La Seyne-sur-Mer (Var) La Seyne-sur-Mer (Var)

Retour à la page d'accueil du Site

Forum du site

jcautran.free.fr

Retour à la page d'accueil du Forum

Musique, chansons et auteurs
(Correspondances des années 2005-2006)

Après 12 ans d'existence (2001-2013), la section "forum" de ce site internet n'est plus désormais alimentée
Les informations précédemment rassemblées resteront en ligne, mais il ne pourra être répondu à aucune nouvelle question

Jean-Claude Autran

Pour des explications plus détaillées, se rendre à la page d'accueil du Forum


Historique des échanges de messages à propos des sujets suivants :

Chansons dont l'auteur, les paroles, ou la partition, ont été retrouvés : Au printemps La Mère Ajasse, C'est elle qui pilote, Chanson de la mariée, Chanson du soldat mécontent, Dans la troupe (1), Dans la troupe (2), Dans le bleu de tes yeux, Du haut du Sacré-Cœur, En cueillant le lilas blanc, Encore, encore, j'en veux plein ma chevelure, Enfin j'ai une auto, Hymne bas varois, Hymne des temps futurs, Il était un petit navire, Instants si doux du souvenir (Loin de ton cœur), J'avions reçu commandement, Joli Chapeau, José le caravanier, L'accent (par Fernandel), L'alphabet scout, L'hymne à la nuit, La Butte Rouge, La Canebière, La Chanson de Roland, La chanson des échos (1), La chanson des échos (2), La Farlède, La Lettre du gabier, La lune est jolie ce soir, La Marche Rouge, La Marseillaise, La petite de La Belle de Mai, La source (Schubert), La truite (Schubert), Le cabanon, Le chant de Mallory, Le credo de l'humanité, Le petit Barnabé, Le Petit cabanon, Le petit coeur de Ninon, Le printemps chante, Le vent m'a dit une chanson, Les pescadous, Les petits qui n'ont pas de nid, Les trois couleurs de France, Les trois hussards, Madame Arthur, Marie de Barcelone (1), Marie de Barcelone (2), Matteo le jeune Corse, Métropolitain, Nini Peau d'chien, Ô Toulouse, Pif-Paf est un pantin, Plus bleu que tes yeux, Poupée, joujou d'un jour, Provençau e catouli (Hymne des Provençaux), Quand refleuriront les lilas blancs, Réponse de la grand-mère, Ronde des heures, Sérénade de la purée, Un pastis bien frais, Un, deux trois, je m'en vais au bois (comptine)

Chansons dont les paroles complètes n'ont pas été retrouvées : Ah quel plaisir nous gagne de voir le monde à genoux, Au clair de la lune... les montagnards sont là, Hymne au drapeau de la France, Il est né le divin enfant (texte en provençal)La Mocotienne, La promenade aux Tuileries, Ma petite maison, N'oublions jamais la Belgique envahie, V'là les croquants (J'étions venu à Paris pour voir la Capitale) 

Art lyrique : Art lyrique français et livrets d'opéras en version française : Aïda, Othello, Mireille, Tannhäuser, Art lyrique français et livrets d'opéras en version française : Werther, l'Africaine, Mignon, Le Pays du sourire, La Bohème, Lohengrin, Enregistrements de Jean Ravoux, Livret de Lohengrin, Site internet de Hervé Ternus : page sur Georges Thill, mise en ligne de disques 78 tours

Associations musicales ou folkloriques : La Seynoise et la fanfare, Tambourinaires de Magali et Cigaloun Segnen, Vie musicale à La Seyne

Divers : Chansons créées par Perchicot, Chansons de colonies de vacances, Chansons de la Résistance, Chansons diffusées à la Libération de Paris, Chansons qui racontent le maquis, Chant des Partisans, Décès d'Anna Marly (Chant des partisans), Recherche de chansons en provençal, Recherche de divers textes de chansons (1), Recherche de divers textes de chansons (2), Recherche de divers textes de chansons (3), Site de chansons anciennes

Voir également les correspondances des années : 2001-2004, 2007-2008, 2009-2013


 

30 Novembre - 31 Décembre 2006 : Recherche de chansons : José le caravanier, Madame Arthur, Ah quel plaisir nous gagne, La Source (Schubert)

Q1.

Bonjour:

Je cherche les paroles(et si possible la musique) des chansons suivantes;

José le caravanier (dans les années 50 je crois)

Madame Arthur (date inconnue) quelques paroles plus ou moins exactes:

"Madame Arthur, c'est une femme qui fit parler, parler d'elle longremps,
Ce n'était pas qu'elle était belle, mais elle avait un je ne sais quoi,
et elle eut une foule d'amants"

Une chanson dont j'ignore le titre,mais il me reste quelques paroles :

"Ah quel plaisir nous gagne de voir le monde à genoux,
Dessous,dessous de nous
La haut sur la montagne ,ah jamais demeurons..."

Merci si vous pouvez m'aider.

GA

R1.

Bonjour,

En ce qui concerne "José le caravanier", chanté par Patrice et Mario (1952, Paroles: Fernand Bonifay. Musique: Guy Magenta), vous trouverez facilement les paroles sur les sites :

http://fr.lyrics-copy.com/patrice-et-mario/jose-le-caravanier.htm
http://www.paroles.net/chansons/17122.htm
http://www2.france-jeunes.net/paroles-patrice.mario-jose.le.caravanier-3938.htm
 
Vous pouvez aussi en écouter ou télécharger un extrait musical sur :
http://www.amazon.fr/Petite-Marie-Patrice-Mario/dp/B00008LNTL

Pour Madame Arthur, vous trouverez paroles et extrait musical sur :

http://chanson.udenap.org/paroles/madame_arthur.htm

Mais pour la 3e chanson : "Ah quel plaisir nous gagne de voir le monde à genoux", je n'ai pour l'instant rien trouvé sur internet qui ressemble à ces paroles.

Je vais rajouter votre demande aux "avis de recherche" sur le "forum" de mon site. Peut-être quelqu'un pourra-t-il un jour nous aider. Je vous tiendrai au courant.

Cordialement,

Jean-Claude Autran

Q2.

Bien reçu et aussitôt exploité, c'est rapide et sympa : MERCI.

Si qque chose se découvre sur "ah quel plaisir nous gagne" merci de me passer un mail.

Une autre requête, pas très précise elle non plus, mais avec un peu de chance...

"qui pourra jamais dire par quel(s) conseil(s) poussé
j'ai descendu la pente en suivant ses détours"

GA

R2.

Bonjour,

Le fragment de chanson :

"qui pourra jamais dire par quel(s) conseil(s) poussé
j'ai descendu la pente en suivant ses détours"

me rappelle une chanson apprise au collège, dont je n'ai malheureusement noté qu'un couplet. Elle s'intitulait La Source, musique de Frantz Schubert :

I
Là-bas, sur la montagne
Murmure un clair ruisseau
Il court vers la vallée
Au doux chant de ses eaux.
Qui pourra jamais dire
Par quel conseil poussé
J'ai descendu la pente
En suivant ses détours
J'ai descendu la pente
En suivant ses détours

(voir dans mes pages de chansons : http://jcautran.free.fr/archives_familiales/chansons/chansons_de_college.html#32)

Si quelqu'un connaissait la suite ?

Cordialement,

Jean-Claude Autran

Q3.

Merci... et bravo pour l'efficacité.

J'ai eu la curiosité d'aller voir sur le site la biographie de Marius Autran dont, je l'avoue, j'ignorais tout, et.... ancien enseignant... fils d'enseignante... époux d'enseignante... gendre d'un couple d'enseignants... -tombé la dedans en étant petit quoi!- ... j'ai eu l'émotion de retrouver cette atmosphère d'honnêteté intellectuelle, de bienveillante rigueur,de dévouement et de simplicité qui était le quotidien de la génération d'enseignants qui nous ont précédés: en un mot j'ai découvert un homme respectable, ça fait plaisir qu'il y en ait quand même quelques uns...

Je suis content d'avoir découvert votre site et lui souhaite ,ainsi qu'à vous même ,une excellente année 2007,pour qu'il continue à apporter son aide à tous ceux qui en auront besoin.Meilleurs voeux ,donc!

P.S..: je ne manquerai pas, si l'occasion se présente de passer, moi aussi, quelque info sur les chansons anciennes, mais, hélas, mon répertoire est fort limité...

GA


 

24-25 Novembre 2006 : Rectificatif au texte de La truite, de Schubert

Q.

Bonjour

Merci pour m'avoir permi de retrouver les paroles de la truite telles que j'ai connues pour mon certificat d'étude

2ème ligne c'est : d'un torrent écumant

8ème ligne, j'ai appris "les ébats gracieux" et non "elans gracieux"

cordialement

MG

R.

Bonjour,

Merci beaucoup pour avoir complété et rectifié mon texte de La truite.

(J'avais essayé de déchiffrer ces paroles à partir de l'écoute d'un disque d'Armand Mestral, et il y avait naturellement quelques passages que je n'avais pas pu comprendre ou que j'avais mal entendus).

Les modifications ont été immédiatement faites sur mon site internet. (Voir à l'adresse : http://jcautran.free.fr/archives_familiales/chansons/melodies_inoubliables.html#24)

Cordialement,

Jean-Claude Autran



 

15-17 Novembre 2006 : Recherche du texte de la chanson Le credo de l'humanité

Q.

bonjour mr Autran

je me souviens avoir entendu un chanson attribuée à MONTHEUS que l'on appelait:"LE CREDO DE L'HUMANITE"

je vous cite quelques parolles approximatives:

Toi qui de porte en porte errant vers le lointain
Toi qui n'as pur demeure que la boue du chemin
Dis moi que chantes-tu quand naissent les étoiles?
- "Je chante le credo que chantaient nos grand-mères
Pour les pauvres petiots, parias de le misere
Je chanterai toujours la main qui fait l'aumône
Et je maudit les grands qui dorment sur l'argent et qui n'aiment personne"
 
Femme au long voile noir............
......................
.............................
- "Je chante le credo que chantaient nos grand-mères
Pour les pauvres petiots, parias de le misère
Je chanterai toujours jusqu'a ma derniere heure
Les sinistre vautours qui ont mangé les mains
des orphelins qui pleurent"

voilà , c'est tout ce qui me revient du texte ; je connais l'air que je pourrai éventuellement vous envoyer

Merci pour votre attention et encore bravo pour votre site

JA

R1.

Bonjour,

Merci pour votre message. Mais je suis désolé, je ne connais pas du tout les paroles de cette chanson "Le Credo de l'Humanité".

Apparemment, cette chanson figure sur un CD, qui est signalé sur le site : http://perso.orange.fr/gesppe/chansons.htm. Mais les paroles n'en sont pas données.

Tout ce que je peux faire est de rajouter votre question au forum de mon site dans la rubrique "musique et chansons". Peut-être y aura-t-il un jour quelqu'un qui saura nous en donner le texte complet ? Il y a eu déjà un bon nombre de textes de chansons retrouvés grâce à des internautes qui sont tombés sur ces questions et qui ont pu me renseigner.

Peut-être à bientôt, si j'obtiens une réponse.

Cordialement,

Jean-Claude Autran

NB. Voir la suite des échanges sur (et le texte complet du Credo de l'humanité) dans les pages 2007 du "Forum" : http://jcautran.free.fr/forum/musique_chansons_2007_2008.html#95


 

10-11 Novembre 2006 : Chanson Du haut du Sacré-Cœur

Q.

Bonjour Monsieur,

Je suis tombé par hasard sur votre site en recherchant une chanson de Armand Mestral pour mon grand père, que je ne trouve nulle part.

Si vous pouviez m'aider, vous seriez vraiment très aimable.

Il s'agit du titre « du haut du Sacré cœur ».

J'attends votre réponse avec grande impatience.

Merci d'avance. Bonne soirée.

Bien Cordialement.

BB

R.

Bonjour,

Je ne me souvenais plus de cette chanson, mais avec une petite recherche sur Internet, je pense avoir trouvé quelques sites qui en donnent le texte :

http://www.paroles.net/chansons/14152.htm
http://www.frmusique.ru/texts/w/william_john/duhautdusacrecoeur.htm
http://www.biblisem.net/meditat/gastdhsc.htm
etc.

et même des extraits chantés :

http://www.amazon.fr/John-William/dp/B0007DAYGA

Voici le texte que vous pourrez trouver :

DU HAUT DU SACRÉ-COEUR
Paroles et musique: Louis Gasté, Georges Bérard, 1952
Interprétée notamment par Armand Mestral et John Williams
 
Quand la nuit redescend du ciel
Un homme aux yeux surnaturels
Sur Paris vient lancer l'appel:
Aimez-vous les uns les autres
Comme disait Jésus à ses Apôtres.
Et dans les ombres de la nuit
Ils prient pour l'âme de Paris
 
Du haut du Sacré-Cœur
Un homme regarde la ville
Et dans le jour qui meurt
Ses yeux sont pleins de douceur
 
Dans son cœur règne une paix profonde
Ses deux mains s'étendent sur le monde
Aux pieds du Créateur
Là-bas du haut du Sacré-Cœur
 
Du haut du Sacré-Cœur
Un homme a béni la ville
Il porte le bonheur
Il met l'espoir dans les cœurs
Dans ses yeux règne une joie profonde
Dans ses mains il y a la paix du monde
Il prie le Créateur là-bas
Du haut du Sacré-Cœur.

Cordialement,

Jean-Claude Autran


 

8 Novembre 2006 - 13 Mars 2007 - 28 Mars 2009 : Recherche du texte de la chanson En cueillant le lilas blanc

Q1.

Bonsoir

j'ai découvert votre site grace a un ami Belge

je cherche depuis longtemps une chanson que mon parrain (décédé maintenant) nous chantait dans les repas de famille.

je ne connais pas le titre éxact mais je vous donne le refrain que je n'ai pas oublié :

En cueillant le lilas blanc et le jasmin
il prit sa main
en cueillant la margueritte pour l'effeuiller
un doux baiser
en cueillant la rose au parfun enchanteur
il prit son cœur
et dans un p'tit coin caché il cueillit sans la froisser
la fleur du pêcher

si vous pouviez m'aider dans ma recherche je serais ravi

cordialement

CH

R1.

Bonjour,

Merci pour votre message. Mais je suis vraiment désolé, je ne me souviens pas d'avoir entendu de chanson contenant le refrain que vous indiquez. Une recherche sur internet (je suppose que vous aviez déjà essayé) ne m'a conduit à rien.

Tout ce que je peux faire est de rajouter votre question au forum de mon site dans la rubrique "musique et chansons". Peut-être y aura-t-il un jour quelqu'un qui saura nous en donner le titre et le texte complet ? Il y a eu déjà un bon nombre de textes de chansons retrouvés grâce à des internautes qui sont tombés sur ces questions et qui ont pu me renseigner.

Peut-être à bientôt, si j'obtiens une réponse.

Cordialement,

Jean-Claude Autran

Q2.

Bonjour

je vous remercie sincerement de vous etre intérésser a ma requete et pour avoir poser ma question sur votre site .

j'espere moi aussi qu'un internaute saura nous répondre

encore merci pour votre disponibilité

cordialement

CH

ps : bravo pour votre site

Q3. (13 Mars 2007)

Bonjour,

En ce qui concerne le titre de cette chanson ci-dessus, ne serait-ce pas plus tôt : Quand refleurirons les lilas blancs.

J'ai 86 ans, mon père chantait cette chanson et je pourrais vous donner une bonne partie des paroles.

Dans l'attente de vous lire

FG

R4.

Bonsoir,

Merci pour votre message. Mais je ne crois pas que le titre de la chanson recherchée soit Quand refleuriront les lilas blancs.

La personne qui recherche la chanson En cueillant le lilas blanc m'a donné les fragments de paroles suivants :

En cueillant le lilas blanc et le jasmin
il prit sa main
en cueillant la marguerite pour l'effeuiller
un doux baiser
en cueillant la rose au parfum enchanteur
il prit son cœur
et dans un p'tit coin caché il cueillit sans la froisser
la fleur du pêcher

Cela ne correspond pas avec le texte de Quand refleuriront les lilas blancs (que l'on trouve d'ailleurs sur internet), comme je l'ai recopié ci-dessous :

Quand refleuriront les lilas blancs
Paroles: L. Lelièvre fils, Varna H.. Musique: F. Doelle   1929
autres interprètes: Gesky
 
Printemps printemps c'est toi
Qu'on guette dans les bois
Où les amants heureux
Vont s'en aller par deux
C'est toi qui feras se pâmer tendrement
celle que j'aime éperdument
Printemps j'attends pour la tenir dans mes bras
La complicité des lilas
 
Quand refleuriront les lilas blancs
On se redira des mots troublants
Les femmes conquises
Feront sous l'emprise
Du printemps qui grise
Des bêtises
 
Quand refleuriront les lilas blancs
On écoutera tous les serments
Car l'amour en fête
Tournera les têtes
Quand refleuriront les lilas blancs
 
Le doux parfum des fleurs
Embaumera nos cours
Et nous serons ravis
par la chanson des nids
J'aurai sa jeunesse et mes plus beaux baisers
Sur sa bouche iront se poser
Un brin de lilas rappelant ce beau jour
Sera notre gage d'amour
 
Quand refleuriront les lilas blancs
On se redira des mots troublants
Les femmes conquises
Feront sous l'emprise
Du printemps qui grise
Des bêtises
 
Quand refleuriront les lilas blancs
On écoutera de faux serments
Sans qu'on se souvienne
Des amours anciennes
Quand refleuriront les lilas blancs

Cordialement,

Jean-Claude Autran

Q5. (26 Mars 2009)

Bonjour ! Je suis tombé sur le site de recherche en voulant m'économiser de ré écrire ces chansons récupérées sur le cahier de chant de mon Père.
29. Ce que c'est qu'un drapeau.doc
42. Idylle fleurie.doc

Espérant vous avoir fait plaisir ...

Cordiales salutations

YP

R5a. (à CH)

Bonjour,

Il y a plus de deux ans, vous recherchiez le texte de la chanson "En cueillant le lilas blanc".

Je n'avais pas pu vous le fournir à l'époque - et peut-être l'avez vous trouvé depuis.

Mais un internaute qui a lu la question sur mon forum vient de me l'envoyer.

Si cela vous intéresse encore, le voici :

Idylle fleurie
1 : Depuis longtemps ils s'aimaient en cachette,
Lorsqu'à 20 ans s'épanouit leur amour
Un beau printemps à "Marne la coquette",
Chez ses parents il vint faire sa cour.
"Si tu le veux, dit-il, devient ma femme
Ne dit pas non, et fixe mon destin".
Elle murmura : "A toi, mon cœur, mon âme"
Puis enlacés dans le jardin
 
Refrain :
En cueillant du lilas blanc et du jasmin
Il prit sa main.
En cueillant la marguerite pour l'effeuiller
Un doux baiser.
En cueillant la rose au parfum enchanteur
Il prit son cœur.
Puis dans un petit coin caché,
Il cueillit sans la froisser
La fleur du pêcher.
 
2 : Mais quelques mois après cette aventure
En rougissant, la belle s'en fut avouer
A ses parents qui firent tristes figures
Que le mariage devait être avancé.
Comme la maman cherchait, perdant la tête,
L'instant précis où tout fut consommé,
L'ayant entendu, le papa moins bête,
Lui dit : "Je vais t'expliquer :
 
3 : Brunes et blondes que Cupidon guette,
Retenez bien la fin de ma chanson.
Quand vous irez chercher quelques fleurettes
Près d'un galant, faites attention.
Au paradis, Ève fut resté sage
Sans un serpent caché dans un buisson,
Qui fit le geste consacré par l'usage
Et que refont tous les malins.

Cordialement,

Jean-Claude Autran

R5b. (à YP)

Bonsoir,

Merci beaucoup. Cela m'est très utile :

- un couplet supplémentaire pour "Flotte petit drapeau !"
- le texte complet de "En cueillant le lilas blanc", qu'un de mes correspondait recherchait depuis octobre 2006. Je le lui ai envoyé. Je suis certain que ça lui fera grand plaisir.

Très cordialement,

Jean-Claude Autran


9 Octobre 2006 - 15 Mars 2007 : Site internet de Hervé Ternus : page sur Georges Thill, mise en ligne de disques 78 tours

Q1.

Bonsoir,

Pour information, vous trouverez ci-joint une photo que j'ai prise d'une plaque commémorative des morts pour la France dans l'église Saint-Vincent des Baux de Provence, et qui cite deux personnes portant votre patronyme.

Par ailleurs, j'ai créé un site sur Georges Thill : http://membres.lycos.fr/hervethill

Bonne visite !

Bien cordialement,

HT

R1.

Bonjour,

Pardon pour le retard avec lequel je réponds à votre message.

Merci beaucoup pour cette photo de la plaque commémorative des morts pour la France des Baux de Provence. Je ne connaissais pas cette plaque, mais il me semble avoir vu autrefois dans le cimetière des Baux une pierre tombale portant notamment le nom de Marius Autran, que j'avais photographiée par curiosité, car ce sont précisément les prénom et nom de mon père (qui vit toujours). Le patronyme Autran est extrêmement répandu dans les Bouches-du-Rhône, mais nous n'avons pas de parenté connue avec ceux des Baux de Provence.

Par ailleurs, j'ai passé beaucoup de temps (et je n'ai pas fini d'y retourner) sur votre nouveau site sur ce très grand artiste que fut Georges Thill. Je vous félicite vraiment pour ce travail de mémoire extraordinaire que vous avez réalisé.

Suite à nos échanges précédents (du début 2006), je regrette de ne toujours pas avoir pu vous communiquer les informations que vous attendiez sur les partitions de l'ancien baryton Jean Ravoux. (...)

Cordialement,

Jean-Claude Autran

Q2.

Bonsoir,

J'ai mis en ligne le 78 tours du mois de mars 2007, ce qui m'a permis de donner mon avis sur l'opéra actuel : http://herveternus.com/francais/78tours.htm

Bien cordialement,

HT

 


 

9-12 Octobre 2006 : Livret de Lohengrin

Q1.

Bonjour,

Nous allons aller fin octobre écouter Lohengrin de Wagner avec nos enfants, j'ai lu dans votre forum que vous disposiez du livret, auriez-vous la gentillesse de bien vouloir nous l'envoyer par mail?

D'avance merci

amicalement

JOA

R1.

Bonjour,

J'ai bien reçu en effet par e-mail un livret de Lohengrin. Mais il s'agit d'un ancien livret en version française.

Je vous l'envoie ci-joint, mais je ne sais pas si c'est cela qui vous intéresse car j'imagine que vous allez l'écouter en allemand.

Je n'ai pas le texte allemand, mais je pense qu'il est facile à trouver dans des anciens numéros de la revue "Avant-Scène", ou dans des livres comme "Livrets d'Opéras" (Collection Bouquins).

Cordialement,

Jean-Claude Autran

Q2.

merci vraiment pour votre réponse si rapide, sachez également que j'ai trouvé une version bilingue du livret que je vous joins.

Amicalement

JOA

R2.

Bonsoir,

Merci beaucoup pour votre version bilingue de Lohengrin.

Vous avez pu constater que le texte français de cette version n'est pas identique à celui que je vous adressé. Je pense que votre texte français correspond à la traduction littérale du texte allemand qui est habituellement chanté aujourd'hui sur toutes les scènes.

Tandis que le texte que je vous est adressé correspond au livret version française, tel qu'il fut chanté dans cette langue lors de la première représentation de Lohengrin à l'Opéra de Paris en 1891.

J'espère que vous allez apprécier la prochaine représentation de Lohengrin.

Cordialement,

Jean-Claude Autran


 

25 Septembre - 2 Octobre 2006 : Chanson Réponse de la grand-mère

Q.

Un grand merci à Q1 pour la chanson du gabier, de Théodore Botrel. Cette personne ou un autre internaute aurait-il la "réponse de la grand-mère" dont voici quelques vers :
J'ai bien reçu mon petit fieu
La lettre où tu me dis adieu
Avant de partir en campagne
Et je dicte la lettre là
Que tu liras bien loin déjà
De la Bretagne...
 
Je suis fille d'un matelot
J'ai mon homme et trois gars dans l'eau
La vie est quelquefois bien rude
J'en ai tant dit des au-revoir
Que je devrais bien en avoir
Pris l'habitude...

Merci d'avance.

PBC

R.

Bonjour,

Je ne connais pas la réponse de la grand-mère, mais, après une rapide recherche sur internet j'ai retrouvé les vers suivants (voir le site http://loubejac.blog50.com/vivre/ et les commentaires des lecteurs qui suivent ce texte) qui semblent correspondre à ce que vous cherchez.

J'ai bien reçu mon petit fieu,
La lettre où tu me dis adieu
 
Je suis fille de matelot
J'ai mon homme et trois gars dans l'eau,
La vie est quelquefois bien rude
J'en ai tant dis des "au revoir"
Que je devrais bien en avoir
Pris l'habitude !
 
Pourtant j'ai le cœur plein d'émoi
C'est qu'aussi je n'ai plus que toi
Plus que toi tout seul en ce monde
Las ! que ferais-je désormais
Si je ne voyais plus jamais
Ta tête blonde !
 
Pense à moi souvent, très souvent,
Et chaque fois que le grand vent
Viendra sur la côte bretonne
Laisse-le bien te caresser
Il t'apportera le baiser
Que je lui donne !
Ta grand-mère !

Le premier couplet n'y est pas complet, mais en combinant avec votre texte il semble qu'on arrive à tout reconstituer.

Cordialement, à bientôt peut-être.

Jean-Claude Autran


 

25 Septembre - 2 Octobre 2006 : Recherche de chanson La promenade aux Tuileries

Q1.

Bonjour,

Je suis tombé tout à fait par hasard sur votre site et je cherche les paroles exactes d'une chanson que j'entendais quand j'étais petit. Il s'agit de "la promenade aux tuileries" sans doute interprété par Polin. Auriez vous le texte ? Merci.

MP

R1.

Bonjour,

La chanson "la promenade aux Tuileries" figure effectivement dans le répertoire de Polin (site http://perso.orange.fr/appoline/Polin/Cafconc3.html), mais les paroles ne s'y trouvent pas. Je ne ai pas dans mes archives de chansons et je ne les ai pas trouvées non plus sur aucun autre site internet

Tout ce que je peux faire est de rajouter votre question au forum de mon site dans la rubrique "musique et chansons". Peut-être y aura-t-il un jour quelqu'un qui saura nous renseigner ? Il y a eu déjà un bon nombre de textes de chansons retrouvés grâce à des internautes qui sont tombés sur ces questions et qui ont pu me renseigner.

Peut-être à bientôt, si j'obtiens une réponse.

Cordialement,

Jean-Claude Autran

Q2.

merci pour votre réponse. J'espère bien que quelqu'un va me trouver ça... a plus.

MP


 

24-30 Septembre 2006 : Enregistrements de Jean Ravoux

Q1.

Bonjour,

Je me présente : CC, gendre de Michel Ravoux, lui même fils du chanteur d'Opéra Jean Ravoux (précision sans doute inutile).

J'ai imaginé pouvoir trouver une video de Jean Ravoux dans ses oeuvres. Est ce possible qu'un des opéras où Jean Ravoux ai chanté ai pu filmer sur bande le spectacle ?

Bien sûr, mon intérêt est double : l'intérêt du personnage si souvent décrit par sa petite fille et son fils et pouvoir dénicher cet enregistrement qui pourrait émerveiller ces derniers.

Je vous remercie par avance de votre réponse.

Cordialement,

CC

PS : je connais déjà l'enregistrement audio de Jean Ravoux de 1943

R1.

Bonjour,

Je suis très heureux de faire votre connaissance, au moins via internet.

Vous savez naturellement que je connais bien la famille Ravoux pour avoir été en classe avec Michel pendant toute ma scolarité à l'école et au collège, et pour avoir été un de ses plus proches amis ensuite, jusqu'à ce que la vie professionnelle sous sépare géographiquement pendant près de vingt ans. Mais nous avons ensuite repris contact et, maintenant retraités, nous nous voyons ou nous téléphonons régulièrement.

J'ai naturellement très bien connu toute la famille Ravoux, le père et la mère de Michel depuis 1950 environ, Françoise Mistral au lycée ou en colonies de vacances, et je me souviens d'avoir vu Nadine, encore au berceau vers 1976...

Pour ce qui concerne Jean Ravoux en particulier, je pense être assez bien au courant de sa carrière de chanteur et de toute la culture musicale qu'il avait, puisque j'ai souvent assisté à des représentations d'opéras ou d'opéras-comiques avec lui et avec Michel à l'Opéra de Toulon où il nous avait confié beaucoup de ses souvenirs, où il nous avait amené parfois dans les coulisses et nous avait présentés à plusieurs de ses anciens collègues encore en activité dans les années 60.

Pour en venir maintenant à votre question, la réponse est très difficile. Je pense qu'il n'y a eu déjà que très peu d'enregistrements audios. Vous connaissez celui du Roi d'Ys d'Edouard Lalo. Peut-être en existe-t-il d'autres mais je ne les connais pas. Michel m'avait montré autrefois 1 ou 2 disques 78 tours très endommagés que son père avait enregistrés (chantant notamment "La Cloche"), mais je ne sais pas s'ils existent encore. Quant à trouver un film ? Je ne sais malheureusement pas si un telle séquence de film a pu être tournée. Apparemment, (à l'exception de l'enregistrement audio du Roi d'Ys), le nom de Jean Ravoux ne figure pas sur internet parmi les catalogues de ventes d'œuvres musicales. Peut-être y a-t-il eu des films d'amateurs. Mais comment les retrouver ? A noter qu'après la fin de sa carrière sur la scène, Jean Ravoux avait encore quelquefois chanté en privé, jusqu'au début des années 60, à la demande de ses amis, pour agrémenter des réunions locales, des assemblées ou meetings divers. Quelque amateur aurait-il enregistré ou filmé Jean Ravoux à ces occasions ? Bien qu'à l'époque peu de gens possédaient des magnétophones ou des caméras, sait-on jamais ? Mais je n'en ai malheureusement aucune idée.

Ce message peut-être mis sur le "forum" de mon site, qui est très consulté. Peut-être qu'un des lecteurs réagira un jour à la question et pourra nous apporter une information ?

Je regrette beaucoup de ne pas pouvoir vous aider davantage.

Recevez toutes mes amitiés (...).

Jean-Claude Autran

Q2.

Bonjour Monsieur Autran,

J'essai plusieurs sources pour trouver quelconque trace d'une video, par contre il faudrait que vous m'aidiez sur un sujet.

On me demande en effet de préciser ds quel opéra il aurait chanté et en quelle année. (cf. mail ci dessous)

Merci pour tout et à bientôt.

Sincères salutations

CC

R2.

Bonjour,

Pardon pour le retard avec lequel je vous réponds. J'ai essayé de rassembler mes vieux souvenirs pour essayer de vous fournir quelques indications. Malheureusement, je n'ai rien de bien précis.

Je me souviens, d'après ce que racontait Michel Ravoux, que son père avait essentiellement chanté pendant la période de la seconde guerre mondiale, sauf naturellement pendant sa période de mobilisation entre août 1939 et juillet 1940. Il avait chanté sur un certain nombre de scènes françaises, à commencer par l'Opéra-Comique de Paris, dont il était issu, et probablement européennes (je crois au Théâtre de la Monnaie à Bruxelles).

D'après les disques 33 tours que je possède (et ce qu'il nous racontait aussi), je sais que Jean Ravoux avait chanté le 6 Juin 1939 à l'Opéra-Comique de Paris pour la reprise de Mireille. Mais il n'y tenait encore qu'un tout petit rôle, celui d'un Arlésien. A l'issue de la représentation, le chef d'orchestre qui était Reynaldo Hahn, et qui avait remarqué sa voix exceptionnelle, était venu lui dire qu'il n'était pas à sa place dans ce petit rôle, et qu'il méritait de chanter le rôle du baryton principal (Ourrias), rôle qu'il avait tenu lors des représentations suivantes de Mireille, donc sans doute à partir de 1940 après l'interruption de la guerre. Je sais qu'il avait particulièrement brillé dans ce rôle d'Ourrias, puisqu'il m'avait dit qu'on lui avait une fois fait trisser la scène de l'acte III, tableau 2 (une scène qui n'attire pourtant pas habituellement l'attention des spectateurs).

Donc, il a dû tenir quelques années les principaux rôles de barytons du répertoire français de l'opéra, de l'opéra-comique et de l'opérette. Je crois me souvenir de celui de Valentin dans Faust (il en avait longtemps gardé le costume et l'épée truquée - je m'y suis même fait photographier par Michel en le revêtant une fois), de Figaro dans Le Barbier de Séville, de Silvio dans Paillasse, de Lescaut ou de De Bretigny dans Manon, et sans doute bien d'autres œuvre dont je me souviens qu'il parlait : Les Pêcheurs de perles, Carmen, Le Roi d'Ys, Le Prince Igor, L'auberge du Cheval Blanc, etc.

Mais vous dire où et à quelle date, je ne le sais malheureusement pas. Il a certainement chanté, outre l'Opéra-Comique, sur les scènes de Lyon, Marseille, Bordeaux, mais je ne me souviens pas qu'il ait raconté avoir chanté à Toulon. C'est très possible, mais je n'en ai aucun souvenir.

Je me souviens qu'il chantait en compagnie du ténor Georges Thill le 23 août 1943 lorsque son fils Michel est né (le télégramme lui annonçant la naissance lui avait été remis par Georges Thill lui-même), mais je ne sais pas de quelle scène il s'agissait. J'ai cherché sur le nouveau site de Georges Thill (http://membres.lycos.fr/hervethill/) si je retrouvais ce spectacle cité, mais je n'ai pas trouvé.

(...) Je suis donc au regret de ne pas être en mesure de vous apporter davantage de précisions.

Par contre, pour savoir où trouver, éventuellement, des enregistrements audio ou vidéo d'anciens spectacles d'opéras, je peux vous donner la piste d'un de mes correspondants, lui même chanteur, M. HT (...), et qui vient de créer entre autres le site dont je parlais ci-dessus sur le ténor Georges Thill (http://membres.lycos.fr/hervethill/). Dans ce site, il a réussi à retrouver, outre la discographie complète, quelques enregistrements des années 1920 et 1930. Il devrait donc savoir où s'adresser pour dénicher de tels documents. Posez-lui la question de ma part et sans doute saura-t-il vous orienter.

Je vous souhaite bonne chance pour avancer dans cette recherche difficile.

Cordialement,

Jean-Claude Autran


 

22 Septembre - 16 Décembre 2006 : Tambourinaires de Magali et Cigaloun Segnen

Q1a.

Bonjour, monsieur, je suis cartophile et je possède ces trois cartes postales des *tambourinaires du VAR*. Ma demande est la suivante : Pouvez-vous me dater ces photos. Merci d'avance. Cordialement.

MT

Q1b. (aux Cigaloun Segnen)

Bonjour,

L'un de mes correspondants internet, qui est cartophile, m'a adressé les 3 cartes postales anciennes (ci-jointes), qui représentent des manifestations des Cigaloun Segnen, d'une part, et des Tambourinaires de Magali, d'autre part.

Il me demande si l'on pourrait dater ces cartes postales, ce que je ne sais pas faire.

Vous serait-il possible (car j'imagine que vous avez ce genre de souvenirs des Cigaloun Segnen mis sur cartes postales, dans vos archives) de dater ou d'estimer l'époque de ces photos, et éventuellement à quelles occasions elles auraient été prises ?

Je vous remercie par avance pour votre aide.

Jean-Claude Autran (fils de Marius Autran)

Q1c. (à MT)

Bonjour Monsieur,

Merci pour votre message et les copies de ces superbes cartes.

Personnellement, je n'ai pas, ni dans ma famille, d'élément permettant de les dater.

Mais j'ai posé immédiatement la question aux responsables des Cigaloun Segnen, qui ont maintenant un site internet (http://leicigaloun.segnen.free.fr/article.php3?id_article=30).

J'attends leur réponse et j'espère qu'il seront capable de vous aider pour dater ces cartes, et dire peut-être aussi à l'occasion de quelles manifestations elles ont été prises.

A bientôt.

Cordialement,

Jean-Claude Autran

R1.

nous n'avons pu en visionner que 4 sur 6.. mais nous pensons que ces photos on été prises au début des années 1940. Mais impossible de vous situer le lieu. Il n'y a plus malheureusement de personne vivante pour juger plus précisément. Nous avons également des photos de la même époque que nous offrons. Si ça intéresse quelqu'un venez nous voir pendant les fêtes calendales au Fort Napoléon, courant décembre

Sincères salutations.

SB

Q2. (à SB)

Cher Monsieur,

Merci pour votre réponse rapide. C'est avec plaisir que je viendrai vous rendre visite lors des Fêtes Calendales en décembre prochain au Fort Napoléon.

Vous me dîtes cependant n'avoir pu visionenr que 4 des 6 photos. Il est probable qu'il y ait un problème de compatibilité entre les formats d'image que nos ordinateurs respectifs peuvent ouvrir, car je n'avais envoyé que 3 photos.

Par acquis de conscience, je vous adresse donc de nouveau la 3e photo, celle des Cigaloun Segnen de La Seyne, car il me semble que le lieu où cette photo a été pris peut être identifié (d'après les deux piliers et le bord de la toiture) comme étant la cours de l'ancienne école primaire Martini, devant le préau.

Cordialement,

Jean-Claude Autran

R2. (à MT)

Bonjour Monsieur,

Suite à votre message concernant 3 cartes postales, j'ai reçu une réponse de la part du Président de l'Association des Cigaloun Segnen de La Seyne.

Les membres de l'Association qui ont examiné vos trois cartes pensent qu'elles ont été prises au début des années 40, mais ils n'ont pas pu m'en dire plus, « n'ayant plus de personne vivante pour juger plus précisément ».

Personnellement, je n'ai pas d'opinion concernant les Tambourinaires de Magali de Toulon, il me semble que la 3e photo (celle des Cigaloun Segnen de La Seyne) a dû être prise dans la cour de l'école primaire Martini, devant le préau. (Je pense reconnaître le lieu, ayant fréquenté cette école à partir de 1954, et il existe d'ailleurs plusieurs photos de classe prise en ce même endroit entre les deux piliers du préau).

Le Président des Cigaloun Segnen m'a également invité à leur rendre visite aux Fêtes Calendales qui se déroulent chaque année en décembre au Fort Napoléon à La Seyne, où ils montrent et offrent des photos anciennes aux visiteurs. Si je trouve alors quelque photo sur laquelle on retrouve quelque indice rappelant des personnages de vos trois cartes postales, je ne manquerai pas de vous en informer.

Cordialement,

Jean-Claude Autran

Q3.

Salut Claudet,

(...) Est-ce que tu a vu Serge Bonfanti ?

Pif

R3.

Salut Pif,

Oui, j'ai bien rencontré Serge Bonfanti, qui m'a donné, comme il me l'avait promis, quelques cartes postales anciennes (années 40 et années 60) des Cigaloun Segnen [voir ci-après].

(...)

Claudet

Cartes postales représentant les Cigaloun Segnen (années 40)
Léon de Gonfaron - Pièce provençale d'André GARRO
Cartes postales représentant les Cigaloun Segnen (années 60)


 

9-12 Septembre 2006 : Site de chansons anciennes

Q.

http://www.chanson.udenap.org/50_chansons/50_chansons_00.htm

Voici un site qui vous distraira sûrement quand vous aurez un petit moment ; et... on peut écouter ces chansons (ah, "le temps des cerises" par Jean Lumière !!!).

MM

R.

(...) Merci également pour le site des chansons : http://www.chanson.udenap.org/50_chansons/50_chansons_00.htm

Il y a en effet des enregistrements extraordinaires.

JCA


 

16 Août 2006 - 27 Mars 2007 : Paroles de la chanson Le Petit Barnabé

Q1.

Bonjour,

Nous aimerions communiquer sur le forum du site jcautran.free.fr <http://jcautran.free.fr>.

Comment peut-on y avoir accès ?

Nous avons les paroles d'une chanson qui est recherchée par un des internautes : Le Petit Barnabé.

Merci de votre réponse.

M. et Mme V

R1.

Bonjour,

Le « forum » de mon site n'est pas véritablement un forum de discussion en direct. C'est un ensemble de dossiers Internet dans lequel je reclasse, par thème, tous les messages que je reçois et auxquels je réponds, ou que je fais suivre à mes correspondants.

Pour communiquer les paroles d'une chanson, il vous suffit de m'écrire à :

Je copierai alors votre message (sans divulguer votre adresse e-mail, mais seulement vos initiales) en haut de la page "Musique, chansons et auteurs - 2006".

(Toutefois, sauf erreur de ma part, je n'ai pas retrouvé parmi mes correspondants de personne qui recherchait précisément cette chanson Le Petit Barnabé. Est-ce bien sur mon site que vous avez trouvé cette question ?

Merci par avance,

Cordialement,

Jean-Claude Autran

Q2.

Bonjour,

je souhaiterais avoir les paroles du petit barnabé mais je n'arrive pas à y accéder sur votre site. Comment faire ? (alors que je les vois en partie dans ma recherche google)??? Merci.

VC

R2.

Bonjour,

Il y a eu, en effet (en août 2006), sur le forum de mon site (http://jcautran.free.fr/forum/musique_chansons_2005_2006.html#69), un début de discussion à propos de cette chanson "Le Petit Barnabé". Mais je n'ai pas les paroles de cette chanson (une personne qui avait ces paroles croyait que je les cherchais, ce qui n'était pas le cas).

Si vous souhaitez obtenir ces paroles, je peux vous donner l'adresse de cette personne pour que vous la contactiez directement : (...).

Bonne chance

Cordialement,

Jean-Claude Autran


 

14 Août - 15 Novembre 2006 : Recherche des paroles de Il est né le divin enfant, en provençal

Q1.

Bonjour,

Je souhaiterais savoir comment dit on "il est né le divin enfant" en provencal pour un chant de noel .

Pouvez vous m'aider svp ?

Merci d'avance,

il s'agit d'un hommage que je veux faire à quelqu'un qui m'était cher

GS

R1.

Bonjour,

Je ne connais pas la version provençale complète du chant "il est né le divin enfant".

Je ne peux proposer qu'une traduction du titre, qui serait "Es neissu lou divin enfant" (sachant que selon la région, il peut y avoir des variantes de neissu telles que naissu, nescut, nascu, neghut, etc.). Neissu, participe passé du verbe neisse (naître) est plutôt utilisé dans la région de Marseille.

Mais je vais essayer de contacter une chorale qui chante souvent des chants provençaux. S'ils ont le chant complet en version provençale, je ne manquerai pas de vous le faire parvenir.

Cordialement,

Jean-Claude Autran

Q2.

Bonsoir Mr Autran,

Je vous remercie sincèrement de votre réponse si rapide. Merci aussi de faire l'éffort de vous renseigner c'est vraimant aimable de votre part.

N'y a t-il pas un mot plus provençal que "enfant" pour traduction ? Où se prononce t il comme en français vraimant ?

Encore merci mille fois,

Très cordialement,

GS

R2.

Bonjour,

Il y a en effet d'autres mots provençaux pour désigner un enfant (Frédéric Mistral, dans Lou Tresor dóu Felibrige, cite : pichot, creaturoun, drole, fiéu, nistoun, poupoun, etc.

Mais je pense que dans le contexte du chant de Noël, c'est le mot provençal enfant qu'il faut conserver [mais avec la prononciation provençale, qui est plutôt ènfant]

Cordialement,

Jean-Claude Autran

Q3.

Salut Claudet,

En parcourant le forum de ton site j'ai vu qu'il y avait quelqu'un qui cherchait les paroles de "Il est né le divin enfant" en provençal.

Moi aussi !

Ma grand-mère paternelle m'avait appris le refrain en patois haut-alpin qui disait :

Es nassu lou pitchoun boun diou,
Dans un estable à cousta d'un ase.
Es nassu lou pitchoun boun diou,
Dans une estable à cousta d'un biou.

Ce n'est qu'une transcription "phonétique" de ce qui m'avait été inculqué durant des fêtes de Noël vers 1946 ou 47.

J'ai recherché dans mes trois livres de partition des chants provençaux mais je n'ai pu retrouver cette mélodie, même pas les paroles en français de "il est né le divin enfant".

Merci de me faire parvenir l'aboutissement de tes recherches car j'ai en chantier depuis une bonne dizaine d'années une rétrospective sur les coutumes de Noël et j'aimerais bien que ce chant y figure.

(...) Je tiens à ta disposition mes livres de chants provençaux (...).

Si tu veux, je peux passer te les apporter !

Grosses bises à tous.

Adessias

Pif

R4.

Bonjour Serge,

1) Merci pour ce refrain de de "Il est né le divin enfant" en provençal. En attendant de trouver les paroles complètes, c'est déjà un début qui, même s'il est phonétique et haut-alpin, est une meilleure traduction que celle, purement littérale , que j'avais tenté de donner. J'espère pouvoir trouver le texte entier en provençal auprès de mon beau-frère de Laragne, qui appartient à une chorale des Hautes-Alpes, dont certains membres sont des connaisseurs en chants religieux en version provençale. Il m'a dit qu'il se renseignait et j'attends de ses nouvelles.

Par contre, j'ai le texte français complet parmi mes "mélodies inoubliables" : http://jcautran.free.fr/archives_familiales/chansons/melodies_inoubliables.html#11

2) A propos de chansons, j'ai maintenant mis sur internet les textes des 101 chansons de ton cahier d'Emile Kerhervé, avec quelques-unes de ses illustrations. Cela se trouve à l'adresse : http://jcautran.free.fr/archives_familiales/chansons/chansons_kerherve.html

3) J'ai aussi retrouvé une chanson humoristique écrite par mon père en 1953 à propos du collège Martini du temps de Grac. Il ne m'en restait en mémoires que quelques lignes et j'ai enfin retrouvé en fouillant dans ses archives le manuscrit complet que je recherchais depuis des dizaines d'années. Je l'ai mis aussitôt sur le site internet en plusieurs endroits, notamment : http://jcautran.free.fr/archives_familiales/profession/martini/au_college_martini.html

4) J'ai fait des modifs profondes de la structure de mon site car mon ancien espace wanadoo arrivait à saturation. Il y a donc actuellement de nombreuses anomalies sur des liens entre les pages d'archives familiales et le reste du site, que je corrige peu à peu au fur et à mesure que je les trouve.

(...) Grosses bises à tous.

Claudet

R4b. (à GS)

Bonjour,

Suite à nos précédents échanges, j'ai reçu, de l'un de mes amis, une traduction du premier couplet de Il est né le divin enfant.

Es nassu lou pitchoun boun diou,
Dans un estable à cousta d'un ase.
Es nassu lou pitchoun boun diou,
Dans une estable à cousta d'un biou.

(Ase = âne ; Biou = bœuf)

Bien que ce ne soit pas du provençal "mistralien", mais du patois haut-alpin, il me semble que Es neissu lou pitchoun boun diou, corresponde mieux à l'esprit de la chanson que la traduction (très littérale) Es neissu lou divin enfant que je vous avais proposée.

J'espère recevoir prochainement une traduction provençale des autres couplets.

A bientôt. Cordialement,

Jean-Claude Autran

Q5.

Salut Serge,

Je n'ai toujours pas réussi à obtenir les paroles provençales complètes de Il est né le divin enfant. Le spécialiste des chansons provençales de la chorale de mon beau-frère, qui était presque sûr d'avoir ce texte, n'a pu en fait retrouver que le refrain, dans une graphie quasi mistralienne, donc légèrement différente de celle que tu connaissais en patois haut-alpin :

Es neissut lo pichon Bon-Dièu
Dins un' establ' a costat d'un ase !
Es neissut lo pichon Bon-Dièu
Dins un' establ' a costat d'un buòu.

A bientôt,

Claudet

R5.

Ave, Fox !

Tous mes remerciements pour le refrain remanié de "il est né le divin enfant" en patois haut alpin.

C'est certainement ainsi que ma grand-mère Fifine me l'avait appris mais il doit y avoir une soixantaine d'années, alors peut être que c'est moi qui ait adapté mes paroles en "surfant" sur des mouvances de provençal d'ici.

(...)

Adessias.

Pif


 

5 Août - 13 Novembre 2006 : Recherche de la chanson Poupée, joujou d'un jour

Q1.

cher monsieur,

j'aimerais retrouver le titre et l'auteur d'une chanson que chantait mon grand père, j'ai retenu quelques paroles :

joujou, mon petit joujou...
ma jolie poupée des belles années que j'ai tant aimée...
poupée, joujou d'un jour... que les doigts des hommes brisent comme des fous...

merci pour votre recherche

SL

R1.

Bonjour,

Merci pour votre message. Mais je suis vraiment désolé, je n'ai pas en mémoire, et je ne me souviens pas d'avoir lu ou entendu de chanson contenant les fragments de paroles "poupée, joujou d'un jour", etc. que vous indiquez. Une recherche sur internet (je suppose que vous aviez déjà essayé) ne m'a conduit à rien.

Tout ce que je peux faire est de rajouter votre question au forum de mon site dans la rubrique "musique et chansons". Peut-être y aura-t-il un jour quelqu'un qui saura nous renseigner ? Il y a eu déjà un bon nombre de textes de chansons retrouvés grâce à des internautes qui sont tombés sur ces questions et qui ont pu me renseigner.

Peut-être à bientôt, si j'obtiens une réponse.

Cordialement,

Jean-Claude Autran

Q2.

BONJOUR,

JE SUIS MOI AUSSI A LA RECHERCHE DE LA CHANSON "POUPÉE, JOUJOU D' UN JOUR"

JE ME RAPPELLE DES PAROLES MAIS JE NE CONNAIS PAS L' INTERPRÈTE NI LE TITRE DE CETTE CHANSON QUE MON GRAND-PÈRE ME CHANTAIT?

LE TEXTE EN ENTIER POURRAIT-IL AIDER A RETROUVER LES ORIGINES?

REF  : SL 5/13 AOÛT 2006

A BIENTÔT

JT

R2.

Bonjour,

Il n'y a malheureusement aucun élément nouveau au sujet de cette chanson "Poupée, joujou d'un jour".

Personne n'a pour l'instant répondu à la question et je n'en connais toujours pas l'interprète, ni le texte complet.

Je vous tiens au courant dès que quelqu'un pourra nous renseigner.

Cordialement,

Jean-Claude Autran

Q3.

 MERCI DE VOTRE MESSAGE.

JE VOUS ADRESSE LES PAROLES DE "POUPEE D'UN JOUR"...

CORDIALEMENT.

JT

Un jour je flânais, sans savoir pourquoi
J'avais mal aux nerfs, jusqu'au bout des doigts
Les gens m'agaçaient, je les trouvais bêtes,
Une envie de pleurer ou de faire le fête.
Tiens ! un attroupement, voiture, bouquet blanc,
C'est un grand mariage, y a sûrement de l'argent,
Voici la mariée, la foule s'écrie ce qu'elle est jolie,
Ce qu'elle a du chic, alors, je regarde, et je crois rêver,
Sous ce voile blanc, je viens de retrouver,
 
Joujou, mon petit bijou, ma jolie poupée des belles années,
Que j'ai tant aimée, je t'appelais ainsi, car tu m'avais dit,
Que les belles poupées, ne sont que des joujoux
Que les doigts des hommes brisent comme des fous,
Poupée, joujou d'amour, poupée, joujou, plaisir d'un jour.
 
Et la jalousie me tordit le cœur,
Tu ne tiens pas encore ce rêve de bonheur,
Une affreuse pensée dans ma tête roule
D'un geste brutal, j'écarte la foule
J'allais lui crier, c'est moi ton amant,
J'allais arracher ce voile tout blanc,
Quand j'ai vu ses yeux, ses yeux de martyre,
Des yeux malheureux qui semblaient me dire :
C'est vous le coupable, et vous me jugez
Alors j'ai pleuré et j'ai murmuré :
 
Joujou, mon petit bijou, ma jolie poupée des belles années,
Que j'ai tant aimée, je t'appelais ainsi, car tu m'avais dit,
Que les belles poupées, ne sont que des joujoux
Que les doigts des hommes brisent comme des fous,
Poupée, joujou d'amour, poupée, joujou, plaisir d'un jour.
 
Quand on a vingt ans, et si l'on savait
Qu'un premier baiser ne s'oublie jamais,
Je ne serais pas le pauvre qui pleure
Comme un malheureux, seul dans sa demeure,
Les regrets sont vains, quand tout est fini,
Et cette chanson que pour vous j'écris,
J'irai la chanter sous votre fenêtre
Car je ne peux plus envoyer de lettre,
Peut-être que jamais nous nous reverrons
C'est pourquoi je viens implorer mon pardon,
 
Joujou, mon petit bijou, ma jolie poupée des belles années,
Que j'ai tant aimée, je t'appelais ainsi, car tu m'avais dit,
Que les belles poupées, ne sont que des joujoux
Que les doigts des hommes brisent comme des fous,
Poupée, joujou d'amour, poupée, joujou, plaisir d'un jour.

R3a. (à SL)

Bonjour,

Suite à notre précédent échange (5-13 août 2006) à propos de la chanson Poupée, joujou d'un jour, une internaute a su m'en donner le texte complet, que je vous communique ci-dessous : (...).

Mais, pour l'instant nous n'en avons pas retrouvé le titre exact, ni le nom de l'auteur.

Cordialement,

Jean-Claude Autran

R3b. (à JT)

Bonjour,

Merci pour ces paroles complètes. Je vais les mettre sur le forum de mon site, à la suite de nos précédents échanges. Espérons que quelqu'un saura nous renseigner sur le titre exact, l'auteur et l'interprète.

Cordialement,

Jean-Claude Autran

Q4a.

Un GRAND MERCI pour ce document. Mon Papa nous a très souvent interprété cette chanson lors des réunions de famille ou dans des banquets d'associations. Je connais l'air parfaitement mais je n'avais jamais enregistré les paroles et aucun document écrit n'existait dans notre famille. J'imagine déjà la surprise de mes 5 frères et de mes 5 sœurs quand je vais leur rechanter une des chansons favorites de notre Papa né en 1905, décédé il y a 10 ans.

Encore merci pour votre aide et je veux aussi remercier mon épouse qui a fait les recherches nécessaires pour retrouver ces paroles.

Meilleures Salutations.

JL, aime et perpétue les valeurs familiales.

Q4b.

C'EST MOI QUI VOUS REMERCIE DE VOTRE GENTILLESSE

CORDIALEMENT

JT 


 

15-20 Juillet : Chanson La Lettre du Gabier

Q1.

Bonjour,

Voici le texte de "la lettre du Gabier" qui répondra peut-être à la recherche de PBC référencé sur le forum au 11 mai-8 juillet 2006 (recherche Marie de Barcelone).

Cordialement

AB

La Lettre du Gabier
Musique de Théodore Botrel
 
I
Hier matin, notre commandant
Nous a dit que le bâtiment
S'en allait partir à la guerre :
Par la présente, votre fieu
S'en vient vous dire son adieu, bonne grand-mère !
 
II
J'aurais bien voulu, 'core un coup
Mettre mes bras à votre cou,
Tout comme au temps de votre enfance ;
Mais, l'un et l'autre, oublions pas
Qu'à présent votre petit gars est à la France !
 
III
Les camarades du pays
À leurs parents, à leurs amis,
Font aussi leurs adieux, bien vite,
Espérant que la lettre-ci
Vous trouvera vaillants, ainsi qu'elle nous quitte.
 
IV
Je veux être le mieux noté
Pour m'en revenir breveté
Peut-être même quartier-maître !
Avec mes galons frais cousus...
Je rirais si vous n'alliez plus me reconnaître
 
V
Si je meurs - dam ! faut tout prévoir
Vous prierez pour moi, chaque soir,
Madame la Vierge Marie :
Dites-vous, dans votre chagrin,
que je suis mort, en bon matin, pour la Patrie !
 
VI
Voici qu'on sonne le départ !...
Embrassez, tout doux, de ma part,
Celle... à qui chaque jour, je pense,
Qu'elle me conserve son cœur :
Il sera, si je suis vainqueur, ma récompense.

R1a.

Bonjour,

Un grand merci pour m'avoir adressé ce texte. Je le transmets immédiatement à ma correspondante (PBC) qui en sera certainement ravie.

Je le fais figurer également sur le forum de mon site dès la prochaine mise à jour.

Cordialement,

Jean-Claude Autran

R1b. (à PBC)

Bonjour,

Suite à votre message du 15 Mai 2005 (recherche de la chanson J'ai bien reçu mon petit fieu, etc.), j'ai reçu une réponse de la part de l'un des internautes qui a consulté le forum de mon site.

Je vous transmets le texte de la chanson en fichier attaché (La Lettre du Gabier, musique de Théodore Botrel).

Je pense que c'est bien ce que vous recherchez.

Cordialement,

Jean-Claude Autran


 

8 Juillet 2006 : Ronde des heures

Q.

Bonjour,

Et bravo pour votre site, pour ce travail de mémoire sans lequel bien des textes de ces chansons sensibles du passé tomberaient dans l'oubli.

Je suis musicien et un oncle de ma compagne va bientôt fêter ses soixante ans de marriage. Il se trouve que la ronde des heures est une chanson qui lui tient particulièrement à cœur. Nous souhaiterions lui faire une surprise en la lui interprétant.

Grâce à vous, j'ai maintenant le texte mais il me manque la musique. Pourriez-vous nous aider d'une quelconque manière ?

Mon amie et moi, vous en serions reconnaissant.

Merci

YF

R.

Bonjour,

Merci pour votre message.

Il se trouve que je possède une partition de "Ronde des heures", que je tiens de mes parents (années 30).

Je vous l'ai scannée et vous trouverez donc ci-joint les 2 fichiers images.

J'espère que vous pourrez les ouvrir et relire et interpréter la partition. Si vous avez un problème, faites le moi savoir, j'essayerai de vous l'envoyer les fichiers sous un autre format.

Bonne fête de ces 60 ans de mariage.

Cordialement,

Jean-Claude Autran


 

3-5 Juillet 2006 : Recherche du texte de la chanson N'oublions jamais la Belgique envahie

Q.

Bonjour,

Je viens de découvrir votre site avec beaucoup d'intérêt. Félicitations pour sa richesse.

Je recherche le texte d'une chanson patriotique apprise à l'école, en 1945/1946, pour fêter la Libération.

Je me souviens de quelques paroles : " et la France trahie, stérile désormais... Nos enfants, nos vieillards succombant sous les balles....".

Merci pour votre aide

Cordialement

AB

R.

Bonjour,

Merci pour votre message. Mais je suis vraiment désolé, je n'ai pas en mémoire, et je ne me souviens pas d'avoir lu ou entendu de chanson patriotique parlant de "N'oublions jamais la Belgique envahie et la France trahie, etc.". Une recherche sur internet (je suppose que vous aviez déjà essayé) ne m'a amené à rien non plus.

Tout ce que je peux faire est de rajouter votre question au forum de mon site dans la rubrique "musique et chansons". Peut-être y aura-t-il un jour quelqu'un qui saura nous renseigner ? Il y a eu déjà un bon nombre de textes de chansons de retrouvés grâce à des internautes qui sont tombés sur ces questions et qui ont pu me renseigner.

Peut-être à bientôt, si j'obtiens une réponse.

Cordialement,

Jean-Claude Autran


 

24 Juin 2006 - 2 Janvier 2007 : Recherche de partitions de chansons : La chanson des échos, Sérénade de la purée, L'hymne à la nuit

Q1a.

Monsieur Autran,

Votre site est très intéressant:

Je recherche quant à moi la partition de la "chanson des échos" que vous possédez je crois et je connais une professeur de chant à Aix qui pourrait me la chanter car mon grand père la chantait.

De même je recherche les paroles de la "Sérénade de la purée" telle que la chantait mon père :

Quand tu seras dans la purée, reviens vers moi, un croûton, une côtelette panée ce sera pour toi
J'm'en fous pas mal de la vie dorée que mènent les rois, dans ma chambrée en dessous les toits...

Enfin plus difficile peut-être je recherche une partition sur "l'hymne à la nuit " de Mr Noyon (Normandie) adaptation de l'opéra Hippolyte et Aricie de Rameau que mon pèrechantait à la messe de minuit à Noël.

J'habite pas loin de La Seyne sur Mer à Aix et je passe fréquemment dans le Var; Si vous aviez ces trois partitions cela me permettrait de les transmettre aux deux sœurs de mon père qui chantaient en chorale avec lui.

JYK

Q1b.

Mon père chantait également "La chanson des blés d'or". Si vous aviez ce titre dans votre collection avec la partition je vous serais très reconnaissant de me le signaler.

D'avance merci.

Salutations.

R1a.

Bonjour,

Vous pouvez déjà trouver le texte et la partition de la "chanson des blés d'or" sur le site de Thierry Klein :

http://ourworld.compuserve.com/homepages/Thierry_Klein/

Voir le fichier ci-joint qui en est extrait, pages 18 et 19.

Je continue de chercher les autres titres qui vous intéressent. A bientôt.

Cordialement,

Jean-Claude Autran

Q2.

Merci infiniment et longue vie à votre site.

JYK

R2a.

Bonjour,

En réponse à votre message, je vous adresse :

1) Ci-après les paroles de la chanson "Quand tu seras dans la purée", que vous pouvez trouver aussi sur :

http://www.paroles.net/chansons/20824.htm

ou sur :

http://www.frmusique.ru/texts/divers/quandtuserasdanslapuree.htm

Quand tu seras dans la purée
Quand tu seras dans la purée
Reviens vers moi
Je ne mène pas une vie dorée
Comme certains rois
Mais j'ai toujours dans mon frigidaire
Un p'tit coin caché
Mon litron de vin,
Des croquettes panées
Tout ça pour toi
 
Quand tu seras dans la purée
Reviens vers moi
Je ne mène pas une vie dorée
Comme certains rois
Mais j'ai toujours dans mon frigidaire
Un p'tit coin caché
Ma bouteille de bière,
Des bananes flambées
Tout ça pour toi

Mais je n'en ai pas la partition, et je n'ai pas pu la retrouver sur le net (elle semble avoir été en vente sur eBay, mais je n'ai pas pu la retrouver récemment).

2) En ce qui concerne l'hymne à la nuit, adaptation de M. Noyon,

J'ai trouvé des paroles, ainsi qu'un échantillon musical et un accès à la partition sur les sites :

http://jp.rameau.free.fr/nuit.htm
http://perso.orange.fr/redris/HTML/nuit_noel.html

Mais je n'ai pas bien compris s'il agissait du texte de l'adaptation ou du texte original de Rameau ?

3) Enfin, j'essaye de vous obtenir la partition de la chanson des échos. Je ne l'ai pas personnellement, mais le correspondant qui m'avait adressé le texte en mai 2006 disait que sa sœur en avait la partition. Si j'arrive à l'obtenir, je vous la fais parvenir immédiatement.

A bientôt.

Cordialement,

Jean-Claude Autran

R2b. (à PBC) : Chanson des échos

Bonjour,

Suite à nos échanges de messages du mois de mai dernier, j'ai été en contact avec un internaute qui recherche une partition de la chanson des échos. Vous m'en aviez aimablement adressé le texte et vous disiez que votre sœur en avait la partition.

Serait-il possible de recevoir une copie de cette partition (fichier image ou .pdf) ?

Un grand merci par avance pour votre aide.

Cordialement,

Jean-Claude Autran

Q3.

Merci infiniment pour cette réponse.

JYK

R3a. (à PC) : Partition de La chanson des échos

Bonjour,

C'est très aimable à vous de m'avoir adressé la partition de la Chanson des échos que je vous avais demandée.

Je vais la communiquer à celui de mes correspondants qui la recherche depuis des années et qui va en être très certainement ravi.

Encore un grand merci pour votre aide.

Cordialement,

Jean-Claude Autran

R3b. (à JYK)

Bonjour,

Suite à nos échanges de juin-juillet 2006, relatifs aux partitions de diverses chansons anciennes, j'ai le plaisir de vous communiquer ci-joint une copie de la partition "La chanson des échos" que vous recherchiez, et que l'une de mes correspondantes (PC, de Cannes) possédait et vient de me faire parvenir

Cordialement,

Jean-Claude Autran

R3c. (de JYK)

Monsieur, je vous remercie infiniment.

En ce qui concerne le texte de "la complainte de la purée" mon père avait des paroles différentes de celles qui figurent dans votre version : je ne sais s'il est possible de se les procurer.

Sincères salutations.

JYK

R3d.

Si cela peut vous intéresser ma grand-mère tenait un carnet manuscrit dans lequel elle a retranscrit les textes de plus de cent chansons aujourd'hui oubliées.

Sincères salutations.

JYK

Q4.

Bonsoir Monsieur,

Je recherche les paroles complètes (couplets et refrains) de la chanson intitulée : "Sérénade de la purée", de Georges Villard, interprétée par Perchicot.

Je n'ai retrouvé jusqu'à maintenant sur Internet que deux des refrains. Croyez-vous pouvoir m'aider ? Un grand merci et très cordialement.

Bon courage et bravo pour la continuation de votre site.

Dr. MC

R4.

Bonsoir Monsieur,

Non, malheureusement, je n'ai rien de plus que les deux paragraphes qui se trouvent déjà sur mon site : http://jcautran.free.fr/archives_familiales/chansons/chansons_retros2.html#37bis

Même le site paroles.net : http://www.paroles.net/chansons/20824.htm donne exactement le même texte.

Mais êtes vous certain que cette chanson comporte d'autres couplets ?

Très cordialement,

Jean-Claude Autran

Q5a.

Bonsoir, Monsieur,

Un grand merci de votre réponse. Oui, il y a plusieurs couplets et refrains que j'ai retrouvés en enregistrement de la façon suivante :

Google: "perchicot serenade de la puree"
Site "www.chanson.udenap.org/fiches-bio/perchicot.htm"
Au chapitre: 2 fiches enregistrées, on a droit à entendre 2 chansons en totalité:
"Je ne suis pas celle que vous croyez" et "Sérénade de la purée".

Ja vais essayer de transcrire toutes les paroles, mais je pense que ce sera très long et difficile.

Je n'ai guère l'habitude de ce genre d'exercice !

N'hésitez pas à me re-contacter si vous avez besoin de renseignements plus précis.

Encore merci et très cordialement.

Dr. MC

Q5b.

Re-bonjour Monsieur,

J'ai réussi, après pas mal de manipulations, à transcrire les paroles complètes de la "Sérénade de la purée", trois couplets et trois refrains (dont deux identiques).

Si vous le désirez, je peux vous en envoyer copie par mail? Dites-le moi.

À bientôt peut-être de vous lire.

Cordialement.

Dr. MC

R5.

Re-bonjour,

Merci pour l'indication du site où l'on peut écouter 2 chansons dePerchicot. J'ai effectivement pu les écouter, mais quant à les transcrire, je pensais essayer un autre jour où j'aurais davantage de temps et de concentration.

Mais si vous avez déjà réussi à le faire, alors, bravo. Je reste trèsintéressé si vous pouvez m'en envoyer une copie par mail.

Un grand merci par avance.

Cordialement,

Jean-Claude Autran

Q6.

Re- Re-,

Voilà, je ne pense pas qu'il y ait beaucoup d'erreurs. Comme vous pouvez vous en rendre compte, les 2 refrains que nous possédions déjà ne sont pas très exacts.

Une nouvelle chanson complète pour votre site.

Encore merci, bravo. Cordialement.

Sérénade de la purée - Paroles et musique : Georges Villard - Interprète : Perchicot - 1929.
D'puis une heure au moins, j' chante et n'vois pas d'client paraître.
Oh ! j'vous d'mande pardon, voici qu'au second, s'ouvre une fenêtre.
J'vois qu'c'est un copain, qu'jai sauvé d'la faim, y me l'rendra p't-être.
Non, il s'retire sans rien me dire, y m'jette un rotin.
Garde ta fortune, je n'ai pas d'rancune, tant mieux si t'es rupin.
 
Ref. :
Quand tu seras dans la purée, reviens vers moi.
Je n'mène pas une vie dorée comme celle d'un roi .
Mais j'ai toujours ma p'tite carrée au-d'ssous des toits.
En croûtant une côtelette pannée, ce s'ra pour toi.
 
Un minois fripon se montre au balcon. Tiens, c'est Antoinette !
La môme aux ch'veux d'or que j'aimais si fort, simple midinette.
Mondaine aujourd'hui, tu viens après lui, t'offrir ma binette.
Oui, mais cher ange, parfois l'on change le sort en une seule nuit.
Demain, d'vant ma demeure, y s'peut que tu pleures, ton court bonheur enfui.
 
Ref. :
Quand tu seras dans la purée, reviens vers moi.
Je n'mène pas une vie dorée comme celle d'un roi .
Mais j'ai toujours ma p'tite carrée au-d'ssous des toits.
En croûtant une côtelette pannée, ce s'ra pour toi.
 
Un toutou, voyez, bien blanc, bien peigné, d'la maison s'élance.
Il saaute, s'il vous plaît, sur mes port'mollets, faut s'mettre en défense.
Tiens, c'est mon chien, dis, j'l'avais pris rue L'pic, teigneux sans pitance.
Va-t-il reconnaître son ancien maître ou faire comme l'autre loustic ?
Le chien me caresse, j'pleure d'allégresse tellement je trouve ça chic.
 
Ref. :
Malgré que j'sois dans la purée, tu r'viens vers moi.
Toi, tu te fous d'la vie dorée comme celle des rois.
Tu reste, seul, fidèle à l'homme qui n'a plus rien
Et si y'a d'la reconnaissance en somme, c'est dans les chiens.

Dr. MC

R6.

Bonjour,

Merci beaucoup pour ce texte très complet. Ce n'étais pas un travail facile et cous vous en êtes bien tiré.

Si vous n'y voyez pas d'inconvénient, je vais compléter le texte de cette chanson sur mon site à la prochaine mise à jour, sans oublier ce mentionner que c'est à vous que je dois cette transcription.

Très cordialement,

Jean-Claude Autran

Q7.

Bonjour Monsieur .

En effectuant des recherches sur google, j'ai trouvé votre site . Pour ce faire, j'avais rechercher "La Chanson des échos". Ma compagne recherche cette chanson que chantait son père ! Donc, nous avons été très contents de trouver les paroles sur votre site .

Pourriez-vous me dire s'il est possible de trouver "La partition", même en payant . Merci d'avance et à bientôt d'une réponse favorable de votre part .

HP

R7.

Bonjour Monsieur,

Oui, en effet, dans les échanges que j'ai eus avec divers internautes en septembre dernier, la partition de la chanson des échos m'avait bien été communiquée.

Je vous en adresse une copie sur les fichiers images ci-joints. Naturellement, il doit y avoir des droits d'auteurs sur ce type de document. Merci de ne pas le multiplier ou d'en faire un usage commercial.

Cordialement,

Jean-Claude Autran

Q8.

Bonjour Mr. AUTRAN .

Tout d'abord, un très grand merci pour votre envoi de la partition de "La Chanson des échos". Vous avez fait le bonheur de ma compagne Denise. En effet, cette chanson, entre autres, était chanté par son père, malheureusement décédé. Cela va lui remémorer beaucoup de souvenirs de jeunesse (Elle a 75 ans ). Il y a pas mal de temps que je cherche sur internet et, je suis très heureux d'avoir trouvé grâce à vous. Donc, encore une fois, un très grand merci.

Nous profitons de l'occasion pour vous présenter tous nos meilleurs voeux pour 2007 .

Cordialement .

D&HP


 

19-22 Mai 2006 : Recherche de romance Au clair de la lune ... les montagnards sont là

Q1.

Bonjour,

Je recherche les paroles de "la romance" que je chantais quand j'étais en primaire. Il me manque quelques paroles.

Elle commence par "au clair de la lune" et finit par "les montagnards sont là.

Merci

Mme MV

R.

Bonjour,

Merci pour votre message. Mais je suis vraiment désolé, je n'ai pas en mémoire, et je ne me souviens pas d'avoir lu ou entendu de romance qui commence par "au clair de la lune" et qui finit par "les montagnards sont là". Une recherche sur internet (je suppose que vous aviez déjà essayé) ne m'a amené à rien.

Il y a bien une chanson célèbre :

Halte-là ! Halte-là ! Halte-là !
Les montagnards, les montagnards,
Les montagnards sont là !

Mais elle ne contient pas de fragment sur le "clair de lune".

Je vais donc rajouter votre question au forum de mon site. Peut-être y aura-t-il un jour quelqu'un qui saura nous renseigner ?

Cordialement,

Jean-Claude Autran

Q2.

merci de rechercher la romance.

En fait, elle commence par :"Je vais vous chanter une romance "et se termine par "halte là les montagnards sont là"


 

11 Mai - 8 Juillet 2006 : Chanson Marie de Barcelone et La Chanson des échos

Q1.

Messieurs,

J'ai trouvé votre site hier en recherchant une chanson ancienne apprise (mes sœurs et moi) dans notre enfance à l'Ecole des sœurs, à Hussein-Dey (Algérie).

Il va sans dire que je me suis littéralement "régalée" et, en plus de mille bravos, je vous remercie bien sincèrement car vous devez mettre du baume au cœur à plus d'un, et d'une.Une chanson !c'est si banal de fredonner quelques notes que, souvent, on ne s'en rend pas compte.Et pourtant, avec les odeurs, il me semble que ce sont les sensations les plus fortes qui rappellent des souvenirs, tristes, heureux, d'amour, de peine ...merci encore !

La personne citée en objet (Q1b) recherche une chanson qui, selon moi doit avoir une cinquantaine d'années (en calculant d'après mon âge)Il s'agit d'un paso-doble ayant pour titre MARIA DE BARCELONE dont je ne me souviens malheureusement pas de toutes les paroles :

De grands yeux noirs, la taille fine
Qu'elle était belle, la Maria
Pédro, son amant n'aimait qu'elle
Si bien qu'il en était jaloux
....
Et de l'aimer jusqu'à (toujours ?) ...
Maria, Maria la belle....
On vient de la trouver morte
Le cœur planté d'un poignard
Tandis que des gens l'emportent
Un fou chante quelque part
Maria de Barcelone
Que le Bon Dieu me pardonne
Mais jamais jamais personne
Ne me prendra ton amour
Que je garde pour toujours
Que le Bon Dieu me pardonne
Maria de Barcelone.......

Je vous communique à tout hasard les paroles de "LA CHANSON DES ECHOS" - paroles de Roland Gaël, musique de P. Codini et Ch-H. Laurent, ne les ayant jamais trouvées sur internet (ma sœur en a la partition) si ça intéresse quelqu'un :

Ohé, là-bas, là-haut,
Ecoutez les échos,
Ohé, ohé, écho.
Sous le ciel étoilé
Dans la montagne
Pauvre pâtre isolé
Et sans compagne,
Dans les sentiers perdus
Tout blancs de lune
O pâtre qu'entends-tu,
Dans la nuit brune
Je n'entends pas l'air des violons
Versant des flots d'harmonie
Pour les heureux de la vie,
Sous les beaux lustres des grands salons,
Mais j'entends dans la montagne
Des airs plus langoureux et plus beaux,
C'est lorsque la nuit nous gagne,
La chanson des échos.
 
Ohé, là-bas, là-haut,
Ecoutez les échos,
Ohé, ohé, écho.
 
Sous le soleil ardent
La tête nue,
Paysan rude et lent,
A la charrue
Toujours le dos tendu,
Dur à la peine,
Paysan qu'entends-tu,
Parmi la plaine ?
Je n'entends pas l'air des violons
Versant des flots d'harmonie
Pour les heureux de la vie,
Sous les beaux lustres des grands salons,
Mais les bruits de mon village
Viennent passer sur les blés nouveaux,
Et j'entends, sous les ombrages,
La chanson des échos.
 
Ohé, là-bas, là-haut,
Ecoutez les échos
Ohé, ohé, écho.
 
Au large sur la mer
Sous la rafale
Marin au regard clair
Que mord le hâle
Sur ton canot battu,
De flots d'écume,
O marin qu'entends-tu,
Au fond des brumes ?
Je n'entends pas l'air des violons
Versant des flots d'harmonie
Pour les heureux de la vie,
Sous les beaux lustres des grands salons,
Mais mon vieux clocher qui chante
Me fait rêver le soir sur les flots,
Et j'entends dans la tourmente
La chanson des échos.
 
Ohé, là-bas, là-haut,
Ecoutez les échos,
Ohé, ohé, échos.
 
Quand s'éveille Paris,
Torrent qui roule
A travers tous les bruits,
Parmi la foule
De ton pas résolu,
Coupant la bise,
Ouvrier, qu'entends-tu
Dans l'aube grise ?
Je n'entends pas l'air des violons
Versant des flots d'harmonie
Pour les heureux de la vie,
Sous les beaux lustres des grands salons,
Mais les clameurs des machines
Qui se mêlent au bruit des marteaux,
Et les longs sifflets d'usine
Traversant les échos.
 
Ohé, là-bas, là-haut,
Ecoutez les échos,
Ohé, ohé, échos.
 
Dans la tranchée, là-bas,
Quand tout sommeille
Après les durs combats,
Soldat qui veille
Sous les murs abattus
Plus rien ne bouge
O soldat, qu'entends-tu
Dans la nuit rouge ?
Je n'entends paq l'air des violons
Versant des flots d'harmonie
Pour les heureux de la vie,
Sous les beaux lustres des grands salons,
Mais une rumeur de gloire
Passe dans les nuages là-haut,
Et c'est un chant de victoire
Que m'apporte l'écho.

J'en profite pour passer un petit SOS justement pour la chanson recherchée, dont nous n'avons plus que quelques bribes, et qui m'a permis de connaître votre site :

J'ai bien reçu mon petit fieu
La lettre où tu me dis adieu
Avant de partir en campagne
Et je dicte la lettre là
Que tu liras bien loin déjà
De la Bretagne
Je suis fille d'un matelot
J'ai mon homme et trois gars dans l'eau
La vie est quelquefois bien rude
J'en ai tant dit des au-revoir
Que je devrais bien en avoir
Pris l'habitude
.......
Hier matin notre Commandant
Nous a dit que le régiment
S'en allait partir en campagne(ou :à la guerre) ......

Merci infiniment de bien vouloir fouiller dans vos souvenirs !

Bien sincèrement,

PBC

R1a. (à DS)

Bonjour,

Suite à votre s o s (novembre 2005), que j'avais mis sur le forum de mon site, une internaute (PBC) me propose les paroles suivantes, encore incomplètes, pour la chanson "Maria de Barcelone" que vous recherchiez. Cela reste incomplet, mais c'est déjà un petit progrès.

De grands yeux noirs, la taille fine
Qu'elle était belle, la Maria
Pedro, son amant n'aimait qu'elle
Si bien qu'il en était jaloux
....
Et de l'aimer jusqu'à (toujours ?) ...
 
Maria, Maria la belle....
On vient de la trouver morte
Le cœur planté d'un poignard
Tandis que des gens l'emportent
Un fou chante quelque part
 
Maria de Barcelone
Que le Bon Dieu me pardonne
Mais jamais jamais personne
Ne me prendra ton amour
Que je garde pour toujours
 
Que le Bon Dieu me pardonne
Maria de Barcelone.......

Cordialement,

Jean-Claude Autran

R1b. (à PBC)

Bonjour,

Merci beaucoup pour ces paroles de la chanson Maria de Barcelone, que j'ai aussitôt transmises à l'internaute (de pseudonyme "Déesse") qui avait lancé un s o s sur le forum de mon site en novembre 2005. Je suis certain qu'elle va beaucoup apprécier car je sais qu'elle recherchait cette chanson depuis bien des années.

Merci également pour la Chanson des Echos, que je vais copier sur mon forum et qui intéressera sûrement quelqu'un, un jour ou l'autre.

Quant à la dernière chanson : J'ai bien reçu mon petit fieu, etc.,

Je n'ai pour l'instant rien trouvé de plus. Je vais mettre cet autre s o s sur le forum et peut-être aurons-nous une réponse un jour.

Cordialement, merci pour votre aide.

Jean-Claude Autran

R1c. (à PBC) : Chanson des échos

Bonjour,

Suite à nos échanges de messages du mois de mai dernier, j'ai été en contact avec un internaute qui recherche une partition de la chanson des échos. Vous m'en aviez aimablement adressé le texte et vous disiez que votre sœur en avait la partition.

Serait-il possible de recevoir une copie de cette partition (fichier image ou .pdf) ?

Un grand merci par avance pour votre aide.

Cordialement,

Jean-Claude Autran

Q2. (De DS)

Bonjour Monsieur Autran ,

Je viens de prendre connaissance de votre envoi . Ce n'est qu'une partie , mais quel grand bonheur! ! Pour la suite , je vous fais confiance , ainsi qu'aux internautes que je remercie infiniment. Grâce à vous , je renoue avec ma jeunesse. Merci .

DS


 

28 Avril - 26 Octobre 2006 : Chanson Les trois couleurs de France

Q1.

Cher Marius,

Animatrice dans une maison de retraite à Lormont en Gironde, je me permets de faire appel à vous car je suis à la recherche du texte de la chanson: " Les trois couleurs de France " que l'on apprenait à l'école il y a trop longtemps pour moi;

phrases de la chanson

- Bleu, céleste couleur du jour
- Rouge, de sang couleur d'amour
- Blanc franchise et vaillance

Merci, pour votre aide,

CS

R.

Bonjour,

Bien reçu votre message. J'ai fait une petite recherche sur internet pour essayer de répondre à votre question. Voici ce que j'ai trouvé sur quelques sites :

1) sur : http://nomandis.midiblogs.com/archive/2005/12/28/mais-pourquoi-le-drapeau-francais-est-il-bleu-blanc-rouge.html

Les connais-tu les trois couleurs,
les trois couleurs de France.
Celles qui font rêver les cœurs,
de gloire et d'espérance.
 
Bleu céleste couleur du jour.
Rouge de sang couleur d'amour.
Blanc franchise et vaillance,
Blanc franchise et vaillance.

2) une version un peu différente sur : http://www.seniorplanet.fr/forumsp/index.php?showtopic=5474&st=1360

Les connais-tu les trois couleurs,
Les trois couleurs de France,
Celles qui font battre les cœurs
De joie et d'espérance :
 
Bleu céleste couleur du jour
Rouge de sang et d'amour
Blanc, franchise et vaillance.

« Chanson très à la mode sous Pétain.

En fait nos trois couleurs sont l'association des couleurs de Paris, le bleu et le rouge, avec celle du Roi, le blanc... du temps où le roi citoyen n'était pas en trop mauvais termes avec les révolutionnaires ».

Autre explication détaillée des trois couleurs :

Le Blanc :

Le roi de France pour marquer sa présence sur un champ de bataille faisait flotter une étoffe blanche, depuis la bataille de Fleurus en 1690, qui remplaçait l'étoffe rouge de Saint Denis du début de la royauté.

Cette étoffe rouge avait été remplacée en 1188, par la bannière des croisés ; une croix rouge sur un fond blanc, bannière délaissée à la fin du 13ème siècle, lorsque les anglais gardèrent la croix rouge le Saint George ; les français loyalistes soutenant le roi Charles VII, gardèrent une croix blanche ; dès lors le blanc marquait la couleur du roi de France.

Le Rouge :

A l'origine bannière de Charlemagne remise par le pape Léon III, à l'empereur en 796. le rouge était la couleur de la pourpre impériale romaine. Puis ce rouge, en 1124, fut remplacé par l'oriflamme de Saint Denis, (étoffe rouge du reliquaire), la couleur du sang du martyre. C'est Louis VI qui institua la tradition de lever la bannière à Saint Denis à chaque fois que le roi convoquait sa noblesse.

Le Bleu :

Selon la légende lorsque Clovis adopta le lys (lis), son blason représentait trois iris (terme qui deviendra luce puis lys car adopté par Louis VII) sur un fond bleu azur, bleu du ciel, symbole de pureté, là où l'homme pieux ira après sa mort. Le bleu était la couleur du manteau royal. Il s'agit de la chape (manteau) de Saint Martin, levée par Clovis en 507 contre les Wisigoths, ce bleu fut la couleur de la bannière lors des couronnements des rois, de Clovis à Charles X.

C'est le décret du 27 pluviôse an II (15/02/1794) qui indique que le drapeau national sera de ces trois couleurs ; définitivement adopté par l'ensemble des tendances politiques, même royaliste.

Cordialement,

Jean-Claude Autran (fils de Marius Autran)

Q2.

Mille Merci, Cher Jean Claude, La résidente qui n'avait que quelques phrases, est au ange.

Nous allons pouvoir la chanter à la chorale des coteaux le mardi et jeudi.

Bonne continuation à vous et votre papa.

CS

Q3. (23 Août 2006)

Bonjour,

Dans votre forum la question du : 28 Avril - 4 Mai 2006 : Chanson Les trois couleurs de France porte sur la chanson les trois couleurs de France.

Le doyen (95 ans) de notre village (Escalles, Pas de Calais), nous la récite régulièrement. Je vous communique donc une transcription de ce poème. Vous pouvez donc compléter votre réponse.

Les trois couleurs
Les connaissez vous les trois couleurs
(les couleurs) de France.
Celles qui font rêver les cœurs,
de gloire et d'espérance,
bleu céleste, couleur du jour,
rouge de sang, couleur d'amour,
blanc, franchise et vaillance.
 
Le drapeau quand tonne l'airain,
comme un guerrier tressaille.
Il bat, il s'enfle comme un sein
au vent de la bataille.
Et dans la mêlée, qu'il est beau,
lorsqu'il n'est plus qu'un noir lambeau
étoilé de mitrailles.
 
Jusque la mort on le défend.
Oh, sublime folie et quand il revient
vers sa loque chérie,
les yeux sont de larmes remplis,
car le drapeau garde dans ses plis
l'âme de la patrie.
 
Qu'il frissonne au soleil joyeux,
ou qu'il flotte sur l'onde,
lorsque la paix rit sous les cieux,
ou quand la guerre gronde,
France, il entraîne tous les cœurs,
lui qui porta dans ses couleurs,
la liberté du monde.

(Poème récité par EN, retranscrit par LK

LK (Escalles)

R3a. (à LK)

Cher Monsieur,

Merci infiniment d'avoir retranscrit le texte complet de cette chanson Les trois couleurs de France.

En effet, ce que j'avais pu trouver jusqu'ici ne correspondait qu'au premier couplet, et je ne savais pas qu'il y en avait trois autres.

J'adresse donc immédiatement votre texte à CS, animatrice dans une maison de retraite à Lormont en Gironde, qui le recherchait pour l'une de ses résidentes - et je rajoute naturellement le texte complété dans le "forum" de mon site.

Merci également au doyen de votre village qui a su se souvenir de ce texte, et sans qui cet élément de notre patrimoine se serait peut-être perdu.

Cordialement,

JCA

R3b. (à CS)

Bonjour,

Suite à nos échanges de message (avril-mai 2006) à propos du poème Les trois couleurs de France, un internaute (LK, à Escalles, Pas-de-Calais) a lu votre question sur le forum de mon site et m'a aimablement communiqué un texte complet (avec trois nouveaux couplets) de cette chanson. Voici son message :

« Le doyen (95 ans) de notre village (Escalles, Pas de Calais), nous la récite régulièrement. Je vous communique donc une transcription de ce poème. Vous pouvez donc compléter votre réponse.

Les trois couleurs
Les connaissez vous les trois couleurs
(les couleurs) de France.
Celles qui font rêver les cœurs,
De gloire et d'espérance,
Bleu céleste, couleur du jour,
Rouge de sang, couleur d'amour,
Blanc, franchise et vaillance.
 
Le drapeau, quand tonne l'airain,
Comme un guerrier, tressaille.
Il bat, il s'enfle comme un sein
Au vent de la bataille.
Et dans la mêlée, qu'il est beau,
Lorsqu'il n'est plus qu'un noir lambeau
Étoilé de mitrailles.
 
Jusqu'à la mort on le défend.
Oh, sublime folie et quand il revient
Vers sa loque chérie,
Les yeux sont de larmes remplis,
Car le drapeau garde dans ses plis
L'âme de la patrie.
 
Qu'il frissonne au soleil joyeux,
Ou qu'il flotte sur l'onde,
Lorsque la paix rit sous les cieux,
Ou quand la guerre gronde,
France, il entraîne tous les cœurs,
Lui qui porta dans ses couleurs,
La liberté du monde.
 
Poème récité par EN

Retranscrit par LK ».

J'espère que votre résidente en sera ravie.

Cordialement,

Jean-Claude Autran

Q4. (17 Septembre 2006)

Bonjour,

Il y a plusieurs années que je recherche cette chanson [Les trois couleurs de France], chantée par ma grand-mère sous les bombardements de Verdun en 1916. Au dos d'un "AVIS A LA POPULATION", sur la conduite à tenir en cas de bombardement, elle en a transcrit les paroles. La transcription comporte sept couplets. Bien sur, je peux en faire une copie à quiconque le désire.

Ce qui m'intéresserait au plus haut point, c'est la mélodie de cette chanson car je pourrais en écrire un arrangement pour la faire revivre!

Merci pour toute aide à ce sujet

MP

R4.

Bonjour,

Je suis désolé, mais je ne connais pas la mélodie de cette chanson et je ne sais pas qui pourrait l'avoir.

Nous allons mettre votre message sur le "forum" de notre site. On peut espérer que quelqu'un y tombe un jour dessus et puisse nous communiquer cette mélodie.

Par ailleurs, je ne connais que quatre couplets. Si vous avez une transcription plus complète (sept couplets), je serais intéressé que vous me la fassiez parvenir.

A plus tard. Merci par avance.

Cordialement,

Jean-Claude Autran

Q5. (24 Sepembre 2006)

Bonsoir,

Bonne nouvelle, j'ai pu trouver la partition de cette chanson chez un éditeur parisien et je suis actuellement en train de la transcrire pour créer un fichier midi qui sera lisible par tout le monde même sur des PC anciens. Je vous le transmettrai dès que possible, compter une quinzaine de jours.

En attendant vous trouverez en fichier pdf joint la transcription des paroles, faite par ma grand-mère en 1916.

Elle comporte sept couplets.

Bien cordialement

MP

Les connais tu les trois couleurs
Les trois couleurs de France.
Celles qui font rêver les cœurs,
De gloire et d'espérance,
Bleu céleste, couleur du jour,
Rouge de sang, couleur d'amour,
Blanc, franchise et vaillance (bis).
 
Le drapeau, quand tonne l'airain,
Comme un guerrier tressaille.
Il bat, il s'enfle comme un sein
Au vent de la bataille.
Dans la mêlée, ah ! qu'il est beau
Lorsqu'il n'est plus qu'un noir lambeau
Étoilé de mitrailles ! (bis)
 
Jusqu'à la mort on le défend.
Ô sublime folie !
Et quand on revient triomphant
Vers sa loque chérie !
Les yeux sont de larmes remplis
Car le drapeau garde dans ses plis
L'âme de la patrie (bis)
 
Qu'il frissonne au soleil joyeux
Ou qu'il flotte sur l'onde,
Lorsque la paix rit dans les cieux,
Ou quand la guerre gronde,
France il entraîne tous les cœurs,
Lui qui porta dans ses couleurs,
La liberté du monde (bis)
 
Qu'importe que des insensés
Te prodiguent l'outrage
Ils n'ont ceux-là, rien de français
Et leur clameur sauvage
N'arrête pas plus ton grand essor
Que celui du grand soleil d'or
Ne l'est par le nuage (bis)
 
Ô drapeau ! symbole sacré
Qu'en Alsace Lorraine
Les mères, le cœur déchiré
Par l'amour ou la haine
Font baiser aux petits enfants
Dans l'espoir des jours triomphants
Qui briseront leurs chaînes (bis)
 
Bienheureux le soldat vainqueur
Qui la main sur l'épée
Atteint d'une balle en plein cœur
Sous ta loque écharpée
Meurt souriant et radieux
Continuant des fiers aïeux
L'immortelle épopée (bis)

R5.

Bonjour

Un grand merci pour cette transcription de 1916. Et merci par avance pour le fichier midi.

Cordialement,

Jean-Claude Autran

Q6.

Bonsoir,

Voici comme convenu la transcription en fichier midi de la partition de Marcel CHAIGNEAU, paroles de Georges GOURDON. Le fichier midi est tout petit en taille et est lu sans problème par Windows Media Player.

Cordialement

MP

R6.

Bonsoir,

J'ai lu le fichier sans problème. C'était très aimable à vous de me l'avoir adressé.

Merci encore. Très cordialement,

Jean-Claude Autran


 

24 Avril - 5 Mai 2006 : Recherche de la chanson Au printemps La Mère Ajasse

Q1.

Bonjour,

Savez-vous où je pourrais trouver le texte d'une ancienne chanson poitevine qui commence par: "au printemps la mère ajasse" (c'est une pie , en patois poitevin)

Merci d'avance.

MV

R1.

Bonjour,

Désolé, mais je ne connais pas ce texte et je n'ai rien trouvé non plus sur internet. La chanson est citée sur quelques sites de patois poitevin :

« au printemps, la mère ajasse, fit sin nic dans un bouéssin la pibole (air traditionnel) »

http://labouliteduweb.free.fr/veillee.html
http://www.troospeanet.com/article.php3?id_article=113&getpage=detailmot&getidmot=38
http://www.troospeanet.horanet.fr/tioFailliDico.txt

mais aucun n'en donne le texte entier.

Je vais mettre votre message sur le forum de mon site. Peut-être quelqu'un qui le trouvera saura répondre à la question ?

Cordialement,

Jean-Claude Autran

Q2.

Bonjour,

ci-dessous lien où figurent les paroles:

http://www.blogg.org/blog-40678-themes-la_p_tite_gazette__-78147.html

Bonne réception,

Cordialement,

FA

R2a. (à FA)

Merci beaucoup. Encore une question d'élucidée !

J'ai immédiatement communiqué ce texte à la personne (MV) qui le recherchait depuis longtemps.

Cordialement,

Jean-Claude Autran

R2b. (à MV)

Bonjour,

Dans un précédent message (24 Avril 2006), vous recherchiez le texte d'une ancienne chanson poitevine qui commence par : "au printemps la mère ajasse".

L'un de mes correspondants (FA) a trouvé votre question dans le "forum" de mon site et nous adresse le texte suivant (d'après le site internet http://www.blogg.org/blog-40678-themes-la_p_tite_gazette__-78147.html ) :

LA MERE AGEASSE
Au printemps la mère Ageasse (bis)
A niché dans un buisson la Pibole
A niché dans un buisson Pibolon
Dret au bout de 3 semaines (bis)
Mit au monde un ageasson la Pibole
Mit au monde un ageasson Pibolon
Quand le p'tit eut pris ses ailes (bis)
Il volait sur les maisons...
Il tomba sur une église (bis)
Dret au mitan du sermon...
Quand le prêtre dit Dominus (bis)
Vobiscum dit l'ageasson...
Et le prêtre dit aux autres (bis)
Qui c'est donc qui me répond...
M'sieur l'curé c'est une ageasse (bis)
Ou ben un p'tit ageasson...
Nous lui f'rons faire des guêtres (bis)
Et des petits canessons...
 
 
La "Pibole" veut dire Coccinelle en charentais, mais c'est aussi un instrument de musique à trous fait avec une écorce d'arbre...
"ageasson" : petit de l"Ageasse" la Pie.
"canessons" : caleçons

Je vous en souhaite bonne réception.

Cordialement,

Jean-Claude Autran

Q3. (9 Juin 2009)

Bonjour,

j'ai trouvé sur votre site le texte de cette chanson que ma mère nous chantait quand nous étions petits.

A ma connaissance, il manque quelques lignes:

Au printemps la mère Ageasse (bis)
A niché dans un buisson la Pibole
A niché dans un buisson Pibolon
Dret au bout de 3 semaines (bis)
Mit au monde un ageasson la Pibole
Mit au monde un ageasson Pibolon
Quand le p'tit eut pris ses ailes (bis)
Il volait sur les maisons...
Il tomba sur une église (bis)
Dret au mitan du sermon...
Quand le prêtre dit Dominus (bis)
Vobiscum dit l'ageasson...
Et le prêtre dit aux autres (bis)
Qui c'est donc qui me répond...
M'sieur l'curé c'est une ageasse (bis)
Ou ben un p'tit ageasson...
Nous lui f'rons faire des guêtres (bis) bottes ?
Et des petits canessons...
l'enverrons dans nos campagnes (bis)
pour prêcher la mission...

Bien à vous

GB

R3.

Merci beaucoup.

Jean-Claude Autran


 

22 Avril - 5 Mai 2006 : Comptine Un, deux trois, je m'en vais au bois

Q.

Bonsoir,

J'ai été émerveillée et folle de joie lorsque je suis tombée par hazard sur votre site..

J'ai 57 ans et j'ai eu la nostalgie en la pacourant...

Merci de me faire revivre mon passé

MRER

Cette chanson qui suit je vous donne le début

Trois Petits Princes
Trois petits princes sortant du Paradis
Leur bouche pleine jusqu'à demain midi
Clarinette, clarinette
Mes souliers sont des lunettes
Pomme d'abricot, numéro zéro
Si je t'attrape tant pis pour toi
 
Un, deux trois,
Je m'en vais au bois
Quatr', cinq, six,
Cueillir de cerises
(etc....)

MRER

R.

Bonjour,

Merci pour votre aimable message et vos commentaires sur mon site internet.

J'ai bien noté le début de cette comptine "un, deux, trois", début dont je ne me souvenais plus. Je ne manquerai pas d'en compléter le texte à la prochaine mise à jour du site :

http://jcautran.free.fr/archives_familiales/chansons/chansons_enfantines.html#59
 

Un, deux, trois (Trois petits princes)
Cette comptine sert souvent à rythmer le saut à la corde et le jeu de balle au mur
Trois Petits Princes
Trois petits princes sortant du Paradis
Leur bouche pleine jusqu'à demain midi
Clarinette, clarinette
Mes souliers sont des lunettes
Pomme d'abricot, numéro zéro
Si je t'attrape tant pis pour toi
Un, deux, trois,
Je m'en vais au bois,
Quatr', cinq, six,
Cueillir des cerises,
Sept, huit, neuf,
Dans mon panier neuf,
Dix, onz', douze
Ell' seront toutes rouges.
Treize, quatorze, quinze,
Ce sera pour le prince
Seize, dix-sept, dix-huit,
Il préfère les huîtres...

Merci à vous.

Cordialement,

Jean-Claude Autran


 

20 Avril - 1er Mai 2006 : Chanson du soldat mécontent

Q.

Monsieur,

Je tiens à vous signaler que suite à la lecture de votre site, j'ai pu remarquer qu'il manquait les couplets 1 et 6 à la chanson du soldat mécontent dont voici les textes:

" Pour être au service des français,
Il faut être jeune et bien fait,
Il faut savoir le maniement des armes,
De peur que le major ne fasse jouer sa canne"
 
"La campagne elle est arrivé,
Mon capitaine j'ai tué,
Mon lieutenant et mon sergent jean foutre
Soldats et caporaux l'armée est en déroute"

Sur ce, salutations

SC

R.

Bonjour,

Merci beaucoup pour votre message. En effet, je ne connaissait pas ces deux couplets.

Le texte de la chanson, avec quelques variantes, est donné sur bien des sites internet, mais ces deux couplets y figurent rarement. J'en ai toutefois trouvé un texte légèrement différent sur le site : http://www.85eme.org/chansons.html

La première fois que j'ai tiré
Mon capitaine j'ai tué
Mon capitaine et mon lieutenant Jean-Foutre
Courage mes chers amis, l'armée est en déroute.

Merci encore, je vais rajouter vos deux couplets au le texte figurant sur mon site :

http://jcautran.free.fr/archives_familiales/chansons/chants_antimilitaristes.html#7

Cordialement,

Jean-Claude Autran


 

20-28 Avril 2006 : Chanson C'est elle qui pilote

Q1.

Je recherche les paroles complètes de la chanson *C'est elle qui pilote*.

Meilleures salutations.

Martine

R.

Bonjour,

Les seules paroles que je connaisse de cette chanson sont les suivantes :

C'est elle qui ordonne
C'est elle qu'est patronne
C'est moi qu'elle fait marcher!
C'est elle qui commande
C'est elle qui marchande
Et moi j'ai l'droit d'les lâcher.
 
C'est elle qui pilote
C'est elle qui capote
C'est moi qui vais su'l'gazon!
Quand je n'suis pas en smoking
Elle va toute seule au dancing
Il paraît que ça n'a rien de shoking

Voir mon site internet à l'adresse :

http://jcautran.free.fr/archives_familiales/chansons/chansons_retros1.html#10

Je ne sais pas si c'est le texte complet, mais c'est ce tout ce qu'on trouve aussi sur les autres sites internet tels que :

http://anneesfolles.ifrance.com/femmes.htm

http://selina.ifrance.com/femme.htm

Cordialement,

Jean-Claude Autran

Q2.

Un grand MERCI pour votre réponse. Je n'ai pas trouvé mieux.

Amicalement

MA


 

8 Avril - 4 Mai 2006 : Chansons diffusées à la Libération de Paris

Q.

Cher Monsieur,

Je suis tombé tout à fait par hasard sur votre site.  

En le parcourant, je me suis attardé sur les chansons des maquis, cela m'a rappelé que je possédais un grand document diffusé à la Libération de Paris en même temps que Le Chant des Partisans d'Anna Marly, un très grand format (49 x 33). Je vous le joins pour le cas où il pourrait vous intéresser.

Bien amicalement

GW

R1.

Bonjour,

Merci beaucoup pour votre document que je ne connaissais pas et qui a certainement aujourd'hui une grande valeur.

Si vous n'y voyez pas d'inconvénient, je vais mentionner votre envoi sur le forum de mon site et essayer de retranscrire certaines des chansons de la Libération de manière à les rajouter à celles que j'avais déjà rassemblées.

Merci encore. Cordialement,

Jean-Claude Autran

R2. Transcription des principaux textes du document ci-dessus :

La ronde des cochons
(Sur l'air des « Chevaliers de la Table Ronde »)
1er couplet
Les frisés à tête carrée
Avaient bu tout notre bon vin
Ils avaient la gueule sucrée
Et tous nos produits dans les mains.
Ils bouffaient, oui, oui, oui !
Ils bouffaient, nom de nom !
Et buvaient comm' de vrais cochons [bis]
2e couplet
Ils avaient bien rempli leur panse
Pendant, que de faim, on mourait,
Les mamelles de notre France
Les avaient trop bien engaissés.
Qu'ils en crèvent, oui, oui, oui !
Qu'ils en crèvent, nom de nom !
Qu'ils en crèvent comm' de vrais cochons [bis]
3e couplet
Dans nos villes et dans nos campagnes
Ils ont mis à feu et à sang
Hélas ! beaucoup de nos compagnes
Ne reverront plus leurs enfants.
Les frisés, oui, oui, oui !
Les frisés, nom de nom !
Se conduisent comm' de vrais cochons [bis]
4e couplet
Mais les gars de la Résistance
Avec nos braves Alliés
Les ont chassés hors de France
Tout le monde en avait soupé
Ils auront, oui, oui, oui !
Ils auront, nom de nom !
Un coup d'pied dans le trouffignon ! [bis]
 
Les Gars sans uniforme
(Air connu)
1er couplet
C'étaient des p'tits gars sans uniforme
Qui se battaient
Sans s'dégonfler.
Par la voix du général de Gaulle
Ils ont sauvé la Liberté.
Adieux les oripeaux de haine !
Plus d'croix gammée,
Elle est flambée !
Notr'croix, c'est celle de la Lorraine
Qui flotte dans l'air purifié.
 
Refrain
Pour notre jeune République
Chantons gaîment la marche de nos vieux.
On leur a donné la réplique,
Vivent les fils de nos braves aïeux
2e couplet
Parmi les fracas de tout's les armes,
Les Alliés
Sont arrivés !
Les vivats partaient du fond des âmes
C'était bien la fraternité.
Paris a repris son sourire,
Et Gavroche dit, dans les faubourgs
« Les Boches sont dans un poêle à frire.
« On les bouff'ra un de ces jours ! »

Au refrain

3e couplet
Mais tous nos p'tits gars sans uniforme
N'sont pas rentrés
Dans leur foyer.
Ils ont montré qu'ils étaient des hommes,
Pour leur drapeau, ils sont tombés.
Ils seront inscrits dans l'histoire
Et leur nom sera vénéré
Ceux de Valmy, couverts de gloire,
On n'les a jamais oubliés.

Au refrain


 
Mort le Boche
Après quatre années de souffrance
Ils sont revenus nos alliés
Puis avec tous ceux d'la Résistance
Ils leur ont foutu le pied au cul.
On n'verra plus leurs sales bottes
Déshonorer nos pavés
On leur f'ra bouffer d'la crotte.
Ça, ça leur pend au nez.
 
Refrain
Dors mon p'tit Quinquin,
Ils sont partis les Fridolins,
I'n'voleront plus ton pain
Tu peux en être certain.
Avec des brigands et d'la racaille
Ils avaient monté une Gestapo.
Le Bony en tête, ça f'sait ripaille
En assassinant tous nos loupiots.
Tout cela mérite vengeance
Il faut qu'ils soient tous pendus
Au bout d'une bell'potence
Pour qu'ils y crèvent tous dessus.
 
Refrain
Dors mon p'tit Quinquin,
Ils sont foutus tous ces vauriens
Mort à la Gestapo
Et à tous ces salauds !
Mais du Nord au Midi de la France
De Toulouse à Lille et à Roubaix,
S'élève un joyeux cri d'espérance
Et bientôt tous nos chers prisonniers
Oubliant toutes leurs souffrances
Dans leurs foyers vont rentrer.
Et avec la Dissidence
Ils pourront bien chanter :
 
Refrain
Dors mon p'tit Quinquin,
Ils sont foutus les Fridolins
On les a mis din l'brin (merde)
Ils y crèveront bien.

 
It's a long way
It's a long way to Tipperary
It's a long way to go
It's a long way to Tipperary
To the sweetest girl I know
Good bye Piccadilly
Farewell, Leicester Square
It's a long way to Tipperary
 
Les F.F.I. Bretons
Dans son cabinet de toilette,
Le p'tit Adolf s'est réfugié
Auprès d'une belle tinette.
C'est là qu'il peut mieux sa cacher.
Il appell'en vain
Tous ses chers copains.
 
On n'verra plus la croix gammée,
Ni les plus ignobles Teutons,
Depuis qu'ils ont pris une flopée
Des F.F.I. du pays breton !
Mais il faudra penser sans cesse
A ceux qui ne reviendront plus.
Ils ont sacrifié leur jeunesse
Pour que les gosses ne souffrent plus.
Pour ces martyrs-là,
On n'pardonn'ra pas !
 
Les mémoires d'Adolf

Je soussigné : moi ! - à la façon de Sacha - chancelier du Grand Empire croulant, décoré de toute la fripouillerie humaine, bienfaiteur de l'humanité, protecteur de l'enfance et des gâteaux comme Philippe !... au moment de perdre tout et tout, je déclare publiquement ce qui suit :

« Ma première déconfiture provient de mon mariage raté. Moi ! qui étais resté vieux garçon par principe et par manque de ce que vous savez, je me suis amouraché à cinquante ans d'une merveilleuse beauté qui s'appelait Mlle Europe : par dessus le marché, elle était millionnaire ; mais je suis d désintéresse ; je l'aimais d'amour et voulais qu'elle fût à moi pour toujours ; mais voilà que cette dévergondée a préféré se faire courtiser par tous les hommes du vieux et du nouveau monde, y compris les Anglais, bien entendu. Alors, non contents de me faire cocu, tous ces gens-là me flanquèrent une telle dégelée que j'ai dû me coucher. Il paraît que je suis foutu - c'est de docteur Goebbels qui me l'a dit, c'est un ami sincère et comme il n'a jamais menti, je veux bien le croire. J'ai voulu aussi courtiser et civiliser Mlle France, mais, pensez-vous ! elle a fait appel à tous ses frères et cousins, de vrais sauvages ! Ils ont inventé les barricades, comme si c'était une guerre à la loyale, et ils nous ont tiré dessus.

J'ai voulu visiter les provinces ; je croyais recevoir des pots de fleurs ; là aussi, j'ai reçu des pots sur le crâne, mais ça ne sentait pas la rose. Les fleurs étaient réservées pour ces maudits alliés. Je suis rentré dans ma maison, sans feu, sans lumière. Pour me consoler, j'ai appelé Hermann et les autres gars du milieu ; mais ils ont eu le culot de me dire en bon français cinq lettres historiques. Laval a été moins vache : il est venu me présenter ses condoléances, mais il ne pourra rester ici car il a le foie rond ; il faudrait qu'il retourne à Vichy. Quant à Hérold et à Marcel, ils sont en train de remonter un ministère des travaux forcés. Tous ces gens-là me dégoûtent et puisque Benito m'a donné quelques tuyaux sur la langue italienne, j'ai composé ces derniers vers pour l'ingrate qui a méconnu l'homme de génie que je suis :

Adieu ! ma belle Europa !
Songe à celui qui t'aima
Au point de vouloir te bouffa.
A cause de l'Americana.
Adieu ! j'ai chipé la trouilla
Si j'en meurs, ne pleure pas !
 
Que ma mort retombe sur mes oppresseurs.
Je disparaîtrai bon comme la lune, en pleine possession de mes facultés avachies.
Adieu ! France, Europe, Russie.
Adieu ! les patagoins de ma patrie. »

Q2.

Cher Monsieur,

Tout à fait d'accord pour que vous mentionniez mon envoi sur votre site (encore débutant en informatique à 80 ans, j'espère retrouver la page où cela figurera, "guerre, résistance et maquis", je suppose).

Si vous envisagez de reproduire mon document, je peux vous faire une photo du recto et du verso, cela serait beaucoup plus lisible que mon envoi scanné où le verso apparaît par transparence. Je précise qu'il ne provient pas d'un maquis , mais des FFi ayant participé à la libération de Paris.

GW

R2.

Bonjour Monsieur,

Merci pour votre dernier message.

Votre document, et les chansons que j'ai pu transcrire, ont bien été recopiés sur le forum de mon site à l'adresse :

http://jcautran.free.fr/forum/resistance_et_maquis.html

Ainsi que :

http://jcautran.free.fr/forum/musique_chansons_2005.html

sous le titre : "Document et chansons diffusés à la Libération de Paris".

Je veux bien que vous m'envoyiez une photo du document (si ce n'est pas trop de travail pour vous) car il est vrai que, dans ce que j'ai pu reconstituer, certaines bordures apparaissent tronquées.

Merci encore. Cordialement,

Jean-Claude Autran

Q3.

Comme promis, cher Monsieur, la photo du document que je possède, pour remplacer les copies précédentes.

Puisque vous vous intéressez aux chansons, je peux vous faire connaître celle que nous chantions en Allemagne où elle était très connue, aussi dans les Stalags et chez les STO (comme le mentionne avec quelques variantes et un couplet inconnu de moi François Cavanna dans "Les Russkoffs")

Dans l'cul, dans l'cul,
Ils l'auront, la victoire,
Ils ont perdu
Toute espérance et gloire.
Ils sont foutus,
Et le monde en allégresse
Chante avec nous sans cesse :
Ils l'ont dans l'cul,
Dans l'cul !

Bien amicalement à vous et à votre père ,

G W

R3.

Bonjour Monsieur,

Merci beaucoup pour votre dernier message et vos deux photos. Elles sont d'excellentes qualité.

Je vais donc les faire figurer dans le forum de mon site à la place des précédentes, ainsi que le texte de la chanson que vous chantiez en Allemagne.

Encore un grand merci.

Cordialement,

Jean-Claude Autran


 

27 Mars - 5 Avril 2006 : Chansons sur le cabanon

Q1.

bonjour,

je travaille dans une association marseillaise, La compagnie du Lamparo, dans laquelle je suis chargée de collectage d'histoires, contes, chansons, blagues, recettes (domaines relevant des traditions orales) sur le territoire marseillais et dans la langue d'ici (si possible)... (...).

aussi, y a-t-il une chanson écrite par Etienne Bibal sur le cabanon?

bonne journée

Cécile

R.

Bonjour,

(...)

La chanson du cabanon (Paroles de Fortuné CADET et de Charles LABITE, vers 1920)

http://jcautran.free.fr/archives_familiales/chansons/chansons_retros1.html#22bis

Un petit cabanon (Paroles et musique de Vincent SCOTTO, vers 1935)

http://jcautran.free.fr/archives_familiales/chansons/chansons_retros2.html#51

Mais il est vrai qu'il en existe d'autres. Il y en a une, très ancienne (1840), écrite par Etienne Bibal, comme cela est indiqué sur internet :

« Etienne Bibal (1808-1854). Né à Marseille, ouvrier-vermicelier de son état, il crée en 1840 la première chanson sur un sujet qui inspirera bien d'autres auteurs par la suite : "le Cabanon" dans laquelle il raconte une journée passée dans ce lieu. Si chaque couplet est un tableau fait de petits bonheurs, cette chanson colporte toutefois l'image du Marseillais, fainéant et jouisseur ».

Malheureusement, je n'en ai, pour l'instant, trouvé nulle part les paroles.

C'est tout ce que je peux vous dire pour aujourd'hui.

Cordialement,

Jean-Claude Autran

Q2.

Bonjour,

Merci beaucoup pour votre réponse (...).

En ce qui concerne la chanson du cabanon d'Etienne Bibal, j'en ai collecté quelques couplets et lorsqu'elle sera complète je tâcherai de vous la transmettre ! (en sachant que nous travaillons sur l'enregistrement sonore et la mémoire, qui parfois sont trompeurs -faute d'une mauvaise compréhension de la part de l'enquêteur, comme l'exemple de la fameuse ga"L"amauda (!) ou d'une déformation/réinterprétation personnelle de paroles de la part de l'informateur !

Merci encore, et bravo pour votre travail, je me plais beaucoup à me ballader régulièrement sur votre site,

C (Compagnie du Lamparo)


 

26-29 Mars 2006 : Recherche de paroles de chanson Ma petite maison

Q.

Bonjour,

Ma grand-mère, qui a 94 ans, aimerait retrouver les paroles d'une chanson qu'elle entendait fredonner autour d'elle, probablement dans les années 20. Je ne sais s'il s'agit d'une chanson populaire de l'époque ou une chanson purement locale (nous habitons en Belgique).

La seule information que j'ai c'est des bribes de paroles dont elle se souvient: "... car là-bas dans l'ouest, ma petite maison se perd dans le bleu de l'horizon..."

Si ça vous dit quelque chose... Pouvez-vous m'aider?

Je vous remercie

FD

R.

Bonjour,

Merci pour votre message. Mais je suis vraiment désolé, je n'ai pas en mémoire, et je ne me souviens pas d'avoir lu ou entendu ces fragments de paroles.

Une recherche sur internet (je suppose que vous aviez déjà essayé) ne m'a amené à rien.

Je vais donc rajouter votre question au forum de mon site. Peut-être y aura-t-il un jour quelqu'un qui saura répondre nous renseigner ?

Je reprendrai contact avec vous si j'ai du nouveau.

Cordialement,

Jean-Claude Autran


 

26 Mars - 10 Mai 2006 : Chanson Dans la troupe

Q1.

Hello,

Je suis tombée sur votre site, grâce à un moteur de recherches, sur les chansons d'antan, de colonies, ...

Je cherche justement les paroles d'une chanson (souvent de colonie) qui disait :

"Dans la troupe, y'a pas jambes de bois, y'a des nouilles mais ça ne se voit pas, ... Nous sommes les carabiniers ... La meilleure façon de marcher, c'est encore la nôtre... "

Est-ce que ça vous dit quelque chose ?

Je pensais que ça venait de l'opérette "les brigands" d'Offenbach, mais les paroles ne correspondent pas ...

Merci, à l'avance, de votre réponse ...

JPK

R.

Bonjour,

Oui, je connaissais cette chanson de marche par quelques fragments.

La question m'avait été posée il y a quelques mois : voir dans le forum de mon site :

http://jcautran.free.fr/forum/musique_chansons_2005.html (en remontant à Juin 2005).

Voici tout ce que nous avions trouvé à l'époque (je ne sais pas s'il en existe une suite ou une version plus complète):

La meilleur' façon d' marcher c'est encore la nôtre (ou : c'est sûrement la nôtre)
C'est de mettre un pied d' vant l'autre et d' recommencer
Gauch' ! Gauch' ! Gauch' !
(ou : En avant ! en arrière ! en avant ! en arrière ! côté ! coller !)
Dans la troupe, y'a pas d'jambe de bois
Y'a des nouilles, mais ça n' se voit pas !

Plusieurs sites internet mentionnent aussi ces mêmes paroles, mais n'en donnent ni d'aucune suite, ni d'autres couplets.

http://colegio.francia.oral.free.fr/chants/themes/chantsscouts.htm#troupe

http://bmarcore.club.fr/Tine/E723.html

http://perso.wanadoo.fr/la-bouchatte/individus/dessapt_annie.htm

Je n'en connais pas l'origine et je n'ai pas idée d'un lien possible avec l'opérette d'Offenbach ?

Cordialement,

Jean-Claude Autran

Q2.

Merci de votre réponse .... Je vais poursuivre mes recherches, et si je trouvais quelque chose, je vous en ferai part !

Salutations, et bonne journée à vous .

JPK

R2. (De DS, réponse à JPK)

Bonjour

J 'ai une version différente de la marche : gauche gauche

- gauche , gauche , nous sommes les carabiniers,
- gauche , gauche , la sécurité du foyer,
- gauche , gauche , mais par un malheureux hasard,
- gauche , gauche , nous arrivons toujours en r' tard.
 
Dans la troupe y a pas d'jambe de bois,
Y a des nouilles mais ça n'se voit pas.
La meilleure façon d'marcher c'est encore la nôtre,
C'est de mettre un pied d'vant l'autre 
Et d'recommencer.

 Amicalement ;

DS

Q3.

 

 Ce début correspond tout à fait aux souvenirs que j'en avais justement...Merci !

JPK


 

7-8 Mars 2006 : Paroles de la chanson J'avions reçu commandement

C.

Bonjour et bravo pour votre site que j'ai survolé, en cherchant une chanson de ma jeunesse ( j'ai 73 ans ) " Les millions d'Arlequin "

Par contre dans les chansons révolutionnaires, je vous donne le complément de la chanson " J'avions reçu commandement ", que je chantais également lorsque j'étais jeune

Merci pour ce site et encore BRAVO

JV

J'avions reçu commandement
Chanson d'auteur anonyme
J'avions reçu commandement
De partir pour la guerre
Je ne me soucions point vraiment
D'abandonner not' mère
Pourtant l'a ben fallu,
J'ai pris mon sac et j'suis venu.
Pourtant l'a ben fallu,
J'ai pris mon sac et j'suis venu.
Y m'ont donné un grand fusil,
Un sabre, une gibecière,
Une grande capote, un grand t'habit
Pendant jusqu'au derrière
Et fallait s' tenir drait
Aussi drait qu'on piqu' un piquet.
Et fallait s' tenir drait
Aussi drait qu'uon piqu' un piquet.
J'pibolions dans un pibolio
En branlant des sounettes
J'tambourinions su des boissiaux
Avecque des baguettes
On aurait dit un loup
Que l'on eu tiré par le cou
On aurait dit un loup
Que l'on eu tiré par le cou.
Y m'ont planté en fachion
D'arrière oune chitadelle
Ceusses-là qui chaviont point mon nom
M'appellions sent'chinelle
Oune passions point un chat
Sans que ch'crions qouque cé qouque ça
Oune passions point un chat
Sans que ch'crions qouque cé qouque ça.
Y en avait de d'ssu leurs chevaux
Qui faisaient bien deux mètres
Avec deux ou trois plumes d' zosiaux
Plantées dessus leurs têtes
Et des pointes d'ardillon
Tout à l'entour de leurs talons.
Et des pointes d'ardillon
Tout à l'entour de leurs talons.
Y m'ont emm'né dans un grand champ
Qu'j'appelions champ de bataille
Ca s'étripait, ça s'épiaulait
C'était pis qu' la volaille.
Ma foué, la peur m'a pris
J'ai pris mon sac et j' suis parti
Ma foué, la peur m'a pris
J'ai pris mon sac et me voici.

R.

Merci pour votre message.

Je vais pouvoir compléter mon texte de "J'avions reçu commandement" grâce aux deux couplets nouveaux que vous m'avez envoyés.

http://jcautran.free.fr/archives_familiales/chansons/chants_antimilitaristes.html#3

Cordialement,

Jean-Claude Autran


 

1er - 4 Mars 2006 : Recherche de l'air des Trois Hussards

Q1.

Bonjour!

Merci pour votre site! Grâce à vous j'ai enfin retrouvé les paroles

des Trois hussards, que ma grand mère me chantait autrefois...

Je cherche l'air ou un enregistrement... cela existe t'il ?

Amicalement

VP

R.

Bonjour,

Il se trouve que j'ai numérisé les principaux disques 33 tours de Armand Mestral et que je dispose des fichiers au format mp3.

Vous trouverez donc ci-joint le fichier mp3 des Trois Hussards.

J'espère que vous allez pouvoir l'ouvrir et l'écouter sans difficulté.

En cas de problème, contactez-moi, j'essayerai de trouver une autre solution pour vous le communiquer.

Cordialement,

Jean-Claude Autran

Q2.

Mille mercis, c'est très émouvant d'entendre cela!

Cordialement

VP


 

15-16 Février 2006 : Le Chant des partisans - Décès d'Anna Marly

Q.

Merci pour votre site vraiment extra, j ai trouvé ça aujourd hui je pense que ça vous permettra de rectifier le fait que le chant des partisans n'est donc pas anonyme

Meilleures salutaion

JCB

R.

Bonjour,

Merci pour cette information. La rectification a été immédiatement effectuée.

Cordialement,

Jean-Claude Autran


 

13 Février 2006 : Recherche de partitions musicales

Q.

je suis à la recherche des partitions suivantes:
- canebiere
- le petit cabanon
- les pescadous

pourriez vous m'aider?

Merci

ED (http://pro.wanadoo.fr/musiquesetorgues/)

R.

Bonjour,

De ces trois chansons, je n'ai que les paroles (voir la page "chansons rétros" de mon site) :

http://jcautran.free.fr/archives_familiales/chansons/chansons_retros2.html

Mais je n'ai pas les partitions musicales.

Vous pouvez cependant écouter des extraits chantés de ces chansons en allant sur les pages suivantes :

http://www.amazon.fr/exec/obidos/ASIN/B00020HCOA/qid=1139849444/sr=1-1/ref=sr_1_8_1/171-7616913-7271412
http://www.amazon.fr/exec/obidos/ASIN/B00000I3N8/171-7616913-7271412

Cordialement,

Jean-Claude Autran


 

29 Janvier - 2 Février 2006 : Chansons créées par Perchicot

Q.

Bonjour,

On vous a surement deja dit tout le bien possible sur votre site , son contenu , sa présentation aussi je n'ajouterai qu'un mot : BRAVO

Etant un de ses descendants je fais des recherches sur PERCHICOT, champion cycliste, puis pilote d'avion durant 14/18 et chanteur fantaisiste de l'entre deux guerres.sur votre site.

Assi en me "promenant" sur votre site j'ai eu la bonne surprise d'y trouver les paroles de "quand tu seras dans la purée", dont le titre véritable est "La sérénade de la purée", paroles et musique de G. Villard. créée et enregistrée par Perchicot en 1920 et qui sera son premier grand succès.

J'ai également trouvé "Sous le soleil marocain" qu'il a créée en 1925 à Casablanca,

"Je cherche après Titine" créée dès 1922 par Perchicot et Léonce, et popularisée ensuite par Andrex

"Les gars de la marine", créée dans le film par Jean Murat et reprise et enregistrée également par Perchicot

et enfin "En revenant de la revue", reprise et enregistrée par Perchicot en 1933.

Soyez remercié pour votre site

Cordialement

Michel Montagut

R.

Bonjour,

Merci pour votre aimable message et vos compliments sur mon site internet.

Je ne connaissais pas particulièrement bien votre ancêtre PERCHICOT et je vous remercie des informations complémentaires que vous me donnez sur quelques-unes des chansons qu'il a créées ou enregistrées. J'ai immédiatement rajouté ces informations au niveau des titres des chansons dont je donne les paroles dans mon site.

J'ai également apprécié la lecture de la biographie de votre ancêtre sur la page http://www.chanson.udenap.org/fiches_bio/perchicot.htm à laquelle vous avez contribué.

Cordialement,

Jean-Claude Autran


 

23-28 Janvier 2006 : Recherche de la chanson La Mocotienne

Q1.

bravo pour votre site,

je recherche le texte intégral de "la Mocotienne"

merci d'avance

un ancien moco

GCDF

R.

Bonjour,

Merci pour votre message. Mais je suis vraiment désolé, je n'ai pas en mémoire, et je ne me souviens pas d'avoir vu passer ce texte de "la Mocotienne".

Une recherche sur internet (je suppose que vous aviez déjà essayé) ne m'a amené à rien.

Je vais donc rajouter votre question au forum de mon site. Peut-être y aura-t-il quelqu'un qui saura répondre nous renseigner.

Je reprendrai contact avec vous si j'ai du nouveau.

Cordialement,

Jean-Claude Autran

Q2.

Merci

GCDF


 

21-28 Janvier 2006 : La Seynoise et la fanfare

Q1.

qu'est ce que la seynoise ? il y a t'il avec l'harmonie une fanfare auquel je pourrai faire parti etant ancien tambour de la musique de la flotte

merci

RC

R.

Bonjour Monsieur,

Merci pour votre message.

La Seynoise est la principale association musicale de la ville La Seyne, qui fonctionne depuis 1840 (ce fut la 3e philharmonie à avoir été créée en France). Elle est actuellement présidée et dirigée (chef d'orchestre) par M. Jean Arèse.

Je vous conseille d'appeler directement M. Arèse pour avoir son sentiment sur votre proposition de participer en tant qu'ancien tambour de la Musique de la Flotte. Vous pouvez le joindre à son numéro personnel () en précisant que c'est de la part de M. Marius Autran.

Quant à la fanfare, il existe depuis longtemps à La Seyne La Clique de l'Union Sportive Seynoise. M. Arèse vous dira ce qu'il en est. Ou sinon vous pouvez essayer d'avoir des renseignements auprès de l'Union Sportive Seynoise à l'une des adresses suivantes :

Union Sportive Seynoise
CHEMIN DEPARTEMENTAL 26, La Seyne sur mer. Tél. : 04 94 94 27 72

ou

42, BOULEVARD DE L'EUROPE. La Seyne sur mer. Tél. : 04 94 87 54 34

Cordialement,

Jean-Claude Autran (fils de Marius Autran)

Q2.

merci monsieur je vais me renseigner

RC


 

16 Janvier 2006 - 4 Mars 2007 : Recherche de divers textes de chansons

Q1.

Bonjour,

Je suis à la recherche de plusieurs partitions de chansons. Seriez-vous en possession des partitions dont vous donnez les paroles?

Je suis à la recherche des chansons suivantes:

- c'est le printemps
- les jardins nous attendent
- Le printemps chante
- C'est la barque du rêve : http://www.monicamelody.com/edit.php?rechercheID=3553%20target=
- Printemps
- Amour printanier
- le vent m'a dit une chanson
- Chanson bohème
- l'oiseau
- La gitane et l'oiseau
- Villanella.

Je vous remercie par avance de votre réponse.

Cordialement.

EA

R1.

Bonjour,

De toute votre liste de chansons, je ne possède malheureusement qu'une seule partition, c'est celle de "Le Printemps chante". Je vous l'adresse ci-joint au format .pdf.

Désolé de ne pas pouvoir vous aider davantage pour aujourd'hui. Mais si je trouve quelque chose correspondant à vos autres titres, je vous le ferai parvenir.

Cordialement,

Jean-Claude Autran

Q2.

Bonjour,

Je vous remercie infiniment de votre recherche. Vous avez une chanson, c'est très aimable à vous de me la transmettre.

Merci beaucoup.

EA

Q3. (2 Mars 2007)

Bonjour,

Je viens de retrouver dans ma collection le texte d'une chanson qu'un ami (ou une amie) internaute recherche. la voici

Le VENT M' A DIT UNE CHANSON (1939)
Amour qui vient dans la nuit
Sous le ciel qui luit le soir
Amour dont la tendre voix
Fait renaître en moi l'espoir
 
Refrain
 
Le vent m'a dit une chanson
Qui tendrement berça mon cœur
Il a glissé comme un frisson
L'ardeur et le baiser
Pour mon plaisir, toi, toi
Le vent m'a dit une chanson
Et comme un doux frisson d'amour
 
La mer scandait sur les flots
Le chant qui bientôt s'en va
Alors d'un rêve trop lent,
Pour moi sonnera le glas ........................... Au refrain
 
Paroles : L. BRUHNE
Musique : André MAUPREY
Interprétée par : DAMIA
CD 3 "50 Ans de mélodies et rengaines"

à bientôt M. AUTRAN

JMG

R3.

Re bonjour,

Merci pour ce texte, que je transmets à l'internaute (EA) qui le recherchait en janvier 2006, et que je rajoute aussi dans les pages de mon forum.

Cordialement,

Jean-Claude Autran


 

2 Janvier 2006 : Recherche de la chanson La petite de La Belle de Mai

Q1.

BONJOUR,

JE RECHERCHE LES PAROLES D'UNE VIEILLE CHANSON( ET SI POSSIBLE UN

CD ) QUI COMMENCE COMME SUIT:

" C'EST UNE PETITE DE LA BELLE DE MAI
COQUIN DE SORT QU'ELLE ME PLAIT
C'EST UNE PETITE DE LA BELLE DE MAI
JE L'AIME ET JE L'AURAIS..........

MA SOEUR ETANT NEE A LA BELLE DE MAI EN 1941 (LE 8 JANVIER)

J'AIMERAIS LUI FAIRE CE CADEAU.

MERCI D'AVANCE

CV

R.

Bonjour,

Je ne connaissais pas cette chanson, mais avec une petite recherche sur Internet, je pense avoir trouvé quelques sites qui la mentionnent et qui en donnent le texte et même des extraits chantés :

Voir par exemple sur le site : http://peermusic.fr/oeuvres.php?OEU=9077315

LA PETITE DE LA BELLE DE MAI
Paroles d'Axel FAREL et de SAINT GRANIER
Musique de Charles BOREL-CLERC
 
Dans toutes les rues de Marseille,
Sur la Canebière ou le Cours,
Les femmes sont fraîches et vermeilles
Tout comme des pommes d'amour
C'en est caffi de jolies brunes
Mais moi je les regarde pas
Car j'ai le béguin que pour une
Qui m'a rendu un peu fada
Elle est de la belle de Mai
Et zou, le voilà mon secret
 
Refrain :
Y a une petite à la Belle de Mai
Coquin de sort, qu'elle me plait
Elle a une jolie poitrine
Le reste se devine
On se fréquente, on voit chaque soir
Et je me dis, rempli d'espoir
Pour ma petit de la Belle de Mai
Je suis mordu, ça c'est bien vrai
Je la veux et je l'aurai !

où vous pourrez écouter un extrait chanté par Darcelys en (1934) [si vous disposez de Real Player dans votre ordinateur].

Même chose sur le site Amazon.fr, où le CD "Marseille, mes amours" est en vente :

http://www.amazon.fr/exec/obidos/ASIN/B00004S6DG/402-7744859-8329703

J'espère que cela va vous satisfaire.

Restant à votre disposition. Cordialement.

Jean-Claude Autran

Q2.

Bonjour,

Merci infiniment d'avoir répondu aussi vite à mon message de la "LA BELLE DE MAI".

J'ai aussitôt commandé le CD. Voilà une belle surprise pour l'anniversaire de ma sœur (née à la BELLE DE MAI le 8 janvier 1941).

Merci encore à vous et à Internet.

Bien amicalement

CV


 

21 Décembre 2005 - 13 Mai 2007 : Recherche de la chanson V'la les croquants (J'étions venu à Paris pour voir la Capitale)

Q1.

bonjour,

je recherche les paroles d'une vieille chanson mais ne connais pas le titre. Je peux vous citer quelques vers de cette dernière :

"j'étions venu à Paris pour voir la Capitale
j'en étions tout ébloui et ma joie sans égal......"

Pouvez-vous me retrouver les paroles complètes de cette chanson si vous la connaissez ?

Dans l'attente de vous lire,

Sincères salutations.

JPG

R1.

Bonjour,

Je suis vraiment désolé, mais je n'ai vraiment pas en mémoire, et je n'ai jamais entendu, la chanson dont vous citez les fragments.

"j'étions venu à Paris pour voir la Capitale
j'en étions tout ébloui et ma joie sans égal......"

Une recherche sur internet (je suppose que vous aviez déjà essayé) ne m'a amené à rien.

Je vais donc rajouter votre question au forum de mon site. Peut-être y aura-t-il quelqu'un qui saura répondre et vous renseigner. (Ce système d'avis de recherche sur le forum fonctionne assez bien car il y a énormément de gens qui le regardent, et on finit, peu à peu, avec de la patience, par retrouver tout ce qu'on recherche).

Je reprendrai contact avec vous lorsqu'il y aura du nouveau.

Cordialement,

Jean-Claude Autran

Q2a. (2 Janvier 2007)

Bonjour,

Je suis tombée sur votre site, en cherchant les paroles complètes d'une chanson que me chantait souvent ma grand-mère, quand j'étais toute petite : "j'étions venu à Paris pour voir la Capitale". Je vois que vous n'en connaissez pas les paroles, mais que quelqu'un d'autre les cherche.

Voilà donc ce que me disent mes souvenirs :

J'étions venu à Paris
Pour voir la Capitale
Mes yeux en sont éblouis
Ma joie est sans égale
Mais j'étions pas seul ma foi
Car j'emmenions avec moi
D'mon villages qu'qus'habitants
Des amis et des parents
 
Refrain (un peu dans le désordre, je crois) :
 
Mon père, ma mère
Mon frère, ma sœur et mon cousin
Catherine, Jacqueline,
Mon oncle, ma tante et mon parrain
Théophile, Adolphe, Honoré
Apollinaire et encore Barnabé
 
J'arrivions chez le cousin
Quelle surprise
A mon dieu c'est embêtant,
c'est grand comme une chemise
???
???
???
???
 
Refrain
 
Comme j'avions mangé du melon
C'était fort indigeste
mais j'avions point l'intention
D'en conserver les restes
Au chalet d'nécessité
Je m'en fus sans hésiter
A la femme j'dis en ce jour
Auriez-vous de la place pour :
 
Refrain

Voilà ce dont je me souviens. Auriez-vous la gentillesse de me mettre en relation avec la personne qui cherchait les paroles de cette chanson ? Peut-être qu'un échange réactiverait la mémoire des autres passages...

Amicalement :

NLM

Q2b.

Monsieur,

Je m'aperçois que j'ai oublié de citer le message dans lequel la chanson dont je vous parle était citée, ce qui ne va pas vous faciliter la tâche. Le voici, donc :

-------------------------

21-23 Décembre 2005 : Recherche de la chanson J'étions venu à Paris pour voir la Capitale

NLM

R2a. (à JPG)

Bonjour

Suite à votre question (21 décembre 2005), qui avait été mise sur le forum de mon site, voici la réponse d'une internaute (NLM) qui l'a trouvée :

(...) Voir Q2a. ci-dessus

Je vous en souhaite bonne réception.

Cordialement,

Jean-Claude Autran

R2b. (à NLM)

Bonjour,

Merci beaucoup pour vos messages.

J'ai communiqué votre texte, presque complet, de la chanson J'étions venu à Paris pour voir la Capitale au monsieur qui la cherchait en décembre 2005, en lui donnant votre adresse e-mail.

Si vous voulez essayer aussi de le joindre de votre côté, voici ses coordonnées : JPG (...).

Un grand merci pour votre aide.

Cordialement,

Jean-Claude Autran

Q3.

Bonjour, Monsieur,

Merci à vous, je vais le contacter. Nous vous transmettrons les résultats de nos échanges.

Cordialement :

NLM

Q4. (12 Mai 2007)

ci-joint, partition de "v'la les croquants", chansonnette recherchée par certains, sur votre site. Mais, il n'y figure qu'un seul couplet.
 
 
J'étions venu z'à Paris
Pour voir la capitale,
Mes yeux en sont éblouis
Ma joie est sans égale ;
mais j'étions point seul, ma foi
Car j'amenons avec moi
D'mon villag' quéqu's habitants
Des amis et des parents
 
Refrain
 
Mon père, ma mère
Ma sœur, mon frère et mon cousin
Cath'rine, Jacqu'line,
Mon oncl' ma tante et mon parrain
Théophile, Andoche, Honoré
Appollinaire et Barnabé !
J'en ai trouvé un second (peut-être pas tout à fait exact) que voici :
Nous arrivons au logis du cousin, quelle surprise!
Mes yeux en sont éblouis, c'est grand comme un' chemise.
Aussitôt qu'on arrive là, alors nous disons comme çà :
Nous v'la mon cousin c'est nous, si im' dit :" qu-est-ce qu'est avec vous?".

Le début d'un autre couplet :

Nous logions chez des parents d'meurant à la Chapelle
A moins qu'ils n'habit'nt maint'nant Vaugirard ou Grenelle
.....

En espérant trouver un jour les paroles du chant au complet. Cordialement.

MC

R4.

Bonjour,

Merci beaucoup pour votre partition du 1er couplet de la chansonnette comique "V'là les croquants".

Je l'ai aussitôt rajoutée aux pages de mon "forum" consacrées à la recherche de chansons anciennes, à la suite des précédents échanges à propos de cette chanson :

http://jcautran.free.fr/forum/musique_chansons_2007_2008.html#101
http://jcautran.free.fr/
forum/musique_chansons_2005_2006.html#41

Espérons que d'autres internautes sauront nous aider à trouver les paroles complètes des autres couplets.

Cordialement,

Jean-Claude Autran


 

 

12 décembre 2005 - 28 mai 2012 : Paroles de la chanson Le Métropolitain

Q1.

Cher Monsieur,

Je tombe par hasard sur votre site.

Je vois, dans le forum "Musique, chansons et auteurs", l'entrée indiquée en sujet de ce courriel.

J'ai un enregistrement, partiel et artisanal, de cette chanson, pris sur le vif lors d'une fête familiale, peut-être pouvez vous transmettre...

Le début de la chanson manque. Pour moi les paroles en sont :

Arrivant dans la grande ville,
Je demande à un sergent de ville,
Quel est mon chemin dans Paris,
Pour aller voir mes amis...

Je serais ravi de pouvoir correspondre avec le correspondant en question, si vous avez toujours ses coordonnées.

CC

R1.

Bonsoir,

Je vous transmets les coordonnées du correspondant qui m'interrogeais (23-9-2004) à propos des paroles de la chanson sur le métropolitain. Il s'agissait de : Mlle IR (...).

Je n'ai plus eu de ses nouvelles depuis son message, mais vous pouvez essayer de correspondre avec elle.

Cordialement,

Jean-Claude Autran

Q2.

Bonjour,

Je viens de lire que le 23 septembre 2004, une personne (I.R.) cherchait pour son père les paroles d'une chanson sur le métropolitain... que je recherche également.

Alors je sais que vous n'aviez rien trouvé à l'époque, mais serait-il possible de me dire si cette personne a trouvé, et où ?

Vous remerciant par avance,

Cordialement,

CS

R2.

Bonjour,

Je ne sais pas si les paroles de la chanson sur le métropolitain ont été trouvées. Je n'ai plus eu de nouvelles.

Je vous suggère de contacter directement la personne qui les recherchait en septembre 2004. Il s'agit de : IR (...).

Bonne chance

Cordialement,

Jean-Claude Autran

Q3a.

Bonsoir,

Je vous remercie car la personne vient de trouver les paroles dans le magazine "Notre Temps"...

Merci encore pour votre aide précieuse !

Bonne soirée.

CS

Q3b.

Bonjour,

Je suis à la recherche des paroles de la chanson "le metropolitain". J'ai vu sur votre site qu'une personne les possédait. Serait-il possible de me donner ces coordonnées.

Pour la petite histoire, mes parents fêtent leurs noces d'or ce week-end et je crois qu'entendre cette chanson leur ferait un grand plaisir.

Merci

Cordialement

JLD

R3.

Bonjour,

D'après les échanges de correspondances sur le forum de mon site (février-mars 2006), la personne qui m'a dit avoir trouvé les paroles de la chanson "le métropolitain" est : (...).

Vous pouvez les lui demander en faisant référence au message qu'elle a adressé sur mon site : http://jcautran.free.fr

Cordialement,

Jean-Claude Autran

Q4. (20 mai 2012)

Bonjour, en cherchant la musique/partition de cette chanson j'ai trouvé votre demande, je ne sais si cela vous est encore utile.

Salutations

LH

LE METROPOLITAIN ou METROPIDIOTIE - Chansonnette comique.
Paroles de Vyle et Plebus
Musique de Edouard Jouve et Jost

Arrivant dans la grand'ville
Je dis à un sergent d'ville
Pour aller voir mes amis
Quel est mon ch'min dans Paris
Y m'dit voilà votre affaire
Voyez là-bas par derrière
Dépêchez-vous s'pec'de s'rin
Prenez l'ch'min d'fer souterrain.

Métroli, méméli, mémétro
Trop poli, mépotin. Métropolilimé,
Memeli, poli tain
Métropo, tropoli, métro tin,
V'la l'métropolitain tain.

Je suis la foul'd'un air grave
Et je descends dans la cave
Là j'vous avoue sans façon
Que ça ne sentait pas bon
Ahuri, presque maboule
Je saut' dans l'machin qui roule
Un'fois installé dans l'train
Je murmure à mon voisin.

REFRAIN

Je m'assieds sur un' banquette
V'là qu'un' dam' très grassouillette
M'dit y a pas d'plac' voulez-vous
Que je m'install' sur vos g'noux
Et sur moi avec adresse
Ell' pos' sa grâce et s'affaisse
Je lui dis d'un p'tit air doux
Oh ! madam' fait' comm' chez vous.

REFRAIN

Ce train-là c'est un prodige
Çà fil' çà donn' le vertige
J'fais quatr'fois l'tour de Paris
Moi je m'en fous, c'est l'mêm'prix
Jamais, jamais çà n's'arrête
J'ai l'mal de mer, j'perds la tête
Pourvu qu'j'y laiss' pas ma peau
Et j'dis en pleurant comme un veau

REFRAIN

Dans l'sacré fourbi j'demeure
Au moins pendant vingt quatr'heures
Ou m'débarqu' comme un cochon
A la station d'Charenton
A l'asile des fous on m'loge
L'méd'cin arriv' m'interroge
Qu'avez-vous, s'pec' de fourneau :
J'y réponds comme un idiot.

REFRAIN

J'suis r'venu dans mon village
Pour célébrer mon mariage
Avec la gross' Margoton
La peau d'satin du canton
Le soir dans la chambr' nuptiale
Avec un'voix virginale
Mon épouse avec entrain
Me chantait ce gai refrain.

REFRAIN

R4.

Bonjour,

Merci pour votre message. Effectivement, en remontant aux années 2005-2006, cette chanson faisait l’objet d’une recherche. J’avais alors mis en contact mon correspondant avec une internaute qui en possédait les paroles complètes, mais je ne les avais jamais reçues moi-même. Voilà qui est fait maintenant grâce à vous. Je vais pouvoir compléter cette section du “forum” de mon site.

Aves tous mes remerciements,

Jean-Claude Autran


 

29 Novembre - 4 Décembre 2005 : Chanson La Farlède

Q1.

Bonjour Monsieur Autran,

Je suis à la recherche depuis un temps certain des paroles de la chanson LA FARLEDE, pourriez vous m'aider ?

D'avance je vous en remercie

Cordialement

MA

R1.

Bonjour,

Je suis vraiment désolé, mais je n'ai vraiment pas en mémoire, et je n'ai jamais entendu, de chanson "LA FARLEDE".

Une recherche sur internet (je suppose que vous aviez déjà essayé) ne m'a amené à rien.

Je vais donc rajouter votre question à mon forum. Peut-être y aura-t-il quelqu'un qui saura répondre nous renseigner. (Ce système d'avis de recherche sur le forum fonctionne assez bien car il y a énormément de gens qui le regardent, et on finit, peu à peu, par retrouver à peu près tout ce qu'on recherche).

Je reprendrai contact avec vous lorsqu'il y aura du nouveau.

Cordialement,

Jean-Claude Autran

Q2.

Je tenais à vous remercier pour les recherches que vous avez entreprises, même si elles ont été vaines.

Je viens par le plus grand des hasards, de trouver ces fameuses paroles que je cherchais, mais elles ne sont pas signées ; je vous les fais parvenir afin que vous puissiez les utiliser dans le cas où une autre personne se tournerait vers vous.

Encore merci.

MA

 
LA FARLEDE
 
Pour passer d'agréable vacances
Sans beaucoup chercher
j'ai pu dénicher
un petit coin de notre Provence
j'y passe joyeux
des jours merveilleux
ce village renommé,
je veux bien vous le nommer
La Farlède
 
c'est à deux pas de Toulon
La Farlède
au pied même du Coudon
j'y respire l'été
l'air pur, la tranquillité
C'est pas une villa
Messieurs que j'habite là
La Farlède
 
j'avoue mon humble taudis
La Farlède
Pour moi c'est le paradis
Aussi, de tout cœur
Répettons tous en cœur
Vive La Farlède
 
Mon bâton, ma pipe, ma besace
dès le jour naissant
le cœur frémissant
amoureux de grand air et d'espace
heureux comme un roi
je parcours les bois
les merles et les pinsons
me saluent de leurs chansons
La Farlède
 
l'étranger dit en passant
La Farlède
c'est le midi cent pour cent
les vieux, les jeunes gars
au travail ne flanchent pas
ils aiment galléger
rire, boire, manger
La Farlède
 
toute fille en vérité
La Farlède
resplendit de beauté
Bref ou trouve t'on
les plus jolis tendrons
à La Farlède
 
s'étageant au flanc de la colline
gisent des hameaux
aux noms provençaux
les rosiers grimpants, les capucines
glaïeuls, boutons d'or
ornent le décor
assis devant leur logement
deux bons vieux disent tendrement
La Farlède
 
Es eissi que sian neissu
La Farlède
moussi si sian counouissiu
puiei si sian agrada
plus tard si sian marida
aven din questou ameu
passa lei jour lei plus beu
La Farlède
 
après lei dernier badau
La Farlède
nostreis oeil seran clau
quittaren l'oustau
per l'enclau coumunau
de La Farlède

 


 

22-24 Novembre 2005 : Recherche des paroles de L'alphabet scout

Q1.

Bonjour,

Votre site est sympa.

Par contre auriez-vous les paroles de la chanson

« un jour la troupe campa AAA
la pluie se mit à tomber BBB
l'orage a tout cassé CCC
failli nous inonder ABCD
........................ EEE
Dit mon ami Joseph FFF
Fait nous vite à manger GGG
Les scouts sont sous la bâche EFGH
Les oiseaux dans leur nid III
Les loups dans leurs logis JJJ
Chahute avec fracas KKK
Avec les hirondelles IJKL
Joseph fait de la crème MMM
Et du lapin de Garenne NNN
Et même du cacao OOO
Mes amis quel souper MNOP
Nous sommes tous convenus UUU
Que la vie au grand air RRR
Fortifie la jeunesse SSS
Redonne la santé QRST
...................... »

Merci

IB

R.

Bonjour,

Je ne me souvenais plus de cette chanson, mais une rapide recherche sur Internet m'a amené à "l'alphabet scout", dont il existe plusieurs versions, légèrement différentes.

Voici celle du site : http://www.enseignants-du-primaire.org/modules.php?name=News&file=article&sid=11

Un jour la troupe campa A A A
La pluie s'mit à tomber B B B
L'orage a tout cassé C C C
Faillit nous inonder A B C D
On a dit puisqu'il pleut E E E
Au cuisinier Joseph F F F
Fais-nous vite à manger G G G
Les scouts sont sous la bâche E F G H
Les pinsons, dans leur nids I I I
Les loups, dans leur logis J J J
Chahutent avec fracas K K K
Avec les hirondelles I J K L
Joseph fit de la crème M M M
Et du lapin garenne N N N
Et même du cacao O O O
Mes amis, Quel souper! M N O P
Soyons bien convaincus Q Q Q
Que la vie au grand air R R R
Fortifie la jeunesse S S S
Renforce la santé Q R S T
Maintenant qu'il ne pleut plus U U U
Les scouts vont se sauver V V V
Le temps est au beau fixe X X X
Plus besoin qu'on les aide U V X Z
Et on n'a rien trouvé pour le W. (parlé - joyeux)

Et celle du site : http://www.paroles.net/chansons/10559.htm

Un jour la troupe campa A A A
La pluie se mit à tomber B B B
L'orage a tout cassé C C C
Faillit nous inonder A B C D
Le chef s'mit à crier E E E
A son adjoint Joseph F F F
Fais nous vite à manger G G G
Les scouts sont sous les bâches EFGH
Les oiseaux dans leur nid iii
Les loups dans leur logis J J J
Discutent avec fracas K K K
Avec les hirondelles i J K L
Joseph fit de la crème M M M
Et du lapin de garenne N N N
Et même du cacao O O O
Les amis quel souper ! M N O P
Soyez en convaincus Q Q Q
Que la vie au grand air R R R
Fortifie la jeunesse S S S
Entretient la santé Q R S T
Maintenant qu'il ne pleut plus U U U
Les scouts vont se sauver V V V
le temps est au beau fixe X X X
Pas besoin qu'on les aide X Y Z
Nous n'avons rien trouvé pour W.

Et encore, celle du site : http://www.tabou.be/chant3.php

Un jour la troupe campa, a a a
La pluie s'mit à tomber, b b b
L'orage a tout cassé, c c c
Faillit nous inonder, a b c d.
Le chef s'mit à crier, é, é, é,
A son adjoint Joseph, f, f, f,
Fais-nous vite manger, g, g, g,
Les scouts restent sous la bâche, e, f, g, h.
Les pinsons dans leur nid, i, i, i,
Les loups dans leur logis, j, j, j,
Mes amis quel fracas, k, k, k,
Avec les hirondelles, i, j, k, l.
Joseph fit de la crème, m, m, m,
Et du lapin d'garenne, n, n, n,
Et même du cacao, o, o, o,
Mes amis quel souper, m, n, o, p.
Soyez bien convaincus, q, q, q,
Que la vie au grand air, r, r, r,
Fortifie la jeunesse, s, s, s,
Renforce la santé, q, r, s, t.
Maintenant qu'il n'pleut plus, u, u, u
Les scouts vont se sauver, v, v, v
Le temps est au beau fixe, x, x, x
Plus besoin qu'on les aide u, v, x, z
Et on n'a rien trouvé pour W
Et comme disaient les Grecs
Y a pas d'Y.

Je pense que c'est bien ce que vous cherchez.

Cordialement,

Jean-Claude Autran

Q2.

Bonjour,

Je vous remercie énormément.

J'ai 34 ans et depuis mon enfance ma maman essaie désespérément de retrouver les paroles de cette chanson, donc nous n'en connaissions que la moitié.

Aujourd'hui, nous l'apprenons à mes 2 enfants et nous avions toujours les mêmes trous de mémoire.

C'est avec plaisir que je vais pouvoir leur chanter la chanson en entier.

Je vous renouvelle mes remerciements et peut-être à une prochaine fois.

IB


 

20 Novembre 2005 - 5 Janvier 2006 : Livrets d'opéras

Q1.

Bonsoir,

Un grand merci pour Werther, l'Africaine et Mignon.

Je viens de scanner en.pdf le livret chant seul du Pays du Sourire, que vous trouverez ci-joint.

J'espère que la qualité de l'image vous conviendra (j'ai essayé de trouver un compromis entre résolution, compression et taille du fichier). Sinon, je peux essayer de le scanner avec une meilleure résolution.

Je pense vous adresser le livret de La Bohème d'ici 1-2 jours.

Cordialement,

Jean-Claude Autran

R1.

Bonjour,

Je vous remercie pour le Pays du Sourire. la qualité de l'image est très bonne.

Cordialement,

HT (http://herveternus.com/)

Q2.

Bonsoir,

Voici enfin le livret pour chant seul de La Bohème.

C'est un gros fichier (5,5 Mo). Je n'ai pas su faire plus compact. J'espère que ça va passer, sinon je le scinderai en deux.

Je reprends contact avec vous dès que j'ai pu voir les partitions de M. Ravoux.

Cordialement,

Jean-Claude Autran

R2.

Bonjour,

Je vous présente mes meilleurs vœux pour cette nouvelle année.

Hervé

Q3.

Bonjour,

Merci pour vos bons vœux.

Recevez en retour tous mes souhaits pour 2006, de santé surtout, pour vous même et votre famille.

Merci encore pour tous les documents que vous avez bien voulu m'adresser en 2005.

Mais j'ai un doute : je vous avais envoyé vers le 20 novembre la partition du Pays du Sourire, puis, quelques jours plus tard, celle de La Bohème (qui était un gros fichier ˆ et je ne sais pas si ce dernier vous est intégralement parvenu). Dans le cas contraire merci de me l'indiquer afin que j'essaye de vous l'envoyer de nouveau.

Par ailleurs, je n'ai toujours pas pu accéder aux partitions de Jean Ravoux. J'espère que son fils pourra me recevoir en Janvier. Je vous recontacterai dès que j'aurai du nouveau.

Très cordialement,

Jean-Claude Autran

R3a.

Bonjour,

Je vous confirme avoir reçu les partitions du Pays du Sourire et de la Bohème dans leurs versions françaises.

Je vous en remercie.

Je vais vous adresser prochainement Lohengrin et la Tosca.

Bien cordialement,

Hervé

R3b.

Bonsoir,

Voici le livret de Lohengrin de Richard Wagner dans sa version française.

Hervé

Q4.

Bonsoir,

Livret de Lohengrin bien reçu. Encore un grand merci !

Jean-Claude Autran


 

17-23 Novembre 2005 : Recherche de paroles de chansons : Esmeralda, Maria de Barcelone

Q1a.

bonjour,

je suis très heureuse d'avoir pu faire votre bonheur musical. Le plaisir de donner est pour moi, égal à celui de recevoir. Je vais à mon tour vous demander de fouiller dans votre mémoire pour m'aider à retrouver 2 ou 3 titres ou noms d'interprètes ou les 2 (avec un peu de chance ). Voici les paroles que je possède :

quand tu pars le matin remplie d'insouciance, le monde des gitans
admire à chaque pas, ton corps qui se balance, on dirait que tu danses,
c'est sans doute pour ça que chacun sans savoir t'appelle Esméralda.
Et tu portes ce nom merveilleux comme on porte une fleur aux cheveux.......

La prochaine chanson, plus tard.

Merci pour ce que vous pourrez faire

pour moi.

Cordialement

DS

Q1b.

bonjour

J'èspère que vous avez reçu ma première demande que je vous ai faite la semaine passée. Je me permet de vous envoyer la deuxième, et enfin la dernière si j'ai le temps ; sinon demain.

........elle était belle, la Maria
Pédro son amant n'aimait qu'elle
......... il aurait voulu qu'elle lui soit fidèle
.....................................................
Maria de Barcelone que le bon Dieu me pardonne
non jamais jamais personne......................
amour que je garde en moi depuis toujours
Maria de Barcelone, que le bon Dieu me pardonne
--------------------------------

et voici la dernière:

oh oui! oh oui! Léo, à genou je t'implore
au chevet des mourants, je veux finir mes jours,
sous l'habit religieux que mon front déshonore
je veux t' aimer encore, et t'aimerai toujours
-------------------------------

J'espère que ces paroles réveilleront de vieux souvenirs.

Toujours à votre disposition pour d'autres recherches.

Amicalement

DS

R1.

Bonjour,

Oui, j'ai bien reçu vos deux messages. Mais, je suis vraiment désolé, je n'ai pas dans ma mémoire, et je n'ai jamais entendu, aucun des trois fragments de textes que vous m'adressez.

Une recherche sur internet, en essayant diverses combinaisons des mots de ces textes (je suppose que vous aviez déjà essayé) ne m'a amené à rien qui corresponde.

Je n'ai donc malheureusement, aujourd'hui, aucune idée des titres ou des noms d'interprètes.

Je vais rajouter ces fragments de paroles à mon forum. Peut-être y aura-t-il quelqu'un qui saura répondre à la question. (Ce système d'avis de recherche sur le forum fonctionne assez bien car il y a énormément de gens qui le regardent, et on finit, peu à peu, à retrouver à peu près tout ce qu'on recherche).

Je vous tiendrai au courant lorsqu'il y aura du nouveau.

En attendant, je vous adresse en fichier joint la partition chantée par Mayol de "Le printemps chante", qu'un des lecteurs de mon site avec qui je suis en relation régulière pour divers échanges de partitions (...) vient de m'adresser. Bien que vous ayez déjà les paroles à la suite de nos précédents échanges, je pense que cette partition vous intéressera.

A bientôt, et encore désolé de n'avoir pas pu pour l'instant vous aider.

Cordialement,

Jean-Claude Autran

Q2.

bonjour

Je suis très contente de votre réponse , car je pense que vous me donnez sans le savoir beaucoup d'espoir ! celà fait longtemps que je cherche, alors maintenant je ne suis plus pressée. Je vous remercie 1000 fois pour la partition, et pour ce que vous pourrez faire pour moi. On garde le contact.

Amicalement

DS


 

17-21 Octobre 2005 : Chanson Il était un petit navire

Q1.

Monsieur,

Connaitriez-vous l'époque et l'auteur de la comptine "Il était un petit navire" ?

Merci pour votre réponse.

MCF

R.

Bonjour,

Merci pour votre message.

La chanson "IL ETAIT UN PETIT NAVIRE" semble dater du XVIIIe siècle, mais je n'ai trouvé nulle part de nom d'auteur, et je ne sais pas s'il en existe un qui ait été identifié.

Dans un ouvrage HACHETTE Jeunesse sur Les Plus Belles Chansons du Temps Passé, paru en 1995, il est indiqué : « L'histoire de cette chanson, qui ne connaît pas moins de 25 variantes, tantôt comiques, tantôt tragiques, se rattache à la légende du vaisseau fantôme mystérieusement condamné à ne jamais accoster. La tragédie de l'équipage affamé condamné au cannibalisme se retrouve dans deux versions de cette chanson, datant du XVIIIe siècle, l'une danoise, l'autre islandaise ».

C'est tout ce que je peux vous répondre pour l'instant.

Cordialement,

JCA

Q2.

Merci de m'avoir répondu si vite.

Cordialement.

MCF


 

11 Octobre - 16 Novembre 2005 : Mireille de Gounod, art lyrique français, livrets d'opéras en version française

Q1.

Bonjour,

Je vous avais contacté autrefois pour vous communiquer les paroles de la chanson "le Petit Cœur de Ninon".

Je reviens vers vous pour vous informer que j'ai nommé en lien votre site sur la page que j'ai consacrée à Mireille de Gounod (site d'Hervé Ternus : http://herveternus.com/, rubrique Art Lyrique français).

Cordialement,

HT

R1.

Bonjour,

Merci pour votre message et pour le lien que vous avez établi avec la page Mireille de mon site.

Je me souviens bien de votre aide, il y a quelques mois, dans la recherche de "Le Petit Cœur de Ninon". Mais j'ai omis de vous recontacter à l'époque pour vous dire que j'avais visité votre site et que je l'avais bien apprécié.

(...) L'adresse qui fonctionne (...) : http://herveternus.com/

En ce qui concerne l'art lyrique français, je ne suis pas chanteur (même si, dans des rêves de l'adolescence, j'avais cru pendant quelque temps que je pourrais essayer de le devenir, baryton également...). Je ne suis qu'un amateur éclairé, car j'ai eu la chance, dès l'enfance, d'être baigné dans le milieu de l'opéra et de l'opéra-comique grâce à mon père, qui tenait cette culture de ses grands-parents, qui étaient très assidus, dans les années 20 et 30, de l'Opéra de Toulon. On y représentait à l'époque, chaque année, un répertoire très étendu des œuvres françaises classiques de Gounod, Bizet, Massenet, Massé, Reyer, Adam, etc., et italiennes (surtout Puccini, Rossini, Leoncavallo, Mascagni, etc.), mais toujours chantées en français.

J'ai aussi hérité d"un certain nombre de disques 78 tours de l'époque.

Enfin, j'ai eu la chance d'être, dans les années 50 et 60, l'ami du fils d'un ancien Baryton de l'Opéra-comique, Jean Ravoux (1910-2002), dont la carrière sur la scène avait été malheureusement très courte (1938-1945, environ). Mais cela a contribué à m'imprégner de cette culture lyrique, et j'avais pu emprunter à Jean Ravoux plusieurs partitions complètes d'opéras, en langue française, dont j'avais à l'époque patiemment recopié les textes à la main dans des cahiers d'écoliers. Jean Ravoux m'avait aussi fait rencontrer à Toulon plusieurs de ses anciens amis de l'Opéra : Michel Dens, Adrien Legros, Lucien Huberty, Paul Finel, Mado Robin, Geori Boué, etc.

C'est pourquoi, quelques décennies plus tard, j'ai eu envie, dans les pages perso de mon site où j'ouvre quelques archives familiales, de créer une rubrique art lyrique, dans laquelle je prends plaisir à présenter les versions françaises des livrets de ces œuvres entendus dans mon enfance. Cela me paraissait d'autant plus important à faire que, beaucoup d'œuvres se chantant maintenant en italien, (même si on peut en trouver des traductions françaises), le véritable texte français qui était chanté à l'origine a souvent été oublié aujourd'hui, et parfois difficile à retrouver. Ça me semblait être une question de sauvegarde du patrimoine français.

Mais ce travail est loin d'être terminé. J'espère avoir un jour le temps de mettre sur Internet une trentaine d'œuvres. Pour l'instant, je n'en ai complété que 7...

Je suis très heureux d'avoir pu communiquer avec vous.

Très cordialement,

JCA

Q2.

Bonjour,

Je vous remercie de votre message.

En opéras étrangers traduits en français, je possède les livrets d'Aïda de Verdi, Othello de Verdi et Tannhäuser de Wagner.

Si cela vous intéresse, je pourrai les scanner et vous les adresser sous forme .pdf

Il est vraiment regrettable que, comme faisait entendre Georges Thill, les "assassins du beau chant" aient dénaturé la scène lyrique française. Autrefois, et on le constate par le 78 tours, le but était d'être compris, ce qui fait que tout le monde chantait, il existait des versions françaises et des transpositions pour toutes les voix.

Même les plus grands compositeurs exigeaient d'être traduit ou chantés dans la langue du pays : Verdi a voulu que son Don Carlos soit chanté en français pour sa création à l'Opéra de Paris et aujourd'hui les "puristes" le font chanter en italien parce que Verdi est italien.

Remarquez, lorsque l'on entend certains chanteurs étrangers chanter en français, il vaut mieux s'abstenir; ils pourraient prendre des cours de phonétique !

Melba, Caruso, Chaliapine, lorsqu'ils chantaient en français étaient compris. Il faut dire que la diction était importante; cela vaut aussi pour les chanteurs français!

Quant aux mises en scènes actuelles ....

Bien cordialement,

HT

PS. merci pour votre information, mon site est (...) http://herveternus.com/

R2.

Bonjour,

Merci pour votre message. Je partage entièrement vos opinions.

En ce qui concerne les opéras étrangers traduits en français, je possède divers documents comme :

- des numéros de l'Avant-Scène, où j'ai par exemple les textes (italiens/français) d'Otello, de Turandot, et (allemand/français) de toute la Tétralogie de Wagner.

- l'ouvrage "Livrets d'Opéras" dans l'Edition Bouquins chez Robert Laffont, que vous connaissez certainement.

- J'ai aussi quelques partitions compactes (chant seul), notamment celle d'Aïda en version française.

Mais il me semble que, en ce qui concerne Avant-Scène, ou Livrets d'Opéras, le texte donné en français ne doit être qu'une traduction française du texte chanté italien ou allemand, qui permet d'aider à la compréhension, mais que ce ne sont pas les vraies paroles utilisées du temps où ces opéras étaient chantés en français.

Si vous pensez comme moi, et si vous possédez le véritable texte chanté en français, je suis alors intéressé de le recevoir pour Otello et Tannhaüser. Mais je suis confus de vous donner tout ce travail de scan et de conversion en .pdf. En tout cas, rien ne presse. Vous pourrez me l'envoyer quand vous en aurez réellement le temps, car je n'aurai sans doute moi-même pas le temps de me replonger dans la mise à jour de mes textes d'opéras avant plusieurs semaines.

Un grand merci par avance.

Cordialement,

JCA

Q3a.

Bonjour,

C'est exact, l'Avant-Scène n'offre qu'une traduction des livrets étrangers et non pas la version française chantée alors à l'Opéra ou à l'Opéra-Comique.

Je vous enverrai Othello, Aïda et Tannhäuser dès que possible.

Bien cordialement,

HT

Q3b.

Voici déjà Tannhäuser...

Cordialement,

HT

R3.

Bonjour,

Merci infiniment pour la copie de ce document superbe - et pour votre rapidité !

Cordialement,

JCA

Q4a.

Re-bonjour,

En complément à mes envois sur les livrets, et en bon défenseur de l'art lyrique français, je vous envoie un air de Benvenuto de Diaz de la Pena, que l'on n'entend plus guère aujourd'hui, et c'est dommage, que j'ai chanté dans une église (désolé, le son n'est pas très bon).

HT

Q4b.

...Et pour finir Othello.

Comme le livret était de meilleur qualité que les autres, j'ai essayé de le transposer en Word par un logiciel de reconnaissance, mais il reste encore beaucoup d'erreurs de texte et de mise en page; je vous l'adresse cependant s'il peut vous être utile.

Pour Tannhäuser, le livret était de mauvaise qualité; s'il y a des mots qui ne sont pas lisibles, n'hésitez pas à me demander, je possède la partition en français.

Bien cordialement,

Hervé

R4.

Cher Monsieur,

Encore un grand merci pour ce livret d'Othello. Dès que je le pourrai, je vais essayer de poursuivre la mise en ligne sur mon site des versions françaises des livrets d'opéras. Je ne manquerai pas de vous citer dans mes remerciements sur la nouvelle page d'accueil de mon texte repertoire_lyrique.html.

Je vous recontacterai au cas où je n'arriverais pas à relire certains mots, mais j'ai assez l'habitude de déchiffrer des textes anciens dont la typographie est quelquefois de bien plus mauvaise qualité.

Et merci encore pour votre enregistrement mp3 de cet arioso célèbre extrait de Benvenuto. Je le connais bien car mon père m'en avait transmis une partition en français et je me suis souvent essayé à le chanter, comme je pouvais, quand j'étais plus jeune... Il est vrai qu'on ne l'entend plus guère. La dernière fois que je l'ai entendu, c'était par Lucien Lupi, au début des années 60, lors des fêtes d'été à La Seyne-sur-Mer. A cette époque, Lucien Lupi chantait surtout lors de fêtes ou de spectacles de music-hall, mais il avait étudié le chant et avait une voix lui permettant de chanter de l'opéra. Il avait d'ailleurs enregistré cet air de Benvenuto sur un 45 tours. J'en parle un peu sur mon site à l'adresse : http://jcautran.free.fr/forum/musique_chansons_2001_2004.html

Un dernier mot : je dois prochainement rencontrer Michel Ravoux, fils de l'ancien baryton Jean Ravoux, qui a conservé nombre de partitions de son père. Si certaines partitions en français vous intéressent, dîtes le moi ; je peux essayer de fouiller dans leurs archives et, sait-on jamais, si je trouve celles qui vous manquent, je peux vous en faire des copies. Je peux aussi commencer par faire un inventaire de ce qu'ils possèdent et vous l'envoyer.

A bientôt.

Cordialement,

JCA

Q5.

Bonsoir,

je possède aussi les versions françaises de Cavalleria Rusticana, Paillasse et Tosca, mais c'est la partition entière donc un peu plus difficile à scanner et à vous adresser.

Par contre, je viens d'acquérir le livret français (version de Castil-Blaze utilisée à l'Opéra-Comique) du Barbier de Séville de Rossini; je le scanne et vous le transmets dès que possible.

Je suis très intéressé par un inventaire des partitions de Mr Ravoux.

Bien cordialement,

Hervé Ternus

R5.

Bonsoir,

Je possède les partitions françaises (chant + accompagnement piano) de : Paillasse, Mireille, Carmen et Guillaume Tell. Je possède aussi les livrets compacts (chant seul), également en version française, de : Aïda, Rigoletto, Faust, Lakmé, Tosca, La Bohème, Les Pêcheurs de Perles, Manon, Roméo et Juliette, La Belle Hélène, Le Barbier de Séville, La Mascotte, Le Pays du Sourire, Les Cloches de Corneville, Mam'zelle Nitouche.

Pour le Barbier de Séville, la partition que j'ai est une traduction française de Castil-Blaze. Les paroles correspondent exactement à l'enregistrement de l'opéra-comique que je possède sur disques vinyl et qui date de 1956 (L. Berton, M. Dens, J. Giraudo, X. Depraz, dir. J. Gressier). Il n'est peut-être pas utile que vous vous donniez autant de travail pour moi en scannant de nouvelles partitions. Vous m'avez déjà "gâté" avec Tannhaüser et Othello. Je vais continuer à mettre en ligne les versions françaises que je possède et j'ai déjà beaucoup de travail en perspective avec celles que je possède. Ce n'est qu'une question de temps car je mène plusieurs projets à la fois.

En revanche, si vous êtes intéressé par certaines des partitions chant seul que je possède, je peux aussi vous les scanner, ou vous les prêter.

Pour ce qui concerne les partitions de M. Ravoux, j'ai bien noté. Je vous adresse une liste dès que j'ai pu rencontrer son fils et accéder à ses archives.

Bien cordialement,

JCA

Q6a.

Bonjour,

Je serais intéressé par les livrets chant seul de la Bohème et le Pays du Sourire. Cela n'a rien d'urgent.

Je vous avais cité seulement les livrets que je possède des oeuvres étrangères en version française.

J'en possède aussi d'oeuvres françaises. En voici la liste. N'hésitez pas s'il y en a qui vous intéressent, car, de toutes façons, je pense bien les scanner un jour.

Cordialement,

HT

MESSAGER - la Basoche
MESSAGER - Passionnément
MESSAGER - Monsieur Beaucaire
MESSAGER - Véronique
BOURGAULT-DUCOUDRAY - Thamara
YVAIN - Ta bouche
AUDRAN - Miss Hélyett
HEROLD - le Pré aux Clercs
LECOCQ - Janot
PALADILHE - Patrie
MASSE - les Noces de Jeannette
ROGER - Joséphine vendue par ses sœurs
MASSENET - Hérodiade
MASSENET - Werther
GLUCK - Orphée
THOMAS - Mignon
BARRAINE - le Roi bossu
MEYERBEER - l'Africaine
BAZIN - le Voyage en Chine
MASSENET - la Navarraise
FAURE - Pénélope
MAILLARD - les Dragons de Villars
OFFENBACH - les Contes d'Hoffmann

Q6b.

Bonsoir,

Je vous signale le site de la Bibliothèque Nationale : http://gallica.bnf.fr/ (utilisez l'onglet "Recherche") duquel on peut télécharger plein de documents (vieux enregistrements, photos, livres rares, etc.) et sur lequel vous trouverez des livrets d'opéra dont la version française du Mariage de Figaro de Mozart; et le livret initial de Faust (version opéra-comique avec des passages parlés, utilisée de 1859 (création) à 1869, date à laquelle Faust est entré à l'Opéra pour lequel Gounod a composé des récitatifs en musique ainsi que le fameux ballet. J'avais cherché cette version partout.

Bien cordialement.

HT

R6.

Bonsoir,

Désolé pour le retard mis à vous répondre.

Merci pour vos deux messages et l'indication du site de la Bibliothèque Nationale. J'ai commencé d'y faire quelques recherches et j'ai effectivement trouvé le livret initial de Faust.

J'ai bien noté que vous étiez intéressé par les livrets de La Bohème et du Pays du Sourire. Je les ai ressortis et je vais les scanner dès que je pourrai pour vous les envoyer.

Parmi votre liste de livrets français, je serais intéressé par Werther, Mignon et l'Africaine, quand vous aurez pu les scanner. Mais cela n'a vraiment rien d'urgent car je travaille sur d'autres sujets actuellement et je ne pourrai pas me repencher sur les opéras avant plusieurs semaines.

(...) A bientôt, lorsque j'aurai du nouveau.

Cordialement,

JCA

Q7a.

Bonsoir,

J'ai bien reçu votre message.

Voici l'analyse et le livret de Werther, ce chef-d'oeuvre.

Je vous enverrai l'Africaine et Mignon un autre jour.

Cordialement,

HT

Q7b.

Bonsoir,

Voici le livret de l'Africaine de Giacomo Meyerbeer

Cordialement,

HT

Q7c.

Bonsoir,

Voici le livret de l'opéra-comique "Mignon" d'Ambroise Thomas d'après Goethe.

Bien cordialement,

HT

Q7d.

Bonsoir,

J'ai vu sur votre forum que quelqu'un cherche les paroles de la chanson "le Printemps chante".

En voici le texte intégral inscrit sur la partition qui a été publiée dans "Paris qui chante" le 12 juillet 1903 (en format .pdf).

Cordialement,

HT

R7.

Bonsoir,

Un grand merci pour Werther, l'Africaine et Mignon.

Je viens de scanner en .pdf le livret chant seul du Pays du Sourire, que vous trouverez ci-joint.

J'espère que la qualité de l'image vous conviendra (j'ai essayé de trouver un compromis entre résolution, compression et taille du fichier). Sinon, je peux essayer de le scanner avec une meilleure résolution.

Je pense vous adresser le livret de La Bohème d'ici 1-2 jours.

Cordialement,

Jean-Claude Autran

Q8.

Bonjour,

J'ai terminé d'installer un nouveau site, consacré aux Salons des années 1911 à 1913. Pour y accéder, il faut aller sur la page d'accueil de mon site et cliquer sur le tableau de Grün, Un Vendredi au Salon des Artistes français.

Bien cordialement,

Hervé

Site : http://herveternus.com/


 

6-7 Septembre 2005 : Texte de Nini Peau d'chien

C.

Bonjour,

Juste pour vous signaler que le texte de la chanson Nini peau de chien est celui de J'irai revoir ma Normandie (qui figure d'ailleurs à sa place alphabétique).

Vous trouverez d'autres chansons sur le CD de Fernandel Caf'Conc (épuisé chez l'éditeur pour le moment)

http://www.amazon.fr/exec/obidos/ASIN/B00005O3XE/qid=1126002243/sr=8-2/ref=sr_8_xs_ap_i2_xgl15/171-6611883-6823402

Merci pour le travail de compilation.

JMP

R.

Bonjour,

Merci de m'avoir signalé cette erreur.

Elle est maintenant rectifiée.

Cordialement,

JCA


 

30 Août 2005 - 6 Janvier 2007 : Recherche du texte de la chanson Joli Chapeau

Q1.

Ayant trouvé votre site sur internet je me permets de vous contacté.

Je suis à la recherche des paroles de la chanson "Joli Chapeau" interprété par André Claveau.

Cette chanson date de l'année 1951 et les auteurs sont Marc Fontenoy et Christiane Chadrin.

Cette chanson a été interprétée au mariage de mes parents en 1955 et je voudrais qu'il la réécoute de nouveau lors de leurs noces d'or fin septembre.

Vous remerciant à l'avance et en m'excusant de vous déranger.

JG

PS: Je suis également comme un amateur de généalogie , principalement dans le Pas de Calais.

R1.

Bonjour,

Désolé, mais je ne pense pas pouvoir retrouver les paroles de cette chanson. J'ai fait quelques recherches sur Internet, où le titre apparaît bien, ainsi que les noms des auteurs Marc Fontenoy et Christiane Chadrin, sur de nombreux sites qui proposent de vieux disques 45 tours ou 33 tours d'André Claveau.

Mais aucun site ne semble donner le texte intégral de la chanson (Peut-être s'agit-il d'un texte qui est strictement soumis à droits d'auteurs et qu'il n'est actuellement pas permis de diffuser sur internet ?).

Mais vous pouvez peut-être essayer de vous procurer un de ces anciens disques d'André Claveau (ou en écouter des extraits sonores). Voyez directement sur les sites :

http://www.alapage.com/mx/?tp=F&type=3&DIQ_NUMERO=17972&donnee_appel=GOOGL
http://www.fnac.com/465074/rcwwwa/Cerisier-rose-et-pommier-blanc-Andre-Claveau.html
http://www.fandemusique.com/artiste-1952-andre-claveau.html
etc.

Cordialement,

JCA

Q2.

Bonjour Monsieur .

Suite aux demandes concernant des chansons anciennes, je me permets de vous proposer les paroles (En pièces jointes) des chansons suivantes : "Joli Chapeau" et " Le bleu de tes yeux " . Les fichiers s'ouvrent ,en principe, avec WORD .

En vous souhaitant bonne réception, je vous prie d'accepter mes sincères salutations .

HP

R2a. (à JG)

Bonjour Monsieur,

Suite à votre question (août 2005), que j'avais ajoutée au "forum" de mon site, je viens de recevoir la réponse d'un internaute qui connaissait le texte de cette chanson :

JOLI CHAPEAU (André Claveau)
1er COUPLET
Ici, le ciel est toujours bleu
Soleil, y en a toujours trop chaud
Mais moi, je suis vraiment heureux
Depuis que j'ai joli chapeau
Chapeau, ça me fait distinction
Belle filles ne regardent plus que moi
Les cheiks me font génuflexion
Oh, missié, je ne regrette rien.
 
REFRAIN
J'ai donné toutes mes perles
Contre un joli chapeau
A gentil monsieur blanc
Qui venait par bateau
Dans la forêt qui chante
L'oiseau de paradis
Malgré ses plumes n'est pas plus joli
Quand il est sur ma tête
Le soleil, il brûle pas
Et la belle Fakina veut danser avec moi
Quand je glisse en pirogue
Tout le long des roseaux
On me prend pour le roi sous mon chapeau
Oh yo, oh yo
Dans ma savane
Je me pavane
Oh yo, oh yo
La vie est belle avec joli chapeau
 
2ème. COUPLET
Avant, je n'avais pas bonheur
Dans l'eau, je plongeais jours et nuits
Cherchant des perles de malheur
Travail, il est jamais fini
Maint' nant, ma vie elle est changée
Depuis que belle Fikina
Avec moi veut se marier
Oh non, missié, je ne regrette rien
 
REFRAIN
J'ai donné toutes mes perles
Contre un joli chapeau
A gentil monsieur blanc
Qu'est parti aussitôt
Je donnerai d'autres perles
Quand monsieur reviendra
Il m'apportera chapeau pour Fakina
A la fête de l'eau
Nous irons tous les deux
Et le soir, dans ma case,
Nous serons bien heureux
Elle m'a dit qu'elle attend un bébé pour bientôt
Pour lui aussi, je veux joli chapeau.
Oh yo, oh yo
Les blancs sont bêtes
Ils perdent la tête
Oh yo, oh yo
La plus belle perle vaut pas joli chapeau
La plus belle perle vaut pas joli chapeau
La plus belle perle vaut pas joli chapeau

Cordialement,

Jean-Claude Autran

R2b. (à HP)

Bonjour Monsieur,

Merci beaucoup pour les textes de ces deux chansons, que j'ai pu lire sans difficulté à partir du fichier Word.

Je les ai aussitôt communiquées aux personnes qui les recherchaient :

M. JG (...) pour JOLI CHAPEAU

Famille L (FL) (...) pour DANS LE BLEU DE TES YEUX

Elles apparaîtront aussi sur le forum de mon site dès la prochaine mise à jour

Merci encore pour votre aide efficace.

Cordialement,

Jean-Claude Autran


 

29 Août 2005 - 19 Août 2006 : Recherche du texte de La Chanson de Roland

Q1.

Bonjour,

Tout d'abord un grand merci pour votre site découvert par hasard. Que de souvenirs, les jeunes savent-ils encore ce que c'est un carnet de chants ? Je garde le mien précieusement.

Je recherche désespérément le texte du chant de Roland de Roncevaux, (hélas le traître Ganelon, ... le noir vallon...L'arrière-garde...) Peut-être pourriez-vous m'aider ? Je vous en serai très reconnaissante.

Meilleures salutations,

CB

R1.

Bonjour,

Je me souviens vaguement d'avoir aussi appris ce chant de Roland de Roncevaux. Comme je n'en ai pas retrouvé mes paroles dans mes carnets, j'ai fait une petite recherche sur Internet.

Voici ce que j'ai trouvé sur le site : http://www.jcraymond.freesurf.fr/Coutumes/Chansons/ChansonsFG.html

ainsi que sur le site : http://bmarcore.club.fr/mil/mil185.html

La chanson de Roland
Le noble Charles Roi des Francs
avait passé monts et torrents
restait l'arrière garde
ayant pour chef Roland le preux
Voilà qu'ils se hasarde
au fond d'un val bien ténébreux.
 
Hélas le traître Ganelon
avait gardé ce noir vallon
car une armée immense
soudain descend des pics voisins
la lutte à mort commence
au cris stridents des Sarrasins.
 
L'épée au poing fier et sanglant
il crie aussi le bon Roland
Il court dans la bataille
jonchant de morts le sombre val
il frappe, il brise il taille
partout résonne Durandal.
 
Blessé trois fois sire Olivier
dit à Roland Beau chevalier
sonnez vers Charlemagne
sonnez vers lui sonnez du cor
sonnez par la montagne
le bon Roland dit pas encore.
 
Enfin percé de part en part.
Roland sonna c'était trop tard
autours de lui dans l'ombre
râlaient les gens et les chevaux
vaincu, mais par le nombre
Roland mourut à Roncevaux.

Je ne sais pas si c'est exactement la même version, mais cela ressemble beaucoup à ce que vous cherchez.

Cordialement,

JCA

Q2.

Bonjour,

Tout d'abord un grand merci pour votre site découvert par hasard.Que de souvenirs, les jeunes savent-ils encore ce que c'est un carnet de chants ? Je garde le mien précieusement.

Je recherche désespérement le texte du chant de Roland de Ronceveaux, (hélas le traitre Ganelon, ... le noir valon...L'arrière-garde...) Peut-être pourriez-vous m'aider ? Je vous en serai très reconnaissante.

Meilleures salutations,

CB

R2.

Bonjour,

Je me souviens vaguement d'avoir aussi appris ce chant de Roland de Roncevaux. Comme je n'en ai pas retrouvé mes paroles dans mes carnets, j'ai fait une petite recherche sur Internet.

Voici ce que j'ai trouvé sur le site : http://www.jcraymond.freesurf.fr/Coutumes/Chansons/ChansonsFG.html

ainsi que sur le site : http://bmarcore.club.fr/mil/mil185.html

La chanson de Roland
Le noble Charles Roi des Francs
avait passé monts et torrents
restait l'arrière garde
ayant pour chef Roland le preux
Voilà qu'ils se hasarde
au fond d'un val bien ténébreux.
 
Hélas le traître Ganelon
avait gardé ce noir vallon
car une armée immense
soudain descend des pics voisins
la lutte à mort commence
au cris stridents des Sarrasins.
 
L'épée au poing fier et sanglant
il crie aussi le bon Roland
Il court dans la bataille
jonchant de morts le sombre val
il frappe, il brise il taille
partout résonne Durandal.
 
Blessé trois fois sire Olivier
dit à Roland Beau chevalier
sonnez vers Charlemagne
sonnez vers lui sonnez du cor
sonnez par la montagne
le bon Roland dit pas encore.
 
Enfin percé de part en part.
Roland sonna c'était trop tard
autours de lui dans l'ombre
râlaient les gens et les chevaux
vaincu, mais par le nombre
Roland mourut à Roncevaux.

Je ne sais pas si c'est exactement la même version, mais cela ressemble beaucoup à ce que vous cherchez.

Cordialement,

Jean-Claude Autran

Q3a.

Bonjour,

je viens de découvrir votre message. C'est fabuleux, exactement ce que je cherchais sans trouver sur cet Internet que je ne maitrise pas encore suffisamment. Un grand merci du fond du cœur.

Un grand merci et bien cordialement.

CB

Q3b.

Bonjour,

Je cherche à me documenter sur une chanson ayant pour thème Roland à Roncevaux:

" Le noble Charles, le Roi des Francs,
Avait passé monts et torrents..."

dont j'ai des souvenirs, mais incomplets.

Google m'a indiqué qu'il y avait quelque chose la-dessus dans votre site - ou quelqu'un posant aussi des questions à ce sujet, dans le forum 2005 - 2006. Mais il y a un problème pour accèder à celui-ci: on est envoyé sur www:orange, avec la mention "page introuvable", alors que 2001 - 2004 sont bien accessibles.

Je suis déjà content d'avoir gràce à vous, retrouvé la trace de cette chanson.

Pouvez-vous me communiquer plus d'information ?

Avec tous mes remerciements

JF

R3.

Bonjour,

Merci de m'avoir signalé ce problème (je suis en train d'effectuer des modifications importantes dans mon site et, en effet, le fichier des chansons 2005-2006 a été endommagé hier matin, ainsi que plusieurs autres). J'ai maintenant restauré ces fichiers et, normalement, tout, ou presque, doit fonctionner.

Vous y trouverez le texte de la chanson, dans un échange que j'ai eu en août-septembre 2005. Je vous le recopie néanmoins ci-dessous :

La chanson de Roland
Le noble Charles Roi des Francs
avait passé monts et torrents
restait l'arrière garde
ayant pour chef Roland le preux
Voilà qu'ils se hasarde
au fond d'un val bien ténébreux.
 
Hélas le traître Ganelon
avait gardé ce noir vallon
car une armée immense
soudain descend des pics voisins
la lutte à mort commence
au cris stridents des Sarrasins.
 
L'épée au poing fier et sanglant
il crie aussi le bon Roland
Il court dans la bataille
jonchant de morts le sombre val
il frappe, il brise il taille
partout résonne Durandal.
 
Blessé trois fois sire Olivier
dit à Roland Beau chevalier
sonnez vers Charlemagne
sonnez vers lui sonnez du cor
sonnez par la montagne
le bon Roland dit pas encore.
 
Enfin percé de part en part.
Roland sonna c'était trop tard
autours de lui dans l'ombre
râlaient les gens et les chevaux
vaincu, mais par le nombre
Roland mourut à Roncevaux.

Merci par avance de me signaler si vous rencontrez d'autres difficultés avec mon site.

Cordialement,

Jean-Claude Autran


 

25 Août 2005 - 12 Juillet 2006 : Chanson La lune est jolie ce soir

Q1.

Bonjour aux gais chanteurs;

Pour le présent, je ne suis pas à vous apporter mes connaissances, et je m'en excuse, mais plutôt à quémander.

Qui pourrait me donner les paroles d'une très vielle chanson d'amour que chantait ma mère et dont je connais encore quelques bribes;

La lune est jolie ce soir..
Ma chérie, allons donc la voir....
Le rossignol va chanter..
Je n'frai rien pour l'en empêcher..

Merci à ceux qui voudraient bien me rafraichir la mémoire

RD

R.

Bonjour,

Je suis vraiment désolé, mais je n'ai aucun élément de réponse à votre question. Je ne connais ni le titre, ni l'auteur, ni le texte complet de cette chanson et je suis donc malheureusement incapable de vous aider aujourd'hui. J'ai fait plusieurs recherches de fragments du texte sur Internet, mais il n'y a rien qui corresponde. Peut-être, plus tard, quelqu'un qui la connaît aura la bonne idée de la mettre sur son site.

Mais je vais rajouter votre message au forum de mon site et peut-être y aura-t-il un jour (mais quand ?) une réponse à votre question.

Cordialement,

JCA

Q2a.

Bonsoir à vous cher Monsieur.

merci de votre gentil mot et je comprends votre échec sur le Net car j'y ai déjà fouillé avec constance sans rien trouver.

Avec mes sincères salutations.

RD

Q2b.

Monsieur Autran bonjour,

En consultant votre site j'ai lu qu'une personne qui, entre le 25 Août et le 9 Septembre 2005, cherchait les paroles d'une ancienne chanson

'La lune est jolie ce soir'.

J'ai enregistré ma mère qui la chantait souvent voici sa version que je viens de retranscrire. J'espère que vous pourrez lui faire parvenir le texte.

Amicalement

BJ

La lune est jolie ce soir
C'était un garçon et une jeune fille
Tout deux de bonnes familles
Et comme ils étaient fiancés
Le soir ils allaient se promener
Il lui disait d'un ton lyrique
Des choses très poétiques
C'était la jeune fille qui commençait
Et le jeune homme qui finissait :
La lune est jolie ce soir
Mademoiselle allons donc la voir
L'air me grise de chaleur
Au dehors il y a de la fraîcheur
La rose vient de fleurir
Mademoiselle je vais la cueillir
Le rossignol va chanter
Mademoiselle allons l'écouter
 
Le mariage
Quand vint le soir du mariage
Ils se couchèrent c'est l'usage
Et quand ils furent déshabillés
Ils se trouvèrent très gênés
Le jeune homme était tout chose
La jeune fille était toute rose
Et dominant son émotion
Elle lui dit mon cher Gaston :
La lune est jolie ce soir
Ma chérie je crois bien la voir
L'air me grise de chaleur
Il f'ra bien plus chaud tout à l'heure
La rose vient de fleurir
Ma chérie je vais la cueillir
Le rossignol va chanter
Ma chérie allons l'écouter
 
20 ans après
Pour fêter dignement cet anniversaire
Ils allèrent dans un restaurant
Faire un repas succulent
Et Gaston un bon gros type
Se mis à fumer sa pipe
Alors sa femme d'un air polisson
Lui dit mon cher Gaston :
La lune est jolie ce soir
Ben moi j' la trouve comme tous les soirs
L'air me grise de chaleur
Ouvre la f'nêtre t'auras de la fraîcheur
La rose vient de fleurir
Pour une fois laisse là s'épanouir
Le rossignol n'a pas chanté
Faut croire qu'il était fatigué

R2a.

Bonjour Monsieur,

Un grand merci pour avoir répondu à la question du forum de mon site et d'avoir adressé le texte complet de cette chanson.

Je l'ai immédiatement transmis à la personne (RD) qui la recherchait en août-septembre 2005. Elle en sera certainement très heureuse.

Cordialement,

Jean-Claude Autran

R2b. (à RD)

Bonjour,

Suite à votre message de septembre 2005 et à la mise sur le forum de mon site de votre demande sur la chanson "la lune est jolie", je viens d'obtenir la réponse suivante d'un internaute qui possédait le texte de cette chanson :

(...)

Cordialement,

Jean-Claude Autran

Q3a.

Monsieur Autran, vous me rendez un signalé service en m'adressant cette chanson que je cherche depuis si longtemps. veuillez, svp ,en remercier l'expéditeur et merci aussi à vous-même. C'est vraiment très sympathique de votre part.

Amitiés en chansons

RD

Q3b.

Bonjour Monsieur Autran

J'espère que RD était contente du texte de cette chanson un peu coquine que chante encore ma mère à chaque réunion de famille.

Dans mes archives j'ai aussi un cahier de chansons de mes parents qui comporte des titres qui peuvent éventuellement intéresser vos lecteurs.

C'est avec plaisir que je les retranscrirai pour ceux qui le désirent:

(Les plus connues sont déjà sur Internet ou se trouvent facilement dans des rééditions de disques sur CD)

Viens le soir descend
Pensez aux mamans
La bohême
Femmes que vous êtes jolies
Le temps des cerises
La petite église
Venise et Bretagne
L'Angélus de la mer
Cruelle berceuse
Si petite (un refrain et une strophe)
La légende de Saint Nicolas
Le rêve bleu
Ferme tes jolis yeux
Les grands oiseaux
Les montagnards
Adèle
Le jouet
La légende des flots bleus
 

Et pour couronner le tout

Maréchal nous voilà

Cordialement

BJ

R3.

Bonsoir,

Merci pour votre message et pour la liste de votre cahier de chansons.

L'internaute qui était intéressé par La lune est jolie ce soir l'a bien reçue. Voici le message que j'ai reçu :

Monsieur Autran, vous me rendez un signalé service en m'adressant cette chanson que je cherche depuis si longtemps. veuillez, svp, en remercier l'expéditeur et merci aussi à vous-même. C'est vraiment très sympathique de votre part.

Amitiés en chansons

RD

Je vais mettre votre liste de chansons sur le forum de mon site. Je vous contacterai si quelqu'un souhaite en avoir la transcription.

Merci encore. Cordialement,

Jean-Claude Autran


 

24 Août - 15 Novembre 2005 : Vie musicale à La Seyne

Q1.

Cher monsieur,

Je me permets de vous écrire ce petit mot car je souhaite depuis longtemps vous rencontrer.

Je viens de rédiger un article sur les sociétés musicales à Toulon pour le bulletin de la Société des Amis du Vieux Toulon, et Yolande Le Gallo m'a demandé de faire une petite communication sur les sociétés musicales seynoises. Connaissant votre passion pour le sujet, et ayant déjà lu tous vos écrits les concernant, je souhaiterais pouvoir en parler avec vous.

Espérant une réponse favorable de votre part, je vous prie d'agréer, Cher Monsieur, mes respectueuses salutations.

EM

R1.

Bonjour,

Veuillez excuser pour le retard. Je réponds au nom de mon père, Marius Autran, qui a maintenant 95 ans, et qui ne peut plus guère vous être utile au sujet des sociétés musicales de La Seyne. Mon père est maintenant souvent fatigué et il entend de plus en plus difficilement.

D'autre part, l'ouvrage qu'il a écrit sur La Seynoise date de 1984, et il m'a dit qu'il n'aurait rien de plus à vous raconter sur le sujet, par rapport à ce qu'il avait mis dans son livre à l'époque. Désolé de ne pas pouvoir satisfaire à votre demande.

Cordialement,

JCA

Q2.

Monsieur Jean-Claude Autran,

Je vous remercie pour votre réponse. Je regrette de ne pas pouvoir rencontrer votre père car une discussion à batons rompus ne remplace pas un livre. C'est tellement plus vivant. Mais je comprends qu'à son âge il n'ait plus envie de recevoir personne.

Merci encore.

EM

R2.

Bonjour,

Suite à notre conversation, qui a suivi votre conférence du samedi 5 novembre, j'ai appelé M. Arèse, qui m'a indiqué que le contact avec lui et La Seynoise, pour que vous ayez aux archives, avait été établi. Donc tout va bien.

Comme promis aussi, je vous fais également parvenir la copie (fichiers ci-joints) d'une lettre de 1897. Lettre écrite par un oncle de ma grand-mère (Marius Pisany, qui était serrurier aux Chantiers et joueur de tambour à La Seynoise), et adressée au Procureur de la République pour déposer plainte à propos du comportement d'un adjoint au Maire de La Seyne pendant une représentation au théâtre de La Seyne.

Cet oncle (bien connu sous le surnom de "Tonton Tambour"), avait été, par ailleurs suspendu de La Seynoise pour avoir, lors d'un concert, accepté de remplacer le tambour de la Musique de Six-Fours, qui était empêché ce jour là, sans en avoir demandé l'autorisation au Président de La Seynoise.

Ce ne sont que des détails, mais cela contribue à illustrer, de façon humoristique, l'ambiance des Sociétés musicales à la fin du XIXe siècle.

Restant à votre disposition si je peux vous rendre service dans vos recherches,

Cordialement,

JCA


 

21-22 Août 2005 : Le chant de Mallory

Q1.

bonjour monsieur, je me permets de vous adresser ce message car je recherche depuis longtemps une ancienne chanson qui s'appelle je crois..... MALORIE ....je ne connais pas le nom de l'auteur ni l'année de cette chanson ,mon père me l'a chanter souvent quand j'étais une fille,,j'aimerais bien retrouverles paroles de cette chanson ,je me souvient seulement de ces quelques mots que voici

(souvient toi malorie, la chanson que tu me chanter )

si vous pouviezm'aider dans mes recherches je vous en serez très reconnaissante ,par avance je vous en remercie

voici mon adresse mail (...)

Tous pleins de gros bisous,

N

R.

Bonjour,

Je pense que vous recherchez :

Le chant de Mallory (Paroles: Pierre Cour. Musique: André Popp1964 © 1964 Disque Barclay. note: Concours Eurovision 1964 - France - 4ème)

Re-dis-moi Mallory,
La chanson que tu me chantais
La chanson de l'été
Dans le bleu du ciel Irlandais
Tu n'avais que seize ans
Moi, j'étais encore une enfant
Et la nuit qui venait
Nous avait pris pour des amants
 
Toi, Mallory, tu chantais pour moi
Le vent emmêlait nos cheveux
Et je ne sais plus très bien pourquoi
Nous avons fermé les yeux
Souviens-toi, Mallory
Nous avons attendu le jour
En rêvant, tous les deux
Je crois bien que c'était l'amour
 
Où est-elle, Mallory
La chanson que tu me chantais
La chanson de l'été
Dans le bleu du ciel Irlandais
Le soleil se couchait
En jetant de l'or dans tes yeux
On jouait à s'aimer
Mais pour toi ce n'était qu'un jeu
 
Oh Mallory, où est-il ce chant
Ce chant d'amour de l'été
Vers quel pays est parti le vent
Le vent qui l'a emporté
La chanson, Mallory
Je la garderais pour toujours
Car c'était la chanson,
La chanson d'un premier amour.
 
La la la la la la ....
Car c'était la chanson,
La chanson d'un premier amour.

(Voir sur le site : http://www.paroles.net/chansons/12688.htm)

Cordialement,

JCA

Q2.

cher monsieur, je vous remercie infiniment de votre réponse, vous ne pouvez pas savoir à quel point je suis vraiment heureuse d'avoir retrouvé ces paroles de cette belle, qui a bien bercé mon enfance ,

MONSIEUR AUTRAN .mille merci de fond du cœur .

Tous pleins de gros bisous,

N


 

14 août - 27 septembre 2005 : Recherche de la chanson Le Printemps chante

C1a.

bonjour,

j'ai trouvé ceci : allez y voir !

www.chanson.udenap.org/fiches_bio/mayol/mayol_disco_acoustique.htm - 48k

celà fait-il votre bonheur ?cordialement

DS

C1b

rebonjour,

soyez gentil , et dites moi si ceci vous a aidé dans vos recherches :

www.chanson.udenap.org/fiches_bio/mayol/mayol_disco_acoustique.htm - 48k

merci

DS

R1.

Bonjour,

Merci pour l'adresse de ce site

http://www.chanson.udenap.org/fiches_bio/mayol/mayol_disco_acoustique.htm

Qui mentionne en effet plusieurs disques où se trouve la chanson "Le Printemps Chante", que je recherche.

Je suis un peu plus avancé en apprenant que la musique et les paroles sont de Paul Marinier et Eugène Poncin / Paul Marinier, et que la chanson existait déjà en 1902.

Mais cela ne me donne pas le texte complet de la chanson (apparemment il n'a pas encore été mis sur Internet). Il faudrait que j'achète un disque et que je l'écoute pour en déchiffrer les paroles.

Merci quand même pour votre aide.

Cordialement,

JCA

C2.

bonsoir !

j'ai l'enregistrement!!!!!! il vous interresse toujour ? je peux vous l'envoyer par messenger. Il est chanté par Félix Mayol. Amicalement

DS

R2.

Bonjour,

Oui, merci, je veux bien recevoir l'enregistrement, mais je ne suis pas familier de messenger. Que faut-il que je fasse pour le recevoir ?

Merci par avance.

Amicalement,

JCA

C3.

bonjour,

je ne sais pas comment on installe messenger, car c'est mon fils qui l'a fait pour moi et en ce moment il est absent ; mais je peut lui demander dès qu'il revient. De toutes façons, je me débrouillerai pour vous l'envoyer. En attendant, je vais essayer de recopier les paroles et vous les envoyer en fichier joint: comme un courrier. Je suis un peu comme vous, pas experte avec le net, car je ne suis pas de première jeunesse. Donc pas de soucis vous l'aurez. Si ça marche, en retour, je ferai appel à votre mémoire pour retrouver un titre et interprète de 2 chansons que je recherche désespérément. Amicalement

DS

R3.

Bonsoir,

Merci de vous préoccuper de cette question d'envoi de l'enregistrement. J'ai bien su installer messenger sur mon ordinateur, avec la même adresse (jcautran@orange.fr), mais je ne sais pas ce que ça apporte de plus par rapport à ma messagerie habituelle pour ce qui concerne l'envoi d'un fichier, d'un document, ou d'une musique.

Je reste à votre disposition pour vous aider à retrouver les chansons qui vous intéressent.

Amicalement,

JCA

Q4a.

bonsoir,

Si vous ouvrez votre messenger demain matin à partir de 7h, et si vous êtes là à attendre, je vous envoie l'enregistrement. Sinon, fixez vous même une heure à votre convenance .

Amicalement

DS

Q4b.

il faudrait que vous mettiez mon adresse dans vos contact favoris. (provisoirement bien sûr !)

DS

Q4c.

Bonjour,

J'ai réussi à vous envoyer l'enregistrement en le compressant. Il vous suffit de le décompresser avec winrar ou winzip. Vous pouvez télécharger une version d'essai de ce logiciel gratuite pendant 40 jours à cette adresse:

http://www.01net.com/telecharger/windows/Utilitaire/compression_et_decompression/fiches/2257.html

Lorsque vous l'aurez écouté , faite le moi savoir . Amicalement

DS

ps Ensuite je vous ferai une demande qui fera appel à vos souvenirs

R4.

Bonsoir,

Merci pour toutes vos tentatives de me faire parvenir cet enregistrement.

Malheureusement, nos systèmes ne sont pas suffisamment compatibles. Je travaille uniquement sous Macintosh et votre enregistrement a été compressé et ne peut être décompressé que sous Windows. Je travaille toujours avec Stufflet Expander et mon système n'accepte pas Winrar ou Winzip.

Ce n'est pas grave. Désolé pour tout le temps que vous y avez passé.

Cordialement,

JCA

Q5a.

bonjour,

je me permet de reprendre contact avec vous,pour vous dire que je viens de mettre au propre les paroles de la chanson : le printemps chante par Mayol. J'attend la venue de ma fille pour lui faire déchiffrer une ligne pour laquelle je ne suis pas tout à fait sure ;après, je vous les envois. Je pense avoir trouvé votre adresse sur le net : hameau bellevue, 83320 Carqueiranne.

Si celle-ci est exacte, je vous propose de vous envoyer l'enregistrement en mp3. pour l'écouter, il faut bien sur avoir le lecteur mp3. Qu'en pensez vous ?

cordialement

DS

Q5b.

bonsoir,

comme promis, voici les paroles de la chanson :

LE PRINTEMPS CHANTE
Sitôt que le printemps apparaît aux messieurs
Dans les cerveaux germent des folies
Par un charme puissant, doux et mystérieux
Ces messieurs jeunes ou vieux
Trouvent toutes les femmes jolies
Et sur les avenues, et sur les boulevards
On entend ces mots répétés de toute part
 
Le printemps chante dans les buissons,
Saison charmante ses floraisons
Parant de la fleur éclatante
Sur nos habits, sur nos vêtements.
Ah ! jolie femme !, de l'oeil ! de la dent !
Un pied p'tit ! bien au 36 !
La plus laide parait charmante
Le printemps chante
 
Dans le bois de Boulogne endormi plus ou moins
L'amour comme partout livrant bataille
Des couples enlacés que le maire n'a pas joint
Sans témoin, dans les coins
S'en vont en se tenant par la taille.
Et les amoureux aux cœurs chaleureux
Roucoulent entre eux sous les bosquets ombreux
 
Le printemps chante dans les buissons
Arme méchante, point de patience,
Cède à l'amour qui nous enchante
De ses premiers et doux frissons
« À toi mon cœur ! veux-tu ma vie, ma fortune ?
Veux tu ma montre ? il est midi
Allons ne fais pas la méchante, le printemps chante.

R5.

Bonjour,

Merci beaucoup pour le texte complet de cette fameuse chanson Le Printemps Chante. Cela met fin à mon "avis de recherche".

Si vous voulez m'adresser le fichier mp3, je pense qu'il est possible de l'adresser en pièce attachée à un e-mail. En principe j'ai le logiciel qui permet de les lire depuis l'ordinateur.

L'adresse que vous avez trouvée sur le net n'est pas la mienne, c'est sans doute un homonyme. La mienne est : (...) Je reste à votre disposition pour essayer de mon côté de retrouver des textes de chansons qui vous intéressent. Je ne garantis pas le succès mais je peux toujours essayer.

Merci encore pour tout ce que vous avez fait pour m'aider à retrouver LE PRINTEMPS CHANTE.

Cordialement

Q6.

Bonjour,

J'ai posté ce matin l'enregistrement de notre chanson, j'èspère que vous la recevrez rapidement. Ma fille qui a écouté attentivement la chanson , a apporté 2 modifications dans le texte , mais la deuxième phrase du dernier couplet est incertaine :" arme échante" , est très peu sûr ; enfin! vous écouterez ! c'est un passage très difficile a interpréter.

Cordialement

DS

Ci joint le texte modifié

LE PRINTEMPS CHANTE

Sitôt que le printemps apparaît aux messieurs
Dans les cerveaux germent des folies
Par un charme puissant, doux et mystérieux
Ces messieurs jeunes ou vieux
Trouvent toutes les femmes jolies
Et sur les avenues, et sur les boulevards
On entend ces mots répétés de toutes parts
 
Le printemps chante dans les buissons,
Saison charmante ses floraisons
Parant de la fleur élégante
Sur nos habits, sur nos vêtements.
Aha jolie femme ! de l'œil ! de la dent !
Un pied p'tit ! bien au 36 !
La plus laide parait charmante
Le printemps chante
 
Dans le bois de Boulogne endormi plus ou moins
L'amour comme partout livrant bataille
Des couples enlacés que le maire n'a pas joint
Sans témoin, dans les coins
S'en vont en se tenant par la taille.
Et les amoureux aux cœurs chaleureux
Roucoulent entre eux sous les bosquets ombreux
 
Le printemps chante dans les buissons
Arme méchante Point de passion
Cède à l'amour qui nous enchante
Dde ses premiers et doux frissons
« à toi mon cœur ! veux -tu ma vie ma fortune ?
Veux-tu ma montre ? Il est midi
Allons, ne fais pas la méchante, le printemps chante.

R6.

Bonjour,

Un grand merci pour cet enregistrement de Mayol, d'une remarquable qualité. C'est bien l'air complet que je recherchais. Je n'avais en tête que le début du refrain, que je me souviens avoir entendu chanté lors d'une fête des écoles, au milieu des années 50, et que ma mère avait continué de fredonner par la suite.

Les mots difficiles à interpréter du 2e couplet ne seraient-ils pas :

« Allons, méchante, point de façons » ?

Dans le 1er refrain, je crois aussi entendre :

« Saison charmante des floraisons »

Mais le plus extraordinaire, c'est que, le jour même où j'ai reçu votre enregistrement, en rangeant mon bureau, je suis tombé sur un vieux cahier de chants que m'avait prêté un ami, il y a déjà plusieurs semaines, et que je m'apprêtais à lui rendre. (Il s'agit d'un cahier où un marin breton avait recopié à la plume, entre 1905 et 1907, tous les textes des chansons qu'il avait apprises pendant sa campagne de Guyane Française). Il y a une centaine de chansons d'époque, qu'il avait aussi illustrées lui-même de dessins à la plume, et coloriés. Et, surprise ! En feuilletant encore une fois ce cahier, je tombe sur LE PRINTEMPS CHANTE, que je n'avais pas remarqué précédemment.

Il s'agit d'une version très proche de l'enregistrement de Mayol, mais avec quelques petites variantes. Je vous en adresse d'ailleurs le texte ci-joint (LE PRINTEMPS CHANTE_2.doc), avec les variantes en rouge. Et il y aussi deux couplets de plus que dans l'enregistrement de Mayol.

LE PRINTEMPS CHANTE

I
Sitôt que le printemps apparaît sous les cieux
Dans les cerveaux, il germe des folies
Par un charme puissant, doux et mystérieux
Ces messieurs jeunes ou vieux, trouvent toutes les femmes jolies
Et sur les avenues, et sur les boulevards
On entend ces mots répétés de toutes parts :
 
Le printemps chante dans les buissons,
Saison charmante des floraisons
Arborons la fleur élégante
Sur nos habits, sur nos vestons.
(Parlé) Jolies femmes ! de l'œil ! de la dent !
Un pied exquis, l'autre aussi
La plus laide paraît charmante
Le printemps chante.
 
II
Dans le bois de Boulogne endormis plus ou moins
L'amour comme partout livrant bataille
Des couples enlacés que le maire n'a pas joint
Sans témoins, dans les coins, s'en vont en se tenant par la taille.
Et les amoureux aux cœurs chaleureux
Roucoulent ces mots sous les bosquets ombreux :
 
Le printemps chante dans les buissons
Allons méchante, point de façons
Cède à l'amour qui nous enchante
De ses premiers et doux frissons
(Parlé) A toi mon cœur, veux-tu ma vie ?
Ma fortune, Veux-tu ma montre ?il est midi
Allons, ne fais pas la méchante
Le printemps chante.
 
III
Parmi les prés, les bois, les monts et le val
Deux bons gendarmes vont l'allure martiale
Endormis à moitié, mais d'un pas bien égal
A cheval tant bien que mal, tâchent d' faire respecter la morale
Le bruit d'un baiser les réveille parfois
Le brigadier soupire et murmure à mi-voix :
 
Le printemps chante dans les buissons
L'âme clémente, sans bruit passons
L'amour est une chose charmante
Brigadier, vous avez raison
(Parlé) Fermons parfois les yeux sur la chose illicite
D'autant mieux que l'auberge est là qui nous invite
J' dirai deux mots à la servante
Le printemps chante.
 
IV
Alors que les amants volent au rendez-vous
Deux vieux en qui la vie mit sa sagesse
Devant la porte, assis, comme de bons époux
D'un œil doux, point jaloux, regardent folâtrer la jeunesse
Et les deux bons vieux, perclus et cassés,
Chevrotent à ceux qui passent enlacés :
 
Le printemps chante dans les buissons
Tout vous enchante, filles, garçons
Quant à nous, notre voix tremblante
A dit ses dernières chansons
(Parlé) Embrassez-vous, enfants, en la forêt prochaine
Hélas ! ça vous quittera avant que ça n' nous reprenne
Car un beau jour le cœur se lasse
Le printemps passe.

Je suis certain que cela va vous intéresser.

Merci encore pour votre CD. Dois-je vous le retourner. Dîtes-moi aussi ce que je vous dois pour les frais que ce travail et cet envoi vous a occasionnés.

Cordialement,

JCA

Q7.

Bonsoir

Pas le temps de répondre ce soir , je viens de perdre ma maman, et je dois partir en Gironde demain matin par la route. Je reviendrai vous voir à mon retour. Amitié.

DS


 

11-16 Août 2005 : Recherche de chanson Encore, encore, j'en veux plein ma chevelure

Q1.

Bonjour Monsieur,

Ma mère, âgée de 78 ans, fredonne une chanson que lui chantait sa mère, lorsqu'elle était toute petite et ce n'est pas faute d'avoir cherché, je n'ai encore rien trouvé.

Bien entendu, je ne dispose ni du titre ni de l'auteur qui la chantait je suppose dans les années 1920.

Seul me reste quelques lignes que ma mère a bien voulu écrire.

J'aimerai lui faire plaisir, en retrouvant les paroles intégrales de cette chanson, car ma mère chante encore admirablement bien.

Voici le texte qu'elle fredonne tout le temps : (Dans le 1er paragraphe, nous supposons qu'il s'agit de boutons de fleur d'oranger car elle doit être en train de se préparer pour le mariage)

« Encore, encore, j'en veux plein ma chevelure,
J'en veux de la tête au talon de ces petits boutons qui sentent si bon,
Encore, encore ce n'est pas une gageure,
Pour plaire à Hector j'en veux partout'encore, encore.
 
Au bout de 9 mois à peine, elle mit au monde un poupon,
Lorsqu'elle s'écria quel' veine quand il va voir qu' c'est un garçon
Mais au bout d'un moment la sage-femme lui en apporte un second,
En jurant sur son âme qu'il y en a un 3ième dans l' fond.
 
Pauvre Hector affolé, il se mit à crier, encore, encore,
C'est un vrai chapelet d' saucisse
J'en avais pas commandé tant,
C'est du supplément, embarrassant,
Encore, encore, bouche vite l'orifice,
Car crénom de nom j'ai peur d'en voir sortir, encore. »

Voila les seules lignes que je puis vous confier. Peut être aurez-vous plus de chance que moi, grâce à votre site, pour trouver une personne qui pourrait se souvenir soit du titre soit de l'interprète, cela nous aiderait beaucoup pour trouver le texte intégral.

Dans l'espoir d'une réponse positive, recevez, Cher Monsieur, avec mes félicitations pour votre site, l'expression de mes meilleurs sentiments.

ME

P. S. : Grâce à ce message vous disposez de mon adresse Internet, je ne saurais vous recommander de visiter le site que j'ai créé en l'honneur de ma mère : http://www.escale-annie.com

R.

Bonjour,

Je suis vraiment désolé, mais je n'ai aucun élément de réponse à votre question. Je ne connais ni le titre, ni l'auteur, ni le texte complet de cette chanson et je suis donc malheureusement incapable de vous aider aujourd'hui. J'ai fait plusieurs recherches de fragments du texte sur Internet, mais il n'y a rien qui corresponde. Peut-être, plus tard, quelqu'un qui la connaît aura la bonne idée de la mettre sur son site.

Mais je vais rajouter votre message au forum de mon site et peut-être y aura-t-il un jour (mais quand ?) une réponse à votre question.

Cordialement,

JCA

Votre site est une excellente idée. Beaucoup de gens devraient s'en inspirer pour conserver et transmettre la trace (biographie, photos, parcours, anecdotes, etc.) de leurs ancêtres, avant que la mémoire familiale ne s'efface un jour.

Q2.

Monsieur Jean-Claude AUTRAN,

Merci encore, vous avez été bien aimable de la mettre sur votre site. Reste à espérer... Merci de tout cœur.

Bien à vous,

ME


 

7 Juillet 2005 - 26 septembre 2012 : Chanson Pif-Paf est un pantin

Q1.

Je cherchais aussi les paroles de cette même chanson et je suis tombé sur votre site, pour découvrir que vous, non plus, ne l'avez pas en entier ! Du moins, à l'époque de la rédaction du site.

Peut-être qu'entre temps d'autres vous ont apporté la suite manquante. Auriez-vous l'obligeance de partager les paroles avec moi ?

Mon père me chantait cette chanson à Montréal, dans ma jeunesse (années 60, mais il la connaissait depuis déjà un moment, probablement).

Merci par avance

CD

R1a.

Bonjour,

Suite à votre message, j'ai fait une nouvelle recherche sur internet et j'ai pu légèrement compléter les paroles d'après le site : http://ecolerusicade.free.fr/MatPast.html

pif paf est un pantin en bois peint, très drôle et très malin. Il lave sa frimousse et ça fait de la mousse"...

Mais je pense que ça reste encore très incomplet. J'ai envoyé un message au responsable du site de cette école pour essayer d'avoir la suite de la chanson que d'anciens élèves semblent connaître.

Je vous tiendrai au courant si j'arrive à l'obtenir.

Cordialement,

JCA

R1b (à ecolerusicade).

Bonjour,

Un grand bravo pour votre site.

J'ai trouvé dans les souvenirs de Maternelle Pasteur le paragraphe suivant :

Nous chantions aussi dans la cour : "Bleu blanc rouge, fleur de Paris" et "pif paf est un pantin en bois teint, très drôle et très malin. Il lave sa frimousse et ça fait de la mousse"...

Quelqu'un pourrait-il me communiquer, si c'était possible, le texte complet de cette dernière chanson :

Pif paf est un pantin en bois peint,
Très drôle et très malin.
Il lave sa frimousse
Et ça fait de la mousse
... ???

que je recherche (ainsi que d'autres internautes) depuis plusieurs années, jusqu'ici sans succès.

Merci par avance,

Cordialement,

JCA

Q2.

Bonjour

J'ai transféré votre message vers la personne qui m'avait envoyé ces commentaires. Car personnellement cette chanson n'était pas dans le répertoire de Maman, qui faisait chanter plutôt "A p'tits pas, bis, allons à la promenade... comme font les petits chats etc..."

Etes-vous un ancien de Phville ou un zappeur d'internet ?

Amicalement

SG

Site perso : http://perso.wanadoo.fr/sgranger
Site ecoles Philippeville et Diaporamas : http://ecolerusicade.free.fr
Forum Phv.: http://www.swisstools.net/forum.asp?fid=5826
Site écoles Djidjelli : http://suzanne.granger.free.fr
Forum Djidjelli : http://www.swisstools.net/forum.asp?fid=58264

R2.

Bonjour,

Merci pour votre message et pour avoir transféré ma question.

Je ne suis pas un ancien de Phville, ni vraiment un zappeur d'internet. J'ai simplement créé un site (http://jcautran.free.fr) pour héberger tous les ouvrages d'histoire locale de mon père, et je l'ai complété par un grand nombre d'archives familiales, notamment des souvenirs d'enfance, de scolarité, de profession, etc. et en particulier, toutes les chansons que j'avais entendues dans mon enfance et dont il ne me reste parfois que des fragments en mémoire - que je cherche alors à compléter en faisant appel à des recherches sur internet.

Cordialement,

JCA

Q3.

bonjour mon grand père me chantai cette chanson j'aurai aimé pouvoir la chanter en entier à mes enfants malheureusement je n'en connais qu'un morceau j'espère que quelqu'un connait la suite :
Pif paf est un pantin de bois peint, très drôle et très malin,
Tous les matins il lisse ses cheveux avec soins, avec soins,
Ils y en a qui pleurnichent, pif paf lui pleure point.
 
Pif paf est un pantin de bois peint très drôle et très malin,
Dés que la lampe brille, le soir quand il fait nuit il fait nuit,
Pif paf se déshabille et se couche sans bruit.

CA

R3.

Bonjour,

Merci pour votre message. Malheureusement, je ne connais pas le texte complet. Il y a d'ailleurs longtemps que j'ai posé la question dans un "avis de recherche" de mon site internet. Mais personne n'a su encore la retrouver. Et c'est même vous qui en donnez un texte beaucoup plus long que ce que nous avions réuni jusqu'ici, puisque nous n'avions que le fragment ci-dessous :

Pif paf est un pantin en bois peint,
Très drôle et très malin.
Il lave sa frimousse
Et ça fait de la mousse
???

Merci à vous. Mais je maintiens mon avis de recherches. Si un jour quelqu'un nous en trouve la suite, je vous la communiquerai.

Cordialement,

Jean-Claude Autran

Q4. (23 septembre 2012)

Bonjour Monsieur Jean-Claude Autran,

S'agissant  du chant mentionné en objet, j'ai moi aussi essayé d'en retrouver les  paroles, car c'est un chant que l'on nous avait enseigné à l'école enfantine dans les années cinquante, à Genève (je suis né en 1949).

Or,  tout à mes recherches, je suis tombé notamment sur  votre forum, où  j'ai pu voir que d'autres personnes cherchaient aussi les paroles de ce  chant (cf. ci-dessous un copier-coller extrait de votre forum). Ces  personnes ont-elles pu entre-temps les trouver ? À toutes fins utiles,  je vous envoie en pièce jointe un extrait de deux pages que j'ai tiré  d'un document pdf que j'ai trouvé sur le web à l'adresse suivante :

http://www.inrp.fr/numerisations/manuel-general-instruction-primaire/Fascicules/1931/INRP_MGIP_19310328_FA.pdf

La première page de l'extrait en question est celle de la page une du Manuel général de l'instruction primaire No 27,  du 28 mars 1931, et la seconde est une reproduction de la 26e page de  ce manuel, sur laquelle on trouve non seulement les paroles, mais aussi  la musique et des indications "scéniques" pour les enfants !

Je  vous laisse le soin, si vous le voulez bien, de transférer cet extrait  aux personnes intéressées, en souhaitant que cela leur procure un  plaisir aussi grand que cette trouvaille m'a procuré !

Cordialement,

MAO (Genève) - site internet : http://www.surbois.ch

R4a.

Cher Monsieur,

Un grand merci pour avoir retrouvé les paroles complètes et la musique de ce chant, ainsi que le contexte (leçons et exercices pour tous les cours, jeu de gymnastique, extrait d'un Manuel général de l'inspection primaire). Mes parents étaient précisément à l'Ecole normale d'instituteurs de Draguignan en 1928-1931 et ils ont été par la suite longtemps abonnés à ces Manuels qu'ils utilisaient pour préparer leurs cours avec soin. Il doit d'ailleurs m'en rester encore quelques exemplaires. Mes parents avaient donc dû apprendre ce chant Pif-Paf et sans doute le faire chanter à leurs élèves, ce qui explique les souvenirs d'enfance lointains et très incomplets que j'en avais conservé.

Je vais essayer de transférer les paroles et la partition de ce chant aux différentes personnes qui le recherchaient à l'époque sans succès. Mais ces échanges datent de 2005-2006 et j'espère qu'elles n'ont pas changé d'adresse e-mail entre temps. On verra bien.

Encore merci pour vos précieux renseignements.

Bien cordialement,

Jean-Claude Autran

R4b. (à CD, SG, CA)

Bonjour,

Dans des échanges de messages que nous avions eus en 2005-2006, vous m’aviez dit rechercher les paroles complètes du chant :

Pif-Paf est un pantin.

J’ai le plaisir, six ans après ! (En espérant que vos adresses e-mail n’ont pas changé entre temps) de vous communiquer la musique et les paroles de cette chanson, qu’un internaute suisse vient de retrouver dans un ancien Manuel général de l’instruction publique de 1931.

Ci-jointes, les copies des pages de cette source, ainsi que le texte complet de la chanson ci-dessous :

Refrain
 
Pif-Paf est un pantin
En bois peint
Très drôle et très malin
 
I
Il lave sa frimousse
Sitôt en se levant (bis)
Et ne craint pas la mousse
Du savon écumant
(Geste de se débarbouiller)
 II
Il débrouille et puis lisse
Ses cheveux avec soin, (
bis)
Alors, quoi qu’il pâtisse,
Pif-Paf ne pleure point (Geste de lisser les cheveux)
 
III
Tous les matins, il brosse
Ses habits, oui vraiment ! (
bis)
La tâche la plus grosse
S’efface lentement (Les enfants feignent de brosser quelque partie de leur vêtement)
 
IV
Il mange son écuelle
Sans jamais verser rien, (
bis)
Pif-Paf est un modèle
Tant il se conduit bien (Les enfants font semblant de manger de la soupe)
 
V
Il est moins grand, en comme,
Moins grand qu’un vrai marmot, (
bis)
Mais il salue en homme
En levant son chapeau. (Geste de saluer)
 
VI
Il fait avec courage
Ce que veut sa maman, (
bis)
Souvent aide au ménage,
Puis s’amuse gaîment. (Imitation du balayage ou de toute autre occupation ménagère)
 
VII
Dès que la lampe brille
Le soir, et qu’il fait nuit, (
bis)
Pif-Paf se déshabille
Et se couche sans bruit. (Les enfants font semblant de se déshabiller)
 
VIII
Il dort quand même on cause
Dans la chambre alentour, (bis)
Et sa paupière close
Ne se rouvrent qu’au jour. (Les enfants dorment)
 
IX
Pif-Paf, sans badinage,
Donnez-moi votre main ! (
bis)
Je veux être aussi sage
Que vous, petit pantin ! (Poignée de main au voisin de gauche ou de droite)
Marguerite Cuneo
Institutrice C.A.I.E.M.


Bien cordialement,

Jean-Claude Autran

Q5.

Monsieur,

Vous n'imaginez pas ma joie de découvrir votre message aujourd’hui !
Non, je n'avais rien oublié de cette demande de recherche mais j'avais perdu tout espoir qu'elle aboutisse.

Dans le message d'origine, je crois me rappeler vous avoir dit qu'il s'agissait d'une chansonnette que mon père, instituteur dans les années 1940-70 à Montréal, connaissait.

Je comprends maintenant qu'il s'agissait en fait de matériel pédagogique destiné aux écoliers et qu'on trouvait dans le monde francophone.

Un grand merci !

CD



 

22-29 Juin 2005 : Hymne des Provençaux Provençau e catouli

Q1.

Bonjour Monsieur,

Je ne voudrais pas vous déranger mais en parcourant votre site, je me suis dit que vous pourriez peut-être m'aider à trouver les paroles du chant commençant par "Provençau e catouli" et sinon si à la suite c'est "nostro fé na pa fali" ou nostro fé na pa féli". Si vous pouvez m'aider merci beaucoup sinon bonne continuation quand même (c'est un vrai trésor du patrimoine local votre site).

CF

R.

Bonjour,

Je suis désolé, mais je ne connais pas le texte complet de ce chant et je ne l'ai pas trouvé sur internet.

J'ai cependant trouvé qu'il était mentionné sur le site du diocèse de Digne :

http://catho04.cef.fr/etrejeune/r1/reportages/jourdioc2004/jd2004.htm

«... en 1875, ... à Forcalquier..., l'hymne des Provençaux « Provençau e catouli » fut composé et chanté en présence de Frédéric Mistral... »

D'autre part, sur le site : http://biroussans.free.fr/chants/ariejou.htm

on trouve un chant qui possède un refrain comparable, mais qui concerne les Ariégeois - avec une graphie propre au Sud-Ouest - au lieu des Provençaux (il est donc possible qu'il y ait des variantes régionales de ce même hymne).

ARIEJOUES ET CATHOULICS
Nostr'Arièjo sé rapèlo,
Soun histouèr ambé fiertat
Mès sa glorio la pu bèlo
Es lès sants qu'el a poûrtat
 
REFRAIN
Ariéjouès et cathoulics
Nostro fé, nostro fé n'a pas faillit
Cantem le cor rejouich
Ariéjouès et cathoulics.
L'arièjo té supplico
Dins soun bieilh et dous parla
L'arièjo cathoulica
Nostro Damo escoûto la.

Je vais poursuivre la recherche en questionnant mon beau-frère qui anime une chorale dans les régions de Sisteron et Gap, et qui connaît beaucoup de chants catholiques et provençaux. S'il me dit qu'il connaît ce chant, je vous en communiquerai aussitôt le texte.

Cordialement,

JCA

Q2.

Merci beaucoup pour votre réponse. J'ai éprouvé beaucoup de plaisir à vous lire mais veuillez m'excuser pour le dérangement, j'ai finalement trouvé ce que je cherchais sur ce lien http://tplantevin.free.fr/Provence/Cours/Analyses/Mistral/Mistral-musique.htm#pec qui fait partie d'un site vraiment très riche. Merci encore.

Cordialement.

CF

[Commentaire de JCA]

Oui, il fallait chercher sur Google « prouvençau e catouli » au lieu de « provençau e catouli », pour retrouver ce texte :
 
Version originelle de Frédéric Mistral (en provençal, graphie mistralienne)
 
La Prouvènço te suplico
Dins soun vièi e dous parla,
La Prouvenço es catoulico ;
Nostro-Damo, escouto-la !
 
Refrin :
Prouvençau e catouli,
Nosto fe, nosto fe n'a pas fali ;
Canten tóuti trefouli ;
Prouvençau e catouli !
 
Li Felen, coumo li rèire,
Te saren toujour fidèu ;
Creiren tout ço qu'es de crèire
E viéuren coumo se dèu.
 
Sousto adounc, à Ciéutadello,
Touti li generacioun ;
Pièi acampo Rèino bello
Tout toun pople dins Sioun.
Traduction en français :
 

 

La Provence te supplie
Dans son vieux et doux parler,
La Provence est catholique ;
Notre-Dame, écoute-là !
 
Refrain :
Provençaux et catholiques,
Notre foi, notre foi n'a pas failli ;
Chantons tous fous de joie ;
Provençaux et catholiques !
 
Les petits enfants comme les aïeux,
Te seront toujours fidèles ;
Croiront tout ce qu'il faut croire
Et vivront comme il se doit.
 
Abrite donc, ô citadelle,
Toutes les générations ;
Puis réunis ô belle Reine
Tout ton peuple dans Sion (montagne de Jérusalem).

R2.

Bonjour,

Comme prévu, mon beau-frère qui anime une chorale dans les régions de Sisteron et Gap, m'a fait parvenir une partition et un texte (ci-dessous) de l'hymne provençal « Prouvençau e catouli ». Ce texte semble plus complet que celui qui figure sur le site internet http://tplantevin.free.fr/Provence/Cours/Analyses/Mistral/Mistral-musique.htm#pec

Je pense que cela vous intéressera. Une copie de la partition est sur le fichier attaché ci-joint.

1.
La Prouvènço te suplico
Dins soun vièi e dous parla,
La Prouvenço es catoulico ;
Nostro-Damo, escouto-la !
 
Refrin :
Prouvençau e catouli,
Nosto fe, nosto fe n'a pas fali ;
Canten touti trefouli ;
Prouvençau e catouli !
 
2.
Autre-tèms de-vèrs Toulouso
Quand l'aurige se levè
D'uno fin espetaclouso
Toun rousàri nous sauvé
 
3.
Li Felen, coumo li rèire,
Te saren toujour fidèu ;
Creiren tout ço qu'es de crèire
E viéuren coumo se dèu.
 
4.
Nòsti-fiéu, o bono Miare,
Gardo-lèi di faus savent ;
Manten-ié la fe di paire,
Car s'aubouro un marrit vènt.
 
5.
Se dóu nord l'auro glaçado
Sus si champ vèn mai boufa,
S'armaren pèr la crousado
Vers l'autar que t'avèn fa.
 
6.
Mai esvarto tron e guerro
Liuen di paire, liuen di fiéu
E flouriue nosto terro
Dins la douço pas de Diéu.
 
7.
Sousto adounc, à Ciéutadello,
Touti li generacioun ;
Pièi acampo Rèino bello
Tout toun pople dins Sioun.

Cordialement,

JCA 

 


 

18-19 Juin 2005 : Chanson Le petit cœur de Ninon

C.

Bonjour,

Voici la chanson que vous recherchez :

Années 1919-1929 :
- Petit cœur de ninon... est si léger, et si fragile... (valse ? repris dans un film avec Jean Gabin)
 
Il s'agit de
LE COEUR DE NINON
Chanson (1900)
Paroles de Maurice Nouhaud dit Georges MILLANDY
(85.Luçon,01.08.1870-92.Meudon,13.02.1964)
Musique de E. BECUCCI sur les motifs de la célèbre valse italienne "Tesoro mio"

J'en possède la partition pour chant et piano, et les enregistrements par Adeline Lanthenay et Esther Lekain

En voici les paroles :

refrain
Le p'tit cœur de Ninon,
Est si petit,
Est si gentil,
Est si fragile
C'est un léger papillon,
Le petit cœur de Ninon !
Il est mignon, mignon,
Si le pauvret,
Parfois coquet,
Est peu docile,
C'n'est pas sa faute, non !
Au petit cœur au petit cœur de Ninon
 
Le p'tit cœur de Ninette
Je vous le dis tout bas,
A tout venant se prête,
Mais ne se donne pas...
Tant pis pour qui s'entête
A lui faire la cour:
Qui veut aimer Ninette,
En doit souffrir un jour
au refrain
 
Le cœur de la mignonne
Pourtant n'est pas méchant ;
Et si peu qu'on lui donne,
Lui fait le cœur content.
Et c'est chose cruelle,
Que vouloir, en retour,
A ce p'tit cœur si frêle
Demander trop d'amour.
au refrain
 
Le soir où la pauvrette
Rendra son âme à Dieu,
Tous les anges en fête
L'emporteront aux cieux ;
Mais les anges, sans doute,
Feront bien attention
A ne briser en route
Le p'tit cœur de Ninon !
au refrain

FIN

Je vous indique l'adresse de mon site internet, n'hésitez pas le consulter par curiosité, et je vous remercie pour votre page sur Mireille de Gounod.

J'adore la Provence, et j'ai hâte de retourner me promener à Maillane.

Bien cordialement,

HT

R.

Bonjour,

C'est très aimable à vous d'avoir répondu à mon avis de recherches. C'est bien le texte complet de la chanson que je recherchais depuis plusieurs années.

Merci infiniment pour ce grand service que vous me rendez.

Par contre, je n'ai pas trouvé dans votre message l'adresse du site internet dont vous me parlez. Merci de me la communiquer à l'occasion.

Cordialement,

JCA

C2.

Bonjour,

Voici l'adresse de mon site : http://herveternus.com/

Bonne visite

Cordialement,

HT


 

3-10 Juin 2005 : Chanson de marche Dans la troupe

Q1.

je recherche depuis qq temps le texte compet d'une chanson apprise en colo et qui commence comme cela :
- dans la troupe y'a pas d'jambe de bois,
y'a qu'des nouilles mais ça n'se voit pas etc...

et si vous pouviez me transmettre le texte complet ou me dire comment le retrouver ce serait formidable et je vous en remercie d'avance.

JC

R1.

Bonjour,

Je ne connais pas de texte très complet de cette chanson de marche, mais, en me renseignant autour de moi, j'ai réussi à en retrouver quelques autres fragments qui sont :

La meilleur' façon d' marcher c'est encore la nôtre (ou : c'est sûrement la nôtre)
C'est de mettre un pied d' vant l'autre et d' recommencer
Gauch' ! Gauch' ! Gauch' !
(ou : En avant ! en arrière ! en avant ! en arrière ! côté ! coller !).
Dans la troupe, y'a pas d'jambe de bois
Y'a des nouilles, mais ça n' se voit pas !

Plusieurs sites internet mentionnent aussi ces mêmes paroles, mais n'en donnent aucune suite ni d'autres couplets.

http://colegio.francia.oral.free.fr/chants/themes/chantsscouts.htm#troupe
http://bmarcore.club.fr/Tine/E723.html
http://perso.wanadoo.fr/la-bouchatte/individus/dessapt_annie.htm
...

Je vais encore essayer de me renseigner auprès d'un ancien ami scout, et, si j'en trouve davantage, je vous le ferai savoir.

Cordialement,

JCA

Q2.

Cher Jean-Claude,

Merci infiniment pour votre réponse aussi rapide, c'est sympa de votre part.

Cordialement à vous

JC


 

4 Juin 2005 - 24 Décembre 2006 : Chanson Les petits qui n'ont pas de nid

Q1.

Bonjour,

je recherche moi aussi le titre d'une chanson que mon papa chantait et dont j'ai quelques paroles et le refrain.

Jean vois-tu cette maison
Comme il dois y faire bon
Près du feu qui pétille
Mais qui frappe à cette heure
C'est nous n'ayez pas peur
bien qu'on soit en guenille...

Refrain

Les petits qui n'ont pas de nid
Ont besoin de baisers de tendresse de caresses
Ils sont nés d'un serment
Comme en font les amants
Les soirs de fin d'ivresse
Les serments envolés
Les petits sont restés
Que la misère emporte
Vous dont le pain est blanc
Qui avez des mamans
Ouvrez leur votre porte........

Si vous aviez le titre ainsi le l'auteur et le reste des paroles ça me ferai très plaisir si vous vouliez bien me les envoyer.

Je vous remercie d'avance

Salutations

BR

R1.

Bonsoir,

Hélas, malheureusement, je ne connais pas le titre de cette chanson, et il ne semble pas non plus qu'elle se trouve encore sur internet.

Il faudra réessayer plus tard, si quelqu'un qui la connaît a, un jour, la bonne idée de la mettre sur son site.

Je regrette de ne pas pouvoir vous aider.

Cordialement,

JCA

Q2. (22 Décembre 2006)

Les PETITS QUI N' ONT PAS DE NID (19..)
Sous les rayons tout blanc
De la lune d'argent
Ils marchent sans rien dire
Seuls sont les tout-petits
Au visage pâli
Aux lèvres sans sourire
Jean, vois-donc cette maison
Comme il doit y faire bon
Près du feu qui pétille
Tiens ! Qui frappe à cette heure ?
C'est nous n'ayez pas peur
Bien qu'on soit en guenilles
 
Refrain
Les p'tits qui n'ont pas d' nid
Ont besoin de tendresse
De baisers, de caresses
Ils sont nés d'un serment
Comme en font les amants
Les soirs de folle ivresse
Les serments envolés
Les petits sont restés
Que la misère emporte
Vous dont le pain est blanc
Qui avez des mamans
Ouvrez leur votre porte
 
Ah ! Passez votre chemin
Vous êtes des vauriens
Qui nous pillent et nous volent
Au lieu de marauder
Vous feriez mieux d'aller
Tous les deux à l'école
Jean, il faut se sauver
Car les chiens sont lâchés
Et le ciel est sans voile
C'est peut-être maman
Là-haut qui nous attend
 
Dans cette grande étoile ............................. Au refrain
Mais soudain devant eux
Le décor merveilleux
De l'océan qui roule
L'étoile de là-haut
Est descendue sur l'eau
Sous la forme d'une boule
Jean, tu vois c'est maman
Ils vont vers l'océan
Et les flots les entraînent
Et quand sonna minuit
Un marin entendit
Le chant d'une sirène ............................... Au refrain

Paroles : Ernest DUMONT

Musique : Ferdinand-Louis BÉNECH

Interprétée par : Jack LANTIER

Disque 7 "Les plus jolies Chansons françaises" A6

JMG

R2a.

Cher Monsieur,

Merci infiniment pour le texte complet de cette chanson.

Je la communique immédiatement à ma correspondante, pour qui j'avais émis un avis de recherche en Juin 2005.

Très cordialement,

Jean-Claude Autran

R2b (à BR).

Bonjour,

Suite à votre message (4 juin 2005) et à l'avis de recherche que j'avais alors émis sur mon site, un internaute (JMG) vient de me communiquer le texte complet de la chanson que vous recherchiez :

(...)

Cordialement,

Jean-Claude Autran

Q3.

Bonjour,

je vous remercie de m'avoir envoyé ces paroles, qui m'ont fait chaud aux cœur en ce jour de Noël. Car voyez vous, mes parents nous la chantaient à chaque réveillon, et malheureusement cette année nous n'avons pu entendre la douce voix de ma maman qui nous a quitté au mois de juin. Ce Noël fut bien triste. J'ai l'impression que ma mère m'a fait un petit signe quand j'ai vu cette chanson s'affiché sur mon écran.

Un grand merci à vous et un joyeux noël.

BR

Q4.

Monsieur Autran,

J'utilise l'outil "internet" que depuis le mois de septembre dernier. Je suis donc encore apprenti.

Comme vous, je le suppose, je suis un collectionneur de chansons, que j'interprète dans ma salle de bain, et en de rares occasions dans les réunions amicales (mariages, banquets, voyages, etc...). Dans ma discothèque personnelle, je possède environ 4000 enregistrements (disques, cassettes, CD) dont je n'ai pas encore dépoussiéré tous les textes. Dans certains cas, c'est une tâche ardue, la musique d'accompagnement couvrant souvent les paroles. Mais c'est une occupation de "jeune retraité", une tâche que l'on a pas le temps d'accomplir lorsque l'on est en activité professionnelle, et surtout un loisir.

Je suis heureux d'apporter ma contribution à ceux ou celles qui partagent ma passion pour la belle et bonne chanson française des origines à nos jours. Aussi n'hésitez pas à me solliciter si vous le souhaitez.

Joyeux Noël...

JMG


 

28 Mai 2005 - 25 Avril 2011 : Recherche de la chanson Enfin j'ai une auto

Q1.

Je viens de voir votre site et à tout hasard...... Je recherche les paroles d'une chanson que mon père chanté il était né en 1904 le refrain était " enfin j'ai une auto, enfin j'ai une auto, il n'y a rien de mieux qu' l'automobi i le. Si parfois vous aviez connaissance d'une chanson similaire, merci.

JCB

R1.

Hélas, malheureusement, je n'ai pas les paroles complètes de cette chanson. Il ne semble pas non plus qu'elles se trouvent encore sur internet.
J'ai seulement trouvé le titre de la chanson mentionné sur le site : http://bone.piednoir.net/titre_rubrique/infos_diverses/mise_a_jour/maj29.html

Un exemple sur place. Nous avons à BÔNE un Syndicat de Dockers puissant et organisé. Le chef a une 302 flambant neuf. Et il chante la chanson : " Enfin, j'ai une auto ! Quel bonheur inattendu pour ce " damné de la terre ! ".

Mais pas moyen de trouver le texte intégral. Il faudra réessayer plus tard.

Cordialement,

Jean-Claude Autran

Q2a.

Merci, mais j'ai trouvé sur le site de Thierry KLEIN qui me l'a adressée.

JCB

Q2b.

Je viens de " tomber" sur votre site en cherchant les paroles d'une chanson que mon père me chantait quand j'étais tout gamin. J'ai été surpris que quelqu'un l'avait également cherchée. Apparemment, il a trouvé les paroles mais il n'en dit pas plus long.

Le titre de cette chanson est " Enfin, j'ai une auto..."

Merci de bien vouloir m'indiquer le site où je pourrais trouver les paroles de cette chanson.

JG

R2.

Bonjour,

Je n'ai toujours pas les paroles de cette chanson. Mon correspondant qui la recherchait m'a indiqué qu'il « l'avait trouvée sur le site de Thierry Klein, qui la lui avait adressée ».

Par curiosité, j'ai essayé de visiter ce site de Thierry Klein : http://ourworld.compuserve.com/homepages/Thierry_Klein/sommaire.htm

mais je n'y ai pas trouvé la chanson "Enfin j'ai une auto". Sans doute a-t-elle été adressée spécialement par Thierry Klein à ce correspondant. (Peut-être s'agit-il d'un texte qui est strictement soumis à droits d'auteurs et qu'il n'est actuellement pas permis de diffuser sur internet ?).

Si vous souhaitez entrer en contact avec mon correspondant, je me permets de vous communiquer son adresse. Il s'agit de JB (...). Peut-être vous adressera-t-il les paroles de cette chanson.

Bonne chance. Cordialement.

JCA

Q3.

Bonjour Monsieur Autran,

En cherchant un enregistrement en mp3 de la chanson "enfin j'ai une auto" je suis tombé sur votre site qui est très interessant.

Je cherchais à faire cadeau de cette chanson en mp3 à mon père, car il chante cette chanson "depuis toujours".

Si qq'un cherche les paroles, on peut les lui demander à (...) (il habite à Solliès-Pont !)

Bien cordialement,

LV

R3.

Bonjour Monsieur,

Dans un message reçu de M. LV (...), j'ai appris que vous possédiez les paroles de la chanson "enfin j'ai une auto", que je recherche (et que plusieurs internautes qui m'ont contacté recherchent aussi).

Serait-il possible que vous me communiquiez le texte complet de cette chanson ?

Je vous en remercie très sincèrement par avance.

Cordialement,

Jean-Claude Autran (de La Seyne-sur-Mer)

Q4.

Monsieur,

Veuillez trouver ci-dessous les paroles que vous recherchez, je suis à disposition pour la musique.

Cordialement

JV

Enfin j'ai une auto
J' ai toujours aimé les sports
Et l'automobile surtout
Mais comme je n'avais pas l'sou
C'était donc bien à tort
Soudain la guerre éclata
Et l'Armée pris aussitôt
Toutes les voitures de gala
Y'n resta plus qu'des tacots
C'est ainsi qu'pour trois francs
J'ai acheté tout dernièrement
Une trois ch'vaux qui va bien
Je l'ai peinte au ripolin
Tous les gens dans l'quartier
Croyaient qu'j'avais hérité
C'est la gaieté
 
(refrain)
 
Enfin j'ai une auto
Enfin j'ai une auto
Ah c'est merveilleux
Comme ça file
Enfin j'ai une auto
Enfin j'ai une auto
Vraiment y'a rien d'mieux
Que l'automobile
 
Ma concierge qu'a cinquante ans
M'a dit : « ah ! non jamais »
« jamais je ne monterai
dans votre sale instrument «
Mais un jour j'ai réussi
A l'installer près de moi
Et nous v'la tous deux partis
Ça bardait, fallait voir ça
Elle me dit : « plus lentement ! »
« Faites attention aux passants !
Mais nous v'la su'l'trottoir
V'la qu'on rentre dans l'urinoir
Oh mon dieu le pti'chien
Vous v'nez d'lui brisez les reins
Arrêtez ! j'vous en prie
Arrêtez où j'm'évanouis
J'vais mourir c'est honteux »
J'lui réponds : « crève si tu veux
Mais n'crève pas mes pneus »
 
(refrain)
 
Y'a des endroits fort dangereux
T'nez entre Mantes et Poissy
Y'avait un virage et puis
Un ravin qui est fameux
J'ai voulu aller par là
Un jour qu'avait du brouillard
Y'avait un poteau n'est-ce pas
Mais v'la que j'n'ai pu le voir
Et ça n'a pas raté
Dans le ravin je suis tombé
Tout était démoli
On aurait dit de la bouillie
Le volant et l'capot
Rentraient dans la magnéto
La moitié du moteur
Rentrait dans l'carburateur
Moi j'étais presque mort
Mais j'avais du souffle encore
Alors sans perd 'de temps
J'ai remis tout en mouvement
En répétant...
 
(refrain)

R4.

Bonjour,

Merci beaucoup pour les paroles complètes de cette chanson que nous recherchions depuis assez longtemps.

Notre échange de messages pourra figurer, si vous n'y voyez pas d'inconvénient, sur le forum de mon site. Ainsi, les personnes qui seraient encore à la recherche de cette chanson "enfin j'ai une auto" pourront la retrouver.

Cordialement,

Jean-Claude Autran

Q5.

Bonjour monsieur

Est-il possible de retrouver une de ses chansons en audio  "j'ai enfin une auto" ?

j'aimerai l'offrire à ma mere pour son Noël je l'ai cherché du coté de la fnac mais sans aucun resultat

je n'ai trouvé que les paroles sur internet.

elle a perdu son pere y a pas très longtemps et je suis sure que ça lui rappelera de beaux souvenir

je vous remercie du fond du cœur pour votre attention

F

R5.

Bonjour,

Je ne possède pas de fichier audio de cette chanson, je n'en ai que les paroles.

Toutefois, l'un de mes correspondants m'a indiqué qu'il en avait la musique. Je ne sais pas s'il s'agit d'une partition ou d'un fichier mp3 ou MIDI.

Je pense que vous pouvez vous adresser à lui pour qu'il vous communique ce qu'il possède sur la musique de cette chanson. Voici ses coordonnées :

Monsieur JV (Solliès-Pont, Var) : (...)

Merci de me tenir au courant si vous avez réussi à l'obtenir.

Cordialement,

Jean-Claude Autran

Q6.

Bonjour monsieur

je vous remercie pour l'attention que vous m'avez porté j'ai envoyer un mail a ce monsieur et je vous tiendrai volontiers au courrant si jamais j'ai la musique

coordialement

F

Q7. (16 Juillet 2010)

Bonjour Monsieur

Je tombe par hasard sur votre site car je cherche depuis longtemps , et ma mère avant ça, la partition de la chanson "Enfin j'ai une auto". C'est une chanson que mon grand oncle chantait, et dont ma mère se souvient. Nous avons retrouvé les paroles sur internet, mais la partition, elle, reste introuvable.

Aujourd'hui, enfin une lueur d'espoir.

Pourriez-vous nous aider?

Par avance, merci

MRD

R7.

Bonjour,

Comme vous l'avez sans doute lu sur mon site internet, je ne possède pas la partition de cette chanson, je n'en ai que les paroles.

Toutefois, l'un de mes correspondants m'a indiqué qu'il en avait "la musique". Je ne sais pas s'il s'agit d'une partition ou d'un fichier mp3 ou MIDI.

Le mieux serait d'essayer de vous adresser directement à lui de ma part pour qu'il vous communique ce qu'il possède sur la musique de cette chanson. Voici ses coordonnées : Monsieur JV (Solliès-Pont, Var) : (...).

Mais le dernier contact que j'ai eu avec lui date de 2006. J'espère que son adresse e-mail n'a pas changé depuis.

Merci de me tenir au courant si vous avez réussi à l'obtenir.

Cordialement,

Jean-Claude Autran

Q8. (23 Avril 2011)

Bonjour Monsieur Autran,

Je recherche un enregistrement en mp3 de la chanson "enfin j'ai une auto" je suis tombé sur votre site qui est très intéressant.

Pouvez-vous m’indiquer ou je puis trouver le fichier audio ?

Bien cordialement,

ME

R8.

Bonjour,

J’ai bien les paroles de la chanson, mais pas sa musique et je ne sais pas si le fichier audio est disponible gratuitement sur internet.

Plusieurs sites le mentionnent, tels que : http://www.musikiwi.com/paroles/dariel-s-enfin,j-ai-auto,43935.html ou http://edit.mp3lyrics.org/d/dariels/enfin-jai-une-auto/. Mais il ne semble pas que le fichier mp3 soit disponible.

Il semblerait qu’on puisse le télécharger sur son portable, ou encore en se connectant à Twitter. Essayez de voir en allant à : http://www.mp3lyrics.org/d/dariels/enfin-jai-une-auto/

Bonne chance. Personnellement, je ne m’y connais pas assez pour faire cette opération.

Bien cordialement,

Jean-Claude Autran


 

26 Mai - 8 Août 2005 : Paroles de La Marseillaise

Q1.

Bonjour,

Je suis tombé sur votre site en cherchant (désespérément) les paroles de la "Chanson du Capitaine".

Je vous félicite pour le riche contenu de votre site !!!!

Je le trouve très informatif.

J'ai eu la surprise de trouver un couplet de la "Marseillaise" supprimé par Servan Ministre de la guerre .

QUAND, QUELLE DATE SVP ?

Je vous annonce que j'ai trouvé un facsimilé d'un document de musique ancien sur lequel il y a BIEN PLUS de couplets (très beaux) de la Marseillaise qui ne sont pas connus.

Je suis disposé à vous les communiquer par courriel si vous le souhaitez.

Veuillez donc m'indiquer si vous souhaitez recevoir par retour de courriel ces (nombreux !) couplets INEDITS de la Marseillaise.

En vous renouvelant mes félicitations.

JPS

R1.

Bonsoir,

Merci pour votre aimable message.

Les 8 couplets de La Marseillaise que j'ai fait figurer sur mon site :

http://jcautran.free.fr/archives_familiales/chansons/chants_revolutionnaires.html#1

sont tous ceux que j'ai pu retrouver jusqu'ici.

Ma source pour le couplet n° 8 : "Dieu de clémence et de justice,..." est l'édition 2005 du Quid, au chapitre "Hymnes nationaux français", page 840, où il est effectivement signalé comme "Couplet supprimé par Servan, ministre de la Guerre (1792)". Ceci se retrouve aussi sur internet, au site du quid :

http://www.quid.fr/2005/33_09.htm?emph=marseillaise,marseillaises&query=marseillaise

Je n'en sais pas plus sur le pourquoi de cette suppression.

Mais si vous avez connaissance d'autres couplets de La Marseillaise, je suis très intéressé et ce serait bien aimable à vous de me les communiquer.

Merci par avance, cordialement.

JCA

Q2.

Bonjour,

Il m'est agréable de partager avec vous la connaissance de couplets très peu connus voire inédits de la "Marseillaise".

La connaissance de ces couplets m'a persuadé que c'est un véritable chef d'oeuvre poétique et même que c'est le plus bel hymne national (que je connaisse) en terme de "souffle", de qualité de longueur, voire d'universalité.

Trêve d'hyperboles.

Sachez que le facsimilé qui représente ma source se trouve affiché au Lycée Militaire d'Aix en Provence (où deux de mes enfants ont été) dans un bureau d'adjudant de compagnie.

Il y est représenté un régiment (XVIIIème siècle) en marche avec tambour (...), la partition musicale et la (longue) suite des couplets.

Celui de "la carrière" (postérieur à Rouget de l'Isle) y était inclus ce qui laisse supposer que le document original n'est peut-être pas contemporain de la Révolution.

---------------- Début -------------------
1) Allons enfants .... compagnes !
refrain : ( ... )
 
2) Que veut cette horde d'esclaves
De traîtres de rois conjurés ?
Pour qui ces ignobles entraves
Ces fers dès longtemps préparés ?
Français pour nous, ah ! quel outrage !
Quels transports il doit exciter !
C'est nous qu'on ose méditer
De rendre à l'antique esclavage !
 
3) Quoi ! des cohortes étrangères
Feraient la loi dans nos foyers ?
Quoi ! ces phalanges mercenaires
Terrasseraient nos fiers guerriers ?
Grand Dieu par des mains enchaînées
Nos fronts sous le joug se ploieraient :
De vils despotes deviendraient
Les maîtres de nos destinées !
 
4) Tremblez, tyrans et vous perfides
L'opprobre de tous les partis
Tremblez ! Vos projets parricides
Vont enfin recevoir leur prix !
Tout est soldat pour vous combattre
S'ils tombent nos jeunes héros
La France en produit de nouveaux
Contre vous tous prêts à se battre.
 
5) Français en guerriers magnanimes
Portez ou retenez vos coups
Epargnez ces tristes victimes
A regret s'armant contre nous
Mais le despote sanguinaire
Mais les complices de Bouillé
Tous ces tigres qui sans pitié
Déchirent le sein de leur mère.
 
6) Amour sacré de la Patrie
Conduis soutiens nos bras vengeurs
Liberté ! Liberté chérie
Combats avec tes défenseurs
Sous nos drapeaux que la victoire
Accoure à nos mâles accents
Que tes ennemis expirants
Voient ton triomphe et notre gloire !
 
7) Peuple Français connais ta gloire
Couronné par l'Egalité
Quel triomphe quelle victoire
D'avoir conquis la Liberté
Le Dieu qui lance le tonnerre
Et qui commande aux éléments
Pour exterminer les tyrans
Se sert de ton bras sur la terre.
 
8) Nous avons de la tyrannie
Repoussé les derniers efforts
De nos climats elle est bannie
Chez les Français les rois sont morts
Vive à jamais la République
Anathème à la royauté
Que ce refrain partout porté
Brave des rois la politique.
 
9) La France que l'Europe admire
A reconquis la Liberté
Et chaque citoyen respire
Sous les lois de l'Egalité
Un jour son image chérie
S'étendra sur tout l'univers
Peuples vous briserez vos fers
Et vous aurez une Patrie.
 
10) Foulant aux pieds les droits de l'Homme
Les soldatesques légions
Des premiers habitants de Rome
Asservirent les Nations
Un projet plus grand et plus sage
Nous engage dans les combats
Et le Français n'arme son bras
Que pour détruire l'esclavage.
 
11) Oui déjà d'insolents despotes
Et la bande des émigrés
Faisant la guerre aux Sans-Culottes
Par nos armes sont altérés
Vainement leur espoir se fonde
Sur le fanatisme irrité
Le signe de la liberté
Fera bientôt le tour du monde.
 
12) O vous que la gloire environne
Citoyens illustres guerriers
Craignez dans les champs de Bellone
Craignez de flétrir vos lauriers.
Aux noirs soupçons inaccessibles
Envers vos chefs, vos généraux
Ne quittez jamais vos drapeaux
Et vous resterez invincibles.
 
13) Nous entrerons dans la carrière
Quand nos aînés n'y seront plus
Nous y trouverons leur poussière
Et la trace de leurs vertus.
Bien moins jaloux de leur survivre
Que de partager leur cercueil
Nous aurons le sublime orgueil
De les venger ou de les suivre.
 
14) Enfants que l'Honneur, la Patrie
Fassent l'objet de tous nos voeux
Ayons toujours l'âme nourrie
Des feux qu'ils inspirent tous deux.
Soyons unis ! Tout est possible
Nos vils ennemis tomberont
Alors les Français cesseront
De chanter ce refrain terrible.

---------------- FIN -------------------

Avant de tomber sur votre site je pensais être l'un des rares (privilégiés) à connaître TOUS les couplets de la "Marseillaise".

Aussi ai-je été surpris de voir que je ne savais encore pas tout (votre couplet 8 "Dieu de clémence et de Justice").

Merci d'avoir enrichi ma connaissance.

Puissiez-vous apprécier les couplets inédits nouveaux que je vous envoie.

Ne trouvez-vous pas qu'ils ont encore des traits d'actualité ?

Il y a des partisans de l'"ABOLITION" de la Marseillaise disant que c'est un chant militariste et raciste.

Mon opinion est que ces gens ne connaissent pas l'intégralité des couplets car sinon ils changeraient d'avis.

Donnez-moi vos impressions.

Je serais RAVI que vous complétiez sur votre site les paroles de la "Marseillaise" avec ce que je viens de vous envoyer.

Bien cordialement.

JPS

R2.

Bonsoir,

Un grand merci pour tous ces couplets inédits de La Marseillaise, du moins totalement nouveaux pour moi, et que je n'avais jamais vu figurer sur aucun recueil. Merci de m'en indiquer aussi la source.

Je suis bien d'accord avec vous que notre Marseillaise, pas simplement parce que c'est la nôtre, est sans doute celui des hymnes nationaux qui est le plus chargé de l'émotion de notre passé historique. A mon âge encore (60 ans), si je prends la peine de bien l'écouter, que ce soit pour un 14 juillet, ou sur un stade ou après une victoire de Renault en Formule 1, il continue de me donner « la chair de poule », preuve que c'est un hymne (musique + paroles) qui a un souffle absolument exceptionnel.

Cordialement. Merci encore.

JCA

Q3.

C'est avec grand plaisir que j'ai partagé ces couplets inédits avec vous.

Allez-vous les faire figurer sur votre site ?

J'aimerais tant qu'ils soient accessibles à plus de monde.

Je me demande si ces mêmes couplets n'ont pas été retirés EN MEME TEMPS que celui que vous mentionnez censuré par le ministre de la Guerre.

Faites-moi part de vos intentions.

JPS

R3.

Cher Monsieur,

En réponse à votre dernier message, je vous confirme que, comme vous me l'aviez aimablement proposé, vos 7 nouveaux couplets ont bien été rajoutés au texte de La Marseillaise se trouvant sur mon site internet, à l'adresse :

http://jcautran.free.fr/archives_familiales/chansons/chants_revolutionnaires.html#1

Ils sont précédés de la mention suivante :

« 7 autres couplets inédits sont publiés ci-dessous avec l'autorisation du Professeur Jean-Paul SLIVA qui nous les a aimablement communiqués en Mai 2005, et dont la source est un facsimilé se trouvant affiché au Lycée Militaire d'Aix en Provence dans un bureau d'adjudant de compagnie, et où il y est représenté un régiment (XVIIIème siècle) en marche avec tambour (...), la partition musicale et la (longue) suite des couplets »...

J'espère que cette formulation vous convient. Si vous souhaitez que je la modifie, merci de me l'indiquer.

En vous renouvelant tous mes remerciements pour les précieux compléments de notre hymne que vous avez bien voulu me communiquer.

Cordialement,

JCA

Q4.

Bien reçu !

Ce n'était pas la peine de mentionner mon nom ni de me rendre grâces.

J'espère que ces couplets ne tomberont pas dans l'oubli.

Merci de participer à cet effort.

JPS

Q5.

Bonjour,

En recherchant sur Internet le chant de la Marseillaise, je suis arrivé sur votre site ou j'ai pu y lire de nombreux couplets qui m'étaient inconnus.

J'ai par ailleurs lu dans le forum que vous êtes intéressé par d'autres couplets.

Lors de mes autres recherches, je suis arrive sur un site ou il est fait mention du couplet "A l'arbre de la liberté" :

A l'Arbre de la Liberté
 
Arbre chéri, deviens le gage
De notre espoir et de nos voeux ;
Puisses-tu fleurir d'âge en âge
Et couvrir nos derniers neveux !
Que, sous ton ombre hospitalière,
Le vieux guerrier trouve un abri ;
Que le pauvre y trouve un ami ;
Que tout Français y trouve un frère !
Aux armes, citoyens ; etc.

Voici le lien, qui serais la saisie d'une notice de Louis Du Bois :

http://m.francophone.free.fr/notmars.html

Je n'ai pas pu vérifier l'authenticité du document, et j'espère ne pas vous avoir dirigé sur une information erronée.

En vous remerciant pour la très grande qualité de votre site,

GB

R5a.

Bonjour,

Merci pour votre message et vos commentaires sur mon site.

Je vous remercie particulièrement de me faire connaître ce nouveau couplet de La Marseillaise.

Je le rajoute à ma page internet sur les chants révolutionnaires, en indiquant que c'est vous qui me l'avez communiqué, d'après le site internet http://m.francophone.free.fr/notmars.html, que je ne connaissais pas et que j'ai d'ailleurs trouvé extrêmement riche.

Apparemment, ce nouveau couplet serait donc attribué à Collot-D'Herbois (1794), et je ne sais pas pourquoi il est resté jusqu'ici à peu près inconnu.

Merci encore,

Cordialement,

JCA

R5b. (à JPS)

Cher Monsieur,

Suite à nos précédents échanges sur La Marseillaise, je vous informe qu'une nouvelle strophe m'a été indiquée par un internaute, M. GB (...)

qu'il a trouvée sur le site : http://m.francophone.free.fr/notmars.html qui reproduit une Notice sur La Marseillaise publiée par Louis Du Bois en 1848.

Strophe dite A l'Arbre de la Liberté, attribuée à Collot-D'Herbois (1794) :

Arbre chéri, deviens le gage
De notre espoir et de nos voeux ;
Puisses-tu fleurir d'âge en âge
Et couvrir nos derniers neveux !
Que, sous ton ombre hospitalière,
Le vieux guerrier trouve un abri ;
Que le pauvre y trouve un ami ;
Que tout Français y trouve un frère !
Aux armes, citoyens ; etc.

Si vous ne connaissez pas ce site http://m.francophone.free.fr/notmars.html, je pense que son contenu peut vous intéresser pour l'analyse qui est faite du texte de La Marseillaise et de ses différentes versions, ainsi que de strophes parodiques.

Cordialement,

JCA

Q6.

bien reçu.

Merci je vais visiter ce site.

Je connais d'autres chansons de cette époque (chants de corsaires ...)

Si ça vous intéresse je suis prêt à vous les communiquer pour enrichir votre site ...

JPS


 

21-23 Mai 2005 : Hymne au drapeau de la France

Q.

dans la série " chansons incomplètes ", il y a la suivante que l'on chantait à l'école dans les années 43-45.

c'est un hymne au drapeau de la France, à ses 3 couleurs, mais hélas il me manque la couleur " bleue", et là, c'est le trou complet .

Là aussi internet me semble tragiquement vide !

N'auriez-vous pas un peu de bleu ?

Refrain
Salut, au drapeau de la France,
à nos trois sublimes couleurs,
salut, emblème d'espérance,
drapeau qui réjouit nos cœurs.
 
[ici manque la couleur bleue]
 
Que nous t'aimons blancheur auguste
symbole de virginité,
tu dis au monde la France est juste,
elle est l'appui de tout arbuste .
elle est encore, la charité !
 
Refrain
 
Et toi symbole de courage,
pourpre couleur de notre sang,
tu dis au monde nul orage
n'épouvante le peuple sage,
car chaque enfant,
meurt à son rang !
 
Refrain
 
Quand dans l'azur le clair soleil,
fait miroiter tes trois couleurs,
c'est comme un astre sur la plaine,
et de fierté notre âme est pleine,
au seul aspect, de tes couleurs !
refrain

comme j'aime assez cette chanson, la retrouver complète me serait fort agréable !

meilleures salutations

RF

R.

Bonjour,

Je suis vraiment désolé, mais je n'ai aucun élément de réponse à votre question. Je connaissais vaguement le titre de cet hymne avec ses trois couleurs, mais je ne sais rien des paroles et je suis malheureusement incapable de vous aider pour le bleu. J'ai fait plusieurs recherches de fragments du texte sur internet, mais il n'y a rien qui corresponde. Peut-être, plus tard, quelqu'un qui la connaît aura la bonne idée de la mettre sur son site.

Cordialement,

JCA


 

19-20 Mai 2005 : La Marche Rouge

C.

je crois que la chanson date de bien avant 39.

je ne connais pas tout le texte, mais au moins un morceau,

avec toutefois, quelques approximations, sans doute ! :

La liberté venait de naître,
89 s'élevait triomphant,
dans le chateau de ses ancêtres,
un grand seigneur écoute, palpitant,
un chant étrange, une clameur immense,
la carrmagnole dans toute sa puissance,
(ici, un trou de mémoire!)
sonnait le glas du pouvoir féodal.
 
Refrain
quand on entendra les accents de la marche rouge,
ah, comme on craindra cette voix d'un peuple qui bouge,
et, qui simplement, pour son honneur et pour sa gloire,
marche bravement, vers la mort ou vers la victoire !
 
nous sommes en 93,
c'est la Terreur, la patrie en danger,
c'est toute la gloire française,
qui se défend et combat l'étranger,
et tout à coup, au milieu du combat,
s'élève un chant, héroïque et vengeur,
la marseillaise, à travers la mitraille,
conduit l'assaut où le peuple est vainqueur !
 
Refrain
quand on entendra les accents de la marche rouge
ah, comme on craindra cette voix d'un peuple qui bouge
et, qui simplement, pour son honneur et pour sa gloire,
marche bravement, vers la mort ou vers la victoire
 
A travers l'Europe entière,
la marche rouge, a fait bien du chemin,
on la fredonne avec mystère
et puis un jour, elle éclate soudain,
et quand sa voix, déchaîne la tempête,
un roi s'en va, pour ne plus revenir,
victorieuse, alors, elle s'arrète,
on a senti plus d'un peuple frémir !
 
Refrain
quand on entendra les accents de la marche rouge
ah, comme on craindra cette voix d'un peuple qui bouge,
l'heure aura sonné, pour l'humanité toute entière,
et la Libeté ne connaitra plus de frontières!

J'espère que vous pourrez la complèter, et rectifier les erreurs !

avec mes meilleures salutations

RF

R.

Bonsoir,

Merci beaucoup. C'est bien la chanson que je recherche. Je ne sais pas de quelle époque elle date. Je sais que c'est un grand oncle (LM) qui la chantait à l'époque du Front Populaire, mais elle venait sans doute de beaucoup plus loin. Mais le grand oncle est mort depuis 1970, et il ne me restait en mémoire que les deux premiers vers du refrain.

Merci infiniment de me fournir un texte presque complet. Même s'il y a quelques trous, vous me rendez un grand service. Je ne sais pas où on pourrait compléter ce texte car aucun fragment ne se trouve (pour l'instant) sur internet.

Bien cordialement,

Jean-Claude Autran


 

17-20 Mai 2005 : Paroles de chansons

C.

Je suis depuis quelques jours New Yorkais.

Je ne manquerai pas de vous faire parvenir dans quelques semaines les paroles que je possède des mon retour.

Merci pour votre réponse.

Cordialement.

LF

R.

OK, merci par avance

Cordialement,

JCA


 

14 Mai 2005 - 4 Mars 2007 : Chanson Dans le bleu de tes yeux ou Plus bleu que tes yeux

Q1.

monsieur,

je recherche pour une dame qui lit les veillées es chaumieres le texte d'une chanson de lucienne delyle

extrait :

dans le bleu de tes yeux
a partir de cette lettre j attendrai le courier chaque jour

j'aimerai lui envoyer le texe complet je ne le trouve pas

merci

cordialement

FL

R1.

Bonjour,

Je ne crois pas avoir trouvé les paroles complètes que vous recherchez.

Les textes de 30 chansons disponibles sur internet (http://www.paroles.net/artis/1281) de Lucienne Delyle sont les suivants :

C'est un gars
Ca marche
Charmaine
J'ai chanté sur ma peine
J'ai rêvé de vous
Jambalaya
La fontaine des amours
La valse brune
Le moulin de la galette
Le tango des jours heureux
Les bleuets d'azur
Les quais de la Seine
Les roses blanches
Malgré tes serments
Mon amant de Saint-Jean
Mon cœur est un violon
Où sont tous mes amants
Pour lui
Prière à la lune
Prière à Zumba
Quel temps fait-il à Paris ?
Sans presque y penser
Sérénade sans espoir (v. femme) *
Si toi aussi tu m'abandonnes *
Si tu viens danser dans mon village
Sous les ponts de Paris *
Sur les quais du vieux Paris
Tant que nous nous aimerons
Un air d'accordéon
Un ange comme ça

Mais aucune ne contient exactement "dans le bleu de tes yeux..."

En cherchant encore, j'ai retrouvé la phrase "Dans le bleu de tes yeux" dans d'autres chansons, comme "Dans le bleu du ciel bleu" (1958, chanté par Dalida) :

"Et dans le bleu de tes yeux qui scintillent d'étoiles
Je vole, oh oh
Je chante, oh oh oh oh
Pareille au bleu de tes yeux..."

mais elle n'est pas de Lucienne Delyle, et il n'y est pas question de "j'attendrai le courrier", etc.

Donc, je ne vois pas de quelle chanson il peut s'agir. Vous souvenez-vous d'autres fragments du texte de la chanson, ou des noms d'autres chanteurs qui auraient pu interpréter cette chanson ?

Cordialement,

Jean-Claude Autran

Q2. (2 Janvier 2007)

Bonjour Monsieur AUTRAN.

Hier, je vous ai adressé une demande de chanson (La chanson des échos). J'ai bien reçu et, je vous ai remercié .

Maintenant, c'est à mon tour de vous rendre service. Sur votre site, en le parcourant, j'ai constaté que des personnes cherchaient aussi des chansons.

J'ai pu trouver 2 titres : "Joli Chapeau " et "Le Bleu de tes yeux" qui figurent en fichiers joints. Vous pourrez les ouvrir avec WORD. En espérant que cela fera le bonheur des personnes qui ont lancé le "SOS" , je vous prie d'accepter mes sincères salutations .

HP

R2a. (à FL)

Bonjour,

Suite à votre demande (mai 2005) concernant le texte de la chanson "Dans le bleu de tes yeux", un internaute s'est manifesté sur le forum de mon site et a pu nous fournir le texte suivant :

LE BLEU DE TES YEUX
 
Lorsque je lève les yeux,
Je rencontre le ciel
Et je me dis : "Mon Dieu,
Mais c'est sensationnel,
Tant de bleu."
Lorsque je lève les yeux,
Je rencontre tes yeux
Et je me dis : "Mon Dieu,
C'est vraiment merveilleux,
Tant de bleu."
 
Plus bleu que le bleu de tes yeux,
Je ne vois rien de mieux,
Même le bleu des cieux.
Plus blond que tes cheveux dorés
Ne peut s'imaginer,
Même le blond des blés.
Plus pur que ton souffle si doux,
Le vent, même au mois d'août,
Ne peut être plus doux.
Plus fort que mon amour pour toi,
La mer, même en furie,
Ne s'en approche pas.
Plus bleu que le bleu de tes yeux,
Je ne vois rien de mieux,
Même le bleu des cieux.
 
Si un jour tu devais t'en aller
Et me quitter,
Mon destin changerait tout à-coup
Du tout au tout.
 
Plus gris que le gris de ma vie,
Rien ne serait plus gris,
Pas même un ciel de pluie.
Plus noir que le noir de mon cœur,
La terre en profondeur
N'aurait pas sa noirceur.
Plus vide que mes jours sans toi,
Aucun gouffre sans fond
Ne s'en approchera.
Plus long que mon chagrin d'amour,
Même l'éternité
Près de lui serait court.
Plus gris que le gris de ma vie,
Rien ne serait plus gris,
Pas même un ciel de pluie.
 
On a tort de penser, je sais bien,
Aux lendemains.
A quoi bon se compliquer la vie
Puisqu' aujourd'hui...
 
Plus bleu que le bleu de tes yeux,
Je ne vois rien de mieux,
Même le bleu des cieux.
Plus blond que tes cheveux dorés
Ne peut s'imaginer,
Même le blond des blés.
Plus pur que ton souffle si doux,
Le vent, même au mois d'août,
Ne peut être plus doux.
Plus fort que mon amour pour toi
La mer, même en furie,
Ne s'en approche pas.
Plus bleu que le bleu de tes yeux,
Je ne vois que les rêves
Que m'apportent tes yeux...

Est-ce là ce que vous recherchiez ?

Cordialement,

Jean-Claude Autran

R2b. (à HP)

Bonjour Monsieur,

Merci beaucoup pour les textes de ces deux chansons, que j'ai pu lire sans difficulté à partir du fichier Word.

Je les ai aussitôt communiquées aux personnes qui les recherchaient :

M. JG (...) pour JOLI CHAPEAU

Famille L (FL) (...) pour DANS LE BLEU DE TES YEUX

Elles apparaîtront aussi sur le forum de mon site dès la prochaine mise à jour

Merci encore pour votre aide efficace.

Cordialement,

Jean-Claude Autran

Q3. (2 Mars 2007)

Monsieur Autran

J'ai lu dans votre avis de recherche de chansons anciennes le titre "Dans le bleu de tes yeux"

Je me demande s'il ne s'agit pas plutôt de la chanson "Plus bleu que tes yeux" dont voici le texte :

PLUS BLEU QUE TES YEUX (1951)

Lorsque je lève les yeux, je rencontre le ciel Et je me dis, mon Dieu, mais c'est sensationnel Tant de bleu Lorsque je lève les yeux, je rencontre tes yeux Et je me dis, mon Dieu, n'est-ce pas merveilleux Tant de bleu

Plus bleu que le bleu de tes yeux Je ne vois rien de mieux Même le bleu des cieux Plus blond que tes cheveux dorés Ne peut s'imaginer Même le blond des blés Plus pur que ton souffle si doux Le vent même au mois d'août Ne peut être plus doux Plus fort que mon amour pour toi La mer même en furie Ne s'en approche pas Plus bleu que le bleu de tes yeux Je ne vois rien de mieux Même le bleu des cieux

Si un jour, tu devais t'en aller Et me quitter Mon destin changerait tout à coup Du tout au tout Plus gris que le gris de ma vie Rien ne serais plus gris Pas même un ciel de pluie Plus noir que le noir de mon cœur La terre en profondeur N'aurait pas sa noirceur Plus vide que mes jours sans toi Aucun gouffre sans fond ne s'en approchera Plus long que mon chagrin d'amour Même l'éternité près de lui serait courte Plus gris que le gris de ma vie Rien ne serais plus gris Pas même un ciel de pluie

On a tort de penser, je sais bien Au lendemain À quoi bon se compliquer la vie Puis qu'aujourd'hui Plus bleu que le bleu de tes yeux Je ne vois rien de mieux Même le bleu des cieux Plus blond que tes cheveux dorés Ne peut s'imaginer Même le blond des blés Plus pur que ton souffle si doux Le vent même au mois d'août Ne peut être plus doux Plus fort que mon amour pour toi La mer même en furie Ne s'en approche pas Plus bleu que le bleu de tes yeux Je ne vois que les rêves Que m'apportent tes yeux

Paroles & Musique : Charles AZNAVOUR
Interprétée par : Charles AZNAVOUR
CD "Plus Bleu" en duo avec Edith PIAF
CD 2 "40 Chansons d'Or" 16

JMG

R3.

Bonjour,

Merci pour ce texte : Plus bleu que tes yeux (1951).

J'avais en effet reçu une demande d'une personne (FL) en mai 2005 pour un titre "Dans le bleu de tes yeux" chanté par Lucienne Delyle, mais je n'ai jamais trouvé ce titre dans le répertoire de Lucienne Delyle. Un internaute m'avait ensuite envoyé en janvier 2007 un texte très proche du vôtre avec le titre "Le bleu que tes yeux". Je n'ai pas pu savoir si cela correspondait à la demande de l'internaute (FL), car il existe plusieurs autres textes de poésies ou de chansons (Dalida) qui contiennent la phrase "le bleu de tes yeux". Mais celui que vous venez de m'adresser (paroles et musiques de C. Aznavour) correspond certainement à la plus célèbre de toutes.

Cordialement,

Jean-Claude Autran


 

9 Mai 2005 - 25 Novembre 2006 : Matteo le jeune Corse

Q1.

Bonjour,

Je me permet de vous ecrire car je suis a la recherche de chansons du maquis ou qui racontent le maquis. j'avoue que je suis tombé sur un tresor en visitant votre site, mais je suis a la recherche encore d'autres titres dont un que je n'arrive pas a retrouver, c'est une chanson qui m'avait marqué, c'etait le fond sonore d'un documentaire sur resistance a la TV; vous pourrez peut etre m'aider voici les quelques paroles du debut.

Adieu cloché de mon village
dans le maquis le plus sauvage
je dois partir m'exiler a jamais
loin de ce monde et celle que j'aimais
j'ai dans le cœur la douce image
qui me donnera le courage
de partir seul et de vivre proscris
adieu je pars et je prends le maquis.

DL

R1.

Bonjour,

Je ne connaissais pas cette chanson, mais en faisant quelques recherches sur internet, je pense avoir trouvé un texte qui correspond à ce que vous cherchez sur le site : http://perso.wanadoo.fr/mourra/mourra/Matt%E9o.htm

MATTEO Le JEUNE CORSE
Quand Mattéo le jeune corse
Pour échapper à son destin
Plein de vigueur et plein de force
Quitta son village un matin
Il avait le cœur gros sans doute
De s'en aller comme un fuyard
Et se retournant sur sa route
Il dit dans un dernier regard

Refrain :

Adieu clocher de mon village
Vers le maquis le plus sauvage
Je veux partir m'exiler désormais
Bien loin du monde et de celle que j'aimais
Et dans mon cœur c'est son image
Qui me donne force et courage
De vivre seul et de vivre en proscrit
Adieu je pars et je prends le maquis (bis)
 
Profitant d'une nuit sans lune
Au village il est revenu
Mais sur la porte de sa brune
Il y trouva un inconnu
Son cœur eut beau crier vengeance
Trop de chagrin, il est désormais
Vers le maquis le plus immense
Il est parti désemparé

Ce titre "Matteo le jeune Corse" est également mentionné sur le site du maquis des Glières : http://beaucoudray.free.fr/glieres2.htm

Cordialement,

JCA

Q2.

Mr Autran,

vous avez trouvé exactement ce que je cherché!!

Je suis de Clermont ferrand et j'ecris un spectacle chanté sur la region auvergne, il y aura bien sur un tableau sur la resistance, je suis donc a la recherche de chansons et d'histoire du maquis a mettre en scene. Je me fais aider, par des gens qui comme vous, ont vaicu cette periode d'histoire.

Je vous remercie encore pour votre aide.

Cordialement

DL

Q3.

Bjr et merci pour tout ce que vous faites.

QQ'un aurait-il la musique de la chanson "Matteo jeune Corse" ? merci par avance.

GF

R3.

Bonjour,

Je ne connais malheureusement pas la musique de "Matteo le jeune Corse".

Mais vous n'êtes pas le premier à me contacter à ce sujet. J'ai reçu très récemment un autre message d'une personne qui a découvert les paroles de cette chanson sur mon site, et qui semblerait avoir encore l'air dans la tête.

Voici la copie de son message :

En naviguant à nouveau sur votre très intéressent site, je suis "tombé" sur la page forum consacrée à la Résistance.
Et là, surprise ! J'y ai retrouvé -entre autres- une des chansons que mon père nous chantait quand nous étions "petits" : "Mattéo le jeune corse". (...). J'ai encore "l'air" dans la tête mais n'étant pas musicien, j'aurais bien du mal à le "transcrire"...
En tout cas merci encore pour votre site !
AT (...)

Peut-être, si vous pouviez contacter ce Monsieur, arriverait-il à vous communiquer l'air qu'il a encore en tête.

Bonne chance. Cordialement,

JCA

Q4.

Bjr et merci pour toutes ces informations. Pour ce qui concerne la musique, j'en ai une bonne partie en mémoire, hélas pas complète, et grattant un peu la guitare, je vais essayer de la transcrire et vous la ferais parvenir.

Merci encore et bon courage

A bientôt

GF

Q5.

En naviguant à nouveau sur votre très intéressent site, je suis "tombé" sur la page forum consacrée à la Résistance.

Et là, surprise ! J'y ai retrouvé -entre autres- une des chansons que mon père nous chantait quand nous étions "petits" : "Mattéo le jeune corse".

Membre des FTPF de l'Ardèche après avoir refusé de partir au STO alors qu'il était au Chantier de La Seyne, il chantait cette chanson, comme "La Jeune Garde" et quelques autres encore...

J'ai encore "l'air" dans la tête mais n'étant pas musicien, j'aurais bien du mal à le "transcrire"...

En tout cas merci encore pour votre site !

AT (...)

Q6.

Bonjour Monsieur,

C'est avec un grand intérêt que j'ai parcouru le site sur votre famille.

J'y ai trouvé une partie de ce que je recherche:les paroles de la chanson Mattéo le Corse. Merci beaucoup.

Pensez-vous que je puisse trouver quelque part la musique.

Des parents agés se rappellent l'avoir fredonnée; mais y a t'il un enregistrement ?? Dure question !

Encore merci de votre attention.

JB

R6.

Bonsoir,

Je ne connais malheureusement toujours pas la musique de "Matteo le jeune Corse" et j'ignore s'il en existe un enregistrement.

Mais vous avez dû lire dans le forum de mon site que d'autres personnes m'avaient posé la même question et que l'une d'elles semblait avoir encore l'air en tête.

Je vous communique donc les noms et les adresses e-mail des personnes susceptibles d'avoir retrouvé l'air que vous recherchez :

AT (...)

GF (...)

Essayez de les contacter et peut-être arriverez-vous à l'obtenir, auprès de l'une ou de l'autre,.

Bonne chance. Cordialement,

Jean-Claude Autran

Q7.

Merci pour votre réponse.

JB

Q8.

bonjour,

je suis "tombée" par hasard sur votre site car je cherche à connaître l'origine de cette chanson.

Ma grand-mère, qui est hélàs décédée il y a deux ans, m'vais fait apprendre cette chanson.

Elle est pleine d'émotion pour moi, même si je n'ais pas vécu cette période de guerre.

Si cela peut intéresser quelqu'un, j'ai la partition chez moi et je veux bien en faire une copie pour la ou les personnes intéressées.

Quand j'aurai beaucoup de temps, car votre site est très dense, je prendrai le temps de "l'explorer"

En tout cas, je vous remercie par avance pur tout le travail que vous avez fourni pour partager votre mémoire et celle des combattants grace à qui je suis assez libre pour dire ce que je pense...

Bien cordialement

AF

R8.

Bonjour,

Merci beaucoup pour votre message.

Oui, je serais personnellement intéressé de recevoir une copie de la partition de Matteo le Jeune Corse. J'en ai trouvé les paroles sur internet, mais je n'ai jamais eu la partition en main, et j'ai été contacté par 2-3 personnes qui la recherchaient aussi.

Merci par avance si vous pouviez m'adresser cette copie.

Cordialement,

JCA

Q9.

Bonjour,

Comme promis, voici la partition qui appartenait à ma grand-mère.

Je l'ai scannée en mise au format pdf, vous pourrez peut-être la mettre en ligne.

Cordialement

AF

R9.

Bonjour,

Merci infiniment.

Comme vous me le suggérez, je me suis permis de mettre la partition en ligne. On y accède à l'adresse : http://jcautran.free.fr/forum/musique_chansons_2005_2006.html#24bis

Je vais aussi en informer les différentes personnes qui m'avaient dit être intéressées de retrouver cette chanson.

Très cordialement,

Jean-Claude Autran



 

9-14 Mai 2005 : Textes de chansons anciennes

Q.

je peux si vous étes interessé vous faire parvenir les textes ou partie de texte de trois chansons anciennes que je n'ai pas su trouver dans votre répertoire.Si vous possédiez ces paroles je serai heureux de les récupérer.

1er Rossignolette

Tout au bord de l'eau un soir de gai printemps
etc ........ je dois posséder toutes les paroles

2eme sans titre connu

Tout la haut la bas sur la butte
troublant les danseurs deux femmes se dispute
Lui s'est élancé pour les séparer................

3 eme sans titre connu

C'était un jeune homme
Musicien de talent
qui tout les matins
de son petit logement
écoutait chanter sa gentille voisine
une jeune ouvrière................

LF

R.

Bonjour,

Je suis vraiment désolé, mais je ne connais aucune de ces trois chansons anciennes. Je ne les ai pas trouvées dans mes archives, et, même en faisant toutes les recherches croisées possibles sur internet, je ne trouve rien qui contienne les fragments de textes que vous m'indiquez.

Mystère. Je ne peux pas vous aider aujourd'hui. Mais ce que je peux faire est de copier ces parties de texte sur le "forum" de mon site, à la page chansons anciennes. Si quelqu'un tombe dessus et est capable de compléter ces textes, il y aura peut-être un jour une réponse à vos interrogations, que je vous ferai alors parvenir. Sait-on jamais.

Cordialement,

JCA


 

18-30 Avril 2005 : Recherche de chansons ou textes en provençal

Q.

Bonjour Monsieur AUTRAN,

Je m'appelle Jean-Louis Todisco. Je suis musicien et chanteur provençal depuis de nombreuses années.

J'ai trouvé votre site en cherchant des textes du Docteur Gantelme. Je suis à la recherche de chansons ou textes en provençal de préférence, inédits sur la ville de Toulon, afin de préparer un projet artistique que j'aurai plaisir à vous présenter lors d'une rencontre si vous le souhaitez.

Je vous adresse mes sincères salutations.

JLT

R.

Bonjour,

(...) Je ne suis pas particulièrement spécialiste des chansons en texte provençal et je n'ai pas beaucoup d'éléments pour vous répondre moi-même.

Je possède bien un recueil de "Chants Provençaux de Tradition Populaire" (traduction de Nathalie Simian-Seisson et Rémi Venture), édité en 1999 par la Librairie Contemporaine, mais ces chants concernent la Provence en général, mais ces chants ne sont pas spécifiques au Var et à Toulon.

Pour ce qui concerne des chants inédits de la région de Toulon, la seule piste que je puisse vous suggérer est celle de l'Association locale : "Lei Cigaloun Segnen", basée à La Seyne-sur-Mer, fondée en 1933, et qui a pour buts de "maintenir et de perpétuer les traditions provençales, de développer l'art de la danse, de la musique (tambourins et galoubets) et des chants provençaux". Vous pourriez donc contacter son Président actuel :

Monsieur Serge BONFANTI
383 Avenue H.Cléry Mar Vivo
B.P. 226 - 83511 La Seyne-Sur-Mer cedex
http://cigaloun.segnen.free.fr/

On trouve aussi des informations sur cette association et sur quelques autres sur le Site Folklore Var Provence :

http://www.folklore-var-provence.com/group02.htm

J'espère que vous y trouverez de quoi vous satisfaire. Personnellement, je ne peux rien vous apporter de plus sur ce thème.

Cordialement,

JCA


 

11 Avril 2005 : La Butte Rouge

C.

Bonjour,

J'ai visité votre site, à la recherche de paroles de chansons, que j'ai trouvées...

Je vous fais cependant, si vous le permettez, part d'une remarque :

La chanson "la butte rouge" de Montéhus sur une musique de Georges Krier ne date pas, semble-t-il, d'août 1914 mais de 1923, les paroles le confirment d'ailleurs puisqu'elle expriment la tristesse et la colère d'un soldat survivant devant ce qu'est devenue la butte, (qui est celle de Bapaume en Champagne), après la guerre.

Voilà, j'espère que vous me pardonnerez cette petite remarque...

Amicalement,

MP

R.

Bonjour,

Merci pour cette précision. Vous avez parfaitement raison : la chanson a été écrite bien après la guerre de 14-18, mais certains sites mentionnent la date de 1922, d'autres de 1923.

J'ai aussitôt rectifié l'erreur sur mon site.

Merci encore,

Cordialement,

JCA

 


 

8 Avril 2005 : Recherche de la chanson Un pastis bien frais

Q1.

Monsieur,

J'ai acheté récemment un coffret de 2 CD audio (MARSEILLE 1921-1951, Direction artistique André Bernard, Frémeaux et Associés S.A.) qui a été couronné par le grand prix de l'Académie Charles Cros, où vous trouverez, chanté par Darcelys "Un Pastis bien frais".

Si vous le souhaitez, je peux vous recopier les paroles.

CQ

R1.

Bonjour,

Oui, si vous pouvez prendre la peine de le déchiffrer, je serais très intéressé de recevoir les paroles de "Un Pastis bien frais".

Merci beaucoup par avance.

JCA

Q2.

Vous n'aurez sans doute pas de peine à reconstituer le mot qui me manque dans le refrain "Verse, qué ....? et sans regret"
Un pastis bien frais
Refrain
Un pastis bien frais
C'est si bon, c'est si doux quand ça glisse
Un pastis bien frais
C'est si bon c'est l'apéro parfait
Un pastis bien frais
Oh bistrot tu fais mal ton service
Verse qué man ? et sans regret
Un petit pastis bien frais
Zou, et puis remets vite après
Un petit pastis bien frais
 
La Faculté prétend que boire un verre
Ça empoisonne bien lentement
Puisque c'est long
Alors pourquoi s'en faire
Moi je m'en fous j'ai le temps
Notre pastis est célèbre à la ronde
On en boit même dans l'grand Paris
Il fera bien un jour le tour du monde
Et partout ce n'est qu'un cri
 
Au cabanon la semaine dernière
J'ai emmené mon Anaïs
Et la gourmande m'a dit sans manière
Fais-moi goûter ton pastis
Comme je lui servais une rasade
En la serrant sur mes genoux
Elle me dit entre deux embrassades
Oh chéri vraiment c'est fou
 
Refrain
Un pastis bien frais
C'est si bon, c'est si doux quand ça glisse
Un pastis bien frais
Ça me fait, vé, un drôle d'effet
Un pastis bien frais
Oh Marcel tu fais mal ton service
Verse qué man ? et sans regret
Un petit pastis bien frais
Zou, et puis remets vite après
Un petit pastis bien frais.
 
CQ

R2.

Bonsoir,

Merci beaucoup pour ces paroles. C'est très aimable de votre part.

Pour le mot manquant, je ne sais pas. J'avais en mémoire : "verse encore et puis sans regret", mais ça ne semble pas correspondre. Ou alors ne serait-ce pas : "verse gaiement et sans regret" ??

Mais ce n'est qu'un détail puisque vous avez pu déchiffrer la quasi-totalité du texte.

Il nous semble aussi que les lignes 3 et 4 du refrain aient été utilisées pour la publicité du Ricard :
« Un Ricard bien frais,
C'est le roi des pastis marseillais ! ».

Cordialement,

JCA


 

6 Avril 2005 : Recherche de la Chanson de la mariée

Q1.

Bonjour monsieur Autran,

Suite à une visite sur votre site, j'ai trouvé les paroles de la Chanson de la mariée dans "Chansons de terroir et de métiers".

J'aimerais trouver la musique de cette chanson et je me demande si vous pouvez me diriger dans mes recherches.

Merci

JPC

R.

Bonjour,

Merci pour votre message.

J'ai trouvé la Chanson de la mariée dans un vieux recueil des années 50 : « 60 chansons pour les jeunes », publié sous la direction de la Fédération Musicale Populaire, Editions Sociales Internationales, Paris.

Le nom de l'auteur n'y est pas indiqué, mais je peux vous adresser copie de la petite partition musicale qui accompagne le texte (voir fichier image au format .jpg ci-joint).

Cordialement,

JCA

Q2.

Bonjour,

C'est plutôt à moi de vous remercier pour votre aide. Grâce à vous, une dame et un homme de 81 ans, qui fêteront l'an prochain leur 60ième anniversaire de mariage, revivront un moment heureux de leur jeunesse.

JPC


 

27 mars 2005 - 14 février 2013 : Recherche de la chanson Instants si doux du souvenir (Loin de ton cœur)

Q1.

Bonjour,

Afin d'aider une personne à retrouver un peu de mémoire car elle chante toute la journée. Je recherche le titre et surtout le reste des paroles de la chanson suivante...

voici quelques lignes :

Instants si doux du souvenir
qu'attendez-vous pour revenir
pour revenir avec celle que j'aime
moi qui la connaît gardant ma peine
je sais malgré le temps elle m'attend
je sais que son cœur n'a pas changé
instant si doux du souvenir
qu'attendez-vous pour revenir
pour revenir avec celle que j'aime
 
Dans le soir qui meut ton cœur appel mon cœur
....

le refrain serait peut-être

se sont les seules paroles de cette belle chanson que j'ai pu obtenir

pourriez-vous m'aider ? Je porte une telle amitiée à cette personne de 86 ans

je vous en remercie par avance, et j'ai encore plusieurs "petits" bout de texte mais....!

Je te hais, comme tu me hais

Cordialement,

ML

R1.

Bonjour,

Désolé, mais je ne connais pas du tout le titre, ni le texte complet de votre chanson.

Elle ne semble pas être donnée sur internet car après pas mal de recherches sur tous les sites possibles, je n'ai rien pu retrouver qui contienne les fragments que vous citez. Je ne vois vraiment pas d'où ce texte peut provenir.

Encore désolé,

JCA

Q2. (13 février 2013)

Il s"agit d' une adaptation d' un morceau classique dont j'ai oublié l'origine mais que vous reconnaîtrez sûrement en l'écoutant sur Deezer, chanté par Tino ROSSI : Loin de ton cœur
Paroles de la chanson Loin de ton cœur : Tino ROSSI

Dans le soir qui meurt
Mon cœur appelle ton cœur
Entends sa voix
Sa douce voix
Parler de notre ancien bonheur
Des jours d'été
Pleins de clarté
Que notre amour a chantés
Et de ces nuits
Ces folles nuits
Où je rêvais à tes côtés

Serments d'amour

Doux rendez-vous
Joies des beaux jours
Reviendrez-vous
Reviendrez-vous
Avec celle que j'aime?
Moi qui la connais
Berçant ma peine, je sais,
Malgré le temps
Qu'elle m'attend
Et que son cœur n'a pas changé

Instants si doux

Des souvenirs
Qu'attendez-vous
Pour revenir
Pour revenir
Avec celle que j'aime?
Dans le soir qui meurt
Mon cœur appelle ton cœur
Entends sa voix
Sa douce voix
Ô mon amour, loin de ton cœur

Instants si doux

Des souvenirs
Qu'attendez-vous
Pour revenir
Pour revenir
Avec celle que j'aime?
Dans le soir qui meurt
Entends la voix de mon cœur
Pleurer tout bas
D'être ici-bas
Ô mon amour, loin de ton cœur.

Bonne soirée

JA

R2. (à JA)

Bonjour,

Merci beaucoup pour vos quatre derniers messages, qui répondent à des avis de recherches, récents pour deux d’entre eux, mais très anciens (2005 et 2003 !) pour deux autres.

Je vous suis très reconnaissant de nous fournir ainsi titres, textes complets et même la référence d’une source musicale.

Je transmets toutes ces informations à mes correspondants respectifs, qui en seront, j’en suis certain, extrêmement heureux.

Bravo et merci pour votre érudition et la richesse de votre répertoire.

Bien cordialement,

Jean-Claude Autran


 

22 Mars 2005 : Un grand merci (chansons de colonies de vacances)

C.

Bonjour,

J'ai été :

1) colon (chez les bonnes sœurs) depuis ma plus tendre enfance (6 ans) car mes parents étaient divorcés et ma mère travaillait comme ouvrière d'usine !... et pas de garderie en ce temps là...

2) monitrice de centre aéré (stage FRANCA) de 16 à 18 ans (1958-1960)

3) monitrice de colos pour EDF et pour la mairie de Maison-Alfort (après formation de moniteurs à BOURRAY SUR JUINE payée par EDF pour les enfants du personnel) .

j'ai appris des chants...des danses folkloriques, des travaux manuels etc.. car je faisais toujours partie des FRANCAS et nous avions des recyclages!

Je vous remercie de m'avoir fait de nouveau vibrer avec des paroles que j'avais oubliées mais qui, devant mon ordinateur, m'ont redonné de la joie de vivre et de la voix en chantant avec entrain (ceci au grand étonnement de mon mari!...)

Merci encore.

Votre site est répertorié sous une rubrique "mes préférés"

Bonne journée

PS : j'habite la région stéphanoise et à l'époque FIRMINY

RG


 

20 Janvier 2005 : Hymne bas varois

Q1.

Bonjour,

je suis à la recherche du texte de chanson de l'hymne bas varois, les paroles suivantes :

S'il faut seigneur pour la France vivre crever de faim,
Faites crever les enfant de Bretagne.....
Ce beau pays ou pousse les cailloux...

d'avance merci si vous me retrouver ce vieil hymne

CFG

R.

Bonjour,

Je ne connaissais pas cet hymne, mais une petite recherche sur internet m'a permis de trouver plusieurs sites qui en donnent le texte. Par exemple :

La Chanson de Toulon

Quand l'ennemi a envahi la France
Devant Toulon il a dû s'arrêter
Il n'a pas pu salir notre Provence
Et jusqu'à Lyon on l'a vu remonter
... refrain ...
Ciel, ciel, protége-nous
Toulon, La Seyne, Ollioules et La Valette
Ciel, ciel, protége-nous
Ce beau pays où poussent les cailloux (bis)
S'il faut aussi retourner à la terre,
Que les Français retournent à leurs champs
Les Toulonnais iront l'allure guerrière
Jouer aux boules du Las au Port Marchand
... refrain ...
Quand l'ennemi a décidé son rapt
Sur la marine que nous leur conservions
Merde aux Anglais plutôt que de nous battre
Si c'est ainsi nous nous saborderons
... refrain ...
S'il faut Seigneur
Pour que la France vive
Crever de faim ! Eh bien nous crèverons
Faites crever les enfants de Bretagne
Mais par pitié ravitailler Toulon !

(d'après le site : http://perso.wanadoo.fr/lesfadas/banane/chanttoulon/texte5.htm)

On la trouve aussi actuellement sur :

http://forums.ebay.fr/thread.jspa?forumID=34&threadID=23713
http://www.jeuxvideo.com/forums/1-3243-666543-2-0-1-0-0.htm

Cordialement,

JCA

Q2.

Monsieur Autran

Un grand merci pour les paroles du chant de Toulon ; je vais faire des heureux autour de moi en la diffusant car certains ne connaissaient que quelques paroles

Encore merci bien amicalement.

CF


 

19 Janvier 2005 : Hymne des temps futurs

Q1.

Cher Monsieur, en visitant votre site attentivement, j'ai pu noter que vous avez signalé "L'hymne des temps futurs".

Je vous écris à tout hasard pour vous demander si vous connaîtriez un enregistrement (disque, cassette ou cd...) de cet hymne.

Je vous remercie de votre éventuelle réponse.

En fichier joint des documents pour me présenter à vous ; vous verrez que nous nous intéressons assez à la chanson (plutôt "traditionnelle").

Avec mes compliments pour votre production d'ouvrages, recevez l'expression de toute ma cordialité.

MV

R.

Cher Monsieur,

Merci pour votre message, vos voeux et votre bio-bibliographie.

J'ai en effet signalé "L'hymne des temps futurs" parmi les textes des chants que j'avais appris au collège vers le milieu des années 50.

Je ne connais malheureusement pas (et je n'ai pas trouvé sur internet) d'enregistrement de ce chant, avec les paroles que j'avais apprises.

Toutefois, cet "hymne des temps futurs" était chanté sur l'air du prélude de "l'Ode à la joie", 4e mouvement de la IXe symphonie de Ludwig van Beethoven.

Et en recherchent sur le site de l'Hymne Européen :

http://www.lvbeethoven.com/Oeuvres/HymneEuropeen.html

vous pourrez voir que les trois couplets en question y figurent (voir vers le bas de la page) en tant que : "D'autres paroles inspirées par l'Ode à la Joie et la 9e symphonie de Beethoven", sans qu'il soit cependant mentionné le titre "hymne des temps futurs" qui figurait dans mon carnet de chants.

Je vous conseille d'ouvrir les différents documents que ce site internet de l'Hymne Européen indique (notamment le catalogue de disques de HD STUDIOS : http://www.hodie-world.com/). Peut-être y trouverez-vous quelque référence à l'enregistrement que vous recherchez (je ne l'ai pas trouvé, mais je reconnais n'avoir pas pris le temps d'examiner en détail tous les documents indiqués).

Très cordialement,

JCA

Q2.

Cher Monsieur,

Je vous remercie de m'avoir répondu aussi promptement. Je vais examiner les sites que vous m'avez suggérés, afin d'en savoir plus long sur cette chanson "européenne".

Veillez agréer, l'expression de mes meilleurs sentiments et accepter tous mes compliments.

MV


 

3-6 Janvier 2005 : Paroles de Ô Toulouse

Q.

Salut Foxygène !

Tant que tu y es, est ce que tu aurais les paroles en occitan de Ô Toulouse ?

Je me souviens d'un couplet qui disait :

Debaout ma finestro,
Y a un auceloun,
Toute la neï canto,
Canto sa cansoun.

(Excuse mon orthographe, mais le texte est directement issu de ma pauvre cabucelle !)

Amitiés.

Le grizzly.

R.

Ô Pif,

J'ai trouvé certaines paroles que tu recherches par google en tapant : canto + cansoun, ou canto + auceloun, ou canto + auselou, etc.

Le texte de chanson apparaît sur plusieurs sites (avec des graphies souvent différentes) tels que :

SE CANTO (Trad.) [sur http://perso.wanadoo.fr/locepon/le_cansounier.htm]

Se canto, se recanto, canto pas pèr iéu
Canto pèr ma Mio, qu'es au luén de iéu
1) Davans ma fenestro i'a un auceloun
Touto la niéu canto, canto sa cansoun
2) A la fount de Nimes i'a un amelié
Que fai de flour blanco au més de Janvié
3) Aqueli mountagno que tant auto soun
M'empachoun de veire meis amours d'ount soun
4) Auto bén soun auto, mai s'abeissaran
E meis amoureto vers iéu révendran.

Ou encore : [sur http://www.ac-bordeaux.fr/Etablissement/CLeGaucherMtDeMarsan/travaux/patrimoine/se%20canto.htm]

Se canto, que canto
Canto pas per you
Canto per ma mio
Qu'es a loengn de you
Aquerros mountagnos
Qué tan aoutos soun,
M'empatchen de bédé
Mas amous oun soun
Deban ma feunestro,
Qu'i a un aouseroun
Toute la noueyt canto,
Canto sa cansoun.
Aquerros mountagnos
Tant s'abacharan
E mas amourettos
Que parecheram

Ou encore : [sur http://perso.wanadoo.fr/mourra/mourra/Se%20canto.htm]

Se canto, que cante
Canto pas per ièu
Canto per ma mio
Qu'es aluen de ièu.
E souta ma fenestro
I'a un auceloun
Touto la nuech canto
Canto sa cansoun.
A la fouont de Nimes
I'a un amandié
Que fa de flour blanco
Coume de papié.
Aquelei mountagno
Que tant auto soun
M'empachon de vèire
Meis amour ounte soun.
Aquelei mountagno
Tant s'abaissaran
Que meis amoureto
Apareisseran.
 

Ou encore :

Debat ma fenestro
At oun auselou
Touto la ney canto,
Canto sa cansou
Refrain:
Se canto que canto,
Canto pas per you,
Canto per ma mio
Qu'ès alen de you.
2. Aqeros mountagnos
Que tan hautes soun,
M'empéchoun de beyre
Mas amours oun soun.
Refrain:
3. Bassasbous, mountagnos
Planos, aoussasbous
Per que posqui beyre
Mas amour oun soun.
Refrain:
4. Aqeros mountagnos
Tan s'abacheran,
Et mas amourettos
Se rapproucharan.
Refrain:
etc.

Mais, je n'ai pas trouvé que ce tette chanson s'intitule Ô Toulouse. Ce texte correspond au titre Se canto.

(...)

Claudet


 

3-6 Janvier 2005 : Poésie L'accent, de Fernandel

Q.

Salut Fox !

(...) Aurais tu la possibilité de me communiquer le nom de l'auteur de la poésie "L'accent" que dit Fernandel sur un 33 tours : Le palmarès de Fernandel, ref. Decca 100058.

Je sais que c'est un nom à consonance grecque mais je n'ai plus le disque. Je connais les paroles mais je suis incapable de retrouver le nom de l'auteur !

Adessias !

Pif

L'Accent
De l'accent, de l'accent ! Mais après tout en ai-je ?
Pourquoi cette faveur ? Pourquoi ce privilège ?
Et si je vous disais à vous tous, gens du Nord ,
Que c'est vous, qui pour nous semblez l'avoir très fort
Que nous disons de vous du Rhône à la Gironde
Ces gens là n'ont pas le parler de tout le monde
Et que tout dépendant de la façon de voir
Ne pas avoir d'accent pour nous c'est en avoir.
Et bien non je blasphème, et je suis las de feindre.
Ceux qui n'ont pas d'accent, je ne peux que les plaindre.
Emporter avec soi son accent familier,
C'est emporter un peu de sa terre à ses souliers
Emporter son accent d'Auvergne ou de Bretagne,
C'est emporter un peu sa Lande ou sa Montagne.
C'est pour le malheureux à l'exil obligé
Le patois qui déteint sur les mots étrangers
Avoir, l'accent enfin, c'est chaque fois qu'on cause
Parler de son pays en parlant d'autre chose
Lorsque loin de chez soi, le cœur gros on s'enfuit,
L'accent c'est un peu le pays qui nous suit
C'est un peu cet accent invisible bagage,
Le parler de chez soi qu'on emmène en voyage.
Ecoutez en parlant je plante le décor
Du torride midi dans les brumes du Nord.
Il évoque à la fois le feuillage bleu gris
De nos chers oliviers aux vieux troncs rabougris.
Et ce petit village à la treille splendide,
Qu'éclabousse de bleu la blancheur des bastides.
Cet accent là, Mistral, cigales et Tambourins,
A toutes nos chansons donne un même refrain
Et quand vous l'entendez chanter dans mes paroles,
Tout les mots que je dis dansent la farandole.

Serge

R.

(...) pour ce qui concerne "L'accent" que dit Fernandel sur un 33 tours : Le palmarès de Fernandel, ref. Decca 100058, mes recherches ont échoué. J'ai bien trouvé un site où cette référence de disque se vend d'occasion : http://andrefer.club.fr/Francais/fr27.html (Le Palmarès de Fernandel : Ignace, Félicie aussi, On m'appelle Simplet, Ne me dis plus tu, Les moustaches de Thomas, Je suis marqué par le destin, C'est un dur, Le tango Corse, Le cul du Berger, Ne frotte pas François, Barnabé, Aujourdhui peut-être, La bouillabaisse, L'accent).

Mais, nulle part je n'ai trouvé le nom de l'auteur de L'accent.

Un très grand nombre de chansons (avec paroles, nom d'auteur, compositeur) se trouvent sur http://www.paroles.net/ (que tu dois connaître), mais certaines sont peut-être soumises de façon plus stricte à des droits exclusifs d'exploitation, et leur texte est alors plus difficile à retrouver.

Salut-à-toi, à très bientôt.

Claudet

 


Retour à la page d'accueil du forum

Retour à la page d'accueil du site



Marius AUTRAN et
Jean-Claude AUTRAN
jcautran.free.fr


Accès aux oeuvres complètes
de Marius AUTRAN
Biographie
de Marius AUTRAN
Biographies familiales
et autobiographie de Marius AUTRAN
Pages généalogiques
Forum du site
Encyclopédie des
rues de La Seyne
Lexique des termes
provençaux
Dictionnaire du
Mouvement ouvrier et social seynois
Documents divers sur l'histoire
de La Seyne
Les élections à La Seyne depuis 1945
Chronologie de
l'histoire de La Seyne
La Seyne de A à Z
Archives, souvenirs et écrits divers
de Marius AUTRAN
Archives, souvenirs et écrits divers
de Jean-Claude AUTRAN
Avis de recherches
Informations
légales sur le site

© Jean-Claude Autran 2016