La Seyne-sur-Mer (Var) La Seyne-sur-Mer (Var)

Retour à la page d'accueil du Site

Forum du site

jcautran.free.fr

Retour à la page d'accueil du Forum

Musique, chansons et auteurs
(Correspondances des années 2009-2013)

Après 12 ans d'existence (2001-2013), la section "forum" de ce site internet n'est plus désormais alimentée
Les informations précédemment rassemblées resteront en ligne, mais il ne pourra être répondu à aucune nouvelle question
Jean-Claude Autran
Pour des explications plus détaillées, se rendre à la page d'accueil du Forum


Historique des échanges de messages à propos des sujets suivants :

Chansons dont l'auteur, les paroles, ou la partition, ont été retrouvés : C'est toujours ça de pris, Chanson alsacienne, Chanson de l'orang-outang (La Mascotte), Chanson des Alpes, En cueillant du lilas blanc (Idylle fleurie), En 93 à Paris, La chanson de l'été, La lune est jolie ce soir (1), La lune est jolie ce soir (2), Le domino rose, Le moulin de Suzette, Le petit escalier si gentiment monté (Aimer c'est pleurer), Le sheik (Dans l'immense Sahara), Le soleil nous appelle les amis, Nazi prends garde à toi, Palerme, Pauvre marin breton, Séduction (Ton doux regard lentement m'a séduit), Si l'on pouvait arrêter les aiguilles, Son parapluie, Sur la place de l'opéra, Tu verras le ciel bleu de Buenos Aires, Un peu plus loin c'est un homme en guenilles, Un rendez-vous au bois, V'la les croquants, Y a qu'un homme dans Paris

Chansons dont les paroles complètes, ou la musique n'ont pas été retrouvées : Adieu, rayons et roses, Amante Chère, prie et espère..., Carnaval de VeniseChanson du parapluie (Fernandel), Dors bel ange d'amour, Du lapin, du lapin, Enfin, j'ai une autoIl fut son dernier camarade... ils s'aimaient d'un profond amour..., Je ne pleurerai plus, La truite (Schubert), Le baiser perdu, Le petit sabot, Le pigeon voyageur, Les enfants de l'été, Lettre de Pierrot à Colombine (interprète ?), Ne plaignez pas ceux qui meurent (opérette)Une pomme rose
Divers : Cahier de chansons d'Emile Kerhervé
CD de chansons patriotiques
Chansons revanchardes de la période 1870-1914
Droits d'auteurs Chanson des fourchettes
François Taliani, chef de musique de la philharmonique La Seynoise
Marius Martinenq, musicien à la phiharmonique La Seynoise
Près de 350 chansons !!!

Voir également les correspondances des années : 2001-2004, 2005-2006, 2007-2008



13 novembre 2013 : Marius Martinenq, musicien à la phiharmonique La Seynoise

Q1.

En haut, le premier en partant de la gauche : Marius Martinenq, le frère de mon grand-père. Marius était aussi un des clarinettiste de la "Seynoise".

PM

R1a.

Marius Martinenq, clarinettiste de "La Seynoise",  était aussi l'un des neveux de mon arrière-grand-mère Madeleine Martinenq. Vers 1922, il appartenait déjà au groupe des jeunes musiciens de "La Seynoisette", dirigée par François Taliani (photo ci-jointe).

JCA

En haut : rangée debout : De gauche à droite : MM. Marius Martinenq - Reynaud - Bruno - F. Taliani (chef d'orchestre) - Maffiolo - Arnaud - Delfino - Antoine Arèse [père de Jean Arèse] - Contratto - Agostini
En bas : rangée assis : De gauche à droite : MM. Pontremoli - Guilhon - R. Sauvaire - Nicolaï - Cignetti - Campi - Vespero. Voir à : http://seynoise.free.fr/histoire_seynoise/chapitre_5.html#12

R1b.

Marius Martinenq apparaît aussi dans le grand tableau (conservé dans la salle de La Seynoise, rue Gounod) des photos des musiciens de la philharmonique La Seynoise qui avaient participé au Concours international de Cannes des 31 mai - 1er juin 1925.

JCA





15-22 octobre 2013 : François Taliani, chef de musique de la philharmonique La Seynoise - Texte de la chanson Palerme

Q1. (à JA)

Bonjour Monsieur,

A la suite de recherches sur la famille TALIANI, j'ai retrouvé la trace de notre cousin François Taliani, cousin germain de mon père ; je pense que vous avez peut être eu l'occasion de rencontrer Monsieur Taliani chef d'orchestre de la Seynoise.

Ma démarche est de savoir si parfois vous auriez une photo à me communiquer de François Taliani, dans vos anciens documents, il est évident que je m'engage à vous régler les frais correspondants à cette démarche .

Pour ma part je vous fais parvenir une chanson retrouvée dans les affaires de mes parents.Figure sur cette chanson une date 1865.

Dans l'attente d'une réponse,  je vous remercie.

Veuillez agréer Monsieur, l'assurance de mes sentiments distingués.

JAT

R1.

Bonjour Madame,

Je transmets votre courriel à Monsieur jean-Claude AUTRAN notre Président d'honneur et historien qui vous donnera des renseignements sur M. François TALIANI chef de Musique de LA SEYNOISE 1925-1937.

Je vous invite à lire le livre "PHILHARMONIQUE LA SEYNOISE", 170 ans de passion musicale (1840-2010) de Marius et j.Claude Autran.

Recevez, Madame,mes respectueuses salutations.

JA

Q2.

Bonjour Monsieur Arese,

Je vous remercie pour votre réponse, j'ai déjà souvent parcouru les écrits de Monsieur Autran, c'est comme cela que j'ai retrouvé la trace du cousin germain de mon père Charles Taliani, vous penserez tant d'années après, c'est certain mais les moyens de communications n'étaient ce qu'ils sont aujourd'hui.

Je vous raconte un petit peu mon histoire, mon père Charles Taliani décédant très jeune suite de maladie, je correspondais avec ma Grand-mère Taliani à Nice, lorsque nous avons eu l'occupation la France coupée en deux, je correspondais avec les petites carte bleues courrier autorisé, mais à la suite des bombardements de Nice, j'ai complètement perdu trace de la famille de mon père, et je n'ai retrouvé ma grand-mère qu'en l'année 1950 à la suite d'un courrier adressé à la Mairie de Nice.

Mais par ma mère j'ai toujours entendu parler des cousins de mon père habitant la région de Toulon, et dernièrement en faisant du classement de papiers, j'ai trouvé cette fameuse chanson Palerme, plus une lettre de Marie Taliani ; de cette dernière j'ai un souvenir une timbale en argent reçue pour mon baptême.

Pour tout vous dire j'ai toujours vécu en pensée pour la famille de mon père sans avoir de réponse, c'est frustrant.

Si je peux en savoir plus cela me ferait plaisir, bien que j'aurai toujours le regret de cette absence provoquait par un concours de circonstances.

Avec tous mes remerciements,veuillez agréer Monsieur, l'assurance de mes dévoués sentiments.

JAT

R2.

Chère Madame,
 
Vos messages à Monsieur Arèse ont reçu toute mon attention.
 
Vous nous dîtes avoir déjà parcouru les ouvrages de mon père, Marius Autran. C’est en effet dans l’ouvrage « Histoire de la Philharmonique La Seynoise », qui est depuis quelques années accessible sur internet, qu’il a été fait mention de votre parent François Taliani. D’abord musicien, grand spécialiste du cornet à piston, François Taliani occupa ensuite la fonction de chef d’orchestre de 1927 à 1935, puis de nouveau de 1945 jusqu’à sa mort en 1948.
 
Les 3 chapitres de ce texte (avec les liens en bleu vers les pages correspondantes de mon site internet) où il est question de François Taliani sont :
 
Chapitre 5 (1912-1922)

- La guerre de 1914-1918 (c’est à cette époque que le sous-chef Francois Taliani apparaît et va se charger de la formation des élèves) :
http://seynoise.free.fr/histoire_seynoise/chapitre_5.html#3
Il dirige en particulier une formation d’une vingtaine de jeunes musiciens qui est nommée La Seynoisette
http://seynoise.free.fr/histoire_seynoise/chapitre_5.html#12

Chapitre 6 (1923-1944), et particulièrement les 3 paragraphes suivants :

- A la recherche d’un chef de musique : http://seynoise.free.fr/histoire_seynoise/chapitre_6.html#2
- Départ du chef de musique : http://seynoise.free.fr/histoire_seynoise/chapitre_6.html#10
- Discordes à La Seynoise : http://seynoise.free.fr/histoire_seynoise/chapitre_6.html#20

Chapitre 7 (1944-1951), avec les paragraphes suivants :

- A la Libération, La Seynoise se reconstitue : http://seynoise.free.fr/histoire_seynoise/chapitre_7.html#6
- François Taliani disparaît : http://seynoise.free.fr/histoire_seynoise/chapitre_7.html#10

Mais je ne sais guère plus de choses sur François Taliani au delà de ce que mon père avait écrit dans les chapitres ci-dessus de son livre.
 
Nous n’avons malheureusement pas de portrait en grand format de François Taliani. Il n’apparaît que parmi les musiciens de l’ensemble La Seynoisette qu’il dirige dans les années 1915-1920. Je vous adresse ci-joint une copie de cette photo où il figure au centre, ainsi que le meilleur agrandissement que nous en avons pu en faire. Je vous adresse également la photo de la maison qu’il habitait à La Seyne, rue Gounod, tout à côté du siège et de la salle de répétition de la philharmonique La Seynoise, mais son qui existe toujours. Les piliers soutenant le portail d'entrée ont une décoration originale avec des plaques rectangulaires portant des notes de musique de couleur noire, disposées sur une portée, le tout gravé dans le marbre. Ces notes sont une sorte de charade qui évoque l'attachement du propriétaire pour son logis : do - mi - si - la - do - ré.

François Taliani avec les musicien du groupe La Seynoisette, qu'il dirige (années 1915-1920)
François Taliani
L'ancienne maison de François Taliani, rue Gounod : "do - mi - si - la - do - ré"

A noter cependant qu’il est fait mention à La Seynoise des « frères Taliani ». François Taliani avait, semble-t-il, un frère musicien, clarinettiste, Ferdinand Taliani, qui était notamment membre du Conseil d’administration de La Seynoise à partir de 1920 et qui a vécu jusqu’en 1967. (Monsieur Arèse, chef de musique de La Seynoise depuis 1958, se souvient de l’avoir rencontré).
 
Pour que vous ayez le maximum d’information sur la famille Taliani qui a vécu à La Seyne, j’ai effectué quelques recherches dans les actes d’état-civil de La Seyne et de Toulon et dans les sites internet de généalogie. Voilà le résultat de mes recherches :
 
- Ferdinand Taliani était né le 9 avril 1869 à Buti. Il avait épousé « Artemisia Buti », née également à Buti. Ils ont eu une première fille Leida, née à Buti en 1894, mais qui est décédée le 29 octobre 1897 à La Seyne-sur-Mer.
Le couple avait donc dû venir de Buti pour s’installer à La Seyne entre 1894 et 1897. En 1897, ils habitent au n° 30, rue Evenos.
Le 9 février 1899, naît à La Seyne leur seconde fille, Leida Evelina. Il est écrit que Ferdinand Taliani a 30 ans, il est mécanicien, et son épouse Artemisia Buti, 22 ans.
L’acte de naissance n’indique pas ce que devient cette fille (mariage ? décès ?)
D’après les archives de La Seynoise, le père, Ferdinand Taliani est décédé le 31 janvier 1967.
 
- François Taliani (en fait, « Romolo François Taliani » dans l’état-civil) était né également à Buti en 1881 ou 1882. Il épouse Caroline Césarini Bernardini, née vers 1886 à Buti. Ils ont dû se marier en Italie, car il n’y a pas de trace de mariage Taliani à La Seyne, ni à Toulon, à cette époque. Ils ont eu 3 enfants, nés à La Seyne entre 1905 et 1909.
François Taliani et son épouse ont donc dû arriver à La Seyne vers 1903-1904, donc quelques années après Ferdinand Taliani. Leurs 3 enfants sont :

1) Joseph Fortuné Victor Taliani, né le 14 avril 1905 à La Seyne. Le père, 24 ans, est serrurier ; la mère a 19 ans. Ils habitent au n° 13 rue Calade. Cet enfant meurt à l’âge de 3 mois, le 28 juillet 1905.
2) Fanie Augusta Joséphine Angèle Taliani, née le 13 octobre 1906 à La Seyne. Le père, 25 ans, est toujours serrurier ; la mère a 20 ans. Ils habitent toujours au n° 13 rue Calade. L’acte de naissance n’indique pas ce que devient cette fille (mariage ? décès ?).
3) Fernande Fedora Taliani, née le 14 janvier 1909 à La Seyne. Le père, 27 ans, est alors « sans profession » ; la mère a 23 ans. Ils habitent maintenant rue Cavaillon. L’acte de naissance indique que Fernande Fedora Taliani se marie à Hyères (Var) le 19 octobre 1933 avec M. Denis Blanchenoix.

 Nous avons évoqué ci-dessus la carrière de François Taliani à La Seynoise à partir de 1914 environ, jusqu’à sa mort, le 15 avril 1948.
 
Voilà ce que j’ai pu retrouver sur la famille Taliani de La Seyne. Je vous joins les copies des actes d’état-civil de La Seyne des naissances et décès Taliani mentionnés ci-dessus.
 
Je peux, à l’occasion, consulter de nouveau les archives de la Philharmonique La Seynoise, et, si je découvre quelque élément nouveau sur votre parent, je ne manquerai pas de vous le communiquer.
 
Cela n’a peut-être aucun lien avec votre famille, mais j’ai noté aussi sur un site de généalogie, l’existence de :

- Laura Taliani, née le 12 juillet 1875 à Buti, décédée le 29 septembre 1947 à Toulon (Var). Elle a habité Toulon, a été mariée à Pierre Marenco, dont elle aura 3 enfants : Pauline, Marie et Albertine, nées entre 1900 et 1909
(http://gw.geneanet.org/casbou1?lang=fr&p=laura&n=taliani)
- Alexandre Taliani, né à Buti vers 1873, domicilié à Toulon, époux de Henriette Philip.

Bien cordialement,
 
Jean-Claude Autran
 
Copie : M. Jean Arèse
 
 
PS. Nous vous remercions également pour l’envoi du manuscrit de cette chanson « Palerme c’est l’étrange ville », que nous ne connaissions pas et qui semble relativement inédite.

Q3.

Bonjour Monsieur,

Je vous remercie très chaleureusement pour tous les documents que vous m'avez fait parvenir, c'est vraiment très aimable de votre part.

Plusieurs fois j'ai parcouru les récits de votre père Monsieur Marius Autran j'ai beaucoup aimé le récit sur la résistance, ainsi que le parcours de chacun, j'ai même fait parvenir certains extraits à

mes neveux .Tous ces récits font partie du patrimoine qui parfois il est bon de rappeler.

Les années étant, je n'ai plus beaucoup l'occasion de descendre dans le midi, ni en Italie ce que je regrette.

Avec toute ma gratitude, veuillez agréer Monsieur, l'assurance de mes sentiments distingués.

JAT



4-6 mars 2013 : Recherche de la mélodie de la chanson Le Sheik (dans l'immense Sahara)

Q1.

Bonjour,

Étant à la recherche de la mélodie d’une très vieille chanson, on m’a dirigé sur votre site qui détient nombre de chansons anciennes, donc si vous pouviez m’aider ce serait formidable ; je recherche la mélodie de la chanson de Suzanne Valroger “le Sheik” (Dans l’immense Sahara...). J’ai retrouvé les paroles mais ne réussis pas à trouver la mélodie, peut être pouvez-vous me diriger sur d’autres sites s’il ne vous est pas possible de me dépanner.

Je vous remercie par avance de l’aide que vous pourrez me fournir et vous adresse mes respectueuses salutations.

AA

R1.

Bonsoir,

Je pense que vous pouvez écouter la mélodie, ou au moins un extrait, en allant sur l’un des sites suivants :

http://www.qobuz.com/album/les-125-chansons-les-plus-populaires-du-siecle-dernier-vive-les-refrains-de-papa-/3220012253042 [aller à DISQUE 4, n° 07, cliquer sur ECOUTER]
http://www.virginmega.fr/musique/album/les-125-chansons-les-plus-populaires-du-siecle-dernier-interpretes-divers-108549253,page1.htm [aller à DISQUE 4, n° 07, cliquer sur la flèche à gauche]

Vous pouvez aussi télécharger le morceau en payant 1,19 EUR je crois.

Bonne soirée. Bien cordialement.

Jean-Claude Autran

Q2.

Merci de vos conseils et sites à visiter, amicales salutations.
 
AA




3-14 février 2013 : Recherche de la chanson dont un fragment est Si l'on pouvait arrêter les aiguilles

Q1.

Bonjour,

Ecrivain public, en ce moment j'écris la biographie d'une mamie de 78 ans qui est aveugle et qui a baucoup souffert de la guerre. Cette dernière m'a parlé d'une chanson qu'elle aimerait bien ré-entendre, mais impossible sur internet de la trouver. En plus, elle ne se souvient que d'une phrase, à savoir : "SI L'ON POUVAIT ARRETER LES EGLISES". Ayant noué des liens amicaux avec cette personne, j'aimerai lui faire plaisir et retrouver cette chanson.

Je vous remercie, si par hasard, vous aviez une idée du titre ou de l'auteur, d'être assez aimable pour me les communiquer.

Par ailleurs, mon mari a retrouvé un cahier de chansons appartenant à son père. Je serais heureuse pour vous remercier de vous en communiquer le contenu.

Cordialement,

GM

R1.

Bonjour,

Je suis vraiment désolé, mais, malgré toutes mes recherches, dans mes archives comme dans tous les sites internet possibles, je ne suis pas arrivé non plus à retrouver ni les paroles complètes, ni le titre, ni l’auteur de votre chanson “
Si l'on pouvait arrêter les églises”.

Je vais donc inscrire ces fragments de paroles dans un avis de recherches sur mon site internet. Peut-être, un jour, quelqu’un saura nous renseigner.

Bien cordialement,

Jean-Claude Autran

Q2. (12 février 2013)

En réponse à la question inscrite dans le sujet, cette chanson existe, mais il s'agit d'arrêter "les aiguilles" et pas les églises.

Arrêter les aiguilles

Chantée par  Berthe Sylva


Riches ou pauvres quoi qu´on fasse sur la Terre
Notre existence est une chose éphémère
Et des pendules le tic tac incessant
Semble nous dire "Tout passe avec le temps"
Voici l´enfant qui vient de v´nir au monde
Sa mère penchée vers sa petite tête blonde
Vers la pendule placée près de son lit
Jette un regard et soucieuse se dit

Si l´on pouvait arrêter les aiguilles
Au cadran qui marque les heures de la vie
Nos p´tits enfants si mignons, si gentils
N´ grandiraient pas pour déserter leur nid
Lorsqu´à vingt ans, un jour, ils se marient
Sans un regret, ils partent et vous oublient
Et les mamans dont ils brisent l´espoir
Pensent "On voudrait près d´ soi toujours les voir
Rester petits garçons ou petites filles
Si l´on pouvait arrêter les aiguilles"

Un malfaiteur, pour expier son crime
Est condamné au châtiment ultime
Dans sa cellule, il entend ses gardiens
Dire tout bas "Ce sera pour demain"
Le lendemain, il voit que l´aube se lève
Et ses idées se brouillent comme dans un rêve
Il est secoué de terreur et d´ remords
Et dit, tremblant, sentant venir la mort

Si l´on pouvait arrêter les aiguilles
Au cadran qui marque les heures de la vie
J´ n´aurais p´t-être pas, lorsque sonnait minuit,
Commis le crime dont je vais être puni
Il a suffi d´une fatale minute
Pour que d´un homme je devienne une brute
Mais quoi, voici l´horloge de la prison
Qui sonne le glas de la séparation
Plus qu´un espoir, mon Dieu, pour ma famille
Si l´on pouvait arrêter les aiguilles

Dans les campagnes ainsi que dans les villes
Règne le calme et chacun vit tranquille
Sans se douter qu´un orage gronde au loin
Pour bouleverser la paix du genre humain
Un peu partout, en Europe, en Afrique
Les noirs dessous de l´infâme politique
Sèment la guerre, horreur de tous les temps,
Que nul ne peut arrêter et pourtant

Si l´on pouvait arrêter les aiguilles
Au cadran qui marque les heures de la vie
On n´entendrait plus le tocsin sonner
Pour enlever nos fils à leurs foyers
Quand à l´instant où tous les bras travaillent
Quoi de plus triste que l´heure des batailles
Peut-être qu´un jour retrouvant sa raison
L´homme maudira la guerre et ses passions
Plus de tueries ni d´hommes qui fusillent
Si l´on pouvait arrêter les aiguilles

Tous emportés par l´effroyable ronde
Les années passent si vite pour tout l´ monde
Que l´on se dit "Pourquoi se jalouser
Se faire tant d´ mal au lieu de s´entraider?"
Deux pauvres vieux, usés, cassés par l´âge
Sentant venir l´heure du grand voyage
Encore unis, comme dans leur jeune temps
Dans un baiser, disent en s´enlaçant

Si l´on pouvait arrêter les aiguilles
Au cadran qui marque les heures de la vie
Nous n´aurions pas la triste appréhension
D´entendre l´heure de la séparation
Après avoir passé toute une vie
A nous chérir sans aucune jalousie
Le coeur bien gros on n´ devrait pas penser
Qu´un jour, hélas, il faudra nous quitter
Vivons d´espoir, à quoi bon s´faire tant d´ bile
Puisqu´on n´ peut pas arrêter les aiguilles!

JA

R2a. (à JA)

Bonsoir,

Un grand merci pour votre réponse !

Je comprends maintenant beaucoup mieux le sens de ce titre “Arrêter les aiguilles”, alors que ce que me proposait ma correspondante d’après les vieux souvenirs d’une mamie (“Arrêter les églises !”) me laissait perplexe car ça n’avait guère de sens.

Je fais donc suivre aussitôt votre message et suis certain que ma correspondante en sera ravie, d’autant que l’on peut écouter l’intégralité de la chanson sur différents sites youtube, tels que : http://www.youtube.com/watch?v=MNbEFRF4jPQ

Bien cordialement, en vous renouvelant mes remerciements.

Jean-Claude Autran

R2b. (à GM)

Bonsoir,

Suite à mon message du 6 février, vous disant que malgré toutes mes recherches, je n’étais pas arrivé à retrouver ni les paroles complètes, ni le titre, ni l’auteur de votre chanson “Si l'on pouvait arrêter les églises”, j’ai donc inscrit ces fragments de paroles dans un avis de recherches sur mon site internet.

Cela n’a pas traîné puisque, aujourd’hui, une internaute qui a lu cet avis de recherches m’adresse le message ci-dessous :

en réponse à la question inscrite dans le sujet, cette chanson existe, mais il s'agit d' arrêter "les aiguilles" et pas les églises.

[Texte de la chanson]

Vous pouvez aussi écouter l’enregistrement de la chanson sur différents sites internet, tels que : http://www.youtube.com/watch?v=MNbEFRF4jPQ

Bien cordialement,

Jean-Claude Autran



30 décembre 2012 - 15 février 2013 : Recherche du titre de la chanson Un rendez-vous au bois

Q1.


Monsieur,

Tout d'abord, je voudrais vous féliciter ardemment sur la qualité simple mais très réussie de votre site.

Pour ma part, je cherche une chanson que chantais mon Père dans les années 50, et dont je n'arrive plus à me souvenir ni de l'auteur (peut-être A. CLAVEAU...se qui lui ressemblerait fort) ni du titre. Par contre je me souviens de bribes de phrases de la chanson, et j'ai l'immense espoir que vous puissiez me retrouver les paroles exactes, ainsi que le titre et l'auteur ; au vu du talent que j'ai pu apprécier sur votre site.

(Extraits des paroles dont je me souviens !)

"Dans les bois ou le printemps fait la parade, à deux pas de la cascade, dans les allées parsemées de fleurs nouvelles, oui c'est elles qui nous appellent!et ces milles..........verdoyantes qui nous appellent, on les voit s'aimer à deux, sur de doux coussins moelleux, c'est si bon de vivre à deux!...une petit tour et c'est ainsi! et c'est ainsi que naît l'Amour! Ha!
 Ha! vient tout est si doux, c'est l'instant des rendez-vous! on voit un peu partout, les amants bras dessus bras dessous; ils vont d'un pas léger, sous les fleurs des marronniers, c'est là que l'on entend, le cœur battant, chanter l'printemps! oh rien ne vaut pour moi, un rendez vous aux bois"

Tout en vous remerciant par avance si vous pouviez m'aider, je vous prie d'accepter Monsieur, l('expression de mes salutations cordiales et respectueuses.

PD

R1.

Cher Monsieur,

Pardon de répondre tardivement à votre dernier message.

Mais c’est malheureusement pour vous dire que, malgré toutes mes recherches, dans mes archives comme dans tous les sites internet possibles, je ne suis pas arrivé à retrouver ni les paroles complètes, ni le titre et l’auteur de votre chanson. Mystère. Je suis désolé.

Je vais donc inscrire vos fragments de paroles dans un avis de recherches sur mon site internet. Peut-être, un jour, quelqu’un saura nous renseigner.

J’en profite pour vous adresser mes vœux les plus chaleureux pour 2013, de santé avant tout, de bonheur et de joie pour vous et tous vos proches, et de réussite dans tous vos projets.

Bien cordialement,

Jean-Claude Autran

Q2. (13 février 2013)

Je suis très heureuse de vous fournir encore la réponse à une demande d'un de vos lecteurs pour une chanson ancienne d'André Claveau que chantait son père, je suis ravie de parcourir votre site si complet, et comme je vais toutes les semaines dans une maison de retraite faire chanter les résidents, j'ai un répertoire de plus de mille chansons.je vous fais donc profiter de celle-ci et vous pourrez l'écouter sur le site de Deezer et peut-être sur d'autres.
Un rendez-vous au bois (du film la Belle Otero) André Claveau

Dans le bois où le printemps fait la parade
A deux pas de la cascade
Nous avons sur un petit air de romance
Rendez-vous avec la chance
Dans les allées parsemées de fleurs nouvelles
Oui c’est elle qui nous appelle
Et la voix d’un amoureux Qui murmure des aveux
Fait parfois baisser vos jolis yeux
trois petits tours on s’dit bonjour
Et c’est ainsi que nait l’amour

Refrain

Ah viens tout est si doux
C’est l’instant du rendez-vous
On voit un peu partout
Des jupons et des frous frous
Ils vont d’un pas léger
Sous les fleurs des marronniers
C’est là que l’on entend
Le cœur battant chanter l’printemps
Non rien ne vaut pour moi
Un rendez-vous au bois

Le soleil fait cascader son avalanche
Tout là-haut parmi les branches
Et l’écho des mots nouveaux que l’on murmure
Fait éclore l’aventure
Et si le cœur vous en dit je vous enlève
Dans le bois vivons un rêve
Voyez tous ces amoureux
Sans tarder faisons comme eux
C’est si bon de jouer avec le feu
Un peu de joie un peu d’amour
Qui peut durer toujours toujours.
 
Au refrain

Cordialement,

JA

R2a. (à JA)

Bonjour,

Merci beaucoup pour vos quatre derniers messages, qui répondent à des avis de recherches, récents pour deux d’entre eux, mais très anciens (2005 et 2003 !) pour deux autres.

Je vous suis très reconnaissant de nous fournir ainsi titres, textes complets et même la référence d’une source musicale.

Je transmets toutes ces informations à mes correspondants respectifs, qui en seront, j’en suis certain, extrêmement heureux.

Bravo et merci pour votre érudition et la richesse de votre répertoire.

Bien cordialement,

Jean-Claude Autran

R2b. (à PD)

Bonjour Monsieur,

Suite à mon message du 7 janvier, vous disant que malgré toutes mes recherches, je n’étais pas arrivé à retrouver ni les paroles complètes, ni le titre, ni l’auteur de votre chanson “Dans les bois ou le printemps fait la parade...”, j’ai donc inscrit ces fragments de paroles dans un avis de recherches sur mon site internet.

Cela n’a pas traîné puisque, hier, une internaute qui a lu cet avis de recherches m’a adressé le message ci-dessous :

« Je suis très heureuse de vous fournir encore la réponse à une demande d'un de vos lecteurs pour une chanson ancienne d'André Claveau que chantait son père, je suis ravie de parcourir votre site si complet, et comme je vais toutes les semaines dans une maison de retraite faire chanter les résidents, j'ai un répertoire de plus de mille chansons. je vous fais donc profiter de celle-ci et vous pourrez l' écouter sur le site de Deezer et peut-être sur d'autres.

« [Texte de la chanson] »

Bien cordialement,

Jean-Claude Autran

Q2.

MERCI....MERCI... VOtre site mérite bien la grande confiance qu'on peut en avoir...et d'avoir pu télécharger cette chanson: le rendez-vous au bois ainsi que d'autres...c'est tous simplement extraordinaire et me rapelle beaucoup de souvenir des années 50 avec...certes une immense amertume, car à cette époque "on" savait vivre heureux.

Merci grand merci à la personne qui a pu me guider.

PD



1er-2 décembre 2012 : Recherche du titre de la chanson Tu verras le ciel bleu de Buenos Aires

Q1.

Bonjour,

Je me permet de vous écrire car je suis à la recherche d'un titre et d'un interprêtre d'une chanson dont je n'ai que les paroles.

En espérant que vous pourrez me renseigner je vous en remercie par avance.

Voici les paroles :
Elle avait dix huit ans le bel âge ou l'amour est si joli.
Elle venait de quitter son village pour aller à Paris.
Et lors qu'un étranger de passage un beau danseur argentin
Pris son air mutin et sur son chemein la suivit disant câlin
Tu verras le soleil de Buenos Aire ou l'argent se gagne facilement toi qui n'est qu'une simple ouvrière
tu feras fortun' en deux ans
Et plus tard de retour dans ton village tu pourras soutenir tes vieux parents
Allons viens dans ce joyeux rivage car là-bas c'est le bonheur qui t'attend
R1.
Bonjour,

Je ne connaissais pas cette chanson, mais je viens de voir en recherchant sur internet que la question avait déjà été posée,

Et que la réponse (sur le site www.commentcamarche.net (à l’adresse http://www.commentcamarche.net/forum/affich-6893329-titre-et-auteur-de-la-chansoln) était la suivante : (il y a pu y avoir des versions légèrement différentes)
Le ciel bleu de Buenos Aires (ou Tu verras le ciel bleu de Buenos Aires)

Elle avait 18 ans, le bel âge
Ou l’amour est si joli
Elle venait de quitter son village
Pour aller vivre à paris
Lorsqu’un soir, un ami de passage,
Un beau danseur argentin,
L'a prise par la main,
Lui criant ces mots câlins

Tu verras le ciel bleu de Buenos Aires
Ou l’argent se gagne facilement
Toi qui n’es qu’une simple ouvrière
Tu feras ta fortune en 2 ans
Et plus tard de retour à ton village
Tu pourras soutenir tes vieux parents
Allons vient sur ce joyeux rivage
Car là-bas, c’est l’bonheur qui t’attend

Attiré par de belles promesses
Elle parti sans regret
Espérant découvrir la richesse
Que l’étranger lui disait
Le bateau emporta sa jeunesse
Les trésors de sa beauté
Et son cœur blessé semblait murmurer
Les mots du bel étranger

Tu verras le ciel bleu de Buenos Aires,
Ou l’argent se gagne facilement
Toi qui n’es qu’une simple ouvrière
Tu feras ta fortune en 2 ans
Car plus tard, de retour à ton village,
Tu pourras soutenir tes vieux parents
Allons viens sur ce joyeux rivage
Car là-bas, c’est l’bonheur qui t’attend

Jamais plus tu n'reverras la France
Toi qui là-bas dut partir
Tu subiras toutes les souffrances,
Dans les maisons de plaisir
Jeune fille remplie d’innocence
Méfie-toi de l’enjôleur
Qui pour ton malheur
Séduira ton cœur
Tous ses mots criaient menteur

Tu verras le ciel bleu de Buenos Aires
Ou l’argent se gagne facilement
Toi qui n’es qu’une simple ouvrière
Tu feras ta fortune en deux ans
Et plus tard de retour à ton village
Tu pourras soutenir tes vieux parents
Allons viens sur ce joyeux rivage
Car là-bas c’est l’bonheur qui t’attend.
Mais celui qui la chantait et son auteur ne semblent pas, pour l’instant, avoir été retrouvés.

Bien cordialement,

Jean-Claude Autran



20 octobre 2012 - 17 février 2013 : Recherche de chanson Le petit escalier si gentiment monté (Aimer c'est pleurer)

Q1.

Bonjour, je suis infirmière libérale, et bien des fois j'ai pu grâce à votre site me "dépanner" en retrouvant pour les personnes âgées que je soigne des textes de chansons.

Mais aujourd'hui, je bute. Je recherche les paroles "d'un petit escalier si gentiment monté"... Pour le Monsieur qui m'a posé la question, c'était une période douloureuse pour sa maman et il se souvient qu'elle la fredonnait en permanence…

Alors si d'aventure vous pouviez m'aider… En vous en remerciant par avance.

AP

R1.

Bonjour,

Je suis vraiment désolé, mais je n’ai aucune idée sur les paroles de cette chanson. Je ne l’ai pas dans mes archives et aucune recherche sur internet n’a pu aboutir à une réponse.

Je regrette de ne pas pouvoir vous aider. Mais je vais relayer la question sur le “forum” de mon site dès la prochaine mise à jour. Il arrive assez souvent que des internautes, parfois des mois ou des années après, fournissent la réponse.

Bien cordialement,

Jean-Claude Autran

Q2.

Merci beaucoup pour votre démarche, et encore bravo pour votre site si riche en informations de toute sorte. Au plaisir de vous lire

AP
Q3. (13 février 2013)
La chanson « Aimer, c'est pleurer (Le petit escalier) » a été interprétée par Dickson. Sur deezer, il y a une version par Jean LUMIERE.

Paroles de la chanson :

Il pleuvait à torrent
Sous sa porte en rentrant
Il la vit s'abritant sans rien dire
Et de suite elle sut le séduire
D'un sourire
Il lui dit doucement
"Montez donc un instant"
Et comme elle acceptait, peu farouche
En montant l'escalier
Il lui prit un baiser
Un baiser sur la bouche

{Refrain:}
De quoi rêver si ce n'est à l'amour ?
Il nous prend, nous retient, nous enchaîne
Pour de beaux yeux que l'on rencontre un jour
Que d'ennuis, de chagrins, que de peines
Étourdiment
Pour un léger serment
Nous brisons notre vie en une heure
On échange un baiser
Pour rire et s'amuser
Et l'on en pleure

Elle resta chez lui
Bien des jours et des nuits
Il l'aima comme nulle autre femme
Elle fut la jeunesse et la flamme
De son âme
Et puis il se lassa
De l'avoir toujours là
Un beau soir il le lui fit comprendre
Et le cher escalier
Si gentiment monté
Fut bien dur à descendre

{au Refrain}

La pauvrette partit
Et lui se repentit
D'avoir ainsi meurtri sa tendresse
Mais en vain il recherche sans cesse
Sa maîtresse
Car elle est morte un jour
De misère et d'amour
Revoyant dans sa lente agonie
Le petit escalier
Où s'était décidé
Le malheur de sa vie

De quoi rêver si ce n'est à l'amour ?
Il nous prend, nous retient, nous enchaîne
Pour de beaux yeux que l'on rencontre un jour
Que d'ennuis, de chagrins, que de peines
Étourdiment
Pour un léger serment
Nous brisons notre vie en une heure
On échange un baiser
Pour rire et s'amuser
Et l'on en meurt
 
 
Cordialement

JA
R3a. (à JA)

Bonjour,

Merci beaucoup pour vos quatre derniers messages, qui répondent à des avis de recherches, récents pour deux d’entre eux, mais très anciens (2005 et 2003 !) pour deux autres.

Je vous suis très reconnaissant de nous fournir ainsi titres, textes complets et même la référence d’une source musicale.

Je transmets toutes ces informations à mes correspondants respectifs, qui en seront, j’en suis certain, extrêmement heureux.

Bravo et merci pour votre érudition et la richesse de votre répertoire.

Bien cordialement,

Jean-Claude Autran

R3b. (à AP)

Bonjour,

Suite à mon message du 25 octobre 2012, vous disant que malgré toutes mes recherches, je n’étais pas arrivé à retrouver ni les paroles complètes, ni le titre, ni l’auteur de la chanson que vous recherchiez “D’un petit escalier si gentiment monté...”, j’ai donc inscrit ces fragments de paroles dans un avis de recherches sur mon site internet.

Cela a donné un résultat car, hier, une internaute qui a lu cet avis de recherches m’a adressé le message ci-dessous :

[Texte de la chanson]

Bien cordialement,

Jean-Claude Autran

Q3.

Fabuleux…merci merci pour mon patient…je suis sûre que grâce à vous il va avoir un grand sourire…et peut-être une petite larme…mais ce sera d'émotion.
Et en plus vos précieuses indications me permettront de la lui faire entendre.
 
Le net a du bon quand il sert à l'entraide à tous les niveaux, et surtout quand il y a des gens comme vous qui sont à l'écoute des autres.
Encore une fois merci
 
AP



9-10 septembre 2012 : Complément de la chanson Sur la place de l'opéra

Q1. (9 septembre 2012) [suite à un échange de septembre 2007]

Bonjour monsieur,

et merci pour votre site et votre forum.

Je ne suis pas un habitué de votre site, en fait je viens juste de le découvrir à l'instant,mais je cherchais les paroles de la chanson "Sur la place", que me chantait ma grand-mère quand j'étais enfant. Le plus étonnant, c'est que je suis originaire de la Seyne Sur Mer (puis Six-Fours), et que je vous ai trouvé aujourd'hui depuis ma région d'adoption la Haute-Savoie. Ça m'a fait chaud au coeur dans ma quête...

Je vous écris pour apporter un couplet supplémentaire à votre extrait de la chanson "Sur la place de l'opéra", le seul couplet qui m'est resté en mémoire, sur le même air que celui de l'extrait donné par votre site:

"un riche américain,
fou d'une parisienne,
l'épouse et puis l'emmène,
là-bas dans son patelin,
à peine débarqués,
son ami le lui dit,
un si joli sourire,
où l'as tu déniché?

...demain,tu prends le bateau,... après je ne sais plus! (rires!)

Ce que je le souviens,dans le refrain suivant,c'était:

"Si tu passes,
sur la place,
sur la place de l'opéra,
blonde ou brune,
prends en une..."

Merci encore pour votre site,

En espérant que ma légère contribution puisse être utile.

Bonne fin de dimanche,

AR

R1.

Cher Monsieur,

Merci pour ce complément de chanson, que j'ai aussitôt rajouté sur le "forum" de mon site.

C'est grâce à des gens comme vous, qui apportent leur contribution, que nous progressons peu à peu dans la redécouverte de ce patrimoine, parfois tombé dans l'oubli, de la vieille chanson française.

Soyez en remercié.

Bien cordialement à l'ancien Seynois que vous êtes,

Jean-Claude Autran

PS. A ce jour, le texte de la chanson ainsi complétée est le suivant :

Un de mes bons amis
La semaine dernière
Venait de Saint-Nazaire
Pour visiter Paris
 
En arrivant chez moi
Après une accolade
Y me dit que de balades
Je vais faire sans toi !
 
Ne te dérange en rien
J' lui répondis j' veux bien
Mais faut être prudent
A cause des accidents.
 
Si tu passes, sur la place
Sur la place de l'Opéra
A gauche, à droite, derrière, en face
Prends garde qu'on n' t'écrase pas !
 
Oui, prends garde
Et regarde l'agent qui sur ton chemin
Donnera le signal
A c' moment, presse le pas.
Un riche Américain,
Fou d'une Parisienne,
L'épouse et puis l'emmène,
Là-bas dans son patelin,

À peine débarqués,
Son ami le lui dit,
Un si joli sourire,
Où l'as tu déniché ?
Si tu passes,
Sur la place,
Sur la place de l'opéra,
Blonde ou brune, prends en une...

28 juin - 5 juillet 2012 : Recherche d'une opérette et d'une chanson ancienne

Q1.

S'il vous plaît; Monsieur AUTRAN?

Je suis un homme qui approche les 88 ans et je suis assez passionné par les chansons.

J'ai eu le plaisir de communiquer avec Monsieur AUTRAN père qui était un homme charmant et d'une grande culture mais hélas.....

Aujourd'hui je suis confronté à deux recherches:

1) Opérette, je crois, diffusé dernièrement par radio Bellevue et qui ne m'a pas répondu dans laquelle : Ne plaignez pas ceux qui meurent. Plaignez ceux qui demeurent.. : De qui ????

2) Chanson ancienne : Il fut son dernier camarade... ils s'aimaient d'un profond amour... Paroles ?

Pouvez-vous m'aider.

D'avance un grand merci.

RD

R1.

Cher Monsieur,

Hélas, malgré mes recherches, je n’ai trouvé de réponse à aucune de vos deux questions sur ces titres ou fragments de chansons.

Je vais naturellement relayer ces questions sur le “forum” de mon site. Il arrive assez souvent que des internautes tombent sur les questions et sachent apporter des réponses. Je vais d’autre part, dès la prochaine occasion, poser la question à un ami chef d’orchestre, qui a dirigé de très nombreuses opérettes dans sa carrière. Peut-être aura-t-il une idée au sujet de “Ne plaignez pas ceux qui meurent” ?

Je vous tiens informé si j’ai le moindre élément de réponse.

Bien cordialement,

Jean-Claude Autran

Q2.

Merci beaucoup Monsieur AUTRAN... et j'attendrai avec patience.

Toutes mes salutations.

RD


18 juin - 3 octobre 2012 : Cahier de chansons d'Emile Kerhervé

Q1.

Bonjour Monsieur

Je travaille actuellement sur une vingtaine de cahiers de chants de soldats avant 1914 et, en "googlelisant" je suis tombé sur votre site et le cahier Kerhervé.

Etant membre de la société d'histoire militaire, la Sabretache, et aussi de l'Internationaal Military Music Society, je prépare un article pour la revue Sabretache sur les cahiers de chants de soldats. Votre cahier est extrèmement intéressant et j'en parle dans mon article dans leuquel je fais une analyse statistique des types de chants rencontrés.

Je décris aussi quelques cahiers remarquabes par leurs illustrations, dont le votre. C'est à ce propos que j'aimerais pouvoir illustrer mon article (bénévole, non rémunéré, bien sûr) avec des images tirées du cahier Kerhervé.

Je vous demande donc de bien vouloir m'autoriser à citer la cahier Kerhervé (avec le lien vers votre site) et à utiliser éventuellement quelques illustrations. (NB je dois rendre mon article fin juin)

Merci d'avance

MS

Si vous êtes intéressés, je vous enverrai l'article après parution.

R1.

Bonjour,

En réponse à votre message, je vous autorise naturellement à citer le cahier de Chansons de marins d’Emile Kerhervé que vous avez retrouvé sur mon site.

L’adresse qui permet un accès direct à ce cahier est : http://jcautran.free.fr/archives_familiales/chansons/chansons_kerherve.html

Je me permets de rajouter que le propriétaire de ce cahier (qui m’a autorisé à le recopier pour le mettre en ligne) est M. Serge Malcor, un de mes amis d’enfance. Emile Kerhervé était un cousin de sa grand-mère et c’est ainsi que le cahier est arrivé jusqu’à lui. Je pense qu’il faudrait aussi, dans la mesure du possible, mentionner le nom de Serge Malcor qui a bien voulu que son cahier soit diffusé.

Naturellement, je serais intéressé de recevoir une copie de votre article après sa parution.

Je vous en remercie par avance.

Cordialement,

Jean-Claude Autran

Q2. (2 octobre 2012)

Bonjour

Quand je vous ai contacté pour demander l'autorisation d'utiliser le cahier Kerhervé vous 'aviez dit être intéressé par mon article.

Le voici en PJ

Merci

MS

R2a.

Bonjour,

Merci beaucoup pour cette analyse intéressante et très poussée des cahiers de chants de soldats sous la IIIe République. J’y ai appris beaucoup de choses, notamment que certains dessins avaient pu être repris et coloriés à partir de calques disponibles à l’époque.

Je vais la transmettre à mon ami Serge Malcor qui m’avait autorisé à mettre en ligne le cahier de son ancêtre Emile Kerhervé.

Bien cordialement,

JCA

R2b.

Salut Pif,

L’un de mes correspondants a réalisé une analyse des chants de soldats (et de marins) sous la IIIe République. Il y fait mention du cahier de chants de ton ancêtre Emile Kerhervé qu’il a trouvé sur mon site internet et dont j’avais publié les textes et quelques-uns des dessins avec ton autorisation, il y a quelques années. Je t’adresse une copie de la publication qu’il en a tiré (dans la revue Carnets de la Sabretache) et où il mentionne bien le cahier d’Emile Kerhervé.

JCA

Q3.

Ave Fox,

Flatté que le nom d' Émile Kerhervé figure dans cette analyse (...).

SM





13 mai 2012 : Près de 350 chansons !!!

 Vous n'avez qu'à CLIQUER SUR LE GRAMOPHONE et choisir votre chanson.

Certaines vous rappelletont sûrement le passé et de bons souvenirs de famille.

Dépêchez-vous de mettre cette adresse dabs vos favoris... C'est toute une redécouverte !

... celles de mon grand-père, de mes parents, de mon enfance... et quelques unes légèrement plus récentes !

ML


7-19 juin 2012 : Recherche de la chanson V'la les croquants en CD, vinyl ou mp3 [voir échanges précédents sur ce sujet]

Q1.

Bonsoir Monsieur,
 
Je suis ravi d’avoir trouvé les paroles de la chanson de Maurice Chevalier "V'la Les Croquants".

Je suis maintenant à la recherche de cette chanson  en version complète sur Vynil, CD ou même MP3 et je souhaitais le mentionner dans votre forum en que quelqu’un saura répondre à ma requête.

J’ai épluché Internet mais je ne trouve que la version de 16 secondes sur son album “Raconte et chante ses 4 fois 20 ans”.
Merci d’avance.
 
NB

R1.

Bonjour Monsieur,

Merci pour votre message,

J’ai trouvé que, sur Price Minister, un disque vinyl de Maurice Chevalier était actuellement en vente, avec notamment la chanson V’la les croquants. Voir à l’adresse :

http://www.priceminister.com/s/air-v

Disque Vinyle 33t Marche De Menilmontant, V'la Les Croquants, Un P'tit Air, Si Vous N'aimez Pas Ca, Oh ! Maurice !, Dans La Vie Faut Pas S'en Faire, Valentine, Ma Louise, Paris Je T'aime ...

Maurice Chevalier
La Voix De Son Maitre
VinyleVinyle (Autre)
1 occasion dès 19,80 €

Voyez si cela peut vous intéresser.

Si vous n’arrivez pas à vous le procurer, je mentionnerai votre “avis de recherche” dans le forum de mon site internet.

Bien cordialement,

Jean-Claude Autran

Q2.

Bonsoir,
 
Merci beaucoup pour votre retour.
 
La version que vous me citez sur PriceMinister est celle dont je parlais avec seulement 16 secondes de la chanson.
 
Je me suis renseigner et apparemment elle reste introuvable...dommage.
 
Merci en tous cas très sincèrement.
 
Bien à vous.
 
NB


21 avril - 6 mai 2012 : Recherche des chansons Le petit sabot et Une pomme rose

Q1.

Bonjour,

Je recherche les paroles (et la mélodie) d'une chanson qui date des années 1930, que mon père a apprise à l'école primaire dans l'Yonne.

Cette chanson faisait partie du bulletin officiel que l'instituteur du village recevait mensuellement. Après l'avoir solfiée, il l'apprenait aux chères têtes blondes qui, depuis, ont blanchi. Elle parle d'un sabot sur une armoire; ce sabot rappelle au chanteur ses Noëls passés.

Si quelqu'un connaît ces paroles, ce quelqu'un fera au minimum un nonagénaire et un sexagénaire heureux.

Le petit sabot
Si fin, si beau
Que j'avais sur mon armoire

Un matin d'février
Jean Rigaud, le sabotier
Bon vieux à la barbe blanche
Le creusa dans une branche
Coupée au tronc d'un noyer
(..????.)

Je vous livre les paroles d'une autre chanson de ce bulletin : "une pomme rose" dont je ne trouve trace sur Internet. 

Je ne connais que la version que chante mon père, sans savoir si elle est complète. (A la demande, je pourrai vous l'adresser en MP3)

Une pomme rose
Doucement repose
Dans son berceau vert (bis)
un enfant la prie
Ô pomme jolie
Viens je t'en supplie
Viens sois mon dessert

La pomme est bien rouge
Mais elle ne bouge
Soleil dit l'enfant (bis)
Chauffe et la réveille
Il souffle à merveille
La pomme vermeille
Dort toujours autant

Le soleil se lasse
Mais le vent qui passe
Dit : "Ce sera moi" (bis)
Souffle et la réveille
Il souffle à merveille
la pomme s'éveille
Et tombe tout droit

Merci d'avance à ceux qui m'aideront à reconstituer pour l'avenir un passé très présent.

Cordialement,

AP

R1.

Bonjour,

Suite à votre message, j’ai effectué un certain nombre de recherche dans les archives de mes parents (qui avaient eux aussi appris le métier d’enseignant dans les années 1930 et qui recevaient aussi des bulletins officiels contenant des chansons et autres exercices scolaires).

Je n’ai malheureusement rien retrouvé sur les chansons que vous citez. Rien non plus sur internet (où vous aviez d’ailleurs déjà cherché).

Je vais donc faire figurer cet échange sur le forum de mon site. Peut-être quelqu'un saura-t-il un jour nous renseigner ? (Il est assez fréquent que des internautes passionnés de chansons trouvent les questions posées et arrivent à nous fournir les textes complets ou les airs de chansons recherchées). Je vous tiendrai naturellement au courant si une réponse me parvient.

Cordialement,

Jean-Claude Autran

Q2.

Bonsoir,

Je vous remercie de l'attention que vous avez porté à ma requête.

J'ai publié les paroles de "la pomme rose" et une courte video pour la mélodie, telle que me la chantait mon père et telle que je l'ai chantée à mes garçons :cliquer ici pour accéder à mon blog

Bien cordialement,

AP


2 novembre 2011 : Chanson C'est toujours ça de pris

Q1.

Bonjour Monsieur Autran,

Sur votre site, j'ai lu que la chanson "C'est toujours ça de pris"
est toujours recherchée.

Vous la trouverez sur mon site à l'adresse suivante : http://gauterdo.com/ref/cc/c.est.toujours.ca.de.pris.html

Je vous envoie aussi la trame sonore en fichiers joints,
(1) par Marie Dubas
(2) par Ray Ventura

C'est toujours ça de pris
- 1 -
Quand on vient au monde
Il ne faut pas vouloir la lune
Ni penser de trouver
Le bonheur rêvé
Vous aimez les blondes
L'occasion vous fait prendre une brune
Dites-vous, c'est très bien,
Que c'est le destin
Aujourd'hui l'important
C'est d'prendre du bon temps.
Refrain 1
C'est toujours ça d'pris
Comme disait ma grand-mère
Moi ça me suffit
Y'a pas d'petits profits
Grâce à la loterie
On croit être millionnaire
On gagne deux cents francs
Comment qu'c'est qu'on les prend ?
Quand pour une thune aux Uniprix
Vous achetez un beau diamant à votr' chéri
Elle s'écrie:
C'est toujours ça d'pris
Comme disait ma grand-mère
C'est d'la quincaillerie
Mais c'est toujours ça d'pris.
- 2 -
Lorsqu' au cinéma
Au théâtre ou bien dans la rue
Un beau gars m'dit tout bas
On se reverra
À son rendez-vous
Les yeux baissés j'arrive émue
Débordante de désir
Et puis de plaisir
J'tends ma bouche de carmin
Il me baise la main.
Refrain 2
C'est toujours ça d'pris
Comme disait ma grand-mère
Moi ça me suffit
Y'a pas d'petits profits
J'rengaine mes ardeurs
Et j'pense tout bas: Ma chère
Pour qu'il s'arrête là,
Sûrement qu'y m'connaît pas
D'vant un porto, j'espère chez lui
En fait d'souper qu'il n'aura pas que des biscuits
J'engloutis
C'est toujours ça d'pris
Comme disait ma grand-mère
J'pousse pas de p'tits cris
Mais c'est toujours ça d'pris.
- 3 -
À présent que j'ai fini
D'chanter ma chansonnette
Si cet air peut vous plaire
J'en serais très fière
Mais écoutez-moi
Et ne soyez pas assez bête
Pour laisser fuir ailleurs
Le moindre bonheur
S'il ne dure qu'un moment
Dites-vous gaiement:
Refrain 3
C'est toujours ça d'pris
Comme disait ma grand-mère
Moi ça me suffit
Y'a pas d'petits profits
Car je le prétends
Pour être heureux sur terre
Il faut dans la vie
De la philosophie
Quand chaque soir j'arrive ici
Pour un moment
Je n'ai pas ... de mes soucis
Je me dis:
C'est toujours ça d'pris
Comme disait ma grand-mère
C'n'est qu'une heure d'oubli
Mais c'est toujours ça d'pris.
Paroles: Max-Blot - Musique: Maurice Yvain - Interprète: Marie Dubas (1935 ?)
Bon chant !

JG., alias Muse (http://gauterdo.com)

R1.

Bonjour Madame,

Un très grand merci pour votre message, avec le texte de cette chanson que l’un de mes correspondants (M. JC) recherchait depuis longtemps. Je lui ai fait suivre ce texte, ainsi que les trames sonores et l’adresse de votre site.

J’en profite pour vous féliciter sur l’extraordinaire richesse de votre site en matière de textes de chansons de toute sorte ET des séquences musicales correspondantes. Vous avez accompli un travail fabuleux et extrêmement utile à tous les amateurs de chansons. Bravo.

Bien cordialement à vous,

Jean-Claude Autran

Q2.

Bonjour Monsieur Autran,

Merci pour l'appréciation de mon site.

La "Chanson des Alpes" est demandée sur votre site. (voir suite ci-dessous).

JG





31 mai - 14 juin 2011 : Paroles de La truite, de Schubert

Q1.

Bonjour Monsieur Autran,

Je me permets de vous contacter, via l'adresse relevée sur votre site dédié à votre famille.

Je l'ai trouvé en recherchant les paroles et les partitions de "La truite" de Schubert, interprétée par Georges Thill en 1935. Malheureusement, je ne trouve que des versions "modifiées".

Je ne souhaite pas vous importuner, mais peut-être avez-vous un lien à me transmettre où je pourrai trouver les paroles originales.

Avant de vous saluer, je voudrai vous dire que j'ai trouvé votre site très intéressant et enrichissant.

Je vous remercie de l'attention que vous avez pris à me lire.

Je vous transmets mes sincères salutations.

Cordialement,

AV
R.
Bonjour,

Merci pour votre aimable message et vos commentaires sur mon site internet.

Concernant “La truite” de Schubert, j’avais recopié dans mon site les paroles que j’avais apprises autrefois au collège et conservées dans un cahier de chant.

Mais je sais qu’il en existe plusieurs versions et, une recherche rapide sur Google, m’a conduit à un certain nombre de sites qui donnent en effet des versions ou traductions différentes du texte (j’imagine que vous aviez déjà essayé) :

http://musique.ados.fr/Kraftwerk/Franz-Schubert-t25450.html
http://www.ac-reims.fr/ia52/education_artistique/musique/ecoute/fc/partition_truite_2.pdf
http://www.bestofparoles.com/cache-paroles-franz-schubert-die-forelle--d-550--traduction-,15.html
http://forum.aufeminin.com/forum/loisirs13/__f11490_loisirs13-La-truite.html
etc.

Je suis personnellement incapable de dire laquelle peut être considérée comme l’originale, mais sans doute saurez-vous le dire mieux que moi au vu de ces différents textes.

Bien cordialement à vous,

Jean-Claude Autran




27 mai - 15 juin 2011 : Le moulin de Suzette

Q1.

Bonjour Monsieur Autran

Je suis un monsieur de 77 ans qui a entendu chanter mon père dans ma petite enfance : LE MOULIN DE SUZETTE. Je voudrais la chanter à mon tour,je suis donc à la recherche de la partition de cette chanson. Auriez-vous l'amabilité de m'indiquer comment me la procurer?

Je vous remercie par avance.

Bien cordialement.

FP

R.

Bonjour Monsieur,

Pardon pour le retard avec lequel je réponds à votre message.

J’ai finalement retrouvé dans un livret de chanson de marches de soldats ayant appartenu à mon père, une partition de cette chanson “Le Moulin de Suzette”.

Je vous l’adresse ci-joint. Je pense que cela vous conviendra.

Si ce n’est pas exactement ce que vous cherchiez, vous pouvez sans doute trouver d’autres types de partitions de cette chanson sur internet en tapant : partition + “moulin de suzette” sur Google.

Cela vous conduira à des sites de vente par correspondance où cette chanson est proposée :

http://www.priceminister.com/offer/buy/95427969/le-moulin-de-suzette-chant-partition-et-songbook.html
http://www.chapitre.com/CHAPITRE/fr/BOOK/mercier-rene-pothier-ch/le-moulin-de-suzette,25865720.aspx
http://www.le-livre.fr/fiche-RO50016706.html
etc.

Bien cordialement,

Jean-Claude Autran

Q2.

Bonjour Monsieur Autran,

J'ai bien reçu votre réponse et votre partition que j'ai agrandie. C'est superbe... Trés grand merci à vous pour votre gentillesse, c'est un très grand plaisir.

Je vous souhaite bonne santé. Mon meilleur souvenir accompagne cette présente.

Très cordialement.

FP




17 décembre 2010 : Chanson Le pigeon voyageur

Q.

Bonjour,

Quelqu'un arrivera-t-il à me trouver des renseignements sur la chanson ci-dessous transcrite par mon grand-oncle dans son recueil à partir de 1895?
Son titre est "Le pigeon voyageur".
Je recherche toutes informations: date, origine, auteurs des paroles et de la musique, petit format, partition, enregistrement audio mp3....
Un grand grand merci par avance.
Bien cordialement
Robert.
 
Les paroles:
Le pigeon voyageur
Couplet 1
Sur un triste et lointain rivage, Eloigné de tous mes amis,
Un jour j'écoutais le langage, D'un beau pigeon que j'avais pris.
Il me dit déployant son aile, je porterai là-bas, là-bas,
Où chaque jour tu tends les bras, Le serment qui te rend fidèle.
 
Couplet 2
Chaque matin plein d'espérance, Aussitôt que paraît le jour,
Sur le bord de la mer immense, Je vais attendre son retour.
Je me sens renaître à la vie, Quand de loin je vois voltiger,
Au cou de mon cher messager, Les trois couleurs de ma patrie.
 
Couplet 3
Le seul ami qui me console, C'est l'oiseau qui franchit les mers,
Et je vois sitôt qu'il s'envole, Que pour la France il fend les airs.
Je poursuis son vol dans l'espace, Et l'accompagne de mes voeux,
Je suis content, je suis heureux, Lorsque vers moi le vent le chasse.
 
Couplet 4
Beau pigeon voyageur, Dans un élan joyeux,
Lorsque tu prends ton vol, Qu'importe la distance.
Pas d'obstacle pour toi, Tu bondis bvers les cieux,
Et plus heureux que moi, Tu vas revoir la France.

RG





9-15 décembre 2010 : Chanson Je ne pleurerai plus

Q1.

Bonjour,

"JE NE PLEURERAI PLUS"

Tel est le titre d'une chanson transcrite vers 1895 par mon grand-oncle Alexandre.

Je joins ci-dessous le texte recopié de son manuscrit.

Je recherche toutes informations sur cette chanson: histoire, parolier, compositeur, petit format, partition, enregistrement mp3, etc...

Un grand merci par avance

Bien cordialement

RG

Couplet 1
Petit enfant lorsque ma tendre mère
Me reprochait mes fautes de bébé
Je lui jurai que c'était la dernière
Et son courroux était bientôt tombé
Serment, serment l'on parjure à tout âge
Et je mentais lorsque d'un air confus
[Je lui disais en tendant mon visage
Mère, un baiser, je ne pleurerai plus]bis
 
Couplet 2
Mon coeur un jour vit luire une autre flamme
Que le foyer de ce coeur maternel
Et je trouvais dans l'amour d'une femme
Tout le bonheur qu'on peut rêver du ciel
Songes embaumés qui bercez notre amour
Et nous ouvrez des mondes inconnus
[Ah quel réveil mon âme saigne encore
Amour, adieu, je ne pleurerai plus]bis
 
Couplet 3
Plus tard enfin à l'appel de la France
Mon frère et moi tous deux partions soldats
Je revins seul un jour de deuil immense
Mais lui si jeune hélas ne revint pas
Sur tant de maux pourquoi verser des larmes
C'est notre sang qu'attendaient les vaincus
[Quand tes enfants crieront encore aux armes
France, crois-moi, je ne pleurerai plus]bis

R1.

Bonjour,

Non, désolé, je n’ai strictement aucune information sur cette chanson.

J’ai vu que la même question était déjà posée dans le forum : http://pages14-18.mesdiscussions.net/
http://pages14-18.mesdiscussions.net/pages1418/Pages-14-18-l-Art-et-la-Guerre/Musique/recherche-chanson-pleurerai-sujet_213_1.htm

Je vais aussi la relayer dans le forum de mon site.

Vous serez tenu au courant si une réponse me parvient un jour.

Cordialement,

Jean-Claude Autran

Q2.

Merci beaucoup pour votre réponse.

Permettez-moi de vous demander si la façon que j'ai de vous contacter directement par votre mail est celle souhaitée plutôt que directement par l'intermédiaire de votre site.

Je vous souhaite une bonne journée

Bien cordialement

RG

R2.

Bonjour,

Le mieux est de me contacter directement par mon adresse e-mail : 

Cordialement,

Jean-Claude




16 novembre 2010 : Chanson alsacienne

Q.

Merci monsieur,

J’ai retrouvé sur votre site les paroles d’une chanson Alsacienne qui me trotte en tête depuis peu. Je n’ai pas la musique mais l’air me trotte en tête. J’ai appris cette chanson dans mon enfance quand j’habitais l’île Maurice.

Merci encore une fois.

EM

12-18 octobre 2010 : Chanson de l'orang-outang (dans l'opérette La Mascotte)

Q.

Bonjour,

Je souhaitais simplement vous dire merci de partager sur l'internet de nombreuses ressources provenant de votre famille. Etant un jeune papa, j'ai tenté de me souvenir des chansons que ma grand mère me chantait étant gamin. Il y en avait particulièrement une qui parlait d'un grand singe d'amérique que j'aimais beaucoup.

Je l'ai retrouvée (assez rapidement d'ailleurs) : c'est un extrait de l'opéra comique "La mascotte" d'Edmond Autran, et aujourd'hui ma petite fille l’apprécie grandement !

Cordialement,

FG

R.

Bonjour,

Merci pour votre message. Je suis heureux que mon site ait pu vous être utile.

J’ai aussi la partition de cet air. Si cela peut vous amuser, je vous la communique ci-joint.

J’ai encore un grand nombre de livrets en français d’opéras et d’opéras-comiques que je voudrais mettre en ligne, mais le temps me manque...

Cordialement,

Jean-Claude Autran


24 septembre - 7 octobre 2010 : Chanson Le domino rose

Q.

Bonjour,

J'espère que ce message vous parviendra.

Je suis un retraité de 68 ans et dans le cadre d'un "devoir de mémoire" pour les générations futures de ma famille, j'ai entrepris la numérisation et la recherche d'informations de toutes natures sur trois recueils de chants familiaux  transcrits avant 1930 par : mon père, mon grand-père et mon grand-oncle et que j'ai commencé à organiser sous forme de sites internet, actuellement privés.

J'arrive au terme du recueil de mon père et je recherche des informations sur "Le domino rose" dont je n'ai trouvé trace que dans dans votre site (au demeurant remarquable). Il figure dans ce document "
Chansons de marins (cahier d'Emile KerHervé)
Souvenirs de campagne en Guyane : 1905-1907
Je vous joins le scan de la première des deux pages du recueil paternel sur cette chanson.


Je me permets de vous demander si vous connaissez des informations complémentaires sur cette chanson "Le domino rose" et éventuellement des conseils sur la façon d'en retrouver (je ne suis pas très habile sur internet)

Vous remerciant par avance

Bien cordialement

RG

R.

Bonjour,

Merci pour votre message. Pardon pour le retard avec lequel je vous réponds.

Je prends note de votre version de cette chanson “Le domino rose”, qui diffère sensiblement de celle qui m’a été communiquée d’après un vieux cahier de marins du début du XXe siècle.

Cela arrive assez fréquemment que plusieurs versions existent. Ces chansons ayant été à l’époque souvent apprises en les écoutant, puis transmises oralement à différentes personnes qui les ont un jour transcrites à leur manière, d’après ce qu’elles avaient retenu. D’où ces différentes versions, sans qu’on sache souvent qui détient la version originale. Le mieux est que je fasse figurer votre version à côté de la mienne.

Je n’ai malheureusement aucune information complémentaire sur cette chanson et je n’en ai pas trouvé sur internet. Cette chanson a donc dû avoir une diffusion très limitée.

Il n’y a qu’un site internet qui semble mentionner ce même titre “Le domino rose”, avec un extrait sonore :

http://www.chanson.udenap.org/textes_divers/chansons_perdues/chansons_perdues_02.htm  (voir morceau n° 207)

Mais apparemment, il ne s’agit pas du tout du même texte.

Si je trouve quelque élément nouveau sur cette chanson, je penserai à vous le communiquer.

Cordialement,

Jean-Claude Autran


 23 avril - 4 mai 2010 : Recherche de chanson Le baiser perdu

Q1.

Monsieur,

J'ai trouvé sur votre site les paroles de la chanson "Le baiser perdu"

Je recherche la partition de la chanson "le baiser perdu"car ma grand'mère la chantait souvent et m'en avait appris quelques paroles, mais l'air est approximatif.

Je vous serais reconnaissante si vous pouviez me la procurer.

Sincères remerciements.

CPG

R.

Bonjour,

J'ai effectivement recopié les paroles de cette chanson "Le baiser perdu" d'après un vieux livret de Chansons de Marins.

Mais, je suis désolé, je n'en possède pas la partition.

Il est probable que vous arriviez à la trouver sur des sites internet, mais vous le l'aurez sans doute pas gratuitement.

Voyez par exemple sur le site de Price Minister : http://www.priceminister.com/offer/buy/60851531/Musique-L-C-Desormes-Paroles-De-C-Soubise-Le-Baiser-Perdu-Bluette-Partition-et-Songbook.html

Ou sur celui d'Antiqbook: http://www.antiqbook.fr/boox/lelivr/RO50000684.shtml

Cordialement,

Jean-Claude Autran

Q2.

Bonjour

Je vous remercie de votre réponse et encore bravo pour votre site.

Bonne journée,

Cordialement

CPG


 

10 janvier 2010 - 22 novembre 2011 : Chanson des Alpes (recherche de la musique)

Q1.

Bonjour Monsieur,

Je prépare actuellement l'anniversaire surprise des 80 ans de mon grand-père et j''ai retrouvé sur votre site, les paroles d'une chanson "Les Alpes" symbole des nombreuses excursions dans les Alpes qu'il faisait avec ses enfants. Cependant, à mon grand regret, un seul premier couplet et un air... très faux me sont parvenus.... Je n'arrive pas à trouver cette chanson accompagnée de sa musique originale. J'aurais souhaité la diffuser sur un diaporama et lui chanter le 5 avril prochain.  Pourriez vous m'aider ? Peut-être connaissez vous le titre d'un disque qui la contient car j'ai cru comprendre que c'est votre papa qui l'a écrite. 

J'espère, grâce à vous, pouvoir rappeler des souvenirs heureux à ma famille...et au passage pouvoir en ce jour de fête, chanter convenablement cette très belle chanson.

Merci de votre aide,

CVR

R1.

Bonjour,

Il s'agit d'une chanson utilisée dans d'anciennes colonies de vacances (années 60) que j'ai recopiée à partir d'un carnet de chants de l'époque. Je n'en connais que les paroles (j'en ai malheureusement oublié l'air), que j'ai mises sur mon site internet à l'adresse :

http://jcautran.free.fr/archives_familiales/chansons/chansons_de_colonies.html#12

Mais ce n'est pas du tout mon père qui l'a écrite. En cherchant sur "google" le texte "Salut glaciers sublimes", il semblerait qu'il s'agisse d'un air du folklore suisse. On trouve aussi ce texte sur d'autres sites comme : 

(...).

Cordialement,

Jean-Claude Autran

Q2. (10 novembre 2011)

Bonjour Monsieur Autran,

Merci pour l'appréciation de mon site.

La "Chanson des Alpes" est demandée sur votre site.

Le texte suivant serait-il le bon ?
Si oui, je pourrai faire un scan de la partition
et vous la faire parvenir par courriel.
Mais je ne possède pas la trame sonore.

Bon chant !
Les Alpes
J.G. Leib
- 1 -
Salut, glaciers sublimes
Vous qui touchez aux cieux
Nous gravissons vos cimes
Avec un coeur joyeux
La neige se colore
L'air est pur, l'air est frais
Allons chercher l'aurore
Sur les plus hauts sommets. (bis)
- 2 -
Sur ces hauteurs tranquilles
Le chamois broute en paix
Le bruit lointain des villes
Ne l'atteignit jamais
C'est ici qu'on oublie
La terre et ses douleurs
C'est ici la patrie
De tous les nobles coeurs. (bis)
- 3 -
Voici la cime altière
Au front audacieux
D'où l'aigle téméraire
Va visiter les cieux
Ô célestes campagnes!
Nature! Immensité!
Chantons sur les montagnes
Chantons la liberté. (bis)

JG., alias Muse
http://gauterdo.com

R2.
Bonjour,

Oui, il s’agit bien ce cette chanson “Les Alpes”. C’est exactement le texte que j’avais fait figurer parmi mes “chansons de colonies de vacances” à l’adresse : 
http://jcautran.free.fr/archives_familiales/chansons/chansons_de_colonies.html#12

La demande portait uniquement sur la musique de cette chanson. Donc, si vous avez la partition et si vous voulez bien me la scanner, cela nous intéresserait beaucoup. C’est un air que j’ai certainement appris du temps où j’étais en colonie de vacances, mais que j’ai aujourd’hui complètement oublié.

Merci par avance. Bien cordialement,

Jean-Claude Autran
Q3.
Bonjour à vous,

Voici deux versions de la mélodie pour "Les Alpes".

(...) Bon chant !

JG

R3.
Bonjour,

Merci pour votre dernier message. Pardon pour le retard que j’ai mis pour en accuser réception.

(...) Bien cordialement à vous.

Jean-Claude Autran


 23 novembre 2009 - 7 janvier 2012 : Chanson La lune est jolie ce soir (2)

Q1.

Bonjour,

En recherchant sur le site "forum musique et chansons d'autrefois - Autran" je suis tombé sur la recherche d'un internaute concernant la chanson "la lune est jolie ce soir" qui n'avait pas la chanson intégrale.

Cette chanson de E. Dumont pour les paroles, musique de FL. Benech, ma mère la chantait également.

Je vous en communique les paroles complètes. Je ne connais pas l'air composé par Benech, mais je la chante moi-même quelquefois (87 ans) avec les 2 voix sur un air que j'ai arrangé (on peut toujours en trouver un).

Il y a une petite erreur dans le refrain donné par l'internaute ; ce  n'est pas "l'herbe grise de chaleur" mais " l"air me grise de chaleur".

Avec toute ma sympathie.

LB

La lune est jolie ce soir
 

1er couplet
C'était un garçon et une jeune fille
Tous deux de bonne famille
Et comme on les avait fiancés
Chaque soir ils allaient s'promener
Ils se disaient sur un ton lyrique
Des choses très poétiques
C'était la jeune fille qui commençait
Et le jeune homme qui répondait :
1er refrain
- La lune est jolie ce soir
- Mad'moiselle allons donc la voir
- La rose vient de fleurir
- Mad'moiselle, allons la cueillir (ou la sentir)
- L'air me grise de chaleur
- Biens moins chaud mad'moiselle qu' mon cœur
- Le rossignol va chanter
- Mad'moiselle allons l'écouter
2e couplet
Quand fut venu la nuit du mariage
Ils se couchèrent, c'est l'usage
Mais comme ils étaient déshabillés
Ils se trouvèrent très gênés
Le p'tit jeune homme était tout chose
La jeune fille était toute rose
Enfin, dominant son émotion
Elle lui dit : mon cher Gaston :
2e refrain
- La lune est jolie ce soir
- Ma chérie, je crois bien la voir
- La rose vient de fleurir
- Ma chérie, je vais la cueillir
- L'air me grise de chaleur
- Il fera plus chaud tout à l'heure
- Le rossignol va chanter
- Je n' fais rien pour l'en empêcher
3e couplet
Pour fêter dignement la semaine dernière
Ce joyeux anniversaire
Ils s'en furent au restaurant
Faire un repas succulent
En rentrant, Gaston, un bon gros type
Se mit à fumer sa pipe
Quand sa femme, d'un p'tit air polisson
Lui dit : viens donc mon mignon
3e et dernier refrain
- La lune est jolie ce soir
- Moi (ou bah !) j' la trouve comme tous les soirs
- La rose vient de fleurir
- Pour une fois, laisse là s'épanouir
- L'air me grise de chaleur
- Ferm' la f'nêtre t'auras de la fraîcheur
- Le rossignol n'a pas chanté
- C'est sans doute qu'il est fatigué

R1.

Bonjour,

Merci beaucoup pour votre message et pour les paroles complètes de "la lune est jolie ce soir". Merci également d'avoir donné le nom de son auteur et de son compositeur - et d'avoir corrigé l'erreur qui apparaissait dans le refrain.

J'ai pu ainsi mettre à jour mon site "forum musique et chansons d'autrefois" avec cette fois les paroles complètes.

Je vous en suis très reconnaissant.

Cordialement

Jean-Claude Autran

Q2. (6 janvier 2012)

Monsieur AUTRAN bonjour,

Je voudrais savoir s'il existe un CD ou je pourrai écouter "la lune est jolie ce soir" que j'ai retrouvé sur votre site.

Merci d'avance.

BM

R2.

Bonjour Monsieur,

Hélas, non, je ne connais aucun CD en vente, ni aucun site internet qui propose de fichier mp3 de cette chanson.

Le texte en est bien connu. On sait que cette chanson des rues typique date de 1918 et qu'elle est due au célèbre tandem Benech et Dumont. Elle est répertoriée sur le site :

http://archives.lesoir.be/il-peut-le-dire-chanson-lune-d-amour-_t-19980824-Z0FN9D.html

Mais je n'en ai jamais entendu l'air et seuls quelques internautes se souviennent de l'avoir entendue chanter autrefois dans leur famille sans que l'air exact ne leur ait été transmis.

Désolé. Mais, affaire à suivre : peut-être qu'un jour la partition sera retrouvée et mise en ligne ?

Cordialement,

Jean-Claude Autran


 19-25 novembre 2009 : Chanson des fourchettes (droits d'auteur)

Q.

Bonsoir,

Les Editions Mennonites préparent un « Dossier de Christ Seul » consacré aux chants de table et je suis chargée d'obtenir les autorisations / droits d'auteur des chants que nous aimerions publier dans ce dossier. Pour l'instant, aucune date de parution n'a été arrêtée, mais nous serions reconnaissants de pouvoir l'envisager pour l'année 2011.

Nous aimerions inclure le chant suivant :

- la chanson des fourchettes

qui font partie de votre répertoire.

Nous vous serions donc reconnaissants de nous accorder, par écrit, l'autorisation de les utiliser, musique et paroles.

Au cas où vous seriez dans l'impossibilité de nous accorder vous-mêmes cette autorisation, je vous saurais gré de me dire à qui je dois m'adresser pour les obtenir.

Je vous remercie d'avance pour une prompte réponse et vous adresse mes sincères salutations

Pour les éditions mennonites

DM

R.

Bonjour,

Cela ne me dérange pas de vous autoriser à reproduire la "chanson des fourchettes" que j'ai faite figurer sur mon site internet comme chant de table dans ma rubrique "chansons de colonies de vacances".

Toutefois, je n'en suis ni l'auteur ni l'éditeur : je n'ai fait que recopier ce texte à partir d'un vieux carnet manuscrit de chansons, du temps où j'étais en colonies de vacances, vers 1960-1961.

Je n'en connais pas l'auteur. Il est possible que ce texte soit dans le domaine public et il est utilisé dans d'autres sites tels que :

http://agse.bougival.free.fr/Pages/chant%20communs.htm#13
http://www.facebook.com/topic.php?uid=18768666214&topic=5793

Je regrette de ne pas pouvoir vous en dire davantage.

Cordialement,

Jean-Claude Autran


 4 novembre 2009 - 3 août 2014 : Chansons revanchardes de la période 1870-1914

Q1.

Cher Monsieur,

Pardon de vous importuner, mais je viens de parcourir votre site et je suis totalement sidéré par les connaissances qu'avait votre papa. Je vous félicite aussi pour tout le travail de mémoire que vous continuez à faire à sa suite.

Je ne sais pas si vous pourrez me répondre, mais je recherche désespérément la musique (les partitions) de chansons revanchardes (une quinzaine) de la période 1870-1914, spécialement d'Alsace-Lorraine dont j'ai facilement trouvé les paroles diffusées sur internet. Je ne sais comment m'y prendre. Editeurs ou bibliothèques? Connaissez vous des spécialistes de la vente de ces partitions en feuillets?

J'ose vous solliciter car j'ai vu des échanges sur ce sujet dans votre site.

Si vous ne pouvez pas m'aider, il suffira de ne pas répondre à ce mail car vous devez être très sollicité !

Sinon je vous lirai avec grand plaisir.

Cordialement,

JCA, Belfort

R1.

Cher Monsieur,

Pardon pour le retard à vous répondre.

Je n'ai malheureusement pas trouvé de réponse satisfaisante à votre question.

Les titres, et parfois les paroles complètes, de toutes ces chansons se trouvent assez facilement. Mais les partitions ?

J'ai parcouru un certain nombre de sites qui vendent des partitions en ligne, mais je n'ai rien pu trouver qui concerne les chansons revanchardes de la période 1870-1914. Je ne sais pas trop quoi vous conseiller.

Je vais faire figurer votre question sur le forum de mon site. Peut-être quelqu'un saura-t-il un jour nous renseigner ?

Cordialement,

Jean-Claude Autran

Q2.

Cher Monsieur,

Un grand merci pour votre réponse. Effectivement, il n'est pas facile de trouver la musique de ces chansons mais entre temps j'ai pu trouver sur un site de vente d'occasions, un ouvrage publié vers 1918 contenant quatre volumes de ces chansons. Il s'intitule "chansons d'Alsace-Lorraine" et en publie une centaine. j'ai donc pu trouver la plupart des titres qui m'intéressaient. Je suis musicien professionnel, mon métier est organiste classique, spécialisé dans la musique ancienne, je suis concertiste et j'ai enregistré nombre de CD. Mais je suis aussi amateur de chansons surtout de chansons françaises et j'ai parfois quelques activités hors profession dans ce domaine.

Il se trouve que Belfort où je réside va fêter en 2010 le 130ème anniversaire de l'édification du célèbre lion de Bartholdi. A cette occasion, je vais organiser à la cathédrale un grand concert Gounod. mais je voulais aussi profiter de l'évènement en mettant en avant sous forme de "cabaret patriotique" le répertoire de chansons revanchardes composées à cette époque. Belfort se sent particulièrement concernée par ce sujet car nombre d'alsaciens on émigré dans cette ville vers 1870. Pour mettre en œuvre ce cabaret, je disposerai de quelques chanteurs professionnels et j'accompagnerai au piano. Même si la partie de piano est inexistante, cela ne me pose pas de problème. La musique de la mélodie me suffit.

J'ai réussi à retrouver les paroles d'un titre "Les sapins d'alsace" ou "vieux-Thann" sur internet grâce à un forum, l'ayant entendu chanter par une vielle tante à ma grand-mère lorsque j'étais adolescent. Elle devait avoir dans les 95 ans! J'en avais réalisé un enregistrement sur bande magnétique (vers 1953). Grâce à cet enregistrement, j'ai pu en reconstituer la musique, certainement irrémédiablement perdue aujourd'hui.

Un grand merci pour votre attention et votre aide.

Cordialement

JCA

Q3. (29 juillet 2014)

Cher Monsieur,

Seriez vous intéressé par l'envoi d'une version enregistrée récemment de la chanson patriotique "Les sapins d'Alsace" ou "Vieux Thann" assez souvent mentionnée dans des forums.

J'ai remarqué que beaucoup de personnes connaissent les paroles (tout ou partie) mais il n'existe sans doute plus de partition musicale pour la mélodie. Je l'ai reconstituée grâce à un enregistrement que j'avais fait de mon arrière-grand-mère dans les années 60.

J'ai reconstitué la musique dans le cadre d'un concert que j'ai organisé à Belfort sur la chanson revancharde à l'occasion du 130ème anniversaire du célèbre Lion de Bartholdi.

Bien cordialement,

JCA

R3.

Cher Monsieur,

Merci pour votre message. C'est très aimable à vous de me proposer cette version enregistrée des "Sapins d'Alsace". Mais, j'ai dû malheureusement, vu mon âge et les trop nombreux sujets que j'ai essayé de poursuivre, faire des choix et limiter la dispersion de mes activités.

J'ai dû ainsi renoncer à poursuivre les échanges que j'avais eus jusqu'ici en matière de musique et chansons sur le "forum" de mon site. Et je n'aurai sans doute pas le temps de m'intéresser à votre enregistrement. J'en suis désolé et je vous remercie beaucoup d'avoir pensé à moi et vous félicite pour toutes les activités musicales que vous menez.

Bien cordialement.

Jean-Claude Autran

Q4.

Cher Monsieur,

Merci pour votre réponse.

je comprends tout à fait que vous soyez contraint à limiter vos activités.

Permettez moi tout de même de vous mettre cette jolie mélodie en pièce jointe [Les sapins d'Alsace.mp3], non pas pour en faire usage dans un forum ou pour des échanges, mais pour votre seul plaisir si vous avez une minute pour l'écouter.

La chanteuse s'appelle GK (une alsacienne!) et je l'accompagne au piano dans une version improvisée.

Bien cordialement

JCA

R4.

Cher Monsieur,

Merci beaucoup pour l’envoi de cette très jolie mélodie

Bien cordialement,

Jean-Claude Autran




 24 septembre 2009 - 15 janvier 2011 : Recherche de chanson Un peu plus loin c'est un homme en guenilles

Q1.

Bonjour... Je viens de "tomber" sur votre site, et d'y retrouver quelques chansons que j'ai entendues dans ma toute jeunesse. Maman faisait presque tous nos vêtements et chantait tout le temps en travaillant, des chansons du début du siècle et d'autres apprises, je pense, dans l'atelier de couture ou elle travaillait pendant la guerre de 14/18. Cela m'a fait un plaisir immense à l'aube de mes 77 automnes (pour ne pas dire Hivers). Merci.

Il y a un air qui m'est revenu hier et que je garde en tête depuis, c'était quelque chose comme :

Un peu plus loin c'est un homme en guenilles
Pour l'atelier on le trouve trop vieux
La bas c'est le Jean de misère
Faisant tout pour ne pas mourir de faim
D'un sapin il ouvre la portière
Courbe le front et puis tend la main
Allons cocotte allons crie le cocher
L'sapin s'en va l'pauv' vieux n'a rien touché
 
Tout autour des halles, lorsque descend la nuit
Les maraîchers déballent
Des légum' des fleurs des fruits...etc

Je n'ai pas réussi à le retrouver sur le web... Auriez vous ça??

Je ne peux pas vous renvoyer grand chose en échange, mais si vous avez des gens qui cherchent des partitions, je fais des CD d'apprentissage (sous Cubase) pour la chorale ou je chante et je dispose donc, en fichier MIDI, de quelques chansons, mais, bien sûr des chants plus récents. Si ça intéresse quelqu'un, je peux les mettre à disposition.

YPC

R1.

Bonjour,

Votre message m'est bien parvenu.

Malheureusement, je ne connais pas du tout cette chanson, et, apparemment, aucun site internet n'en donne actuellement le texte.

Comme je le fais habituellement, je vais mettre votre question sur le "forum" de mon site. Peut-être quelqu'un saura-t-il un jour nous y répondre ?

Cordialement,

Jean-Claude Autran

Q2.

Bonjour,
En farfouillant sur internet, je suis tombé sur le forum de votre site et j'ai vu que quelqu'un recherchait les paroles d'une chanson : 
cette personne connait le second couplet : Un peu plus loin c'est un homme en guenilles ...
La chanson s'appelle Aux Halles, musique de Vincent Scotto et paroles de Jean Rodor et date de 1916 :

Il est minuit et Paris en toilette
Sort des théatres, cinés ou casinons,
Les uns s'en vont souper, faire la fete,
Tandis que les autres regagnent leurs autos
Au milieu de cette cohue
S'melant aux taxis aux autos
Des chars plein de choux, d'carottes, d'laitues
Descendent le long du Sebasto.
Aie donc cocotte s'ecrie le maraicher
Faut arriver les premiers au marché.

R/ Tout autour des halles, lorsque descend la nuit
Le maraicher deballe des légumes des fleurs et des fruits
DAns le matin pale vrs le ciel monte un cri
C'est le réveil de notre Paris aux Halles

La dans un coin c'est une pauvre fille
Helas pour elle le destin fut odieux
Un peu plus loin c'est un homme en guenille
Pour l'atelier on le trouva trop vieux
Maintenant c'est un Jean Misere
F'sant tout pour pas mourir de faim
D'un sapin il ouvre la portiere
Courbe le front et puis tend la main
Aie donc cocotte aie donc crie le cocher
L'sapin s'en va le vieu n'a rien touché.

R/ Tout autour des halles lorsque descend la nuit
La sur la grande dalle le mendiant vient faire son nid
Et dans la nuit pale Quel est ce ramassis ?
C'est la misere du Grand Paris
Aux Halles...

Pour information, cette chanson figure dans le recueil de partitions Un siecle de chansons francaises vol1 : 1879-1919
On peut entendre une version de cette chanson sur un CD paru chez Frémeaux qui regroupe des chansons sur Paris : il s'appelle Paris.

Je vous remercie de bien vouloir transmettre ces informations a la personne qui recherchait la chanson.

Bien cordialement.

PN

R2. (à YPC)

Bonsoir,

Vous m'aviez contacté (septembre 2009), à propos d'une chanson dont vous ne connaissiez que quelques fragments (...)

La question, posée sur le forum de mon site, vient de recevoir une réponse de la part d’un internaute, M. PN. Voici ce qu'il me dit :

« Bonjour,
« en farfouillant sur internet, je suis tombé sur le forum de votre site et j'ai vu que quelqu'un recherchait les paroles d'une chanson : cette personne connait le second couplet : Un peu plus loin c'est un homme en guenilles ...
« La chanson s'appelle Aux Halles, musique de Vincent Scotto et paroles de Jean Rodor et date de 1916 :
Il est minuit et Paris en toilette
Sort des théâtres, cinés ou casinos,
Les uns s'en vont souper, faire la fête,
Tandis que les autres regagnent leurs autos
Au milieu de cette cohue
S'mêlant aux taxis aux autos
Des chars plein de choux, d'carottes, d'laitues
Descendent le long du Sebasto.
Aie donc cocotte s'écrie le maraicher
Faut arriver les premiers au marché.

R/ Tout autour des halles, lorsque descend la nuit
Le maraicher déballe des légumes des fleurs et des fruits
Dans le matin pâle vers le ciel monte un cri
C'est le réveil de notre Paris aux Halles

La dans un coin c'est une pauvre fille
Hélas pour elle le destin fut odieux
Un peu plus loin c'est un homme en guenilles
Pour l'atelier on le trouva trop vieux
Maintenant c'est un Jean Misère
F'sant tout pour pas mourir de faim
D'un sapin il ouvre la portière
Courbe le front et puis tend la main
Aie donc cocotte aie donc crie le cocher
L'sapin s'en va le vieux n'a rien touché.

R/ Tout autour des halles lorsque descend la nuit
Là sur la grande dalle le mendiant vient faire son nid
Et dans la nuit pâle, quel est ce ramassis ?
C'est la misère du Grand Paris
Aux Halles...
Pour information, cette chanson figure dans le recueil de partitions Un siècle de chansons françaises vol 1 : 1879-1919
On peut entendre une version de cette chanson sur un CD paru chez Frémeaux qui regroupe des chansons sur Paris : il s'appelle Paris.

Je vous remercie de bien vouloir transmettre ces informations a la personne qui recherchait la chanson.

Bien cordialement.

PN

Bien cordialement à vous,

Jean-Claude Autran

Q3.

Merci!!!

YPC

R3. (à PN)

Bonjour,

Merci beaucoup pour ces informations complètes à propos de la chanson Aux Halles que cherchait l’un de mes correspondants, M. YPC.

Je lui ai bien fait suivre votre message et il m’en a accusé réception en vous disant un grand merci.

Bien cordialement à vous,

Jean-Claude Autran


 
20 septembre - 1er octobre 2009 : Chanson La lune est jolie ce soir (1) et autres chansons d'autrefois

Q1.

Monsieur AUTRAN.

C'est avec plaisir que j'ai trouvé enfin une « piste » pour des paroles de chansons que je recherche à la demande de ma sur aînée et en mémoire de notre père, né en 1904 et chantant des chansons qu'il avait apprise dans les rues à Paris quand il était invité chez son frère. De retour dans sa Bourgogne profonde, il en faisait profiter tout le monde et surtout la famille, à chaque repas convivial.

Sur votre forum je lis au sujet de la chanson « la lune est jolie ce soir » quand je clique sur le titre dans la rubrique chansons retrouvée depuis janvier 2007 :

30 janvier - 12 février 2007 : La lune est jolie ce soir et chansons d'autrefois

Q1.

Bonjour,

Pourriez-vous transmettre ce message sur le forum de votre site, il concerne "Chansons dont l'auteur, les paroles, ou la partition, ont été retrouvés, 25 août 2005 - 12 juillet 2006 " et la chanson La lune est jolie ce soir (D'avance merci et toutes mes félicitations pour votre site):

Je suis très intéressé par cette chanson, ma mère la chantait aussi, mais les paroles diffèrent un peu :

La lune est jolie ce soir
Mon amie, mon amie, viens la voir
La rose vient de fleurir,
Mon amie allons la cueillir
Le rossignol va chanter
Mon amie, viens-donc l'écouter...

Mais je n'arrive pas à comprendre le message pour retrouver le texte en entier

Pour l'instant, je ne me rappelle que du refrain et de la fin (*) :

Refrain : La lune est jolie ce soir
Mademoiselle allons donc la voir
La rose vient de fleurir
Mademoiselle allons la cueillir
L'herbe grise de chaleur L'air me grise de chaleur
Il fera moins chaud
Tout à l'heure
Le rossignol va chanter,
Mademoiselle, allons l'écouter
 
Dernier couplet : Pour fêter dignement, la semaine dernière
Ce joyeux anniversaire
Ils allèrent au restaurant
Faire un dîner succulent
En rentrant Gaston, un bon gros type
Se mit à fumer sa pipe
Quand sa femme d'un p'tit air polisson
Lui dit vois donc mon mignon,
Dernier refrain : La lune est jolie ce soir
Moi je la trouve comme tous les soirs
La rose vient de fleurir
Pour une fois laisse la s'épanouir
L'herbe grise de chaleur L'air me grise de chaleur
Ouvr' la f'nêtre t'auras d'la fraîcheur
Le rossignol n'a pas chanté,
C'est sans doute qu'il est fatigué.

(*) Voir ci-dessus une version complète de la chanson La lune est jolie ce soir

Je recherche aussi d'autres textes et j'abuse de votre gentillesse pour vous soumettre mes échecs :

Une chanson qui parlait de lapin qu'une femme avait posé à un pauvre homme, je ne me rappelle que de :

Du lapin, du lapin
J'en ai mangé toute la semaine
Du lapin, du lapin
J'en mange soir et matin
 
Tandis que je chantais ça
Passe le Directeur de l'Opéra
Qui m'engage immédiatement
A cinq cent mille balles par an
 
Maintenant j'ai une auto,
J'ai de l'or, de l'or
Plein mes rouleaux

Et la chanson du parapluie (Fernandel ?)

Elle est partie pour toujours,
Oubliant son parapluie,
Mais emportant pour la vie
Mon cœur et mon amour
Jusqu'à la fin de mes jours
En pensant à la chérie,
Je garde et garderai toujours
Son parapluie

Merci d'avance et bien amicalement,

AF

R.

Bonjour,

Vous avez effectivement retrouvé un bref échange de messages concernant La lune est jolie ce soir dans le forum Chansons 2007-2009.

En fait, il y avait eu davantage de détails sur cette chanson, et une version plus complète, dans le forum 2005-2006, à l'adresse suivante :

http://jcautran.free.fr/forum/musique_chansons_2005_2006.html#33

Par contre, en ce qui concerne l'autre titre : Du lapin, du lapin, je n'ai malheureusement aucun élément pour vous aider à retrouver les paroles complètes. Je ne l'ai pas chez moi et il ne semble rien y avoir sur internet.

Quant à La chanson du parapluie de Fernandel, il semble que d'autres internautes la recherchent aussi. J'ai retrouvé sur un site (http://forum.muzika.fr/read.php?1,646355,page=2) les fragments suivants, un peu plus complets, mais rien d'autre pour l'instant :

Elle est partie pour toujours
Oubliant son parapluie
Mais emportant pour la vie
Mon cœur et mon amour
Jusqu'à la fin des jours
En pensant à la chérie
Je garde et garderai toujours
Son parapluie
 
C'est du bon coton il est bien solide
mais pas tant qu'l'amour que j'ai dans mon coeur
et ses baleines qui sont bien rigides
Ah sacré pépin lorsque j'y pense
lorsque je te tenais dans ma grosse main
Ah sacré pépin t'en a eu de la chance
 
Ou encore :
 
Dire qu'elle t'a tenu dans ses grosses(douces ?) mains...
Veinard d'ustensile, veinard de pépin !
..........................................................

Comme d'habitude, je vais rajouter ces titres aux chansons à rechercher de mon forum. Peut-être que quelqu'un pourra un jour nous aider.

Cordialement,

Jean-Claude Autran

Q2.

Merci de votre aimable réponse.

Grâce à vos indications, j'ai retrouvé "la lune est jolie ce soir"

Pour "son parapluie" j'avance un peu avec ma famille, j'en suis à la version en PJ.

Son parapluie

Mon père chantait aussi cette chanson (de Fernandel ?)

On s'est rencontré un dimanche matin
Elle gardait… Elle était charmante
Comment on s'est parlé ma fois j'en sais rien,
A partir d'ici, j'ai moins de doute :
Elle me dit comme ça : vous êtes militaire
C'est un beau costume, moi j'aime les soldats
J'lui ai répondu vous êtes cuisinière
Ça c'est un métier qui n'me déplait pas
 
Refrain
Elle est partie pour toujours
Oubliant son parapluie
Mais emportant pour la vie
Mon cœur et mon amour
Jusqu'à la fin de mes jours
En pensant à la chérie
Je garde et garderai toujours
Son parapluie
 
C'est du bon coton, il est bien solide
Mais bien moins qu'l'amour que j'ai dans mon cœur
Y'a des baleines qui sont bien rigides
Mais moins qu'ma passion avec son ardeur
Sacré parapluie lorsque j'y pense
Qu'elle ta tenu dans sa grosse main
Je deviens jaloux, t'en a eu d'la chance
Foutu d'ustensile, veinard de pépin !
 
Au refrain
 
Sur son manche en bois, y'a deux initiales
Deux E enlacés, un grand et un p'tit,
Ça c'est une façon bien originale
De dire que la belle s'appelle Eugénie
Oh ! Ces enlacements, c'est pourtant qu'des lettres
Mais rien qu'd'y penser ça me fait rêver
Dire que nous deux on aurait pu p't'être
Mais d'ses machins là, faut pas y penser
 
Elle est partie pour toujours
Oubliant son parapluie
Mais emportant pour la vie
Mon cœur et mon amour
Je n'aurai pas son amour
Mais pour embaumer ma vie
Je garde et garderai toujours
Son parapluie

(...) Merci pour tout, je prendrai le temps plus tard et en remerciement pour votre aide, je pourrai peut-être vous apporter des paroles de chansons recherchées.

Amitiés

AF


 

14-18 septembre 2009 : Chanson Ah quel plaisir nous gagne de voir le monde à genoux [suite à un échange du forum 2005-2006]

Q.

Bonjour,

Je ne sais depuis combien de temps vous le cherchez, (je suis internaute débutant !), mais "mieux vaut tard que jamais".

C'est dans le 3° couplet de "Sur la montagne", qu'on trouve dans "Les chansons du perce-neige", de Jean ROLLIN,dans le 1° recueil, page 2, aux Editions SALABERT

DK

Ra.

Bonjour,

Merci pour cette information.

La recherche date de fin 2006. Depuis, personne n'avait pu me renseigner.

Je vais copier votre réponse sur mon "forum", et faire suivre aussi l'information à l'internaute (GA) qui recherchait cette chanson.

Merci encore. Cordialement,

Jean-Claude Autran

Rb. (à GA)

Bonjour,

En décembre 2006, vous m'aviez dit rechercher la chanson : Ah quel plaisir nous gagne de voir le monde à genoux

La question ayant été mise sur le forum de mon site, un internaute (DK) vient de m'apporter la précision suivante :

« C'est dans le 3° couplet de "Sur la montagne", qu'on trouve dans "Les chansons du perce-neige", de Jean ROLLIN,dans le 1° recueil, page 2, aux Editions SALABERT ».

Je tenais à vous communiquer cette information.

Cordialement,

Jean-Claude Autran


 30 juillet 2009 - 5 août 2011 : Recherche de la chanson Pauvre marin breton

Q1.

Bonjour Monsieur,

J'essaie, en vain, de retrouver les paroles et la musique de la chanson "Pauvre marin breton". Je lis sur Internet que vous avez avez fourni ces informations à une dame mais je n'arrive pas à trouver le tout sur votre site. Pouvez-vous m'aider?

Merci très sincèrement à l'avance.

ST

R1.

Bonjour,

J'ai eu en effet plusieurs échanges de messages à propos de cette chanson "Pauvre marin breton". Cela se trouve dans le forum de mon site à l'adresse :

http://jcautran.free.fr/forum/musique_chansons_2007_2008.html#82

Vous y trouverez les paroles de la chanson, que je vous recopie aussi ci-dessous :

Titre : Pauvre marin Breton
- 1 -
A l'heure où l'océan
Gronde avec violence
Troublant le ciel breton
De ces rudes baisers
Où la mouette seule
Interrompt le silence
Et la barque déferle
Au pied d'un noir rocher
Un homme, un pauvre marin
Est debout sur la grève
Au bruit de la tempête
Il a fui sa maison
On le dirait plongé
Dans quelque étrange rêve
Et d'un regard farouche
Il sort de l'horizon
 
Refrain
Pauvre marin Breton
Il a perdu sa fille
L'espoir de ses vieux ans
Il a perdu l'amour
Il a trouvé là-bas
Là-bas où le ciel brille
Un éclair pour couronne
Et la mer pour tombeau
- 2 -
Avec le fiancé
Dont elle était éprise
A la barque fragile
Au sort capricieux
Ils sont partis un jour
Par une fraîche brise
De l'amour plein le cœur
Du soleil plein les yeux
Le ciel était d'azur
Et la mer était belle
Mais soudain vers le soir
A l'heure du retour
Le temps s'Est fait plus sombre
Et les flots plus rebelles
Une angoisse terrible
A remplacé l'amour
 
- 3 -
Enfin tout s'est calmé
La voix de la tempête
Les vagues en délire
Les échos confus
Les étoiles d'argent
Auraient pris l'air de fête
Mais les deux fiancés
Ne sont pas revenus
Et depuis ce jour
Quand la mer est mauvaise
Avec sa douleur pâle
Et ses cheveux au vent
Un vieillard, vrai fantôme
Accoure à la falaise
Et réclame aux flots bleus
Le corps de son enfant

Quant à la musique, je vous adresse ci-joint copie du fichier pauvre_marin_breton.mp3 qui est un enregistrement ancien adressé par une de mes correspondantes internet, il y a deux ans et demi environ. Je pense que vous devriez pouvoir l'écouter sans difficultés.

Cordialement,

Jean-Claude Autran

Q2.

Monsieur Autran,

Comme j'apprécie. Ceci fait suite à une demande d'une tante qui vient de célébrer son 90e anniversaire de naissance. J'avais trouvé les paroles, mais voilà que vous me donnez accès à la musique. C'est tout simplement magique ! Quel bonheur cela lui procurera.

Merci très sincèrement. Au fait, vous vivez à quel endroit sur cette merveilleuse planète M. Autran? Moi, je vis dans la ville de Québec, au Canada, en Amérique du Nord.

Salutations !

ST

R2.

Bonjour,

Je suis heureux d'avoir pu satisfaire votre demande et je souhaite que cela plaise aussi beaucoup à votre tante.

Personnellement, je vis dans le Sud-Est de la France, exactement à La Seyne-sur-Mer, une ville proche de Toulon, département du Var.

Il se trouve que j'ai passé 2 semaines au Canada avec ma famille, en juillet 2008. Nous avons naturellement visité une partie du Québec, Montréal (où j'ai une cousine), Tadoussac, Lac Saint Jean, etc. et aussi la ville de Québec, que nous avons beaucoup appréciée, bien que le temps ait été un peu pluvieux à cette époque, et qu'il y avait aussi beaucoup de touristes, puisque c'était le 400e anniversaire de la ville.

Très cordialement,

Jean-Claude Autran

Q3. (4 octobre 2010)

Bonjour Monsieur,

je viens de rencontrer votre site en recherchant les paroles de la chanson "pauvre marin breton".

Sans vouloir m'appuyer sur la version que je vous propose, voici le refrain tel que le chantaient mes parents vers les années 50 et en-dessous le refrain de votre site :

Pauvre marin Breton
Qui a perdu sa fille
L'espoir de ses vieux ans
Et la fleur du hameau
Et la fleur du hameau
Est là où le ciel brille
Une étoile pour couronne
Et la mer pour tombeau

Pauvre marin Breton
Il a perdu sa fille
L'espoir de ses vieux ans
Il a perdu l'amour
Il a trouvé là-bas
Là-bas où le ciel brille
Un éclair pour couronne
Et la mer pour tombeau

Je n'ai (pour le moment, car je n'ai pas dépouillé les archives laissées par mes parents, en particulier leurs cahiers de chant) aucun élément permettant
de "confronter" ces deux versions.

Je n'ai également retenu que le refrain.

Cordialement et tous mes encouragements pour assurer la pérennité de ce site
fort instructif.

JT

R3.

Bonjour,

Merci pour votre message.

Je prends note de votre version du couplet de cette chanson “Pauvre marin breton”, qui diffère sensiblement de celle qui m’avait été communiquée en juillet 2009.

Cela arrive assez fréquemment que plusieurs versions existent. Ces chansons ayant été à l’époque souvent apprises en les écoutant, puis transmises oralement à différentes personnes qui les ont un jour mises par écrit à leur manière, d’après ce qu’elles avaient retenu. D’où ces différentes versions, sans qu’on sache souvent qui détient la version originale. Le mieux est que je fasse figurer votre version à la suite de l'autre dans le "forum" de mon site.

Il y a très peu de références à cette chanson sur internet, mais j'ai cependant trouvé un site,ou un "blog" qui en donne le texte, intitulé "la fille du marin", et dont le couplet est très proche de votre version à vous.

Voyez à l'adresse : http://leshumeursdecari.wordpress.com/2010/04/02/la-fille-du-marin/

Cordialement,

Jean-Claude Autran

Q4.

Bonjour,

Le recueil de chansons de mon grand-oncle qu'il a transcrit en 1895 comporte la chanson "Pauvre marin breton" dont je vous joins le scan. Vous constatez que le bord droit est mutilé et cache la fin de phrases.

Avec grande satisfaction, j'ai trouvé les paroles de cette chanson sur le forum de votre site (30 juillet 2009 - 7 octobre 2010 : Recherche de la chanson Pauvre marin breton). Elles correspondent exactement à celles de mon grand-oncle, ce qui va me permettre de compléter le scan original.

De plus, vous ajoutez : "Quant à la musique, je vous adresse ci-joint copie du fichier pauvre_marin_breton.mp3 qui est un enregistrement ancien adressé par une de mes correspondantes internet, il y a deux ans et demi environ. Je pense que vous devriez pouvoir l'écouter sans difficultés."

Vous imaginez combien je serais très très très heureux que vous m'envoyiez ce fichier mp3. En effet et dans la mesure du possible j'essaye d'associer aux scans des chansons des témoignages sonores ...ce qui me rapproche un peu plus de ces ancêtres que je n'ai pas connus.
En ce qui concerne "Le domino rose", merci pour votre réponse. J'avais effectivement trouvé l'extrait chanté par Pierre Valray sur "udenap" dont les paroles en effet sont différentes de "mon domino rose".

Enfin et au risque d'abuser ce dont je vous prie de m'excuser, je vous joins une image du filigrane récemment découvert sur le papier du recueil de mon grand-oncle. 

J'essaye (en vain pour le moment) de trouver des informations sur la signification et l'origine de ce filigrane. j'ai un moment pensé qu'il s'agissait de la "francisque" mais il n'en est rien puisque la hache de la francisque est à 2 tranchants. Compte tenu de votre ouverture d'esprit et de votre érudition, je me permets de solliciter votre avis. Merci beaucoup par avance.

Enfin, un très grand bravo pour votre remarquable site.

Bien cordialement

RG

R4.

Bonjour,

Merci pour votre message et pour le scan du texte de la chanson de votre grand-oncle

J’ai pu retrouver le détail des échanges que j’avais eus en 2006-2007 à propos de cette chanson “Pauvre marin breton”. Effectivement, une correspondante m’avait envoyé à l’époque un fichier mp3, que j’ai également retrouvé. C’est avec plaisir que je vous l’adresse ci-joint. Les paroles semblent cependant présenter de légères différences par rapport au texte que nous avons de cette chanson.

Concernant le filigrane à la hache que vous m’avez joint également, je n’ai pas malheureusement pas trouvé de réponse pour l’instant. Mais je vais poursuivre les recherches. Si j’arrive à obtenir des informations sur ses origines et sa signification, je vous les communiquerai aussitôt.

Bien cordialement,

Jean-Claude Autran

Q5.

Bonsoir,
Un chaleureux merci pour votre envoi.
Au début de l'enregistrement, on cite "Adrien Poirier". Est-ce la personne qui a fait la collecte de cette chanson? Sa voix semble avoir l'accent québécois. Avez-vous des informations à ce sujet ? Savez-vous où a été faite la collecte, auprès de qui, etc...?
Bien cordialement
RG

R5.

Bonjour,

Non, malheureusement, je n'ai aucune détail sur l'enregistrement que je vous ai adressé. Il m'avait été communiqué, sans autre précision sur son origine, le 20 février 2007 par une internaute prénommée G. Si vous souhaitez la contacter pour essayer d'en savoir davantage sur cet enregistrement mp3, je vous donne l'adresse e-mail qu'elle avait à l'époque : (...), en espérant qu'elle n' en a pas changé entre temps.

Cordialement,

Jean-Claude Autran

Q6. (à G)

Bonjour Madame,

J'ai obtenu votre adresse mail par M. Jean-Claude Autran avec lequel vous avez eu des contacts en février 2007 relativemenr à une chanson ancienne "pauvre marin breton". Je vous joins ci-dessous les divers mails que nous avons échangés dernièrement avec M.Autran. Ils vous montrerons mes motivations à retrouver des informations sur ce chant.

Je vous remercie par avance de bien vouloir me communiquer ces informations dans la mesure où vous l'acceptez et bien sûr si vous en possédez.

Bien cordialement

RG (retraité de 68 ans qui fait un travail de "devoir de mémoire" sur les recueils de chansons de mon père (1929), mon grand-père (1914) et mon grand-oncle (1895)

Q7. (27 juillet 2011)

Bonjour Monsieur,

J'ai vu sur votre site une correspondance au sujet de la chanson PAUVRE MARIN BRETON, mon grand père chantait toujours cette chanson pour nos différentes fêtes de famille, après que pour la forme nous l'ayons bien prié.

Je suis moi même marin, j'ai 63 ans et j'amerais beaucoup trouver cette chanson, donc si vous pouviez m'aider, je vous en remercie d'avance

Cordialement

MLD

R7.

Bonsoir Monsieur,

En réponde à votre message du 27 juillet, je suis heureux de vous communiquer ci-dessous les paroles de la chanson PAUVRE MARIN BRETON, qui m’ont été envoyées par une internaute il y a plusieurs années déjà [voir ci-dessus], ainsi que, en pièce jointe, un enregistrement au format mp3, que vous devriez pouvoir écouter facilement.

Espérant avoir répondu à votre demande.

Bien cordialement à vous,

Jean-Claude Autran

Q8.

Bonsoir Monsieur,

Je vous remercie beaucoup, grand père LAURENT par votre entremise va revivre, c'était sa chanson, seulement après qu'on l'eut prié et dans les grands moments, mariage communion, bapthème, il enlevait son béret et chantait cette chanson.

J'ai essayé de lui être fidèle en épousant moi même une carrière maritime, puis maintenant presque en retraite, je fais partie de la SNSM et je vais sur le banc derrière la maison et je regarde la mer.

Encore mille merci

MLD


7-21 juillet 2009 : Chanson Le soleil nous appelle les amis

Q1.

Bonsoir,

je n'arrive pas à me connecter sur le forum (musique et chansons)

Je recherche les paroles complètes du chant ci-dessous,

Je ne sais pas si le titre est bon, et les paoles complètes ou exactes.

J'étais au Maroc, et lors de sorties dominicales, nous chantions ce chant.

Quelle est son origine ?

Je ne le trouve nulle part.

Je me souviens de l'air, mais je ne saurais l'écrire.

Merci de votre aide.

Et MERCI pour votre énorme travail sur le site Marius AUTRAN.

FELICITATIONS

Cordialement

JCDR

Le soleil nous appelle les amis
Le soleil nous appelle les amis
Il nous faut nous réunir aujourd'hui
Car c'est notre journée de sortie
Vive la joie
Vive la vie
Tout d'abord un peu de mouvement
Un…deux…..
Et nous partirons en chantant
un air joyeux
 
Dans notre rue il y a des copains
Qui nous attendront pour jouer
A quoi bon  rester dans un coin
Aller venez vous amusez
Pour crier
Notre joie de vivre
Soyons tous unis les amis
Dans nos yeux chantent nos rires
Que la vie épargne aujourd'hui
 
Mais la journée sera bientôt finie
Tandis que nous allons nous quitter
En avant il nous faut partir
Remplis de force et de gaieté
Et pour demain nous raconterons
A nos copains ceux qui sont restés
Et follement, nous nous amuserons 

R1.

Bonsoir,

Je ne connaissais pas le chant que vous recherchez mais une rapide recherche sur google en tapant "le soleil nous appelle les amis" m'a conduit à un site où ces paroles sont données (avec quelques fautes d'orthographe) sous le titre "Pink Sunshine" :

http://hadami.oldiblog.com/?page=lastarticle&id=1091010

Après correction, voici ce que cela donne :

Le soleil nous appelle les amis
Le soleil nous appelle les amis
Il nous faut nous réunir aujourd'hui
Car c'est notre journée de sortie
Vive la joie
Vive la vie
Tout d'abord un peu de mouvement
Un… deux…..
Et nous partirons en chantant un air joyeux
 
Dans notre rue il y a des copains
Qui nous attendront pour jouer
A quoi bon rester dans un coin
Allez, venez vous amusez
Pour crier
Notre joie de vivre
Soyons tous unis les amis
Dans nos yeux chantent nos rires
Que la vie épargne aujourd'hui
 
Mais la journée sera bientôt finie
Tandis que nous allons nous quitter
En avant il nous faut partir
Remplis de force et de gaieté
Et pour demain nous raconterons
A nos copains ceux qui sont restés
Et follement, nous nous amuserons 

Mais je n'ai pas trouvé l'origine de ce chant et je ne sais pas si les paroles ci-dessus sont vraiment complètes.

Je crains que vous ne soyez guère avancé, mais c'est tout ce que j'ai pu trouver.

Quant à mon "forum", ce n'est pas un "blog" où l'on peut se connecter. Ce n'est qu'un recueil des échanges de messages que j'ai eus sur différents thèmes, et que je recopie ensuite (avec 2-3 mises à jour par mois) :

http://jcautran.free.fr/forum/musique_chansons_2007_2008.html

Cordialement,

Jean-Claude Autran

Q2.

Merci pour votre réponse,

En fait je ne connaissais que le 1er paragraphe, et en le tapant entièrement (la première, puis la deuxième ligne ne suffisaient pas) sur le moteur de recherche Google, j'ai obtenu le même lien.

Merci quand même,

Et bravo pour ce que vous faites

Amicalement

JCDR


22-29 mai 2009 : CD de chansons patriotiques

Q.

Monsieur,

Je viens de consulter votre site et vous adresse toutes mes félicitations; M. AUTRAN, qui je crois, était votre père vous a laissé un véritable héritage culturel.

J'ai consulté les textes des "Chants Patriotiques" et voudrais vous demander où trouver pour acheter un CD ou DVD qui rassemblerait ces chants et surtout celui qui concerne la Lorraine où je suis né ainsi que tous mes ancêtres paternels depuis 1638 dans le même village.

Merci d'avance

GL

R.

Bonjour,

Merci pour votre message et vos félicitations sur mon site internet.

Il existe quelques CD ou DVD de chants patriotiques qui sont des rééditions ou des compilations à partir d'anciens disques vinyl.

Vous pourrez en trouver en vente sur internet chez chapitre.com ou amazon.fr. Il vous suffit de taper sur google : "chants patriotiques" CD.

Vous trouverez une liste des sites qui vous les proposent, tels que :

http://www.chapitre.com/CHAPITRE/fr/MUSIC/choeur-de-l-armee-francaise/chants-patriotiques-et-militaires,464917.aspx
http://www.wikio.fr/cd/chants-patriotiques-et-militaires-26874,c.html
http://www.marianne-melodie.fr/product_info.php?products_id=8394&language=de
http://www.amazon.fr/Chants-Patriotiques-Militaires-Choeur-Française/dp/B000027NRM/ref=pd_sim_m_4
http://www.amazon.fr/Chansons-Populaires-France-Yves-Montand/dp/B00004S79L/ref=pd_sim_dbs_m_3
http://pages14-18.mesdiscussions.net/pages1418/forum-pages-histoire/musique-miltaire-sujet_6974_1.htm
etc.

Je pense que vous y trouverez quelques chants qui concernent la Lorraine

Cordialement,

Jean-Claude Autran


 

18-29 mai 2009 : Carnaval de Venise

Q1.

Bonjour M. Autran,

Cette version de la chanson : Le Carnaval de Venise (déjà sur mon site) serait-elle celle qui est demandée dans votre avis de recherche ? [Voir ci-dessous].

Note: - La trame sonore est en fichier joint

Le Carnaval de Venise
 
Refrain
 
Réveille-toi Venise la jolie
Voici venir ton carnaval joyeux
Laisse en tes murs accourir l'Italie
De ta splendeur éblouis tous les yeux
Comme une reine au bord des eaux
Des eaux assise
Un peuple entier, un peuple entier
Vient te faire sa cour
Réveille-toi, réveille-toi Venise
Jamais pour toi n'a lui de plus beau jour
Jamais, jamais pour toi n'a lui de plus beau jour.
La la La la La la La la ...
 
- 1 -
Sur le Lido dans les gondoles
Et sur les chars dans la cité
Voyez passer ces troupes folles
Ivres de joie et de gaieté
Les fleurs, les chants, les cris, les rires
Les coups d'oeil vifs comme l'éclair
Tout ce que Dieu de joie inspire
Se mêle et se croise dans l'air. (ter)
 
- 2 - (Non chanté ici)
Là tout est bal, musique et fête
De l'étiquette adieu les lois
On dirait que le ville jette
Son bonnet par dessus les toits
Et sur les têtes mélangées
Comme la neige aux blancs flocons
Il pleut des fleurs et des dragées
Qu'on lance par tous les balcons. (ter)

Musique: Luigi Bordèse

Interprètes: Les Chanteurs Montagnards de Lourdes

___________________________________________

Cette chanson sur mon site...

http://gauterdo.com/ref/cc/carnaval.de.venise.html

Au plaisir de chanter... dans le cyberespace!

JG (M)

R1a.

Bonjour,

Merci beaucoup pour ces paroles de la chanson Le carnaval de Venise et le fichier .mp3 correspondant.

A vrai dire, je ne sais pas si c'est bien celle qui était recherchée car il était dit : Carnaval de Venise (J'ai un chapeau à plume(s) ??

Je vais néanmoins faire suivre le tout à mon correspondant pour voir ce qu'il en pense - et faire aussi figurer les paroles sur le forum de mon site.

Cordialement,

Jean-Claude Autran

R1b. (à JC)

Bonjour,

Fin 2007, nous avions eu un certain nombre d'échanges à propos de recherche de chansons anciennes.

Je viens d'avoir une réponse d'une internaute à propos d'un titre qui figurait dans le forum de mon site (mais je ne sais pas si cela correspond bien à ce que vous recherchiez)

A tout hasard, je vous envoie ce texte, avec en pièce jointe le fichier musical.

Cette version de la chanson:

Le Carnaval de Venise serait-elle celle qui est demandée dans votre avis de recherche ?

Note: - La trame sonore est en fichier joint

Cordialement,

Jean-Claude Autran

R2.

Bonjour Monsieur Autran,

Je suis très heureux que vous me "relanciez" après autant de temps. J'ai apprécié votre geste sympa ainsi que l'air que vous m'avez gentiment transmis. Ce n'est malheureusement pas celui que je cherche qui est en fait l'air original, joué à la trompette par Harry James, je crois, et dont les premières paroles (fantaisistes ?) sont : "J'ai un chapeau à plume. Y'a un' plume à mon chapeau".

Ayant un peu abandonné mes recherches de paroles, je me suis mis à compléter mon dico de définitions amusantes (et parfois salées) dont vous trouverez le texte jusqu'à la lettre P en cliquant sur http://www.europanto.be/jacquesadit/, définitions qui vont vous amuser, je pense, connaissant vos goûts pour les jeux de mots.

Dès que j'aurai terminé d'héberger ce texte, je reviendrai aux paroles des chansons anciennes, car vous m'avez beaucoup aidé, ce dont je vous remercie très sincèrement.

Bien amicalement en espérant que vous allez bien.

JC

PS : Mon adresse a changé : (...)


 

26 mars - 8 avril 2009 : Recherche du lied de Schubert Adieu, rayons et roses

Q.

Bonsoir je voudrais connaitre le lied à l'origine de cette chanson car je voudrais en trouver la partition

Bien cordialement

LH

Adieu
Musique de Frantz SCHUBERT
I
Adieu, rayons et roses.
Adieu, bonheur trop court.
Voici, voici les mois moroses ;
Le froid rend à la terre, rend à la terre
Les fleurs et la beauté,
Chansons, il faut vous taire, il faut vous taire
Adieu, Printemps, Gaîté !
 
Le froid, le froid rend à la terre
Les fleurs et la beauté,
Chansons, il faut vous taire, il faut vous taire
Adieu, Printemps, Gaîté !
II
Veux-tu, printemps, attendre
Au moins jusqu'à ce soir ?
Mon coeur voudrait entendre
Des mots parlant d'espoir
Pour que notre jeunesse, notre jeunesse
Soit l'aube d'un beau temps
Et garde la richesse, la richesse
Des rêves de printemps.
 
Pour que notre jeunesse, notre jeunesse
Soit l'aube d'un beau temps
Et garde la richesse, la richesse
Des rêves de printemps

R. (8 avril)

Bonjour,

Je suis vraiment désolé, mais, malgré mes recherches, je n'ai pas retrouvé avec certitude de lied correspondant à la version française de la chanson qui vous intéresse (Adieu, rayons et roses. Adieu, bonheur trop court).

La seule piste qui reste, mais je n'ai pas pu vérifier si c'est la bonne, est l'existence d'un air de Schubert, intitulé aussi Adieu, qui est mentionné sur de nombreux sites internet (rechercher par exemple sur google : adieu "frantz schubert" lied), et que vous pouvez écouter notamment sur le site : http://www.youtube.com/watch?gl=FR&v=cCzSMa5RZ6c

Je ne comprends pas suffisamment d'allemand pour savoir si cela correspondrait ou non à une version allemande de mon texte français. Je n'en ai pas trouvé le texte allemand, mais si vous comprenez l'allemand ou si vous connaissez quelqu'un qui pourrait le déchiffrer, peut-être sera-t-il possible d'en retrouver une partition.

C'est malheureusement tout ce que j'ai pu trouver pour essayer de répondre à votre question.

Cordialement,

Jean-Claude Autran


 

7 avril 2009 : Recherche de Dors bel ange d'amour

Q.

Bonjour,

Je suis à la recherche de : dors bel ange d'amour.

Je ne connais que le refrain, les couplets commencent par :

bel ange aux yeux vert ....
Bel ange aux yeux noir....
Bel ange aux yex gris.
bel ange aux yeux bleus

Merci

EA

R.

Bonjour,

Non, désolé, je ne vois pas.

Je ne connais qu'un fragment d'une berceuse qui contient les mots : "Dors, dors, bel ange d'amour"

Dors, dors, bel ange d'amour
Jusqu'au tombeau je te serai fidèle
Dors, dors, bel ange d'amour
Jusqu'au tombeau je t'aimerai toujours

Mais je n'en connais pas de refrain et ne sais pas s'il y a un rapport avec ce dont vous vous souvenez : "bel ange aux yeux verts" ?

Je vais relayer votre question sur le forum chansons de mon site internet. Peut-être quelqu'un saura-t-il un jour nous donner la réponse ?

Cordialement,

Jean-Claude Autran


 

2 avril 2009 : Recherche de l'auteur de la chanson Les enfants de l'été

Q.

Bonjour,

J'ai été ravi de faire connaissance avec votre site.

J'ai aussi été ravi de retrouver cette magnifique chanson des colos "Les enfants de l'été" dont je cherchais depuis longtemps les paroles oubliées.

Même maintenant que je suis à la retraite, un demi siècle après, je ne peu en lire le texte sans que des sons, des odeurs, des images émouvantes me revienne et me font rêver ! La madeleine de Proust quoi ...

Donc en connaissez-vous l'auteur ? Un vrai poète.

Meilleur salutations,

CR

R.

Bonjour,

Non, malheureusement, je n'en connais pas l'auteur. Ce ne sont que des paroles recopiées sur un carnet de chants quand j'étais adolescent. Et le nom de l'auteur ne nous avait pas été donné.

Quelques autres rares personnes mentionnent aussi cette chanson sur leur site internet :

http://www.clapmp.com/publications/telecharger/pied-encrier-2006.pdf [voir à la page 30]

http://alas.blog.mongenie.com/index/tag/Les+taxieurs

Mais aucun n'en fournit le nom de l'auteur.

Je vais relayer cette question sur le forum de mon site. Qui sait ? Peut-être quelqu'un pourra un jour y répondre ?

Cordialement,

Jean-Claude Autran


 

26 mars - 11 mai 2009 : Chanson En cueillant du lilas blanc

Q1.

Bonjour ! Je suis tombé sur le site de recherche en voulant m'économiser de ré écrire ces chansons récupérées sur le cahier de chant de mon Père.
29. Ce que c'est qu'un drapeau.doc
42. Idylle fleurie.doc (*)

Espérant vous avoir fait plaisir ...

Cordiales salutations

YP

(*) Idylle fleurie

1 : Depuis longtemps ils s'aimaient en cachette,
Lorsqu'à 20 ans s'épanouit leur amour
Un beau printemps à "Marne la coquette",
Chez ses parents il vint faire sa cour.
"Si tu le veux, dit-il, devient ma femme
Ne dit pas non, et fixe mon destin".
Elle murmura : "A toi, mon cœur, mon âme"
Puis enlacés dans le jardin
 
Refrain :
En cueillant du lilas blanc et du jasmin
Il prit sa main.
En cueillant la marguerite pour l'effeuiller
Un doux baiser.
En cueillant la rose au parfum enchanteur
Il prit son cœur.
Puis dans un petit coin caché,
Il cueillit sans la froisser
La fleur du pécher.
 
2 : Mais quelques mois après cette aventure
En rougissant, la belle s'en fut avouer
A ses parents qui firent tristes figures
Que le mariage devait être avancé.
Comme la maman cherchait, perdant la tête,
L'instant précis où tout fut consommé,
L'ayant entendu, le papa moins bête,
Lui dit : "Je vais t'expliquer :
 
3 : Brunes et blondes que Cupidon guette,
Retenez bien la fin de ma chanson.
Quand vous irez chercher quelques fleurettes
Près d'un galant, faites attention.
Au paradis, Ève fut resté sage
Sans un serpent caché dans un buisson,
Qui fit le geste consacré par l'usage
Et que refont tous les malins.

R1.

Bonsoir,

Merci beaucoup. Cela m'est très utile :

- un couplet supplémentaire pour "Flotte petit drapeau !"
- le texte complet de "En cueillant le lilas blanc", qu'un de mes correspondait recherchait depuis octobre 2006. Je le lui ai envoyé. Je suis certain que ça lui fera grand plaisir.

Très cordialement,

Jean-Claude Autran

Q2. (11 mai 2009)

Bonjour

Je viens de m' apercevoir sur votre site que ma chanson "en cueillant le lilas blanc et le jasmin" a été retrouvée

Il s' agissait de idylle fleurie !

Un grand merci à vous et à celui qui l'a postée. Ce fut pour moi un grand plaisir de la retrouver.

Cordialement

CC


 

19-26 mars 2009 : Recherche de l'interprète de la chanson Lettre de Pierrot à Colombine

Q1.

Bonjour Monsieur.

Enfant, ma marraine me chantait une des chansons des "chants de marin" : "lettre de Pierrot à Colombine".

http://jcautran.free.fr/archives_familiales/chansons/chansons_kerherve.html#61

J'ai été très heureuse de retrouver les paroles (je me souviens de l'air mais je chante très faux...), mais je pense que cette chanson a été interprétée à l'époque par quelqu'un et j'aimerais savoir qui. Pourriez-vous m'aider, peut-être grâce à votre forum ?

Je vous remercie beaucoup par avance.

PL

R1.

Bonjour,

Non, je suis vraiment désolé, je ne sais vraiment pas qui a pu être l'interprète de cette chanson. Je n'en possède que le texte, recopié vers 1905-1907.

Je vais naturellement mettre votre question sur le "forum" de mon site. Peut-être quelqu'un saura un jour nous y répondre ?

Cordialement,

Jean-Claude Autran

Q2.

Bonjour Monsieur,

Merci beaucoup de votre réponse, et de bien vouloir transmettre ma question sur le forum. J'espère aussi que quelqu'un en saura plus.

Bravo pour votre site passionnant sur lequel je passe beaucoup de temps.

Cordialement.

PL


 

15 mars 2009 - 13 mars 2010 : Recherche des paroles de la chanson : Amante Chère, prie et espère..., En 93 à Paris...

Q1.

Cher Monsieur,

Bravo pour votre site !

1) Auriez-vous les paroles d'une chanson dont je ne me rappelle plus que :

"Amante Chère, prie et espère ; puisqu'un destin ingrat m'arrache à tes bras,... Fille de France et fais confiance, en la grâce de Dieu, adieu Bertha, adieu ..."?

2) "En 93 à Paris" Voici des paroles que me chantait ma grand-mère...

En quatre-vingt-treize, by Henriette Leblond <http://fr.lyrics-copy.com/henriette-leblond.htm>
C'est quatre-vingt-treize !
A Paris, on tire le canon d'alarme
Et pour délivrer le pays
Le peuple entier se rue aux armes
(La marseillaise...)
Mais Lison s'en moque vraiment
Elle est toute à sa jalousie
Car le chevalier, son amant,
Avec une autre se marie
Pourtant bravant la mort, le chevalier proscrit
Pour lui dire au revoir, est venu cette nuit
Et dans un baiser il lui dit
"Je t'aimerai toujours Lison,
Tu vois, je suis venu quand même
Mon cœur demeure en ta maison
Puisque c'est toi seule que j'aime
Pourquoi me tourmenter, Lison ?
Embrassons-nous, ma blondinette
Un mariage de raison
Ne peut faire perdre la tête !"
 
Mais on frappe à la porte "Ouvrez !"
(bas) "La police ! Cache-toi vite !"
(haut) "C'est minuit ! j'allais me coucher !
Je m'habille et j'ouvre de suite !"
(Clochettes...)
C'est en vain qu'ils ont tout fouillé
"Excusez-nous donc, ma charmante,
Le bel oiseau s'est envolé
Sa promise sera contente !"
Folle de jalousie, Lison a répondu
"Le voici ! Prenez-le, car, perdu pour perdu,
Elle ne l'aura pas non plus !"
"Pourquoi m'as-tu livré, Lison ?
Je ne puis te haïr quand même
Tu vois, malgré ta trahison
C'est toujours toi seule que j'aime !
Je nargue le bourreau Samson
Sa besogne est moitié faite
Car mon amour pour toi Lison
M'a déjà fait perdre la tête !"
 
Lison depuis trois nuits
N'a pas quitté la guillotine
En attendant, on chante, on rit
On danse autour de la machine !
(La Carmagnole)
On amène le chevalier
Lison supplie la populace
"Grâce pour lui, mon bien aimé !
Qu'on me guillotine à sa place !"
Il monte à l'échafaud d'un pas majestueux
Et son regard s'en va comme un baiser d'adieu
Vers Lison, qui le suit des yeux
 
Il monte lentement
Plus un cri dans la foule
Seul le tambour qui roule
Ah ! Et Lison chante maintenant
Il va revenir... Elle le guette...
Car Lison, comme son amant,
Pour toujours a perdu la tête !

MERCI D' AVANCE ET BON DIMANCHE

FROM BELGIUM, WITH LOVE

YDB

R1.

Bonjour,

Merci pour votre message et pour les paroles de Quatre vingt treize. Elles sont très proches de celles de la version qui avait été retrouvée en novembre 2008 :

http://jcautran.free.fr/forum/musique_chansons_2007_2008.html#118

Mais, concernant la chanson, "Amante Chère, prie et espère...", je suis vraiment désolé, je n'en possède pas les paroles complètes. Et une recherche par Google ne m'a conduit à aucun résultat. Il ne semble donc pas que quelqu'un ait mis jusqu'ici le texte de cette chanson sur internet.

Tout ce que je peux faire est donc de rajouter votre question au forum de mon site dans la rubrique "musique et chansons". Peut-être y aura-t-il un jour quelqu'un qui saura nous en donner le texte complet ?

Peut-être à bientôt, si j'obtiens une réponse.

Cordialement,

Jean-Claude Autran

Q2.

Merci pour votre réponse. Je tiens en effet très fort à retrouver cette chanson, qui devait sans doute dater de la... Guerre des Boers... elle aurait en effet été sensée être le récit d'un engagé français en cette guerre, aux côtés des... Boers...!

A bientôt, j'espère, pour une réponse et à tout de suite sur votre site !

Bonne journée

Cordialement

YDB

Q3. (9 mars 2010)

Rebonjour, Cher Monsieur,

N'avez-vous toujours pas ces paroles ?

Merci pour votre recherche et votre réponse .

Bonne journée.

YDB

R3.

Bonjour Monsieur,

Hélas non, je n'ai rien de nouveau sur ces paroles de chansons depuis notre denier échange (mars 2009).

Désolé.

Cordialement,

Jean-Claude Autran

Q4.

Bonsoir, Cher Monsieur,

Merci pour vos réponse et recherches.....;et encore Bravo et merci pour votre si agréable site !

Bon Dimanche

YDB


 

15 février 2009 : Y a qu'un homme dans Paris

Q.

Cher Monsieur,

Je poursuis une recherche sur Pierre Herbart et aussi le cinéma de Marc Allégret,

Dans l'un de ses films, Zouzou, Joséphine Baker interprète une chanson de Georges VanParys :

C'est lui (Y a qu'un homme dans Paris).

Pourriez-vous me dire si vous disposez du texte de cette chanson et le cas échéant

Accepteriez-vous de me l'envoyer en pièces jointes.

Avec tous mes remerciements.

AM

R.

Cher Monsieur,

Je ne disposais pas de ce texte dans mes archives. Toutefois, une petite recherche sur internet m'a conduit à 2 ou 3 sites qui en donnent un fichier audio qu'il semble possible de déchiffrer. Voyez par exemple à l'adresse : http://www.redhotjazz.com/bakerpp.html

Je vous joins le fichier RealPlayer (CestLuii2.ram) en pièce attachée, mais je ne sais pas si vous allez pouvoir l'ouvrir.

D'autre part, un fragment (je ne sais pas s'il est complet) du texte, en français et en anglais semble se trouver sur un site Google "Recherche de livres". Essayer d'utiliser le lien ci-après http://books.google.com/books?id. Le texte est à la page 46-47 du document :

Vingt fois par jour, par douzaines
Des Messieurs très amoureux
Me props'nt un' vie de reine
Pour que je m'donne à eux.
Y'en a qu'un qu'a su m'plaire
Il est moche et n'a pas l'sou
Ses histoir's ne sont pas claires,
Je l'sais bien mais j'm'en fous
 
Pour moi y a qu'un homm' dans Paris, c'est lui !
J'peux rien y fair', mon cœur est pris par lui !
Je crois qu'j'en perds la tête,
Il est si bête
Qu'il ne l'a pas compris
 
Pour moi y a qu'un homm' dans Paris, c'est lui !
Je pass'rais par un trou d'souris, pour lui !
Chaque jour, je l'adore
Bien plus encore.
Pour moi y a qu'un homm' dans Paris
Et c'est lui !

Cordialement,

Jean-Claude Autran


 

3 février 2009 : Auteur de La chanson de l'été

Q1.

Bonjour mr

J'ai en ma possession la partition de la chanson de l'été répertoriée dans votre liste de chansons dans "chansons de colonies de vacances" sous le titre "le vent dit a la feuille".

Je recherche l'auteur de cette chanson; le connaitriez-vous par hasard? je souhaite présenter cette chanson au concours de professeur des ecoles mais je n'arrive pas à trouver qui l'a écrite.

Merci d'avance

SB

R.

Bonsoir,

Je ne connaissais pas l'auteur de cette chanson, mais une rapide recherche de "le vent dit à la feuille" sur google m'a amené au site : http://fr.scoutwiki.org/

qui en donne le texte sous le titre "La Chanson de l'été", écrite par William Lemit. Voyez à : http://fr.scoutwiki.org/La_Chanson_de_l'été

Cordialement,

Jean-Claude Autran

Q2.

Je vous remercie beaucoup pour l'information!

Cordialement

SB


 

21 janvier - 3 février 2009 : Chanson Séduction (Ton doux regard lentement m'a séduit)

Q1.

Bonjour Monsieur,

Je suis à la recherche d'une chanson, je ne connais qu'une petite partie de celle-ci, je suis allée sur Google, j'ai été dirigé sur votre site.

Pouvez-vous me dire le nom de la chanson, le parolier et le compositeur.

Voici les paroles :

"Ton doux regard lentement m'a séduit
Comme l'aurore succéde à la nuit
Et j'ai compris tout le mensonge et l'ironie
De mon serment fait dans un instant de folie".

Je vous remercie à l'avance, car je cherche sur tous les sites de chansons sans aucun résultat.

FML

R.

Bonsoir,

Je n'avais aussi qu'un fragment de cette chanson, mais en cherchant avec google, je pense avoir trouvé un site qui en donne le texte complet, ainsi qu'un extrait musical.

Vous le trouverez sur : http://bmarcore.club.fr/class-O/BO675.html

En attendant, voici le titre et le texte :

Séduction
Philippe Goudard - Mario Cazes - 1929
De l'opérette "Mariska"
 
Les chagrins d'amour ayant meurtri mon coeur toujours
Je fis un serment, réel blasphème
Un soir j'ai juré
De ne jamais plus adorer
Celles qui nous font pleurer quand même (H)
Ceux qui brisent notre âme quand même (F)
Depuis ce moment
Dans un farouche isolement
Je narguais tous les amants
Traînant ma rancoeur
Tel un paria, loin du bonheur
Lorsqu'un beau matin, rêve enchanteur...
 
Ton doux regard lentement m'a séduit (H)
Par ton regard tout mon cœur est séduit (F)
Comme l'aurore succède à la nuit
Et 'ai compris tout le mensonge et l'ironie
De mon serment fait dans un instant de folie
Ne plus aimer ? Quand sur moi si câlins
Tes grands yeux bleus se sont posés soudain  !
Je t'appartiens et pour toujours soyons unis
 
Ton doux regard lentement m'a séduit (H)
Par ton regard tout mon cœur est séduit (F)
Tout mon noir passé
Vient de sombrer sous tes baisers
Vois tu la tendresse est plus forte
Tant pis si demain
Un(e) autre barre mon chemin
Aujourd'hui dans mes bras je t'emporte
Dis moi cependant
Que ton, cœur n'est guère inconstant
J'ai souffert longtemps, longtemps
Il me faut avoir
Pour être heureux(se) encore de l'espoir
Que ce n'es pas un rêve d'un soir
 
Ton doux regard lentement m'a séduit (H)
Par ton regard tout mon cœur est séduit (F)
Comme l'aurore succède à la nuit
Et 'ai compris tout le mensonge et l'ironie
De mon serment fait dans un instant de folie
Ah ! Ne dis rien, laisse moi l'illusions
D'une éternelle et vibrante passion
Je t'appartiens et pour toujours soyons unis
Ton doux regard lentement m'a séduit (H)
Par ton regard tout mon cœur est séduit (F)

Cordialement,

Jean-Claude Autran

Q2.

Monsieur,

Je vous remercie beaucoup d'avoir fait ces recherches. Les choristes qui chantent avec moi vont être stupéfaits et ceci grâce à vous.

Merci encore.

Cordialement

FML


 

12-13 janvier 2009 : Paroles et musique de la chanson Nazi prends garde à toi

Q1. [Réponse à une question posée le 23 juin 2004 : voir à http://jcautran.free.fr/forum/musique_chansons_2001_2004.html#20]

Je ne connais que des fragments de la chanson sus-dite. Par contre, j'ai retenu la mélodie de cette chanson apprise entre 1953 et 1958.

Le compositeur en est Jean Lullien.

Amicalement

SB

R1.

Bonjour,

Merci pour cette information sur le nom du compositeur.

Mais même si vous n'avez que des fragments du texte, c'est déjà un grand pas. Pourriez-vous m'écrire ce dont vous vous souvenez ? Cela pourrait réveiller la mémoire de certains et permettre de retrouver un jour le reste complet.

Merci par avance.

Cordialement,

Jean-Claude Autran

Q2.

J'ai vu la partition en vente sur Ebay il y a une dizaine de mois. C'était quelques jours après la concrétisation de sa vente. Aussi a-t-elle disparu rapidement des pages affichables sur internet. Jean Lullien était seul cité, ce qui en fait donc l'auteur-compositeur, à mon sens. Pour ce qui est du texte, voici ce dont je me rappelle:
Refrain
Nazi prends garde à toi
Nous te mettrons aux abois
Tra la la la la la
Tra la la la la la
Faisant la guerre
Nous ferons la loi
Armés de pierres
Et de notre foi
 
1.
Les fermiers et les fermières
Dans les prés et dans les bois
Abritaient les réfractaires
Ceux qui n'abandonnent pas.
 
2.
Les fossés et les clairières
Sont nos postes de combat
Nous sommes les réfractaires
Ceux qui n'abandonnent pas.
Etc.

Amicalement.

SB

PJ. Fichier : NaziPrendsGardeàToi.wav

R2.

Bonsoir,

Un grand merci ! C'est déjà très bien de vous souvenir de tout cela. Et en plus avec un fichier .wav ! Je n'en attendais pas autant.

Très cordialement,

Jean-Claude Autran


 

28 mai 2005 - 5 mai 2011 : Recherche de la chanson Enfin j'ai une auto

Q1.

Je viens de voir votre site et à tout hasard...... Je recherche les paroles d'une chanson que mon père chanté il était né en 1904 le refrain était " enfin j'ai une auto, enfin j'ai une auto, il n'y a rien de mieux qu' l'automobi i le. Si parfois vous aviez connaissance d'une chanson similaire, merci.

JCB

R1.

Hélas, malheureusement, je n'ai pas les paroles complètes de cette chanson. Il ne semble pas non plus qu'elles se trouvent encore sur internet.
J'ai seulement trouvé le titre de la chanson mentionné sur le site : http://bone.piednoir.net/titre_rubrique/infos_diverses/mise_a_jour/maj29.html

Un exemple sur place. Nous avons à BÔNE un Syndicat de Dockers puissant et organisé. Le chef a une 302 flambant neuf. Et il chante la chanson : " Enfin, j'ai une auto ! Quel bonheur inattendu pour ce " damné de la terre ! ".

Mais pas moyen de trouver le texte intégral. Il faudra réessayer plus tard.

Cordialement,

Jean-Claude Autran

Q2a.

Merci, mais j'ai trouvé sur le site de Thierry KLEIN qui me l'a adressée.

JCB

Q2b.

Je viens de " tomber" sur votre site en cherchant les paroles d'une chanson que mon père me chantait quand j'étais tout gamin. J'ai été surpris que quelqu'un l'avait également cherchée. Apparemment, il a trouvé les paroles mais il n'en dit pas plus long.

Le titre de cette chanson est " Enfin, j'ai une auto..."

Merci de bien vouloir m'indiquer le site où je pourrais trouver les paroles de cette chanson.

JG

R2.

Bonjour,

Je n'ai toujours pas les paroles de cette chanson. Mon correspondant qui la recherchait m'a indiqué qu'il « l'avait trouvée sur le site de Thierry Klein, qui la lui avait adressée ».

Par curiosité, j'ai essayé de visiter ce site de Thierry Klein : http://ourworld.compuserve.com/homepages/Thierry_Klein/sommaire.htm

mais je n'y ai pas trouvé la chanson "Enfin j'ai une auto". Sans doute a-t-elle été adressée spécialement par Thierry Klein à ce correspondant. (Peut-être s'agit-il d'un texte qui est strictement soumis à droits d'auteurs et qu'il n'est actuellement pas permis de diffuser sur internet ?).

Si vous souhaitez entrer en contact avec mon correspondant, je me permets de vous communiquer son adresse. Il s'agit de JB (...). Peut-être vous adressera-t-il les paroles de cette chanson.

Bonne chance. Cordialement.

JCA

Q3.

Bonjour Monsieur Autran,

En cherchant un enregistrement en mp3 de la chanson "enfin j'ai une auto" je suis tombé sur votre site qui est très interessant.

Je cherchais à faire cadeau de cette chanson en mp3 à mon père, car il chante cette chanson "depuis toujours".

Si qq'un cherche les paroles, on peut les lui demander à (...) (il habite à Solliès-Pont !)

Bien cordialement,

LV

R3.

Bonjour Monsieur,

Dans un message reçu de M. LV (...), j'ai appris que vous possédiez les paroles de la chanson "enfin j'ai une auto", que je recherche (et que plusieurs internautes qui m'ont contacté recherchent aussi).

Serait-il possible que vous me communiquiez le texte complet de cette chanson ?

Je vous en remercie très sincèrement par avance.

Cordialement,

Jean-Claude Autran (de La Seyne-sur-Mer)

Q4.

Monsieur,

Veuillez trouver ci-dessous les paroles que vous recherchez, je suis à disposition pour la musique.

Cordialement

JV

Enfin j'ai une auto
J' ai toujours aimé les sports
Et l'automobile surtout
Mais comme je n'avais pas l'sou
C'était donc bien à tort
Soudain la guerre éclata
Et l'Armée pris aussitôt
Toutes les voitures de gala
Y'n resta plus qu'des tacots
C'est ainsi qu'pour trois francs
J'ai acheté tout dernièrement
Une trois ch'vaux qui va bien
Je l'ai peinte au ripolin
Tous les gens dans l'quartier
Croyaient qu'j'avais hérité
C'est la gaieté
 
(refrain)
 
Enfin j'ai une auto
Enfin j'ai une auto
Ah c'est merveilleux
Comme ça file
Enfin j'ai une auto
Enfin j'ai une auto
Vraiment y'a rien d'mieux
Que l'automobile
 
Ma concierge qu'a cinquante ans
M'a dit : « ah ! non jamais »
« jamais je ne monterai
dans votre sale instrument «
Mais un jour j'ai réussi
A l'installer près de moi
Et nous v'la tous deux partis
Ça bardait, fallait voir ça
Elle me dit : « plus lentement ! »
« Faites attention aux passants !
Mais nous v'la su'l'trottoir
V'la qu'on rentre dans l'urinoir
Oh mon dieu le pti'chien
Vous v'nez d'lui brisez les reins
Arrêtez ! j'vous en prie
Arrêtez où j'm'évanouis
J'vais mourir c'est honteux »
J'lui réponds : « crève si tu veux
Mais n'crève pas mes pneus »
 
(refrain)
 
Y'a des endroits fort dangereux
T'nez entre Mantes et Poissy
Y'avait un virage et puis
Un ravin qui est fameux
J'ai voulu aller par là
Un jour qu'avait du brouillard
Y'avait un poteau n'est-ce pas
Mais v'la que j'n'ai pu le voir
Et ça n'a pas raté
Dans le ravin je suis tombé
Tout était démoli
On aurait dit de la bouillie
Le volant et l'capot
Rentraient dans la magnéto
La moitié du moteur
Rentrait dans l'carburateur
Moi j'étais presque mort
Mais j'avais du souffle encore
Alors sans perd 'de temps
J'ai remis tout en mouvement
En répétant...
 
(refrain)

R4.

Bonjour,

Merci beaucoup pour les paroles complètes de cette chanson que nous recherchions depuis assez longtemps.

Notre échange de messages pourra figurer, si vous n'y voyez pas d'inconvénient, sur le forum de mon site. Ainsi, les personnes qui seraient encore à la recherche de cette chanson "enfin j'ai une auto" pourront la retrouver.

Cordialement,

Jean-Claude Autran

Q5.

Bonjour monsieur

Est-il possible de retrouver une de ses chansons en audio  "j'ai enfin une auto" ?

j'aimerai l'offrire à ma mere pour son Noël je l'ai cherché du coté de la fnac mais sans aucun resultat

je n'ai trouvé que les paroles sur internet.

elle a perdu son pere y a pas très longtemps et je suis sure que ça lui rappelera de beaux souvenir

je vous remercie du fond du coeur pour votre attention

F

R5.

Bonjour,

Je ne possède pas de fichier audio de cette chanson, je n'en ai que les paroles.

Toutefois, l'un de mes correspondants m'a indiqué qu'il en avait la musique. Je ne sais pas s'il s'agit d'une partition ou d'un fichier mp3 ou MIDI.

Je pense que vous pouvez vous adresser à lui pour qu'il vous communique ce qu'il possède sur la musique de cette chanson. Voici ses coordonnées :

Monsieur JV (Solliès-Pont, Var) : (...)

Merci de me tenir au courant si vous avez réussi à l'obtenir.

Cordialement,

Jean-Claude Autran

Q6.

Bonjour monsieur

je vous remercie pour l'attention que vous m'avez porté j'ai envoyer un mail a ce monsieur et je vous tiendrai volontiers au courrant si jamais j'ai la musique

coordialement

F

Q7. (16 juillet 2010)

Bonjour Monsieur

Je tombe par hasard sur votre site car je cherche depuis longtemps , et ma mère avant ça, la partition de la chanson "Enfin j'ai une auto". C'est une chanson que mon grand oncle chantait, et dont ma mère se souvient. Nous avons retrouvé les paroles sur internet, mais la partition, elle, reste introuvable.

Aujourd'hui, enfin une lueur d'espoir.

Pourriez-vous nous aider?

Par avance, merci

MRD

R7.

Bonjour,

Comme vous l'avez sans doute lu sur mon site internet, je ne possède pas la partition de cette chanson, je n'en ai que les paroles.

Toutefois, l'un de mes correspondants m'a indiqué qu'il en avait "la musique". Je ne sais pas s'il s'agit d'une partition ou d'un fichier mp3 ou MIDI.

Le mieux serait d'essayer de vous adresser directement à lui de ma part pour qu'il vous communique ce qu'il possède sur la musique de cette chanson. Voici ses coordonnées : Monsieur JV (Solliès-Pont, Var) : (...).

Mais le dernier contact que j'ai eu avec lui date de 2006. J'espère que son adresse e-mail n'a pas changé depuis.

Merci de me tenir au courant si vous avez réussi à l'obtenir.

Cordialement,

Jean-Claude Autran

Q8.

Monsieur,

Je viens d'écrire à Mr JV, et bien évidemment, je vous tiendrai informé de mes recherches si elles s'avèrent fructueuses.

Merci pour votre aide.

Cordialement

MRD

Q9. (23 avril 2011)

Bonjour Monsieur Autran,

Je recherche un enregistrement en mp3 de la chanson "enfin j'ai une auto" je suis tombé sur votre site qui est très intéressant.

Pouvez-vous m’indiquer ou je puis trouver le fichier audio ?

Bien cordialement,

ME

R9.

Bonjour,

J’ai bien les paroles de la chanson, mais pas sa musique et je ne sais pas si le fichier audio est disponible gratuitement sur internet.

Plusieurs sites le mentionnent, tels que : http://www.musikiwi.com/paroles/dariel-s-enfin,j-ai-auto,43935.html ou http://edit.mp3lyrics.org/d/dariels/enfin-jai-une-auto/. Mais il ne semble pas que le fichier mp3 soit disponible.

Il semblerait qu’on puisse le télécharger sur son portable, ou encore en se connectant à Twitter. Essayez de voir en allant à : http://www.mp3lyrics.org/d/dariels/enfin-jai-une-auto/

Bonne chance. Personnellement, je ne m’y connais pas assez pour faire cette opération.

Bien cordialement,

Jean-Claude Autran

Q10.

Bonjour Monsieur Autran,
 
Merci de votre réponse,
 
La difficulté du lien que vous m’avez indiqué c’est de faire confiance à l’offre. Envoyer un SmS à un numéro surtaxé c’est toujours un risque de se faire avoir.
 
Je continue mes recherches, si de votre coté vous trouvez une solution je suis preneur.
 
Bonne journée,
 
ME


Retour à la page d'accueil du forum

Retour à la page d'accueil du site



Marius AUTRAN et
Jean-Claude AUTRAN
jcautran.free.fr


Accès aux oeuvres complètes
de Marius AUTRAN
Biographie
de Marius AUTRAN
Biographies familiales
et autobiographie de Marius AUTRAN
Pages généalogiques
Forum du site
Encyclopédie des
rues de La Seyne
Lexique des termes
provençaux
Dictionnaire du
Mouvement ouvrier et social seynois
Documents divers sur l'histoire
de La Seyne
Les élections à La Seyne depuis 1945
Chronologie de
l'histoire de La Seyne
La Seyne de A à Z
Archives, souvenirs et écrits divers
de Marius AUTRAN
Archives, souvenirs et écrits divers
de Jean-Claude AUTRAN
Avis de recherches
Informations
légales sur le site

© Jean-Claude Autran 2016