La Seyne-sur-Mer (Var)   La Seyne-sur-Mer (Var)
Retour à la page d'accueil du Site
Forum du site

jcautran.free.fr

Retour à la page d'accueil du Forum


Anciens camarades de classe et professeurs
de Jean-Claude Autran dans l'Enseignement Supérieur : Lycée Thiers, Marseille (1962-1965)


Rappel des échanges de messages à propos des sujets suivants :

    Lycée Thiers (Marseille) :

Anciennes photos de classes du Lycée Thiers : Math Sup B (1949-1950), Math Spé (1950-1951), Math Sup 1 (1958), Math élem (1962-1963), Math Sup A (1962-1963), Math Sup B (1962-1963), ENSI1 (1962-1963)(1), ENSI1 (1962-1963)(2), ENSI1 (1962-1963)(3), ENSI2B (1962-1963)ENSI2A (1963-1964), ENSI2B (1963-1964), ENSI2A (1964-1965), ENSI2B (1964-1965), Math Sup A (1963-1964), Math Sup B (1963-1964), Math Spé A (1963-1964), Math Spé B (1963-1964), Agro I (1963-1964), Math Sup A (1964-1965), Math Spé A (1964-1965) (1), Math Spé A (1964-1965) (2), Math Spé A' (1964-1965), Agro II (1964-1965), Math Spé A (1965-1966)Math Spé A'1 (1965-1966), Math Spé A2 (1965-1966), Monome de 1962

Professeurs : Victor Charlier de Chily (1), Victor Charlier de Chily (2), Victor Charlier de Chily (3), Victor Charlier de Chily (4), Rivière, Samuel, Jacques Tachoire, Léon Vasseur

Photos des professeurs avec leur classe : Jean Abdon (1963), Louis Amar (1962), Louis Amar (1964), Louis Amar (1965), Claude Astié (1962), Claude Astié (1963), Paul Bertrand (1962)(1), Paul Bertrand (1962)(2), Jules Brun (1950), Jules Brun (1964), Victor Charlier de Chily (1949), Victor Charlier de Chily (1958), Victor Charlier de Chily (1962), Pierre Crouzet (1963), Pierre Crouzet (1964), Maurice Custaud (1962), Maurice Custaud (1963), Emile Durand (1962), Edouard Espitallier (1964), Hauchard (1962), Hauchard (1963), Hauchard (1964), Hauchard (1965-1), Hauchard (1965-2)André Pfeiffer (1963)André Pfeiffer (1964)Jean Rivière (1963), Jean Rivière (1965), Louis Surzur (1965), Jacques Tachoire (1964), Léon Vasseur (1964)

Anciens camarades d'Agro I et d'Agro II : Christian Aujoulas, Evrard Bugelli, Rose-Marie Cardona, Jean-Pierre Chiapale, Francis Clapier, Christian Dezier, Guy Ferrisse, Christian Gaussen, Gérard Ghersi, Jean-Claude Jauffred, Jacques Lagorce, Jean-Laurent Mallet, Jean Mascherpa (1), Jean Mascherpa (2), Alain Pacaud, Bernard Perrusset, Bruno Pouzol, Alain Quilichini, Yves Rageot, Jean-Claude Sauvage, Gérard Zerahian

Anciens camarades de Math Sup, Math Spé ou d'ENSI : Jean-Pierre Alfonsi, Daniel Bechon, Michel Bellot, Jean-Michel Boudic, Yves Bourjac, Raunakaly Cassam-Chenaï, Max Castella, Sylvain Coquilhat, Edgard Deffaud, Gérard Deloche, Serge Druon, Jean-Claude Farel, Michèle Giglio, Bernard Jourdan (1), Bernard Jourdan (2), Paul Martin, Xavier Meyer, Jacques Mordant, Brigitte Picavet, Pierre Pouillon, Robert Rolland, Christiane Rome (1), Christiane Rome (2), Jean-Jacques Runavot (1), Jean-Jacques Runavot (2), Jean Rutali, Denise Sarrazin, René Tacussel, Jean-José Tchobanian, Michel Tuloup, Gérard van Raay 

Histoire du Lycée Thiers (2004)

Recherche photo de classe de Math Sup 1954

Réunions d'anciens : Rencontre (7 mai 2005) à Marseille des anciens de math sup et maths spé (1962-1964), Projet de rencontre des anciens de Thiers en Juin 2006, Projet de rencontre des anciens de Thiers en juin 2007 dans le cadre de l'AAELT, Vœux pour 2007

NB. Pour les 3 années suivantes d'élève-ingénieur (1965-1968), voir à : ENSIA (Massy)



25 mars - 1er avril 2016 : Recherche photo de classe de Math Sup 1954

Q1.

Bonjour,

Je viens de prendre connaissance de votre site.

En fait je suis à la recherche,  pour...... ma mère de 85 ans (souffrante actuellement ) d'une photo de classe prépa math de ....1954 au lycée Thiers.

Elle me parle souvent avec admiration d'un ami Noury, qu'elle avait quand elle était jeune. Il était étudiant en prépa maths au lycée Thiers à cette époque (elle ne se souvient  malheureusement que de son prénom, et n'a pas de souvenir précis quant à l'appellation maths sup pu math spé).

Cela lui ferait un grand plaisir si je lui faisait la surprise de lui  montrer une photo comme support de ses souvenirs.

C'est pour cela que le me permets de vous contacter. Vous êtes manifestement d'une promo de dix ans plus tardive, mais peut-être pourriez vous m'indiquer comment je pourrais avoir accès à la /aux photo (s) de(s) la  promo (s) de 1954.

Figurent-elles dans le livre du bi centenaire ?

En vous remerciant à l'avance pour votre réponse

Très cordialement

DG

R1.

Chère Madame,

J’ai bien pris connaissance de votre message et j’ai essayé de satisfaire votre demande en recherchant dans tous les documents en ma possession, ainsi que sur les sites internet mentionnant le lycée Thiers.

Malheureusement, je n’ai retrouvé aucune photo de classe de cette époque. Je n’ai que 3 photos des années 50 (1959, 1951 et 1958). Et l’ouvrage « Le Lycée Thiers – 200 ans d’histoire » ne fournit qu’une vingtaine de photos d’élèves ou de professeurs, des petites et grandes classes, entre 1882 et 2000. Et rien sur la période qui vous intéresse. Sur internet, non plus, aucun élève de cette époque ne semble avoir mis de photo de sa classe.

Je regrette infiniment.

Bien cordialement.

Jean-Claude Autran

Q2.

Bonjour Monsieur,

Merci très vivement pour votre réponse et pour les recherches que vous avez eu la gentillesse d'effectuer.

Je vais essayer de m'adresser aux archives départementales qui ont, je crois, le dépôt des archives du lycée, mais ce n'est pas certain qu'ils aient des photos de classe.

De plus, habitant Paris cela risque d'être un peu compliqué pour consulter les documents à moins que cela ne me donne l'occasion de retourner à Marseille. La dernière fois remonte à .... 22 ans pour la réalisation de la partie iconographique du guide encyclopédique Gallimard.

En vous remerciant  encore

Très cordialement

DG




16 février - 5 mars 2016 : Classe de Math Sup 1963-1964

Q1.

Bonjour

Mon ami Lucien Pantera, un "jeune ancien" des prépa de Thiers vient de me faire connaître ton site que je regrette de ne pas avoir connu plus tôt car j'aurais aimé communiquer par ton forum.

J'aurais plein de choses à dire et corriger une ou deux petites erreurs. Je le ferai très volontiers si tu le souhaites.

Comme je pense que cela t'intéresse, je t'envoie la photo de Math sup 1963-1964 (classe d'Amar).

Merci de m'avoir permis de me replonger dans cette époque pour laquelle j'éprouve une profonde nostalgie.

Gérard van Raay (prépa Thiers de 1963 à 1966 avec Amar puis Brun)

R1.

Cher ami,

Merci pour ton message et la photo de math sup A avec Amar et Durand.

Je reste très intéressé par tout ce qui concerne notre époque au Lycée Thiers. (J’avais mis mon “forum” un peu en sommeil sur certains thèmes, car je n’arrivais plus à répondre à toutes les questions, mais Le Lycée Thiers reste un sujet sur lequel je suis très heureux d’encore communiquer). Tu peux donc me transmettre tout ce que tu veux et corriger les erreurs que tu as trouvées. Je t’en remercie par avance.

J’ai beaucoup apprécié la photo de 1963-1964 que je n’avais jamais eue.  J’ai passé beaucoup de temps à zoomer sur les visages et j’en ai reconnu quelques-uns, surtout parmi les internes que j’avais davantage côtoyés étant moi-même interne. Mais je n’ai pas su mettre beaucoup de noms sur ces visages, sauf, je crois GAYTE, rangée du haut, 2e à partir de la droite (que j’avais retrouvé en 64-65 en Agro 2) et AVIERINOS, à côté de AMAR, avec qui j’étais l’année précédente et qui avait en effet redoublé sa sup A.

Il y a quelques années, nous avions recréé un petit groupe d’anciens de math sup de l’époque et nous avions organisé plusieurs rencontres au restaurant. L’une d’entre nous avait gardé le contact avec AMAR qui était encore vivant et en forme il y a 4-5 ans. Depuis, le groupe s’est dispersé et je n’ai plus de nouvelles. Mais je n’ai pas entendu dire qu’il était décédé (il aurait 96 ans cette année).

Amitiés.

Jean-Claude Autran

Q2.

Cher ami

Excuse moi d'avoir mis autant de temps à te répondre. Une des raisons est que me replongeant grâce à toi dans ce trop lointain passé, j'ai cherché à avoir des nouvelles de certains de nos camarades. C'est ainsi que j'ai eu la tristesse d'apprendre le décès de l'un d'eux en 2015 : Jean-Marc Locci qui est un des anonymes sur l'une des photos que tu as mise en ligne (cf. ci-après). J'ai gardé des liens d'amitié avec certain de ces camarades et notamment avec Renaud Régis (un autre des anonymes que j'ai identifié ci-après) dont le fils Antoine qu'il a eu avec Michèle Ristori qui était alors en khâgne à Thiers, s'est marié ce 8 février avec ma fille Clémence. (Je précise qu'ils se connaissaient à peine et que leur rencontre tient surtout du hasard !...). Tout ce monde vit en région parisienne. Moi, en revanche, après avoir parcouru la France et le monde (Paris, bien sûr, Nîmes, Sao Paulo, ÎIe de la Réunion, Angers, Antibes, Leipzig, Paris), je me suis installé à Aix, heureux de retrouver ma chère Provence, où je vis avec ma femme Pascale et ma dernière fille Bertille qui est encore étudiante. Je serais évidemment très heureux de retrouver d'anciens camarades de Thiers.

En attendant voici les noms des camarades de la classe de Math Sup dont je t'ai envoyé la photo (comme par hasard, le seul nom qui me manquait était celui de Gayte ! Es-tu sûr que ce soit lui car j'avais dû faire la liste en début d'année suivante et si je ne me souvenais plus de son nom c'est peut-être parce qu'il avait quitté Thiers en cours de Sup) :

De gauche à droite (je n'avais pas noté les prénoms et l'orthographe des noms n'est pas garantie à 100% !) :

Rang assis : Soulier, Roziere, Mlle Cubissol, Michel Avierinos (*), MM Amar et Durand, Bres, Mlle Jonas, Boudic, Mlle Mireille Martin.
1er rang debout : Jauffret, Gelin, Flaissier, Belon, Jean Coulon, Douliery, Escudier, Faggiano, Blanc, Cerdan, Tauzin, Lagrost.
Rang du dessus : Deroussen, Castaing, Barbarulo, François Levieux, Quetin, Beoletto, Carriere, Dol, Gérard van Raay, Richard Gateau, Renaud Régis, Michel Alboin.
Rang supérieur : Cabannes, Pierraggi, Arnaud, Girard, Michel, Assouad, Marhic, Proal, Gayte, Malet


(*) † vers 1998-2000

Liste partiellement complétée de la Spé A' 1964-1965 de Brun:

Debout sur la plus haute marche : Dalcorso, Cassam Chenai, Vassalo, Baillard, Renaud Régis, Jourdan, Viala (peut-être y avait-il deux Viala à Thiers au même moment ?... en tout cas ce n'est pas Denis Viala qui était, lui, chez Pfeiffer), Jean-Marc Locci, Catala
Debout sur la marche inférieure : Martino Gauchy, Cayet, Palacci, Gradepot, ?, Alboin, Vidal, Giordano, Van Raay, Grimaud
Debout sur le sol : Mazet, Doulieri, ?, ?, Gouyon, ?, ?, Carayon, Olivero, PouillonAssis : K'Jan, Caillol, Deveaucourt, Reich, Professeur Brun, Benaouada, Bellot, Valat, Rozières


Liste partiellement complétée de la Spé A' (et non B) (1964-1965) de Pfeiffer     
4ème rang : ?, Bondil, Gaudefroy, Bernard, ?, Jean Coulon, ?, ?
3ème rang : Carrère(?), ?, ?, ?, ?, ?, ?, ?, Bressand, ?
2ème rang : ?, ?, Cayet, Tchobanian, Henri Devinat, Jacques Mordant, Bernard Connes, Palmero, Gouin, ?
1er rang : Maltret, François Levieux, Michel Avierinos, Mlle Mireille Martin, Professeur Pfeiffer, Sylvain Coquilhat, ?, Claude Chabaud, ?

Liste partielle de la Spé A'1 (1965-1966) avec Rivière :
Assise à côté de Rivière (dit le Rif) : Annie Chabot qui s'est mariée avec Denis Viala qui était dans la Spé A'2 de Pfeiffer. Ils vivent depuis leur sortie d'école au Brésil à Sao Paulo.
2ème rang : le 2ème à partir de la droite, je pense que c'est Gérard Degoutte, puis le 4ème à partir de la droite c'est Jacques Leloup
3ème rang à partir de la droite : ? , Renaud Régis, Gérard van Raay, Douliéry, Palesi, Bianchi ou Bianchini qui a eu une triste fin. Il a intégré l'X en 66, a redoublé sa première année, s'est suicidé l'année suivante et de ce fait n'est pas répertorié dans l'annuaire de l'X. J'ai oublié le nom des autres.
4ème rang à partir de la droite : ? , Yves Fall, Jean Marc Locci et les deux derniers à gauche sont Alain Connes (médaille Fields) et Gérard Gervais.

Dans la liste de la Math sup 1962-1963 de Charlier, Alain Connes "(notre mathématicien célèbre)" est mentionné par erreur. Il s'agit vraisemblablement de son frère, Bernard je crois.

Voilà mon cher Jean-Claude. Je vais lire avec attention les échanges du forum. Comme je te l'ai dit j'ai eu beaucoup d'émotion en me replongeant dans ce passé. De tout cœur merci !
Je serais évidemment très heureux de te rencontrer. Je ne sais si l'association des anciens le permettrait...?
En attendant voici mes coordonnées : (...)

Amitiés

Gérard van Raay

PS je suis évidemment intéressé  d'avoir les contacts d'anciens de Spé A'1 1964-65 et 1965-66

R2.

Cher ami,

A mon tour, toutes mes excuses d’avoir tant tardé à te répondre.

Je te remercie pour toutes les informations que tu m’apportes et j’en ai aussitôt tenu compte dans les pages de mon “forum” relatives au Lycée Thiers. J’ai rajouté les noms que tu as complétés dans les photos de

- Math sup 1963-1964
- Math spé A’ de 1964-1965 de Brun
- Math spé A’ de 1964-1965 de Pfeiffer
- Math spé A’1 de 1965-1966 avec Rivière

J’ai corrigé aussi l’erreur concernant Bernard Connes (et non Alain) dans la Math sup 1962-1963 de Charlier. Effectivement Alain, né en 1947 n’était pas encore en prépa en 1962. Il n’y sera que 2 ans plus tard. Il apparaît notamment sur la photo avec Rivière en 1965-1966.

Concernant Gayte, sur la photo de Math sup 1963-1964, je confirme que c’est bien lui. Il avait dû être refusé en spé et avait dû être admis directement en Agro 2 l’année suivante puisque j’étais avec lui cette année-là. Tu n’a qu’a voir cette photo d’Agro 2 où il se trouve au 2e rang, debout, 2e à partir de la droite. C’est absolument le même visage.

http://jcautran.free.fr/forum/anciens_camarades_jca2.html#P1

(...) J’ai commis une autre erreur dans mon précédent message à propos de l’âge d’Amar. Il avait 43 ans quand j’étais dans sa classe. Il était donc de 1920 et non de 1918 comme je le pensais. Il aurait donc 96 ans cette année et non 98.

Je suis heureux que tu aies eu beaucoup d'émotion en te replongeant dans ce passé. Un passé qui demeure toujours vivace en nous malgré le demi-siècle écoulé.

Quant à se rencontrer, je vais essayer de voir si l’on peut réactiver le petit groupe qui s’était formé il y a une dizaine d’années mais qui s’est progressivement défait par négligence des uns et des autres. Je te tiens au courant si l’on arrive à monter de nouveau une rencontre.

Amitiés.

Jean-Claude Autran



16 septembre 2014 : Histoire du Lycée Thiers

Q1.

Salut Jean-Claude,

Ce petit message pour t’informer que je viens d’acquérir un livre qui vient de paraître sur l’histoire du Lycée Thiers. Je l’ai à peine feuilleté pour l’instant, mais il me paraît intéressant. Evidemment, sur les 200 ans d’histoire, notre époque des années 60 n’est représentée que par peu de pages, mais il y a quelques passages et photos qui nous rappellent des souvenirs. Ci-joint la copie des coordonnées pour le commander et d’une photo des professeurs de l’année 1967-1968 où, en zoomant, on reconnaît Astié, Espitallier, Tachoire, Baja, Bertrand, Pfeiffer, Charlier, Vasseur, etc.

A bientôt.

Jean-Claude Autran

R1.

Jean-Claude

Merci de l'info. Ca a l'air intéressant et je vais le commander.

A bientôt

JC





12 juillet -18 août 2013 : Jeanine Musarella, Michèle Giglio et photo de la classe d'ENSI 1 (1962-1963)

Q1.

Bonjour,

Je me présente, PD, enseignant maintenant à la retraite j'habite dans le Nord. les vacances nous ont fait connaître non seulement d'autres régions, mais aussi des personnes que nous avons perdu de vue. En recherchant une amie je suis tombé sur votre site que mon épouse et moi-même avions connue. nous sommes allés 5 ans en vacances ensembles avec sa fille pascale

J'ai vu son nom sur votre site Jeanine Musarella (prof de math à Marseille) personne très sportive, notamment planchiste à l'époque. (année 90 plus ou moins).

Auriez vous d'autres renseignements qui pourraient faciliter mes recherches

Merci et @ bientot j'espère.

PD

R1.

Bonjour,

Je regrette, en réponse à votre message, de ne pas pouvoir vous fournir de renseignement sur Jeanine Musarella. Je l’ai certainement croisée au lycée Thiers dans les années 62-63, mais je n’étais pas dans la même classe et je n’ai pas de souvenir précis d’elle, ni de ce qu’elle est devenue par la suite. La photo sur laquelle elle figure et sur laquelle vous l’avez retrouvée m’a été fournie il y a environ 2 ans par un de ses anciens camarades de cette classe d’ENSI 1, Yves Bourjac.

Je peux vous donner les coordonnées d’Yves Bourjac (...) qui l’a certainement beaucoup mieux connue, puisqu’il rajoute en commentaire de la photo : « Jeanine Musarella : une bonne camarade de la fac St Charles devenue prof de math. Sans doute revenue à Marseille, je l’ai croisée brièvement  en compagnie de sa fille à l’aéroport de Marignane en 92 ou 93 un jour où je rentrais de Brazza pour les vacances ». Peut-être pourra-t-il vous en dire davantage sur elle.

Parmi les autres camarades identifiés sur cette même photo, et qui ont aussi côtoyé Jeanine Musarella, je n’ai malheureusement pas de contact autre que celui d’Yves Bourjac.

Bien cordialement,

Jean-Claude Autran

Q2.

Bonjour,

Un de mes neveux a trouvé la photo que vous avez publiée sur le site http://jcautran.free.fr/forum/anciens_camarades_jca2.html et me l’a envoyée .

Je me souviens très bien d’Yves Bourjac que j’ai cru croiser à Florence dans les années 75.

J’ai retrouvé quelques noms :

- Tchepidjan assis à ma gauche
- Fournier : rangée du haut, barbu, 4ème en partant de la gauche
- Biragnet : en dessous, 4ème en partant de la gauche; c’était mon voisin de classe.
- Je me demande si le 2 éme, 2 éme rangée en partant de la gauche ne s’appelait pas Léonardi ou un nom un peu semblable.

Quant à moi, virée en fin d’année j’ai passé et eu les IPES de maths en juin 64 ; puis j’ai continué ma vie de dilettante, traîné un peu et ai été nommée dans le Nord à la rentrée 69. J’y suis restée pour cause de mariage... J’y ai fait toute ma carrière de prof de maths, stricte et pas dilettante !

A la retraite et veuve je me partage entre le Nord que je ne peux me résoudre à abandonner et Le Pradet dans le Var où réside la famille Giglio.

J’ai cette photo, chez moi dans le Nord, avec quelques dédicaces : je dois pouvoir retrouver quelques noms si cela vous intéresse.

Cordialement.

ML

R2.

Bonjour,

Un grand merci pour votre message et pour l'identification de nouveaux camarades de la classe d'ENSI 1 1962-1963. Je les ai rajoutés aux noms qu'Yves Bourjac m'avait envoyés [voir ci-dessous] il y a un peu plus de 2 ans.


Lycée Thiers - Classe d'ENSI 1 1962-1963
Rangée 1 (la plus haute) : Rolli (1), JJ Maurice (2), JJ Soulier (3), André Fournier (4), Lebègue (5), Bonnet (6), [dans le X] Raynal (7), Tonelli (8 - le plus bas), Santoni (9), Alain Robu?sson (10), Signorini (11), Alain Marchetti (12), Weiss (13), Chabert (14)
Rangée 2 : Christian Aujoulas (1), Adjemian (2), Marianni (3), Robert Biragnet (4), Christian Chatillon (5), Sanchez (6), Gauthier (7), An(u?)zet (8), Bœuf (9), Rathelot (10), Jacques Monniot (11), Riba (12), Benoist (13)
Rangée 3 : Alexandre Boulargui (?)(1), Léonardi (2), Mallet (3), Jacques Vacher (4), Micheau (?)(5), Hubinet (6), Causse (7), Borel (8), Jalla(u?)t (9), Errero (10), Tomasi (11), Jean-Luc Baldy (12), Farget (ou Farès ?) (13)
Rangée 4 (assis) : Jeanine Musarella (1), Zaduneski (2), Reynier (3), Durand (4), Yves Bourjac (5), Prof. Paul Bertrand, dit le Barb's (6), Michel Tellier (7), Claude Dumas (8), Michèle Giglio (10), Tchepidjian (11)
[Liste initiale d'Yves Bourjac (2011), complétée en 2013 par Jeanine Musarella - voir message ci-dessous]

Je me souviens un peu de vous pour vous avoir parfois croisée dans les couloirs du Lycée (il y avait si peu de jeunes filles à l'époque que l'on mémorisait facilement leurs visages !) alors que j'étais cette année-là en math sup A. Mais, n'ayant pas pu accéder à math spé, j'ai été réorienté en Agro où j'ai un peu mieux réussi.

De cette classe d'ENSI, j'ai surtout gardé le souvenir des visages des internes (puisque math sup et ENSI 1, nous partagions le même dortoir et la même étude) comme Bourjac, Reynier, Riba, Dumas, Bœuf, Tellier, Rolli,... et surtout Aujoulas qui s'est retrouvé lui aussi en Agro et dans mon trinome. De tous ceux-là, je n'ai eu depuis que quelques échanges e-mails avec Bourjac, et une conversation téléphonique avec Aujoulas. Nous ne nous sommes jamais revus bien que nous trouvant tous trois dans le sud-est, au moins une partie de l'année (je réside à La Seyne-sur-Mer).

Si vous retrouvez cette photo avec d'autres noms identifiés, ce serait très aimable à vous de me les communiquer. Merci par avance.

Bien cordialement,

Jean-Claude Autran

Q2.

Bonjour,

Comme promis j'ai recherché la photo de la classe d'ENSI 1 62-63 ; j'avais inscrit les noms au dos mais certains sont si mal écrits que je n'arrive pas à les relire, ce qui explique mes points d'interrogation.
J'étais en trinôme avec Jacques Monniot et Tchepidjian (j'ai oublié son prénom) ; ce dernier était le SO et moi la PO ; sur 2 filles il fallait bien en choisir une. Je me souviens que pour le bizutage on m'avait dit d'acheter des préservatifs et je croyais que c'était des cachets... J'avais 17 ans !

Je me souviens aussi du bal de Taupe de 1962 au cours duquel j'avais beaucoup dansé avec un Agro : Bizouard ?? et toute ma classe m'avait chambrée.. Peut-être l'avez-vous connu ?

Espérant ne pas vous avoir ennuyé avec ces souvenirs je vous souhaite bonne réception de la pièce jointe.

Bien cordialement.

Michèle Lavendy

De  gauche à droite :
Assis :
Musarella Jeanine; Zaduneski; Reynier; Durand ; Bourjac Yves; Bertrand dit Le Barb's; Tellier Michell; Dumas; Soubeyran ; Giglio Michèle; Tchepidjian
Debout derrière :
1er rang ; Boulargui ?? Alexandre ; Leonardi; Mallet; Vacher Jacques ; Micheau??; Hubinet ; Causse; Borel ; Jalla(u?)t; Errero; Tomasi; Baldy J-Luc; Farget
2ème rang : Aujoulas; Adjemian ; Marianni; Biragnet Robert ; Chatillon Christian; Sanchez ; Gauthier; An(u?)zet; Boeuf; Rathelot; Monniot Jacques; Riba; Benoist
3ème rang : Rolli; Maurice JJ; Soulier JJ; Fournier André; Lebègue ; Bonnet ; dans le X : Raynal Tonelli ( le plus en bas ) Santoni; Robu?sson Alain; Signorini; Marchetti Alain; Weiss; Chabert

R2.

Bonjour,

Merci beaucoup pour ces souvenirs et pour la liste quasiment complétée des élèves d'ENSI 1. (Cela ne m'ennuie pas du tout et m'intéresse au contraire beaucoup). Je l'ai mise aussitôt « en ligne ». Peut-être, d'autres anciens camarades, en tapant leur nom sur google, y tomberont dessus et aideront à enlever les derniers points d'interrogation qui subsistent dans l'orthographe des noms.

J'ai bien connu aussi les pratiques du bizutage de l'époque. J'en avais d'ailleurs commencé un résumé dans mon site internet, que je n'ai jamais vraiment terminé (voir à l'adresse : http://jcautran.free.fr/archives_familiales/scolarite/annexe_bizutage.html

On y retrouve la liste des termes de notre argot des prépas de l'époque, les listes d'objets qu'il fallait se procurer pour le bizutage. La boite de préservatifs en a toujours fait partie, ainsi que bien d’autres objets. J'ai entendu parler de Bizouard (son nom figure tout à fait au bas de mes pages de bizutage, dans une liste de promotion que le PdM d'Agro 2 avait adroitement glissée dans son discours de banquet 1962-63. Mais, il était alors 5/2 en Agro et moi Bizuth en math sup et je ne me souviens donc plus de son visage).

Bien cordialement,

Jean-Claude Autran



10-13 janvier 2013 : Jean-Pierre Alfonsi

Q1.

Cher ami,

J'ai découvert ton site consacré au Lycée Thiers de Marseille, et je l'ai parcouru avec beaucoup de plaisir et de nostalgie.

J'ai moi même passé trois ans dans cet établissement, de septembre 1961 à juin 1964, dans les classes de Math-Sup et ENSI2A avec comme professeurs principaux (mathématiques) Louis Amar et Pierre Crouzet.

J'ai reconnu beaucoup d'anciens camarades et de professeurs et beaucoup de souvenirs me sont revenus en mémoire.

Je me suis même reconnu sur l'une des photos de ton site :
http://jcautran.free.fr/forum/anciens_camarades_jca2.html#P22

Je dois avoir moi-même dans mes archives les photos de classes de ces années là, et pourrais te les transmettre si cela t'intéresse.

Personnellement, après l’École Centrale de Paris que j'ai intégrée en 1964, j'ai fait l'essentiel de ma carrière professionnelle à IBM France, au centre de La Gaude dans les Alpes Maritimes. J'ai pris ma retraite fin 2006 et je réside toujours dans ce secteur.

Merci pour tes efforts de collecte et mise en forme de tant d'éléments de nos souvenirs communs.

Bien amicalement.

Jean-Pierre Alfonsi (06610 - La Gaude)

R1.

Cher ami,

Merci pour ton message. Je suis heureux que tu aies parcouru avec plaisir mes pages sur le Lycée Thiers, dont le souvenir reste encore vivace en nous tous, même un demi-siècle plus tard.

Nous avons dû nous croiser maintes fois puisque j’étais bizuth chez Amar quand tu étais 3/2. Tu as dû aussi connaître plusieurs de mes camarades de 1ère année 1962-63 qui ont poursuivi en ENSI2 : Roure, Bourjac, Deloche, Challuleau, Dravet, Biancheri, Zérahian, Griffits, Crassous,... Il y avait aussi en ENSI les frères Gazzano avec qui j’étais en terminale au Lycée de La Seyne-sur-Mer.

Personnellement, je n’ai terminé qu’avec peine l’année avec Amar, et on m’a conseillé de m’orienter en Agro, où j’ai un peu mieux réussi. Toute ma carrière professionnelle s’est faite à l’INRA (Paris, puis Californie, et enfin Montpellier ou je suis resté 27 ans jusqu’à ma retraite en 2004).

Si tu as des photos des classes de Math Sup et d’ENSI2 que tu peux scanner avec une bonne résolution, je suis naturellement très intéressé. Il m’en manque certaines d’ENSI et parmi celles que j’ai (où tu t’es retrouvé), leur qualité est parfois médiocre et il y a des visages que je n’ai pas pu reconnaître. Je m’aperçois aussi que j’avais inversé les rangées 2 et 3 sur la photo de ENSI 2A 1963-64 (envoyée par Yves Bourjac), erreur que je viens de rectifier. Mais il manque pas mal de noms. Peut-être pourras-tu en reconnaître quelques autres sur cette photo ?

Encore un grand merci de m’avoir contacté et merci par avance si tu peux retrouver quelques autres photos.

Avec amitiés,

Jean-Claude Autran





Septembre 2011


Photo de la classe de Math Spé A (1964-1965)

Un problème informatique a entraîné l'effacement du message d'un camarade de Math Spé A (1964-1965) qui complétait la liste des élèves de la classe du Professeur J. Brun.

Merci à ce camarade de bien vouloir m'adresser de nouveau son message pour que je puisse l'intégrer à ce forum et compléter la légende de la photo.

Avec toutes mes excuses.

Jean-Claude Autran




20 janvier - 17 mai 2011 : Yves Bourjac

Q1.

Bonjour,

Ma soeur a trouvé par hasard le site que tu as animé sur les anciens de prépa au lycée Thiers depuis plusieurs années.
Très sympa de retrouver les noms des anciens, leur photos, même si celà éveille beaucoup de nostalgie.

Dans la longue lecture des nouvelles des uns et des autres,il est toujours triste d'apprendre le décès de certains.
L'un d'entre eux m'a énormément affecté, celui de Gérard Deloche qui a été mon voisin de bureau durant deux ans en ENSI 2A.
Nous avions lié une amitié certaine que les aléas de la vie ont distendue puis...
Tout au long de ces années je m'étais demandé, et encore récemment, ce que Gérard était devenu, mais n'avais pas poussé plus avant mon questionnement, ce que je regrette à présent.

Peut-être mon nom ne te dira rien, (peut-être t'avait-il parlé de moi : j'étais le fumiste à qui il répétait constamment qu'il devrait un peu travailler) mais nous avions une certaine complicité qui a perduré quelques années. Nous nous sommes définitivement perdus de vue vers 72.
Nous- mêmes nous sommes peut-être rencontrés en été 66 (ou 67?) chez ses parents à Hyères pour son anniversaire où j'étais avec celle qui est toujours mon épouse.

Je ne sais si cela est possible, mais j'aurais aimé pouvoir échanger avec son épouse et évoquer avec elle par courriel quelques souvenirs de ces années là.

En ce qui me concerne, je me suis orienté vers l'enseignement sans doute sous l'influence de Crouzet notre prof en ENSI dont j'aimais bien la façon de donner son message (plus que le contenu de celui-ci).  J'ai un certain temps cotoyé, Challuleau, Lhérisson et d'autres anciens de Thiers à la fac de St Charles. L'une de mes nièces a d'ailleurs eu B. Lhérisson comme prof de math en terminale.
J'ai effectué une grande partie de ma carrière en Afrique en tant que prof ou formateur de profs.

Je dois pouvoir retrouver chez ma mère la prochaine fois que j'irais à Aix-en-Provence des photos de la classe d'ENSI2A des années 63_64_65.
Si tel est le cas je pourrais les transmettre pour compléter le site.

J'ai noté une question relative à R. Black.
Je me souviens de lui. Il était 5/2 (ou 6/2 peut-être comme je l'ai été ensuite à cause d'un accident de la route en1ère année) en 61 et faisait partie des chefs bizutheurs, mais je n'en ai pas gardé un mauvais souvenir !  Il était assez original, mais je ne pourrais dire s'il était en Spé ou Ensi compte tenu de mes longs mois d'absence.
Ceci explique que ceux qui sont arrivés en 62 n'aient pas souvenir de son nom.

Encore merci, d'avoir pu grâce à ton site, retrouver  quelques souvenirs.
Merci aussi si cela est possible, si tu es encore en relation avec elle et si elle l'accepte de me mettre en relation avec Mme Deloche.

Très cordialement .

Yves Bourjac

R1.

Cher ami,

Je me souviens parfaitement de toi. Et c'est une bonne surprise de recevoir de tes nouvelles. Comme quoi, ces années de prépa au Lycée Thiers nous ont tellement marqués que leurs souvenirs demeurent vivaces au fond de nous, même près d’un demi-siècle plus tard. En outre, comme nous étions internes, les contacts étaient beaucoup plus fréquents qu'avec les externes dont on a oublié plus facilement les noms et les visages.

Je me souviens que tu étais 2/2 en ENSI en 62-63. J'ai publié une photo de cette classe, fournie par Christian Aujoulas (http://jcautran.free.fr/forum/anciens_camarades_jca2.html#P00) sur laquelle très peu de noms avaient été identifiés. Réflexion faite, n’est ce pas pas toi qui es à côté du Prof. Bertrand ? D’ailleurs, si tu te souviens d’autres noms de camarades, je serais heureux que tu m’aides à compléter cette photo. Egalement, je serais très intéressé si tu pouvais retrouver les photos d’ENSI 2A des années 63-64-65, ainsi que les noms dont tu pourrais te souvenir.

Merci de me rappeler ton parcours depuis ta sortie de Thiers. Le mien, tu as dû le lire en parcourant le “forum” de mon site : Math Sup (avec peine !), puis Agro I et Agro II. Puis une vie professionnelle dans la recherche, à l’INRA, jusqu’à ma retraite en 2004.

En ce qui concerne les camarades que nous avons côtoyés et avec qui nous avons pu récemment reprendre contact (un peu grâce aux photos publiées sur mon site), tu as dû voir mentionner un certain nombre de noms d’internes que nous avons croisés en étude comme Runavot, Coquilhat, Meyer, Martin, Jourdan, Aujoulas, Riba, Roure, Maillan, Tardif, Vassalo (†), les frères Soubeyran, etc. En complément, je t’adresse ci-joint un fichier Excel avec les coordonnées actuelles de tous les camarades qui ont pu être récemment retrouvés et localisés. Il y a eu ces dernières années 2 ou 3 réunions, notamment une avec la visite du Lycée Thiers, de ceux qui ont pu venir à Marseille. Malheureusement très peu ont participé et les projets de nouvelles rencontres n’ont plus abouti. Et il est apparu aussi aussi que certains n’avaient plus trop envie de renouer avec leur passé lointain. Plusieurs contacts se sont limités à un simple échange par e-mail, sans suite concrète. C’est dommage mais c’est ainsi.

Parmi ceux que nous aurions bien aimé retrouver, il y a Challuleau. Comme tu cites son nom, saurais-tu ce qu’il est devenu ? Si tu a gardé des contacts avec d’autres, merci de l’indiquer pour que nous puissions compléter le tableau d’adresses.

Quant à Gérard Deloche, j’ai été aussi bien évidemment très peiné d’apprendre sa disparition alors même que, moi aussi, j’essayais de retrouver sa trace à l’époque où les premières recherches par internet ont été possibles. Comme je l’explique dans mon “forum”, la première fois que ma recherche a abouti, ce fut pour découvrir l’avis « décès du Professeur Gérard Deloche ». Comme c’était dans une UFR de Lettres, j’ai cru quelque temps, malgré la coïncidence de l’âge, à un homonyme. Et c’est alors que Michèle Deloche a trouvé mon site et m’a confirmé qu’il s’agissait bien de lui, car le parcours de Michel l’avait amené, depuis l’informatique, jusqu’à l’INSERM et la physchophysiologie (...).

(...) A noter que je n’ai pas revu Gérard après 1965. Je n’étais pas à l’anniversaire dont tu parles en 1966 ou 1967 à Hyères. Nous nous sommes souvent rencontrés entre 1962 et 1965 car j’étais à La Seyne-sur-Mer et lui à Hyères. Mais après, la vie professionnelle et nos vies familiales respectives nous ont complètement séparés.

Encore toutes mes amitiés. Merci par avance si tu peux retrouver les photos d’ENSI 2A.

Au plaisir de se revoir peut-être un jour. Voici mon adresse :

Jean-Claude Autran

Q2a.

Salut Jean-Claude,

Tout d'abord merci pour ta longue réponse. Mais elle a ravivé le choc que j'avais eu la semaine dernière et je vais sans doute un peu réfléchir avant d'essayer un contact avec Michèle Deloche.

Ma proposition de retrouver des photos de l'époque tient toujours, mais je réside dans le Vercors alors que dans mes souvenirs elles sont restées dans mon bureau d'étudiant chez ma mère à Aix-en-Provence.

Quelques bribes de souvenir :

Michel Challuleau : Nous avons préparé la licence de math en parallèle à St Charles dans le cadre des IPES.(65-68) et réussi au CAPES  (nous étions ensemble pour l'oral à Paris)  puis nous sommes perdus de vue.
Je n'ai pas accepté le poste d'assistant qu'on m'a proposé alors et suis parti en 68 à Grenoble après mon mariage pour faire une 4ème année IPES pour préparer l'Agreg (que j'ai loupée par manque de travail !). Michel Challuleau a choisi lui de rester dans le supérieur pour devenir assistant et travailler chez Mandelbojt (sur les fractales...). J'ai ensuite perdu sa trace, il me semble qu'il s'était ensuite marié avec une étudiante de la fac (vague souvenir, par mon père qui avait été un copain d'enfance du sien et ils se voyaient qqfois).

Pour les Soubeyran, je les ai revu à Grenoble où ils poursuivaient leurs études de math appli  en 68-70(si je me souviens bien, mais peut-être Bruno ou son jumeau suivait-il aussi la prépa agreg en même temps que moi). Leur oncle Chabeauty  était prof à la fac.  Leur frère aîné qui était aussi à Thiers un peu avant (3/2 je crois en 62) avait , me semble-t-il abandonné ses études pour la vie active.

Voici quelques éléments de réponse à tes questions. Mais je constate que mes souvenirs ne sont pas très pécis.

J'arrête là pour ce soir mon bavardage et vais essayer de creuser encore ma mémoire sur les noms à la vue des photos que j'espère retrouver.

Encore merci pour ta réponse. Avec toute mes amitiés et mes coordonnées :

Yves Bourjac

Q2b.

Bonjour Jean-Claude,

Je suis revenu sur la photo de 62- 63 et j'ai ajouté quelques noms dont je me suis souvenu ainsi que quelques indications relatives à ceux-ci.

Amicalement

Yves Bourjac


Lycée Thiers - Classe d'ENSI 1 1962-1963
- Jeanine Musarella : une bonne camarade de la fac St Charles devenue prof de math. Sans doute revenue à Marseille , je l’ai croisé brièvement  en compagnie de sa fille à l’aéroport de Marignane en 92 ou 93 un jour où je rentrais de Brazza pour les vacances.
- M. Giglio : s’est aussi dirigée vers l’enseignement je crois en physique, je l’avais croisé qqfois à la fac.
- Zaduneski : (bon basketteur avec Chaperon et Reynier) a fait une ENSI mais je ne saurais dire laquelle ?
- Duran, franco-mexicain, est reparti à Mexico au bout d’un an.
- Michel Tellier (qui faisait concurrence aux « anciens » dans la reprographie : il produisait les planches d’exos sur une pierre lithographique. Est parti à l’aventure en cargo vers le Mexique où il a un peu squatté chez Durand puis a roulé sa bosse (...) entre Mexique, USA et autres pays.
- Reynier n’a fait qu’un an lui aussi.
- Claude Dumas est passé en ENSI 2B chez Hauchard et a sans doute intégré une ENSI.
- Farès et Bœuf étaient avec Gérard et moi en 2A et ont intégré à Grenoble où je l’y ai rencontré pour Bœuf.
- Sanchez n’a fait qu’un an et je l’ai retrouvé à la fac où il était en physique et fréquentait la sœur de Paul Sorba (qui lui aussi était en physique si mes souvenirs sont fidèles).

R2.

Bonjour Yves,

Merci beaucoup pour l'identification de quelques nouveaux camarades sur la photo d'ENSI 1 et pour tous les détails dont tu t'es souvenu. Ça m'a permis de remettre des noms sur quelques-uns de ces visages, demeurés familiers, surtout des internes avec qui nous partagions l'étude et le dortoir, tels que Reynier, Tellier, Dumas, Bœuf (qui avait son bureau derrière le mien), plus Aujoulas, Riba et Rolli que j'avais déjà reconnus.

Je me pose cependant une question concernant celui que tu as identifié comme « Farès » (2e rangée, dernier à droite). J'avais eu en effet un contact avec un « Jean-Claude Farel » qui m'avait dit être en ENSI 1 en 1962-63 (Prof. Bertrand), mais ne s'était pas reconnu sur la photo (http://jcautran.free.fr/forum/anciens_camarades_jca2.html#50). Serait-ce lui, ou est-ce vraiment « Farès » ? J'aurais aimé recontacter Jean-Claude Farel lui-même, mais son nom a disparu du site copainsdavant sur lequel nous étions « amis ». Et il n'est pas sur Facebook non plus où il me semblait l'avoir vu aussi il y a quelques mois.

Amitiés,

Jean-Claude Autran

Q3.

Bonjour,

Il y avait deux noms voisins Farès et Farel si je me souviens bien, l'un était très brun et l'autre était blond ou châtain très clair 
Voilà ce qui reste dans mon souvenir. Le brun était plus sympa que le blond.

Autre souvenir qui m'est revenu dans la nuit : j'étais en trinôme de colle avec Zadu et Chaperon ; nous apprenions les 2 pages de vocabulaire anglais "Jean Rey" en arpentant la cour... juste avant de passer en colle, notre prof d'anglais en ENSI2A s'appelait Grare et se vantait d'avoir l'accent de Cambridge si je me souviens bien (c'était peut-être d'Oxford... mais certainement l'un des deux).

Bonne journée.

Yves Bourjac

PS : En regardant les autres photos du site , j'ai reconnu d'autres camarades et ferais un autre mail à ce sujet dans qqes jours.

R3a.

Merci Yves,

J’ai retrouvé une photo de Jean-Claude Farel, que j’avais copiée du site copainsdavant, avant que le nom de Farel ne disparaisse. Mais je ne l’ai pas retrouvé sur la photo de la classe ENSI. D’ailleurs lui-même ne s’y était pas reconnu. Peut-être était-il absent le jour où la photo a été prise ? Mais peut-être sa photo éveillera-t-elle un souvenir plus précis en toi.

Amicalement,

Jean-Claude Autran

PS. Je me souviens bien du nom de Grare, mais je ne l’ai jamais eu comme prof, ni en colle non plus.

R3b. (23 Mars 2011)

Cher ami,

Sur le site internet Trombi.com, j'ai vu passer une phto de la classe ENSI 2A 1963-1964 avec le Prof. Crouzet. Elle a été téléchargée par Michel Roure :

http://www.trombi.com/j/ViewController?action=classphotoShow&classphotoid=1522900&crc=12308879

Il n'y a qu'une petite partie des camarades qui sont identifiés. Tu dois t'y retrouver et tu devrais pouvoir en identifier de nombreux autres.

Lycée Thiers - Classe d'ENSI 2A 1963-1964

Rangée 1 (la plus haute) : (5) Jacques Demoulin ; (7) Yves Bourjac
Rangée 2 : (1) Saysse ; (2) Michel Roure ; (3) François Crassous ; (10) Gérard Zérahian
Rangée 3 : (2) Pelletier ; (6) Nalino-Baille
Rangée 4 (assis, en bas) : (4) Alfonsi ; (6) (Prof. Pierre Crouzet) ; (7) Rivet ; (8) Bernard

Idem pour cette photo de 1964-1965 avec le Prof. Crouzet, et un autre professeur dont je ne me souviens pas. 

Lycée Thiers - Classe d'ENSI 2A (?) 1964-1965

Rangée 1 (assis en bas) : (5) Prof. Pierre Crouzet
Rangée 3 : (10 - dernier à droite) François Crassous
Rangée 4 : ?
Rangée 5 (en haut) : (2) Yves Dumas ; (6) Yves Bourjac

Dans un autre ordre d'idées, j'ai retrouvé aussi sur un site internet (http://www.inrp.fr/she/chervel_laureats2.htm) la liste des professeurs agrégés français de 1901 à 1950. J'ai extrait les noms, prénoms, année d'obtention de l'agrégation de tous ceux que j'ai eu ou rencontrés au Lycée Thiers en 1962-1965. J'ai trouvé ça intéressant. Je te la copie ci-dessous :

Mathématiques :
BRUN Jules (1930)
CHARLIER de CHILY Victor (1932)
BERTRAND Paul Marius Antoine (1932)
CROUZET Pierre (1936)
SAMUEL Julien (1938)
ESPITALLIER Edouard (1945)
PFEIFFER André (1947)
AMAR Louis (1948)
ABDON Jean (1950)

Physique :
PLANAVERGNE Jean, René (1930)
SURZUR Louis (1931)
CUSTAUD Maurice, Jules (1933)
DELPIN Jules Charles (1933)
DURAND Emile Victor (1936)
RIVIERE Jean (1945)

Sciences Naturelles :
SOYER Bernard Sylvain (1932)
TACHOIRE Jacques Henri (1934)
BAJA Roger Marcel (1937)

Histoire et Géographie :
VASSEUR Léon, Victor, Paul, Albert (1939)
A bientôt de recevoir de tes nouvelles.

Amitiés.

Jean-Claude Autran
Q4.
Bonjour et merci pour les renseignements que tu as envoyés.

Pour l'instant, je ne suis pas encore allé dans le midi pour essayer de retrouver mes photos de classe.

Sur celle que tu as affichée j'ai retrouvé plus d'une douzaine de noms mais avec qqes incertitudes sur les têtes. Je vais encore me creuser la mémoire et essayer d'affiner les choses avant de te les transmettre. Ce qui est certain, c'est que j'ai oublié les noms des 5/2.

Amicalement

Yves Bourjac
R4.
Cher ami,

Merci pour ta réponse.

Concernant les photos d’ENSI 2A, je voulais te dire que j’en ai vu passer deux sur le site copainsdavant, envoyées respectivement par Michel Roure et par Yves Dumas (...).

Tu peux les voir à :
1963-1964 : http://jcautran.free.fr/forum/anciens_camarades_jca2.html#P22
1964-1965 : http://jcautran.free.fr/forum/anciens_camarades_jca2.html#P21

Elles doivent correspondre à celles que tu recherches, mais elles ne sont pas d’une excellente qualité. Si tu retrouves un jour tes originaux, on pourra les scanner de nouveau pour pouvoir mieux les agrandir.

En attendant, tu dois pouvoir y reconnaître quelques autres camarades, ainsi que le prof qui est avec Crouzet et dont je ne me souviens plus.

A bientôt.

Amicalement,

Jean-Claude






13-15 novembre 2010 : Classe de Math Spé A (1964-1965)

Q.

Je ne sais pas si je vous l'ai déja demandé, mais pouvez-vous compléter cette liste que j'ai faite de mémoire.

Merci

M. Bellot

R. (à RCC, CR, HMG)

Bonsoir à tous,

Je n’avais pas pu hélas accéder à cette classe de Math Spé, mais la même photo m’avait été adressée par Bernard Jourdan en 2008 avec un certain nombre de noms que j’avais pu rajouter dans la légende de la photo mise sur mon site internet. Voir à :

http://jcautran.free.fr/forum/anciens_camarades_jca2.html#44


J’ai donc pu compléter la liste avec 7 noms (en rouge) dans le fichier excel ci-joint.


Lycée Thiers (Marseille) - Classe de Math Spé A' (1964-1965)
(Photo adressée par Michel Bellot - Noms des élèves complétés par Bernard Jourdan et Michel Bellot, voir échange ci-dessus),
puis par Gérard van Raay (voir autre échange ci-dessus)
(De gauche à droite)
Debout sur la plus haute marche : Dalcorso, Raunakaly Cassam Chenaï, Max Vassalo, Baillard, Renaud Régis, Bernard Jourdan, Viala, Jean-Marc Locci, Catala
Debout sur la marche inférieure : Henry Martino Gauchy, Cayet, Palacci, Gradepot, ?, Alboin, Vidal, Giordano, Gérard Van Raay, Grimaud
Debout sur le sol : Mazet, Doulieri, ?, ?, Gouyon, ?, ?, Carayon, Olivero, Pouillon
Assis : K'Jan, Caillol, Deveaucourt, Reich, Professeur Jules Brun, Djamel Benaouada, Bellot, Valat, Rozières

Il reste deux questions que je ne sais pas élucider : 1) 3e rangée, 8e en partant de la gauche : Jourdan avait noté Carayon au lieu de Bies. 2) 4e rangée, 2e en partant de la gauche : Jourdan avait noté Deveaucourt au lieu de De Rocourt. Je ne sais pas qui a raison.

Amitiés.

Jean-Claude Autran




23 - 29 Septembre 2010 : Serge Druon

Q1.

Jean-claude, je viens tout à fait par hasard de trouver sur internet ton site familial et eu la surprise de découvrir notre classe de math sup [http://jcautran.free.fr/forum/anciens_camarades_jca2.html].

Ce que je suis devenu? Après math spe j'ai fait l'ensi de grenoble (math appli), obtenu mon diplome d'ingénieur, après mon service militaire à l'ecole militaire (Paris) je suis rentré chez IBM à La Gaude ou j'ai fait toute ma carrière. Maintenant retraité. Entre temps marié et père de deux enfants. J'écris des livres (auteur: Serge Durno). Pour compléter tes archives, sache que mon ami Max Vassallo (autre élève de math sup 62-63) est décédé le 31 octobre 2005 (il était ingénieur à la DGAC, direction générale de l'aviation civile). Jean Claude Dravet, également sur la photo, a fait sa carrière à IBM La Gaude également. Edgar Defaut et Xavier Meyer ont également obtenu un diplome d'ingenieur de l'ENSI de Grenoble (le premier math appli comme moi, l'autre je pense electrotechnique).

Amicalement,

Serge Druon.

R1a.

Cher ami,

C’est une bonne surprise d’avoir de tes nouvelles. Comme quoi, ces années, et surtout celle de math sup avec Amar, a laissé des souvenirs si forts qu’ils restent vivaces au fond de nous, même près d’un demi-siècle plus tard.

Malheureusement, ces nouvelles ne sont pas toutes très bonnes et j’ai été extrêmement peiné d’apprendre la disparition de Max Vassalo. Certes, je ne l’avais plus revu, sauf une fois à l’aéroport d’Orly quelques années après nos études, mais je l’avais côtoyé de près toute une année puisque nous étions internes ensemble et j’avais beaucoup d’amitié pour lui et il était très attachant par son humour, sa simplicité et sa franchise.

J’ai fait suivre ton messages aux quelques-uns et quelques-unes des camarades de math sup avec qui j’ai eu des contacts ces dernières années :

Monique Basso (Mme Dieu) (...)
Raunakaly Cassam-Chenaï (...)
Edgard Deffaud (...)
Bernard Jourdan (...)
Paul Martin (...)
Xavier Meyer (...)
Marc Randon (...)
Christiane Rome (...)
Rutali (...)
Brigitte Picavet (Mme Theveny) (...)
Gérard Zerahian (...)

J’ai essayé de joindre aussi Devinat, Martino-Gauchy et Mordant, mais le message m’est revenu, leurs adresses e-mail ayant dû changer récemment.
Ce que je suis devenu, je l’ai raconté dans mon site internet, dans les pages consacrées aux souvenirs des classes préparatoires : http://jcautran.free.fr/forum/anciens_camarades_jca2.html
 
Après mon année de math sup, je n'avais pas pu passer en spé et j'avais recommencé mes études en Agro (Bzzz). Ayant intégré l'ENSIA de Massy en 1965, j'ai fait ensuite toute ma carrière dans la recherche en agro-alimentaire (à l'INRA : à Paris, puis en Californie, puis à Montpellier, de 1977 à 2004). Ma spécialité était la biochimie, la physico-chimie, la génétique et la technologie des céréales et des produits céréaliers (blé, maïs, orge ; pain, biscuit, pâtes alimentaires, bière, etc.).
Depuis mon départ à la retraite (juin 2004), j'ai effectué un retour à mes sources varoises, à La Seyne-sur-Mer plus précisément, avec mon épouse et mes 3 plus jeunes fils (20, 17 et 12 ans) - j'ai aussi deux fils plus âgés (42 et 40) d'un premier mariage. Ma retraite est déjà très occupée avec encore 3 enfants à la maison. Et pour le reste, il y à la maison, le jardin, une vie associative chargée, et aussi la réédition et la réactualisation de tous les livres d’histoire locale écrits autrefois par mon père.
Avec les camarades du Lycée Thiers ci-dessus, nous avons essayé de nous rencontrer deux fois, notamment au Lycée, mais nous n’avons jamais pu être plus de 4 ou 5, dont seulement 3 de math sup A en 2005 (http://jcautran.free.fr/forum/anciens_camarades_jca2.html#14). C’est apparemment difficile, chacun ayant sa vie, de réussir de telles rencontres. Et depuis 2007, malgré quelques tentatives, de rencontre avec Louis Amar aussi, rien n’a pu se faire. C’est dommage, mais c’est ainsi.
Toutes mes amitiés. Peut-être à un de ces jours, sait-on jamais. Je te donne mon adresse ci-dessous.
Jean-Claude Autran

R1b.

Bonjour,

Ci-dessous, un message reçu de Serge Druon, l’un de nos anciens camarades de math sup 1962-1963, avec quelques nouvelles, malheureusement pas toutes très bonnes, de Vassalo, Dravet, Deffaud et Meyer.

Amitiés à tous. Au plaisir de se revoir un jour ?

Jean-Claude Autran

Q2.

Merci Jean-Claude de ces nouvelles,

J'ai une pensée émue pour Max Vassallo qui m'avait appris avec beaucoup de délicatesse que ... je n'étais pas reçu à Sup Elec.

Je passe le bonjour à tous mes camarades et notamment à Marc Randon et Gérard Zérahizan en souvenir de dures soirées de colles (je crois que c'est le terme pour définir ces contrôles en continu) et d'oraux à Paris beaucoup plus ludiques.

Amitié à toutes et tous

Edgard Deffaud



23 Août - 6 Septembre 2010 : Gérard Ghersi

Q1.

Mon cher Jean-Claude,

Hier soir, me promenant sur la toile à la recherche d'informations sur ma famille, je suis tombé bien involontairement sur ton site (le hasard fait bien les choses) et j'y suis resté collé... une bonne partie de la nuit.

Je n'ai pas trop l'habitude de revenir sur le passé manquant de temps pour le présent, mais je dois t'avouer qu'à quelques jours de ma retraite, beaucoup de souvenirs remontent à la surface et cette tranche de notre vie, qu'a été celle des classes préparatoire, nous a tous beaucoup marqués ... dans tous les sens du terme.

Quelques mots rapides et quelques repères sur ma vie professionnelle.

62-63 - J'ai suivi la classe préparatoire Agro I à Thiers en où nous nous sommes connus.

64-68 - J'ai poursuivi par une deuxième année de préparatoire à Purpan où j'ai terminé mes études, en 68 par une année de stage à la communauté européenne à Bruxelles ... Quelle fête !!!

69-72 - Diplôme en poche et suite à un voyage d'études au Canada, j'ai prolongé ma formation par une maîtrise à l'Université Laval en économie ... J'y ai connu Claire (mon épouse aujourd'hui)

73-76 - et, une fois lancé, j'ai clôturé cette formation par un doctorat à Montpellier à la Faculté de Droit et deSciences Economiques, toujours dans le domaine de l'économie, m'orientant vers ce que l'on appelle aujourd'hui l'agro-économie. Je suis en trains d'éditer ce qui sera sans doute un dernier ouvrage sur le" Système Alimentaire Mondial" (à paraître chez Quae à l'automne).

73 - Premières armes professionnelles comme journaliste à Télé Promotion Rurale

74 -79 - Puis un poste d'assistant à l'Institut Agronomique Méditerranéen où j'ai travaille avec Louis Malassis (fondateur d'AgroPolis) qui m'avait repéré lors de séjour au Canada et avec qui je vais faire toute ma carrière marquée par le développement de l'économie agro-alimentaire.

80-95 - Redépart pour le Canada où je suis embauché pour faire évoluer le département d'économie rurale, où j'ai été formé, en département d'économie agro-alimentaire compte tenu de l'expérience acquise à Montpellier. J'ai donc suivi à Québec une carrière normale comme professeur, directeur de département et vice-doyen. http://www.fsaa.ulaval.ca/eac.html Rien de bien original en soi, avec beaucoup d'international et une implication particulière comme président dans l'association des directeurs et doyens des écoles d'agronomie francophones, la CIDEFA http://www.cidefa.org/

96-04 - Retour à Montpellier où l'on me confie la direction de l'Institut Agronomique Méditerranéen durant 8 ans http://www.iamm.fr/

05- - Ce mandat renouvelé puis achevé selon les règles en vigueur au Ministère des Affaires étrangères, les présidents des trois universités de Montpellier me demandent de créer la Maison des Sciences de l'Homme. Projet auquel je suis attelé depuis six année et qui voit le jour avec le développement en plein coeur de ville d'un complexe de 10.000 m2 consacré aux sciences humaines et sociales. http://www.msh-m.fr/

Voilà pour le professionnel qui s'achève dans une quinzaine de jours...

Côté famille, là aussi rien de bien original : marié avec une québécoise, trois enfants et deux petits enfants... Tous au Canada.

Une vie qui devrait donc se partager entre la Provence et les Cantons de l'Est au Québec.

Côté promotion, au gré de la vie, j'ai retrouvé Rose-Marie qui m'a repéré lors d'un retour à Montpellier (merci à elle) et nous avons passé une soirée bien agréable ensemble. Puis la vie m'a repris un peu rapidement à la direction de l'IAM et je l'ai perdue de vue (Merci de m'aider à la rejoindre si cela est possible). J'ai aussi retrouvé avec beaucoup de plaisir Jean-Paul Capitani à Arles et j'espère le revoir bientôt, maintenant que la vie va se calmer. Mais ce sont les rares retrouvailles que m'a autorisé cette vie un peu décousue et longuement expatriée.

Merci de me donner de tes nouvelles, merci de me donner les coordonnées des camarades de la promotion que tu aurais glanées, merci à Rose-Marie et à René Tacussel pour les contacts qu'ils ont permis de maintenir.

Je te donnes quelques adresses où l'on devrait pouvoir me joindre au cours des prochaines années :

Sans doute à bientôt et amitiés.

Gérard Ghersi (...)

http://msh-m.fr/

R.

Cher Gérard,

Pardon pour le retard à répondre (nous étions allés passer quelques jours dans le Sud-Ouest et je n'ai découvert ton message qu'à mon retour).

Cela m'a fait un grand plaisir de recevoir de tes nouvelles. Même si les décennies ont passé, le temps n'a pas effacé le nom et le visage des camarades rencontrés lors d'une époque qui nous a tous beaucoup marqués et qui demeure vivace au fond de nous.

Merci de m'avoir raconté tout ton parcours. Je ne savais plus rien de toi depuis l'Agro, mais je vois que tu as bien réussi ta carrière, et que tu ne vas pas tarder à prendre une retraite certainement bien méritée.

Curieusement, nous aurions pu nous rencontrer car je suis passé par plusieurs endroits où tu travaillais. Je suis ainsi resté de 1977 à 2004 à Montpellier ; j'ai parfois travaillé avec des collègues de l'Institut Agronomique Méditerranéen ; j'ai bien connu Louis Malassis ; j'ai donné des conférences à Agropolis. J'ai aussi travaillé avec es collègues de l'Université Laval, en particulier Pierre Gélinas, du Centre de Recherche et de Développement sur les Aliments, auquel j'ai rendu visite une fois.

Mais mon parcours plus détaillé, je ne vais pas te le raconter car tu as dû le découvrir à la lecture de mon site, dans les échanges de messages que j'ai eus avec un certain nombre de camarades de l'époque de l'Agro 1 : Aujoulas, Rose-Marie Cardona, Francis Clapier, Dezier, Ilari, Jauffred, Mascherpa, Lagorce, Pacaud, Quilichini, Rageot, Sauvage, etc.

Avec quelques-uns, ce ne fut qu'un bref échange qui est resté sans suite. Certains aussi (...) n'avaient, me semble-t-il, plus trop envie de renouer avec le passé. Avec d'autres, comme Jaufred, Mascherpa, Ilari, ainsi que certains d'Agro 2 que tu as peut-être moins connu, comme Ferrisse, les contacts se sont poursuivis et, étant tous fixés dans le sud-est, nous nous rencontrons régulièrement.

Il y a eu aussi deux rencontres d'anciens du Lycée Thiers, dans le Lycée lui-même, et j'y ai retrouvé la dernière fois Rose-Marie.

Je peux te donner ci-dessous les adresses ou adresses e-mail de tous ceux avec qui j'ai été en contact :

Christian AUJOULAS : (...)
Rose-Marie CARDONA : (...)
Francis CLAPIER : (...)
Christian DEZIER : (...)
Guy FERISSE : (...)
Jean-Luc ILARI : (...)
Jean-Claude JAUFFRED : (...)
Jean MASCHERPA : (...)
Jacques LAGORCE : (...)
Alain PACAUD : (...)
Jean-Claude SAUVAGE : (...)

Je te souhaite un bon début de retraite, tout proche si j'ai bien compris.

Au plaisir de te revoir un de ces jours. Je vois que tu as une adresse à Correns, qui n'est pas loin. Si tu passes à l'occasion sur la côte varoise, fais-mois signe, on peut essayer d'organiser une rencontre avec au minimum Jauffred et Mascherpa, peut-être, selon l'époque avec d'autres qui passent parfois à La Ciotat, comme Pacaud, Sauvage ou Dezier.

Amitiés et sans doute à bientôt.

Jean-Claude Autran

Q2.

Merci Jean-Claude de ton mot,

Je vois que nous avons bien des choses à nous raconter et ce que tu me dis de ta vie professionnelle témoigne de cheminements assez parallèles et géographiquement on ne peut plus proche. Je suis en train d'essayer de quitter la vie active, mais je dois terminer qqs dossiers et je suis un peu dans la brume.

Je te donnes qqs nouvelles de ce que je pense faire les prochains mois:

Je suis à la retraite depuis le 1er septembre.

Je me suis retiré sur mes terres de Provence et j'ai mis en vente mon appartement de Montpellier.

Je fais la navette entre Montpellier et Correns (le nom de mon village : Premier village bio de France).

Je continue de suivre des dossiers à la MSH et surtout les Présidents m'ont demandé avec deux autres collègues de coordonner la mise en place du campus de Montpellier... Dur, dur.

Gérard Ghersi


 

7-18 Novembre 2009 : Robert Rolland

Q.

Cher Jean-Claude Autran,

Je suis tombé tout à fait par hasard sur le forum du site marius-autran. Il se trouve que j'ai été élève en classe prépa (1963-1964 et 1964-1965) au lycée Thiers. C'est bien loin tout ça, j'ai vu sur le site une vieille photo de classe où je suis (1963-1964, math sup, professeur Abdon) et je me suis rendu compte que bien que reconnaissant tous les visages, j'étais à quelques exceptions près incapable de retrouver les noms des condisciples qui se trouvent sur la photo.

En tous les cas c'est une bonne initiative que d'avoir redonné vie à ces souvenirs.

Je peux tout de même fournir quelques maigres précisions sur la photo en question (Math Sup 1963-1964, Prof. Abdon) [Voir ci-dessous].

- Rang du bas : 1er à gauche : Michel Véran ; 4ème en partant de la gauche: Gilberte Giovanetti ; puis Gérard Olivéro et le prof. Abdon ; 2ème en partant de la droite : Alain Lépagnol
- 3ème Rang : 1er à gauche : Yves Mathieu ; 4ème en partant de la droite : moi-même (Robert Rolland) ; 3ème en partant de la droite : Grimaud (dont j'ai oublié le prénom)
- 4ème rang : 4ème en partant de la gauche : Guy Pinori ; 6ème en partant de la gauche : Lehman (dont j'ai oublié le prénom).

Voici aussi le scan d'une photo de classe (1964-1965, prof. Hauchard) qui n'est pas sur le site.

Là c'est encore pire, je ne me souviens presque plus d'aucun nom.

- Au premier rang on retrouve Gilberte Giovanetti à coté du prof. Hauchard.
- Toujours en bas : complètement à gauche : René Guyon.
- 3ème rang : 4ème en partant de la droite, c'est moi.
- 4eme rang à gauche : Guy Pinori ; 3ème en partant de la droite : Jean Laugier.

Toutes mes félicitations pour ce site,

Cordialement,

Robert Rolland

R.

Bonjour,

Merci beaucoup pour votre message et pour cette nouvelle photo du Lycée Thiers, de l'époque de mon passage, que je n'avais encore jamais vue.

Je l'ai rajoutée à mon site, avec les quelques noms dont vous vous souvenez. Mais, de mon côté, je pense pouvoir rajouter quelques autres noms de camarades qui étaient avec moi en Math Sup A (1962-1963) et qui ont dû se trouver avec vous dans la classe du Prof. Hauchard en 1964-1965.

Par exemple, au 5e rang, le plus à gauche : Bianchéri. Au même rang, 3e à partir de la gauche : Patrick Lemaignan. Je pensais que Dravet se trouvait aussi dans cette classe en 1964-65, mais je ne le reconnais pas.

Parmi les autres, il y a bien quelques visages qui me semblent assez familiers, surtout les internes en blouse grise que j'ai forcément côtoyés souvent, mais je n'ai pas de souvenir de leur nom.

J'ai rajouté aussi les noms que vous m'aviez indiqués sur la classe avec le Prof. Abdon.

D'autres camarades se manifesteront peut-être un jour et nous aideront à compléter les listes de noms.

Cordialement, et encore merci.

Jean-Claude Autran


 

24 Septembre - 10 Octobre 2009 : Michel Demaux et Professeur Charlier de Chily ?

Q.

Jean-Claude bonjour,

Je suis Michel Demaux, promo 58-61 de l'ENSIA, donc 7 ans avant toi.

Je naviguais récemment sur le web, le nez au vent comme on fait souvent, sans but vraiment défini, mais avec en fond l'idée de retrouver les traces de mes anciens profs de baze.

Je suis Toulousain, j'ai fait toutes mes études secondaires au Lycée Pierre de Fermat (presque aussi fameux que Thiers à Marseille), jusques et y compris trois ans de prépa d'Agro (faut dire que je me suis obstiné sur Géologie de Nancy… ce qui m'a fait perdre un an).

En recherchant à partir de Google un de mes anciens profs de math du secondaire, à savoir CHARLIER DE CHILY, je suis tombé sur ton site où ce nom-là était répertorié. Le dénommé Charlier de Chily - le mien - a été mon prof de math de 4ème en 1ère et j'en ai toujours gardé un formidable souvenir. Je te fais parvenir en pj 2 photos de classe où il figure. Je ne sais ce que tu en penseras, mais je trouve une ressemblance troublante avec le « Vicomte Victor » de tes photos de Thiers…Sans doute un frère, ou un cousin ? Même destinée pédagogico-scientifique en tout cas ! Je n'ai par contre jamais su le prénom de mon prof, ce qui bien entendu ne facilite pas mes recherches…A moins que dans leur descendance ? Si tu as des tuyaux sur cette question, sois gentil de me faire signe.

J'ai vu que tu as fait carrière dans la recherche, notamment à Montpellier.

Pour ma part, j'ai passé toute ma carrière dans la betterave et le sucre, entre la Confédération Générale des Planteurs de Betteraves et le Syndicat des Fabricants de Sucre. J'ai pris ma retraite en 98, ça commence à faire un bail, mais je garde le maximum de contacts avec les anciens copains, directs ou indirects…

Sur la photo de 1950, je suis 2ème assis sur chaise à droite (j'ai 13 ans, encore en culotte courte !).

Sur celle de 1953, je suis 1er assis à gauche.

Sur les 2 images, le prof de math Charlier de Chily…

Lycée Pierre de Fermat, à Toulouse (1950)
Lycée Pierre de Fermat, à Toulouse (1953)
A bientôt de te lire.

Michel Demaux

R.

Cher ami ENSIA,

Merci pour ton message du 24/09 et pardon pour le retard que j'ai mis à y répondre.

Effectivement, je te retrouve dans l'annuaire ENSIA en 1958-61. Je n'ai connu personne de cette promotion. Mais il se trouve que c'est dans les 2 promotions suivantes que j'ai eu pas mal de connaissances professionnelles lorsque j'étais à l'INRA à Massy et à Paris : André DAVIN, Jean-Claude LASSERAN, André MULTON, Hubert RICHARD, etc. des camarades que tu as peut-être croisés aussi.

Curieusement, ce n'était pas l'ENSIA que je visais, c'était moi aussi l'école de Géologie de Nancy. La géologie était ma passion d'adolescent. Mais je n'ai pas pu y entrer, et je me suis donc retrouvé à l'ENSIA. Le pire est que j'ai bien failli quand même entrer à Géologie car l'école était ouverte, sur titre, aux admissibles à Normale Sup (ce que j'étais, en 1965), mais le conseil des profs de Géologie avait refusé ma candidature car mes notes au concours étaient très faibles en comparaison de celles d'élèves qui avaient déjà été recalés à ce même concours. Et ils m'ont dit : « Si vous n'aviez pas présenté le concours, avec la seule admissibilité à Normale Sup, on pouvait vous prendre ! ».

J'ai donc fait carrière à l'INRA, dès ma sortie de l'ENSIA, à Paris, puis à Montpellier.

Ta question sur le professeur Charlier de Chily que tu as eu à Toulouse est très intéressante. Il ne peut s'agir du même que le mien puisque ce dernier (Victor Charlier de Chily) enseignait déjà en math sup au Lycée Thiers en 1950. Mais vu la ressemblance, il a probablement une parenté avec lui. Le mien était originaire du Sud-Ouest (Tarbes) et il est donc vraisemblable qu'il ait eu un frère ou un cousin qui ait enseigné à Toulouse à cette époque.

Dans les contacts que j'avais eus avec le fils de Victor (Georges), il m'a été mentionné que Victor avait eu un frère aîné (qui portait donc le titre de "Comte Charlier de Chily", Victor, le cadet, étant "Vicomte". Mais je ne sais pas si ce frère avait été profs de maths.

Etant généalogiste amateur, j'ai recherché dans les données généalogiques mises sur internet, et j'ai donc retrouvé un arbre de la famille Charlier de Chily. Tu peux y accéder en allant à : http://gw0.geneanet.org/index.php3?b=aski&lang=&m=N&v=Charlier%20de%20Chily

Cet arbre semble avoir été établi par un autre fils de Victor (Henri). Il s'agit bien de cette même famille puisqu'il est mentionné que Victor avait épousé Louise Tuloup (ce qui est confirmé par un contact que j'avais eu avec un autre ancien élève du Lycée Thiers, Michel Tuloup, qui était neveu de Victor (voir le forum de mon site à : http://jcautran.free.fr/forum/anciens_camarades_jca2.html#21). L'arbre indique que Victor avait bien un frère, Edgar (serait-ce lui ton prof de maths ??) et une sœur, Louise. Par contre, le père de Victor ne semblait pas avoir de frères ou de sœurs, et il n'y aurait donc pas de cousins dans cette génération.

Je n'en sais pas plus.

Ce que tu peux cependant faire, c'est d'envoyer tes photos de Toulouse aux fils de Victor (...). Si ton prof de maths était leur oncle, ils devraient certainement pouvoir le confirmer et le reconnaître sur les photos.

Tiens-moi au courant si tu arrives à progresser dans cette recherche.

Amitiés,

Jean-Claude Autran


 

9 Avril 2009 - 17 Septembre : René Tacussel et photos de classe ENSI 2

Q1.

Photo de classe du Lycée Thiers, ENSI 1962-1963, déposée par Rene TACUSSEL sur le site copainsdavant.linternaute.com

"sur simple demande fichier en 600 dpi pour impression "

R1.

Bonjour,

J'étais au Lycée Thiers, en Math sup A (Amar) en 62-63, puis en Agro I (63-64) et Agro II (64-65). J'ai eu plusieurs camarades en ENSI I et en ENSI II, qui sont sur vos deux photos, notamment les internes, ainsi que le 2 Roger Gazzano, avec qui j'étais en Math élem à La Seyne-sur-Mer.

Pourriez-vous m'adresser les fichiers à 600 dpi de ces deux photos pour que je puisse davantage zoomer sur les visages. Merci par avance.

Jean-Claude Autran (...)

PS. De nombreuses photos de classes du Lycée Thiers, avec des souvenirs de camarades et de professeurs, sont sur mon site internet à l'adresse :

http://jcautran.free.fr/forum/anciens_camarades_jca2.html

Q2a.

Roger Gazzano été un garçon trés gentil dont j'ai conservé un excellent souvenir, mais plus de nouvelles à ce jour.

Veuillez trouver en piéces jointe les fichiers concernant les photos ENSI 1962-1963 et 1963-1964

il me semble que Richard Vadon ( Saxophoniste ...) été aussi interne ? malheureusement il est décédé ainsi que Raymond Salvat.

Cordialement

René Tacussel

P.S. je suis obligé de scinder l'e-mail en deux les fichiers étant trop important

Q2b.

J'espére que votre messagerie a accepté les fichiers, si ce n'est pas le cas veuillez m'indiquer votre adresse, je vous les ferais parvenir avec un CD.

Cordialement

René Tacussel

Lycée Thiers (Marseille) - Classe d'ENSI 2B (1962-1963) avec les Professeurs Custaud et Hauchard
Lycée Thiers (Marseille) - Classe d'ENSI 2B (1963-1964) avec les Professeurs Custaud et Hauchard
(Photo adressée par René Tacussel)

R2.

Bonjour,

Un grand merci pour les deux fichiers de photos, qui me ont bien parvenus. Leur qualité est remarquable. Je reconnais bien un certain nombre de visages et de noms. Ainsi que les 2 profs, avec qui j'ai passé un certain nombre de colles.

Je n'ai pas revu Roger Gazzano depuis une éternité. Je ne sais pas où il réside, ni s'il a pris sa retraite. Il paraît qu'il revient parfois à La Seyne-sur-Mer où nous étions au lycée ensemble. J'ai rencontré il y a deux ans une de ses parentes, une tante je crois, qui m'a dit qu'il allait bien, qu'elle lui demanderait de m'appeler à son prochain passage. (...). Si un jour je peux rétablir le contact avec lui, je vous le ferai savoir.

Sur la photo de 63-64 se trouvent aussi 3 de mes camarades de math sup A de 62-63, qui étaient passés en ENSI 2B l'année suivante. Leurs noms ne sont pas inscrits sur la photo. Mais il s'agit de : Biancheri (2e rang, 2e à partir de la gauche), de Lemaignan (2e rang, dernier à droite), et de Dravet (4e rang, 5e à partir de la gauche).

Cordialement. Merci encore.

Jean-Claude Autran

Q3a. (14 Septembre 2009) : Recherche photos et copains math Elem thiers [message parvenu via copainsdavant]

Bonjour,

Votre site est particuliérement riche en rencontres et en souvenirs, félicitations pour la fidelité entre vous et tous les camarades de prépa.

Ayant suivi les prépas ENSI nous avons eu de nombreux professeurs en commun.

J'avais eu connaissance du décés de Marc Jauffret mais j'ai appris par votre site celui de Pierre Gobbi,

Je pense que parmi vos camarades quelques un étaient avec nous en Math Elem avec Mr. Mouton comme professeur de Math.( 1960 / 1961),

Je serais très heureux de renouer le contact avec eux et si l'un d'eux posséde la photo de classe avec Mr. Mouton cela me fera vraiment plaisir.

D'avance merci.

Amicalement

René Tacussel

Q3b.

Toujours sur votre site ...

Sur la photo Math Spé B 63/64 envoyée par Christiane Rome, je retrouve outre Marc Jauffret il y a deux camarades : Portenseigne et Henri (...).

Sur la photo Math Spé A 63/64, outre Pierre Gobbi je vois Angelvin

Tous les cinq étaient avec moi en Math Elem avec Mr. Mouton comme Professeur de Math.

Amicalement

René Tacussel, retraité à mi-temps car je continue de m'occuper à la Librairie des facultés...

R3.

Bonjour,

J'ai bien reçu vos messages via copainsdavant. J'ai bien noté les noms de vos anciens camarades de Math élem, ayant eu M. Mouton comme Professeur de Math.

Malheureusement, pour l'instant, je ne sais pas trop comment vous aider à retrouver une photo de cette époque. Je n'ai pas connu les Math élem du Lycée Thiers (j'ai fait mes études secondaires dans le Var) et je n'ai pas connu M. Mouton. Ensuite, j'ai été une année en Math sup et deux années en Agro et je n'ai donc guère connu personnellement les Math spé). Il est possible que parmi mes anciens camarades de Math sup il y en ait eu qui aient été dans la classe de M. Mouton, mais comment savoir ?

Vous pourriez essayer de rechercher dans copainsdavant ceux qui sont passés par le Lycée Thiers vers 1961-1963. Essayez de parcourir la liste (j'ai fait un essai avec l'adresse suivante) :

http://copainsdavant.linternaute.com/chercher/?f_post=1&f_page=1&f_type_de_tri=1&f_ordre_de_tri=1&f_nom_personne=&f_prenom_personne=&f_annee_naissance_personne=1944&f_annee_naissance_delta_personne=2&f_id_pays=297&f_libelle_etablissement=lyc%E9e+thiers&f_id_activite=&f_avec_photo=

Peut-être allez-vous reconnaître des noms de ceux qui étaient avec vous avec M. Mouton et vous pourrez les contacter.

Je vais voir à l'occasion avec Christiane Rome si elle a gardé des contacts avec des anciens de Math élem du Lycée Thiers. Déjà, parmi ses amis, je vois qu'il y a André Avierinos et Jean Rutali qui ont fait des Math élem au Lycée Thiers. Vous pouvez essayer de les contacter sur copiansdavant.

Je peux vous donner aussi les e-mails de quelques-uns de ceux de Math élem 1962-1963 que nous avons pu retrouver ces dernières années et qui auraient peut-être (?) pu passer par le Lycée Thiers en terminale : (...).

Je n'ai pas d'autre idée pour l'instant, je vais encore réfléchir.

A bientôt.

Amitiés,

Jean-Claude Autran

Q4.

Cher Jean-Claude,

D'abord merci pour votre réponse rapide.

J'ai lu effectivement avec attention les différents échanges avec vos amis et j'ai trouvé que au moins deux avaient côtoyé certains de mes camarades de Math Elem : Marc Jauffret et Pierre Gobbi hélas, mais aussi Henri, Portenseigne, Angelvin peut être Avierinos mais ma mémoire me fait défaut. Je pense qu'ils devaient être alors 5/2 .

Il apparaît dans vos textes Gérard Ghersi (agro Purpan ) qui n'est autre que le cousin de ma femme, à ma connaissance il est revenu en métropole à Grand Rue 83570 CORRENS mais garde des attaches avec le Canada (ses deux filles ).

Bien sûr nous avons eu les mêmes Professeurs et en ce qui me concerne :

- Zizou (Custaud prof de physique chimie) qui habitait 191 Bd Baille dans le même immeuble ou j'ai ouvert il y a 32 ans la Librairie des Facultés ;
- Le Barbs que j'ai eu l'occasion de revoir plus tard au magasin ;
- Delpin et Savinas, profs de Physique ;
- Hauchard Prof de Math en ENSI2b et tous les autres à l'occasion des multiples colles.

Je suis très heureux que vous ayez réussi à rassembler vos camarades de prépa. et tous ces souvenirs.

Hélas les deux camarades de prépa. que j'avais retrouvé Raymond Salvat et Richard Vadon tout deux issus de l'ENAC sont décédés ainsi que j'avais eu l'occasion de vous l'écrire.

Depuis une vingtaine d'année nous avons réalisé un peu la même chose au niveau de notre promotion du Lycée Saint-Charles à Marseille ou avant Thiers j'ai passé treize années.

Au départ de quatre copains, nous sommes maintenant entre 15 et 20 lors de notre repas annuel ( indépendant de celui des anciens).

Il y a bien sûr un côté ancien combattants, mais on est tellement contents de se retrouver.

Merci beaucoup pour les coordonnées de Roger Gazzano, je vais essayer de le contacter dès ce soir .

Amitiés

René


 

3-10 Mars 2009 : Daniel Bechon

Q1.

Bonjour Monsieur,

J'ai "accroché" votre site par le hasard d'un Google quelconque. Je suis Daniel Bechon, et je figure dans la photo de la SpéB de 63-64. [voir ci-dessous].

J'avais fais Sup (je crois A) en 61-62, et déjà SpéB en 62-63.

Je peux completer quelques petits autres détails :

- dans la même photo:

Marc Jauffret (et non pas Geoffrey) est décédé le 21 septembre 1970. X64, aprés sa sortie, il devait être dans un corps militaire. Il pilotait un avion d'entrainement (les Fouga Magister peut être bien) pour former un autre pilote, et l'avion a eu une défaillance mécanique. Les deux sont morts.

- dans la photo de la SpéA 63-64

Pierre Gobbi, X64, est décédé le 8 janvier 2003

Yves Le Fur (et non pas Le Fun), X64 est décédé le 29 octobre 1992.

Il me semble bien que Du Broca (Michel ?) est également décédé.

Je n'ai côtoyé Christiane Rome que le temps d'une année scolaire, aussi je ne pense pas avoir marqué ses souvenirs, mais vous pouvez lui transmettre mes amitiés.

Pour vous même, je rends hommage au travail de mémoire que vous avez réalisé.

Amicalement,

Daniel Bechon

R1.

Cher Monsieur,

Merci pour votre message et pour les compléments d'informations ou rectifications que vous avez apportés.

J'ai aussitôt mis à jour les légendes des photos sur mon site avec, hélas, la mention de la disparition de 3 de nos camarades.

J'ai transmis vos amitiés à Christiane Rome, que je continue de voir une fois par an environ, notamment au repas annuel des anciens du Lycée Thiers qui se tient dans le Lycée, en principe début juillet.

Amicalement,

Jean-Claude Autran

Q2. (à Christiane Rome)

Bonjour Christiane,

J'espère que tout va bien chez toi.

Ci-dessous, le message d'un ancien camarade du Lycée Thiers, Daniel BECHON, que tu as dû côtoyer en Math Spé B (63-64).

(...)

Vous êtes toujours les bienvenus à La Seyne-sur-Mer. Pourquoi pas cette année-ci ?

Amitiés,

Jean-Claude Autran

R2.

Oui tout va bien.

(...) Merci pour le message (un peu rubrique nécrologique hélas quand même). Je me souviens en effet de ce garçon (...). Transmets lui aussi mes amitiés.

(J'ai aussi reçu un mail un jour d'un certain Robert Black, mais qui était ce? Peut-être le Z de ensi 2 en 63 64 ? Je n'ai pas répondu !!!).

A bientôt.

Ou en sont les garçons ? le bac ? peut être.

Je vous embrasse.

Christiane Rome

Q3.

Bonjour Christiane,

Merci pour ton message. Je suis heureux que tout aille bien.

Non, je ne connais pas non plus ce Robert Black. Je ne vois pas de qui il peut s'agir.

Ça me fait penser que j'ai vu passer, il y a environ un mois, le nom de Jean-Marie BRUN sur http://www.photo-de-classe.com/. C'est bien celui avec qui on a été (Né en 1945 - Lycée Thiers 1962-1964). Il n'y avait aucun détail sur sa fiche, sauf la photo de Math Sup avec Amar, et l'indication qu'il habite maintenant COIGNIERES [78310]. Rien de plus. Je lui ai envoyé un message par photo-de-classe.com, mais il n'a jamais répondu.

Sinon, "où en sont les garçons ?". (...).

Voilà, tout va bien. Nous espérons vous voir bientôt. Prévenez-nous si vous avez l'occasion de passer à proximité.

Toutes nos amitiés.

Jean-Claude Autran


 

30 Décembre 2008 - 1er Janvier 2009 : Evrard Bugelli

Q.

Hey !

how are you doing recently ?

I would like to introduce you a very good company and its website is http://www.elec-eachnet.com. It can offer you all kinds of electronic products that you may be in need, such as laptops, gps, TV LCD,cell phones, ps3, MP3/4, motorcycles and etc........

You can take some time to have a check, there must be something interesting you'd like to purchase .

The contact email: (...). MSN: (...)

TEL: (...)

Hope you can enjoy yourself in shopping from that company !

Regards

Evrard Bugelli

R.

Hello, Evrard Bugelli,

Weren't you a student in Marseilles, Lycée Thiers, Agronomic Section, in 1962-1965 ?

If yes, your picture, and that of your friends, can be seen at the following address :

http://jcautran.free.fr/archives_familiales/scolarite/superieur_jcautran.html#213

How are you doing ?

Also, news of some of your old friends and teachers are given on the forum of my website : http://jcautran.free.fr/forum/anciens_camarades_jca2.html

Best regards,

Jean-Claude Autran


 

6-12 Décembre 2008 : Christian Dezier

Q.

Pas très original... je suis en retraite et me partage entre Paris, la Corrèze et la Ciotat.

J'ai avec plaisir trouvé des nouvelles sur ton site des anciens agro 1 et 2 de 63/65

Amicalement

Christian Dezier, Tél. (...)

R.

Cher ami,

Merci pour ton message. Je suis heureux que tu m'aies retrouvé. J'espère que tu as eu une carrière professionnelle bien remplie et que tu profites maintenant bien de ta retraite.

Tu as dû lire sur mon site un certain nombre d'informations concernant tout ceux d'Agro qu'on a pu aussi retrouver ces dernières années (Aujoulas, Cardona, Clapier, Ferrisse, Ilari, Jauffred, Lagorce, Mallet, Mascherpa, Pacaud, Perrusset, Quilichini, Rageot, Sauvage).

Fais-moi signe, si tu te trouves à La Ciotat dans l'été. Je sais que Pacaud et Sauvage viennent régulièrement à La Ciotat. Et pas loin de là se trouvent aussi Ferrisse (Roquevaire), Ilari (Le Castellet, l'été aussi), Jauffred (Six-Fours), Mascherpa (Toulon), et moi à La Seyne, tous retraités maintenant. Peut-être peut-on organiser des retrouvailles pour ceux qui le souhaitent ?

Toutes mes amitiés.

Jean-Claude Autran


 

5-11 Décembre 2008 : Jean-Claude Farel

Q1. (D'après la fiche et la photo de Jean-Claude Farel sur le site copainsdavant - Fiche disparue depuis)

J'ai 64 ans. J'habite à LORIOL DU COMTAT (84870)

Ma profession

Retraité ingénieur aéronautique

Au sein du groupe snecma (aujourd'hui safran) j'ai participé à l'étude, la réalisation et les essais de moteurs spatiaux ( destinés à équiper le 3ème étage de la fusée ariane et les satellites artificiels). je suis désormais retraité en provence. je suis marié, 1 fils, 1 petit-fils. mes passions: les voyages, la photographie, la généalogie... et mon petit-fils bastien.

R1.

Bonjour,

Ton nom et ton visage me disent quelque chose. On a dû certainement se croiser en 1962-65 au Lycée Thiers.

J'étais en Math Sup (Amar), interne, en 1962-63, puis redescendu en Agro (bzzz) en 1963-65.

Connais-tu le forum de mon site : http://jcautran.free.fr/forum/anciens_camarades_jca2.html

dans lequel j'ai reproduit toutes les photos de l'époque que j'ai pu me procurer, et les échanges de courriers avec les anciens camarades. Tu y reconnaîtras sans doute quelques visages.

As-tu de ton côté d'autres photos de classe de cette époque ? et as-tu gardé des contacts avec des camarades ?

Il y a chaque année, en juillet, un banquet des anciens du Lycée qui peut constituer une occasion de se retrouver.

Amitiés.

Jean-Claude Autran

Q2.

Bonjour

Merci pour les coordonnées de ton site, vraiment très intéressant.

J'ai scruté toutes les photos avec attention... hélas sans m'y retrouver, ni retrouver les visages de qq condisciples dont j'ai gardé la mémoire: Zadunovski, Farget.

J'ai reconnu Riba, Chalulleau, Bourjac, Deloche (dont ton site m'a appris le décès), mais sur des photos d'autres classes, alors qu'ils étaient avec moi en SPE A année 1964-65.

J'ai été pensionnaire durant 3 ans, et mon cursus au lycée Thiers a été le suivant :

- année 1962-63, classe ENSI1

profs: BERTRAND dit "Barbe" (Maths), DELPIN dit "Pinpin" (Phys)

- année 1963-64, classe ENSI2A

- année 1964-65, classe SPE A

avec pour ces 2 années : profs: CROUZET dit "Sherlock" (Maths), SAVINAS dit "Léon" (Phys)

C'est loin tout ça , 45 ans...

Continue ton action; et peut-être aurais-je la joie de voir un jour sur ton site la photo de classe de SPE A que je sais avoir été prise le 8 fév 1965 (!!!!!)

Pour ma part, je n'ai pas de photo de classe de cette époque, et je n'ai pas gardé de contact (je me suis retrouvé isolé dans mon école d'ingé, étant le seul de Thiers à y intégrer)

Salutations

Jean-Claude Farel


 

25 Juillet - 21 Octobre 2008 : Michel Bellot

Q1.

Cher camarade,

Permets moi de t'appeler ainsi, bien que nous n'ayons jamais été dans les mêmes classes, mais je suis un authentique produit du lycée Thiers, puisque j'ai "fait" math sup en 63-64 avec le Chach, et math spé en 64-65 avec le J, avant d'intégrer Centrale Paris, et j'ai encore la tête pleine de souvenirs de cette époque.

Je viens d'avoir une longue conversation téléphonique avec Raunakaly Cassam-Chenai, qui était en spé avec moi, que j'ai retrouvé par "Copains d'avant", et qui m'a parlé de votre association et de ton site, que je viens de visiter. Je trouve l'initiative très bonne, et sans tomber dans le style Anciens Combattants, j'aimerais bien retrouver d'anciens copains avec lesquels j'ai fouetté avant de passer en colle. Je regrette beaucoup d'avoir raté la réunion de 2007, avec la visite du lycée, bien que, en fidèle Marseillais, mes activités font que je passe presque tous les jours devant sa porte (côté prépas bien sûr).

Je suis à présent retraité, ayant eu la chance de faire toute ma carrière à Marseille, où j'ai fini comme directeur informatique du port de Marseille-Fos.

J'espère que d'autres réunions nous permettront de nous rencontrer.

A te lire.

Michel Bellot

R1.

Cher ami,

Merci beaucoup pour ton message et bravo pour ta belle carrière à Marseille. On a certainement dû se croiser de 63 à 65 dans les couloirs du lycée, mais je ne me souviens plus très bien, d'autant que après une année de math sup plus que médiocre (62-63), j'avais dû redescendre en classe d'Agro I (63-64) et Agro II (64-65). Ensuite, et pendant près de 40 ans, j'ai quitté la région de Marseille, pour : Paris, la Californie, et enfin Montpellier. Ce n'est qu'en 2004, ayant pris ma retraite de directeur de recherches à l'INRA, que j'ai pu revenir en Provence, dans ma ville d'origine, La Seyne-sur-Mer.

Et je me suis alors mis à rassembler tous les souvenirs possibles de cette époque sur mon site internet, et à tenter de retrouver la trace des anciens camarades avec qui j'ai moi aussi « fouetté avant de passer en colle ! ».

Tous ceux que j'ai retrouvés sont cités dans la page "forum" de mon site internet (http://jcautran.free.fr/forum/anciens_camarades_jca2.html). Cassam en a aussi une assez longue liste mise à jour sur Excel, avec toutes les adresses et les nos de téléphone. Quelques-uns se sont inscrits à l'Association des Anciens du Lycée Thiers et peuvent éventuellement se retrouver lors du banquet annuel, en général début juillet au Lycée. Mais, en pratique, seul un tout petit nombre de camarades de notre génération a pu participer jusqu'ici.

Tu as sans doute vu que tu apparaissais sur la photo de Spé 64-65, avec le J. Photo qui m'a été envoyée récemment par Jourdan :

http://jcautran.free.fr/forum/anciens_camarades_jca2.html#P16

Arriverais-tu à identifier d'autres camarades sur cette photo ? Beaucoup de visages me semblent encore familiers, malgré le temps écoulé. Mais jusqu'ici nous n'avons retrouvé que 9 noms sur 37. Et aurais-tu gardé le contact avec certains d'entre eux, notamment ceux de Centrale ?

J'espère te revoir lors de la prochaine réunion au Lycée Thiers.

Amitiés,

Jean-Claude Autran

Q2.

Je trouve ton message en rentrant de vacances.

Pour compléter ton site, que je trouve très bien pour les "initiés", je t'adresse ci-joints 2 documents :

- la liste de noms de la spé 64-65 que j'ai pu reconstituer. J'espère qu'à sa vue d'autres pourront encore la compléter

4ème rang : Dalcorso - Cassam Chenai - Vassalo - Baillard - ? - Jourdan - Viala - ? - Catala
3ème rang : Martino Gauchy - Cayet - Palacci - Gradepot -? - Alboin - Vidal - Giordano - Van Ray - Grimaud
2ème rang : Mazet - Doulieri - ? - ? - Gouyon - ? - ? - Carayon - Olivero - Pouillon
1er rang : K'Jan - Caillol - Deveaucourt - Reich - Brun - Benaouada - Bellot - Valat - Rozières

- un complément d'informations sur le Chach, ainsi que quelques autres informations et réponses à tes questions.

Charlier, dit le Chach, était l'une des hautes personnalités (si ce n'est la plus haute) de Thiers dans les années 60. Il fut mon professeur de sup. pour l'année scolaire 63-64. Il fait partie des personnages que l'on n'oublie pas.

Quelques-unes de ses expressions favorites :

- Mon pauvre Monsieur, vous êtes le roi des c… (L'apostrophe « Mon pauvre Monsieur » précédait en général toute remarque pas très sympathique).
- Vous avez été pi-toy-a-ble (bien scandé).
- Vous n'avez rien compris
- Je vous adresse un mépris
- Si je ne vous renvoie pas à votre place avant 10 secondes, je vous offre un merle blanc
- Chassez ces radicaux qui nous font tant de mal (dixit, paraît-il, Pétain)
- J'espère que l'ensemble des élèves de mauvaise volonté de cette classe est un ensemble vide
- Quand je vous dis que vous êtes le roi des c…, c'est à l'instant t, ce n'est pas un jugement définitif
- Pour savoir si un trièdre est direct, dites ijkijkijkij…
- N'assimilez pas un vecteur à son module. Il ne faut pas confondre Mlle X avec 1m60.
- Pour vous entraîner aux colles, mettez-vous par 2, et interrogez-vous mutuellement. Singez-moi pour faire plus vrai.

Etaient gravés sur les murs de sa classe :

- L'esprit vivifie, la lettre tue
- Ayez une reconnaissance éternelle envers votre mère (c.a.d. n'oubliez jamais l'origine d'un résultat)
- Représentation paramétrique (et non équation paramétrique, terme qui le mettait en rage)
- Déterminant de Van der Monde (pourquoi ?)
- Et autres que j'ai oubliés …

Quelques anecdotes :

- Il n'avait pas (disait-il) de mémoire, et méprisait (ou enviait ?) ceux qui en avaient. A ces gens là, disait-il, quand on pose une question, au lieu de réfléchir, ils ouvrent un tiroir
- Il détestait que ses élèves consultent des livres de math. Si ces livres ont des pages assez minces, disait-il, vous voyez ce que vous pouvez en faire…
- Un élève en colle : avant d'établir cette proposition, il faut démontrer le théorème de Lemme. Charlier : vous permettez que je le note ?
- A un élève après une colle plus que moyenne : si vous arrivez à me traduire en latin : donner des perles à des cochons, je vous donne un point de plus…et il le fit.
- Un jour dans la cour, il se mit à crier : accourez, accourez tous, venez admirer un spécimen rare : ce pauvre Monsieur m'a pris pour M.Espitalier. Monsieur, dit-il, vous ne savez pas que je suis M. Charlier, vous n'êtes même pas digne d'être un bizuth, et votre place n'est pas dans cette cour !
- M Durand, professeur de physique : savez-vous pourquoi les ferrites coûtent cher ? C'est parce qu'il faut les charrier du Chili. La classe : pschuuuut…

Victor Charlier était un protestant convaincu.

Son numéro favori était le 17 (et non le 7)

Je l'ai rencontré quelques années après la taupe au tennis municipal de Marseille, en train de s'entraîner au mur. Quand je lui ai rappelé que j'avais fait Centrale Paris, il m'a immédiatement demandé : alors c'est vrai qu'on étudie l'espace dual à Centrale ? Chose que j'avais oubliée, mais qui montre combien il était resté polarisé par son sujet…

Quelques autres précisions, ne concernant pas le Chach :

- Le professeur dont on cherche le nom s'appelait Mr Abdon. Je l'ai rencontré sur les pistes de ski en 1964 à Serre-Chevalier alors que j'avais collé avec lui peu de temps auparavant.
- Il me semble avoir entendu dire que J pour Mr Brun voulait dire Juge suprême.
- Mon professeur d'anglais de sup. et spé. s'appelait M. Nicolaï
- Pour le bizutage, nous devions ramener un moulage des c……. de la statue de David. Heureusement, Bobosse, prof de dessin industriel qui avait fait les beaux-arts, nous avait sculpté ledit objet…
- Toujours pour le bizutage : on ne nous obligeait pas à crier : « C'est moi le plus c.. », mais « Il n'y a que le Rif qui soit plus c.. que moi ! »
- Je me rappelle des paroles de « Elle se promenait le long de la rivière … »

Pour terminer, je dirai que j'en ai bavé et plus que bavé pendant ces deux années, alors que la vie à Centrale se rapprochait plus de la vie estudiantine. Pourtant mes meilleurs souvenirs resteront des classes préparatoires, y compris de l'année avec le J, ce qui, croyez-moi, n'était pas rien (je vous parle d'avant mai 68 !).

Je vais continuer à me creuser la tête pour récolter encore quelques souvenirs ...

Amicalement

Michel Bellot

R2.

Cher ami,

Un grand merci pour toutes ces précisions. Je vais m'empresser de compléter le "Forum" de mon site et rectifier certains termes listés dans mes "Souvenirs du Lycée Thiers".

Concernant le Chach, j'en avais déjà entendu raconter par mes camarades de sup B (j'étais en A chez Amar, mais j'avais aussi collé plusieurs fois avec le Chach). Mais tout ce que tu as rajouté est vraiment extraordinaire et criant de vérité. On s'y croirait encore. Cela rappellera bien des choses aux anciens de Sup B qui reliront ces phrases.

Des camarades du Lycée Thiers, qui l'avaient connu quelques années auparavant, me rapportaient qu'à l'époque le Chach s'en prenait particulièrement aux filles qui séchaient au tableau, en des termes extrêmement désobligeants, du genre : « Mademoiselle, si au moins vous étiez jolie, on pourrait vous envoyer derrière l'Opéra [à Marseille, on comprend ce que ça signifie], mais pour vous, ce n'est même pas envisageable ! ». Et à une autre, il aurait dit : « Mademoiselle, vous n'êtes qu'un ventre ! ».

Souvenirs... souvenirs...

Amicalement,

Jean-Claude Autran

Q3.

Encore quelques souvenirs qui reviennent ...

Spé B 64-65 (Pfeiffer) [voir photo ci-dessous]

Etaient avec moi en sup :

4ème rang : ? - Bondil - Gaudefroy - Bernard - ? - ? - ? - ?
3ème rang : Carrère( ?) - ? - ? - ? - ? - ? - ? - ? - Bressand - ?
2ème rang : ? - ? - Cayet - Tchobanian - ? - ? - ? - Palmero - Gouin - ?
1er rang : Maltret - ? - Avierinos - Pfeiffer - ? - ? - ? - ?

Michel Bellot

Q4. (20 Octobre 2008)

Cher Jean-Claude

En mettant de l'ordre dans mes papiers, je retrouve ce magnifique dessin...

Je ne sais pas si tu la publieras. Ce qui est sûr, c'est que les anciens de spé A' (et j'espère qu'ils seront nombreux) l'y reconnaitront bien et que ça leur remémorera quelques "bons" souvenirs.

A bientôt

Michel Bellot

Le professeur de physique de Math Spé, M. Rivière, dit le Rif

R4.

Cher ami,

J'accuse réception de ce magnifique dessin. Je le publierai bientôt, à la prochaine mise à jour de mon site.

Oui, ça rappellera certainement quelques souvenirs à beaucoup d'anciens de Spé !!

Amitiés,

Jean-Claude Autran


 

7-19 Mars 2008 : Bruno Pouzol, et les professeurs Tachoire et Vasseur

Q.

Bonjour,

J'ai consulté par hasard votre site à la recherche d'informations sur Léon VASSEUR (professeur de Géographie).

Je ne fais pas partie, loin de là, de votre promotion car j'ai accompli ma scolarité à Thiers de 1969 à 1975.

Mais j'ai été ému de retrouver des dizaines d'années après, la trace de 2 professeurs exceptionnels qui ont beaucoup compté dans ma formation, Édouard ESPITALLIER (Mathématiques) et Léon VASSEUR (Géographie).

Moi aussi ancien élève d'AGRO, j'ai connu ce cher TACHOIRE.

Merci pour cet hommage à ceux qui nous ont formés avec tant de passion et de compétence.

Cordialement

Bruno Pouzol

R.

Bonsoir,

Merci pour ce sympathique message.

Je suis heureux que vous ayez trouvé mon site et que vous rendiez aussi hommage à ces professeurs d'élite que nous avons eus.

Ci-joint, deux autres photos de MM. Jacques TACHOIRE et Léon VASSEUR, prises lors d'excursions sur le terrain aux environs de Marseille en 1964.

Cordialement,

Jean-Claude Autran

Le professeur de sciences naturelles, Jacques Tachoire, au milieu de ses élèves dans le massif d'Allauch (Juin 1964)
Le professeur de géographie, Léon Vasseur, accompagné de son épouse, vers Fos-sur-Mer (Juin 1964)


 

31 Décembre 2007 - 12 Janvier 2008 : Bernard Jourdan (2)

Q1.

Cher Jean-Claude

Ma fille vient de trouver sur Google le site de ta famille et la photo de Math Sup !!!

Ce fut un petit choc, mais j'ai reconnu tous les copains d'alors.

Je vois que tu es un jeune retraité, apparemment heureux, ayant accompli une carrière riche et intéressante.

De mon côté, après une longue carrière dans l'industrie, j'ai été conduit à créer mon cabinet de conseil en développement, à l'âge de 60 ans !

(Description de WhatNext en pièce attachée)

J'ai deux filles, encore étudiantes et vis avec ma femme Françoise à Paris. (Je rêve toujours de pouvoir revenir un jour dans le Var…)

Bravo pour cette belle initiative et peut-être, à bientôt

Excellente année 2008

Bernard Jourdan

R1.

Cher Bernard,

Merci pour ton message, qui m'a fait grand plaisir.

Tout ceci est bien loin, mais cette année de math sup (avec le Prof. Amar !) nous a tellement marqués que ses souvenirs sont toujours vivaces. Je me souviens donc très bien de toi, d'autant plus que tu venais du Var comme moi, de Hyères, je crois. Il me semble, sauf erreur de ma part, que mon père connaissait ton père qui était aussi enseignant.

Tu as dû voir que, grâce à ces photos de classes mises sur internet, j'ai pu avoir des échanges avec un certain nombre de camarades de l'époque notamment : Raunakaly Cassam-Chenaï, Edgard Deffaud, Henri Devinat, Paul Martin, Xavier Meyer, Jacques Mordant, Brigitte Picavet (Mme Theveny), Alain Quilichini, Christiane Rome, Jean-Jacques Runavot, Jean Rutali, Gérard Zerahian. Et le contact avec quelques autres comme Giordano, Lhérisson, Monique Basso (Mme Dieu), Randon, Martino-Gauchy a été aussi établi par Cassam ou Christiane Rome. Soit environ 1/3 de la promotion. Malheureusement, à ma connaissance, Gérard Deloche, Dominique Mattéi et Denise Sarrasin sont décédés. Mais je pense que tu avais dû trouver ces diverses informations à la page http://jcautran.free.fr/forum/anciens_camarades_jca2.html du "forum" de mon site.

Tu as vu que tu figures aussi sur la photo de classe de Math Spé A : http://jcautran.free.fr/forum/anciens_camarades_jca2.html#P14 que m'a fournie Edgard Deffaud.

Merci pour le diaporama qui présente ton cabinet de développement. Je t'admire d'être ainsi reparti sur cette nouvelle activité à 60 ans. Personnellement, j'ai préféré interrompre ma carrière de chercheur à 60 ans, ayant eu le sentiment d'avoir "fait le tour de la question", d'avoir envie de faire autre chose, et aussi parce que je ne me sentais plus assez d'énergie pour assumer à la fois : l'âge, une vie professionnelle intense, et une vie familiale exigeante (j'ai eu 5 enfants, dont 3 plus jeunes (17, 14 et 9 ans) qui demandent à ce qu'on s'occupe encore beaucoup d'eux.

J'espère avoir l'occasion de te revoir si tu passes parfois par le Var. A noter que nous avons, à quelques-uns de la région sud-est (Cassam, C. Rome, Devinat, Deffaut, B. Picavet, etc.), commencé à participer aux réunions annuelles d'anciens élèves du Lycée Thiers, qui se tiennent début juillet. On a failli avoir Amar avec nous l'an dernier mais en raison d'un malentendu, on s'est ratés de quelques minutes. Si un jour tu te trouves aux alentours à cette époque, tu seras naturellement le bienvenu.

A toi aussi et à tous les tiens, excellente année 2008 !

Jean-Claude Autran

Q2.

Jean-Claude

Merci pour toutes ces bonnes nouvelles.

Je suis effectivement varois de cœur et ai vécu jusqu' à la « montée à Paris » à Hyères. Mes parents étaient instituteurs et ont crée en 1949 l'établissement de la MGEN, alors dénommé Chateaubriand, à Hyères. Ils en ont été les directeurs jusqu'à leur retraite. Ils sont malheureusement décédés depuis 2006. Malheureusement je n'ai plus d'attache varoise. Mon frère est chirurgien à Nice.

Merci pour ces contacts rétablis. Je viens d'avoir des e :mails de Raunakaly CASSAM CHENAI et Henri Martino-Gauchy. Merveilleux internet !

Et encore bonne année à toi et ta famille.

Bernard Jourdan

R2.

J'ai eu Bernard au téléphone pour lui raconter nos rencontres. Je lui ai transmis la feuille excel avec la liste et les coordonnées de chacun.

Il a aussi un fixe non surtaxe : (...). Il était en 5/2 avec moi (spé J) et est de la même promo ECP que moi (68).

A +

Raunakaly Casasm-Chenaï

Q3.

Je suis vraiment heureux de te retrouver… 40 ans après.

Je suis parti aux Etats-Unis juste après Centrale et y suis retourné pour y vivre plusieurs années. Cette période a été fatale… pour les contacts amicaux, et puis ensuite la vie se déroule….

J'avais perdu le contact avec les amis de Thiers. Ma fille a découvert par hasard la photo déposée par JC Autran. Vive Internet !

Du côté de Centrale, je revois Albert Beberac, mon voisin. J'ai aussi revu Philippe Garderet, et JP Thevenet.

Qu' est devenue Christiane Rome ?

Tu as mes coordonnées. Si tu passes à Paris, je serai heureux de te revoir.

Amitiés

PS : mon fixe : (...)

Bernard Jourdan

Lycée Thiers (Marseille) - Classe de Math Spé A' (1964-1965)
(Photo adressée par Michel Bellot - Noms des élèves complétés par Bernard Jourdan et Michel Bellot, voir échange ci-dessus),
puis par Gérard van Raay (voir autre échange ci-dessus)
(De gauche à droite)
Debout sur la plus haute marche : Dalcorso, Raunakaly Cassam Chenai, Max Vassalo, Baillard, Renaud Régis, Bernard Jourdan, Viala, Jean-Marc Locci, Catala
Debout sur la marche inférieure : Henry Martino Gauchy, Cayet, Palacci, Gradepot, ?, Alboin, Vidal, Giordano, Gérard Van Raay, Grimaud
Debout sur le sol : Mazet, Doulieri, ?, ?, Gouyon, ?, ?, Carayon, Olivero, Pouillon
Assis : K'Jan, Caillol, Deveaucourt, Reich, Professeur Jules Brun, Djamel Benaouada, Bellot, Valat, Rozières


 

15-17 Octobre 2007 : Jean-Laurent Mallet

Q1.

Jean-Claude,

Mon fils m'a signale l'existence de ton site web avec les photos du Lycée Thiers. Je me permets de t'envoyer ce petit mot afin de renouer le contact. J'ai moi-même eu une carrière académique similaire a la tienne dans le domaine des mathématiques et informatique appliquées a la recherche du pétrole (sujet d'actualité). En 1997, avec un groupe de mes anciens élèves nous avons fonde une société (Earth Décision Sciences) pour valoriser mes idées. Voila un an, cette société a fusionne avec la société Paradigm pour former aujourd'hui un ensemble de 950 personnes :

http://www.paradigmgeo.com/

Au depart de cette aventure industrielle, en 1989 j'ai fonde un consortium de recherches (consortium gOcad) finance par une vingtaine de compagnies pétrolières venant du monde entier: ceci m'a permis de financer une équipe d'une vingtaine de chercheurs sans avoir recours a l'argent public :

http://www.gocad.org/www/

C'est avec certains chercheurs de cette équipe que nous avons ensuite fondé la société Earth-Decision en 1997 sans aucune aide publique

Durant ma carrière académique, j'ai reçu plusieurs prix internationaux dont  en particulier

- 1997 -- le prix Italgas décerné en Italie

http://www.premioitalgas.it/premio/

http://www.premioitalgas.it/premio/default.asp?id=6&anno=1997 <http://www.premioitalgas.it/premio/default.asp?id=6&amp;anno=1997>

- 2000 -- la médaille d'Or Anthony Lucas aux Etats-Unis (Géologie du Pétrole)

http://www.aimeny.org/awards/viewaward.cfm?TypeID=8

- 2003 -- Le Grand Prix Dolomieu de l'Académie des Sciences Francaise

J'ai pris ma retraite de l'université il y a un an et je suis maintenant « Research Fellow » de la société Paradigm et « Professeur Emerite » de l'Institut Polytechnique de Lorraine. Ces fonctions honorifiques me permettent de rester en contact avec ce qui a rempli ma vie de « chercheur fou ».

Je me souviens très bien de toi comme un garçon tres courtois et souriant. J'ai une femme adorable et trois enfants : deux jumelles pharmaciennes et un fils chirurgien orthopédiste. J'espère avoir l'occasion de te rencontrer un de ces jours.

Amicalement

Jean-Laurent Mallet

R1.

Cher ami,

Ton message m'a fait grand plaisir. Je me souviens parfaitement bien de toi en classe d'Agro, et en étude. Comme je l'ai dit souvent à d'autres anciens camarades, ces années-là ont été tellement intenses pour nous tous que leur souvenir reste vivace même 40 ans après.

Je vois que tu as eu une carrière particulièrement brillante et que même à la retraite de l'Université tu conservais le contact avec le monde de l'entreprise.

Personnellement, j'ai pris ma retraite en 2004 et j'ai complètement tourné la page. Après 27 ans à Montpellier, je suis revenu m'installer dans ma ville d'origine, La Seyne-sur-Mer. J'ai eu d'abord deux garçons qui ont 39 et 37 ans (et - enfin - un petit-fils depuis le 1er octobre dernier), puis 3 autres garçons d'une seconde génération et qui ont 17, 14 et 9 ans. Ce qui fait que nous sommes avec mon épouse des retraités un peu particuliers avec encore bien des occupations familiales et scolaires.

Tu as pu voir que, grâce au "forum" de mon site internet :

http://jcautran.free.fr/forum/anciens_camarades_jca2.html

j'avais pu retrouver un certain nombre d'anciens camarades d'Agro, notamment :

Christian Aujoulas, Rose-Marie Cardona, Francis Clapier, Guy Ferrisse, Jean-Luc Ilari, Jean-Claude Jauffred, Jacques Lagorce, Jean Mascherpa, Alain Pacaud, Alain Quilichini, Yves Rageot, Jean-Claude Sauvage. Je revois maintenant régulièrement Ferrisse, Ilari, Jauffred, Mascherpa, qui habitent ma région, ou qui y viennent chaque année en vacances.

Voici mon adresse : (...).

Tu habites peut-être loin de nous (en Lorraine ?), mais si tu passes dans le Sud-est, c'est avec grand plaisir que je te reverrais, éventuellement avec certains des camarades ci-dessus que je pourrais rassembler à cette occasion.

Amitiés,

Jean-Claude Autran

Q2.

Merci pour ta reponse. Si je passe pres de la Seyne, je ne manquerai pas de te faire signe.

Amicalement.

Jean-Laurent Mallet


 

19-25 Septembre 2007 : Bernard Perrusset

Q1.

Cher Monsieur,

Vous ne pouvez pas savoir quel plaisir j'ai éprouvé en voyant Bernard Perrusset sur une des photos de votre site. En effet je l'ai connu en Suisse en 1967 , puis nous avons été très proches pendant ses études à l'école de ingénieurs de Marseille jusqu'à son départ en Martinique en juillet 1969. J'ai souvent eu envie d'avoir de ses nouvelles, et c'est en cherchant une nouvelle fois que j'ai trouvé votre site. J'aimerai beaucoup que vous puissiez me communiquer son mail afin que je puisse reprendre contact avec lui.

Dans l'attente, je vous remercie et vous prie de croire à l'expression des mes meilleures salutations.

SOD

R.

Bonsoir,

Merci pour votre message. Malheureusement, je n'ai jamais plus eu de nouvelles de Bernard Perrusset depuis l'année où fut prise cette photo (1963-1964). Nous avons été ensemble en Agro I, mais je crois qu'il n'avait pas été admis en Agro II et avait donc dû (comme environ 1/3 de la promotion) quitter le Lycée Thiers en 1964. Je ne savais pas dans quelle branche il avait continué ses études, ni quelle a été sa carrière professionnelle.

Le seul ancien camarade qui m'ait cité le nom de Bernard Perrusset ces dernières années se nomme Francis Clapier. Vous pourriez essayer de joindre ce dernier à l'adresse suivante : (...).

Je crois qu'il était très ami avec Perrusset en classe de terminale et peut-être (?) a-t-il gardé un contact avec lui. Essayez toujours. Bonne chance.

Cordialement,

Jean-Claude Autran

Q2.

Merci,

Je vais essayer et vous tiendrai éventuellement au courant.

Cordiales salutations

SOD


 

5 Juillet 2007 : Monome des classes de Math Sup - Math Spé du 1er Décembre 1962

Q.

A mettre dans tes archives.

Raunakaly Cassam Chenaï

 


 

29 Mai - 13 Juin 2007 : Rose-Marie Cardona

Q1.

Je t'ai déja envoyé un message, il y a quelques années, en découvrant qu'en demandant "Rose-Marie Cardona" sur Google je tombais sur cette photo qui me tiens très à coeur. J'en ai un original signé par beaucoup d'entre nous.

Si tu réponds, je pourrai te dire la trajectoire de ma vie, jusqu'à ma retraite prise le 1er janvier dernier.

De toutes façons, félicitations pour ton site et ton initiative.

Amicalement

Rose-Marie

R1.

Bonjour Rose-Marie,

Merci pour ton message. Je suis très heureux de recevoir de tes nouvelles.

Tu dis m'avoir déjà envoyé un message il y a quelques années. Je ne m'en souviens pas et je ne pense pas l'avoir reçu, sinon je t'aurais bien évidemment répondu aussitôt.

Régulièrement, de nouveaux camarades de l'époque se retrouvent sur les photos mises sur mon site et le cercle s'agrandit peu à peu. En plus de Jauffred, Mascherpa, Rageot, Lagorce et Ilari que j'avais retrouvés il y a déjà quelques années, j'ai été récemment en contact avec Aujoulas, Clapier, Pacaud et Sauvage.

Je dois aussi participer à un dîner des anciens du Lycée Thiers le 2 juillet prochain à Marseille (il est encore temps de s'y inscrire (si toutefois tu vis encore dans la région de Marseille ?), et je dois rencontrer Ilari mi-juillet au Castellet dans le Var (avec peut-être Sauvage, Pacaud et d'autres ?).

C'est avec plaisir que je recevrais de tes nouvelles et des détails sur la trajectoire de ta vie. Merci par avance.

Ce que je suis devenu de mon côté, tu le trouveras raconté en détail dans les échanges mis sur le "forum" de mon site :

http://jcautran.free.fr/forum/anciens_camarades_jca2.html

Une photo récente de ma famille au complet se trouve notamment en parcourant la page internet suivante :

http://jcautran.free.fr/archives_familiales/autobiographies/deces_marius_autran.html#dpfc

A bientôt peut-être.

Amitiés,

Jean-Claude

Q2.

Jean-Claude,

Ta réponse rapide me fait très plaisir.

En janvier 2002 j'avais donc trouvé ton site et j'avais apprécié l'amour que te portais ton père. C'est avec émotion que j'apprends sa mort. Elle a été sereine après des années de vie bien remplie et fertile.

Je suis toujours dans la région de Marseille. J'ai enseigné 37 ans à Beaucaire, cité de mon mari, mais suis très fréquemment à Bonneveine où vit Maman ou Plan de Cuques ou vit ma fille.

Je suis très intéressée par le repas du 2 juillet. Dis moi comment m'inscrire.

J'ai vu quelquefois Robert après l'Agro, mais je n'ai plus de contact.

Gérard Ghersi est vice président de l'Université Laval au Québec. Il s'est marié la-bas et a deux enfants. Il avait été nommé il y a quelques années pour 4 ans à Montpellier (il y était venu avec un de ses fils qui rentrait en 2de) comme responsable agronomique de la région méditerranée.

Saint-Gilles Fragnaud est entré à Saint-Cyr puis au Génie Militaire d'Angers. Je n'ai plus de nouvelles depuis 1968.

Yvonne Burki a passé le concours de documentaliste, et a épousé un diplomate en poste à Sofia. Je n'ai plus de nouvelles depuis 65-66.

Rose-Marie

R2.

Bonjour Rose-Marie,

Merci pour ton messages et les nouvelles que tu m'y donnes.

Il est possible de s'inscrire au repas du 2 juillet 2007 au Lycée Thiers, en répondant avant le 15 juin. Je t'adresse ci-joint quelques explications et un bulletin d'inscription.

Je serais très heureux que tu puisses y participer. Il suffit de s'inscrire en renvoyant bulletin + chèque à l'AAELT. Je ne sais pas si d'autres anciens d'agro 1 vont être là. Je leur ai envoyé le bulletin à tous, mais plusieurs habitent loin ou m'ont répondu qu'il ne sont pas disponibles le 2/7. Il reste encore Jauffret qui n'a pas répondu. Comme il vient 2-3 fois par an à Six-Fours et notamment en juillet, il sera peut-être des nôtres.

Personnellement, j'y serai (à la table de 2-3 anciens de math sup - puisque j'avais fait un an de math sup en 62-63 avant de revenir en agro en 63-64).

Si tu veux qu'on puisse parler, il te suffit de t'inscrire à la table où je suis (indiquer « table de R. Cassam-Chenaï » sur le bulletin). Ainsi on pourra faire le point détaillé sur le devenir de nos connaissances respectives des anciens camarades de classe.

J'espère donc t'y retrouver. Ce sera aussi une occasion de revoir ce cher vieux lycée puisque le repas a lieu dans la cour !

Amitiés,

Jean-Claude Autran

Q3.

C'est sympa de nous donner des nouvelles...

Et pour ceux qui ne seront pas là le 2 juillet, comme moi malheureusement, essaie de nous donner un petit copte rendu et pourquoi pas quelques photos...

J'espère qu'on pourra se voir cet été

@mitiés

Jean-Claude Sauvage


 

19-22 Mai 2007 : Photo de la classe de Math Spé A (1963-1964)

Q.

Bonjour Jean-Claude,

J'ai retrouvé cette photo de Spé A (63-64). Je crois que c'est celle que tu recherchais.

Sinon je compte me rendre à la journée Lycée Thiers du 2/07, pour autant que mes proches condisciples de cette époque y soient aussi !

A bientôt j'espère et avec plaisir.

Bien amicalement.

Edgard

Lycée Thiers (Marseille) - Classe de Math Spé A (1963-1964)

Nom des élèves identifiés par Edgard Deffaud et complétés par Roger Bechon

(De gauche à droite)
Debout sur la plus haute marche : Baillard, Tissot, Auzet, Dalcorso, Vassalo (1), Michel, Dauphin, Tardif, Rolli, Druon, Du Broca
Debout sur la marche inférieure : Saïsse, Bahloul, Caillol, Vidal, Devaucourt, Valat, Ranine (?), K'Jean, Pierre Gobbi (2), Yves Le Fur (3), Laroche, Tourré
Debout sur le sol : Deffaud, Giordano, Jourdan, Benaouda, Martino-Gauchy, Benoît, Soubeyran, Lamadie, Colombe, Lourvant, Randon, Viala
Assis : Boules, Mlle Rambeaud, Yu Man (Vu), Mlle Chaleyat, Cherzy, Professeur Jean Rivière, Gautier, Mlle Suzaut, Arèze, Mlle Richard, Angelvin
(1) décédé le 31 octobre 2005
(2) X64, décédé le 8 Janvier 2003
(3) X64, décédé le 29 Octobre 1992

R.

Un grand merci, Edgard, pour cette superbe photo.

En effet, je ne l'avais encore jamais eue et c'est avec beaucoup d'émotion que j'y retrouve les visages d'un grand nombre d'anciens camarades.

Je serai présent au dîner du 2 Juillet. Je m'y suis inscrit et j'ai demandé à faire partie de la table réservée par R. Cassam. J'espère t'y retrouver aussi, ainsi que quelques-uns de Sup ou de Spé de notre époque.

A bientôt. Encore merci.

Jean-Claude Autran


 

27 Février - 8 Mars 2007 : Max Castella

Q1.

Mon cher camarade,

Ayant été interne en hypotaupe HTAC pendant l'année scolaire 1963-1964, je découvre par un heureux hasard ton site internet.

Bravo pour ces pages qui nous rappellent des moments marquants de notre existence.

Je suis un ancien  « mauvais élève » de Charlier, un de ceux qu'il prenait tout à coup par l'oreille pendant les colles, pour le faire sortir de la classe, l'amener chez Amar en train de faire passer les siennes dans la pièce à coté : « écoutez ce que ce poôovre monsieur vient de dire ! ». Et le malheureux devait répéter mot pour mot la bêtise qu'il venait d'énoncer… devant un Amar que l'on sentait gêné par la conduite (un peu excessive il faut bien le reconnaître ) de son collègue et un trinôme à qui le ton du Chach ôtait l'envie de rire ou de se moquer. 

Quel personnage ! bien propre à marquer l'imagination de garçons de nos âges.

Je me souviens qu'il avait un chiffre fétiche (le 7) et que figurait en 1963 dans la liste des objets à rapporter par les bizuths la « photographie du Chach prise à 7h07 sur la 7ème marche de l'escalier de la gare Saint-Charles » et bien-sûr de l'inscription peinte sur le mur de la classe en gros caractères, au milieu des formules mathématiques, de sa citation préférée, cent fois reprise pendant ses cours : « L'ESPRIT VIVIFIE, LA LETTRE TUE »

Je n'ai malheureusement aucune photo de ma classe où j'ai bien connu Bondil (à tout Z tout honneur), Onatsky, Adida, Combe, et d'autres.

Voilà, mon cher camarade, encore toutes mes félicitations pour ton initiative et pour ton beau site.

Max Castella

R.

Cher ancien du Lycée Thiers,

Merci pour ton message et pour les souvenirs que tu rappelles. Il est certain que ce passage dans les prépas nous a tous beaucoup marqués et nous a laissé nombre de souvenirs, encore très vivaces aujourd'hui.

Nous avons dû nous croiser cette année-là dans les couloirs, la cour ou le réfectoire, mais j'étais alors en Agro (bzzz), ayant fait une année de math sup en 62-63, avec Amar, que j'ai terminée avec peine. De sorte qu'il m'a été conseillé de reprendre les études en Agro I (63-64), puis Agro II (64-65), d'où j'ai finalement assez bien réussi.

Il est dommage que nous n'arrivions pas à retrouver toutes les photos de classe de l'époque. Il y a certainement bien des visages qui me reviendraient et qui me paraîtraient même familiers si je les revoyais sur des photos d'époque.

Concernant Coquilhat, le dernier contact que j'ai eu date de juillet 2004 (COQUILHAT Sylvain (...)). Cette adresse ne doit plus fonctionner aujourd'hui. Je sais que R. Cassam-Chenaï (spé 63-64 (...)) a essayé de recontacter un maximum d'anciens, dont Sylvain Coquilhat, pour un dîner au Lycée Thiers en juin 2007. Je ne sais pas s'il a pu obtenir son adresse actuelle. Je vais le lui demander et je te tiens au courant.

Amitiés,

Jean-Claude Autran

Q2.

Merci de ta réponse. Et encore bravo pour ton site !

Peut-être permettra-t-il de retrouver un jour d'autres photos de promo qui nous manquent aujourd'hui - celles qui figurent sur ton site sont déjà particulièrement précieuses.

Amicalement.

Max Castella


 

13 Février 2007 - 12 Janvier 2008 : Jean-Claude Sauvage

Q1.

Je viens de tomber sur tes coordonnées et les photos des classes prépa que tu as mis en ligne. C'est une idée géniale et ça m'a fait bien plaisir de retrouver noms et visages de tant de personnes...

Je prendrai un peu plus de temps pour te donner plus d'infos, mais en attendant tu as déjà mes coordonnées ; En cas de passage dans la région, n'hésite pas;

Tel perso : (...)
e-mail perso : (...)
adresse : (...)

et pour les vacances, je suis visible à La Ciotat.

@mitiés

Jean-Claude Sauvage

R1.

Salut, cher ami,

Ton message m'a fait grand plaisir. Je me souviens parfaitement bien de toi. Comme je l'ai dit souvent à d'autres anciens camarades, ces années-là ont été tellement intenses que leur souvenir reste vivace même 40 ans après. Et même si pendant la "parenthèse" de la vie professionnelle, le souvenir des prépas s'était un peu estompé chez la plupart d'entre nous, il revient quelquefois très fort lorsque l'heure de la retraite arrive. C'est pourquoi j'ai commencé à fixer un maximum de vieux souvenirs sur mon site internet, ce qui m'a permis de retrouver ou de localiser plusieurs anciens des classes Agro du Lycée Thiers comme Mascherpa [ancien de Géologie, devenu ingénieur dans la Navale, et maintenant avocat à Toulon], Jauffred [ancien de Géologie, prospecte toujours du pétrole pour Schell à La Haye], Ilari [Prof de Génie Alimentaire à Nantes], Lagorce [informatique, chez France Telecom], Pacaud [management, commerce et gestion ; actuellement paysagiste à La Rochelle], Quilichini [EIM, retraité d'EDF], Ferrisse [directeur d'usine de pâtes chez Panzani à Marseille], Rageot [Crédit Agricole], Clapier [dirige son cabinet de conseil et de formation], etc.

J'ai d'ailleurs revu Ilari et sa famille pas plus tard que mercredi dernier dans leur maison de campagne du Castellet (Var).

Comme tu l'as peut-être déjà lu sur mon site, mon parcours a été relativement simple : à la fin d'Agro II (1965), je n'ai pas pu entrer à l'Agro de Paris, ni à Géologie, que je convoitais. Je me suis retrouvé à l'ENSIA (Agro-Alimentaire - on disait "Douai" à l'époque), d'où je suis entré dans la recherche, à l'INRA en 1968. J'y ai fait toute ma carrière, d'abord à Paris, puis aux USA, puis à Montpellier où je suis finalement resté 27 ans. Mes travaux (biochimie, physico-chimie, génétique) ont porté sur les céréales et les produits céréaliers, avec des périodes de recherche fondamentale, de recherche appliquée, d'administration, de direction de laboratoire, d'enseignement, de coordination de contrats européens, etc. A la retraite depuis Juin 2004, je suis revenu m'installer dans ma ville d'origine, La Seyne-sur-Mer (Var). Malheureusement, tout a beaucoup changé depuis 40 ans, surtout l'urbanisation galopante et cela m'attriste parfois. Mais je suis pourtant revenu, surtout parce que mon père avait conservé une assez grande propriété, où je m'amusais déjà étant enfant, qu'il m'a transmise, et sur laquelle j'ai pu faire construire une nouvelle maison. Et puis notre côte rocheuse, et le profil des collines de l'arrière-pays, eux sont toujours là, à peu près inchangés.

J'ai eu en tout 5 garçons, 2 d'un d'un premier mariage qui ont 38 et 36 ans, 3 d'un second mariage qui ont seulement 16, 13 et 8 ans, ce qui me rend encore plus occupé que la moyenne des retraités...

C'est avec plaisir que je conserverais ton contact. Peut-être as-tu aussi gardé des relations avec quelques-uns de notre promotion d'Agro I ?

Merci de me donner davantage de nouvelles et de me résumer ton parcours dans un prochain message.

Avec toutes mes amitiés. A bientôt peut-être, à La Ciotat ou dans la région parisienne ? [Depuis que je suis à la retraite, je ne vais plus que rarement dans la région parisienne, mais mon fils aîné habite le 95 (à Saint-Gratien)].

Jean-Claude Autran

Q2.

Merci pour tes nouvelles et celles de JL Mallet.

Bien entendu, meilleurs voeux pour la nouvelle année. J'espère, comme toi, avoir l'occasion de renouer quelques contacts et je pense quece devrait être particulièrement facile avec toi en tant que quasi-voisin entre La Ciotat et La Seyne. Je suis maintenant et depuis quelques semaines à peine en retraite et je compte ainsi être beaucoup plus souvent dans le midi. Compte sur moi, je te ferais signe à la première occasion probablement durant le mois de février.

A bientôt donc.

Jean-Claude Sauvage

R2.

Bonsoir Jean-Claude,

Bienvenue au club des jeunes retraités.

Tu peux m'appeler quand tu penseras qu'on peut se voir. En février je dois m'absenter 3-4 jours pendant la semaine 7 ou la semaine 8, mais le reste du temps je ne bouge pas de La Seyne.

Il y a des chances qu'on puisse aussi rencontrer J.-C. Jauffred, qui est retraité et qui réside maintenant une grande partie de l'année à Six-Fours (Le Brusc), peut-être aussi Guy Ferrisse, qui est à Roquevaire, retraité aussi, et peut-être aussi Jean Mascherpa, qui est à Toulon. Quant à J.-L. Ilari, il a une maison au Castellet, mais je crois qu'il vient surtout l'été.

(...) A bientôt sans doute.

Jean-Claude Autran


 

2-7 Janvier 2007 : Décès de Denise Sarrazin

Q.

Bien que nous ne nous connaissions pas, j'ai eu l'occasion de rencontrer, comme vous, Jeanine Alessandri, Brigitte Picavet et Denise Sarrazin qui étaient en math. elem au lycée Périer, la même année que moi. Je crois que Jeanine est devenue prof. de maths mais je ne sais rien de plus ; en revanche, je sais que Denise, qui était prof. de physique à Martigues, est décédée, il y a 10 ans environ. Quant à Brigitte, je serais très heureuse d'avoir de ses nouvelles et de les communiquer à une ancienne copine commune.

Autre personne reconnue sur cette photo : José Delofeu, qui est le père du meilleur ami de mon fils et à qui je confierai la mission de vous contacter.

Voilà, je ne puis faire davantage pour vous. J'ai été, personnellement, très affectée par le décès de Denise.

Au plaisir de vous lire !

M. Rossi

R.

Bonjour,

Merci beaucoup pour ce message.

Je n'ai connu qu'une année (math sup 1962-63) vos trois anciennes amies du Lycée Périer, mais ce fut une année tellement intense, et qui nous a tellement marqués, que les souvenirs demeurent très vivaces, aujourd'hui encore. Je suis donc très peiné d'apprendre le décès de Denise Sarrazin qui était une camarade gentille, travailleuse et très discrète. Nous sommes une quinzaine d'anciens de cette classe de math sup à nous être retrouvés, ou localisés, grâce à internet ces dernières années. Mais, de vos trois amies, seule Brigitte Picavet (épouse Theveny) avait été retrouvée. Nous n'avions aucune information sur les deux autres et je vais malheureusement devoir leur apprendre la disparition de Denise.

Voici ce que je sais de Brigitte Picavet, d'après le message qu'elle m'avait adressé il y a environ 2 ans : Je m'appelle THEVENY et je suis prof de math à la retraite (pas très original) mais je travaille depuis 20 ans avec mon mari comme gérante de son bureau d'études béton (il est ingénieur EIM). Mon adresse e-mail est (...).

Merci également si vous pouvez faire contacter José Delofeu, dont nous n'avions pas jusqu'ici retrouvé la trace.

Très cordialement,

Jean-Claude Autran


 

2-7 Janvier 2007 : Vœux pour 2007

Q1.

A tous les anciens du Lycée Thiers que j'ai retrouvés ou avec qui j'ai été en contact en 2005-2006 : (Christiane Rome, Brigitte Picavet, Raunakaly Cassam-Chenaï, Yvon Coeffic, Edgard Deffaud, Henri Devinat, Paul Martin, Xavier Meyer, Jacques Mordant, Jean-Jacques Runavot, Jean-José Tchobanian).

Je vous souhaite une bonne et heureuse année 2007, avec avant tout la santé - qui permet de bien profiter de tout le reste.

J'espère que tout va bien pour vous. Merci de me donner de vos nouvelles à l'occasion et de me dire si vous avez retrouvé les coordonnées actuelles d'autres camarades de sup ou de spé des années 62-65.

En espérant se revoir en 2007, notamment à une réunion des anciens du Lycée.

Amitiés,

Jean-Claude Autran

R1a.

nous ne vous oublions pas

Ma première année de retraite a été très occupée nous avons bien profite et beaucoup voyage HORS VACANCES SCOLAIRES!!! ce qui est génial ! (...)

c'est promis on passe vous voir un de ces jours

alors tout nos voeux de bonheur santé réussite pour les enfants et amour toujours pour les parents

Christiane Rome

R1b.

Bonne année à toi aussi ; je n'ai pas pu participer aux activités proposées pour cause de travail ; transmets tous mes voeux à tous les anciens... et à très bientôt, j'espére.

H. Devinat

R1c.

Merci pour ces voeux et bonne année 2007 en espérant que tu trouveras d'autres élèves de cette brillante promotion du lycée Thiers !!!

J. Mordant

R1d.

Merci pour tes voeux en espérant nous revoir tous au mois de juin à Marseille.

R. Cassam

R1e.

Merci de tes vœux, je te souhaite à mon tour une bonne et heureuse année 2007. Tout va bien pour moi, j'ai même la satisfaction de voir mon fils ainé en math sup cette année (il y a 3 MPSI et 2 PCSI), mais les traditions se perdent : j'ai transmis à Florent ton lexique de l'argot Thiers des années 60, cela ne lui a malheureusement servi à rien, les ados d'aujourd'hui parlent ado et c'est tout. Le seul souvenir de cette époque est celui du Chache, auquel une plaque a été consacrée (inaugurée en présence d'Alain Connes). Les nouvelles filières = les profs ont beau dire que ces nouvelles filières sont plus faciles d'accès pour les prétendants à l'X, tout le monde veut faire des maths, encore plus de maths. Plus d'internat, plus de blouse grise pour les internes, plus de calot ni de lettres dorées (au fait, que signifiait TAA ?), seul subsiste le Z.  j'ai retrouvé Olivéro Gérard, je t'envoie son email quand je le récupère (je ne suis pas chez moi en ce moment). Amitiés sincères,

Yvon Coëffic

Q2e.

Cher ami,

Merci pour ta réponse. Bravo à ton fils qui est en math sup. L'un des miens, qui va avoir 17 ans, espère aussi faire une math sup à Toulon l'an prochain.

Il est vrai que nos traditions se sont beaucoup perdues. Je l'ai constaté en recherchant sur internet des lexiques d'argot des grandes écoles. Je pensais (vu le nombre de sites ou de blogs que les jeunes générations multiplient en ce moment) en trouver un grand nombre pour compléter les définitions qui me manquaient. Or, il n'y en a pratiquement pas, et à chaque recherche, je retombe presque toujours sur ma propre page : http://jcautran.free.fr/archives_familiales/scolarite/annexe_bizutage.html.

Que signifiait TAA ? Je ne sais plus. La dernière lettre désignait le nom ou le surnom du prof principal (de mathématiques). Entre 62 et 64 j'ai connu HTAB (Bertrand, dit le Barb's), HTAC (Charlier, dit le Chach), HTAD (Amar, dit le Dag) et TAP (Pfeiffer), TAJ (Jules Brun), TAF (Hauchard, dit le Fil), TAS (Sherlock). Mais TAA ? Il est possible qu'il y ait eu en 1964 un changement de l'un des profs d'ENSI2 car un ancien de 64-65 m'a dit avoir eu Mlle Bornet en maths. Peut-être le A venait-il du surnom de cette dernière ??

Au fait, as-tu des photos de tes promotions, qui permettraient de compléter notre collection ? Je t'en adresse quelques-unes ci-joint, que j'ai trouvées sur le site copainsdavant, et qui te rappelleront quelques souvenirs...

Lycée Thiers (Marseille) - Classe de Math Sup A (1964-1965) avec le Professeur Louis Amar
Lycée Thiers (Marseille) - Classe de Math Sup A (1965-1966) avec le Professeur Louis Amar
Lycée Thiers (Marseille) - Classe de Math Spé A'1 (1965-1966) avec le Professeur de physique J.M. Rivière

Liste partielle fournie en 2016 par Gérard van Raay (voir échange ci-dessus)
Assise à côté de Rivière : Annie Chabot qui s'est mariée avec Denis Viala qui était dans la Spé A'2 de Pfeiffer.
2ème rang : le 2ème à partir de la droite, je pense que c'est Gérard Degoutte, puis le 4ème à partir de la droite c'est Jacques Leloup
3ème rang à partir de la droite : ? , Renaud Régis, Gérard van Raay, Douliéry, Palesi, Bianchi ou Bianchini. J'ai oublié le nom des autres.
4ème rang à partir de la droite : ? , Yves Fall, Jean Marc Locci et les deux derniers à gauche sont Alain Connes (médaille Fields) et Gérard Gervais.

Lycée Thiers (Marseille) : Classe de Math Spé A2 (1965-1966), avec les Professeurs Surzur et Hauchard
Lycée Thiers (Marseille) - Classe de Math Sup 1 (1958), avec le Professeur Victor Charlier de Chily
Amitiés,

Jean-Claude Autran

PS. On peut également retrouver les photos du Professeur Hauchard avec sa classe de Math Spé P' en 1978 : http://copainsdavant.linternaute.com/photo_groupe/235472/10836/math_spe_p/lycee_thiers/

et celle du Professeur Amar avec sa classe de Math Sup en 1983 : http://copainsdavant.linternaute.com/photo_groupe/913757/10836/maths_sup/lycee_thiers/

R2e.

Pour TAA, tu m'as donné la réponse involontairement, car j'étais en sup4 et notre prof était un certain Abou (ou un nom approchant) [il semble que c'était Abdon], probablement commençant par A. Ceci dit, le calot que j'ai retrouvé montre que les traditions (et leur signification) se sont perdues très vite, car j'ai fait SpéA'2 avec Pfeiffer, et je n'ai apparemment jamais changé mon calot (qui porte les 5 étoiles de 5/2, et les lettres KS que j'étais à ce moment là). Pour les photos, j'en ai une autre que m'a passée Olivéro et que je te joins. C'est la math sup 63-64 avec ce fameux Abou [Abdon] dont c'était la première année en Math Sup et qui donc en bavait autant que nous car il faisait son cours pour la première fois. Olivéro est celui qui se tient à la droite de ce prof. Je suis le 2ème à partir de la droite au dernier rang.
Lycée Thiers (Marseille) - Classe de Math Sup B (1963-1964) avec le Professeur Abdon
1er rang (en bas) : 1er à gauche : Michel Véran ; 4ème : Gilberte Giovanetti ; 5ème : Gérard Olivéro ; 6ème : Prof. Jean Abdon ; 10ème : Alain Lépagnol.
2ème Rang : 8ème (en partant de la gauche) : Yves Dumas.
3ème Rang : 1er à gauche : Yves Mathieu ; 7ème : Robert Rolland ; 8ème : Grimaud.
4ème rang : 4ème (en partant de la gauche) : Guy Pinori ; 5ème : Gilbert Pelloux ; 6ème : Lehman ; 8ème : Yvon Coëffic.
 
(Noms fournis par Yvon Coëffic et Robert Rolland)
 
Merci à ceux qui pourraient nous aider à compléter les noms. Ecrire à
Sur l'une de tes photos, j'ai retrouvé Rivière (le Rif), un prof mauvais comme j'en ai rarement rencontré et qui a fait du mal à des générations de taupins.

(...) Amitiés sincères, et vive internet qui permet des relations inimaginables sinon (je suis assez badaud, et je m'émerveille tous les jours des progrès techniques, j'en suis encore à trouver formidable le téléphone portable).

Yvon Coëffic


 

24-26 Décembre 2006 : Pierre Pouillon

Q.

Ah oui, Charlier dit le Chach ! J'habitais en dessous de chez lui 37 rue Marx Dormoy en 64-65 et mes parents plus longtemps. Il avait le verbe haut à son balcon mais est malheureusement devenu silencieux d'un coup. Son fils unique s'est tué en montagne un peu avant son départ en retraite en 1968.

Quant au J, quel homme ! Il a fait ses cours en 65 avec une sciatique épouvantable le laissant à peine marcher.

J'ai personnellement suivi les enseignements du Barb's (?), puis du J (Brun), puis suis allé à Piston en 1965.

C'est loin tout ça.

Meilleurs souvenirs à tous

Pierre Pouillon

R.

Bonjour,

Merci pour ton message. Ton nom me dit bien quelque chose, mais, après plus de 40 ans, je ne vois plus ton visage.

J'ai été en math sup (Amar) en 62-63, puis, ne pouvant prétendre à math spé, j'ai dû (bzzz !) poursuivre mes études en agro 1 et agro 2, où je n'ai finalement pas trop mal réussi.

Si tu es entré à Piston en 65, tu as dû être avec Cassam-Chenaï, que j'ai retrouvé il y a 2 ans et avec qui je suis toujours en contact.

Il y a sur mon site internet un certain nombre de photos de promotions des années 62-65, avec notamment Le Chach et le J, ainsi que des photos récentes du Lycée lors d'une petite rencontre entre anciens. Je ne sais pas si tu les as vues (car je viens de découvrir qu'il y avait eu des ruptures de liens avec certaines photos à la suite d'une récente mise à jour du site - mais je viens maintenant de réparer). Voir les adresses suivantes :

http://jcautran.free.fr/forum/anciens_camarades.jca2.html
http://jcautran.free.fr/archives_familiales/scolarite/superieur_jcautran.html#21

- Aurais-tu conservé des photos de tes promotions chez le Barb's et chez le J ? Si cela était possible de les scanner et de me les communiquer, j'en serais très heureux car il y a certainement beaucoup de visages que j'ai connus et que j'aimerais bien revoir.

- Si tu souhaites essayer de retrouver des camarades de cette époque, ou (si tu ne résides pas trop loin de Marseille) participer à de futures rencontres entre anciens, fais-le moi savoir, ou manifeste-toi auprès de Cassam (...). C'est lui qui complète peu à peu le fichier des adresses électroniques de tous les anciens camarades de 62-65 qui ont été retrouvés ces dernières années.

- Dernier point : je suis étonné de ce que tu me dis à propos de Victor Charlier. Ainsi, son fils unique serait mort en montagne avant 1968 ?? Mais comment se fait-il que j'ai eu en 2005 des échanges avec l'arrière petite-fille de Charlier (Olivia Charlier de Chily), qui m'a donné les coordonnées de son grand-père (Georges Charlier de Chily, fils de Victor), qui m'a lui-même donné divers renseignements sur son père, ainsi que sur son frère Jacques (autre fils de Victor). Je ne comprends plus. Ou alors étaient-ce des fils de sa femme, ou d'un autre mariage ? Et qui auraient porté son nom ?

Amitiés,

Jean-Claude Autran


 

19-28 Novembre 2006 : Alain Pacaud

Q1.

salut Autran

Il y a bien longtemps que j'avais repéré ton site sur le net .

Que suis-je devenu???? actuellement je réside à La Rochelle où je termine une vie pro assez chargée.

Comme je n'avais pas été admis à Agro 2 à Thiers, je me suis "réconforté" sur l'ENSA Toulouse d'où je suis sorti diplomé en 1968... puis Institut d'Administration des Entreprises... puis Doctorat 3ème cycle en amènagement du territoire;

J'ai commencé dans la vie pro en 1970 déjà marié (1967) et père de 2 enfants... en fait j'en ai eu 3... Corinne 1969, Marine 1970 et Eric 1973

En fait ma vie pro s'est plus orientée vers management , commerce et gestion dans le privé...à 28ans j'obtenais mon 1er poste de direction...Vannes, Paris, La Cote St André (38), Thouars(79, Loudun (86), Toulouse, Bangkok, Bordeaux, Chartres, enfin La Rochelle que j'ai choisie pour ma fin de vie... retraite programmée au 1 janvier 2008... il faut atteindre les 40 annuités !!!!..actuellement, je ne travaille plus que 8 mois par an comme paysagiste...il y a beaucoup de travail à La Rochelle .

Mes parents habitaient à La Ciotat et tu dois te rappeler d'un mémorable soirée au restaurant russe Prepa Agro de la calanque de Figuerolles... j'ai toujours les photos... (...).

Mes parents s'étaient retirés à La Garde près Toulon... ils ne sont, bien sûr, plus là.

Je retourne régulièrement dans le midi, surtout pour de longues randonnées, pour essayer de retrouver l'atmosphere de mon adolescence...mais tout a tellement changé que je n'ai pas souhaité retourner y vivre.

J'espère que tout se passe bien pour toi et que tu as obtenu dans ta vie bonheur et satisfactions

Amicalement

Alain Pacaud

R1a.

Salut, cher ami,

Ton message m'a fait grand plaisir. Nous n'avions passé qu'une année ensemble, mais je me souviens parfaitement bien de toi. Comme je l'ai dit souvent à d'autres anciens camarades, ces années-là ont été tellement intenses que leur souvenir reste vivace même 40 ans après. Et même si pendant la "parenthèse" de la vie professionnelle, le souvenir des prépas s'était un peu estompé chez la plupart d'entre nous, il revient quelquefois très fort lorsque l'heure de la retraite arrive. C'est pourquoi j'ai commencé à fixer un maximum de vieux souvenirs sur mon site internet, ce qui m'a permis de retrouver ou de localiser plusieurs anciens des classes Agro du Lycée Thiers comme Mascherpa [ancien de Géologie, devenu ingénieur dans la Navale, et maintenant avocat à Toulon], Jauffred [ancien de Géologie, prospecte toujours du pétrole pour Schell à La Haye], Ilari [Prof de Génie Alimentaire à Nantes], Lagorce [informatique, chez France Telecom], Quilichini [EIM, retraité d'EDF], Ferrisse [directeur d'usine de pâtes chez Panzani à Marseille], Rageot [Crédit Agricole], Clapier [dirige son cabinet de conseil et de formation], etc.

Merci de m'avoir résumé ton parcours. Le fait de ne pas avoir été admis en Agro 2 ne t'a apparemment pas empêché de faire une super carrière. Mais il me semble me souvenir qu'à 18 ou 19 ans tu avais déjà pas mal de volonté, d'énergie et de détermination, et je ne suis pas surpris que tu aies eu très jeune des postes de direction dans le management et le commerce.

Comme tu l'as peut-être déjà lu sur mon site, mon parcours a été relativement simple : à la fin d'Agro II (1965), je n'ai pas pu entrer à l'Agro de Paris, ni à Géologie, que je convoitais. Je me suis retrouvé à l'ENSIA (Agro-Alimentaire - on disait "Douai" à l'époque), d'où je suis entré dans la recherche, à l'INRA en 1968. J'y ai fait toute ma carrière, d'abord à Paris, puis aux USA, puis à Montpellier où je suis finalement resté 27 ans. Mes travaux (biochimie, physico-chimie, génétique) ont porté sur les céréales et les produits céréaliers, avec des périodes de recherche fondamentale, de recherche appliquée, d'administration, de direction de laboratoire, d'enseignement, de coordination de contrats européens, etc. A la retraite depuis Juin 2004, je suis revenu m'installer dans ma ville d'origine, La Seyne-sur-Mer (Var). Je suis d'accord avec toi que tout a beaucoup changé et que cela attriste parfois. Je comprends qu'on n'ait plus envie de revenir y habiter. Mais je suis pourtant revenu, surtout parce que mon père (qui vit toujours : 96 ans !) y avait une assez grande propriété, où je m'amusais déjà étant enfant, qu'il m'a transmise, et sur laquelle j'ai pu faire construire. Et puis notre côte rocheuse, et le profil des collines de l'arrière-pays, eux sont toujours là, à peu près inchangés.

J'ai eu en tout 5 garçons, 2 d'un d'un premier mariage qui ont 38 et 36 ans, 3 d'un second mariage qui ont seulement 16, 13 et 8 ans, ce qui me rend encore plus occupé que la moyenne des retraités...

C'est avec plaisir que je conserverais ton contact. Peut-être as-tu aussi gardé des relations avec quelques-uns de notre promotion d'Agro I ?

Avec toutes mes amitiés. A bientôt peut-être.

Jean-Claude Autran

PS. Ci-joint, une photo de ma famille, au complet, pour que tu voies à quoi je ressemble aujourd'hui. Je suis à gauche, avec mon épouse Yolande. Ensuite, mes 5 fils et mes deux belles-filles, et mon père assis.

R1b.

Cher ami,

Dans ma réponse à ton message, j'avais simplement omis de te dire que je n'avais jamais oublié, moi non plus, cette mémorable soirée au restaurant russe près de la calanque de Figuerolles. J'en ai encore toute la série de photos. (...).

J'ai aussi le souvenir d'une sortie géologique dans les environs de Toulon, Sanary, Bandol, que nous avions faite, toi et moi, un jour où j'avais pu emprunter le 403 de mon père.

J'ai aussi quelques photos de bizutage de la classe d'Agro I 1963. Je t'en adresse une ci-joint, sur laquelle il me semble bien te reconnaître, avec quelques autres que je n'ai pas tous pu identifier.

Toutes mes amitiés.

Jean-Claude Autran

Séance de bizutage de la classe d'Agro I du Lycée Thiers (Septembre 1963).
On pense avoir reconnu, en haut à gauche : Le Meur ; puis en bas, de gauche à droite : J. Mascherpa, ?, A. Pacaud, ?, Aquaviva, J.-P. Capitani, C. Felder, ?, Y. Rageot, R. Lefrançois, D. Limozin

Q2.

Salut Jean Claude

Merci pour tes messages.

En ce qui te concerne, tu n'as pas changé...je t'aurais certainement reconnu en te croisant dans la rue...mais je ne suis pas sûr si j'aurais eu la possibilité de m'être ton nom sur ton visage.

Je ne me rappelais plus que tu étais originaire de La Seyne... que j'ai bien connu... chez les maristes... mais seulement pour la 6ème... les promenades obligatoires, en rangs, du jeudi apès midi... les sorties exclusivement le dimanche de 9h30 à 18h... si les notes avaient été suffisantes pendant la semaine... par la suite les parents nous ont envoyés au Lycée St Charles à Marseille .. pensionnaires, bien sûr.. (les 3 derniers car je suis le 6ème d'une famille de 6...5 garçons et une fille...mon frère ainé à 79 ans )... mon père était ingénieur aux chantiers navals de La Ciotat.

Mes parents sont décédés depuis presque 20 ans...ils s'étaient retirés à La Garde dans un petit lotissement sur la falaise du CrossMed.. tu dois connaître ?

De ce fait je suis souvent revenu dans la région... et j'y reviens toujours car j'aime toujours cette Provence que l'homme n'a pas encore dégradé, les collines entre Marseille et Toulon, la St Baume, la Ste Victoire, les chemins de Douaniers... etc etc... où je fais de longues rando. Les incendies ont malheureusement bien dénudés ces sommets et ces vallons que j'ai tellement parcourus, adolescent, comme scout.

Il y a 2 ou 3 ans je me suis fait un grand plaisir en partant de l'auberge de Ste Baume pour atteindre La Ciotat par des chemins horriblement labourés par les motos... malgré les interdictions.

(...) Tu me remets en mémoire cette promenade, chasse aux fossiles... j'ai toujours gardé l'amour des pierres, des fossiles et de tout ce qui concerne la nature... il m'arrive encore d'aller gratter sol ou falaises pour décrocher qq specimens.

Quant à la photo que tu m'adresses, je l'ai aussi... il s'agit du baptême de la promo... notre marraine était une superbe Véto blonde.

Marié en 1967, j'ai eu 3 enfants Corinne, infirmière 37 ans, Marine, médecin anesthésiste 36 ans et Eric, ing informatique 33 ans... pour le moment 4 petits enfants dont le plus grand va avoir 17 ans le 2 décembre (...).

Tu peux adresser mon souvenir à ceux que j'ai connu et que tu revois...de mon côté...j'ai bien revu Capitani qui a fait ENSA Toulouse (c'était mon bizuth) et qui doit toujours vivre à Arles... et Dezier qui travaillait chez Norsk Hydro ( engrais Norvège)...cette société a racheté la COFAZ dans les années 80

Merci encore pour toute ces infos et nouvelles ..

Amitiés

Alain Pacaud


 

17-30 Novembre 2006 : Projet de rencontre des anciens de Thiers en Juin 2007 dans le cadre de l'AAELT

Q1.

Chers ami(e)s,

Bonjour,

Je vous transmets une lettre (document "Thiers") reçue par l'AAELT (Association des Anciens Elèves du Lycée Thiers), accompagnée d'un formulaire d'inscription à l'annuaires de l'AAELT (document "Thiers-annuaire").

Je vous invite très vivement à vous inscrire à l'annuaire moyennant la modique somme de 20 euros et surtout de vous préinscrire sans engagement formel (ce n'est qu'une réservation pour le moment) pour le dîner prévu fin juin 2007 (et non 2006 comme marqué dans le formulaire afin que nous nous retrouvions tous ensemble pour nous évoquer cette période que pour ma part j'ai beaucoup appréciée.

Faites suivre ce message aux autres camarades que vous connaissez et qui ne figurent pas sur la liste. (Transmettez moi leur adresse électronique ainsi que leur adresse postale).

Tenez moi au courant de vos décisions afin d'assurer un suivi.

Merci d'avance et au plaisir de vous revoir au mois de juin.

Amicalement.

Raunakaly Cassam Chenaï

R1. (à Raunakaly Cassam Chenaï et Christiane Rome)

Chers amis,

(...) Concernant l'AAELT (Association des Anciens Elèves du Lycée Thiers), je me suis bien inscrit à l'annuaire, ainsi qu'au dîner de Juin 2007. J'espère qu'on pourra s'y retrouver à quelques-uns de notre promotion.

En un an, je n'ai cependant pas pu rassembler beaucoup de nouvelles adresses d'anciens camarades de math sup ou de math spé.

- un contact avec Edgard Deffaud (je crois que je vous en avais déjà parlé) : (...)
- un contact avec la fille de Jean Rutali qui m'a dit "papa s'est marié, a eu deux enfants (et 3 petites filles). il est maintenant retraité, après une carrière de professeur agrégé en mathématiques", mais pas de contact direct avec Jean Rutali lui-même
- un échange avec Jean-José Tchobanian (...) qui m'a promis la photo de sup B (1962-63), mais je ne l'ai toujours pas reçue
- une adresse possible de Gérard Zerahian : (...)

Par contre, j'en ai davantage avec des anciens du lycée Thiers qui ont été avec moi dans les classes d'Agro entre 1963 et 1965 :

- Francis Clapier : (...)
- Guy Ferrisse : (...)
- Christian Gaussen : (...)
- Jean-Luc Ilari : (...)
- Jean-Claude Jauffred : (...)
- Jacques Lagorce : (...)
- Jean Mascherpa : (...)
- Alain Pacaud : (...)
- Yves Rageot : (...)

Peut-être peut-on également adresser à tous ces camarades un formulaire d'inscription à l'annuaires de l'AAELT ?

A bientôt sans doute. Toutes mes amitiés.

Jean-Claude Autran

Q2.

Je lance le message pour Deffaud,Tchobanian et Zerahian.

Peux-tu te charger de ceux de l'aggro?

J'appelle Christiane dès qu'elle sera de retour de Paris pour voir si elle peut se rendre à l'assemblée générale.

A +

R2. : Guy Ferrisse, Jean-Claude Jauffred, Jean Mascherpa, Alain Pacaud, Christian Gaussen, Francis Clapier,  Jacques Lagorce, Yves Rageot, Jean-Luc Ilari)

Objet : Annuaire AAELT

Chers amis, Bonjour,

Je me permets de vous transmettre la copie d'une lettre (document "Thiers") adressée par l'AAELT (Association des Anciens Elèves du Lycée Thiers), accompagnée d'un formulaire d'inscription à l'annuaires de l'AAELT (document "Thiers-annuaire").

Il vous est proposé de vous inscrire à l'Annuaire des Anciens Elèves du Lycée Thiers moyennant la somme de 20 euros et également (au cas où vous ne résideriez pas trop loin de Marseille), de vous préinscrire sans engagement formel (ce n'est qu'une réservation pour le moment) pour le dîner prévu fin juin 2007 (et non 2006 comme indiqué dans le formulaire) afin que nous nous retrouvions pour évoquer cette période pour laquelle nous gardons tous un souvenir encore vivace.

Merci de faire suivre éventuellement ce message aux autres camarades que vous connaissez et qui ne figureraient pas sur la liste ci-dessus.

Tenez moi au courant de vos décisions afin d'assurer un suivi.

Merci d'avance et au plaisir de vous revoir peut-être au mois de juin 2007.

Amicalement.

Jean-Claude Autran

Q3.

Merci à AUTRAN d'assurer cette liaison . je suis très heureux d'avoir retrouvé quelques mails et quelques noms dont le souvenir m'est agréable. n'hésitez pas à me contacter par mail si vous passez par Nantes, et je dois devenir retraité d'ici une dizaine de mois. Au plaisir donc de nous revoir, viellis ,grossis, évolués et sans doute toujours complices.

Bien cordialement à tous.

jean-luc ILARI, professeur à l'ENITIAA, génie alimentaire et particulaire


 

18-28 Octobre 2006 : Christian Gaussen

Q.

Bonjour,

Vous avez reçu un mail interne dans le service "Copains d'avant" :

Salut d'Avignon

Extra internet !

en ce moment la promo 67/70 se retrouve par google !

J'ai été sur ce site et te retrouve.

Tu peux m'écrire : (...)

A te lire, Christian

R1.

Bonjour,

Merci pour ton message.

Je crois me souvenir assez bien de toi. Tout d'abord au Lycée Thiers, je devais être en Agro II quand tu étais en Agro I. J'ai une photo sur laquelle je me fais promener en brouette par un bizut qui pourrait bien être toi... Il y a eu ensuite l'ENSIA. Ensuite, je ne sais plus rès bien quel a été ton parcours. J'ai fait toute ma carrière à l'INRA, notamment les 27 dernières année à Montpellier. Il me semble que tu as été aussi en Languedoc. Tu m'avais contacté à propos d'un groupe Régional des ENSIA. J'ai vu aussi il y a quelques années un article sur Christian Gaussen, directeur de l'Ecole Supérieure des Beaux-Arts de Montpellier, mais était-ce bien toi ?? Merci de me dire où tu en es maintenant, apparemment en Avignon. Moi, je suis retraité depuis 2004, et de retour dans ma région d'origine, le Var. (...)

A bientôt de tes nouvelles. Amitiés.

Jean-Claude Autran

Q2.

Salut Jean-Claude,

eh oui agro à marseille avec sylvander et d'autres limozin je crois ! Je ne me souviens pas de la brouette.

J'ai débuté à l'inra de Montvafet avec Ferisse et d'autres pis suis passé au privé Perrier aptunion puis centre tech choc confis. avant de partir à madagascar4 ans

Revenu en provence j'ai essayé d'animer le groupe régional PACA.

Par contre si tu tapes christian gaussen il est vrai que mon homonyme de l'école d'art de Montpellier me fait de l'ombre.

Avignonnais depuis plus de 20 ans j'ai monté une entreprise d'insertion puis après le chomage me voilà veilleur en foyer d'accueil (tjrs l'insertion) ; remarié j'ai 2 gamins de 11 et 12 et suis fort occupé dans mes journées : bénévole à l'union des consommateurs, président d'une assoc de gym, gérant d'un resto à carpentras et dépanneur en électroménager !

Marius est ton papa ?

Votre promo cherche-t-elle à se retrouver comme la nôtre après 40 ans ?

A te lire et si tu as scanné une photo envois la moi en direct sur (...).

Amitiés Christian

R2.

Salut Christian,

Merci pour ton message et le résumé de ton parcours.

Le mien a été très différent : Une année de math sup, où je n'avais pas particulièrement brillé, suivie d'un redoublement, mais en Agro I, puis Agro II. A la fin d'Agro II, je n'ai pas pu entrer à l'Agro de Paris, ni à Géologie, que je convoitais. Je me suis retrouvé à l'ENSIA (Agro-Alimentaire - on disait "Douai" à l'époque), d'où je suis entré dans la recherche, à l'INRA en 1968. J'y ai fait toute ma carrière de chercheur scientifique (7 ans à Paris, puis une année sabbatique en Californie, puis Montpellier, où je suis finalement resté 27 ans). Mes recherches ont porté essentiellement sur la biochimie, la génétique et la technologie des céréales (blé, maïs, orge) et des produits céréaliers (farine, pain, semoule, pâtes alimentaires, etc.), avec des périodes de recherche fondamentale, de recherche appliquée, d'administration, de direction de laboratoire et d'enseignement.

En 2004, dès que j'ai eu 60 ans, j'ai pris ma retraite et me suis empressé de retourner dans ma ville d'origine, où j'ai fait construire une maison sur le terrain que mon père possédait et cultivait occasionnellement depuis 1942.

Je me suis marié une première fois très jeune et j'ai eu 2 garçons, maintenant âgés de 38 et 36 ans, qui sont respectivement à Paris et à Lyon. Puis une seconde fois à Montpellier, avec Yolande, et trois autres garçons sont nés (16, 13 et 8 ans). Ce qui fait que je suis, comme toi, très occupé dans mes journées, entre les 3 enfants, la propriété à entretenir et le site internet que j'ai développé.

Marius Autran (né en 1910) est bien mon père. Il a eu une carrière d'enseignant et d'homme politique local à La Seyne, ville où il est né et qu'il n'a presque jamais quittée. Il représente aujourd'hui encore la mémoire vivante de l'histoire de La Seyne et a écrit (entre 1981 et 2001) une dizaine d'ouvrages d'histoire locale. C'est pour cela qu'à l'occasion de son 90e anniversaire, j'ai créé un site internet pour y héberger tous ses écrits ainsi que bon nombre d'autres souvenirs et d'archives familiales.

Concernant l'ENSIA, je n'ai gardé actuellement que très peu de contacts, par exemple avec Guy Ferrisse (directeur de l'usine de pâtes Panzani de Marseille) et Jacques Nicolas (prof au CNAM à Paris). La dernière réunion de promotion s'était tenue pour son 20e anniversaire, en 1988, chez Pierre Reboux, dans les Yvelines. Nous étions une petite quinzaine. Depuis, je ne suis au courant d'aucune autre initiative de rencontre. Maintenant, une partie de la promotion doit commencer à être à la retraite et avoir davantage de temps libre. Peut-être cela va-t-il inciter l'un ou l'autre à faire une proposition pour le 40e anniversaire. Mais ce ne sera pas si facile à organiser avec succès vu la dispersion géographique des gens.

Dernier point, je t'adresse en fichiers attachés les photos du lycée Thiers dont je t'ai parlé. Sauf erreur de ma part, ce serait toi qui était en train de faire semblant (le temps de prendre une photo) de nous promener en brouette (c'est moi sur l'une et le 3/2 Jean-Claude Sauvage sur l'autre). Il y a de ça 42 ans...

A noter que j'ai commencé à rassembler quelques souvenirs des classes prépa du Lycée Thiers et de bizutage sur la page suivante de mon site :

http://jcautran.free.fr/archives_familiales/scolarite/annexe_bizutage.html

Amitiés.

Jean-Claude Autran


 

28 Septembre - 5 Octobre 2006 : Francis Clapier

Q1.

bonjour,

je suis la fille de Francis clapier, j'ai trouvé sur le net votre site avec beaucoup d'étonnement.. par contre je suis très déçue car je n'ai pas pu voir les photos qui ne s'affichent pas sur mon écran... pourriez vous me les envoyer séparément pour que je puisse les lui montrer s'il vous plait... il vous donnera de ses nouvelles sans doute prochainement !

merci d'avance

PC

R1.

Bonjour,

Merci pour votre message. J'ai bien été en classe d'Agro I (1963-1964) au Lycée Thiers à Marseille, avec Francis Clapier.

La photo de la promotion et les noms des élèves se trouvent sur mon site à l'adresse :

http://jcautran.free.fr/archives_familiales/scolarite/superieur_jcautran.html#212

Je ne sais pas pour quelle raison les photos ne s'affichent pas. En principe, cela devrait fonctionner.

Je vous envoie néanmoins en pièce attachée le fichier thiers2.jpg qui correspond à la photo d'Agro I mise sur internet, ainsi qu'une autre photo prise la même année avec ses amis Capitani et Aquaviva, en plein travail...

Lycée Thiers (Marseille) - Classe d'Agro I (1963-1964)
Debout sur la plus haute marche : BERTRAND, Serge PERETTI, COMBES, Bernard PERRUSSET, Francis CLAPIER, Dominique LIMOZIN, MARI, Claude FELDER, Jean MASCHERPA, Jean FENECH
Debout sur la marche inférieure : LE MEUR, GHERSI, Robert STÉFANI, RAILLARD, BURLES, LUCAS, JARRI, TOLLA, Jean-Luc ILARI, Jean-Claude SAUVAGE, FRAGNAUD
Debout sur le sol : CAMBOULIVES, AQUAVIVA, DE SUAREZ, AUDE, Rémi LEFRANÇOIS, MOURADIAN, Yves RAGEOT, Christian DEZIER, Jacques LAGORCE, MARIANI, POLGE (1)
Assis : Alain PACAUD, Jean-Paul CAPITANI, Yvonne BURKI, Christian AUJOULAS (le Z), Professeur Claude ASTIÉ, Jean-Claude AUTRAN, Rose-Marie CARDONA, Jean-Claude JAUFFRED, ROBERT
(1) décédé vers 2002.

Lycée Thiers à Marseille : Jean-Paul Capitani, Francis Clapier et Aquaviva en Juin 1964

Merci de transmettre mon meilleur souvenir à Francis Clapier et de me dire à l'occasion ce qu'il est devenu depuis l'époque de nos études.

Cordialement,

Jean-Claude Autran

Q2.

c'est ma fille ainée qui a retrouvé ces traces du temps passé!

Cela m'a fait plaisir de voir tant de souvenirs ressurgir dans ma mémoire.

J'ai fait ensuite l'EIM avec Perrusset (pas de y)

Il est rentré à EDF

Mon parcours a été plus compliqué

Canada, EDF, Psycho, cabinet de recrutement, cabinets de conseil, aujourd'hui je dirige mon propre cabinet de conseil et de formation

Je suis prêt à en reparler à l'occasion...

cordialement

Francis CLAPIER

R2.

Bonjour,

Cela m'a fait aussi grand plaisir d'avoir de tes nouvelles, grâce à ta fille qui a trouvé mon site internet.

Nous n'avons passé qu'une année ensemble, mais je me souviens très bien de toi. Ces années-là ont été tellement intenses que leur souvenir reste vivace même 40 ans après. Même si pendant la "parenthèse" de la vie professionnelle, le souvenir des prépas s'était un peu estompé chez la plupart d'entre nous, il revient parfois très fort lorsque l'heure de la retraite arrive. C'est pourquoi j'ai commencé à fixer un maximum de ces vieux souvenirs dans mon site, ce qui m'a permis de retrouver ou de localiser plusieurs anciens des classes Agro du Lycée Thiers comme Mascherpa [ancien de Géologie, devenu ingénieur dans la Navale, et maintenant avocat à Toulon], Jauffred [ancien de Géologie, prospecte toujours du pétrole pour Schell à La Haye], Ilari [Prof de Génie Alimentaire à Nantes], Lagorce [informatique, chez France Telecom], Quilichini [EIM, retraité d'EDF], Ferrisse [directeur d'usine de pâtes chez Panzani à Marseille], etc.

Merci de m'avoir résumé ton parcours. Le mien a été relativement simple : à la fin d'Agro II, je n'ai pas pu entrer à l'Agro de Paris, ni à Géologie, que je convoitais. Je me suis retrouvé à l'ENSIA (Agro-Alimentaire - on disait "Douai" à l'époque), d'où je suis entré dans la recherche, à l'INRA en 1968. J'y ai fait toute ma carrière, d'abord à Paris, puis aux USA, puis à Montpellier où je suis finalement resté 27 ans. Mes travaux (biochimie, physico-chimie, génétique) ont porté sur les céréales et les produits céréaliers, avec des périodes de recherche fondamentale, de recherche appliquée, d'administration, de direction de laboratoire et d'enseignement. A la retraite depuis Juin 2004, je suis revenu m'installer dans ma ville d'origine, La Seyne-sur-Mer (Var). J'ai eu en tout 5 garçons, 2 d'un d'un premier mariage qui ont 38 et 36 ans, 3 d'un second mariage qui ont seulement 16, 13 et 8 ans, ce qui me rend encore plus occupé que la moyenne des retraités...

C'est avec plaisir que je conserverais ton contact. Peut-être as-tu aussi gardé des relations avec quelques-uns de notre promotion d'Agro I ?

Avec toutes mes amitiés. A bientôt peut-être.

Jean-Claude Autran

Q3.

Cher ami,

N'est-ce pas ta photo de classe de math élem au Lycée Thiers 1962-1963 ?

Il me semble te reconnaître en haut au centre, ainsi que Tolla, en bas à droite.

Lycée Thiers (Marseille) - Classe de Math élém (Professeur Astié) (1962-1963)
(La photo se trouve sur le site internet trombi.com : http://www.trombi.com/ecole-accueil.cfm?fiche_ecole=17858)

Amitiés,

Jean-Claude Autran

R3.

je suis celui qui a l'écharpe à carreau, rang du haut

Cordialement

Francis Clapier (Paris)


 

9 Août 2006 - 1er Avril 2007 : Gérard Zerahian

Q1.

Bonjour mr Autran

je suis une femme belge (flamande), je n'écris pas bien le français (excuses).

Hier, je cherche sur mon computer le nom "zerahian marseille", parce que ma soeur AN a connait bien cet homme il y a environ 30/35 ans....

J'étais très étonné de voir ce photo et je reconnais Gérard tout de suite...

Est-ce-que vous savez ou Gérard habite maintenant, un adresse electronique parfois???

Ma soeur sera très contente.

merci beaucoup.

LN (Gand - Belgique)

R1.

Bonjour,

Depuis mes études au Lycée Thiers de Marseille (1962-1965), j'ai malheureusement perdu le contact avec la plupart de mes camarades de classe. Je n'ai donc aucune idée de ce qu'a pu devenir Gérard Zerahian. J'avais noté sur ma photo de classe qu'il était probablement entré à l'Ecole Supérieure d'Electricité (Sup Elec) en 1965.

Nous sommes quelques anciens de la classe de Math Sup qui depuis 2 ans essayons de retrouver la trace de nos anciens camarades. Nous en avons retrouvé une dizaine, mais personne n'a pu encore avoir de nouvelles de Gérard Zerahian.

Peut-être en s'adressant à l'Association des Anciens Elèves de Sup Elec, pourrait-on retrouver dans leur Annuaire ce qu'il est devenu (à condition qu'il ait continué à être membre de l'Association ?).

- A noter que sur internet, j'ai retrouvé un Gérard Zerahian sur une lettre de l'Association Arménienne Démocratique et Libérale (...), comme "Président du Club Archag Tchobanian". Mais est-ce lui ou un homonyme ??

- De même, dans le Service Commercial de Thomson-CSF, il existe un Gérard Zerahian (http://directory.eoportal.org/pres_SysecaS2IG.html) : Gerard Zerahian (...) - Email : (...)

Vous pouvez toujours vous risquer à lui envoyer un message. (Il se pourrait que ce soit lui, vu sa formation Sup Elec).

Cordialement,

Jean-Claude Autran

Q2.

bonjour ,

merci beaucoup pour votre réponse, je suis presque sure que le téléphone sera de Gérard (je le sens)

merci beaucoup.

LN

Q3.

Bonjour,

je m'appelle EZ, et en surfant sur le net je suis tombée sur votre forum et notamment sur cette page concernant la promotion 1962-1963 mathélem du Lycée Thiers. Certaines personnes rechercheraient mon père Gérard Zerahian. Il a effectivement intégré Supélec, a évolué au sein de Thomson CSF et est aujourd'hui à la retraite. Il est resté en région parisienne où il vit toujours actuellement.

Je me permets de vous donner son adresse e-mail car je pense qu'il serait ravi de pouvoir renouer contact avec ses anciens camarades.

Il sera donc joignable à (...).

D'avance merci,

Bien à vous

EZ

R3a.

Bonjour,

Merci pour votre message. J'ai bien connu votre père pendant notre année de Math Sup au Lycée Thiers (1962-63).

Je vais me permettre de communiquer son adresse e-mail à un ami commun (R. Cassam-Chenaï) qui rassemble les coordonnées des anciens camarades ce cette époque qui ont pu être peu à peu retrouvés (en vue de les faire se rencontrer de nouveau un jour au Lycée, du moins pour ceux qui ne seraient pas trop éloignés de Marseille).

Je la communique également à une personne habitant la Belgique, qui avait connu autrefois Gérard Zerahian et qui souhaitait reprendre contact avec lui.

Merci encore.

Cordialement,

Jean-Claude Autran

R3b. (à RC et CR)

Bonjour,

Je viens de retrouver l'adresse de notre camarade Gérard Zerahian, par sa fille qui a trouvé mon site. Gérard a effectivement intégré Supélec, a évolué au sein de Thomson CSF et est aujourd'hui à la retraite. Il est resté en région parisienne où il vit toujours actuellement.

Vous pouvez rajouter son adresse e-mail perso à notre liste : (...).

J'ai retrouvé aussi celle de Max Castella (Math Sup 63-64 chez Charlier) : (...) qui vit à Paris.

Depuis notre dernier échange, avez-vous pu récupérer d'autres adresses de camarades récemment retraités dont nous avions alors perdu la trace, notamment celles de Runavot et Coquilhat ?

A +

Jean-Claude Autran

R3c. (à LN)

Bonjour,

Vous m'aviez contacté en août 2006 pour essayer de retrouver les coordonnées de Gérard Zerahian qui fut, je crois un ami de votre sœur. Je ne sais pas si vous aviez pu alors entrer en contact avec lui car je sais qu'il a pris sa retraite et a dû changer d'adresse.

Mais je viens de retrouver une adresse personnelle actuelle de Gérard Zerahian grâce à sa fille Elisabeth qui me dit : « Gérard a effectivement intégré Supélec, a évolué au sein de Thomson CSF et est aujourd'hui à la retraite. Il est resté en région parisienne où il vit toujours actuellement ».

Vous pouvez le contacter à cette adresse e-mail : (...).

Cordialement,

Jean-Claude Autran

Q4.

Bonjour Jean Claude,

Un grand merci pour ton forum et la source de renseignements qu'il contient!

J'ai effectivement travaillé à la Direction commerciale de Thales, ex Thomson CSF, et j'ai 2 enfants, c'est grâce à ma fille Elisabeth que j'ai pu rentrer en contact avec toi.

J'ai été très agréablement surpris de retrouver les noms et les visages sur les photos des classes de math elems math sup et math spé. J'avoue que j'ai eu un peu de mal à me souvenir de tous. Mais bcp d'anecdotes sur les profs me sont peu à peu revenues que j'aurais plaisir à évoquer entre nous.

Je trouve l'idée de nous retrouver plus de 40 ans après absolument géniale.ce sera pour moi un peu difficile car je pars à l'étranger le 27 mai pour plusieurs mois: je suis en effet en préretraite depuis 5 ans et je ne suis en France que de passage.

tiens moi au courant stp de la date de la prochaine eventuelle rencontre afin que je puisse prendre les mesures necessaires.

A bientôt, j'espère.

Gérard Zerahian

R4.

Bonjour Gérard,

Merci pour ton message. Je me souviens très bien de toi bien que nous ne nous soyons côtoyés qu'une année, en math sup A (Amar) en 62-63. Mais ensuite, je n'avais pas pu passer en spé et j'avais recommencé mes études en Agro (Bzzz). Ayant intégré l'ENSIA de Massy en 1965, j'ai fait ensuite toute ma carrière dans la recherche en agro-alimentaire (à l'INRA : à Paris, puis en Californie, puis à Montpellier, de 1977 à 2004). Ma spécialité a été la biochimie, la physico-chimie, la génétique et la technologie des céréales et des produits céréaliers (blé, maïs, orge ; pain, biscuit, pâtes alimentaires, bière, etc.).

Depuis mon départ à la retraite (juin 2004), j'ai effectué un retour à mes sources varoises, à La Seyne-sur-Mer plus précisément, avec mon épouse et mes 3 plus jeunes fils (16, 12 et 7 ans) - j'ai aussi deux fils plus âgés (38 et 36) d'un premier mariage.

J'ai alors entrepris grâce à internet de retrouver un maximum d'anciens camarades de classe. Dans des pages perso sur lesquelles tu as dû tomber :

http://jcautran.free.fr/archives_familiales/scolarite/superieur_jcautran.html#21
http://jcautran.free.fr/forum/anciens_camarades_jca2.html
J'ai inséré les photos que je possédais, avec les noms des élèves, avec au passage quelques souvenirs de bizutage et d'argot des classes préparatoires. Cela a permis à une quinzaine d'anciens de math sup et math spé de se retrouver et de me contacter ; et aussi d'organiser en mai 2005 une première rencontre à Marseille, où nous n'étions malheureusement que 5.

En principe, nous devrions nous retrouver, je l'espère plus nombreux, fin juin 2007 à Marseille (je ne connais pas encore la date mais je t'en informerai) dans le cadre de l'Association des Anciens Elèves du Lycée Thiers.

Dans l'attente de te revoir peut-être à cette occasion, reçois toutes mes amitiés.

Jean-Claude Autran


 

20 Juillet 2006 - 23 Mars 2007 : Jean-José Tchobanian et photo de classe de Math Sup B (1962-1963)

Q1.

Bonjour Jean-Claude

On m'a parlé de votre forum concernant les anciens de prépas Thiers de 1962/1965 et comme j'y étais pile dans ces années là, c'est avec beaucoup d'émotion et de plaisir que j'ai " feuilleté "quelques pages de ce forum.

Si je peux y apporter ma contribution , ce serait avec plaisir.

Amicalement

Jean-José Tchobanian (Sup. avec Charlier en 1962 , Spé. avec Pfeiffer en 1963 et 1964)

R1.

Bonjour Jean-José,

Merci beaucoup pour ton message.

J'ai très peu de temps pour te répondre car je pars en vacances dans une heure. Je t'écrirai plus longuement à mon retour.

D'ici là, la principale question sur laquelle je recherche de l'aide est une photo de sup B (je ne l'ai jamais eue car j'étais en sup A) de la classe de Charlier 62-63, avec le maximum de noms des élèves de cette année-là. Runavot me l'avait promise mais je ne l'ai jamais reçue. Si tu avais cette photo et si tu pouvais me la scanner, ce serait parfait.

Merci par avance, à bientôt.

Amitiés.

Jean-Claude Autran

Q2.

Je m'en occupe

JJT

R2a.

Cher ami,

Je n'avais pas eu le temps de bien répondre à ton message du 20/07, car je partais en vacances une heure après l'avoir reçu.

Maintenant que me voilà de retour, je vais pouvoir te répondre avec plus de détails.

Je me souviens un peu de toi puisque j'étais en math sup A (Amar) en 62-63 alors que tu étais en math sup B (Charlier). Mais ensuite, je n'avais pas pu passer en spé et j'avais recommencé mes études en Agro (Bzzz). Ayant intégré l'ENSIA de Massy en 1965, j'ai fait ensuite toute ma carrière dans la recherche en agro-alimentaire (à l'INRA : à Paris, puis en Californie, puis à Montpellier, de 1977 à 2004). Ma spécialité a été la biochimie, la physico-chimie, la génétique et la technologie des céréales et des produits céréaliers (blé, maïs, orge ; pain, biscuit, pâtes alimentaires, bière, etc.).

Depuis mon départ à la retraite (juin 2004), j'ai effectué un retour à mes sources varoises, à La Seyne-sur-Mer plus précisément, avec mon épouse et mes 3 plus jeunes fils (16, 12 et 7 ans) - j'ai aussi deux fils plus âgés (38 et 36) d'un premier mariage.

J'ai alors entrepris grâce à internet de retrouver un maximum d'anciens camarades de classe. Dans des pages perso sur lesquelles tu as dû tomber :

http://jcautran.free.fr/archives_familiales/scolarite/superieur_jcautran.html#21

j' ai inséré les photos que je possédais, avec les noms des élèves, avec au passage quelques souvenirs de bizutage et d'argot des classes préparatoires. Cela a permis à une quinzaine d'anciens de math sup et math spé de se retrouver et de me contacter ; et aussi d'organiser en mai 2005 une première rencontre à Marseille, où nous n'étions malheureusement que 5. Tous les échanges de messages ont aussi été recopiés dans une sorte de "forum", ainsi que les nouvelles photos de classe qui m'ont été procurées. C'est ainsi que tu apparais sur des photos de spé 63-64 et 64-65 (Pfeifer) que m'a procurées l'an dernier Christiane Rome :

http://jcautran.free.fr/forum/anciens_camarades_jca2.html#16

Donc, si tu pouvais scanner et m'envoyer la photo de sup 62-63, avec le maximum de noms d'élèves, ce serait super. Car, si je me souviens bien d'une partie d'entre eux (surtout ceux qui étaient internes comme moi : Runavot, Soubeyran, Tardif, Coquilhat, Maillan, etc.), je n'ai jamais eu cette photo et je voudrais bien revoir ces visages. Et sans doute cela permettrait d'en accrocher quelques-uns de plus grâce à internet.

Egalement, sur la photo de spé 64-65 (Pfeifer), Christiane Rome n'avait pu identifier que quelques noms. Comme tu étais dans cette classe, sans doute arriverais-tu à en identifier davantage ?

Merci par avance. Merci de me donner de tes nouvelles, dans l'attente de se revoir à une prochaine tentative de rencontre des anciens.

Amitiés,

Jean-Claude Autran

R2b.

Cher ami,

Suite aux 2-3 messages que nous avions échangés l'été dernier, puis-je me permettre de te poser de nouveau la question de la photo de classe de math sup B que tu as dû avoir (je ne l'ai jamais eue car j'étais en sup A) de la classe de Charlier 62-63, avec si possible les noms des élèves de cette année-là dont tu te souviendrais. Runavot me l'avait promise mais je ne l'ai jamais reçue. Si tu avais cette photo et si tu pouvais me la scanner, ce serait parfait.

Merci par avance. Et encore bonne année 2007 !

Jean-Claude Autran

Q3.

Bonjour,

Je m'en occupe

Amitiés

Jean-José Tchobanian

Q3b. (19 Mars 2007)

Jean-Claude

Excuse-moi pour ce retard (inexcusable) , mais voici enfin la photo de Sup B 1962 avec Charlier au Lycée Thiers.

Je te prépare une petite liste des noms dont je me souviens.

Bonne réception

Jean-José Tchobanian

R3.

Bonjour Jean-José,

Merci pour ta photo de Sup B. Merci par avance de me donner les noms dont tu te souviens.

Il y a un cependant petit problème avec le niveau de résolution de la photo. Telle que je l'ai reçue, sa taille est de 640 x 484 pixels avec 72 dpi. On ne peut donc pas plus l'agrandir sur l'écran et on a quelque peine à distinguer les visages.

Si tu pouvais (pardon d'apparaître un peu trop exigeant) la scanner de nouveau avec 150 ou 300 dpi, et me l'envoyer de nouveau cela serait parfait.

Merci encore par avance si tu pouvais faire ça.

Amitiés,

Jean-Claude Autran

Q4.

Ci-joint l'original du scan.

Je craignais qu'elle ne passe pas !

Amitiés

Jean-José Tchobanian

Lycée Thiers (Marseille) - Classe de Math Sup B (1962-1963), avec les Professeurs Charlier de Chily (mathématiques) et Durand (physique)

R4.

Super !!!

La photo est remarquable. Il y a des années que je la recherchais, je ne l'avais plus vue depuis 1962.

Outre les profs, bien sûr, beaucoup de visages me sont connus, mais pour les noms, c'est plus difficile. Je crois reconnaître surtout les internes avec qui je partageais l'étude : Coquilhat, Roure, Runavot, Maillan, les frères Soubeyran, Tardif, Wu (?). Mais les autres ? Peut-être toi 9° en partant de la gauche sur la seconde ligne ?

Un grand grand merci ! Je vais la rajouter à ma collection, déjà mise sur les pages "forum" de mon site, en espérant que cela permettra à de nouveaux camarades de se retrouver.

Amitiés.

Jean-Claude Autran

Q5.

Voilà ce que ma mémoire a pu retrouver :
- rangée du haut, à partir de la gauche:
  4 Runachet
  6 Bernard Chaperon (expert à Nice)
12 Loubières (Thalès 06)
14 Jean-Pierre Albertini
15 Pierre Bourgeois
16 Michel Onatsky
 
- rangée 3:
  3 Eric Lefebvre (Montreal)
  6 Boisrayon
  9 Jean-José Tchobanian
14 Paul-Edmond Montus
 
- rangée 2
  2 Sama
  6 Vidal
  7 Bernard Connes (frère aîné de notre mathématicien célèbre Alain Connes)
10 Claude Valat (décédé)
11 Bahloul
 
- rangée 1
5 Mlle Chaleyat
6 Charlier
7 Durand, prof. de Phys.Chimie (dit "le Dull")
9 Mlle Rome (?)

Amitiés

Jean-José Tchobanian

R5.

Bonjour,

Merci pour cette première liste de nom, qui complète un peu les 6-7 que j'avais moi-même reconnus.

J'ai fait suivre la photo avec quelques-uns de sup et spé (62 à 65) avec qui je suis en contact (Cassam, Christiane Rome, Brigitte Picavet, Devinat, Mordant, Deffaud, etc.) pour voir s'ils arrivent à retrouver davantage de noms.

Dans ta liste, je pense cependant qu'il y a erreur sur Mlle Rome (qui n'était pas sur cette photo, elle était en math sup A avec moi) et sur le prénom de Connes. D'après ce que m'a dit, je crois, Christiane Rome, ce Connes de math sup B se prénommait Bernard et était le frère aîné du célèbre Alain Connes, membre de l'Académie des Sciences.

A bientôt si je trouve d'autres noms. Merci encore.

Amitiés,

Jean-Claude Autran

Q6.

Bonjour

Je pense que tu as raison sur mes 2 erreurs.

Bon courage pour le reste

Amitiés

Jean-José Tchobanian

R6. (à Christiane Rome, Brigitte Picavet, Raunakaly Cassam-Chenaï, Yvon Coëffic, Edgard Deffaud, Henri Devinat, Paul Martin, Xavier Meyer, Jacques Mordant)

Cher amis,

Depuis plusieurs années, je cherchais à retrouver cette photo de math sup B 1962-1963. Je l'ai enfin obtenue hier, grâce à J.-J. Tchobanian.

Je pense qu'elle va vous rappeler quelques souvenirs et bien des visages connus.

Avec Tchobanian, nous n'en avons identifié qu'une partie, et encore avec quelques incertitudes. Pourriez-vous nous aider à en identifier davantage ?

Pour l'instant, on a (de gauche à droite)

Rangée 4 (la plus haute) : ?, Soubeyran 2, Sylvain Coquilhat, Soubeyran 1 (ou Runachet ??), Tardif (?), Bernard Chaperon, ?, Maillan, ?, Fouques, ?, Loubières, ?, Jean-Pierre Albertini, Pierre Bourgeois, Michel Onatsky
Rangée 3 : ?, ?, Eric Lefebvre, ?, Alain Disseau, Boisrayon, Jean-Jacques Runavot, ?, Jean-José Tchobanian, ?, ?, ?, ?, Paul-Edmond Montus, ?
Rangée 2 : Michel Roure, Sama, ?, ?, ?, Vidal, Bernard Connes, ?, ?, Claude Valat (décédé), Bahloul, ?
Rangée 1 : ?, ?, ?, ?, Mlle Mireille Chaleyat, Professeur Charlier, Professeur Durand, ?, ?, ?, Wu, ?

Merci par avance. Toutes mes amitiés.

PS. Qui aurait une adresse e-mail actuelle de Jean-Jacques Runavot et de Sylvain Coquilhat ? Ils sont sans doute retraités et leur e-mail professionnel ne semble plus fonctionner.

Jean-Claude Autran

Q7a.

D'après les renseignements que j'ai. Tu peux l'appeler au tel si l'adresse email n'est pas la bonne : Runavot Jean-Jacques ().

Pour Coquilhat j'avais (...), mais ce n'est plus bon car il est je crois à la retraite. J'ai vainement contacté la banque RCI sans succès.

Raunakaly Cassam-Chenaï

Q7b.

Désolé, j'étais en math sup 4, en 63-64, et je n'ai pas beaucoup de compétence sur la promotion précédente. Je vais néanmoins imprimer cette photo et tenter de retrouver certains des visages, qui étaient peut-être avec moi en spé quand j'étais 3/2 et eux 5/2. amitiés,

Yvon Coëffic

R7. (à Jean-Jacques Runavot)

Cher ami,

Il y a longtemps que je n'ai pas eu de tes nouvelles. J'espère que tu vas bien et que tes débuts de retraite se poursuivent de façon satisfaisante.

Tu trouveras ci-joint une photo de ta classe de Math Sup B (1962-1963) que j'ai reçue de Jean-José Tchobanian.

Avec Tchobanian, nous n'avons identifié qu'une partie des camarades, et encore avec quelques incertitudes. Pour l'instant, on a (de gauche à droite) :

- Rangée 4 (la plus haute) : ?, Soubeyran 2, Sylvain Coquilhat, Soubeyran 1 (?) ou Runacher (??), Tardif (?), Bernard Chaperon, ?, Maillan, ?, Fouques, ?, Loubières, ?, Jean-Pierre Albertini, Pierre Bourgeois, Michel Onatsky
- Rangée 3 : ?, ?, Eric Lefebvre, ?, Alain Disseau, Boisrayon, Jean-Jacques Runavot, ?, Jean-José Tchobanian, ?, ?, ?, ?, Paul-Edmond Montus, ?
- Rangée 2 : Michel Roure, Sama, ?, ?, ?, Vidal, Bernard Connes, ?, ?, Claude Valat (décédé), Bahloul, ?
- Rangée 1 : ?, ?, ?, ?, Mlle Mireille Chaleyat, Prof. Victor Charlier de Chily, Prof. Emile Durand, ?, ?, ?, Wu, ?

En fouillant dans ta mémoire, arriverais-tu à nous aider à en identifier davantage ?

Merci par avance.

Toutes mes amitiés.

PS. Aurais-tu une adresse e-mail actuelle de Sylvain Coquilhat ? Celle que nous avions (...) ne semble plus fonctionner car il doit être aussi à la retraite.

Jean-Claude Autran

[Voir aussi à : http://www.trombi.com/j/ViewController?action=classphotoShow&classphotoid=1522920&crc=10518927]


 

14-17 Juillet 2006 : Jean Rutali

Q.

bonjour à vous...

en fait je vous écris car je suis tombée par hasard sur votre site. je suis la fille de jean rutali, qui était visiblement dans votre classe.

si vous souhaitez des nouvelles de mon père, vous pouvez me le dire à l'adresse suivante : (...)

papa s'est marié, a eu deux enfants (et 3 petites filles). il est maintenant retraité, après une carrière de professeur agrégé en mathématiques.

c'est marrant les coincidences du net!!

merci de me faire une petite réponse

AR

R.

Bonjour,

Merci beaucoup pour votre message.

Oui, je souhaiterais certainement avoir des nouvelles de Jean Rutali.

Nous sommes un groupe d'une dizaine d'anciens camarades du Lycée Thiers (math sup et math spé, années 1962 à 1964) qui nous sommes retrouvés il y a 1-2 ans grâce au net. Nous souhaiterions retrouver le maximum de camarades de la même époque, dont Jean Rutali fait partie.

Merci de m'en donner des nouvelles, notamment où il réside, et, s'il n'est pas trop éloigné, savoir s'il lui serait possible de participer à la prochaine rencontre des anciens à Marseille, ou dans la région de Marseille.

Merci par avance,

Cordialement,

Jean-Claude Autran


 

8-9 Mai 2006 : Jacques Mordant

Q1. (à Jacques Mordant)

Voici l'adresse du site de Jean-Claude Autran où figure la photo de la classe de math. sup. (professeur Amar actuellement à la retraite à Marseille).

Je retiens tes coordonnées pour une éventuelle réunion des anciens élèves des classes préparatoire au Grandes Ecoles du lycée Thiers (promotion 62 à 65).

A bientôt.

http://jcautran.free.fr/archives_familiales/scolarite/superieur_jcautran.html

Raunakaly Cassam-Chenaï

Q2.

Adresse de Jacques Mordant : (...)

Il a intégré l'X

Raunakaly Cassam-Chenaï


 

9 Février - 10 Avril 2006 : Convocation des anciens du Lycée Thiers

Q1. (Marseille, le 9 février 2006)

Chers amis,

En ce début de la nouvelle année, l'Association des Anciens Elèves du Lycée Thiers vous adresse ses vœux les meilleurs et les plus sincères.

Pour repartir avec encore plus d'enthousiasme, nous vous invitons à son

ASSEMBLEE GENERALE
Le Jeudi 2 mars 2006 de 18h à 20h
au siège de l'Association :
15 Bld. Garibaldi. 13001 Marseille.

Voir candidature au Conseil d'Administration et pouvoir ci-joints.

A l'ordre du jour de cette Assemblée Générale :

- Visite guidée du lycée par le Président actuel de l'Association, également professeur en exercice au Lycée Thiers de 17h à 18h (pour ceux qui sont intéressés)
- Rencontre avec Monsieur le Proviseur Pierre-Jean BRAVO (sous réserve de disponibilité)
- Rapport moral et rapport financier de l'AAELT
- Elections au Conseil d'Administration.

Projets pour l'année 2006:

Actions pour faire connaître l'AAELT : Edition de notre journal, site internet, articles dans le journal du lycée, annonce de nos réunions dans les médias.

Organisation de conférences : Intervenants à définir.

Rapprochements avec les élèves actuels : Participation à la Journée des Carrières, aides financières et matérielles aux projets pédagogiques.

Dîner de fin d'année scolaire : Tous les anciens élèves sont conviés ainsi que les professeurs et le personnel (actifs et retraités)

Cette assemblée générale sera suivie, pour ceux qui le désirent, d'un repas dans un restaurant tout proche du lycée.

Nous vous demandons une participation de 20 ¤. L'apéritif sera offert par l'Association.

Pour prendre part à ce repas et adhérer, il vous suffit de renvoyer avant le 25 février 2006, accompagnés d'un chèque, les bulletins de participation ci-joints à :

ASSOCIATION DES ANCIENS ELEVES DU LYCEE THIERS

15 Boulevard Garibaldi 13001 Marseille

Consultez le site de l'Association pour avoir les dernières nouvelles.

http://perso.wanadoo.fr/joseph.boyer/thiers.htm

Joseph BOYER

R1. (15 février 2006)

Nous sommes plusieurs de la promotion Maths Sup-Spé de 62-65, éparpillés dans la France, qui sommes intéressés par le dîner de fin d'année.

Quand la date en sera fixée pourriez-vous nous le communiquer avec les modalités pratiques ?

Merci d'avance.

Raunakaly CASSAM CHENAI

Q2. (9 Avril 2006)

De la part de l'Association des Anciens Elèves du lycée Thiers. La date pour le repas de fin d'année au Lycée est sur le point d'être arrêtée. Le Jeudi 22 juin à partir de 19h30.

Je contacte rapidement l'avis des personnels interessées avant de fixer définitivement la date. Une réponse rapide de votre part est souhaitée. Vous pouvez faire une proposition pour une autre date, votre poids sera d'autant plus important que le nombre d'invités apportés.

Joseph BOYER

R2. (10 Avril 2006)

Qu'en pensez-vous ? De la date ? Pour moi c'est ok, il faudrait lancer une invitation plus large pour savoir combien nous serons et réserver une date.

Je ne connais pas le coût mais cela doit être abordable.

Voir à la fin les conditions d'inscription et le prix du repas de l'assemblée générale.

Raunakaly CASSAM CHENAI

R3.

Bonjour,

Pardon pour le retard à répondre.

Sauf imprévu, je pourrai venir le 22 juin à 19 h 30, sans doute seul. Mais il serait préférable qu'on soit quelques-uns de notre époque, plutôt que de se trouver noyés dans une foule d'anciens élèves de tous les âges dont les visages nous seraient tous inconnus.

A bientôt, si tu as du nouveau sur ce repas de fin d'année.

Amitiés,

Jean-Claude Autran

Q4.

On reporte à une autre année . Je suis à Paris et je t'appelle dqp.

Raunakaly CASSAM CHENAI


 

3 Mars - 2 Juillet 2006 : Michel Tuloup, Hypotaupe 1949-1950 et Professeur Charlier de Chily

Q1.

excuses moi pour le tutoiement d'un ancien taupin.

Je viens de visiter ton site à ce sujet

Chapeau pour tous ces souvenirs qui me ramènent 56 ans en arrière.

J'ai passé un an dans l'hypotaupe de Victor Charlier de Chily en 49-50. (il y avait au lycée Thiers une autre Hypo drivée par un vieux monsieur Métral mais une seule taupe à Marseille conduite par M Brun formidable prof)

Comme c'était mon oncle (l'époux de la sœur de mon Père) nous le surnommions "TONTON" et je crois que ce surnom lui est resté quelques années.

C'était un prof extraordinaire qui m'a fait aimer les math.

J'avais 17ans. après deux taupes j'ai intégré l'école spéciale des TP et fait carrière dans les TP

Mais comme tout cela est vrais: les chansons paillardes que nous hurlions le soir dans les couloires ( originaire d'auvergne,j'étais "pancul")- le permis de chasse et toutes ces choses oubliées.

Il avait fait marquer à la peinture blanche sur la porte de sa classe cette année la: " NUL N'ENTRE ICI S'IL N'EST DE BONNE VOLONTE "

J'ai une photo en blouse et ceinture de corde devant cette porte.

à plus si tu veux.

Amicalement

Michel TULOUP

PS. le 16 mars prochain il y aura une cérémonie au lycée pour la pose d'une plaque à sa mémoire

R1.

Bonjour,

Merci beaucoup pour ton message, qui enrichit encore les souvenirs du Lycée Thiers que j'ai mis sur mon site internet.

J'ai connu M. Brun en 62-63, mais je ne l'ai pas eu comme prof car, après une année (médiocre) d'hypotaupe avec M. Amar, j'avais dû redescendre en "Agro", d'où j'ai finalement réussi, pour faire ensuite une carrière dans la recherche en agro-alimentaire.

M. Brun, à l'époque, nous l'appelions le J (son prénom n'était-il pas Jules ?). Il me semble qu'il était très myope et que dans le bus, quand il retirait ses lunettes, il lisait son journal ou des copies d'élèves en les plaçant à moins de 5 cm de son nez. Mais j'entendais dire que c'était un remarquable enseignant.

J'ai un vague souvenir de l'inscription "NUL N'ENTRE ICI S'IL N'EST DE BONNE VOLONTE ". Il me semble qu'à mon époque elle avait été recopiée sur un mur, soit dans une classe, soit dans une étude des maths spé.

Mais je ne sais plus ce que pouvait signifier "pancul". Peux-tu me l'expliquer ?

Un dernier mot : as-tu aussi visité les pages du "forum" de mon site, où se trouvent notamment des échanges de correspondance avec la famille de Charlier de Chily ? Il faut pour cela aller à l'adresse :

http://jcautran.free.fr/forum/anciens_camarades_jca2.html#15

Cordialement, (si tu as d'autres souvenirs ou d'anciennes photos de classe du Lycée Thiers, c'est avec plaisir que je les recevrai)

Jean-Claude Autran

Q2.

Bonjour,

Merci de ta réponse.

En fait je me suis mal exprimé.

Celui pour le quel j'ai fait cette recherche et qui est mon oncle est Victor Charlier de Chily.

C'est également de lui dont je parle tout au long de mon texte:

L'inscription sur la porte de sa classe,la plaque commémorative jeudi prochain

Je t'envois la photo de la porte avec ton serviteur et celle de la classe de MathsupB 49-50 Victor Charlier de Chily Professeur dit :"LE CHACH." ou "TONTON" ou "CHACHA

Lycée Thiers (Marseille) - Classe de Math Sup B (1949-1950) avec, assis au centre, le Prof. Victor Charlier de Chily
Je suis à la droite de TONTON

Un "pancul" c'était un pensionnaire.

je peux t'envoyer la photo de la classe de mathspé 50-51 avec Jules Brun qui était miope comme une "taupe" mais qui n'avait pas de surnom tellement il était craint

Amitiés et nostalgie!

Michel Tuloup

R2.

Re- bonjour,

Merci pour ton dernier message.

J'avais effectivement mal compris que ta parenté était avec Victor Charlier de Chily. Tu dois donc être parent avec ceux avec qui étaient mentionnés dans mes contacts de l'année dernière : son arrière petite-fille Olivia Charlier de Chily, son fils Georges Charlier de Chily et le frère de celui-ci, Jacques Charler de Chily, vétérinaire à Toulon.

Merci pour les deux photos, qui sont d'une remarquable qualité. Je reconnais naturellement bien ton oncle avec qui j'avais passé un certain nombre de colles, dont j'ai gardé d'ailleurs un souvenir sympathique. Je n'avais pu avoir jusqu'ici aucune photo de lui. Si tu as aussi celle de math spé avec Jules Brun, je serais très intéressé de la recevoir (je serais curieux de revoir ce visage, que je n'ai connu que 12 ans plus tard, alors qu'il approchait de la fin de sa carrière). A mon époque, Brun avait le surnom de "Le J" et les calots de math spé B portaient donc l'inscription TAJ.

J'avais oublié qu'un "pancul" était un pensionnaire ! Moi aussi j'ai été "pancul" pendant 3 ans puisque j'étais de la région de Toulon. Mais le terme était assez peu employé, on conservait plutôt le mot "interne".

Amitiés, et merci pour tout.

Jean-Claude Autran

Q3.

Bonjour l'Ami !

Je reprends tardivement notre petit échange du mois de mars en t'envoyant la photo de la sup 50-51 de Jules Brun.

Je suis le troisième en partant de la gauche au premier rang.

Mon cousin HCDCy a visité ton site et a du te donner quelques informations supplémentaires.

Bien amicalement.

Michel Tuloup

Lycée Thiers (Marseille) - Classe de Math Spé (1950-1951) avec, assis au centre, le Prof. Jules Brun

R3.

Merci beaucoup, cher ami,

Pour cette superbe photo de 1950-1951. Je reconnais très bien Jules Brun, que j'ai un peu connu une douzaine d'années plus tard.

Je ne crois pas avoir reçu de nouvelles d'HeCDCy. J'avais seulement été en contact (2e semestre 2005) avec OCDCy (arrière petite-fille de Victor), avec GCDCy (fils de Victor), qui m'a parlé de son frère Jacques, vétérinaire à Toulon ; et aussi avec AD, ui s'est présentée comme une nièce de Victor. Mais pour l'instant rien de la part d'HCDCy.

A bientôt. Cordialement,

Jean-Claude Autran


 

31 Janvier - 2 Février 2006 : Jean-Michel Boudic

Q1. (sur le site http://www.photo-de-classe.com)

En quelle classe étais-tu?

Jean-Michel Boudic

R.

Bonsoir,

J'ai bien été au Lycée Thiers de 62 à 65 :

- Math Sup A (Prof. Amar) de 62 à 63
- Agro I de 63 à 64
- Agro II de 64 à 65

Et toi ?

NB. Mes photos de classe, les noms de tous mes camarades, ainsi que quelques souvenirs de scolarité se trouvent sur mon site perso à l'adresse suivante :

http://jcautran.free.fr/archives_familiales/scolarite/superieur_jcautran.html

Amitiés : Jean-Claude Autran

Q2.

Je suis rentré en math sup en 1963 à Thiers_En math mon prof etait Amar (le dag) et en physique Durand. Puis 3/2 avec Mr Hochard en maths et Mr Didier en physique. Puis 5/2 avec Melle Bornet en maths. J'avais un copain en Agro, un type immense que j'appelais "Méga", lui, m'appelant bien sûr,"micro". Que de bons souvenirs.

Hure agro et à +

Amitiés.

Jean-Michel Boudic


 

24-27 Janvier 2006 : Professeur Samuel

Q.

Bonjour

J'ai vu votre site des anciens de Thiers

Avez vous connu mon père, M. Samuel, Prof de math, qui faisait sans doute passer des colles ?

Amicalement

D. Samuel

R.

Bonjour,

Merci pour votre message.

Oui, j'ai un lointain souvenir d'un professeur du Lycée Thiers nommé Samuel dans les années 1962-1965. Je ne sais plus s'il enseignait en mathématiques ou en physique. Il ne me semble pas (du moins à mon époque) qu'il était professeur principal dans une classe préparatoire aux grandes écoles. Il me semble qu'il devait surtout enseigner en terminale, et qu'il faisait passer des colles aux math sups. J'ai dû passer en colle avec lui 2-3 fois (mais c'étaient surtout mes camarades de la section ENSI qui en parlaient - je crois qu'ils l'appelaient « le Sam »). Tout cela est si loin. J'ai le souvenir d'un homme agréable, discret, arrangeant (à la différence de plusieurs de nos professeurs de math sup ou math spé qui terrorisaient leurs élèves).

Je rencontre quelquefois d'anciens camarades du Lycée et si j'arrive à leur faire se souvenir de certains détails ou anecdotes sur M. Samuel, je ne manquerai pas de vous les communiquer.

Cordialement,

Jean-Claude Autran


 

15 Janvier - 11 Juin 2006 : Edgard Deffaud

Q1.

Quelle bonne surprise

Après avoir par hasard surfé sur Internet pour retrouver les traces communes avec un très éloigné cousin,... de découvrir cette photo et de voir se réveiller tous les souvenirs qui y sont attachés.

Certains noms et visages étaient et restent complètement oubliés de ma mémoire, d'autres sont réapparus à cette occasion.

Ce que je suis devenu en quelques lignes (on pourra poursuivre avec plus de détails si tu le souhaites) :

Comme j'étais assez bon uniquement en maths j'ai fait Math Spé (3/2 & 5/2) avant d'intégrer la seule école où il n'y avait ni physique ni chimie :

L'ENSI de Grenoble (Institut Polytechnique de Grenoble à l'époque) section "Mathématiques Appliquées" ce qui était l'ancien nom d'"Informatique"

Et donc de commencer ma carrière dans l'informatique (à GSI) et de la terminer pareillement (aux AGF)

Je suis ainsi passé de Grenoble à Paris en faisant un détour par l'Algérie.

Aujourd'hui, jeune grand-père (faut bien se consoler!), je suis en préretraite depuis 2003 et coule des jours heureux et militants toujours à Paris.

J'ai commencé à lire les pages consacrées à ton père et aux chantiers navals de La Seyne avec émotion, c'était il y a seulement quelques décennies et depuis le monde a pris un drôle de virage !

Je prendrais de tes nouvelles avec plaisir.

Bien amicalement

Edgard

R1.

Message transféré le jour même à : M. Basso, R. Cassam-Chenaï, H. Devinat, J.-L. Giordano, B. Lhérisson, P. Martin, H. Martino-Gauchi, X. Meyer, J. Mordant, B. Picavet, M. Randon, C. Rome, J. Rutali

R2. (A Edgard Deffaud)

Cher ami,

Merci pour ton message, qui m'a fait grand plaisir.

Tout ceci est bien loin, mais l'année de math sup (avec le Prof. Amar !) nous a tellement marqués que j'ai toujours conservé et régulièrement regardé cette photo avec les noms de tous les camarades de classe et que j'ai tenu à la mettre sur internet. (Je me souviens donc très bien de toi, d'autant plus que nous avions été toute l'année en quadrinome, avec Randon et Viala. J'avais noté que tu avais été ensuite en spé A, mais je ne savais pas quelle école tu avais intégré.

Notre photo de math sup 62-63, ainsi que quelques souvenirs de scolarité, se trouvent donc depuis environ 3 ans sur mon site à l'adresse :

http://jcautran.free.fr/archives_familiales/scolarite/superieur_jcautran.html

Depuis, un petit nombre d'anciens camarades s'y sont retrouvés et m'ont contacté. Tous les échanges de messages que j'ai eus se trouvent sur le forum de mon site :

http://jcautran.free.fr/forum/anciens_camarades_jca2.html

Il y a aussi quelques pages de souvenirs du Lycée Thiers (argot scolaire, bizuthage, surnoms des profs, etc.) à l'adresse :

http://jcautran.free.fr/archives_familiales/scolarite/annexe_bizutage.html

Alors, que sont nos vieux amis devenus ?

Personnellement, je n'avais pas particulièrement brillé en math sup, et j'avais dû ensuite (la honte !) me reconvertir en Agro 1 puis Agro 2. Ayant intégré l'ENSIA de Massy en 1965, j'ai fait ensuite toute ma carrière dans la recherche en agro-alimentaire (à l'INRA : à Paris, puis en Californie, puis à Montpellier, de 1977 à 2004). Ma spécialité a été la biochimie, la physico-chimie, la génétique et la technologie des céréales et des produits céréaliers (blé, maïs, orge ; pain, biscuit, pâtes alimentaires, bière, etc.).

J'ai pris ma retraite au lendemain de mes 60 ans, en Juin 2004, et j'ai aussitôt effectué un retour à mes sources varoises, à La Seyne-sur-Mer plus précisément, avec mon épouse et mes 3 plus jeunes fils (15, 11 et 6 ans) - j'ai aussi deux fils plus âgés (37 et 35) d'un premier mariage, mais pas de petits-enfants.

Ainsi, depuis 1964 ou 1965, la vie professionnelle nous presque tous séparés. Chacun a dû foncer tête baissée pour construire sa carrière ou fonder son foyer, et les décennies ont passé... Et c'est quand approche l'âge de la retraite qu'on vient à se rappeler de sa jeunesse et qu'on a envie de savoir ce que sont devenues ses vieilles connaissances, notamment tous ceux qui ont souffert avec nous sur les mêmes bancs du Lycée Thiers. Voilà pourquoi j'ai commencé à mettre sur Internet quelques souvenirs des années 60, avec quelques photos de classe et des "avis de recherches" des anciens camarades dont j'ai perdu la trace.

Depuis un an et demi environ, un petit groupe d'anciens de math sup et math spé ont pu ainsi se retrouver :

- Paul Martin, X en 64, dirige le centre d'études des réseaux, des transports et de l'urbanisme, un service du ministère de l'Equipement à Lyon, 4 enfants, prend sa retraite en 2006.

- Christiane Rome, prof de maths, sans enfant, actuellement à Villeneuve-Loubet (Alpes Maritimes), retraitée depuis juillet 2005.

- Brigitte Picavet (Mme Theveny), prof de math à la retraite mais travaille avec son mari comme gérante de son bureau d'études béton.

- Raunakaly Cassam-Chenaï, Centralien, travaille comme consultant dans l'informatique et habite près de Montpellier (nous habitions à 3 km l'un de l'autre sans le savoir pendant plus de 10 ans quand nous nous sommes retrouvés en 2004).

- Gérard Deloche est décédé en 2002 (il était Doyen de l'Université de Reims, après une brillante carrière dans la recherche médicale).

- Alain Quilichini à la retraite d'EDF, vit à Marseille.

- Xavier Meyer, travaille toujours, actuellement dans une ville isolée des hauts plateaux algériens pour 2 ans, à la construction d'une station de traitement.

- Jean-Jacques Runavot, X en 64, a fait sa carrière au CNES à Toulouse, à la retraite depuis quelques mois, 3 filles.

Quelques autres comme Devinat, Giordano, Lhérisson, Monique Basso (Mme Dieu), Rutali, Randon, Martino-Gauchy, Benaouda, ont été aussi retrouvés ou repérés par Christiane Rome, par Cassam, ou par Meyer, mais je ne les ai pas eus personnellement.

Sur le fichier Excel ci-joint, tu trouveras l'état actuel de la liste d'adresses de ceux qui ont été jusqu'ici identifiés. Nous allons pouvoir t'y rajouter.

En fait, nous avons tenté une première réunion des Anciens de sup et spé en mai dernier à Marseille, avec visite guidée du Lycée Thiers, puis repas ensemble au restaurant. Mais nous n'étions que 5 à avoir pu venir. Voir les photos ci-jointes, avec : Cassam, Coeffic (sup 63-64), C. Rome, Autran, Runavot. Peut-être y aura-t-il d'autres tentatives. Nous t'en informerons, et si tu es trop loin pour y participer, nous te communiquerons au moins les photos.

A bientôt pour d'autres échanges de nouvelles.

Amitiés,

Jean-Claude Autran

R3.

Merci de m'avoir transmis ce message;

a trés bientot car je travaille encore!

H. Devinat

Q2.

Message d'Edgard Deffaud reçu début février 2006, mais perdu à la suite d'une réinitialisation accidentelle de ma messagerie.

Q3.

Bonjour Jean-Claude,

Désolé de ne pas avoir donné des nouvelles rapidement , bien que "retraité" je suis débordé d'activités immédiates et sympathiques et je remets tjrs à plus tard ce qui demande un petit peu plus de temps de réflexion, et c'est pas rien que de dépoussiérer de tels souvenirs,...

J'en avais même oublié (mais pas vraiment bien sûr) que nous étions dans le même trinôme, tant je n'avais jamais questionné ma mémoire sur cette époque. je te renouvelle mon intérêt pour participer à tout ce qui peut nous rassembler sans pour autant faire ancien combattant.

N'hésite pas à me relancer, je vais néanmoins essayer de te donner rapidement d'autres nouvelles sur tout ce que j'ai fait depuis ce Lycée Thiers.

Bien amicalement

Edgard

R3.

Bonjour Edgard,

Merci d'avoir repris contact. Tu m'avais, je crois, adressé un message vers fin janvier, mais je n'avais pu y répondre car ce message (ainsi que tous ceux que j'avais en instance à l'époque) avait été perdu à cause d'une réinitialisation accidentelle de ma messagerie... Je l'avais à peine lu et je crois que tu me parlais d'un prochain voyage en Libye (?)

C'est bien volontiers que je recevrais des nouvelles de ton parcours, depuis le Lycée Thiers.

Egalement, si tu as d'autres photos de classe, de spé A en particulier (63-64 et 64-65), je serais très heureux de les recevoir car je ne les ai encore jamais revues (je n'ai que celles de spé B, reçues l'an dernier de Christiane Rome).

Tu pourras voir sur les pages du "forum" de mon site :

http://jcautran.free.fr/forum/anciens_camarades_jca2.html

qu'il y a quelques contacts de plus qui se sont établis ces derniers mois : Jacques Mordant, Michel Tuloup, Jean-Michel Boudic, Prof. Samuel.

A bientôt. Toutes mes amitiés.

Jean-Claude Autran

Q4.

Tous mes voeux Jean-Claude pour toi et ta famille en cette nouvelle année, année 2007 qui nous donnera sans doute l'occasion de se réunir et de retrouver d'autres comparses de ces années passées au Lycée Thiers et qui sont définitivement ancrées dans nos souvenirs.

Je viens d'adhérer à l'association des anciens élèves et je suis donc cordialement invité au repas prévu le 25 janvier, cela tombe plutôt mal en cette période mais si je sais que c'est l'occasion de revoir des anciens élèves avec qui j'ai partagé joies et souffrances (comme toi ou Christiane Rome) je serai là.

Par contre si c'est la réunion habituelle et annuelle des anciens élèves toutes cuvées confondues et que mes plus proches camarades de l'époque n'y assistent pas, je n'irai pas pour cette première fois.

Il m'avait semblé d'ailleurs qu'une autre encontre était envisagée mi-2007.

Bref as-tu une idée de qui sera là ce 25 janvier, cela pourrai m'aider à prendre ma décision.

Bien amicalement

Edgard

R4.

Cher Edgard,

Merci pour tes bons vœux.

A mon tour de te souhaiter, ainsi qu'à ta famille, une bonne et heureuse année 2007, avec avant tout la santé - qui permet de profiter de tout le reste. En espérant aussi se revoir en 2007.

Précisément, au sujet de l'association des anciens de Thiers, j'ai été un peu surpris de cette invitation pour le 25 janvier (Je pensais que ce repas aurait lieu en juin - mais sans doute en font-ils deux par an, un en hiver et un en été ?).

En tous cas, je n'ai pas l'intention de participer à celui de Janvier, et je n'ai pas entendu dire que nos amis Cassam, Christiane Rome, et les autres avec qui nous communiquons, allaient y être. Attendons donc une prochaine invitation à une meilleure saison, j'espère en Juin 2007.

J'espère que tout va bien pour toi. Puis-je te re-poser la question des anciennes photos de classe de Thiers : aurais-tu notamment celles de Spé A (63-64 et 64-65). Si tu les avais et si tu pouvais me les scanner, j'en serais très heureux car je ne les ai encore jamais retrouvées (je n'ai que celles de spé B, reçues l'an dernier de Christiane Rome). Merci par avance.

Toutes mes amitiés.

Jean-Claude Autran

Q5.

Bonjour Jean-Claude,

Merci pour tes voeux et donc à plus tard pour se revoir.

Pour les photos de Spéciales je ne sais plus, je demanderai à ma mère si elle a ça dans ses boites à chaussures, mais je n'ai pas de souvenir de photos avec le "J", ce sont des personnages qui marquent ! Je t'enverrai ce que j'aurai pu trouver.

Bien amicalement

Edgard


 

10-18 Octobre 2005 : Xavier Meyer

Q.

Mon cher Jean Claude,

En tapant mon nom sur Google me voilà sur ton site....

Incroyable surprise de nous voir en photo en 62 probablement.

Immédiatement les noms reviennent, bien qu'enfoui au fond du cerveau depuis des décennies. Eh bien oui que sont nos amis devenus? Je me souviens bien de toi Jean claude AUTRAN. Merci de ton initiative qui me sort à grande vitesse du fond des plateaux algérien, du ramadan, et de la station de traitement en construction dont je m'occupe pour 2 ans dans ville isolée.

Pour avoir un peu de mes nouvelles merci de parcourir le site: www.iecntic.org

Voilà ma dernière photo, à Tiaret, avec mon pote Djaoui.

Benaoudda est il en algérie, du coté de Tlemcem? Ce serait marrant de le revoir ....

Bravo pour ton initiative, et à bientôt pour avoir de tes nouvelles, et celles de Brun, Constant, Vassalo...etc

XM

R1a.

Cher vieil ami,

J'ai été infiniment heureux de recevoir ton message.

Eh oui, notre photo de math sup 62-63 a été mise en ligne sur mes pages de souvenirs de scolarité :

http://jcautran.free.fr/archives_familiales/scolarite/superieur_jcautran.html#21

Mais on te retrouve aussi sur une photo de spé 63-64 (que m'a communiquée récemment Christiane Rome et que j'ai mise sur le « forum » de mon site - voir tout à fait en bas de la page :

http://jcautran.free.fr/forum/anciens_camarades_jca2.html

Il y a aussi quelques pages (toujours en version provisoire) de souvenirs du Lycée Thiers (argot scolaire, bizuthage, surnoms des profs, etc.) :

http://jcautran.free.fr/archives_familiales/scolarite/annexe_bizutage.html

Alors, que sont nos amis devenus ?

Personnellement, je n'avais pas particulièrement brillé en math sup, et j'avais dû ensuite me reconvertir en Agro 1 puis Agro 2. Ayant intégré l'ENSIA de Massy en 1965, j'ai fait ensuite toute ma carrière dans la recherche en agro-alimentaire (à l'INRA : à Paris, puis en Californie, puis à Montpellier, de 1977 à 2004). Ma spécialité a été la biochimie, la physico-chimie, la génétique et la technologie des céréales et des produits céréaliers (blé, maïs, orge ; pain, biscuit, pâtes alimentaires, bière, etc.).

J'ai pris ma retraite au lendemain de mes 60 ans, en Juin 2004, et j'ai aussitôt effectué un retour à mes sources varoises, à La Seyne-sur-Mer plus précisément, avec mon épouse et mes 3 plus jeunes fils (15, 11 et 6 ans) - j'ai aussi deux fils plus âgés (37 et 35) d'un premier mariage, mais pas de petits-enfants.

Ainsi, depuis 1964 ou 1965, la vie professionnelle nous presque tous séparés. Chacun a dû foncer tête baissée pour construire sa carrière ou fonder son foyer, et les décennies ont passé... Et c'est quand approche l'âge de la retraite qu'on vient à se rappeler de sa jeunesse et qu'on a envie de savoir ce que sont devenues ses vieilles connaissances, notamment tous ceux qui ont souffert avec nous sur les mêmes bancs du Lycée Thiers. Voilà pourquoi j'ai commencé à mettre sur Internet quelques souvenirs des années 60, avec quelques photos de classe et des "avis de recherches" des anciens camarades dont j'ai perdu la trace.

Depuis un an et demi environ, un petit groupe d'anciens de math sup et math spé ont pu ainsi se retrouver :

- Jean-Jacques Runavot, X en 64, a fait sa carrière dans la Marine, puis au CNES à Toulouse, à la retraite depuis quelques mois, 3 filles, mais veuf récemment.

- Paul Martin, X en 64, dirige le centre d'études des réseaux, des transports et de l'urbanisme, un service du ministère de l'Equipement à Lyon, 4 enfants, prend sa retraite en 2006.

- Christiane Rome, prof de maths, sans enfant, actuellement à Villeneuve-Loubet (Alpes Maritimes), retraitée depuis juillet 2005.

- Brigitte Picavet (Mme Theveny), 4 enfants, prof de math à la retraite mais travaille avec son mari comme gérante de son bureau d'études béton.

- Raunakaly Cassam-Chenaï, Centralien, travaille comme consultant dans l'informatique et habite près de Montpellier (nous habitions à 3 km l'un de l'autre sans le savoir pendant plus de 10 ans quand nous nous sommes retrouvés en 2004).

- Sylvain Coquilhat travaille toujours chez Renault à Paris.

- Gérard Deloche est décédé en 2002 (il était Doyen de l'Université de Reims, après une brillante carrière dans la neuropsychologie).

- Alain Quilichini à la retraite d'EDF, vit à Marseille.

- Quelques autres comme Giordano, Lhérisson, Monique Basso, Rutali, Randon, Martino-Gauchy, Mordant, Randon, ont été aussi retrouvés par Christiane Rome ou par Cassam, mais je ne les ai pas eus personnellement.

Sur le fichier Excel ci-joint, tu trouveras l'état actuel de la liste d'adresses de ceux qui ont été jusqu'ici repérés. Nous allons pouvoir t'y rajouter.

En fait, nous avons tenté une première réunion des Anciens de sup et spé en mai dernier à Marseille, avec visite du Lycée Thiers et repas au restaurant. Mais nous n'étions que 5 à avoir pu venir. Voir les photos ci-jointes, avec : Cassam, Coeffic (sup 63-64), C. Rome, Autran, Runavot. Peut-être y aura-t-il d'autres tentatives. Nous t'en informerons, et si tu es trop loin pour y participer, nous te communiquerons au moins les photos.

Par ailleurs, nous n'avons pour l'instant aucune nouvelle de Brun, Constant et Vassalo.

L'un des derniers souvenirs que j'aie de toi, c'est ta dédicace au dos de ma photo de sup :
 
Venu de La Seyne pour conquérir Marseille
Il a su éviter par mes simples conseils
L'anarchie, le marasme d'une étude en furie ;
Qu'il reçoive donc ici le gage de camaraderie.
 
Xavier Meyer

Donc, tu es sur les plateaux algériens, dans une ville isolée. J'ai trouvé sur www.iecntic.org et sur csdptt.org/forum un certain nombre d'informations sur tes activités. Mais comment es-tu arrivé là ? Merci de me rappeler ton parcours, à l'occasion (je sais que tu avais suivi la spé B avec Pfeifer, mais ne sais plus quelle école tu avais ensuite intégrée). Si tu le permets, je transmettrai tes nouvelles aux autres anciens camarades, qui en seront certainement ravis.

Toutes mes amitiés, au plaisir de te retrouver un jour (tu dois bien repasser quelquefois en France du côté de Marseille ou du Var ?).

Jean-Claude Autran

R1b. (à C. Rome, R. Cassam, J.-J. Runavot, P. Martin, S. Coquilhat)

Bonjour à tous,

Notre ancien camarade Xavier Meyer s'est retrouvé sur nos photos Internet de sup et de spé. Voici le message et la photo qu'il vient de m'adresser :

Mon cher Jean Claude,

En tapant mon nom sur Google me voilà sur ton site....

Incroyable surprise de nous voir en photo en 62 probablement.

Immédiatement les noms reviennent, bien qu'enfoui au fond du cerveau depuis des décennies. Eh bien oui que sont nos amis devenus? Je me souviens bien de toi Jean claude AUTRAN. Merci de ton initiative qui me sort à grande vitesse du fond des plateaux algérien, du ramadan, et de la station de traitement en construction dont je m'occupe pour 2 ans dans ville isolée.

Pour avoir un peu de mes nouvelles merci de parcourir le site: www.iecntic.org

Voilà ma dernière photo, à Tiaret, avec mon pote Djaoui.

Benaoudda est il en algérie, du coté de Tlemcem? Ce serait marrant de le revoir ....

Bravo pour ton initiative, et à bientôt pour avoir de tes nouvelles, et celles de Brun, Constant, Vassalo...etc

Xavier Meyer

On peut en savoir un peu plus sur ce qu'il fait actuellement en allant sur les sites :

http://www.iecntic.org et sur http://csdptt.org/forum

Amitiés à tous

Jean-Claude Autran

R1c. (de C. Rome)

Bien reçu

On se reconnaît quand même.

Je me souviens aussi très bien de Meyer.

J'ai enfin rencontre Devinat après ses colles un soir à Marseille où nous sommes en coup de vent et toujours très occupés (...).

Cassam sera chez moi  du 26 oct. au 2 nov mais nous nous nous envolons pour la Crète le 29 oct. pour trois semaines.

Peut-être Henri passera le 28. Alors si le cour vous en dit (...).

Moi c'est Chalulleau dont j'aimerais avoir des nouvelles et Chabaud

As tu lu les articles dithyrambiques sur Alain Connes dans Sciences et Avenir ? J étais en trinôme avec son frère Bernard et justement JC Chabaud en 3/2 (...)

Je vous embrasse tous les 5 amicalement.

A bientôt. Au moins sur le net.

Christiane Rome

R1d.

Bonjour Christiane,

Merci pour ton message, et ton invitation à venir rencontrer Cassam et Devinat chez toi. Mais ça ne nous est pas possible à cette époque, étant à notre maison de campagne, dans l'Aveyron, entre le 25/10 et le 2/11. Nous y allons chaque année pour les vacances de la Toussaint, saison des châtaignes et parfois des cèpes. (...).

Oui, je suis abonné à Sciences et Avenir et j'ai bien vu passer l'article du numéro d'Octobre avec les théories d'Alain Connes sur l'espace-temps. Je ne l'ai lu qu'un peu rapidement, et il faut que je le reprenne à tête reposée...

Amitiés, et bonne retraite ! (...).

A bientôt.

Jean-Claude Autran 


 

19-20 Septembre 2005 : Photos de classe de Math Spé adressées par Christiane Rome

C1.

essai d'envoi thiers 63-64 et 64-65 dans le message suivant

R1.

Merci beaucoup, Christiane, pour ces deux photos de spé 63-64 et 64-65. Ce sont de très précieux souvenirs de notre histoire d'il y a 40 ans.

Si tu me permets toutefois un commentaire, au risque de paraître un peu râleur, c'est que les originaux que tu nous avais montrés à Marseille étaient de meilleure qualité. Apparemment, les images que tu m'envoies ont été scannées à 72 dpi, ce qui est une résolution normale pour un écran d'ordinateur, mais ce qui est insuffisant pour les tirer sur papier photo. Si tu avais pu les scanner à 200 dpi ou 300 dpi, je pense que les visages pourraient être davantage agrandis et seraient mieux reconnaissables. J'avoue avoir eu quelque peine à en reconnaître certains en raison du grain assez grossier des clichés. Mais, ça pourra se voir à une autre occasion, car j'imagine que tu n'as pas que ça à faire, même retraitée...

Merci encore, et au plaisir de vous revoir tous deux.

Amitiés,

Jean-Claude Autran

C2.

Mon scanner fait des siennes et si vraiment ce n'est pas net je peux les imprimer et te les amener quand on ira vous voir !!!! avec l'original.

(...) à bientot je vous embrasse

j'essaie de ne pas reduire les photos

R2.

Merci infiniment, Christiane, pour le mal que tu t'es donné. Ces photos sont cette fois d'excellente résolution, et superbes. Et, avec les noms inscrits, j'ai pu retrouver plusieurs visages que j'avais complètement oubliés (ceux qui étaient en Sup B 62-63 en particulier, dont je n'ai jamais pu avoir la photo (Coquilhat, Connes, Runavot, etc.). Je suis enchanté moi aussi (et en plus on vient de rentrer d'une balade à deux sur la plus belle portion du sentier du littoral varois, et avec un coup de soleil !).

Je vous embrasse. A bientôt.

 

Lycée Thiers (Marseille) - Classe de Math Spé B (1963-1964)

Noms des élèves identifiés par Christiane Rome, puis complétés par Roger Bechon (voir ci-dessus)

 Debout sur la plus haute marche : ROSSET, LOUBIERE, Sylvain COQUILHAT, ALBERTINI, BOURGEOIS, BERNARD, RUNACHER, DE BELLEVAL, BLANC
Debout sur la marche inférieure : HENRI, VILLATE, BOISRAYON, CHABAUD, SABORET, André CONSTANT, Xavier MEYER, Paul MARTIN, LEFEVRE, ONATS PEY (?), BURBAN, Bernard CONNES
Debout sur le sol : GIACOBINO, RUTALI, Jean-Jacques RUNAVOT, TCHOBANIAN, BERRIN, ANCELLE, DEVINAT, GAUTIER, Daniel BECHON, SAVATIER, Jacques MORDANT
Assis : Dominique MATTEI, SAMAT, Marc JAUFFRET (1), Monique BASSO, DERILLON, Professeur PFEIFFER, Christiane ROME, PRUDHOMME, Denise SARRAZIN, Jean-Marie BRUN, PORTENSEIGNE
(1) X64, décédé le 21 Septembre 1970
Lycée Thiers (Marseille) - Classe de Math Spé A' (1964-1965)

Noms des élèves identifiés par Christiane Rome, puis complétés par Michel Bellot (voir échange ci-dessus), puis par Gérard van Raay (voir autre échange ci-dessus)

4ème rang : ?, Bondil, Gaudefroy, Bernard, ?, Jean Coulon, ?, ?
3ème rang : Carrère (?), ?, ?, ?, ?, ?, ?, ?, Bressand, ?
2ème rang : ?, ?, Cayet, Tchobanian, Henri Devinat, Jacques Mordant, Bernard Connes, Palmero, Gouin, ?
1er rang : Maltret, François Levieux, Michel Avierinos, Mlle Mireille Martin, Professeur Pfeiffer, Sylvain Coquilhat, ?, Claude Chabaud, ?


 

18 Juin 2005 - 8 Janvier 2006 : M. le Professeur Victor Charlier de Chily

Q1.

Monsieur, je suis l'arrière petite fille de M. Charlier de Chily prof de maths sup entre 1960 et 1965 au lycée Thiers.

J'aimerais savoir si vous l'avez bien connu et si vous pouviez me parler de lui plus longuement. merci.

Mon e mail (...)

OCDCy

R1.

Bonjour,

Merci pour votre message.

J'ai en effet connu votre arrière grand-père qui était professeur de mathématiques et professeur principale de la classe de Math Sup B. Je ne l'ai pas beaucoup connu car j'étais moi dans l'autre classe, Math Sup A, avec son collègue M. Amar. J'ai seulement connu M. Charlier de Chily pour être passé en "colle" plusieurs fois avec lui, colles qui s'étaient en général bien passées, car il ne terrorisait pas les élèves comme certains autres profs de classes préparatoire. J'ai le souvenir d'un très bon pédagogue, mais d'un personnage "haut en couleur", qui maniait un humour sarcastique, sans pitié pour les mauvais élèves et surtout pour les filles, envers lesquelles il faisait des remarques extrêmement désobligeantes, même sur leur physique. Son surnom était le "Chach". Les mauvais élèves étaient souvent traités de "mon pôvre monsieur !". Il utilisait souvent les mêmes phrases toutes faites avec des moyens mnémotechniques pour que les élèves se souviennent de ses cours. Par exemple (sa pédagogie était efficace puisque je m'en souviens encore 43 ans après) : « vous ne savez pas ce qu'est un polynôme identiquement nul, mon pôvre monsieur ! Ce polynôme, il est I-DON-TI-QUE-MONT NUL, monsieur, ! Ça veut dire que, quelle que soit la valeur de la variable, dans ce polynôme, tout se tire, monsieur ! tout se barre, tout fout le camp, monsieur ! Et votre polynôme, il vaut kif-kif - bourricot - bezef : zéro !! (ceci dit en traçant les trois traits horizontaux du symbole identiquement nul) ».

Il avait aussi un élève nommé Connes (c'était le frère aîné du célèbre mathématicien Alain Connes de l'Académie des Sciences), et il ne se privait pas de jeux de mots sur son nom. Par exemple, après une plaisanterie qu'il avait faite, il disait à la classe : « Evidemment, une nouvelle fois, je vois que Monsieur Connes rit ! ».

Des anciens élèves de Math Sup B devraient pouvoir vous fournir des témoignages infiniment plus nombreux que moi (puisqu'ils avaient votre arrière grand-père 14 heures par semaine, toute une année). Je vais faire suivre votre message à l'un de ces anciens élèves de Math Sup B (M. Jean-Jacques Runavot) avec qui j'ai gardé le contact, et qui, je l'espère trouvera le temps de vous faire une réponse détaillée avec sans doute bien d'autres informations.

C'est à peu près tout ce qui me revient pour l'instant. Il me semble que M. Charlier de Chily devait aux environs de 55 ans à l'époque et je crains qu'il ne soit maintenant plus de ce monde, ou alors il doit être extrêmement âgé. Il était de taille moyenne et il portait la barbe. Il avait aussi un accent qui n'était pas du tout du sud-est, mais je ne sais pas quelles étaient ses origines. On disait qu'il portait le titre de Vicomte. Je serais heureux que vous m'informiez aussi un peu ce que vous savez de lui, sur ses origines et sur ce qu'il est devenu. (...).

Cordialement,

Jean-Claude Autran

Q2. (àJJR)

Cher ami,

J'ai reçu récemment le message ci-dessous d'une arrière petite-fille de M. Charlier de Chily, que tu as bien connu autrefois.

(...) Je lui ai fait une petite réponse avec quelques souvenirs très limités que j'avais de son ancêtre, que je n'ai connu que pour l'avoir croisé dans les couloirs et pendant 2-3 colles de maths.

Toi qui a été en math sup B, si cela t'amuse et si tu en as le temps, peut-être pourrais-tu confier à cette personne quelques-uns des nombreux souvenirs que tu as dû conserver de son ancêtre.

J'espère te voir en Juillet lorsque tu seras à Toulon. Aussi, si tu pouvais retrouver les photos de classe de Math sup et Math spé, je serais très intéressé. D'ailleurs il doit y avoir Charlier sur celle de Math sup.

Toutes mes amitiés,

Jean-Claude Autran

Q3.

Monsieur,

Merci infiniment d'avoir pris le temps de me répondre. Je ne l'ai pas connu mais mon grand pere (son fils) m'a quelque fois parlé de lui. Votre description de son personnage est concordante en tout point avec celle que l'on m'a faite de lui. Je suis heureuse d'avoir eu l'opinion d'un de ses anciens élèves.

Comme vous vous en doutiez il n'est plus de ce monde , je ne sais pas exactement quand il est décédé je l'avoue. Si vous le souhaitez vous pouvez demander de plus amples informations a son fils dont voici l'adresse : (...). je suis sure qu'il se fera une joie de vous renseigner.

(...) Monsieur, je vous remercie encore pour votre témoignage. Si d'autres souvenirs vous revenaient n'hésitez pas à me les relater. Si vous disposez également de photos de classe ou il figure je serais ravie d'avoir la possibilité de les voir.

Merci encore.

Amicalement.

OCDCy

R3.

Bonjour,

Merci pour votre réponse.

J'ai contacté Monsieur GCDC (...) pour lui demander quelques précisions sur la vie de son père, ceci pour compléter mes souvenirs de lycée et satisfaire un peu ma curiosité. (...).

Cordialement,

Jean-Claude Autran

Q4.

Bonjour Monsieur,

J'ai été contacté le mois dernier par l'arrière petite fille (OCDC) de M. le professeur Charlier de Chily, qui souhaitait que lui parle plus longuement de son arrière grand-père. (J'avais en effet mentionné le nom de cet ancien professeur sur mon site internet parmi mes souvenirs de classe de math sup en 1962-1963 au lycée Thiers à Marseille).

Vous trouverez ci-après une copie des quelques souvenirs que j'ai gardés de M. Charlier de Chily : « ... ».

Mais Mlle OCDC m'a répondu en me disant qu'elle ne savait pas beaucoup de choses sur son arrière grand-père (son âge, ses origines, etc.) et elle m'a donné votre adresse en me disant que vous pourriez sans doute mieux m'informer.

Si cela ne cous dérange pas, vous serait-il donc possible, pour compléter mes vieux souvenirs de Lycée, et satisfaire un peu ma curiosité, de me communiquer quelques détails sur ce que fut votre père, son prénom, sa date et son lieu de naissance, quand a-t-il pris sa retraite du lycée Thiers, quand, est-il décédé, est-il exact qu'il portait le titre de vicomte, comme cela se disait parmi ses élèves ?

Je vous en remercie par avance, en m'excusant de venir vous importuner par ces questions.

Cordialement,

Jean-Claude Autran

R4.

J'ai bien reçu votre message et je vous donne quelques détails concernant mon Père :

Naissance le 15 décembre 1902 à Tarbes. Décédé en novembre 1982 à Toulon. Notre famille possède le titre de comte et mon Père étant le deuxième de sa lignée, il était donc légitimement Vicomte. Départ en retraite en 1968. Il a reçu 2 décorations : la médaille de l'Agriculture, suite à quelques années d'enseignement en préparation d'agro au Lycée Thiers, puis la médaille du mérite national en récompense de la qualité de son enseignement. Je vous signale aussi que mon père a enseigné à Marseille dans les Etablissements suivants : Faculté des Sciences, Ecole d'Ingénieurs, Ecole d'Electricité Industrielle, Ecole de la Marine Marchande, Ecole des Beaux Arts. Il avait soif d'Enseignement et il passait ses vacances à préparer ses cours. Je suis à votre disposition pour vous donner d'autres renseignements.

Bien cordialement.

GCDCy

Q5.

Bonjour Monsieur

Merci pour votre amabilité et toutes ces informations concernant votre père.

Je souhaiterais simplement savoir quel était son prénom. Et également, comme j'apprends qu'il est décédé à Toulon (vu que je réside tout à côté, à La Seyne-sur-Mer), si votre famille avait des attaches particulières à Toulon. [En fait j'avais entendu parler, étant à la Société des Sciences Naturelles de Toulon, d'un Docteur Vétérinaire nommé JCDC, qui était, à la fin des années 60, membre du bureau du Spéléo Club de Toulon).

Merci par avance, et encore avec toutes mes excuses pour venir vous importuner.

Cordialement,

Jean-Claude Autran

R5.

Le prénom de mon père est Victor. JCDC, mon frère, est toujours vétérinaire à Toulon. Vous ne m'importunez nullement et je répondrai à toutes les questions que vous me poserez.

Bien cordialement

GCDCy

Q6. (à JJR)

Cher ami,

Tu trouveras ci-après quelques précisions qui t'intéresseront sans doute à propos de ton ancien professeur de math sup B, que j'ai reçues de son fils, GCDCy (...).

« Naissance le 15 décembre 1902 à Tarbes. Décédé en novembre 1982 à Toulon. Notre famille possède le titre de comte et mon Père étant le deuxième de sa lignée, il était donc légitimement Vicomte. Départ en retraite en 1968. Il a reçu 2 décorations : la médaille de l'Agriculture, suite à quelques années d'enseignement en préparation d'agro au Lycée Thiers, puis la médaille du mérite national en récompense de la qualité de son enseignement. Je vous signale aussi que mon père a enseigné à Marseille dans les Etablissements suivants : Faculté des Sciences, Ecole d'Ingénieurs, Ecole d'Electricité Industrielle, Ecole de la Marine Marchande, Ecole des Beaux Arts. Il avait soif d'Enseignement et il passait ses vacances à préparer ses cours. Je suis à votre disposition pour vous donner d'autres renseignements ».

« Le prénom de mon père est Victor. JCDCy, mon frère, est toujours vétérinaire à Toulon ».

NB. J'avais retrouvé le nom de ce JCDCy, qui était déjà docteur-vétérinaire, parmi les membres de la Société des Sciences Naturelles de Toulon et du Var et il était même membre du bureau du Spéléo-club de Toulon à la fin des années 60 !

(...) Toutes mes amitiés.

Jean-Claude Autran

Q7.

je suis la nièce de victor, je voudrai contacter la petite fille de victor qui a correspondu avec vous,; pourrais-je avoir son email? Merci

AD.

R7.

Bonjour,

OCDC m'a dit être l'arrière petite-fille de Victor Charlier de Chily. Ses messages provenaient des adresses e-mail :

(…)

et aussi :

(…)

Cordialement,

Jean-Claude Autran


 

7 Mai 2005 : Rencontre à Marseille des anciens de math sup et maths spe (1962-1964)

C1.

Bonjour à tous

A l'initiative de Raunakaly Cassam-Chenai,Jean Claude Autran et Christiane Rome, comme vous le savez peut être déjà, nous organisons une réunion des anciens de thiers (sup et spe de 1962 à 1965) à Marseille le 07/05/2005

Il est temps de la préparer activement

Projet initial : visite du lycée le matin du Samedi

Repas en bord de mer à midi (à Marseille ou Cassis)

Toutes les bonnes idées sont les bienvenues

Pour cela il nous faut une réponse

Pensez vous venir ? si oui combien d'adultes ? car évidemment les conjoints sont invités

Peut être des enfants ? combien ?

Désirez vous une chambre d'hôtel ? nombre de nuits ?

Pouvez vous transmettre à tous les copains de l'époque avec qui vous êtes encore en relation ?

Je comptabilise dans un premier temps : ci joint un début de fichier que vous pouvez compléter le cas échéant

C'est grâce au site copainsdavant que nous avons commencé à nous retrouver l'an dernier

J'espère ne pas vous avoir importuné

Très amicalement

Christiane Rome (sup en 62/63 chez M. Amar puis sep 63/65 chez M. Pfeiffer)

R1.

Bonjour,

Comment se présente notre réunion du 7 Mai ? (Je n'ai pas eu de nouvelles depuis quelque temps). Y a-t-il eu beaucoup de réponses ? Puis je faire quelque chose d'utile ?

Amitiés,

Jean-Claude Autran

R2.

Bonjour

Nous n'avons pas beaucoup de réponses (5/6) aussi on va relancer par téléphone.

Si tu as des copains n'hésite pas.

J'ai téléphoné à M Amar.

C'est son épouse qui a répondu.

Il va bien mais ils ne seront pas la en mai.

J'attends un nouveau clavier pour mon ordi je te rappelle dans la semaine. A bientôt

Amicalement

Christiane

C3.

Bonjour,

Christiane Rome a créé spécialement pour vous une carte de voeux intitulée "40ans". Un message vous y attend.

Pour la découvrir, cliquez ici

Cette carte restera disponible pendant 15 jours.

Cordialement,

La rédaction de L'Internaute

C4. (10 Mai 2005 : A Christiane Rome, Raunakaly Cassam-Chenaï, Yvon Coëffic, Jean-Jacques Runavot)

Comme convenu, voici quelques-unes des photos prises samedi dernier.

J'ai personnellement ressenti cette journée du 7 Mai comme un grand moment de l'année 2005, très chargé d'émotion, même si nous y avons malheureusement été trop peu nombreux.

A noter que mon texte de Souvenirs du Lycée Thiers est actuellement consultable sur mon site internet à l'adresse :

http://jcautran.free.fr/archives_familiales/scolarite/annexe_bizutage.html

(Mais ce n'est qu'une version provisoire, car j'ai encore d'autres souvenirs et impressions personnelles à y rajouter)

(...) A bientôt sans doute, toutes mes amitiés.

Jean-Claude Autran
Lycée Thiers, Marseille, 8 Mai 2005 : le couloir des Prépas
Lycée Thiers, Marseille, 8 Mai 2005 : dans le couloir des Prépas
Jean-Jacques Runavot, Jean-Claude Autran, Raunakaly Cassam-Chenaï et Isabelle, Georges et Christiane Rome, Yvon Coëffic
Lycée Thiers, Marseille, 8 Mai 2005 : dans l'ancienne salle de classe des math sup
Raunakaly Cassam-Chenaï, Yvon Coëffic, Christiane Rome, Jean-Claude Autran, Jean-Jacques Runavot
Lycée Thiers, Marseille, 8 Mai 2005 : dans la cours du bas
Raunakaly Cassam-Chenaï, Yvon Coëffic, Christiane Rome, Jean-Jacques Runavot, Jean-Claude Autran

10 Mai 2005 :

J'ai été très heureux de te revoir, même si je ne suis pas certain que nous nous soyions beaucoup rencontré dans les années Thiers.

Mon fils ainé, qui a 16 ans, et qui hésite entre math sup (comme son père) et prépa hec (comme sa mère), a été fasciné par ton texte ; on y découvre un monde, avec ses rites, et je suis très content d'en avoir fait partie.

La seyne sur mer n'est pas très loin, et j'essaierai de faire un saut chez toi, après t'avoir appelé naturellement.

Amicalement,

Yvon Coëffic

10 Mai 2005 :

Merci beaucoup je vais en développer une ou deux pour envoyer à Amar.

Je te tiens au courant mais il est tard bonne nuit !

Christiane Rome

11 Mai 2005 :

Chers tous,

Je tiens à vous remercier pour vos E-mails et pour les photographies que j'ai reçues en accompagnement.

Bien que n'étant pas un fanatique des jubilés (je ne suis pas allé aux quarante ans de ma promotion de l'X), j'ai beaucoup apprécié cette journée détendue, chaleureuse et remplie de souvenirs de notre jeunesse.

J'ai trouvé le lycée peu changé, mais, d'après mes souvenirs, plus "clean" que de notre temps.

Je souhaite renouveler cette rencontre, en espérant que nous y soyons 10 ou 15 anciens !

Avec toutes mes amitiés.

Jean-Jacques Runavot

11 Mai 2005 :

Bonjour à tous.

Nous étions 5 anciens et 3 conjoints  : Christiane Rome et son conjoint Georges, Jean-Claude Autran et son épouse Yolande, Raunakaly Cassam-Chenai et son épouse Isabelle, Yvon Coeffic et Jean-Jacques Runavot.

Nous avons visité le lycée Thiers dans son ensemble et nos classes de cours avec beaucoup d'émotions et de souvenirs.

Je vous joins un fichier excel  donnant les coordonnées des anciens que nous avons pu identifier et contacter tant bien que mal.

Faites moi parvenir les corrections et les coordonnées d'autres anciens que vous connaissez et/ou qui seraient intéressés par ce genre d'échange.

Je vous ferais parvenir dans d'autres messages quelques photos que nous avons prises ce jour là.

Le Proviseur du lycée organise des réunions d'anciens élèves suivi d'un repas dans la cour de l'école. Connectez-vous au site du lycée Thiers : http://www.lycee-thiers-marseille.org/. C'est en général à la fin de l'année scolaire (en 2004 le 17 juin, pour 2005 pas d'indication).

Nous pourrons nous revoir à cette occasion en 2006 si le coeur vous en dit.

A bientôt sur nos lignes

Raunakaly Cassam Chenaï

11 Mai 2005 (à Guy Ferrisse)

Cher ami,

Le 7 mai dernier, à Marseille, nous étions (seulement) 5 anciens et 3 conjoints : Christiane Rome et son conjoint Georges, Jean-Claude Autran et son épouse Yolande, Raunakaly Cassam-Chenai et son épouse Isabelle, Yvon Coeffic et Jean-Jacques Runavot.

Nous avons visité le lycée Thiers dans son ensemble et nos classes de cours avec beaucoup d'émotions et de souvenirs (photos ci-jointes).

Le Proviseur du lycée organise aussi chaque année des réunions d'anciens élèves suivies d'un repas dans la cour de l'école. Voir le site du lycée Thiers : http://www.lycee-thiers-marseille.org/

Nous pourrons je l'espère nous y revoir, plus nombreux, en 2006.

A bientôt (je t'appellerai, d'ici là, si j'ai l'occasion de me rendre dans la région de Marseille).

Amitiés,

Jean-Claude Autran


 

2 Mai 2005 - 24 Mars 2007 : Guy Ferrisse

Q1.

As-tu des nouvelles de Guy Ferrisse ?

RCC

R1.

Bonsoir,

J'ai rappelé Guy Ferrisse aujourd'hui à son bureau.

Il m'a confirmé qu'il ne pourra malheureusement pas être des nôtres. Il profite de ce week-end prolongé pour partir 4 jours à la montagne. (Mais, sur le principe, il était vivement intéressé de participer. Si on renouvelle l'expérience l'année prochaine, à une date plus favorable, il est tout à fait prêt à se joindre à nous, surtout si on peut faire venir l'un des anciens profs).

A très bientôt,

Jean-Claude Autran

Q2.

Peux-tu me fournir les coordonnées de Guy Ferrisse. Quel parcours au lycée Thiers ?

RCC

R2.

Bonjour,

Guy Ferrisse, originaire de Marignane, Bouches-du-Rhône (...), était entré avec nous en math sup A (Amar) en septembre 1962, puis réorienté en AGRO 1 après quelques semaines. Il avait donc suivi la prépa d'AGRO 1, puis d'AGRO 2 (carré et cube), où je l'avais donc rattrapé en 64-65.

Il était entré en 1965 dans la même école que moi (ENSIA, à Massy), et a fait ensuite l'essentiel de sa carrière comme Directeur d'usine en agro-alimentaire : chez les pâtes Milliat-Frères à Blois, puis, je crois Jacques Vabre à Lyon, puis, je ne sais plus. Et je l'ai retrouvé vers 1995, directeur-général de l'usine de pâtes de Panzani (la plus grande usine de pâtes de Frence, à "La Montre", entre Marseille et Aubagne) qu'il dirige toujours actuellement (...). A ses heures perdues, il est aussi marathonien et il s'est classé l'an dernier (...) dans les 100 premiers (sur 10 000) du marathon de Paris.

Ses coordonnées actuelles : (...).

Amitiés,

Jean-Claude Autran

R3. (à Guy Ferrisse)

Cher ami,

Le 7 mai dernier, à Marseille, nous étions (seulement) 5 anciens et 3 conjoints : Christiane Rome et son conjoint Georges , Jean-Claude Autran et son épouse Yolande, Raunakaly Cassam-Chenai et son épouse Isabelle, Yvon Coeffic et Jean-Jacques Runavot.

Nous avons visité le lycée Thiers dans son ensemble et nos classes de cours avec beaucoup d'émotions et de souvenirs (photos ci-jointes).

Le Proviseur du lycée organise aussi chaque année des réunions d'anciens élèves suivies d'un repas dans la cour de l'école. Voir le site du lycée Thiers : http://www.lycee-thiers-marseille.org/

Nous pourrons je l'espère nous y revoir, plus nombreux, en 2006.

A bientôt (je t'appellerai, d'ici là, si j'ai l'occasion de me rendre dans la région de Marseille).

Amitiés,

Jean-Claude Autran

Q4. (24 Mars 2007)

J'ai découvert votre site en cherchant "Ferrisse"

A Saint-Victoret, j'ai connu Mme Ferrisse qui était une amie de ma mère. Guy Ferrisse est-il son fils ?

Je serai content d'entrer en contact avec lui : pouvez-vous me donner ses coordonnées ou lui donner les miennes ... ou les 2 !

Je vous en remercie, cordialement

CDK

P.S. Chapeau à votre père ! ... et votre parenté avec Delmont me plaît beaucoup.

R4.

Bonjour,

J'ai en effet connu Guy Ferrisse depuis 1962, lorsque nous faisions nos études au Lycée Thiers à Marseille. Nous avons ensuite travaillé dans des secteurs parallèles et nous nous sommes assez régulièrement rencontrés.

Guy Ferrisse était originaire de Saint-Victoret. (...).

Cordialement,

Jean-Claude Autran

Q5.

Je vous remercie infiniment de m'avoir répondu si vite. Les informations que vous me donnez me seront amplement suffisantes.

Pour tout vous dire Mme Ferrisse et ma mère ont été ensemble conseillères municipales à St-Victoret. Mais c'est à cause de l'aviation que je souhaitais prendre contact avec son fils. Je suis né à Pas des Lanciers. Sans bien m'en rendre compte - malgré les avions qui passaient au dessus de ma tête - j'étais entouré par des gens qui ont contribué à la création de l'aviation civile. Mon père était chef de trafic d'Air-France à Marignane et les noms qu'il évoquait à table sont au coeur de cette histoire. Je me suis mis en tête de rechercher des témoignages sur tous ces gens là. Il faut être à la retraite pour cela, n'est-ce pas !

Avec mes remerciements et mes encouragements pour vos propres recherches

Cordialement

CDK


 

16-21 Mars 2005 : Jean-Jacques Runavot (2)

Q1.

Bonjour

Je me permet de vous contacter parce que dans vos recherches vous parlé d'un certain Jean-Jacques RUNAVOT.

Je recherche moi-même quelques origines.

Avez-vous les coordonnées de cette personne, sa région d'origine, si possible bien sûr.

Vous en remerciant par avance vous souhaite bonne journée.

FP

R1.

Bonjour,

Je crois pouvoir vous renseigner à propos de Jean-Jacques Runavot.

Je l'ai connu comme lycéen à Toulon vers 1960 (je pense qu'il est né à Toulon), puis dans les classes préparatoires aux grandes écoles au Lycée Thiers à Marseille en 1962-1964. Il est entré à l'Ecole Polytechnique en 1964. Je l'ai ensuite longtemps perdu de vue, mais je l'ai retrouvé en 2004 par internet. J'ai appris qu'il avait eu 3 filles, mais que sa femme était décédée en 1999. Il avait aussi perdu son père en 1971 et sa mère en 1996. Il travaille actuellement au CNES à Toulouse. Son adresse figure dans les Pages Jaunes : Jean-Jacques Runavot (...).

Q2.

Vous remercie beaucoup pour ces renseignements, je débute mes recherches sur ma mère. je vais essayer de contacter cette personne mais ne pense pas qu'il s'agisse de la branche du côté de ma mère par rapport au lieu, mais peut-être pourra-t-il m'apporter quelques renseignements.

Vous souhaite une bonne journée et encore merci de votre réponse.

FP


 

3 Février 2005 : Alain Quilichini

Q1.

Cher Monsieur,

Bonjour, Je suis la belle soeur de Alain Quilichini qui est cité comme le quatrième en partant de la droite au deuxième rang (après le rang assis) de la photo ci jointe.

En réalité Alain Quilichini est le cinquième en partant de la droite au deuxième rang (après le rang assis). Il est décédé en novembre 1985. Il a eu deux enfants

Je vous serais reconnaissante de bien vouloir me parler de lui de sa scolarité et de ses amis.

Par ailleurs sur la photo de la Classe préparatoire aux Écoles Nationales Supérieures Agronomiques Agro II) Alain Quilichini est cité mais il n'y figure pas.

Recevez Monsieur, l'expression de mes meilleurs sentiments.

AL

R1.

Bonjour,

Je suis extrêmement surpris par votre message de ce jour.

- D'une part parce que j'étais précisément en train, aujourd'hui même, de rechercher les coordonnées d'Alain Quilichini pour l'inviter à une réunion (40 ans après) des anciens de la classe de Math Sup du Lycée Thiers qui va se tenir le 7 Mai prochain à Marseille.

- Deuxièmement, parce que je me demande si nous parlons de la même personne.

Celui que j'ai connu entre 1962 et 1965 à Marseille, et qui s'appelle Alain Quilichini, je peux vous affirmer que c'est bien celui qui figure sur la photo de math sup, le quatrième en partant de la gauche (celui que vous désignez comme le cinquième en partant de la droite s'appelle Lhérisson). Et Alain Quilichini figure aussi sur la photo d'Agro II (au 2e rang, debout, 1er à partir de la gauche).

Je me demande donc si nous parlons de la même personne. Car j'ai rencontré pour la dernière fois Alain Quilichini en décembre 1996 à l'aéroport de Montpellier (vous me dites qu'il est décédé en 1985) et que nous avions alors évoqué ensemble nos souvenirs du Lycée Thiers. Il était alors à l'époque cadre à l'EDF de Montpellier.

Je sais peu de choses de lui, sinon qu'il était entré en 1965 à l'Ecole des Ingénieurs de Marseille, et que dans les années 1960 il fréquentait une jeune fille, championne de natation, nommée Annie Vanacker, avec qui il s'était marié ensuite, mais dont il m'a dit en 1996 qu'il avait divorcé.

Nous avions été en math sup ensemble, avec le Prof. Amar en 1962-63. Nous avions éprouvé l'un et l'autre bien des difficultés à suivre cette classe (je crois qu'il avait un an d'avance et il serait donc né en 1945). Nous nous étions retrouvés alors en Agro I en 1963-64 (il ne figure pas sur la photo de classe car il était absent ce jour-là), puis en Agro II en 1964-65 (il figure sur la photo de classe à l'endroit indiqué ci-dessus).

Merci de me dire ce que vous en pensez. Je pense qu'il y a quelque part erreur sur la personne.

Cordialement,

Jean-Claude Autran

Q2.

Il s'agit certainement d'une erreur, quel dommage

J'aurais tellement aimé retrouver ses anciens amis pour qu'ils me parlent de lui... c'est une erreur mais quelle ressemblance avec Lhérisson c'est incroyable !

J'avais six ans en 1966 et Alain était encore étudiant.

Alain Quilichini (le mien) est né en algérie il est arrivé en france après l'indépendance en 1962.

Je vous remercie d'avoir pris la peine de me répondre.

Je vous souhaite de retrouver tous vos anciens camarades et une bonne fête ce 7 mai prochain.

Cordialement,

AL


 

2 Décembre 2004 - 13 Février 2005 : Paul Martin

Q1.

Cher vieux camarade,

Peut-être te souviens-tu de moi, malgré les 40 ans écoulés.

Je suis un ancien du Lycée Thiers, et je fus ton camarade d'étude et de classe en Math Sup A (Prof. Amar) en 62-63). Tes coordonnées m'ont été fournies par J.-J. Runavot.

Naturellement, après 1964 ou 1965, la vie professionnelle nous a presque tous séparés. Chacun a dû foncer tête baissée pour construire sa carrière et fonder son foyer, et les décennies ont passé... Et c'est quand arrive l'âge du départ à la retraite (j'ai pris la mienne le 1er juin dernier) qu'on vient à se rappeler de sa jeunesse et qu'on a envie de savoir ce que sont devenues ses vieilles connaissances. Voilà pourquoi j'ai commencé à mettre sur internet quelques vieux souvenirs des années 60, avec quelques photos de classe et des "avis de recherches" des anciens camarades dont j'avais perdu la trace.

En particulier, la photo de math sup A qui se trouve sur le site :

http://copainsdavant.linternaute.com/photo_groupe/349456/10836/math_sup_1962-1963/

Et sur laquelle on peut trouver la liste complète des élèves de cette année-là.

En fait, plusieurs anciens du Lycée Thiers de cette époque ont entrepris cette démarche de recherche et ils envisagent de réunir (en juin 2005) à Marseille, dans l'enceinte du Lycée) tous ceux qui ont été en classe de math sup ou math spé de 62 à 65.

Je serais donc heureux qu'à l'occasion tu puisse nous donner de tes nouvelles. Quel a été ton parcours durant ces 40 années ? Nous serions heureux de savoir si tu as conservé des contacts avec certains anciens du Lycée Thiers et comment contacter les autres (tu as probablement accès à l'annuaire de l'X) pour que, de fil en aiguille, on puisse en retrouver le maximum. Jusqu'ici, nous avons pu retrouver, de Math Sup A : Christiane Rome, Brigitte Picavet, Cassam-Chenaï, Giordano, B. Lherisson, mais Gérard Deloche est décédé en 2002 ; et de Math Sup B : Sylvain Coquilhat.

As-tu de ton côté une photo de classe de math spé 63-64 ? (ou tu étais je crois avec J.-J. Runavot). Cela pourrait nous permettre de retrouver de nombreux noms de camarades que nous avons oubliés.

En ce qui me concerne, je ne suis pas entré dans une Ecole aussi prestigieuse que la tienne puisque je n'avais pu faire qu'une année de Math Sup, et que j'avais dû ensuite redescendre en Agro. Ayant intégré l'ENSIA de Massy en 1965, j'ai fait ensuite toute ma carrière dans la recherche en agro-alimentaire (à l'INRA : à Paris, puis en Californie, puis à Montpellier, de 1977 à 2004). Ma spécialité a été la biochimie, la physico-chimie, la génétique et la technologie des céréales et des produits céréaliers (blé, maïs, orge ; pain, biscuit, pâtes alimentaires, bière, etc.).

Depuis mon départ à la retraite, j'ai effectué un retour à mes sources varoises, à La Seyne-sur-Mer plus précisément, avec mon épouse et mes 3 plus jeunes fils (14, 10 et 5 ans) - j'ai aussi deux fils plus âgés (36 et 34) d'un premier mariage.

Espérant qu'un maximum d'anciens de Thiers arriveront à être réunis, je t'adresse mon meilleur souvenir.

Jean-Claude Autran

R1.

Cher camarade,

Excuse moi tout d'abord d'avoir tardé à te répondre; n'étant pas encore retraité, j'ai attendu la période des vacances pour le faire.

Je n'ai pas été vraiment surpris de ton message, puisque Jean-Jacques Runavot, avec qui j'avais eu un contact téléphonique cet été, m'avait fait part du projet de rassembler des anciens de Thiers au printemps prochain, et m'avait proposé de donner mes coordonnées à Sylvain Coquilhat.

Après l'X, je suis rentré aux Ponts-et-Chaussées, et à l'exception d'un premier poste à Constantine, j'ai tenu divers postes en métropole, touchant tous de près ou de loin à l'aménagement du territoire; après de nombreux déménagements, je suis depuis quelques années à Lyon où je dirige le centre d'études des réseaux, des transports et de l'urbanisme, un service du ministère de l'Equipement.

J'ai quatre enfants, âgés de 23 à 35 ans, et déjà quatre petits-enfants. Je commence à songer à la retraite, j'aurai soixante ans en 2006.

J'ai été très ému de voir la photo de classe de Sup A de 1962-63, je ne la possède pas et je n'ai malheureusement pas non plus la photo de classe de Spé. J'ai complètement perdu de vue mes camarades de Sup et de Spé, à l'exception de Jean-Jacques Runavot avec qui j'ai échangé quelques rares courriers, sans d'ailleurs l'avoir revu depuis 1969 je crois... Je serai donc heureux si le projet de rassemblement se concrétise et si je peux m'organiser pour en être.

Merci d'avoir pris contact ; reçois tous mes souhaits de bonne année pour 2005.

R2.

Désolé, au moment où j'ai reçu ton message, j'avais déjà programmé un petit voyage avec un groupe d'amis pour ce week-end qui est celui de l'Ascension. Je ne pourrai donc pas participer à la réunion des anciens de Thiers.

Paul Martin


 

10-11 Septembre 2004 : Jacques Lagorce

Q.

Salut vieux camarade,

Je suis tombé sur toi par surprise, c'est ça les joies de Google.

Quelques infos :

Polge : décédé il y a environ 2 ans dans des circonstances dramatiques

Sauvage : en région parisienne, je le vois de temps en temps

Dezier : aux dernières nouvelles, serait revenu en région parisienne après plusieurs années dans les Landes

Moi : en région parisienne, après 25 ans dans l'informatique (IBM, SIA-SEMA, CAP GEMINI) je suis chez France Telecom, me suis occupé de projets d'innovation, et depuis peu, responsable du développement durable pour la R&D de France Telecom

Mon téléphone va changer, ce sera dans une semaine le (...).

Et toi que deviens-tu? Où es-tu?

Jacques LAGORCE (France Telecom, R&D/DCO/Sustainable Development)

R.

Salut, cher vieil ami,

Merci beaucoup pour ton sympathique message. Apparemment, tu es tombé sur les photos d'Agro 1 et d'Agro 2

http://jcautran.free.fr/archives_familiales/scolarite/superieur_jcautran.html#212
http://jcautran.free.fr/archives_familiales/scolarite/superieur_jcautran.html#213

que j'avais mises sur mon site il y a quelques mois, ce qui m'a permis de commencer à retrouver quelques-uns des anciens camarades de cette époque.

Je n'avais plus de traces de Dezier et Sauvage que tu cites, et j'ignorais totalement le décès de Polge.

J'ai par contre des nouvelles des camarades suivants :

- Jean MASCHERPA: après avoir intégré Géologie de Nancy, a travaillé aux Chantiers de La Seyne jusqu'à leur fermeture en 1989 (il avait épousé Elisabeth Porcel, notaire et fille de notaire de La Seyne-sur-Mer ; ils ont 2 filles). Après 1989, il s'est reconverti dans le droit et est actuellement avocat à Toulon. J'ai retrouvé sa trace il y a 4 ans suite à une passage à l'Étude de sa femme et je les ai revus 2-3 fois ces dernières années. (...).

-Jean-Claude JAUFFRED: avait aussi intégré Géologie et a fait toute sa carrière dans la prospection pétrolière, dans une dizaine de pays différents, surtout en Afrique. Est rentré en Europe il y a quelques années et a épousé une hollandaise. Pas d'enfant. Il habite La Haye, mais revient 2 fois par an dans le Var près de ses sources. A une maison de vacances près du port du Brusc à Six-Fours. J'avais perdu sa trace pendant plus de 30 ans et l'ai retrouvé grâce aux Mascherpa qui avaient gardé le contact. Jean-Claude. (...).

- Jean-Luc ILARI : toujours professeur de Génie Alimentaire à l'ENITIA de Nantes.

- Yves RAGEOT : retrouvé grâce à internet : avait intégré l'ENSA de Toulouse. A passé quelque temps au Québec et au Dahomey. Travaille actuellement pour le Groupe Crédit Agricole à Thouare sur Loire, près de NANTES. Marié, 3 enfants. (...)

- Fernand ARNAUD : également ENSA Toulouse. Je l'ai croisé souvent longtemps lorsqu'il travaillait dans des sociétés de création et de ventes de semences (Orléans, Arles). Je ne l'ai pas vu depuis 8-10 Ans.

- Alain QUILICHINI : Avait intégré l'Ecole des Ingénieurs de Marseille. Travaille actuellement à l'EDF à Montpellier.

- Jean-Jacques WETZEL : A travaillé chez Jacques Vabre, puis chez Moulinex. Il a dû cesser ses activités depuis le déclin de cette entreprise.

- Guy FERRISSE : C'est celui avec lequel j'ai gardé les contacts les plus fréquents : a travaillé comme ingénieur de fabrication puis directeur d'usine dans les pâtes alimentaires et le café. Revenu aux pâtes alimentaires il y a une dizaine d'années comme directeur de l'usine de pâtes du groupe Panzani à Marseille (la plus grande usine de pâtes de France). A eu 2 enfants de son premier mariage. Divorcé puis remarié il y a une douzaine d'années. Je le croise 2-3 fois par an sur des programmes de recherche en commun et lorsque j'amenais mes étudiants visiter son usine. (...).

- Jean-Pierre CHIAPALE : était entré à l'INRA avec moi en 1965. A travaillé en Bioclimatologie à Avignon. Malheureusement décédé en 1985 à la suite d'un voyage en Afrique.

Pour ma part, j'étais entré à l'ENSIA de Massy (on disait Douai à l'époque) en 1965. J'ai fait ensuite toute ma carrière à l'INRA, d'abord à Massy, puis à Paris, puis en 1976 une année sabbatique à Berkeley, Californie. Et enfin à Montpellier depuis 1977 où j'ai donc passé 27 ans. Ma spécialité a toujours été la recherche sur les céréales (biochimie, génétique, technologie) et le produits céréaliers (pain, pâtes, biscuits, etc.) en déclinant tous les aspects possibles d'une carrière de chercheur (recherche fondamentale, appliquée, relations industrielles, enseignement, administration, etc.). Mais je suis à la retraite depuis le 1er Juin de cette année et j'ai aussitôt quitté Montpellier pour revenir m'établir dans ma ville d'origine, La Seyne-sur-Mer, où je disposais d'une grande terre. J'ai eu 2 garçons d'un premier mariage (36 et 34 ans), et 3 autres garçons d'un second mariage (14, 10 et 6 ans). J'ai donc un profil de retraité un peu spécial.

Cela m'a fait grand plaisir d'avoir eu de tes nouvelles. Je souhaite qu'on garde le contact et qu'on s'informe mutuellement lorsqu'on aura des nouvelles d'autres camarades. Actuellement, je fait des recherches sur le site, devenu très en vogue, Copains d'avant (http://copainsdavant.linternaute.com/asp/commun/home.asp).

Voici mes coordonnées actuelles, pour le cas où tu passerais dans ce secteur : (...)

Amitiés.

Jean-Claude Autran


 

7 Septembre 2004 - 20 Janvier 2005 : Christiane Rome

Q1.

bonjour jean Claude

je reçois bien les messages de Cassam et des autres inscrits , de mon cote j'ai contacte Bernard Lherisson qui est a Marseille et je devrais grâce a un collègue retrouver l'adresse de jean pierre Gauthier (sup 1962/1963) tous deux prof de math a la retraite

moi j'ai encore un an a faire au Lycée d'antibes avec 7h en Bts

je suis toujours aussi en relation avec Edmond Mazet (spe chez Brun en 64/65 X ensuite) donc tout s'annonce bien

Monique Basso était témoin de mon premier mariage avec Michel Dubroca (sup elec 66/68 après sa spe avec Brun)

a bientôt des que j'ai une belle photo je vous la transmets

christiane

Q2. Objet : les anciens du Lycée Thiers

Bonjour à tous

A l'initiative de Raunakaly Cassam-Chenai,Jean Claude Autran et Christiane Rome, comme vous le savez peut être déjà, nous organisons une réunion des anciens de thiers (sup et spe de 1962 à 1965) à Marseille le 07/05/2005

Il est temps de la préparer activement

Projet initial : visite du lycée le matin du Samedi

Repas en bord de mer à midi (à Marseille ou Cassis)

Toutes les bonnes idées sont les bienvenues

Pour cela il nous faut une réponse

Pensez vous venir ? si oui combien d'adultes ? car évidemment les conjoints sont invités

Peut être des enfants ? combien ?

Désirez vous une chambre d'hôtel ? nombre de nuits ?

Pouvez vous transmettre à tous les copains de l'époque avec qui vous êtes encore en relation ?

Je comptabilise dans un premier temps : ci joint un début de fichier que vous pouvez compléter le cas échéant

C'est grâce au site copainsdavant que nous avons commencé à nous retrouver l'an dernier

J'espère ne pas vous avoir importuné

Très amicalement

Christiane Rome (sup en 62/63 chez M. Amar puis sep 63/65 chez M. Pfeiffer)

Q3.

Bonjour,

Comment se présente notre réunion du 7 Mai ? (Je n'ai pas eu de nouvelles depuis quelque temps). Y a-t-il eu beaucoup de réponses ? Puis je faire quelque chose d'utile ?

Amitiés,

Jean-Claude Autran

R3.

Bonjour

Nous n'avons pas beaucoup de réponses (5/6) aussi on va relancer par téléphone.

Si tu as des copains n'hésite pas.

J'ai téléphoné à M Amar.

C'est son épouse qui a répondu.

Il va bien mais ils ne seront pas la en mai.

J'attends un nouveau clavier pour mon ordi je te rappelle dans la semaine. A bientôt

Amicalement

Christiane

R4.

Bonjour,

Christiane Rome a créé spécialement pour vous une carte de voeux intitulée "40ans". Un message vous y attend.

Pour la découvrir, cliquez ici (...)

Cordialement,

La rédaction de L'Internaute


 

7 Septembre 2004 - 20 Janvier 2005 : Christiane Rome

Q1.

bonjour jean Claude

je reçois bien les messages de Cassam et des autres inscrits , de mon cote j'ai contacte Bernard Lherisson qui est a Marseille et je devrais grâce a un collègue retrouver l'adresse de jean pierre Gauthier (sup 1962/1963) tous deux prof de math a la retraite

moi j'ai encore un an a faire au Lycée d'antibes avec 7h en Bts

je suis toujours aussi en relation avec Edmond Mazet (spe chez Brun en 64/65 X ensuite) donc tout s'annonce bien

Monique Basso était témoin de mon premier mariage avec Michel Dubroca (sup elec 66/68 après sa spe avec Brun)

a bientôt des que j'ai une belle photo je vous la transmets

christiane

Q2. Objet : les anciens du Lycée Thiers

Bonjour à tous

A l'initiative de Raunakaly Cassam-Chenai,Jean Claude Autran et Christiane Rome, comme vous le savez peut être déjà, nous organisons une réunion des anciens de thiers (sup et spe de 1962 à 1965) à Marseille le 07/05/2005

Il est temps de la préparer activement

Projet initial : visite du lycée le matin du Samedi

Repas en bord de mer à midi (à Marseille ou Cassis)

Toutes les bonnes idées sont les bienvenues

Pour cela il nous faut une réponse

Pensez vous venir ? si oui combien d'adultes ? car évidemment les conjoints sont invités

Peut être des enfants ? combien ?

Désirez vous une chambre d'hôtel ? nombre de nuits ?

Pouvez vous transmettre à tous les copains de l'époque avec qui vous êtes encore en relation ?

Je comptabilise dans un premier temps : ci joint un début de fichier que vous pouvez compléter le cas échéant

C'est grâce au site copainsdavant que nous avons commencé à nous retrouver l'an dernier

J'espère ne pas vous avoir importuné

Très amicalement

Christiane Rome (sup en 62/63 chez M. Amar puis sep 63/65 chez M. Pfeiffer)

Q3.

Bonjour,

Comment se présente notre réunion du 7 Mai ? (Je n'ai pas eu de nouvelles depuis quelque temps). Y a-t-il eu beaucoup de réponses ? Puis je faire quelque chose d'utile ?

Amitiés,

Jean-Claude Autran

R3.

Bonjour

Nous n'avons pas beaucoup de réponses (5/6) aussi on va relancer par téléphone.

Si tu as des copains n'hésite pas.

J'ai téléphoné à M Amar.

C'est son épouse qui a répondu.

Il va bien mais ils ne seront pas la en mai.

J'attends un nouveau clavier pour mon ordi je te rappelle dans la semaine. A bientôt

Amicalement

Christiane

R4.

Bonjour,

Christiane Rome a créé spécialement pour vous une carte de voeux intitulée "40ans". Un message vous y attend.

Pour la découvrir, cliquez ici (...).

Cette carte restera disponible pendant 15 jours.

Cordialement,

La rédaction de L'Internaute


 

7-8 Juillet 2004 : Brigitte Picavet

Q.

Si tu consultes le site "copainsdavant" tu retrouveras cette même photo de math sup que j'y ai téléchargé. Cela m'a permis de retrouver C. Rome (prof de math à Antibes). R. Cassam-Chenaï (centralien, travaille dans l'informatique et habite dans le Gard). Lherisson (prof de math à Marseille). Martino-Gauchy (prof de math sup au lycée Cezanne à Aix...lui, ce n'est pas sur internet que je l'ai retrouvé mais il a été le prof de mon dernier fils il y a 3 ans!!!).

Moi, c'est Brigitte Picavet mais les filles sont plus difficiles à retrouver car les noms changent. Je m'appelle Theveny et je suis prof de math à la retraite (pas très original) mais je travaille depuis 20 ans avec mon mari comme gérante de son bureau d'études béton (il est ingénieur EIM).

Mon adresse e-mail est (...)

Amitiés.

BT

R.

Bonjour Brigitte,

Merci pour ce sympathique message. Je n'avais encore pas pris le temps de m'inscrire sur le site "copainsdavant". C'est fait depuis ce matin et j'ai effectivement retrouvé ta fiche et la photo de la classe de M. Amar.

Cela paraît extraordinaire après plus de 40 ans, mais je crois que c'est normal car, pendant ces décennies chacun a foncé tête baissée pour construire sa propre carrière et s'occuper de sa famille. On a ainsi négligé de garder les contacts et on s'est alors presque tous perdu de vue.

Mais, lorsque arrive l'heure de la retraite (j'ai pris la mienne le 1er Juin dernier), on se met à repenser à ces années de Lycée (surtout celle avec M. Amar qui nous aura laissé une trace indélébile !) et on cherche à savoir ce que sont devenus les anciens et anciennes camarades. D'où les avis de recherche que les uns et les autres avons lancés.

Et les choses semblent bouger très vite car en quelques jours, j'ai été contacté par Cassam-Chenaï (qui habite maintenant près de Montpellier, à 5 minutes de chez moi : ...), j'ai eu des nouvelles de Christiane Rome (cidex 234 bis 06330 roquefort les pins, ...), qui est en contact avec Giordano et Lhérisson ; j'ai été appelé par Jean-Jacques Runavot (Math Sup B, entré à l'X en 1964) (...), qui lui-même a gardé le contact avec Paul Martin (qui était avec nous chez M. Amar, et entré aussi à l'X en 1964), mais j'ai eu aussi malheureusement confirmation du décès de notre camarade Gérard Deloche en 2002.

Christiane Rome et R. Cassam-Chenaï travaillent actuellement à l'organisation en mai 2005 d'une journée de rencontre à Marseille, au Lycée Thiers, des anciens des classes de Math Sup - Math Spé (1962-1965). Tu ne tarderas pas à être contactée car ils vont utiliser le site "copainsdavant) pour retrouver, de proche en proche, le maximum de personnes.

Je ne sais pas si tu te souviens de moi (je suis au 3° rang de la photo, 9° en partant de la gauche) - j'étais si timide et effacé... Et de plus, je n'avais fait qu'une année de math sup très médiocre, après quoi j'avais recommencé en Agro 1, puis Agro 2 où j'avais un peu mieux réussi : entrée à l'ENSIA (Industries Agricoles et Alimentaires) à Massy, puis toute une carrière de chercheur à l'INRA (Paris, Californie, puis Montpellier). Et j'ai été aussi marié deux fois, avec en tout 5 enfants (5 garçons : 36, 34, puis 14, 10 et 5 ans). Et, après 27 ans passés à Montpellier, je retourne, pour ma retraite, m'installer dans ma ville d'origine, La Seyne-sur-Mer, dès la fin de ce mois de Juillet.

J'espère que nous aurons l'occasion de nous revoir et d'évoquer cette année mémorable passée avec M. Amar. Je te communiquerai au fur et à mesure les coordonnées des camarades que nous aurons pu retrouver.

Amitiés,

Jean-Claude Autran

PS. Te souviens-tu du tableau des trinômes de la classe de Math Sup A, qui fut affiché durant toute l'année sur la porte de la classe ? Je te l'adresse aussi ci-joint (trinomes.jpg). C'est moi qui l'avais arraché et emporté comme trophée le dernier jour de classe, fin Juin 1963.


 

23 Juin 2004 - 15 Mai 2006 : Raunakaly Cassam-Chenaï

Q1.

Merci pour la photo et pour le rappel de ces bons souvenirs.

Quel est ton numéro de téléphone pour que je t'appelle.

Je suis en contact avec Christiane Rome, Giordano, à qui j'envoie cette photo.

A plus

RCC

R1.

Bonjour,

Merci pour ta réponse. Tu es, je crois, le premier à avoir retrouvé cette photo et à m'avoir adressé un message.

Lycée Thiers (Marseille) - Classe de Math Sup A (1962-1963)
Debout sur la plus haute marche : Gérard DELOCHE (1), Michel CHALLULEAU, François CHÉDEVILLE, Max VASSALO (2), Patrick LEMAIGNAN, Marc AUZET, DRAVET, José DELOFEU, Raunakaly CASSAM-CHENAI, GAUTIER, ROSSET, GRIFFITS, Bernard JOURDAN, BAILLARD
Debout sur la marche inférieure : BAUD, Djamel BENAOUDA, BOKOBZA, BOULET, BIANCHERI, Jean GIORDANO, Gérard ZERAHIAN, Edgard DEFFAUD, Jean-Claude AUTRAN, Dominique MATTEI (3) PLACIDI, ROBERT, François CRASSOUS
Debout sur le sol : DRUON, PILLARD, Marc RANDON, Alain QUILICHINI, Jean RUTALI, GINHOUX, RUS, Bernard LHÉRISSON, Henri MARTINO-GAUCHY, VIALA, Bernard HENRY, André CONSTANT
Assis : Denise SARRAZIN (4), Brigitte PICAVET, Jacques MORDANT, Xavier MEYER, Henri DEVINAT (le Z), Professeur Louis AMAR, Paul MARTIN, Jean-Marie BRUN, Janine ALESSANDRI, Christiane ROME, Monique BASSO
Elève absent sur la photo : Michel AVIERINOS († vers 2005 ?)
(1) † le 28 août 2002, (2), † le 31 octobre 2005, (3) † vers 1970, (4) † vers 1997
Tout ceci est bien loin, mais ce fut une année (avec le Prof. Amar !) qui nous a tellement marqués que j'ai toujours conservé et régulièrement regardé cette photo avec les noms de tous les camarades de classe et que j'ai tenu à le mettre sur internet. (Je me souviens donc assez bien de toi à cette époque, et j'avais noté que tu avais intégré l'Ecole Centrale). D'ailleurs, j'ai en projet un texte d'accompagnement beaucoup plus détaillé dans lequel je vais relater beaucoup de nos vieux souvenirs et notamment un lexique des termes de l'argot des classes préparatoires, et notamment du Lycée Thiers (voir un échantillon du fichier en annexe : lexique.doc).

Tu peux m'appeler au (...). Je serais heureux d'avoir des nouvelles de toi et de tous ceux avec qui tu as pu garder le contact.

Personnellement, je n'avais pas brillé en Math Sup et j'avais donc recommencé ma scolarité en Agro I et Agro II. J'ai donc perdu le contact avec presque tous les camarades de Math Sup. Je n'ai revu qu'une seule fois, au hasard des restaurants universitaires ou des aéroports : Monique Basso, Max Vassalo et Alain Quilichini (qui était ces dernières années à l'E.D.F. à Montpellier). Un avis de recherche sur internet m'a fait aussi retrouver la trace de Gérard Deloche (qui était un de mes meilleurs amis), malheureusement pour apprendre son décès en août 2002, alors qu'il était doyen de l'Université de Reims.

J'habite la région de Montpellier depuis 27 ans et j'ai fait toute ma carrière à l'INRA. Mais il se trouve que je viens de prendre ma retraite au début de ce mois de juin et que je m'apprête à retourner m'installer dans mon pays natal, à La Seyne-sur-Mer (Var) à la fin du mois de Juillet. Mon adresse sera alors (...) à La Seyne-sur-Mer mais mon e-mail restera :

A bientôt.

Amitiés,

Jean-Claude Autran

PS.

PS. Te souviens-tu du tableau des trinômes de la classe de Math Sup A, qui fut affiché durant toute l'année sur la porte de la classe ? Je te l'adresse aussi ci-joint (trinomes.jpg). C'est moi qui l'avais arraché et emporté comme trophée le dernier jour de classe, fin Juin 1963.

Q2.

Je te donnerai des nouvelles plus détaillées plus tard, mais j'aimerai retrouver les coordonnées de Monique Basso.

Sais-tu ce qu'elle fait ? Son nom marital ? Où elle habite ?

A plus tard.

R2.

Bonjour,

Malheureusement, je n'ai plus aucune coordonnée de Monique Basso. Je l'avais bien rencontrée une fois mais il y a tellement longtemps ! Nous n'avions parlé que quelques minutes et elle n'était pas mariée à l'époque. Je ne sais plus rien d'elle ensuite. Une rapide recherche sur internet ne m'a pour l'instant rien donné.

Je pense essayer avec le site http://copainsdavant.linternaute.com/index.asp

où j'ai vu qu'il y avait plus de 1500 noms d'anciens élèves du Lycée Thiers.

Mais c'est un travail de patience, et je n'ai pas encore pris le temps d'explorer l'époque 1962-1965.

Je te tiendrai naturellement au courant si je trouve quelque piste sur l'un ou l'autre de nos anciens camarades.

Amitiés,

Jean-Claude Autran

Q3a.

Je t'appelle au téléphone sans faute samedi ou dimanche, car pour le moment je suis en plein dans l'Euro (en tant que spectateur rassure toi).

Mes cordonnées sont (...)

Donc on n'est pas très loin l'un de l'autre on pourrait se rencontrer un de ces quatre.

J'ai comme projet de réunir à Marseille tous ceux qui ont été en classes préparatoires de 62 à 65 au lycée Thiers.

J'en ai fait part à C. Rome qui trouve que c'est une bonne idée mais il faut la mettre en musique.

Qu'en penses-tu ?

Elle a aussi un contact avec B. Lherisson.

Son adresse (...)

T'es-tu connecté à Copainsdavant ? On pourrait utiliser ce site pour ce fameux projet dont il faut définir le contour avant.

RCC

R3.

Cher ami,

Les photos de classe du Lycée Thiers que je possède pour les années 1962 à 1965 ont été faites par 3 photographes différents dont voici les coordonnées :

1962-1963 : David et Vallois, Photographie Universitaire, 111, rue Aristide-Briand, Levallois.
1963-1964 : Tourte & Petitin, 55 rue P.-V. Couturier, Levallois-Perret
1964-1965 : J. Rativet, 3, rue de l'Armorique, Paris Xve

Si ces maisons existent encore, peut-être pourras-tu essayer les photos qui te manquent.

Je t'appelle, comme convenu, vers le 20 Juillet.

Merci de me communiquer à l'occasion le courrier de Giordano.

Amitiés,

Jean-Claude Autran

Q3b. (courrier de Giordano).

Bonjour Raunakaly,

On se retrouve brutalement à Paris, sous les toits en première année. Et puis çà passe vite.

Pour ma part je suis toujours chez Renault, et je fais du conseil. Je n'ai plus de maison à Marseille, et je n'y retourne pratiquement pas.

Je vois de temps en temps :

- Alain K'Jan qui habite près de Saint-Maur sur les bords de Marne. Il était de Toulon et nous a rejoint en 3/2. Sa mère habite Six-Fours près de Toulon.
- Claude Baloul, qui était à Marseille, qui a fait X, je ne pense pas qu'il revienne à Marseille.
- Marc Randon était chez Renault Saviem, devenu RVI, puis Volvo. Marc est parti à la retraite fin 2003, et je n'ai plus de nouvelle.
- Claude Valat est mort
- Michel Grimaud était près de Marseille il y a 10 ans mais je n'ai plus de nouvelle
- Tchobanian (...) se trouvait à Nice voici 10 ans.

Pour l'instant c'est tout ce que je vois.

Amicalement et à bientôt

J-L Giordano

R4.

Ton FWD du message de Giordano m'est bien parvenu (il s'est croisé avec mon message précédent).

Réflexion faite, j'ai deux autres pistes avec des camarades de Thiers de notre époque, que j'avais connus parce qu'ils étaient internes comme moi. Mais ils étaient alors en math sup B chez Charlier. Je ne sais plus laquelle des math spé ils avaient faite, mais ils pourraient sans doute nous aider par les contacts qu'ils ont peut-être gardés de leur côté. Il s'agit de :

- Jean-Jacques Runavot (...), qui travaille à Toulouse au CNES.

(dont j'ai eu l'adresse par sa fille : qui était tombée sur mon "avis de recherche")

- Sylvain Coquilhat (...)

J'avais envoyé de mes nouvelles à Coquilhat il y a environ 2 mois (...). Mais je n'ai toujours pas pris le temps d'écrire à Runavot. Je vais le faire dès que possible.

A bientôt.

Jean-Claude Autran

Q5.

J'ai réexpédié tes messages sur Christiane Rome qui est d'accord avec l'idée d'une rencontre en 2005.

La date retenue serait le samedi 7 mai 2005 (samedi de l'Ascension) vers 10 h au lycée Thiers (voir avec le proviseur comment accéder au lycée afin de revoir nos classes) suivi d'un déjeuner sous forme de buffet afin que chacun puisse communiquer au maximum. Lieu à définir en fonction du nombre de personnes.

Je propose que les conjoints participent à cette rencontre.

A +

RCC

R5.

Bonjour,

Les choses avancent : j'ai eu le contact avec J.-J. Runavot (Math Sup B en 1962-63, puis entré à l'X en 1964). Il travaille au CNES à Toulouse et serait très heureux de participer à une rencontre des anciens en 2005 (...). Runavot est en contact avec Paul Martin (Math Sup A, entré aussi à l'X en 1964) et, à eux deux, avec les annuaires de l'X et du Génie Maritime, ils espèrent retrouver les coordonnées actuelles de quelques autres camarades, qu'ils vont me communiquer.

J'ai eu aussi hier soir le message (ci-après) de Brigitte Picavet, qui avait retrouvé notre photo de classe sur mon site web.

(...) A très bientôt. Je te téléphone dès mon retour, vers le 20 Juillet.

Amitiés,

Jean-Claude Autran

Q6a.

C'est super. J'avoue que je ne me souviens pas d'eux, n'ayant pas la mémoire des noms, mais peut être en les revoyant !

N'hésite pas à m'appeler quand tu seras de retour sur Montpellier pour qu'on se voit.

Q6b.

D'après-vous que sont devenus nos professeurs de maths Brun, Pfeiffer, Louis Amar ?

Avez-vous en mémoire le nom d'autres professeurs remarquables ?

Que pensez-vous de l'idée de les contacter, s'ils sont encore de ce monde, pour notre réunion du 7 mai 2005 ?

J'ai retrouvé sur le pages jaunes cette information :

Amar Louis, 183 chem Morgiou 13009 MARSEILLE (...)

S'agit-il du nôtre ?

Sinon notre réunion de 2005 a l'air de se bien se présenter. La liste s'allonge régulièrement et chacun étend son champ d'investigation.

Je vous propose d'y réfléchir dès à présent, bien que les congés d'été ne soient pas un moment propice.

Si vous êtes d'accord, je vais établir un tableau excel avec les coordonnées de chacun d'entre vous, que je rediffuserai périodiquement au fur et à mesure des anciens qui se déclareront à l'un d'entre nous.

On pourrait se répartir les tâches pour les retrouver en fonction des écoles d'intégration et des annuaires des anciens élèves.

C. Rome (j'utilise toujours les noms de jeunes filles pour plus de commodité) s'est proposée pour contacter le lycée Thiers afin de nous ouvrir les portes de notre bahut le jour j et d'avoir peut-être des représentants du corps enseignant.

Martino-Gauchiy et Jean-Claude Autran ne sont pas loin de Marseille et pourraient, s'ils sont d'accord, prendre en charge certains détails pratiques.

Soumettons nous les uns les autres des suggestions pour mettre au point ce rassemblement.

Autre suggestion : si l'un d'entre nous envoie un message à l'un d'entre nous, qu'il mette, dans la mesure du possible, les autres en copie ou en destinataire.

Raunakaly CASSAM CHENAI

R6a.

Pour l'avoir fréquenté un peu personnellement avec mon premier mari Jacques Orsini, je peux vous confirmer que c'est bien son adresse mais je l'ai perdu de vue depuis 1967. Je peux peut-être renouer le contact.

Je vous tiens au courant.

Brigitte THEVENY-PICAVET

R6b.

Bonjour,

Ci-dessous, des nouvelles de notre camarade Paul Martin (Math Sup A 1962-63).

Bonnes fêtes de fin d'année.

As-tu pu rencontrer Christiane Rome ?

Jean-Claude Autran

Q7a.

Christiane Rome est rentrée précipitamment de ses congés à Andorre directement à Marseille car son père était très malade. Elle l'a perdu le 11 décembre. Elle reprendra contact en janvier.

Je pense qu'il faut informer les nouveaux contacts de la date du samedi 7 mai.

Pour les autres détails pratiques, il faudrait finaliser en janvier.

Bonnes fêtes.

RCC

Q7b.

Claude Vidal : cela vous rappelle quelqu'un ? On pourrait l'inviter si vous le connaissez (agro en 65) : voir copainsdavant.

A plus.

RCC

R7.

Bonjour,

Je ne me souviens malheureusement plus de ce Claude Vidal. Il n'a jamais été dans ma classe mais peut-être était-il en Agro 1 en 64-65 quand j'étais en Agro 2 ?

On était, je crois, resté sur le principe de se limiter aux anciens de Math Sup et de Math Spé. Mais je veux bien cependant qu'on en invite quelques-uns des autres classes, lorsqu'on les connaît bien. Si certains d'entre nous connaissent Vidal et qu'on l'invite, je pense alors qu'on peut aussi essayer de faire revenir quelqu'un comme Guy Ferrisse, qui avait passé 3-4 semaines avec nous chez Amar, mais qui avait été réorienté en Agro ensuite (je connais très bien Ferrisse, qui habite près de Marseille où il dirige encore actuellement la grande usine de pâtes alimentaires de Panzani).

En ce début d'année 2005, en dépit des catastrophes qui ont marqué la fin de 2004, je te présente quand même, ainsi qu'à tous les tiens, tous mes voeux de santé, de bonheur et de réussite dans la réalisation de tes projets.

Je vous souhaite des voeux à n'en plus finir
Et l'envie furieuse d'en réaliser quelques-uns.
Je vous souhaite d'aimer ce qu'il faut aimer
et d'oublier ce qu'il faut oublier.
Je vous souhaite des passions - et des silences.
Je vous souhaite des chants d'oiseaux au réveil et des rires d'enfant.
Je vous souhaite de résister à l'enlisement, à l'indifférence,
et aux vertus négatives de notre époque.
Je vous souhaite surtout... d'être vous !

(Texte de Jacques Brel, récemment relu à la télévision par Brigitte Bardot...)

Meilleur souvenir, et sans doute à bientôt.

Jean-Claude Autran

Q8.

Bonjour,

Comment se présente notre réunion du 7 Mai ? (Je n'ai pas eu de nouvelles depuis quelque temps). Y a-t-il eu beaucoup de réponses ? Puis je faire quelque chose d'utile ?

Amitiés,

Jean-Claude Autran

R8.

Cher ami,

Voici, ci-dessous, une réponse de Christiane Rome à ta question. Le nombre de réponses reçues est assez décevant. J'espère qu'après relance, il y en aura quelques-uns de plus. Personnellement, je confirme que je m'y rendrai avec mon épouse.

Bonjour
Nous n'avons pas beaucoup de réponses (5/6) aussi on va relancer par téléphone.
Si tu as des copains n'hésite pas.
J'ai téléphoné à M Amar.
C'est son épouse qui a répondu.
Il va bien mais ils ne seront pas la en mai.
J'attends un nouveau clavier pour mon ordi je te rappelle dans la semaine. A bientôt
Amicalement
Christiane

Paul Martin, à qui j'avais transmis l'invitation, m'a répondu qu'il ne pourrait pas s'y rendre, étant déjà engagé sur un autre déplacement à cette date.

En espérant te revoir bientôt à Marseille.

Amitiés,

Jean-Claude

Q9.

J'ai retrouvé la trace de Jacques Mordant et de Randon Marc que j'ai eu au téléphone. Ils sont toujours en activité.

J'ai mis à jour le fichier.

Si vous avez des noms d'autres collègues n'hésitez pas à me faire parvenir les informations pour les rechercher et les contacter.

Réfléchissez sur ce que l'on pourrait faire en 2006, en dehors du repas du proviseur qui a lieu en juin.

A +

RCC

R9.

Bonjour,

Merci pour le nouveau fichier des anciens de Thiers.

Tu peux y rajouter les coordonnées complètes de Paul Martin (Math sup 62-63 - Math spé 63-64) : (...), dont le parcours a été :

X en 64 [à 18 ans], puis Ponts-et-Chaussées, marié, 4 enfants, 4 petits-enfants, actuellement directeur du centre d'études des réseaux, des transports et de l'urbanisme (ministère de l'Equipement) à Lyon. (...).

A+

Jean-Claude Autran


 

19 Juin - 12 Novembre 2004 : Jean Mascherpa

Q1.

Bonjour monsieur,

Je vous contacte car j'ai retrouvé sur votre site un ancien collègue Jean Mascherpa. Pourriez vous me donnez ces coordonnées, ça me ferai très plaisir de reprendre contact avec lui car j'ai travaillé avec lui dans l'entreprise Technip à Paris dans les années 80 et je n'ai guerre eu de nouvelles depuis. Savez-vous ce qu'il est devenu ? En vous remerciant par avance, veuillez recevoir mes meilleures salutations.

LC

R1.

Bonjour,

Effectivement, j'ai bien connu Jean Mascherpa au Lycée Thiers à Marseille en 1963-1965. Je l'ai ensuite perdu de vue, mais j'avais quelquefois de ses nouvelles par son épouse Me Elisabeth Mascherpa-Porcel, notaire à La Seyne-sur-Mer.

Je savais qu'il avait travaillé quelque temps aux Forges et Chantiers de la Méditerranée à La Seyne-sur-Mer, jusqu'à cette entreprise ferme vers 1989.

J'ai appris vers 1996 qu'il s'était reconverti dans la profession d'avocat. Nous nous sommes rencontrés deux fois depuis cette époque, avec d'autres camarades de lycée.

Les coordonnées que j'ai de lui sont les suivantes (...) :

Son épouse : Me Elisabeth Mascherpa-Porcel est également joignable à (...)

J'ai aussi une adresse e-mail (...) mais elle est ancienne, je ne sais pas s'il n'en a pas changé depuis.

Cordialement,

Jean-Claude Autran

Q2.

Bonjour M. Autran,

En recherchant un ancien collègue de travail, Jean Mascherpa, j'ai retrouvé son nom sur votre site et il se peut qu'il s'agisse de lui. J'ai travaillé avec lui à Technip, entreprise d'ingénierie à La Défense, il y a plus de 20 ans. De mes souvenirs, il avait 2 ou 3 ans de plus que moi donc 58 ou 59 ans aujourd'hui, était assez grand, cheveux plutôt clairs et portait des lunettes à l'époque. Si vous pensez qu'il s'agisse de la même personne, pourriez-vous m'envoyer ces coordonnées si vous les avez?

En espérant qu'il s'agisse de la même personne, je vous remercie par avance.

PC

R2.

Bonjour,

Je pense qu'il s'agit bien du même Jean Mascherpa que j'ai connu au Lycée Thiers à Marseille en 1963-1965 et entré à l'école de Géologie de Nancy en 1966. Je l'avais ensuite perdu de vue, mais j'avais quelquefois de ses nouvelles par son épouse Me Elisabeth Mascherpa-Porcel, Notaire à La Seyne-sur-Mer.

Je savais qu'il avait travaillé quelques temps aux Forges et Chantiers de la Méditerranée à La Seyne-sur-Mer, jusqu'à cette entreprise ferme vers la fin des années 80, et aussi chez Technip à Paris.

J'ai appris vers 1996 qu'il s'était reconverti dans la profession d'avocat. Nous nous sommes rencontrés deux fois depuis cette époque, avec d'autres camarades de lycée.

Les coordonnées que j'avais de lui à l'époque étaient les suivantes : Jean Mascherpa, avocat (...)

Toutefois, je ne le vois plus figurer sur les annuaires de 2004. (...).

Mais vous pouvez essayer de le contacter via son épouse : Me Elisabeth Mascherpa-Porcel, qui est toujours en activité, et qui est joignable à : Etude Mascherpa-Porcel (...).

J'avais aussi une adresse e-mail (...) mais elle est ancienne, je ne sais pas s'il n'en a pas changé depuis.

Cordialement,

Jean-Claude Autran


 

8 Juin 2004 - 2 Juillet 2006 : Jean-Jacques Runavot (1)

Q1.

bonjour,

je viens de tomber par hasard sur votre site web !

Jean-Jacques Runavot, mon père !, travaille à Toulouse au CNES.

Vous pouvez le joindre à l'adresse suivante : (...)

Sincères salutations / Best regards

ASM, Sales Director

R1.

Cher ami,

Peut-être te souviens-tu de moi, malgré les 40 ans écoulés.

Je suis un ancien du Lycée Thiers, et ton voisin de bureau à l'étude de Math Sup (après t'avoir initialement rencontré, ainsi que tes parents à la Société des Sciences Naturelles de Toulon).

Naturellement, après 1964 ou 1965, la vie professionnelle nous presque tous séparés. Chacun a dû foncer tête baissée pour construire sa carrière et fonder son foyer, et les décennies ont passé... Et c'est quand arrive l'âge du départ à la retraite (j'ai pris la mienne le 1er juin dernier) qu'on vient à se rappeler de sa jeunesse et qu'on a envie de savoir ce que sont devenues ses vieilles connaissances. Voilà pourquoi j'ai commencé à mettre sur internet quelques vieux souvenirs des années 60, avec quelques photos de classe et des "avis de recherches" des anciens camarades dont j'avais perdu la trace.

C'est ta fille anne-sophie.mestre@satlynx.com qui est tombée sur mon site web et qui m'a indiqué que tu travaillais à Toulouse au CNES et que je pouvais essayer de t'y joindre.

En fait, plusieurs anciens du Lycée Thiers de cette époque ont entrepris cette démarche de recherche et ils envisagent de réunir (au printemps 2005) à Marseille tous ceux qui ont été en classes préparatoires de 62 à 65 - et qu'on aura pu retrouver d'ici là.

Je serais donc heureux qu'à l'occasion tu puisse nous donner de tes nouvelles. Quel a été ton parcours durant ces 40 années ? [J'avais été informé brièvement de tes débuts par l'intermédiaire de la Société des Sciences Naturelles de Toulon, et j'ai ainsi appris que ton père était décédé en 1971, et ta mère assez récemment, que tu avais eu une fille en 1976, ensuite je ne sais plus rien]. Nous serions heureux de savoir si tu as conservé des contacts de certains anciens du Lycée Thiers et comment les joindre pour que, de fil en aiguille, on puisse en retrouver le maximum. Jusqu'ici, nous avons pu retrouver, de Math Sup A : Christiane Rome, Cassam-Chenaï, Giordano, B. Lherisson, mais Gérard Deloche est décédé en 2002 ; et de Math Sup B : Sylvain Coquilhat.

En ce qui me concerne, je ne suis pas entré dans une Ecole aussi prestigieuse que la tienne puisque je n'avais pu faire qu'une année de Math Sup, et que j'avais dû ensuite redescendre en Agro. Ayant intégré l'ENSIA de Massy en 1965, j'ai fait ensuite toute ma carrière dans la recherche en agro-alimentaire (à l'INRA : à Paris, puis en Californie, puis à Montpellier, de 1977 à 2004). Ma spécialité a été la biochimie, la physico-chimie, la génétique et la technologie des céréales et des produits céréaliers (blé, maïs, orge ; pain, biscuit, pâtes alimentaires, bière, etc.).

Depuis mon départ à la retraite, j'ai effectué un retour à mes sources varoises, à La Seyne-sur-Mer plus précisément, avec mon épouse et mes 3 plus jeunes fils (14, 10 et 5 ans) - j'ai aussi deux fils plus âgés (36 et 34) d'un premier mariage.

Espérant qu'un maximum d'anciens de Thiers arriveront à être réunis, je t'adresse mon meilleur souvenir.

Jean-Claude Autran

Q2.

Conversation téléphonique

R2a.

Bonjour,

Merci de m'avoir communiqué les coordonnées de votre père, dont je fus l'ami, le voisin d'étude et de dortoir au Lycée Thiers, il y a de cela quarante ans.

J'ai donc essayé de reprendre contact avec lui et j'espère avoir l'occasion de le rencontrer de nouveau un jour (les anciens du Lycée Thiers de 1962-1965 envisagent de se réunir à Marseille au printemps 2005).

Merci encore. Très cordialement,

Jean-Claude Autran

R3a.

Cher ami,

Suite à notre récente conversation téléphonique, je t'adresse les coordonnées de Sylvain Coquilhat avec qui tu aurais aimé reprendre contact : (...).

Pour que tu voies à quoi je peux ressembler aujourd'hui, je t'adresse aussi une récente photo de ma petite famille (prise en mai dernier, le jour de mes 60 ans). De gauche à droite : Rémy (36 ans), Nicolas (34), [devant moi] Jean-Victor (6), Jean-Robert (14), Pierre-Olivier (10).

Enfin, avant qu'on aie une possibilité de se revoir pour la future réunion des anciens du Lycée Thiers, si tu as une occasion de repasser à ta maison de Toulon, n'hésite pas à me contacter puisque je vais habiter définitivement La Seyne dès la fin de ce mois de Juillet. Je serais heureux de te revoir et d'évoquer quelques souvenirs de nos jeunes années.

Je te souhaites tout le courage nécessaire pour continuer à remonter le courant après les peines de la vie que tu as connues, et pour achever les derniers mois de ta carrière au CNES.

Avec toutes mon amitié,

Jean-Claude Autran

R3b. (à Sylvain Coquilhat)

Cher ami,

J'ai eu de tes nouvelles, ainsi que ton E-mail par J.C. Autran.

40 ans, ça fait un bail !

Qes-tu devenu? J'espère que tu es satisfait de ces 40 ans et ce sur tous les plans.

De mon coté j'ai eu trois filles (32, 28 et 24 ans) mais mon épouse est décédée en 1999 d'une longue maladie.

J'ai passé toute ma carrière au CNES et chez DASSAULT. J'ai pris ma retraite de la Marine en 1991 et je serai définitivement en retraite en Mai 2005.

Espérant avoir de tes nouvelles, je te prie de croire en mon amitié.

Jean-Jacques Runavot

R3c.

Mon cher Jean-Claude,

Je n'ai pas de photo à t'envoyer, mais quelques informations.

Je suis veuf depuis le 21 07 1999.

J'ai eu 3 filles et pas 5 garçons :

Anne-Sophie 32ans Directice Commerciale mariée 2 enfants 7 et 4 ans (Toulouse).
Gwenaelle 28 ans, Médecin urgentiste (Perpignan).
Marie-Clotilde 24 ans, DEA de droit à la Sorbonne (Paris)

Pour des retrouvailles à Marseille début 2005, je suis plutôt pour (j'ai gardé la maison de mes parents à Toulon)

Amitiés.

J.J.Runavot

R3d.

Jean-Claude,

Je serai à Toulon du 26 au 29 Aout. Je t'appellerai pour trouver un éventuel R.D.V.

Par ailleurs je te donne l'adresse mail de Paul Martin (sup A 62-63, spé B 63-64) : (...)

Amitiés.

J.J. Runavot

Q4.

Cher ami,

Je n'ai pas eu de tes nouvelles depuis quelques temps. (...)

Pour revenir sur un passé lointain, je t'adresse deux photos de classe du Lycée Thiers (Math Sup 49-50 et Math Spé 50-51), avec respectivement les visages de Victor Charlier de Chily et de Jules Brun - qui te rappelleront certainement quelques souvenirs...

Ces photos m'ont été adressées par Michel Tuloup, qui a fréquenté le Lycée à cette époque, environ 12 ans avant nous, et qui était aussi neveu de Victor Charlier de Chily.

A propos de photos, je reste très intéressé par des copies de celles que tu dois toujours avoir de la classe de Math Sup B (62-63) et de Math Spé (63-64).

Si tu viens à Toulon cet été et si tu as envie qu'on passe un moment ensemble, merci de me faire signe. C'est avec plaisir que je te rencontrerai.

Amitiés,

Jean-Claude Autran


 

5-7 Avril 2004 : Sylvain Coquilhat

C.

Je ne me trouve pas sur la photo (Classe de M. Amar Math Sup..., j'étais au même moment dans la classe de M. Charlier) par contre je peux vous donner des nouvelles... pas bonnes de Gérard Deloche (...).

Meilleur souvenir.

Sylvain Coquilhat

R.

Bonjour, cher vieil ami.

C'est avec beaucoup d'émotion que j'ai lu ton message.

Je me souviens très bien de toi, à l'époque où nous portions des blouses grises, dans les couloirs du Lycée Thiers et dans l'étude des internes des classes de Math Sup. Et je crois me souvenir que tu étais originaire d'un village entre Aix et Gardanne (Meyreuil, je crois). Au verso de la photo de ma classe avec Amar, il y a toujours les dédicaces des autres internes, dont la tienne (cf. image jointe).

Evidemment, je ne possède que la photo de la classe de Math Sup A et j'ai donc un peu oublié ceux qui étaient en B avec Charlier. Je me souviens très bien de mon voisin d'étude Jean-Jacques Runavot, des frères Soubeyran, de Tardif, de Maillan, et de quelques ENSI (Roure, Riba,...). Mais j'ai depuis longtemps perdu leur trace.

J'avais appris le décès de Gérard Deloche, d'abord sur internet en août 2002 (le même message que celui que tu m'as transmis). J'avais voulu croire d'abord que ce n'était peut-être qu'un homonyme (car il ne me semblait pas que Deloche, qui avait fait je crois une école à Toulouse, ait pu être un spécialiste de neuropsychologie). Mais, j'ai eu il y a seulement une semaine un message de MD, me confirmant que c'était bien lui qui était décédé en 2002.

Ainsi, après 1965, la vie professionnelle nous presque tous séparés. Chacun a dû foncer tête baissée pour construire sa carrière et fonder son foyer, et les décennies ont passé... Et c'est quand arrive l'âge du départ à la retraite (je prends la mienne dans 2 mois) qu'on vient à se rappeler de sa jeunesse et qu'on a envie de savoir ce que sont devenues ses vieilles connaissances. Voilà pourquoi j'ai commencé à mettre sur internet quelques vieux souvenirs avec des "avis de recherches". Quand j'aurai le temps, je pense également compléter les quelques photos mises sur internet par un récit plus complet sur ces 3 années au Lycée Thiers, avec : lexique de l'argot scolaire, anecdotes, souvenirs de bizutage, chansons, etc.

Je serais donc heureux qu'à l'occasion tu puisse me donner de tes nouvelles. Quel a été ton parcours durant ces 40 années ? As-tu conservé des contacts avec l'un ou l'autre de nos anciens camarades ? As-tu toujours les photos de ta promotion de math sup et math spé ?

En ce qui me concerne, je n'avais pu faire qu'une année de math sup, puisque j'avais dû ensuite basculer en agro (et de ces années-là, j'ai conservé quelques contacts (avec Ferrisse, Jauffred, Mascherpa, Rageot, Quilichini, etc.). Ayant intégré l'ENSIA de Massy en 1965, j'ai fait ensuite toute ma carrière dans la recherche en agro-alimentaire (à l'INRA : Massy, puis Paris, puis 1 an en Californie, puis Montpellier, où je suis depuis 1977).

Ma spécialité a été la biochimie, la physico-chimie, la génétique et la technologie des céréales (blés, maïs, orge ; pain, biscuit, pâtes alimentaires, bière, etc.). Pour plus de détail, mon CV se trouve sur mon site internet à l'adresse :

http://jcautran.free.fr/archives_familiales/profession/carriere_jcautran.html

ou sur le site de l'INRA :

http://www.montpellier.inra.fr/umr-iate/personnel.php

Au 1er juin, je prends donc ma retraite, pour retourner aussitôt après m'installer dans ma région d'origine à La Seyne-sur-Mer (Var).

Dans l'attente d'autres nouvelles de ta part, reçois mon meilleur souvenir.

Jean-Claude Autran

R2.

Cher ami,

Suite à un précédent message (dans lequel tu m'informais du décès de Gérard Deloche), je t'informe que plusieurs anciens du Lycée Thiers de notre époque ont entrepris une démarche de recherche afin de réunir (à Marseille, au printemps 2005) tous ceux qui ont été en classes préparatoires de 62 à 65.

Je serais donc heureux qu'à l'occasion tu puisse nous donner de tes nouvelles. Quel a été ton parcours durant ces 40 années ? As-tu conservé des contacts avec certains anciens des Math Sup ou Math Spé ? Comment les joindre pour que, de fil en aiguille, on puisse en retrouver le maximum. Jusqu'ici, nous avons pu retrouver, de Math Sup A : Christiane Rome, Cassam-Chenaï, Giordano, Lherisson ; et de Math Sup B, j'ai eu les coordonnées de Jean-Jacques Runavot qui travaille au CNES à Toulouse.

Avec mon meilleur souvenir, espérant te rencontrer de nouveau un jour.

Jean-Claude Autran


 

27 Mars - 12 Avril 2004 : Gérard Deloche

C1.

Je m'appelle MD et ai été l'épouse de Gérard (...).

Je suis désolée de t'annoncer son décès survenu en août 2002.

Si tu veux en savoir plus de ce qu'a été un peu sa vie tu peux me répondre.

MD

R.

Bonjour,

Merci d'avoir répondu à mon avis de recherche. Je suis réellement peiné par cette très mauvaise nouvelle. Il y a en effet 2-3 ans que je recherchais, notamment par internet, à retrouver la trace de quelques anciens camarades de lycée (avec qui j'avais perdu le contact pendant toute la durée de la vie professionnelle). Et j'avais effectivement trouvé mentionné sur le site de l'Université de Reims le décès en 2002 de Deloche Gérard, professeur de neuropsychologie, directeur de l'UFR Lettres et Sciences Humaines. Mais comme il me semblait que mon ancien ami été entré dans une école d'ingénieurs à Toulouse dans une spécialité industrielle ou mécanique (?), j'ai cru que ce professeur Deloche d'une UFR de Lettres ne pouvait pas être celui que je connaissais et qu'il s'agissait d'un homonyme. Mais c'était donc malheureusement bien lui.

DÉCÈS DU PROFESSEUR GÉRARD DELOCHE, DIRECTEUR DE L'UFR LETTRES

Professeur de neuropsychologie, directeur de l'UFR Lettres et Sciences Humaines depuis mars 1999, membre du conseil d'administration de l'Université, Gérard DELOCHE est décédé le 22.08.2002 à l'âge de 58 ans.

Il était en fonction à l'Université de Reims Champagne-Ardenne depuis le 01.09.97, après avoir été ingénieur de recherche à l'INSERM et professeur à l'Université de Strasbourg I.

Docteur ès Sciences depuis 1984 (son doctorat d'État en psychophysiologie a pour titre : « Codages linguistiques des quantités : approche neuropsychologique »), il a organisé plusieurs colloques scientifiques importants dont le dernier s'est tenu en novembre 2001 à l'UFR Lettres sur le thème : « Les traumatisés crâniens ; leur devenir cognitif, comportemental, familial et socio-professionnel ».

Un registre de condoléances est ouvert dans la salle du conseil de l'UFR Lettres. La communauté universitaire est invitée à venir honorer la mémoire de Gérard DELOCHE, le 05.09.2002 à 17 h dans l'amphithéâtre culturel (amphi 10) sur le campus Croix-Rouge.

Bien que nous nous étions perdu de vue après les 3 ans passés ensemble dans les classes préparatoires aux grandes écoles du Lycée Thiers à Marseille (voir la photo de la classe de Math Sup 1962-63, où nous figurons tous deux, que j'ai mise sur internet à l'adresse : http://jcautran.free.fr/archives_familiales/scolarite/superieur_jcautran.html#211), j'avais gardé un excellent souvenir de Gérard. Il était doux et calme comme moi et nous avions donc une certaine complicité dans ce milieu dur et stressant qu'étaient les classes préparatoires. Comme nous habitions tous deux le Var, il était venu plusieurs fois me voir à La Seyne-sur-Mer, notamment l'été 64, avec une vieille 4 CV. Nous avions été au bord de mer dans les criques rocheuses de la région. La dernière fois, je lui avais amené ma fiancée à Hyères et j'ai d'ailleurs une photo qu'il nous avait prise sur la presqu'île de Giens. J'ai donc gardé un certain nombre de souvenirs très précis de Gérard et de nos conversations à cette époque.

Après 1965, la vie professionnelle nous a séparés, comme ce fut le cas avec la plupart des camarades. Chacun a foncé tête baissée pour construire sa carrière et fonder son foyer, et les décennies ont passé... Et c'est quand arrive l'âge du départ à la retraite (je prends la mienne dans 2 mois, après 35 ans de carrière dans la recherche agronomique, notamment à Paris, aux USA et à Montpellier) qu'on se rappelle de sa jeunesse et qu'on a envie de savoir ce que sont devenues ses vieilles connaissances. Et on regrette quelquefois de ne pas s'y être pris plus tôt quand on apprend que ceux qu'on recherche ne sont plus là. (Car, curieusement, les deux seules réponses que j'ai eues pour l'instant à mes avis de recherche ont été pour m'annoncer des décès).

Mais je serais néanmoins très intéressé d'avoir davantage d'informations sur ce qu'a été la vie professionnelle et personnelle de Gérard. Quels postes a-t-il occupés, dans quelles villes, a-t-il eu des enfants? etc. Je te remercie par avance si tu peux prendre le temps de m'informer.

Cordialement,

Jean-Claude Autran

C2.

Bonjour et pardon d'avoir un peu tardé à répondre. Merci de la photo qui touchera mes enfants. Je l'ai imprimée et elle est d'une bonne qualité, merci.

Gérard a bien intégré l'N 7 à Toulouse d'où il est sorti avec une spécialité d'informatique. Son ami Sylvain Coquillat a essayé de l'entraîner chez Renault. Mais il a choisi l'inserm et la recherche médicale dans laquelle il s'est investi corps et âme pendant près de 20 ans essentiellement à Paris et à Montréal.

Il a toujours regretté de n'avoir pas suivi des études de médecine, cela le freinait pour ses recherches, il a oeuvré avec talent dans la recherche de la rééducation de l'aphasie et inventé le master mind et la dictée magique et il a gagné les procès contre le promoteur du jeu.

Il a couru la terre dans tous les sens pour des congrès, s'est 1 peu arrêté au MIT où 1 type publiait toujours 6 mois avant lui le fruit de ses recherches !

Il a été conseiller scientifique au parlement européen et il a pris un poste de professeur à Strasbourg. Il est arrivé à Reims en 97 je crois où il était doyen depuis 2 ans.

Je souhaite que la recherche de tes camarades soit plus heureuse que ces retrouvailles-ci.

Cordialement

MD


 

25-29 Janvier 2004 : Jean-Pierre Chiapale

Q.

Monsieur Autran,

Je me permets de vous écrire car je suis l'aîné des deux fils de Jean-Pierre Chiapale, avec qui vous étiez en Classe préparatoire aux Écoles Nationales Supérieures Agronomiques Agro II. Après sa thèse de doctorat, soutenue en 1974, mon père a fait sa carrière à l'I.N.R.A d'Avignon, au département de Bioclimatologie, jusqu'en 1985, année à laquelle il est décédé des suites d'une longue maladie.

Cela m'a fait plaisir de retrouver la photo de classe sur votre site internet.

Je vous prie d'agréer, Monsieur, l'expression de mes salutations distinguées.

Jean-Baptiste Chiapale

Lycée Thiers (Marseille) - Classe d'Agro II (1964-1965)
Debout sur la plus haute marche: Jean FENECH, de GARIDEL-THORON, BÉNAC, GARROS, Fernand ARNAUD, Fernand PAGNON, Jean MASCHERPA, Jean GUICHARD, Claude FELDER
Debout sur la marche inférieure : Serge PÉRETTI, Christian DEZIER, Jacques BONTOUX, Evrart BUGELLI, BLISSON, ROBLÉDO, Jean Laurent MALLET, RAILLARD, Yves RAGEOT, Robert STÉFANI, CUSENIER
Debout sur le sol : Alain QUILICHINI, MOURADIAN, Jean-Claude JAUFFRED, Jacques LAGORCE, Jean-Claude AUTRAN, Jean-Jacques WETZEL (le Z), PODEUR, Guy FERRISSE, LE MEUR, GAYTE, Jean-Pierre CHIAPALE
Assis : Henri SANGUINETTI, POLGE, Bernard TINCHANT, Jean-Luc ILARI, Professeur Édouard ESPITALLIER, FARNARIER, TOLLA, Jean-Claude SAUVAGE, CHAZEAU, Dominique LIMOZIN

R.

Bonjour Monsieur,

Merci beaucoup pour votre message qui m'a beaucoup touché. Je savais que, malheureusement, votre père était décédé bien jeune. Je l'avais appris à l'époque parce que nous étions entrés à l'INRA la même année, et bien que nous n'avions plus eu l'occasion de nous rencontrer, j'avais quelquefois de ses nouvelles. Personnellement, je travaillais à Paris, puis aux USA, entre 1968 à 1977, puis à Montpellier, où je me trouve toujours (dans le domaine de la biochimie et de la technologie des céréales), depuis 1977 (et je vais prendre ma retraite en juin 2004).

Je conserve, même 40 ans après, bien des souvenirs de votre père dans la classe d'Agro 2 du Lycée Thiers. Souvenirs de classe (c'était un garçon infiniment gentil, un ami sérieux et très solide ; tout le monde l'appelait Titou, surnom affectif qui lui venait, je crois, de son enfance où sa famille l'appelait alors p'titou, ce qui lui était resté) ; souvenirs de salle d'étude, de dortoir, de voyage en commun (je crois qu'il rentrait chaque week-end dans les Alpes Maritimes, à Cannes il me semble, alors que je rentrais, moi, dans le Var, à La Seyne). Au dos de la photo de classe, j'ai conservé la dédicace qu'il m'avait signée "en te souhaitant d'intégrer à la Rue d'Ulm" - signé J.-P. Chiapale. Et le hasard a fait que nous avions été tous deux admissibles à Normale Sup en Juin 1965. Nous avions été 4 de toute la promotion, fait exceptionnel car depuis bien des années il n'y avait plus eu aucun admissible à la rue d'Ulm des classes Agro de Marseille. Mais admissibles seulement, car l'oral à Paris nous avait été fatal, bien que votre père ait été assez près d'y réussir. Et il était alors entré à l'Agro de Paris, alors que je n'avais pu entrer qu'à l'ENSIA de Massy.

Je possède deux autres photos du lycée Thiers où nous étions entre 1962 et 1965, sur lesquelles votre père se trouve. Il est possible que vous les ayez déjà si votre père avait conservé des souvenirs de cette époque et vous les a transmis. Mais je me permets de vous les envoyer en fichiers attachés. L'une est prise à l'étude et l'on y trouve, de gauche à droite : Ferisse, Tinchant, Wetzel, Chiapale, Mascherpa ; Pagnon, Jauffred, Dulac. L'autre est prise au dortoir avec, de gauche à droite : Mascherpa, Autran, Jauffred, Chiapale, Ferisse, Tinchant, Dulac (en haut), Aujoulas (en bas), Pagnon, Wetzel, Guichard.

Lycée Thiers à Marseille : Dans l'étude des classes d'Agro (1965)
De gauche à droite : Guy Ferrisse, Tinchant, Jean-Jacques Wetzel, Jean-Pierre Chiapale, Jean Mascherpa, Fernand Pagnon, Jean-Claude Jauffed, Dulac
Lycée Thiers à Marseille : Au dortoir des classes d'Agro (1965)
De gauche à droite : Jean Mascherpa, Jean-Claude Autran, Jean-Claude Jauffed, Jean-Pierre Chiapale, Guy Ferrisse, Tinchant, Dulac (en haut), Christian Aujoulas (en bas), Jean-Jacques Wetzel, Fernand Pagnon, Jean Guichard
J'aurais naturellement bien aimé que votre père fût encore là pour évoquer avec lui et quelques-uns des amis qui se trouvent sur ces 2 photos (et que je revois encore régulièrement), tous les moments de joie et de dur labeur passés ensemble. Tout cela est bien triste sans lui. Néanmoins, je suis heureux d'avoir reçu ce message de son fils aîné et vous adresse, ainsi qu'à toute votre famille, mon meilleur souvenir.

Cordialement,

Jean-Claude Autran


 

31 Décembre 2003 - 3 Janvier 2004 : Recherche de Bernard Jourdan (1)

Q.

BONJOUR MONSIEUR

AU HASARD DE MES PROMENADES SUR INTERNET J AI DECOUVERT VOTRE SITE ET J Y AI PRIS UN GRAND PLAISIR

CETTE DECOUVERTE MA EGALEMENT PERMIS DE RETROUVER LA TRACE DU MOINS JE PENSE QU IL S AGIT DE LUI DE MONSIEUR JOURDAN BERNARD

EN EFFET NOUS ETIONS ENSEMBLE DANS ANNEES 78/79 EN FORMATION PROFESSIONNELLE D ANIMATEUR A ARLES

J AURAIS BEAUCOUP DE PLAISIR A REPRENDRE CONTACT AVEC CE DERNIER SI TOUTEFOIS VOUS AVIEZ LA GENTILLESSE ET L AMABILITE DE LUI TRANSMETTRE CE MESSAGE D AVANCE MERCI

PS

R.

Bonjour,

Merci pour votre message et vos commentaires sur le site jcautran.free.fr

En fait, je m'appelle Jean-Claude Autran, fils de Marius Autran. C'est moi qui assure la correspondance du site internet de mon père, ce dernier étant maintenant très âgé (93 ans).

Il est exact que j'y ai fait figurer, dans des pages perso sur des souvenirs de scolarité le nom (sous une photo de classe) de Bernard Jourdan, avec qui j'étais en classe de math sup au Lycée Thiers à Marseille en 1962-1963.

http://jcautran.free.fr/archives_familiales/scolarite/superieur_jcautran.html#211

Nous avions à l'époque 18-19 ans et l'élève nommé Bernard Jourdan que j'ai brièvement côtoyé devait être né vers 1944-1945. Je crois me souvenir qu'il était le fils d'un enseignant du Var, de la région d'Hyères, je crois. J'ai noté dans mes archives qu'il était ensuite entré à l'Ecole Centrale des Arts et Manufactures de Paris en 1965. Malheureusement, depuis cette époque où je l'ai quitté, j'ai complètement perdu sa trace et je suis désolé de ne pouvoir vous donner ses coordonnées actuelles.

Du moins, cependant, les informations ci-dessus vous permettront-elles de vérifier s'il s'agit bien du Bernard Jourdan dont vous parlez, ou s'il ne s'agit pas d'un homonyme.

Cordialement,

Jean-Claude Autran


 

2 Juillet - 1er Août 2001 : Yves Rageot

Q1. (Avis de recherches d'anciens camarades de Lycée, adressé à Yves Rageot, Loire Atlantique)

Bonjour,

Lorsque plusieurs dizaines d'années ont passé après que nous ayons quitté l'école, nous éprouvons quelquefois l'envie de savoir ce que sont devenus nos anciens camarades, que nous avons malheureusement souvent perdus de vue, et avec qui nous avions pourtant de nombreux souvenirs en commun.

Un groupe d'anciens de la classe d'AGRO (années 1963-1965) du Lycée Thiers à Marseille (Jean-Claude JAUFFRED, Jean MASCHERPA et moi-même, Jean-Claude AUTRAN) cherchent ainsi à retrouver la trace de :

Yves RAGEOT, né vers 1945, qui habitait à l'époque Toulon (Var).

Merci de bien vouloir me contacter, si vous êtes celui que nous recherchons.

Ou sinon, s'agirait-il de l'un des membres de votre famille et sauriez-vous nous indiquer ce qu'il est devenu et où pourrait-on le joindre ? Ceci en vue d'essayer de monter un jour une rencontre de ces quelques anciens camarades de promotion.

Mais avec toutes mes excuses si vous n'avez rien à voir avec le camarade nommé Yves RAGEOT que nous recherchons.

Avec l'expression de mes sentiments distingués,

Jean-Claude Autran

R1.

Je suis bien celui que vous cherchez, né précisément en 45, mais je n'habite plus Toulon depuis bien longtemps, en fait depuis 70 et même un peu avant si l'on compte les 3 ans d'ENSA à Toulouse. Après de brèves errances (Québec où j'ai retrouvé Jean Claude si je me souviens bien et Dahomey), j'ai élu domicile en Loire Atlantique, à NANTES tout d'abord, puis THOUARE sur Loire, commune proche de NANTES.

Mon épouse et moi avons accompagné dans leur progression trois enfants et nous avons le plaisir depuis peu d'être grands parents (une petite fille). Coté professionnel, je dépense mon énérgie pour le Groupe Crédit Agricole.

C'est sans doute un peu court comme historique, mais c'est un premier éclairage. Je serais ravi d'avoir des nouvelles de ce groupe d'anciens dont tui me parles et qui n'est peut-être pas limité à vous trois.

En attendant, transmets mes amitiés à Jean Claude et Jean si, comme je le déduis de ton courrier, vous êtes en contact et gardes en une part pour toi.

A bientôt sans doute.

Yves Rageot

Q2.

Cher vieil ami, bonjour !

Toutes mes excuses pour te répondre avec beaucoup de retard (j'étais en congé ces deux dernières semaines et je n'avais pas accès à ma messagerie).

C'est avec joie et émotion que j'ai trouvé ton message hier, après autant d'années pendant lesquelles l'on s'était perdus de vue. Je suis presque surpris d'avoir pu te retrouver si facilement grâce aux annuaires internet et en commençant la recherche des patronymes Rageot par la région nantaise (chance ? intuition ?).

Moi non plus, je n'habite plus le Var depuis longtemps, bien que j'y aie toujours des attaches familiales et un point de chute pour les vacances. Mon parcours (après avoir quitté le Lycée Thiers en 1965) a été le suivant :

3 années à l'ENSIA à Massy (1965-1968)

1968 : Entrée à l'INRA où s'est déroulée toute ma carrière de chercheur, d'abord à Massy, puis à Paris (1969-1976), puis à Montpellier (où je me trouve depuis 1977). Entre 1976 et 1977, une année sabbatique en Californie (où je serais bien resté un peu plus longtemps… et où je retourne d'ailleurs chaque fois que je peux).

A l'INRA, ma spécialité a été l'agro-alimentaire, plus précisément la qualité des blés et autres céréales, avec (30 ans !) de recherches sur des domaines technologiques, biochimiques, physiologiques, génétiques, etc. Donc une carrière de chercheur classique avec, au fil des années des aspects fondamentaux (protéines), puis appliqués (le pain, les nouilles, les biscuits,…), puis il a fallu diriger un laboratoire, gérer des problèmes de personnels, administrer, faire de la gestion comptable, parfois enseigner, coordonner des programmes de recherche français ou européens, entretenir beaucoup de relations avec les industriels, beaucoup écrire de publications, de rapports, de chapitres de livres, participer à des congrès sur les 5 continents. Et maintenant, à 57 ans, je sature un peu avec tout cela. Il me semble "avoir fait le tour de la question" et je me suis d'ailleurs mis à mi-temps depuis le 1er juin dernier, en attendant de m'arrêter définitivement en 2004 - et de retourner d'ailleurs m'installer dans la propriété familiale de La Seyne sur Mer.

D'autant plus qu'au plan familial, mon parcours a été un peu complexe. J'ai deux grands fils d'un premier mariage, qui ont maintenant 33 et 31 ans (mais je ne suis toujours pas grand-père). Puis un second mariage en 1989, avec une femme bien plus jeune, d'où il est arrivé 3 autres enfants (toujours des garçons, 5 en tout !) qui ont maintenant 11, 7 et 3 ans. D'où une autre raison de passer à un passer à un travail à mi-temps car avec : un travail à plein temps + 3 jeunes enfants + 57 ans, cela devenait difficile de tenir le coup.

Pendant ces 30 et quelques années, je n'ai pratiquement plus revu de collègues de notre prépa à l'AGRO. Je crois que nous avons tous plus ou moins foncé tête baissée, chacun dans notre direction, pour assurer notre carrière et construire notre environnement familial. Sans trop chercher à savoir ce que les autres étaient devenus. Surchage de travail ? Négligence ? Et puis les années passent, les décennies passent. On repense parfois à l'ancien temps, aux anciens camarades. Mais je dois avouer qu'il n'est pas facile de décider un beau jour de décrocher son téléphone pour appeler un vieux camarade d'école, avec qui on a perdu le contact depuis 30 ou 35 ans.

Dans les 1-2 ans qui ont suivi notre départ du Lycée Thiers, j'avais encore eu quelques contacts avec Jean-Claude Jauffred et Guy Ferrisse (qui était alors dans les pâtes alimentaires, un secteur proche du mien), J.J. Wetzel, qui a fait une carrière chez Moulinex, Chiapale ("Titou"), entré à l'INRA en même temps que moi, mais malheureusement décédé depuis. Puis plus personne. En 30 ans, ce n'est guère qu'au hasard des couloirs d'aéroports que j'ai rencontré Dulac (qui a une époque dirigeait une exploitation de riz en Guyane), Pagnon (qui était chez du Pont de Nemours), Arnaud (qui était dans diverses coopératives céréalières), Quilichini (qui est je crois maintenant à l'EDF sur Montpellier). J'avais des nouvelles de Jean Mascherpa, dont je savais qu'il avait épousé Elisabeth Porcel, la fille d'un notaire de La Seyne et qu'il travaillait dans la construction navale. Quand les chantiers ont fermé, il s'est reconverti en Avocat, mais je n'avais de nouvelles que par sa femme, devenue notaire elle aussi. J'ai revu 2-3 fois Jean-Luc Ilari qui est prof à l'ENITA de Nantes. Enfin, j'ai retrouvé Guy Ferrisse que je revois maintenant très régulièrement puisqu'il est depuis au moins 7 ans directeur de l'usine de pâtes de Panzani à Marseille, avec qui mon labo entretient des relations très étroites.

Depuis 1 an ou deux (un retour sur son passé, sans doute dû à l'âge…) j'ai eu de plus en plus envie de retrouver la piste de quelques-uns des camarades et amis d'enfance ou d'adolescence. Et j'ai décidé, surtout avec le développement d'internet, d'entreprendre une démarche plus positive pour essayer de retrouver leur trace. Le hasard a fait aussi que l'an dernier, je rencontre Elisabeth, épouse de Jean Mascherpa, qui me dit que Jauffred était justement de passage à Six-Fours. Ce vieux Jean-Claude dont j'avais perdu la trace depuis le début des années 70 et que je désespérais de jamais revoir, surtout avec les 8 ou 10 pays successifs où il a résidé (il est actuellement à La Haye, en tant que Senior Geophysicist / Seismic Interpreter pour le groupe Schell). Bref, le lendemain, nous voici réunis tous les trois à la villa de Jean et Elisabeth sur les pentes du Faron. En fichier attaché, une photo du trio, qui te montrera à quoi nous ressemblons actuellement. Depuis, nous ne nous sommes pas revus, mais avons convenu au téléphone d'essayer de retrouver la trace des principaux internes d'Agro 1 (notamment ceux présent au fameux banquet d'un certain samedi soir à La Ciotat dont tu gardes certainement le souvenir). Comme, avec mon travail à mi-temps, j'ai un peu plus de temps que les autres, c'est moi qui ai commencé les recherches, et je t'ai ainsi retrouvé. Par contre, je n'ai pas pu retrouver Aujoulas, bien qu'il y ait un Christian Aujoulas près de Bagnols-sur-Cèze.

Notre idée était de nous réunir un jour, mais l'idée demande à être mûrie soigneusement compte tenu de notre éloignement géographique.

Merci de m'indiquer à l'occasion si tu as de ton côté quelque idée sur ce que sont devenus, et où pourrait-on retrouver nos plus proches camarades d'agro à Thiers.

Je t'indiques ci-dessous les coordonnées de Jean et de Jean-Claude, à qui je communique aussi les tiennes, pour qu'ils te donnent de leur côté des informations plus détaillées sur leurs parcours respectifs.

Mr. J.C.E.M. Jauffred (...)

Me Jean Mascherpa (...)

Dans l'attente d'un prochain échange, et peut-être d'une rencontre future, reçois, ainsi que ta famille, toutes mes amitiés.

Jean-Claude Autran


 

2 Juillet 2001 - 25 Mai 2007 : Christian Aujoulas

Q1. (Avis de recherches d'anciens camarades de Lycée, adressé à Christian Aujoulas, Gard)

Bonjour,

Lorsque plusieurs dizaines d'années ont passé après que nous avons quitté l'école, nous éprouvons quelquefois l'envie de savoir ce que sont devenus nos anciens camarades, que nous avons malheureusement souvent perdu de vue, et avec qui nous avons pourtant de nombreux souvenirs en commun.

Un groupe d'anciens de la classe d'AGRO (dans les années 1963-1965) du Lycée Thiers à Marseille (Jean-Claude JAUFFRED, Jean MASCHERPA et moi-même, Jean-Claude AUTRAN) cherchent ainsi à retrouver la trace de :

Christian Aujoulas, né vers 1945, qui habitait à l'époque Bagnols-sur-Cèze, sa famille travaillant je crois à la Coopérative.

Etes-vous celui que nous recherchons ?

Ou sinon, est-ce l'un des membres de votre famille et sauriez-vous nous indiquer ce qu'il est devenu et où pourrait-on le joindre ?

Merci de bien vouloir me répondre (et avec toutes mes excuses si vous n'avez rien à voir avec celui que nous recherchons).

Avec l'expression de mes sentiments distingués,

Jean-Claude Autran

R1.

Pas de réponse

Q2.

Bonjour, je m'appelle André Fernandez natif de La Seyne sur mer en 1949. J'ai bien connu votre père Mr Marius Autran qui a été mon professeur au lycée Beaussier et Marie Curie. J'ai eu le bonheur il y a maintenant quelques années de le retrouver cela a été pour moi, très émouvant.

En souvenir de notre rencontre, il a dédicacé plusieurs livres que je garde précieusement, et je lui ai offert une bonne bouteille de vin de chez nous "Chateauneuf du Pape".

J' habite à Rochefort du Gard au milieu des fameux Côtes du Rhône à une dizaine de kilomètres de Chateauneuf du Pape.

Après cette rapide présentation, je viens vers vous pour vous informer que j'ai rencontré professionnellement Mr. Aujoulas, un responsable administratif de la clinique La Garaud à Bagnols sur Cèze à 20 km de chez moi à la retraite à présent âge : 60- 70 ans environ, fort en gueule et très sympathique au demeurant.

Si vous souhaitez vous rapprocher de cette personne, je pourrais vous donner plus d'infos.

Bon courage pour vos recherches et transmettez mes respectueuses salutations à votre père.

Cordialement votre.

André Fernandez

R2.

Bonjour,

Merci pour votre message. J'ai transmis vos salutations à mon père qui vous remercie beaucoup d'avoir pensé à lui.

(...) Concernant M. Aujoulas je serais très heureux de reprendre contact avec lui (comme je cherche à le faire avec plusieurs de mes anciens camarades de Lycée). Mais j'avais déjà écrit avec un M. Christian Aujoulas, retrouvé sur l'Annuaire, près de Bagnols sur Cèze, à Sabran exactement, il y a quelques années, en l'informant de ma démarche de retrouver mes anciens camarades. Comme je n'ai jamais eu de réponse de sa part, j'ai pensé qu'il ne s'agissait pas de la même personne que mon ancien ami du Lycée Thiers de Marseille, mais sans doute d'un homonyme.

Donc, je veux bien que vous me donniez les informations en votre possession sur ce Mr Aujoulas que vous avez connu, à condition que ce soit bien le même que celui dont je parle. Celui que j'ai très bien connu (nous faisions partie, avec Jean-Claude Jauffred, du même "trinôme" lors des interrogations hebdomadaires) avait été avec moi au Lycée Thiers de 1962 à 1965, d'abord en classe de math-sup (ENSI), puis d'Agro I et d'Agro II. Je pense qu'il était né en 1944 ou 1945. Son père dirigeait alors la coopérative vinicole de Bagnols sur Cèze. Je l'ai perdu de vue en 1965. Je crois qu'il était resté une 4e année au Lycée Thiers, mais je n'ai jamais su quelle avait été la suite de sa carrière professionnelle.

Si, d'après ces informations, vous pensez qu'il s'agit du même Christian Aujoulas, je vous remercie de m'en informer ou de me communiquer ses coordonnées. Voici les miennes :

Jean-Claude Autran

Q3.

Bonsoir

Je reviens vers vous après avoir un peu avancé sur l'identité de M. Aujoulas que j'avais connu professionnellement à Bagnols sur Cèze. En effet il s'appelle bien Christian, et habite à Sabran. Il vient de prendre sa retraite, donc il se trouve dans la tranche d'âge évoqué. Il a vécu une partie de sa vie au Maroc, et a travaillé dans la confection, et d'autres métiers... d'après les renseignements que j'ai pu obtenir de la part d'une employée de la Clinique La Garaud à Bagnols sur Cèze.

Il semblerait qu'il soit un homonyme d'après son parcours. Toutefois, vous pouvez le joindre par téléphone à Sabran :

Aujoulas Christian (...)

Cave Coopérative des Vignerons (...)

Comme vous l'avez précisé, son père a dirigé la cave coopérative vinicole de Bagnols.

Je pense que vous avez dû déjà contacter la coopérative vinicole de Bagnols, par ce chemin vous devriez pouvoir avancer, car à Bagnols sur Cèze, et en particulier dans le monde viticole tout le monde se connaît, c'est un cercle très fermé.

Une info pour votre père pour qu'il puisse me situer : Je suis le fils de Joseph Fernandez, déporté résistant, syndicaliste CGT et ancien membre du parti communiste aux Chantiers Navals FCM et proche de feu Toussaint Merle.

Cordialement votre

André Fernandez

R3a.

Conversation téléphonique avec Christian Aujoulas

R3b.

Bonjour,

Je vous suis très reconnaissant de m'avoir communiqué toutes ces informations sur M. Christian Aujoulas. C'était bien celui que je recherchais. Effectivement, son parcours l'a mené des classes d'Agro à une activité dans les textiles et puis à une Direction de clinique pendant 30 ans à Bagnols-sur-Cèze. Nous avons pu parler au téléphone et convenu de s'écrire et de se revoir à une prochaine réunion des anciens du Lycée.

Merci encore pour votre aide.

Cordialement,

Jean-Claude Autran

Q4.

Bonjour

Je suis heureux que vous ayez pu retrouver votre copain de classe.

J'ai pu connaître et travailler avec M. Aujoulas lors de l'informatisation de la clinique à l'époque où j'exerçais la fonction d'ingénieur commercial spécialisé dans le secteur santé chez Nixdorf-Computer, multinationale disparue aujourd'hui.

J'ai gardé un bon souvenir de nos relations qui étaient parfois houleuses, car il avait un caractère bien affirmé, mais toujours sincères et cordiales.

J'espère que vous profiterez pleinement de vos retrouvailles.

Transmettez lui mes cordiales salutations.

Cordialement votre.

André Fernandez

Q5.

Photo

Christain Aujoulas

R5a.

Bonjour, cher ami,

J'ai bien reçu cet après-midi un message de ta part avec pour objet "Photo", mais il était vide. Apparemment il y a eu un problème de transmission, ou alors de format de la photo qui n'est pas passé. Peux-tu réessayer ? Merci par avance.

Amitiés,

Jean-Claude Autran

R5b.

Cher ami,

Excuse-moi de t'avoir relancé à propos de la photo de la classe d'ENSI 1962-1963. Il y a dû y avoir un PB technique de messagerie. Je viens de retrouver la photo qui était "coincée" dans un répertoire de messages indésirables (? !) et je viens de réussir à l'ouvrir.

Merci beaucoup pour cette belle photo et ces vieux souvenirs, bien que je n'arrive plus à remette beaucoup de noms sur les visages (à part toi, Riba, peut-être Rolli, et le prof : le Barb's).

Amitiés,

Jean-Claude Autran 

Lycée Thiers (Marseille) - Classe d'ENSI 1 (1962-1963)
Nous n'avons retrouvé que quelques noms d'élèves. Rangée 1 (la plus haute) : ROLLI (1er en partant de la gauche). Rangée 2 : Christian AUJOULAS (1er en partant de la gauche), RIBA (2e en partant de la droite). Rangée 4 (assis, au centre) : Yves BOURJAC (5e en partant de la gauche), Professeur Paul BERTRAND (6e).
Voir ci-dessus la photo adressée par Y. Bourjac, ainsi que les échanges avec Mireille Giglio et avec Jeanine Musarella, où davantage de noms ont été identifiés


 

12 Juillet 2000 : Retrouvailles, après 35 ans, de Jean-Claude Jauffred, Jean-Claude Autran et Jean Mascherpa (anciens élèves du Lycée Thiers : Agro I en 1963-64 et Agro II en 1964-65)

Jean-Claude Jauffred, Jean-Claude Autran et Jean Mascherpa
le 12 Juillet 2000, à Toulon
 

Retour à la page d'accueil du forum

Retour à la page d'accueil du site



Marius AUTRAN et
Jean-Claude AUTRAN
jcautran.free.fr


Accès aux oeuvres complètes
de Marius AUTRAN
Biographie
de Marius AUTRAN
Biographies familiales
et autobiographie de Marius AUTRAN
Pages généalogiques
Forum du site
Encyclopédie des
rues de La Seyne
Lexique des termes
provençaux
Dictionnaire du
Mouvement ouvrier et social seynois
Documents divers sur l'histoire
de La Seyne
Les élections à La Seyne depuis 1945
Chronologie de
l'histoire de La Seyne
La Seyne de A à Z
Archives, souvenirs et écrits divers
de Marius AUTRAN
Archives, souvenirs et écrits divers
de Jean-Claude AUTRAN
Avis de recherches
Informations
légales sur le site

© Jean-Claude Autran 2016