La Seyne-sur-Mer, La Seyne-sur-Mer, La Seyne-sur-Mer
Les élections à La Seyne-sur-Mer depuis 1945
jcautran.free.fr
Page d'accueil du site

Documents divers sur l'histoire de La Seyne
Toutes les élections à La Seyne
Les autres élections cantonales
Elections cantonales des 7 et 14 mars 1976

(Canton de La Seyne-sud - Saint-Mandrier)

Autres élections cantonales : 1945, 1949, 1955, 1961, 1967, 1973(N), 1973(S), 1976, 1979, 1982, 1985, 1986, 1988, 1992(1), 1992(2), 1994, 1998, 2001, 2004, 2008, 2011

 
Généralités sur ces élections cantonales et sur le mode de scrutin
Candidats, bulletins de vote et professions de foi
Résultats du 1er tour
Candidats présents au 2e tour
Résultats du 2e tour
Composition du nouveau Conseil Général du Var
Commentaires sur les élections cantonales de 2011 en France
Autres informations sur les élections cantonales de 1979


Généralités sur ces élections cantonales et sur le mode de scrutin

Les élections cantonales se déroulent au scrutin majoritaire uninominal au suffrage universel direct. Depuis le début de la IIIe République, la durée du mandat des conseillers généraux est fixée à 6 ans. Leur renouvellement se fait par moitié tous les 3 ans.
On parle de série pour différencier les deux groupes distinct de conseillers généraux.
La circonscription électorale pour l'élection des conseillers généraux est le canton.
Pour chaque canton, un conseiller général est élu au scrutin uninominal majoritaire à 2 tours :
- un candidat est élu au premier tour s'il a recueilli la majorité absolue des suffrages exprimés et au moins 25 % des inscrits ;
- les 2 candidats arrivés en tête peuvent se maintenir au second tour. Les candidats suivants peuvent se maintenir seulement s'ils ont obtenu un nombre de suffrages au moins égal à 10 % des électeurs inscrits ;
- le candidat élu au second tour est celui qui obtient le plus grand nombre de suffrages, quel que soit le taux de participation. En cas d'égalité de suffrages (rare sans être impossible), le plus âgé remporte les élections.

Les élections cantonales françaises de 1976 pourvoient au renouvellement du poste de conseiller général dans la moitié des cantons français dite série 2, pour un mandat de six ans. Les premiers tours sont fixés au 7 mars 1976 et les seconds tours éventuels au 14 mars 1976.



Candidats, bulletins de vote et professions de foi

4 candidats étaient en compétition au scrutin majoritaire à 2 tours :


M. Marcel BARBERO, Parti Socialiste


M. Jean-Paul GIOVANELLA, Mouvement Démocrate


M. Arthur PAECHT, Majorité Présidentielle - Républicains Indépendants


M. Jean SPRECHER, Parti Communiste




Résultats du premier tour


Nombre
% / inscrits

Inscrits

10 769
100,00 %

Abstentions

  4 654
  43,22 %

Votants

  6 115
  56,78 %


Nombre
% / votants

Blancs et nuls

    118
 1,93 %

Exprimés

  5 997
98,07 %

Voix % / exprimés Résultat
  • M. Marcel BARBERO, P.S.
  • M. J.-P. GIOVANELLA, M.D.
  • M. Arthur PAECHT, M.P.R.I.
  • M. Jean SPRECHER, P.C.

1 403
   361
2 507
1 726


23,40 %
  6,02 %
41,80 %
28,78 %

BAL
BAL
BAL
BAL

Var-Matin - République, 8 Mars 1976
Var-Matin - République, 8 Mars 1976




Candidats présents au second tour

M. Jean-Paul GIOVANELLA, Mouvement Démocrate


M. Arthur PAECHT, Majorité Présidentielle - Républicains Indépendants


M. Jean SPRECHER, Parti Communiste

Résultats du deuxième tour :


Nombre
% / inscrits

Inscrits

10 769
100,00 %

Abstentions

4017
37,30 %

Votants

6 752
62,70 %


Nombre
% / votants

Blancs et nuls

    176
  2,61 %

Exprimés

 6 576
97,39 %

Voix % / exprimés Résultats
  • M. Arthur PAECHT, M.P.R.I.
  • M. Jean SPRECHER, P.C.
  • M. J.-P. GIOVANELLA, M.D.
3 336
2 960
  280
50,73 %
45,01 %
  4,26 %
RÉÉLU
-
-

Var-Matin - République, 15 Mars 1976, page 19
Var-Matin - République, 15 Mars 1976, page 5


Composition du nouveau conseil général du Var (41 membres)


Cantons renouvelables en mars 1976 :




Cantons pourvus au premier tour :


Toulon 1 : Fabien FOGACCI (S.E., Act. Municip.), élu
Aups : Pierre ROLLANDY (App. P.S.), élu
Barjols : William NIRONI (P.C.F.), élu
La Crau : Louis PALAZY (S.E., Div. dr.), réélu


Cantons pourvus au deuxième tour :
Toulon, 3e canton : Jean VITEL (A.M.D.), réélu
Toulon, 4e canton : François TRUCY (A.M.D.), élu
Toulon, 6e canton : Maurice ARRECKX (R.I.), réélu
Toulon, 7e canton : Louis BERNARDI (M.P.), réélu
Toulon : 8e canton : Jacques PIZARD (P.C.), élu
Solliès-Pont : Guy MENUT (P.S.), élu
Le Beausset : Auguste AMIC (P.S.), élu
Grimaud : Alfred MAX (P.S.), réélu (*)
Cotignac : Paul REBOUL (S.E.), élu
Fayence : Robert FABRE (App. P.S.), élu
Draguignan : André GAYRARD (P.S.), réélu
Collobrières : Louis RAVELLO (P.S.), réélu
Saint-Mandrier : Arthur PAECHT (R.I.), réélu
Comps : Félix LEVAVASSEUR (S.E.), réélu

(*) Sera remplacé en 1978 par Patrick GLO, PS

Var-Matin - République, 15 Mars 1976, page 1



Var-Matin - République, 15 Mars 1976, page 19


Ancien conseil (1973) : 4 PC, 18 PS, 7 UDR, 1 Rép. Ind., 7 Div. dr.
Président : M. Édouard SOLDANI (P.S.), élu du canton de Lorgues, sénateur

Nouveau conseil (1976) : 5 PC, 17 PS, 3 app. PS, 16 maj. (4 UDR, 2 RI, 1 Cent., 1 maj. pr., 8 SE)
Président : Edouard SOLDANI (PS)


Commentaires sur les élections cantonales de 2011 en France

Les élections se soldent par une "très nette victoire de la gauche". On assiste à une forte poussée socialiste, qui agit comme un coup de semonce pour le gouvernement de droite de Jacques Chirac. Le PS gagne 194 sièges de conseils généraux et le PCF, 75, tandis que, à droite, l'UDR en perd 48 et les RI, 36.

Au total, les partis du Programme commun (PS, PCF et MRG) obtiennent 51.49 % (répartis en 26.28 % pour le PS et 22.82 % pour le PCF). Les partis de la majorité (UDR et RI) représentent 43.61 %.

A l'issue de ces élections, quinze conseils généraux passent à gauche. Le rapport de force est cependant toujours favorable à la majorité de droite qui conserve le présidence de 54 conseils contre 41 à la gauche.

L'échec de la majorité provoque l'accroissement des divergences entre le Président Valéry Giscard d'Estaing et son Premier ministre, qui démissionnera quelques mois plus tard.


Le taux d'abstention s'élève à 46.56 %.

Suffrages %Sièges
Extrême-gauche 86 141 0,828
Parti communiste français 2 409 040 22,83249
Parti socialiste 2 773 786 26,28520
Mouvement des radicaux de gauche 253 158 2,4084
Divers gauche 425 485 4,03100
Centre gauche majorité 527 737 5,00116
Centre Démocrate527 3095,0098
Centre Démocratie et Progrès178 1081,6940
Divers modérés majorité959 3419,09208
Républicains indépendants903 4578,56182
Indépendants 306 537 2,9069
Union des démocrates pour la République 1 139 258 0,607
Divers droite 63 511 10,80182
Total10 552 868
1 863

Source : France Politique.fr



Sources

Archives J.-C. Autran

- L'Echo des Plaines, Bulletin de la cellule Les Plaines du P.C.F., n° 17, décembre 1975, annonçant la candidature de Jean Sprecher aux élections cantonales de mars 1976
- Var-Matin - République du lundi 8 mars 1976 : Résultats du premier tour des cantonales
- Var-Matin - République du lundi 15 mars 1976 : A la une : « Poussée de la gauche confirmée - Le Parti Socialiste accentue sa percée - Onze conseils généraux (dont la Corse-du-Sud) basculent dans le camp de l'opposition » - Pages 18-20 : Les résultats du deuxième tour à Toulon, dans le Var et dans la région » - « Les réactions de l'opposition (François Mitterrand, Georges Marchais, Robert Fabre) et de la majorité (André Bord, André Rossi, Françoise Giroud, Jean Lecanuet) ».
- L'Humanité du lundi 15 mars 1976 : « Le deuxième tour confirme la volonté de changement des électeurs - Le Parti Communiste gagne soixante-douze sièges - Revers sérieux de la droite qui perd la majorité dans une dizaine de départements »
L'Humanité du mardi 16 mars 1976 : Suite des résultats des élections cantonales (Canton de Saint-Mandrier, page 11)
- Document manuscrit de Marius Autran, avec la répartition des votes, bureau par bureau pour les 1er et 2e tours
- Divers articles du Petit Varois - La Marseillaise du premier trimestre 1976 : « Jean Sprecher a présenté devant la presse le programme du P.C.F. pour le Var et le canton de La Seyne-Sud - Saint-Mandrier » - « Jean SPRECHER : "Il faut un conseiller général communiste qui défendra les intérêts du canton La Seyne-Sud - Saint-Mandrier" » - « Inauguration du restaurant scolaire des Sablettes. Jean SPRECHER : "De nombreux projets concernant les quartiers Sud" » - Après l'inauguration du restaurant scolaire des Sablettes. Jean SPRECHER : "Le conseil municipal a fait son devoir. Le gouvernement a-t-il fait le sien ?" »
Sites internet

Wikipedia
France Politique.fr



Retour à la page : Autres élections cantonales

Retour à la page : Les élections à La Seyne-sur-Mer depuis 1945

Retour à la page : Documents divers sur l'histoire de La Seyne-sur-Mer

Retour à la page d'accueil du site



Marius AUTRAN et
Jean-Claude AUTRAN
jcautran.free.fr


Accès aux oeuvres complètes
de Marius AUTRAN
Biographie
de Marius AUTRAN
Biographies familiales
et autobiographie de Marius AUTRAN
Pages généalogiques
Forum du site
Encyclopédie des
rues de La Seyne
Lexique des termes
provençaux
Dictionnaire du
Mouvement ouvrier et social seynois
Documents divers sur l'histoire
de La Seyne
Les élections à La Seyne depuis 1945
Chronologie de
l'histoire de La Seyne
La Seyne de A à Z
Archives, souvenirs et écrits divers
de Marius AUTRAN
Archives, souvenirs et écrits divers
de Jean-Claude AUTRAN
Avis de recherches
Informations
légales sur le site

Administrateur du site : Jean-Claude Autran 2016