" B4

Si ces textes comportent quelques erreurs, merci de bien vouloir les corriger.

Amitiés,

JMG

R.

Merci et bravo pour ce travail de patience.

Je rajoute aussi ces textes au forum de mon site,

Cordialement,

Jean-Claude Autran

Q2a.

Je ne suis pas parvenu à décripter la totalité des paroles de cette chanson. J'espère que nos amis "internautes" réussiront à terminer mon dur labeur. Merci pour votre aide.

VOUS NE SAVEZ PAS (19..)

Lui Pourquoi laisser perdre, madame
Une si belle occasion
Elle N'abusez pas d'une faible femme
Et de la situation
Lui Tout nous engage
Au badinage
Soyons moins sa-ages
Elle Vous êtes volage
Je suis sauvage
Je crains les nua-ages
Lui On diffère de goût
Mais je gage
Qu' nous nous entendrons
Elle Mais non
 
Lui Vous n' savez pas madame c' que vous perdez
Toutes les bonnes choses que j' puis vous accorder
Elle Regardez-vous, je vous en prie
Lui Je m' trouve assez gentil
Elle Vous n'avez rien .........
Lui Mais j'ai du sex-appel
Elle C'est inutile, monsieur d' vous attarder
Lui Vous n' savez pas madame c' que vous perdez
 
Lui Adieu je vais prendre la porte
Tant pis vous l'aurez voulu
Elle C'est très bien d'agir de la sorte
Mais quoi ? Vous ne partez plus ?
Lui ..... caresses enchanteresses
Elle Assez d' promesses
.......
Il faut qu' ça cesse
Lui Je suis comme en état d'ivresse
Elle Laissez-moi, je vous prie
Tout de suite
 
Lui Vous n' savez pas madame c' que vous perdez
Toutes les bonnes choses que j' puis vous accorder 
Elle Regardez-vous, je vous en prie
Lui Je m' trouve assez gentil
Elle Vous n'avez rien .........
Lui Mais j'ai du sex-appel
Elle C'est inutile, monsieur d' vous attarder
Lui Vous n' savez pas madame c' que vous perdez
 
        Paroles : ???      Musique : ???
        Interprétée par : Germaine & Jean SABLON

JMG

Q2b.

Cher Monsieur Autran,

Voici, le texte d'une chanson interprétée par Tino Rossi qui rappellera bien des souvenirs aux fidèles de votre site.

J' AI GARDÉ TA PHOTO SUR MON CŒUR (1952)
 
Le jour où je t'ai rencontrée c'était la fête
Un grand soleil faisait briller tes jolis yeux
Au petit bal, je t'ai serrée contre ma tête
Contre ma tête, très amoureux
Je suis rentré le soir venu dans ma chambrette
Et jusqu'au jour, j'entends nos aveux
 
Refrain
 
J'ai gardé ta photo sur mon cœur
J'ai gardé la photo du bonheur
Chaque instant, j'embrassais ton image
Ton visage
Que déjà j'aimais tant
J'ai gardé ta photo sur mon cœur
Et j'ai fait le plus joli des rêves
J'espérais qu'il n'aurait pas de trêve
En gardant ta photo sur mon cœur
 
Le plus joli serment d'amour parfois s'efface
Un grand bonheur peut se briser en un moment
Et j'ai connu le triste jour où l'on se lasse
Où l'on se lasse, infiniment
Tu m'as quitté, mais ma chérie quoi que tu fasses
Comme au début de notre beau roman
 
J'ai gardé ta photo sur mon cœur
J'ai gardé la photo du bonheur
Et ce soir j'ai brûlé ton image
Ton visage
Mais pourtant mon amour
J'ai gardé ta photo dans mon cœur
Et je sais que tu viendras quand même
Je t'attends chaque jour car je t'aime
En gardant ta photo dans mon cœur
 
J'ai gardé ta photo dans mon cœur
Et je sais que tu viendras quand même
Je t'attends chaque jour car je t'aime
En gardant ta photo dans mon cœur
 
Paroles : Jack LEDRU & René DENONCIN
Musique : Pierre HAVET & Pierre GUITTON

JMG


 

2 Mars - 13 Août 2007 : Textes du Beau Danube bleu et autres valses de Vienne

Q1.

Bonjour M. Autran

Je viens, encore une fois, faire appel à votre générosité et à celle de nos amis pour retrouver les textes des chansons dont voici les titres :

Le beau Danube bleu (il me manque quelques mots)
Histoires de la forêt viennoise
Aimer, boire et chanter
Valse de l'empereur
Sang viennois

Ces chansons figurent sur un disque ancien de Jack Lantier, que je possède, mais qui a subi l'érosion du temps et quelques égratignures. De plus, la musique couvre souvent la voix de l'interprète, ce qui rend les paroles incompréhensibles.

Merci pour votre aide.

JMG

R.

Bonjour,

Le texte du Beau Danube bleu se trouve sur plusieurs sites tels que :

http://www.paroles.net/chansons/11438.htm
http://www.paroles.net/chansons/11439.htm
http://en.lyrics-copy.com/mathe-altery/le-beau-danube-bleu.htm
etc.

Mais on trouve des versions différentes du texte, et parfois (voir le texte ci-après - colonne de gauche), je ne sais pas pourquoi, il y manque quelques mots, qui sont remplacés par des xxxxxxxx

Chanson: Le beau Danube bleu
Le beau Danube bleu, extrait de l'opérette Valses de Vienne.
Musique de Johann Strauss, arrangement de Eugène Cools, paroles de Max Eddy
{Refrain:}
Danube bleu
Aux flots merveilleux
Fleuve au noble cours
Nous t'aimons d'amour
Nous nous exaltons
Et nous t'admirons
D'une âme touchante d'amour
Lorsque nous te chantons
 
Dans le clair matin
Elfes et lutins
Se balancent rient et dansent
Au bord de cette eau
Parmi les roseaux
Rient et xxxxx les chansons des oiseaux
Alors au bord des rives
Bientôt par deux arrivent
Garçons et jouvencelles
Venant s'embarquer dans les nacelles
 
On voit sur le chemin mouvant
Allant tous au gré du vent
Les amants tendrement enlacés
Rêvant sans se lasser
L'amour chaque semaine
Toujours gaiement ramène
Sur tes jolis flots bleus
Le cortège innocent des amoureux
 
Allons charmants et joyeux diablotins
Allons goûter la douceur du matin
Et sur le Danube enchanté
Aimer rêver chanter
Moi j'ai laissé les beaux jours
xxxxxxxxxxxxx toujours
Écoutez pauvres inconstants
Et profitez de vos vingt ans
 
Le long des prés monte un parfum de fleurs
Rutilantes aux vives couleurs
Qu'ils sont doux sur le Danube bleu
Les soirs d'été merveilleux
 
Des baisers très rusés
Sont vite échangés
Mais sans grand danger
Des serments notamment
Font murmurer langoureusement
 
Mais le soir vient apportant à son tour
La fin du rêve et l'instant du retour
Le jour peu à peu s'évanouit
Le ciel s'assombrit et c'est la nuit
 
Oh combien de secrets sont posés
Pour des cœurs, répétés pour des cœurs enflammés
 
{au Refrain}
Oh tes flots merveilleux
Oh beau Danube bleu
Dans le clair matin,
Elfes et lutins
Se balancent,
Rient et dansent,
Au bord de tes Eaux,
Parmi les roseaux,
Grisés par les chansons des oiseaux,
Hardis et brouillons
Au creux des sillons
Ils s'ébrouent,
Font la roue,
Puis disparaissent
Au ciel rougissant,
Ils s'en vont avec les papillons !
 
Alors au bord des rives,
Bientôt par deux arrivent
Garçons et jouvencelles
Venant s'embarquer dans des nacelles.
On voit sur le chemin mouvant,
Allant tous au gré du vent,
Amants tendrement enlacés
Rêvant sans se lasser
L'amour chaque semaine
Toujours gaîment ramène,
Sur tes jolis flots bleus
Le cortège innocent des amoureux
Amants charmants et joyeux diablotins !
Amants goûtez la douceur du matin !
Et sur le Danube enchanté,
Aimez, rêvez, chantez !
 
La jeunesse et les beaux jours
Passent bien trop tôt toujours !
Ecoutez vos cœurs constants
Et profitez de vos vingt ans !
 
Le long des prés monte un parfum de fleurs
Aux rutilantes et vivaces couleurs,
Et dans les bois, un refuge discret
Ouvre de nos cœurs le secret !
Le long de l'eau monte un brouillard léger
Qui voile et cache les coins ombragés
Comme ils sont doux sur le Danube bleu
Les soirs d'été merveilleux !
 
Des baisers
Très rusés
Sont vite échangés
Mais sans grand danger !
Des serments
Jeux d'amants
Sont murmurés langoureusement.
 
Mais le soir vient, apportant à son tour
La fin du rêve et l'instant du retour
Le jour peu à peu s'évanouit
Le ciel s'obscurcit, c'est la nuit.
 
Et les amants, deux par deux, frissonnants,
Empruntent les sentiers voisinants
Doigts enlacés, cœurs brisés
Echangent un ultime baiser !
Fleuve ami ! Fleuve aimé !
O combien de secrets embaumés,
Sur tes bords, embrumés,
Ont été répétés
Par des cœurs enflammés.
 
{Refrain:}
Danube bleu
Aux flots merveilleux !
Fleuve au noble cours
Nous t'aimons d'amour
Nous nous exaltons
Et nous t'admirons
D'une âme touchante
D'amante
Lorsque nous te chantons.
 
{Dernier refrain:}
Danube bleu
Aux flots merveilleux !
Fleuve au noble cours
Nous t'aimons d'amour
Nous nous exaltons
Et nous t'admirons
D'une âme touchante
D'amante
Lorsque nous te chantons.
Fleuve aux flots merveilleux !
Fleuve aux flots merveilleux !
O beau Danube bleu !
Mais je possède aussi une partition de cette chanson, que j'ai transcrite ci-dessus (colonne de droite). Il s'agit d'une version (ou d'une traduction) légèrement différente de la précédente. Je ne sais pas laquelle des deux est chantée sur votre disque, mais peut-être, en comparant les deux textes, pourrez-vous vous y retrouver.

En ce qui concerne les quatre autres titres, je ne possède pas les textes et ils ne semblent pas avoir été mis sur internet. Nous allons les mettre en "avis de recherche" sur le forum de mon site.

A bientôt. Cordialement,

Jean-Claude Autran

Q2.

Bonsoir Monsieur Autran

Je suis très heureux de vous retrouver et merci beaucoup pour votre amabilité et votre dévouement empreint, je le suppose d'une grande passion pour la (bonne) chanson française.

Je suis, vous devez vous en douter, un "collectionneur" de ces chansons anciennes qui grâce à internet seront sorties de l'oubli où (hélas) les années et les médias les ont plongées.

J'habite à Tours (37), je suis retraité, j'ai (presque) 65 ans (le 26 mars prochain) et ma recherche occupe souvent mes heures du jour ou de la nuit. Cependant je crains de vous importuner en vous sollicitant très souvent. En revanche, je suis attentif à satisfaire les personnes qui comme moi recherchent les textes de ces "vieilles" chansons. J'en possède beaucoup sur divers enregistrements allant du vinyle au CD, bien qu'une grande partie ait disparue lors d'un cambriolage en 1986.

Heureusement, j'ai pu en retrouver sur des enregistrements plus récents.

Dans le répertoire de Jack Lantier, je possède 214 titres, dont quelques uns en double évidemment. La transcription est souvent ardue de par la vétusté des disques, par le fond musical qui très souvent couvre la voix du chanteur, à moins que mon ouie soit un peu paresseuse.

Pour ce qui concerne "Le beau danube bleu", les quelques paroles manquantes correspondent à des passages que je n'arrive pas à comprendre, mais apparemment, je ne suis pas le seul.

Au plaisir de vous retrouver ...

Votre site est formidable, merci beaucoup.

JMG

R2. (13 Août 2007)

Bonsoir,

Suite à nos échanges de mars 2007 à propos de la recherche des paroles de quelques valses viennoises

Le beau Danube bleu (il me manque quelques mots)
Histoires de la forêt viennoise
Aimer, boire et chanter
Valse de l'empereur
Sang viennois

que j'avais mis sur mon site internet, un internaute (JC) m'a envoyé les textes complets des 4 valses qui nous manquaient. Vous les trouverez dans le forum de mon site à l'adresse suivante :

http://jcautran.free.fr/archives_familiales/forum/musique_chansons_2007_2008.html#114

Cordialement,

Jean-Claude Autran


18 février 2007 - 24 décembre 2011 : Sur les bords de la Riviera

Q1.

Bonsoir cher monsieur, j'ai vu ce soir votre site sur les vieilles chansons de mon enfance, car j'ai bientôt 68 ans, vraiment pour m'avez fait un immense plaisir, que de souvenirs familiaux. Merci beaucoup pour tout ce travail. Sauriez vous ou je pourrais trouver cette chanson" sur les bords de la riviera" que chantait ma maman lors des mariages. Peut-être au plaisir de vous lire un jour prochain. Recevez cher monsieur, mes salutations distinguées.

JPH

R1.

Bonsoir,

Je pense que vous pouvez trouver le texte de "Sur les bords de la Riviera" sur plusieurs sites internet, tels que :

http://www.paroles.net/chansons/38884.htm
http://www.compteur.cc/lyrics-paroles/854267/Michel-Simon/Sur-les-bords-de-la-Riviera.html
etc.

Des formats mp3 ou MIDI de la musique de cette chanson se trouvent notamment sur les sites :

http://www.collectionscanada.ca/obj/m2/f7/10168.mp3
http://bmarcore.club.fr/mil/top-02.html
http://www.bloguez.com/mp3/index.php?q=Sur-les-bords-de-la-Riviera
etc.

Bien cordialement,

Jean-Claude Autran

Q2.

MERCI DE VOTRE REPONSE, JE SUIS VRAIMENT GATÉ.

TRES CORDIALEMENT

JPH, LE PAPOUNET DES MAUGES

R2. (24 décembre 2011)

Vous pourrez trouver "Sur les bords de la Riviéra" en CD à la Bibliothèque Municipale interprété par Georgette PLANA.

"Viens danser avec papa" était interprété par Eddie Constantine.

FR


 

16-18 Février 2007 : Chanson de Magali de l'opéra Mireille de Gounod

Q.

Bonsoir en faisant des recherches sur le net je suis tombée par hasard sur votre site où des personnes demandaient des paroles de chansons . Je recherche depuis longtemps les paroles de la chanson de Magali de l'opéra Mireille de Gounod. J'ai le disque mais je ne comprends pas toutes les paroles. Cela commence par : La brise est douce et parfumée... etc. Est-ce que vous pouvez me communiquer ce texte ? Merci à l'avance. Cordialement.

JA

R.

Bonsoir,

Vous trouverez le texte de la chanson de Magali en allant dans la rubrique "répertoire lyrique" de mon site internet :

http://jcautran.free.fr/archives_familiales/archives/repertoire_lyrique/operas/mireille.html#2.3

et même le texte complet de l'Opéra Mireille de Gounod.

Mireille est l'un des 6 opéras dont j'ai fourni le texte en version française (http://jcautran.free.fr/archives_familiales/archives/repertoire_lyrique/repertoire_lyrique.html). J'ai prévu d'en donner beaucoup d'autres, mais c'est le temps qui me manque pour mener à bien ce projet.

Restant à votre disposition. Cordialement,

Jean-Claude Autran


 

12-22 Février : Déchiffrage des paroles de chansons anciennes : À dame jolie, Les jardins nous attendent

Q1.

Je recherche les textes des chansons suivantes:
- à dame jolie (paroles et musique D. Tagliafico)
- ah le beau rêve (paroles Jean Daris, musique Ad. Gauwin-Daris)
- aimer c'est pleurer (Blue Devils Derouville Bbunuel)
- apprenez-moi des mots d'amour (Pesenti A. J.- Melfi A. Mario)
- aubade du roi d'Ys (E. Blau, E. Lalo)
- (Briguet, Saint Granier, M Yvain)

Ces chansons figurent sur les coffrets de disques de Jack Lantier

"Les plus jolies chansons françaises"

"Les plus jolies chansons de toujours"

Merci d'avance à tous ceux qui pourront m'aider

JMG

R1.

Bonjour,

Parmi les textes que vous recherchez, je n'ai pu retrouver que L'aubade du roi d'Ys (dans le site : http://www.karadar.com/Librettos/lalo_roy.html)

Vainement, ma bien-aimée!
On croit me désespérer;
Près de ta porte fermée
Je veux encore demeurer.
 
Les soleils pourront s'étendre.
Les nuits remplacer les jours.
Sans t'accuser et sans me plaindre
Là, je resterai toujours.
 
Je le sais, ton âme est douce,
Et l'heure bientôt viendra
Où la main qui me repousse
Vers la mienne se tendra.
 
Ne sois pas trop tardive
A te laisser attendrir,
Si Rozeen bientôt n'arrive,
Je vais, hélas! mourir.

Les titres des autres chansons sont mentionnés dans de nombreux sites internet de ventes de CD ou de partitions, mais nulle part je n'en ai retrouvé les textes.

Votre message a donc été relayé sur le forum de mon site. Peut-être y aura-t-il un jour un internaute qui saura nous renseigner.

Je vous tiendrai au courant dès qu'il y aura une réponse.

Cordialement,

Jean-Claude Autran

Q2a.

À PETITS PAS "La valse marseillaise" (1932), de l'Opérette « Au Pays du Soleil »
C'est la valse marseillaise
Qu'on danse bien à l'aise
..............................
À petits pas

Je viens à nouveau solliciter vos connaissances en matière de chanson, ainsi que celles de nos amis internautes, pour me communiquer, si c'est possible, le texte de cette chanson écrite par René Sarvil et composée par Vincent Scotto.

En revanche, je suis à votre disposition pour vous aider dans vos recherches futures, avec les moyens dont je dispose dans le domaine de la chanson ancienne, mais hélas avec des compétences limitées en matière de "surfing".

Merci d'avance

JMG

Q2b.

Cher monsieur Autran

Je pense avoir enfin réussi à déchiffrer les paroles de cette chanson. Si elles comportent quelques erreurs, vous voudrez bien avoir l'amabilité, avec l'aide de nos amis internautes, de les corriger. Merci d'avance.

À dame jolie (19..)
Quand on est jolie
Jolie comme vous
Chaque homme a l'envie
D'être à vos genoux
D'exaucer ma mie
Vos vœux les plus doux
De donner sa vie
Pour vos yeux si doux
 
Quand on est jolie
Jolie comme vous
L'on ne prend ma mie
Jamais un époux
Donnez votre vie
Rien qu'à l'un de nous
Vous feriez folie
Et trop de jaloux
Quand on est jolie
Jolie comme vous
 
Quand on est jolie
Jolie comme vous
Si l'on vous supplie
Soyez sans courroux
Et si l'on mendie
Un baiser de vous
Donnez le ma mie
Donnez en beaucoup
Quand on est jolie
Jolie comme vous
 
Quand on est jolie
Jolie comme vous
L'on est le Messie
Sur terre on peut tout
On peut ma chérie
Rendre un homme fou
En faire un génie
Ou bien un filou
Quand on est jolie
Jolie comme vous
 
Paroles & musique : D. TAGLIAFICO
Interprétée par : Jack LANTIER   Cassette "Les roses blanches" B3

JMG

Q2c.

Monsieur Autran,

Merci pour les paroles de la chanson "Aubade du roi d'Ys". Je surveille régilièrement et avec attention l'évolution de vos recherches.

De mon côté, je "bosse" pour ne pas dire je "trime" sur les textes des chansons interprétées par Jack Lantier. J'ai 214 chansons à décortiquer sur disques 33 t et cassettes.

J'ai vu qu'un ami "internaute" cherchait les paroles de "J'entends signaler". J'ai appris cette chanson à l'école primaire mais il ne me reste le souvenir de quelques phrases.

Je vous les transmets si ça peut aider :

...
son coq m'a mordu - j'entends signaler
il m'a mordu au pied
et je saigne à l'oreille - j'entends signaler
au lieu de saigner du sang
je saigne du vinaigre - j'entends signaler
etc .....

À votre service et à bientôt

JMG

Q2d.

Les jardins nous attendent (1941)
Mets une robe claire
Voici venir l'été
Les parfums de la terre
Tout pleins de voluptés
La chambre est trop petite
Pour notre grand amour
Allons nous en bien vite
Il paraît qu'alentour
 
Refrain
Chérie les jardins nous attendent
Car ils ont besoin d'amoureux
Que feraient les pauvres rosiers
S'ils n'entendaient plus nos baisers
Les fleurs sans que l'on leur demande
Font des parterres merveilleux
Et dans tes bras je suis heureux
Les oiseaux sont jaloux hou hou
Mais ils chantent pour nous
J'emporte les sourires
 
Pour les petits enfants
Les pigeons vont se dire
Pourquoi tardent-ils tant
La douce coccinelle
Notre amie de toujours
Viendra sur mon ombrelle
Protéger nos amours
.................................
 
Au refrain
 
Paroles & musique : Jean TRANCHANT
Interprétée par : Jack LANTIER
Disque 9 "Les plus jolies Chansons françaises"
Lina MARGY
Cassette "Lina Margy - Inoubliable" B11

JMG

R2.

Bonjour,

Merci pour le complément de paroles de la chanson "J'entends signaler", ainsi que pour le texte complet des chansons "A dame jolie" et "Les jardins nous attendent" (1941).

J'ai rajouté ces textes au forum de mon site, ainsi que les titres des différentes chansons que vous recherchez :

- La valse marseillaise de l'opérette "Au pays du soleil" (1)
- Ah le beau rêve (2)
- Aimer c'est pleurer (3)
- Apprenez-moi des mots d'amour (4)
- Billets doux (5)

J'espère que l'un ou l'autre de mes correspondants internautes pourra prochainement nous aider.

(A noter que, sur ces 3 dernières années, dans environ 50 % des cas, les textes complets des chansons recherchées ont pu être retrouvés, ce qui me paraît être une assez bonne proportion de succès). Attendons et continuons aussi à chercher de notre côté.

A bientôt sans doute,

Jean-Claude Autran

(1) : Texte retrouvé le 15 Avril 2007 [voir ci-dessus]
(2) Texte déchiffré le 3 Mars 2007 [voir ci-dessus]
(3) Texte déchiffré le 15 Avril 2007 [voir ci-dessus]
(4) Texte déchiffré le 12 Juillet 2007 [voir ci-dessus]
(5) Texte déchiffré le 12 Juillet 2007 [voir ci-dessus]


 

1er - 2 Février 2007 : Recherche de la partition de Le printemps chante

Q1.

Comme tout le monde, j'ai trouvé votre site sur internet.

Je recherche la partition de "le printemps chante", musique de Paul Marinier, et il m'a semblé que vous aviez déjà pu l'adresser à un amateur sous forme d'un fichier pdf. Je vous serais donc obligé si pouviez me rendre ce même service.

D'avance grand merci;

PM

R.

Bonjour,

Oui, je possède bien le fichier .pdf de cette partition.

Pas de problème, je vous l'envoie ci-joint.

Cordialement,

Jean-Claude Autran


 

30 Janvier - 12 Février 2007 : La lune est jolie ce soir et chansons d'autrefois

Q1.

Bonjour,

Pourriez-vous transmettre ce message sur le forum de votre site, il concerne "Chansons dont l'auteur, les paroles, ou la partition, ont été retrouvés, 25 août 2005 - 12 juillet 2006 " et la chanson La lune est jolie ce soir (D'avance merci et toutes mes félicitations pour votre site):

Je suis très intéressé par cette chanson, ma mère la chantait aussi, mais les paroles diffèrent un peu :

La lune est jolie ce soir
Mon amie, mon amie, viens la voir
La rose vient de fleurir,
Mon amie allons la cueillir
Le rossignol va chanter
Mon amie, viens-donc l'écouter...

A12

P.S. Quelqu'un pourrait-il m'indiquer un forum de passionnés de chansons d'autrefois, celles des années 1920, 1930.

R1.

Bonjour,

Merci pour votre message, qui a bien été relayé dans les pages "forum" de mon site.

En ce qui concerne les chansons des années 1920, 1930, je ne sais pas s'il existe de véritable forum de passionnés sur internet. Je connais seulement quelques sites où l'on peut passer des petites annonces, ou effectuer des recherches, en particulier :

http://www.chanson.udenap.org/menus/2g_petites_annonces.htm
http://pegasus.ouvaton.org/article.php3?id_article=300

Cordialement,

Jean-Claude Autran

NB. Cette chanson a déjà fait l'objet d'échanges en 2005-2006, et un texte plus complet se trouve en allant à la page suivante de notre forum :

http://jcautran.free.fr/archives_familiales/forum/musique_chansons_2005_2006.html#33

Q2.

MERCI

A12


 

30 Janvier - 12 Février 2007 : Recherche des chansons Clairvaux et Dans les fossés de vincennes

Q1.

Monsieur,

Par cette présent, je vous sollicite afin d'otenir soit les textes ou références cd des chansons ci-dessous.

Claiveau

Dans les fossés de vincennes.........

cordialement

BY

R1.

Bonjour,

En réponse à votre message, je pense que la chanson que vous recherchez s'intitule Clairvaux (et non Claiveau). Le texte existe sur le site suivant : http://www.merle-rouge.com/clairvx.htm

Clairvaux
Dans une sombre prison
Aux murailles noircies
De jeunes prisonniers
Lentement tournent en rond
Ils ont la tête basse
Sous l'habit d'infamie
Numéro sur le bras
Tout comme des forçats.
 
Et moi je me demande ce qu'ils ont bien pu faire :
Sont-ce des assassins, des bandits, des vauriens
De ceux qui n'hésitent pas pour vivre à leur manière
A tuer pour voler d'honnêtes ouvriers ?
 
J'interroge l'un d'eux
Un gars au regard fier
I' m'dit si j'suis ici
C'est pour avoir osé
Cracher à la sale gueule
D'un gradé militaire
Pour ce geste insolent
Ils m'ont collé cinq ans.
 
Je resterai ici le temps qu'i' m'reste à faire
Plus maltraité qu'un chien, par cette bande de gredins
Ces maudits geôliers, bien payés pour nous faire
Souffrir et torturer, c'est là leur seul métier.
 
Biribi est tombé
Sous les coups d'Albert Londres
Le bagne a changé de nom
Il n'a pas disparu
Car il est remplacé
Par une maison centrale
Dont le nom est "Clairvaux"
Ce qui veut dire tombeau.
 
Si Albert Londres pouvait visiter les centrales
II écrirait sûrement plus de deux cents romans
Qui ouvriraient peut-être les yeux fermés de la France
Qui ne s'inquiète guère de ses bagnes militaires.
 
Je termine mon récit
Les yeux remplis de larmes
En songeant aux copains
Qui sont restés là-haut
Je reverrai toujours
Comme dans un rêve infâme
La salle de discipline, le prétoire, le cachot.
 
Et si la République désire qu'on la défende
Nous n' demandons pas mieux mais à une condition
C'est que l'on ne voie plus des garçons de vingt ans
Mourir dans les bat's d'Af, victimes du régiment.
 
Remarques :
date : années 20
paroles : anonyme
musique : anonyme

 

En ce qui concerne Dans les fossés de Vincennes (1918), paroles de Cami et musique de Fernand Heintz, interprétée par Georgel, je n'ai pas pu retrouver le texte. Il ne semble pas être disponible sur internet.

Mais apparemment la partition doit se trouver dans l'ouvrage Siècle chansons française 1879-1919, qui est vendu sur Amazon.fr : http://www.amazon.fr/Partition-Siecle-chansons-francaise-1879-1919/dp/B0002DVQJ4

Cordialement,

Jean-Claude Autran

Q2.

BONJOUR,

Par cette présente, je tiens à vous remercier pour les informations communiquées.

Les paroles et l'air de CLAIRVAUX sont déjà en ma possession dans la mesure où mon grand-pére chante cette chanson depuis des années a chaque réunion familiale.

C'est sur support audio que je la cherche de façon à pouvoir continuer à la chanter à mes futurs arrières petits enfants.Surtout en hommage à mon aieul.

En ce qui concerne DANS LES FOSSES DE VINCENNES, je vais vite aller sur le site que vous avez indiqué.

C'est également en sur support audio que je la cherche car là c'est mon arrière grand-pére qui la chantait lorsqu'il fut prisonnier au chateau de Vincennes en 1915 comme déserteur.

Mais je ne connais que le titre. Je pense que mon grand-père serait heureux de l'entendre en souvenir de son père ne s'en rappelant presque plus.

CORDIALEMENT,

MD (BY)


 

22 Janvier - 13 Février 2007 : Chant des Partisans

Q1.

Pouvez-vous lui communiquer mes félicitations. L'Internet, c'est formidable, grâce à des gens comme lui. Je fredonnais hier une chanson que je chantais enfant: les hussards de la garde, mais il y avait des lacunes. Alors j'ai tapé le titre sur un moteur de recherche et j'ai trouvé ledit site. Bravo à lui, et à vous aussi puisque vous continuez son oeuvre. J'en ai profité pour me promener un peu dans les paroles des chants. Quel travail!

Deux remarques: on dirait bien que les choix de votre père vont vers la révolte, le combat du pot de terre contre le pot de fer. Il y a me semble-t-il chez lui un côté militant, plutôt de gauche et pas très amateur de calotte ni de képi. Cela me donne envie de lire ses livres, même si la Seyne sur mer, je ne connais pas.

Juste une remarque : le chant des Partisans (Ami, entends-tu...) qui est présenté comme une oeuvre anonyme des résistants de l'ombre a été écrit par Joseph Kessel et Maurice Druon. Je crois que l'auteur de la musique est identifié aussi, mais j'ignore qui c'est.

De toutes façons, ce type d'erreur, mineure à mon idée, donne toute sa valeur à l'ensemble.

Merci à vous deux

AB

R1a.

Bonjour,

Merci pour votre message et pour tous vos commentaires sur le site, l'œuvre et la vie de mon père, Marius Autran.

Malheureusement, je ne pourrai plus lui communiquer vos félicitations. Triste coïncidence, mon père, pour qui j'avais créé ce site internet en 2001, vient de s'éteindre le 20 Janvier 2007 dernier à l'âge de 96 ans.

Vous trouverez dans quelques jours sur le site internet, que je continue d'administrer tout seul, beaucoup de détails sur l'hommage qui vient de lui être rendu dans la presse locale et nationale, ainsi qu'à ses obsèques.

Cordialement,

Jean-Claude Autran

R1b.

Bonjour,

Suite à votre message du 22/01/07, et en complément de la réponse que je vous avais faite le 25/01/07, je vous communique l'adresse de la page de mon site où se trouvent copiées les paroles du Chant des Partisans.

http://seynoise.free.fr/chansons/chants_patriotiques.html#4

Il y est bien indiqué que les paroles sont de Joseph Kessel et Maurice Druon, et que la musique est de Anna Betoulinski, dite « Anna Marly » (1942)

Le décès d'Anna Marly, il y a pratiquement un an jour pour jour, avait d'ailleurs été mentionné dans les pages chansons de mon forum. Voir à l'adresse :

http://seynoise.free.fr/chansons/chants_patriotiques.html#48

Cordialement,

Jean-Claude Autran


 

16 Janvier - 12 Février 2007 : Paroles de chants en provençal

Q1.

Bonjour

Bravo pour votre site qui est dans mes favoris.

Étudiant en provençal j'utilise régulièrement le lexique pour écrire en graphie mistralienne

Je suis à la recherche de chants et musique en Provençal (en fichiers MIDI par exemple) qu'on peut télé charger.

Je cherche aussi où trouver les paroles de la Pastorale MAUREL

Vous connaissez probablement les Fours à Cades. Sur mon Blog j'ai fait un article sur le sujet qui peut servir à ceux qui souhaitent en savoir plus

Merci par avance de votre aide

JPB

R1.

Bonjour,

J'ai bien enregistré votre message.

Malheureusement, mon père, Marius Autran, pour qui j'avais créé ce site internet, vient de s'éteindre à l'âge de 96 ans.

Vous comprendrez qu'il y ait actuellement quelque retard dans mes correspondances en cours.

J'essayerai de vous répondre dès que possible.

Cordialement,

Jean-Claude Autran

Q2.

Excusez moi de vous contacter en cette période

Permettez moi de vous présenter toutes mes condoléances

Mon "petit problème" peut attendre ; même longtemps

Cordialement

JPB

R2.

Bonjour,

Désolé pour le retard avec lequel je réponds à votre message.

1) Je ne connais pas beaucoup de sites internet où l'on peut télé charger des chants et musiques en provençal.

Une petite recherche m'a amené aux pages suivantes :

http://perso.orange.fr/woldenberg.arts/provence/bibliothequeDocuments0001013c.html
http://www.ffcc.info/article2450.html
http://www.ffcc.info/article2422.html
http://www.ffcc.info/article2448.html
http://www.zictrad.free.fr/Provence/Cours/Analyses/pastre-pastresso/analyse-pastre-pastresso.htm

Il est probable qu'il en existe d'autres. Vous pourriez essayer de chercher encore avec Google avec les combinaisons suivantes : "chants provençaux"+"format midi", ou "chants provençaux"+télécharger ou "musiques provençales"+mp3, etc.

2) Votre blog sur les fours à cade est très instructif et très bien illustré.

Je connaissais un peu les fours à cade grâce à la Société des Sciences Naturelles et d'Archéologie de Toulon et du Var, dont j'ai numérisé les Annales entre 1945 et 1989. Je vous adresse en fichier attaché un article sur les fours à cade que j'ai extrait des Annales de 1984. Peut-être cela ne vous apprendra-t-il rien de nouveau, mais on ne sait jamais.

3) Concernant la Pastorale Maurel, je ne connais pas de site internet qui en fournisse gratuitement le texte intégral. Mais le livre doit pouvoir être trouvé ou commandé facilement en librairie, ou commandé sur des sites internet tels que :

http://www.chapitre.com/

ou http://www.livre-rare-book.com/cgi-bin/lrbcgi

En tapant : Auteur = Maurel et Titre = Pastorale

Cordialement,

Jean-Claude Autran


 

13-19 Janvier 2007 : Recherche de chanson Si vous voulez un fétiche

Q.

bonjour

je recherche les paroles d'une chanson du début du siècle qui devai commencer comme cela

si vous voulez un fétiche
prenez moi prenez moi
le bibelot pour gosse de riche
c'est bien moi c'est bien moi
d'un zigomar amusant j'ai la découpure
si vous voulez .........

cela vous dit il quelque chose

merci de votre réponse

BP

R.

Bonjour,

Je connais le titre de cette chanson, mais je n'en ai pas les paroles.

Vous peut-être essayer de vous procurer la partition qui est actuellement en vente sur un site internet : http://www.priceminister.com/navigation/default/category/partitions_songbooks/l1/S/pos/281

Si Vous Voulez Un Fétiche ; Paroles De Alberty ; Musique De René De Buxeuil

Mais je vais également mettre votre question sur le "forum" de mon site. Peut-être quelqu'un saura un jour y répondre.

Cordialement,

Jean-Claude Autran


 

2 janvier 2007 - 15 juillet 2013 : Recherche de la chanson Les p'tites miss

Q1.

Rebonjour, Monsieur,

Votre site est une vraie boîte de Pandore musicale : en voyant que je n'étais pas seule à rechercher les paroles de "j'étions venu à Paris pour voir la Capitale", je repense à des tas d'autres chansons, dont celle que ma mère avait chanté pour son entrée à l'Ecole Normale d'Instituteurs, au tout début des années 60. Cela parle de la visite au zoo d'un pensionnat anglais, et voici ce dont je me souviens...

Refrain (le dernier) :
 
La mistress marchait la première
Très fashionable marquant le pas
Et toutes les p'tites miss par derrière
En la suivant disent tout bas :
"Oh, yes, how do you do
Nous avons vu le singe et l'dromadaire
oh, yes, how do you do
Mais le chameau il est là devant nous"
 
Et un autre refrain qui se terminait à la place, par :
 
"Oh yes, how do you do
Le chimpanzé a la queue au derrière
Oh yes, how do you do
Mais l'éléphant en a une aux deux bouts"

Si quelqu'un d'autre que moi la cherche, peut-être ma mère se rappelle-t-elle de quelques bouts de couplets. Elle la savait encore par coeur quand j'étais petite fille, mais cela commence à dater... :-)

Merci d'avance :

NLM

R1.

Rebonjour,

Je ne connaissais pas cette chanson qui parle de la visite au zoo d'un pensionnat anglais.

Mais même incomplet, ce texte peut certainement intéresser d'autres personnes. Je vais donc le faire figurer sur mon "forum". Peut-être sera-t-il complété un jour. (Apparemment, personne ne l'a encore mis sur internet).

Cordialement,

Jean-Claude Autran

Q2.

Selon ma maman, c'était une chanson qui avait son petit succès dans les écoles normales d'instituteurs, car elle était très irrévérencieuse. :-)

De mon côté, j'ai demandé à ma mère de creuser sa mémoire. Dès que j'ai l'ensemble de ce dont elle se souvient, je vous le renvoie.

Cordialement :

NLM

Q3. (5 Août 2007)

Bonjour,

Ma maman aussi m'a chanté cette chanson dans les années 60.

Si mes souvenirs sont bons, cela donnait (avec un accent "anglais" très prononcé)

"C'était un pensionnat d'famille,
Pour les english petites jeunes filles.
Un jour elles firent une excursion (excurcheun)
Au jardin d'acclimatation. (acclimatécheun)
 
La Maîtresse marchait la première
Et flegmatique, faisait marquer le pas,
et toutes les p'tites miss par derrière
en la suivant chantaient comm' ça
 
"Oh yes, how do you do?
Le petit singe a une queue par derrière
Oh yes, how do you do?
Mais l'éléphant en a une à chaque bout."
 
La maîtresse pleine d'indignation (indignécheun)
Devant cette incorrection (incorreccheun)
leur dit: (parlé) "Pour voos piounir de ça,
Nous retournons au pensionnat!"
 
(réaction: Ooooooh!)
 
La Maîtresse marchait la première
Et flegmatique, faisait marquer le pas,
et toutes les p'tites miss par derrière
en la suivant disaient tout bas:
 
"How yes, how do you do?
Nous avons vu le singe et l'dromadaire.
How yes, how do you do?
Mais le chameau il est là devant nous!"

Il y aurait sûrement des ajouts et corrections à faire, mais j'espère avoir pu faire avancer un peu les choses...

Merci pour votre site!

TB

R3a.

Bonjour,

Merci beaucoup pour vos souvenirs qui permettent de compléter les fragments que nous avions de la chanson Les p'tites miss.

Je vais communiquer votre texte à ma correspondante qui ne se souvenait que du refrain.

Cordialement,

Jean-Claude Autran

R3b. (à NLM)

Jean-Claude Autran

Bonjour,

Suite à notre échange de messages de Janvier 2007, je vous communique ci-dessous le message reçu ce jour d'une autre internaute qui complète un peu plus le texte que vous m'aviez adressé de la chanson Les p'tites miss.

Je pense que ces compléments vous intéresseront et réveilleront peut-être en vous de vieux souvenirs.

Cordialement,

Jean-Claude Autran

Q4. (14 juillet 2013)

Bonjour, monsieur,

Je sais que vous ne vous consacrez plus au site sur les chansons, mais j'ai retrouvé les références d'une des chansons dont il avait été question, les p'tites miss, donc je me permets de vous les envoyer. Un autre contributeur s'y étant intéressé, peut-être pourrez-vous les lui communiquer : http://www.paroles.net/yvette-guilbert/paroles-family-house

Cordialement :

NLM

Y avait un’ pension de famill’
Pour les Anglais’s petit’s jeun’s fill’s ;
Un jour il faisait irruption
Au jardin d’acclimatation,
La maîtress’ marchait la première,
Très fashionable, marquant l’pas ;
Et tout’s les p’tit’s miss, par derrière,
En la suivant chantaient tout bas :

R : oh ! yes ! How do you do,
Nous allons voir le lion et l’dromadaire.
Oh yes ! How do you do,
Touts les gross’s bêt’s nous amiousaient beaucoup !

On leur fit voir, pour commencer,
Le Ouistiti, le chimpanzé;
Mais, c'qui causa leur étonn'ment
Ce fut la tromp' de l’éléphant !
A cett' vue au moins singulière
Tout's les petit's miss à la fois,
Avec surprise, s'écrièrent
Scandalisant les bons bourgeois :

R: "Oh yes ! How do you do ?
"Le petit ' singe a un' queue par derrière !
Oh yes ! How do you do ?
Et l'éléphant en a une à chaqu' bout !"

Devant cett' grave incorrection
La maîtress', plein' d'indignation,
Leur dit : Pour vous piounir de ça
Nous rentrons tout's au pensionnat
Puis ell' remarcha la première,
Très fashionable, marquant l’pas,
Et tout's les p'tit's miss, par derrière,
En la montrant, s'disaient tout bas :

R: "Oh yes ! How do you do ?
On devin' bien d'où nous venons, ma chère !
Oh yes ! How do you do ?
Car nous ram'nons un chémeau avec nous !

R4.

Bonsoir,

Merci beaucoup.

Bien que j'aie arrêté d'alimenter la plupart des rubriques de mon forum, je vais relayer votre message avec les paroles de la chanson et le lien vers le site http://www.paroles.net/yvette-guilbert/paroles-family-house, à la suite des messages qui avaient été échangés à propos de cette chanson.

Bien cordialement à vous.

Jean-Claude Autran



 

17 Décembre 2006 - 3 Mars 2007 : Paroles de chansons anciennes : Berceuse de Mozart, Pauvre marin breton, J'entends signaler

Q1.

Bonjour

je recherche deux choses :

la partition musicale et les paroles de la berceuse de Mozart : mon bel ange

et les paroles d'une vieille chanson chanté par mon grand-père aux fêtes jusqu'en 1977, il était né en 1881. j'ai retenu le refrain : pauvre marin breton il a perdu sa fille, l'espoir de ses vieux ans et la fleur du hameau, elle est partie là-bas où le soleil brille un éclair pour couronne et la mer pour tombeau. il y avait plusieurs couplets.

je ne connais pas le titre de cette chanson.

Pouvez-vous me retrouver les paroles complètes, la musique de cette complainte si vous la connaissez ?

Je vous en remercie à l'avance

cordialement

G

R1.

Bonjour,

Concernant la berceuse de Mozart "mon bel ange...", les paroles peuvent être trouvées sur plusieurs sites internet :

http://www.frmusique.ru/texts/divers/berceusedemozart.htm
http://www.nanamouskouri.de/bercemoz.htm
http://dentellesdencre.canalblog.com/archives/2006/05/index.html
http://ancienseleveslf.tripod.com/clase_canto.htm#ber
etc.

Le texte en est plus ou moins le suivant :

Mon bel ange va dormir
Dans son nid d'oiseau va se blottir
Et la rose et le souci
Là-bas dormiront aussi
La lune qui brille aux cieux
Voit su tu fermes les yeux
La brise chante dehors
Dors, mon petit prince, dors
Ah! dors, dors
 
Mon ange a-t-il un désir?
Tout pour lui n'est que joie et plaisir
Un jouet il peut changer
Il y a un mouton et berger
Il y a chevaux et soldats
S'il dort et ne pleure pas
Il aura d'autres trésors
Dors, mon petit prince, dors, ah! dors
 
Mon petit prince au réveil
Recevra les présents du soleil
Qui seront de beaux habits
Brodés d'or et de rubis
La lune d'un fil d'argent
Avec un reflet changeant
En aura cousu les bords
Dors, mon petit prince, dors, ah! dors

Je n'en ai pas trouvé la musique. Mais peut-être n'ai-je pas passé suffisamment de temps à chercher. Voyez dans les sites internet ci-dessus. Il est possible qu'en cherchant bien on arrive à en trouver un extrait musical, ou au moins un fragment de l'air proposé comme sonnerie de téléphone...

Je ne connais pas du tout non plus la complainte que chantait votre grand-père et dont vous avez retenu le refrain. A noter qu'il semble exister un chant dont le titre est "Pauvre marin breton", qui est mentionné dans les cahiers de chants du site : http://www.csj.ualberta.ca/ippf/cahiers%20de%20chansons%20HERI%20C.htm

Le détail du texte n'en est pas donné, mais il est possible qu'il puisse être retrouvé en écrivant à celui qui a créé ce site (vous pouvez essayer de le contacter à : (...)

Je vais également copier votre demande dans le "forum" de mon site et dans la rubrique "avis de recherche". Peut-être quelqu'un saura-t-il un jour nous apporter la réponse.

Cordialement,

Jean-Claude Autran

Q2.

merci beaucoup pour les paroles de la berceuse de Mozart.

je viens d'obtenir la musique (de bouche à oreille), je suis très contente.

quant à la complainte du marin breton je vais continuer les recherches avec les moyens que vous avez eu la gentillesse de me communiquer. merci encore de m'inscrire dans vos avis de recherches.

j'espère réussir bientôt.

cordialement et encore merci.

G

Q3a.

Bonjour

C'est avec une très grande joie et émotion que je viens de recevoir ce jour les paroles, musique et auteur du chant pauvre marin breton. En écoutant et en reconnaissant les paroles que chantait mon grand-père Joseph (dcd il y aura 30 ans cette année), j'ai pleuré.

Je vous remercie très vivement de m'avoir aidée.

Ci-joint les paroles du chant pauvre marin breton de Poirier Alain pour votre forum.

Meilleurs voeux de joie, santé et bonheur à vous et votre famille. Encore un très grand merci.

Amicalement

G

Cassette/item : C23/10
Bande : B 72
Titre : Pauvre marin Breton
Informateur : POIRIER, Adrien
- 1 -
A l'heure où l'océan
Gronde avec violence
Troublant le ciel breton
De ces rudes baisers
Où la mouette seule
Interrompt le silence
Et la barque déferle
Au pied d'un noir rocher
Un homme, un pauvre marin
Est debout sur la grève
Au bruit de la tempête
Il a fui sa maison
On le dirait plongé
Dans quelque étrange rêve
Et d'un regard farouche
Il sort de l'horizon

Refrain
Pauvre marin Breton
Il a perdu sa fille
L'espoir de ses vieux ans
Il a perdu l'amour
Il a trouvé là-bas
Là-bas où le ciel brille
Un éclair pour couronne
Et la mer pour tombeau
- 2 -
Avec le fiancé
Dont elle était éprise
A la barque fragile
Au sort capricieux
Ils sont partis un jour
Par une fraîche brise
De l'amour plein le cœur
Du soleil plein les yeux
Le ciel était d'azur
Et la mer était belle
Mais soudain vers le soir
A l'heure du retour
Le temps s'Est fait plus sombre
Et les flots plus rebelles
Une angoisse terrible
A remplacé l'amour

- 3 -
Enfin tout s'est calmé
La voix de la tempête
Les vagues en délire
Les échos confus
Les étoiles d'argent
Auraient pris l'air de fête
Mais les deux fiancés
Ne sont pas revenus
Et depuis ce jour
Quand la mer est mauvaise
Avec sa douleur pâle
Et ses cheveux au vent
Un vieillard, vrai fantôme
Accoure à la falaise
Et réclame aux flots bleus
Le corps de son enfant

Q3b.

Le refrain chanté par l'informateur POIRIER Alain du chant Pauvre marin breton est un peu différent du texte que je vous ai communiqué. le voici :
Pauvre marin breton
il a perdu sa fille
L'espoir de ses vieux ans
et la fleur du hameau
Il l'a trouvé là-bas
là-bas où le ciel brille
Un éclair pour couronne
Et la mer pour tombeau

Actuellement je recherche aussi cette chanson, mon mari l'a apprise dans sa jeunesse, il est né en 1941. Il ne sait ni le titre ni l'auteur. voivi les paroles dont il se souvient :

Mon père avait un champ qui n'avait pas de terre,
j'entends signaler
 
Il avait un pommier qui était couvert de cerises
je donne un coup de pied dedans
y en tombe des groseilles
j'entends signaler
 
Le garde-champêtre me donne un coup de pied
j'en saigne à l'oreille
j'entends signaler.

j'ai déjà bien cherché sans succès. Quelqu'un connaîtrait-il ces paroles ? pouvez-vous m'aider encore ?

je vous renouvelle mes remerciements et mes meilleurs voeux pour 2007 cordialement

G

R3.

Bonjour,

Merci pour vos messages. Je suis heureux que vous ayez reçu le texte complet de "Pauvre marin breton". Il figure maintenant dans le forum de mon site. Cela aidera certainement d'autres amateurs de chansons anciennes.

Concernant l'autre chanson que vous recherchez, je n'en ai pas le texte complet. J'ai trouvé que ce refrain était mentionné sur un seul site internet : http://www.dafina.net/lesanneesdefertilisation.htm

Mais il n'yen a que le début.

Je vais donc également le faire figurer en avis de recherche sur mon site. Un jour ou l'autre quelqu'un pourra certainement nous aider à retrouver le texte complet.

A bientôt j'espère. Tous mes vœux également. Que 2007 vous apporte surtout la santé - qui permet de bien profiter de tout le reste.

Cordialement,

Jean-Claude Autran

Q4a.

Bonjour

De retour sur votre site j'apprends le décès de votre père. Je vous présente mes sincères condoléances.

Je viens de recevoir les paroles du chant Pauvre marin breton de la part d'un monsieur de 73 ans: texte que son père lui avait copié quand il était gamin. Il me dit : le texte a sans doute des erreurs, il y a des différences c'est vrai avec celui adressé par l'institut francophonique d'Ottawa, mais cela importe peu.

Je voulais vous en faire part car c'est vraiment super de retrouver plusieurs fois les paroles d'une chanson ancienne. rien de neuf pour j'entends signaler , il faut savoir attendre un peu.

cordialement

G

Q4b.

Monsieur

Si cela vous intéresse pour mettre sur votre site les paroles et la musique du chant ancien retrouvé en souvenir de mon grand-père 30 ans après sa mort. Merci beaucoup

cordialement

G

R4.

Bonjour,

Merci beaucoup. Les paroles de "Pauvre marin breton" ont bien été mises sur mon site à l'adresse : http://jcautran.free.fr/archives_familiales/forum/musique_chansons_2007_2008.html#82

Merci également pour le fichier mp3.

Cordialement,

Jean-Claude Autran

Q5.

Par bribes, il me revient en mémoire quelques lignes de cette chanson d'enfance, les voici :
Je grimpe dans un pommier
Qu'était couvert de figues
J'entends signaler
 
Le garde champêtre m'a vu
Il a voulu me battre
J'entends signaler
 
Il envoya son chien
Et son coq m'a mordu etc....

JMG 



Retour à la page d'accueil du forum

Retour à la page d'accueil du site



Marius AUTRAN et
Jean-Claude AUTRAN
jcautran.free.fr


Accès aux oeuvres complètes
de Marius AUTRAN
Biographie
de Marius AUTRAN
Biographies familiales
et autobiographie de Marius AUTRAN
Pages généalogiques
Forum du site
Encyclopédie des
rues de La Seyne
Lexique des termes
provençaux
Dictionnaire du
Mouvement ouvrier et social seynois
Documents divers sur l'histoire
de La Seyne
Les élections à La Seyne depuis 1945
Chronologie de
l'histoire de La Seyne
La Seyne de A à Z
Archives, souvenirs et écrits divers
de Marius AUTRAN
Archives, souvenirs et écrits divers
de Jean-Claude AUTRAN
Avis de recherches
Informations
légales sur le site

© Jean-Claude Autran 2016