La Seyne-sur-Mer, La Seyne-sur-Mer, La Seyne-sur-Mer
Les élections à La Seyne-sur-Mer depuis 1945
jcautran.free.fr
Page d'accueil du site

Documents divers sur l'histoire de La Seyne
Toutes les élections à La Seyne
Les autres élections cantonales
Elections cantonales des 14 et 21 mars 1982

(Canton de La Seyne-Sud - Saint-Mandrier)

Autres élections cantonales : 1945, 1949, 1955, 1961, 1967, 1973(N), 1973(S), 1976, 1979, 1982, 1985, 1986, 1988, 1992(1), 1992(2), 1994, 1998, 2001, 2004, 2008, 2011


 
Généralités sur les élections cantonales en France et dans le Var
Les candidats dans le canton de La Seyne Sud - Saint-Mandrier
Résultats du premier tour
Candidats présents au second tour
Résultats du second tour
Composition du nouveau conseil général du Var
Commentaires sur les élections cantonales de 1982 en France
Autres documents sur les élections cantonales de 1988

Généralités sur les élections cantonales en France et dans le Var
Les élections cantonales se déroulent au scrutin majoritaire uninominal au suffrage universel direct. Depuis le début de la IIIe République, la durée du mandat des conseillers généraux est fixée à 6 ans. Leur renouvellement se fait par moitié tous les 3 ans.

On parle de série pour différencier les deux groupes distinct de conseillers généraux.
La circonscription électorale pour l'élection des conseillers généraux est le canton.

Pour chaque canton, un conseiller général est élu au scrutin uninominal majoritaire à 2 tours.

Pour être élu au premier tour, un candidat doit obtenir :
- au moins la majorité absolue des suffrages exprimés (plus de 50%),
- et un nombre de suffrages égal à au moins 25 % des électeurs inscrits.
Si aucun candidat n'est élu dès le premier tour, il est procédé à un second tour.

Au second tour, les 2 candidats arrivés en tête peuvent se maintenir.

Les candidats suivants peuvent se maintenir seulement s'ils ont obtenu un nombre de suffrages au moins égal à 10 % des électeurs inscrits.

Le candidat qui obtient le plus grand nombre de suffrages au second tour est élu. En cas d'égalité, le candidat le plus âgé est élu

Les élections cantonales de 1982 dans le Var

En 1982, les 22 cantons renouvelables (série 1) sont les suivants :
Aups, Barjols, Le Beausset, Collobrières, Comps, Cotignac, La Crau, Cuers, Draguignan, Fayence, Fréjus, Grimaud, La Roquebrussanne, Saint-Mandrier, Salernes, Solliès-Pont, Toulon (1er), Toulon (3e), Toulon (4e), Toulon (6e), Toulon (7e), Toulon (8e)


Les candidats dans le canton de La Seyne Sud - Saint-Mandrier [Les professions de foi n'ont pas encore été retrouvées]

Pour le canton de La Seyne-Sud - Saint-Mandrier, 6 candidats étaient en compétition au scrutin majoritaire à 2 tours : 







Résultats du 1er tour (14 mars 1982)







Les candidats présents au second tour



Résultats du 2e tour (21 mars 1982)


Var-Matin, lundi 22 mars 1982






Composition du nouveau conseil général du Var (41 membres) (en bleu, les élus de 1982 ; en noir, les élus de 1979)
Canton d'Aups : Pierre ROLLANDY, PS
Canton de Barjols : William NIRONI, PC
Canton du Beausset : Gabriel DE COMBRET, UDF
Canton de Besse : René CLÉRIAN, PC
Canton de Brignoles : Jacques CESTOR, SE
Canton de Callas : André DELPUI, PS
Canton de Collobrières : Jean-François TEZENAS, UDF
Canton de Comps : André LEVAVASSEUR, PS
Canton de Cotignac : Paul REBOUL, PS
Canton de La Crau : Roland THEVENET, UDF
Canton de Cuers : Guy GUIGOU, PC
Canton de Draguignan : André GAYRARD, PS
Canton de Fayence : Jean-Marie BERTRAND, RPR
Canton de Fréjus : François LÉOTARD, PR
Canton de Grimaud : Jean-Paul BREHANT, RPR
Canton d'Hyères : Jean-François BARRAU, PS
Canton de Lorgues : Edouard SOLDANI, PS
Canton du Luc : Jean-Louis DIEUX, PS
Canton du Muy : André CABASSE, PS
Canton d'Ollioules : Guy DURBEC, PS
Canton de Rians : Maurice JANETTI, PS
Canton de La Roquebrussanne : Paul EMERIC, PS
Canton de Saint-Mandrier : Arthur PAECHT, UDF
Canton de Saint-Maximin : Paul BARLES, app. PS
Canton de Saint-Raphaël : René-Georges LAURIN, RPR
Canton de Saint-Tropez : Albert RAPHAËL, PS
Canton de Salernes : Raymond NICOLETTI, PS
Canton de La Seyne-sur-Mer : Maurice PAUL, PC
Canton de Six-Fours : Alain BOMBARD, PS
Canton de Solliès-Pont : Guy MENUT, PS
Canton de Tavernes : Clément DENANS, PS
Canton de Toulon-1 : Fabien FOGACCI, opp.
Canton de Toulon-2 : Danielle DE MARCH, PC
Canton de Toulon-3 : Jean-Louis VITEL, opp. SE
Canton de Toulon-4 : François TRUCY, UDF
Canton de Toulon-5 : Marcel MASSI, UDF
Canton de Toulon-6 : Maurice ARRECKX, UDF
Canton de Toulon-7 : Louis BERNARDI, RPR
Canton de Toulon-8 : Pierre GOUTX, RPR
Canton de Toulon-9 : Paul ORSINI, PR
Canton de La Valette : Maurice DELPLACE, PC
Ancien conseil : 6 PC, 21 PS, 1 app. PS, 11 maj. (9 UDF, 2RPR), 2 SE
Président : Edouard SOLDANI (PS)
Nouveau conseil : 6 PC, 17 PS, 1 app. PS, 16 opp. (7 UDF, 2 PR, 5 RPR, 2 SE), 1 NI
Président : Edouard SOLDANI (PS)
Var-Matin, lundi 22 mars 1982

Commentaires sur les élections cantonales de 1982 en France

Contexte
Le scrutin a lieu un peu moins d'un an après le double succès de la gauche à la présidentielle et aux législatives. Les cantons concernés appartiennent à la série de 1976, auxquels s'ajoutent 186 nouveaux cantons, surtout urbains.

Résultats

Le taux d'abstention est relativement faible (record pour des cantonales sous la Ve République), avec 31,58 % au premier tour et 29,82 % au second.
Malgré les grands espoirs du Parti socialiste après les législatives de 1981, ces élections voient le succès de l'opposition de droite, qui s'est unit pour ces cantonales, se répartissant les cantons entre ses différentes formations (RPR, les composants de l'UDF (CDS,PR,PRV,MDS), ...). La droite (RPR et UDF principalement) remportent ainsi 264 sièges de conseillers généraux en plus, la gauche en perdant 98.
Parmi les vaincus, le Parti socialiste limite les dégâts avec 10 sièges en moins, mais c'est une douche froide pour les communistes qui en perdent 45, ainsi que pour les radicaux de gauche qui en perdent 28 (un tiers de leurs sièges).
La droite enregistre le gain de huit départements, pour élever son total à 59 présidences sur 95.


Source : Le Monde des 16 et 23 mars 1982



Autres documents sur les élections cantonales de 1982 [source : archives Jean-Claude AUTRAN]
Verbatim...

- Saint-Mandrier - La Seyne-Sud - Votre canton : Brochure de 20 pages, couverture couleur (bilan du mandat du Dr. Arthur PAECHT.
Titres des pages suivantes du document : Entretien avec Max Juvénal, maire de Saint-Mandrier - Le veilleur de la presqu'île : Saint-Mandrier - La chapelle des mécaniciens de Saint-Mandrier - Le cimetière franco-italien - Le C.I.L. des Sablettes : construire des équipements adaptés au site - Historique et mystérieux : le fort Balaguier - Accueillant et original : le port sauvage - Notre-Dame (par J.-L. Respaud) - Une paroisse en pleine expansion - La Boule Saint-Elmoise est un des clubs actifs bien de chez nous - Les véliplanchistes de Saint-Mandrier - Le Tir-Club de la Presqu'île : un club de tir réputé, mais aussi une école sérieuse - Dévouée et efficace, l'Anfanoma, section de La Seyne, est bien vivante - La mytiliculture demain ? - Saint-Elme : doit aussi rester un port de pêche - Collège Jean L'Herminier : un équipement qui a changé la vie des habitants de Tamaris jusqu'à Fabrégas - Le nouveau stade de Saint-Mandrier - Le canton est aussi universitaire : Sur les bords du Lazaret, la faculté travaille - Le Groupe des Ecoles de Mécaniciens (G.E.M.) - Ce Centre d'Instruction Navale (C.I.N.) - Equipements nouveaux : Le Centre de distribution décentralisé - Un cimetière plus marin que celui de Valéry - De bien agréables habitations à loyer modéré.
- Le Défi, Spécial Elections Cantonales, document de 16 pages de l'Union des Démocrates Seynois (mars 1982) : « Assez de changement » - « Gardons notre conseiller général » - « Editorial », par André MORITZ, Directeur de la Pblication du DÉFI - « Docteur PAECHT qui êtes vous ? - Le profil - Le médecin du canton » - « Une vie publique au service de ses administrés » - « Le sursaut », par le Dr PAECHT - « Une preuve cantonale des mensonges socialo-communistes » - « Le franc : merci à MONORY... et accessoirement aux spéculateurs » - « Vu à La Seyne : Sinistre plan DAVIGNON, L'esprit de famille, Au profit du "grand frère"... jumeau ! Education et mensonge » - « Le coin des jeunes de l'U.D.S. : A Beaussier, c'est toujours la chienlit ; les jeunes disent non au socialisme, oui au Dr PAECHT ; arrêtons le massacre ! » - « Force tranquille, mais vraie incompétence ! Les 39 heures = mensonges. Inflation : le pire reste à venir » - L'U.D.S. vous parle : Le changement n'est pas une vertu en soi - Positif, négatif : Mauroy perd la boussole - Chômage : la machine s'emballe : 25 % de chômeurs en plus entre octobre 1980 et octobre 1981 ; 21 % de moins pour les offres d'emploi » - « Les indiscrétions de la savate » - « Pousse toi d'là, qu'j'm'y mette !!! ».
- Var-Matin, lundi 22 mars 1982 : A la Une : « Cantonales : On a encore plus voté - Premier tour confirmé - L'opposition gagne 267 sièges. Le P.S. a le plus grand nombre d'élus (504) - Sont élus ou réélus dans le Var : Jean-Marie BERTRAND, Gabriel DE COMBRET, Paul EMERIC, Dr André GAYRARD, Dr Pierre GOUTX, Guy GUIGOU, Guy MENUT, William NIRONI, Dr Arthur PAECHT, Roland THEVENET, Dr Jean VITEL » - Le nouveau conseil général : Socialistes 18 ; Communistes 6 ; Opposition 16 ; Non-inscrit 1 » - La répartition politique des conseils généraux : Majorité 36 ; Opposition 55 ; Incertain 1 ; A égalité : 3 ».


Poussée à gauche¬mais l'U 0 F confirme son implantation

Marqué, hier encore, par une forte participation (66, l '16), le second tour des élections cantonales a été fertile en surprises.
Pour la première fois. Hyères aura un conseiller général socialiste. Succès enregistré sur le fil. M. Jean-François Barrau enlève le siège avec deux voix d'avance sur Mlle Angèle Sorba (U.D.F.).
Déjouant certaines prévisions, le P.S. accroît la majorité dont il disposait au sein de l'assemblée départementale. Avec les apparentés, die sera désormais de 22 sièges sur 41 (plus 1). Outre le canton d'Hyères, les socialistes enlèvent Slx-Pours et Ollioules. Et conserventles slèges du Muy, de Saint-Tropez et de Tavernes.
De son côté, le P.e. élargit sa représentation toulonnaise.
Mme Danielle De March a battu M. André Seguin <t,J.D.F.) conseiller général sortant du Ile canton.
Déjà représentés dans le VIII< par M. Pizard, les communls¬tes disposent désormais de deux sièges.
L'U. D. F. est la' seule formation de la majorité qui sort renforréc de cette compétition. M. Léotard l'avait emporté à Fréjus dès le premier tour. Hier, M. Cestor a été élu à Brignoles, M. Massi à Toulon 5< et M. Orsini à Toulon 9·.
Malgré la perte du ne canton, la formation glscardienne (Glad compris) gagne donc deux sièges.
LES RESULTATS DANS L'ARRONDISSEMENT DE BRIGNOLES
Besse où il était opposé à M. Hubert Falco (U.D.F.).
Un peu plus serré est le résultat à Tavernes. M. Clément Denans (P.S.) retrouve son siège. Mais son adversaire, M. Raymond Carrière, rèaltse un bon score (44.2 %). Nette· ment majoritaire à Sillans et à Fox·Amphoux, M. Carrière est distancé à Montmeyan, Régusse et surtout Artignosc et Tavernes.
M. Paul Barles. conseiller général sortant (S. E.) a gagné la bataille de Saint·Maximin. Son adversaire, Mlle Martine Codron (P.e.). ne retrouve pas toutes les voix de la gauche. Il s'en faut de trois cents suffrages. Par contre, M. Barles accroit très sensiblement son score du premier tour (plus 1.388).
Il est permis de penser que des considérations locales ont joué, M. Barles siégeait à'l'assemblée départementale parmi
    les apparentés socialistes.     .
A Brignoles. la position de la municipalité Tirard va devenir inconfortable. C'est un élu de la minorité, M. Jacques Cestor (U. D. F.), qui enlève le siège de conseiller général, battant de 584 voix le candidat communiste, M. Marius
Barbier.
En tête à Vins, Tourves, Camps, le candidat de la gauche est distancé à La Celle, Le Val, mais surtout à Brignoles (P.e. :
•    1.828; U.D.F. : 2.670).
DANS l' ARRONDISSEMENT DE DRAGUIGNAN
politique.~.Ainsl, d StrashOUI'K, c est li! .'lec,eTUIfe U CIUI (fm"'l/~ UVI,
·-----Les ré,

M. BERNARD STASI. vice-pr'.ldent du C.D.S.: rr La majorité tient le coup. Bien sûr l'opposition progresse. /1 était normal que dans les réglons touchées par /0 crise, elle ait bénéficié des suffrages de l'/nquiétude et de la co/ère. L'U.D.F. -s'affirme comme la force princlpo/e de /0 maJorité, la dynamique encre ses composantes a joué JI.
M, MICHEL CREPEAU, président du M.R,G, Q souligné que

Jè second tour des élections con~rme la poussée de la gauche enregistrée lors du premier tour, rr ce dont le Mouvement des radicaux de gauche se félie/te JJ.

Cette élection, a ajouté M. Crepeau, est « une défaite, une condomnatlon formelle de la politique a.Jrre·Glscard. En un mot, le président de la République a réussi à faire élire son ms mais il (1 ~rdu les êlection$ JJ.
M. FRANÇOIS MITTERRAND a déclaré que le Parti socialiste
(( va enregistrer, d l'issue du second tour des ~Iectlons cantonales, un grand
succès supérieur à ce qu'il en attendait )).
VOIX~ ~~fr76îi~moon;üélë;f,-éQmmicjnt'tâ Pérsiswocé"'êiê iiirtwome-ûn,éé,,"fè
dan~ 1 éJcc;torat de gauche.
LES RESULTA TS
1         1 . SAINT·MARTIN-VESUBIE
    04 ALPES DE H.P.     Chomicki (soc.) 523. Elu; Ker.
mes (D.M.F.> 520.
NOVERS·SUR·JABRON Bemard UDF 297 élu. Marin Soc. sort 250.
RLEZ
ANTIBES SUD Lavitola (oorn.) 5.204.
. Donnet CDVG) 6.326 élu.
Cardi (UDF> 3.795.
Derigon (Corn) sort. NSRP.
NICE X
Pasquetti (Corn).
Martin (sort UDf) réélu.
NICE XI

Caressa (Corn. sort) réélu. Guillaud (UDF CGM SOr1.) réélu.
NICE V
Dupont (soc.) 6.344.
Médecin (dép. M !lice sort.
UDF·PAI) 6.470 réélu.
NICE VIII

Dumas Lairole (UDf-PR1) élu. Femand lcart (dép UDF sort.> NSRP.
L'ESCARENE

Mme Corniglion lCO':'.. sort.) réélue.
V.ILLEFRANCHE
Dunan (DMF sortJ réélu
FORCALQ.uIER

Delorme Prés. SG Soc. sort. réélu.
REILLANNE
André RPR sort. réélu.

SAINT .ANDRE·LES·ALPES Raybaud soc. sort. réélu.
VOLONNE
Escanelt soc. 2.652 élu. Bourdet RPR sort. 2.089.
BANON
Castor SOC sort réêlu.
CASTELLANE

Boniface DVG 44 \ élu. lem soc.. sort.
MANOSCWE-IIORD Honde RDG tICIrt. reélu.

M. André Cabasse (P.S.) a été facilement élu dans le canton du Muy. En tête dans les trois communes, le maire de Roquebrune obtient finalement 4.022 voix contre 1.881 à M. François Barone (U.D.F.). le P.S. garde ainsi le siège qui
était détenu en 1973 par M. Aymard.     .'

A samt-rrooez. défaite de M. Bernard Blua (U.D.F.). le maire de la ci lé du Bailli n'a pu combler le handicap du premier tour. Son adversaire socialiste, M. Albert Raphaël. le précède dans six communes dont Saint·Tropez (-1.841 voix contre 1.522 à M. Slua). Seul Le Rayol donne la majorité au candidat U.D.F.
Le dt:sistl!tllenttMdif du docteur Philippe Héritier (U.D. F.) a bien servi M. René Laurin. Le conseiller général-maire de . Salnt-Raphaël son vainqueur de l'élection triangulaire Qui l'opposait à M. Henri Laugler (P.S.) et au docteur Henri Girod (S.E.).
Au premier tour, la gauche (P.e., P.S., M.R.G.) avait totalisé 3.346 voix. Hier. M. Laugier en a retrouvé 3.066. Les suffrages manquants se sont portés, semble-t-il. sur le nom du docteur Girod. Mais M. laurin était hors d'atteinte ....
DANS L'ARRONDISSEMENT DE TOULO

A Hyères. le suspense aura duré toute la soirée. Battu aux élections municipales partielles, M. Jean- François Barrau (PS) a pris sa revanche. II représentera la cité des Palmiers à l'assemblée départementale. Mais il s'en est fallu de deux voix ...
En tête dans sept bureaux de vote à Hvères-commune.
Mlle Angèle Sorba. conseiller général sortant (UDF) est distancée dans quatre autres. Et M. Barrau la précède aussi à Giens. l'Almanarre, La Bavorre, La Capte, Porquerolles, Le levant, Port-Cros, l'Ayguade et bien entendu aux Salins.
Au premier tour, la gauche avait un retard de 388 voix. P.e. et P.S. totalisaient 6.870 suffrages. Hier. M. Barrau a obtenu 7.825 voix contre 7.823 à Mlle Sorba. Mais il y a eu 1.640 électeurs de plus.
Ont peut penser que, dans leur grande majorité. ils ont VOlé
pour le P.S.
. Surprise aussi à Six-Four~. Le docteur Alain Bombard (PS)
enlève avec 52,90 % des voix le siège du docteur Antoine Baptiste, maire de la cité (soutien UDF), Ici encore, on a dénombré 1.221 votants de plus.
Dans le canton d'Ollioules, le jeune sénateur socialiste,
N.    Guy Durbec (PS) a fait le « trou ».     (
57.70 % des suffrages, Parti d'Ollioules, localité dont il est
maire avec 1.6')'1) volx d'avance, M. Durbec précède l'élu sortant. M. Jean "Brunei (UDF) ci Bandol. Evenos ct même a Sanary.
M. Maurice Delplace (PC) l'emporte dans le canton de La Valette. L'écart est de 899 suffrages. Le maire de La Garde doit sa victoire à l'excellent score réalisé dans la ville qu'il administre. Son adversaire, M. Jacques Roux (SE) le précède en effet à la Valette el au Pradet.
Autre sujet de satisfaction pour le P.C.. la victoire
remnortèe Dar Mme De MaTch dans le 2· canton.

rf'rtes. çe seCIPlir de TOUIOIi avau OOtltlC Ull<: lI""Jv.I>~ .>. r., paies de mars 1':111 t:l dUA. Il.blJlum.... .... . .. _. -,-- - ..... ~~.
hier a t'lé serrée. -Mme De MardI l'emporte de ~} YOlX sur
M.    André Seguin, conseiller général sortant (UDF). 1 Dans le 5e ranton de Toulon. la réélection de M. Mar~e Massi (UDF) ne pouvait faire de. doute. Elle est acquise
e enr : 2575 voix COli cre 1.426 a M. FrançOIs Le Gall (P<? lar~~n, I~ ~unicipali[é de Toulon compense avec le.succe~ de M. Paul Orsini (UDF) dans le 9" canton. la perte .du Siège de
    M Seguin dans le 2e•     .
. La baraille a été' serrée plus qu'on ne le pensair :
..:558 suffrages séparent M. Orsini de M. Fouchler (PC), La lIauche améliore Ici son score du premier tour.














Retour à la page : Autres élections cantonales

Retour à la page : Les élections à La Seyne-sur-Mer depuis 1945

Retour à la page : Documents divers sur l'histoire de La Seyne-sur-Mer

Retour à la page d'accueil du site



Marius AUTRAN et
Jean-Claude AUTRAN
jcautran.free.fr


Accès aux oeuvres complètes
de Marius AUTRAN
Biographie
de Marius AUTRAN
Biographies familiales
et autobiographie de Marius AUTRAN
Pages généalogiques
Forum du site
Encyclopédie des
rues de La Seyne
Lexique des termes
provençaux
Dictionnaire du
Mouvement ouvrier et social seynois
Documents divers sur l'histoire
de La Seyne
Les élections à La Seyne depuis 1945
Chronologie de
l'histoire de La Seyne
La Seyne de A à Z
Archives, souvenirs et écrits divers
de Marius AUTRAN
Archives, souvenirs et écrits divers
de Jean-Claude AUTRAN
Avis de recherches
Informations
légales sur le site

Administrateur du site : Jean-Claude Autran 2016