La Seyne-sur-Mer (Var)   Histoire de La Seyne-sur-Mer (Var)
Lexique des termes provençaux et des « mots d'ici »

Lettre R

Retour à l'index alphabétique



Rababèu

Radoteur, rabâcheur. Faire veni rababèu : Faire perdre la tête. [D'autres régions disent repèpi ou repàpi].

Rabocher

Rapporter, dénoncer quelqu'un, moucharder. Terme très vivant, mais origine provençale incertaine. Peut-être de même étymologie que rabâcheur (rababèu ?).

Raclùn

Avoir le raclùn : avoir la gorge qui râcle, rascléger (cf. s'escura, avoir le caburni).

Radasse (n.f.)

Femme fainéante, qui se traîne (prov. se radassa, se traîner, se vautrer, se rouler à terre ; arg. radasse, prostituée qui racole sur la voie publique).

Radassière

Sorte d'ancien canapé, où l'on pouvait se vautrer (se radassa). Lorsque George Sand s'installa à Tamaris, le piano du propriétaire fut transformé en étagère, mais la radassière fut respectée et utilisée.

Radet

Petite rade, petit port. Le premier port de La Sagno était vraisemblablement situé à l'emplacement actuel de la place Martel Esprit. Le nom primitif de cette place (place Bourradet) viendrait peut-être de lou radet, la petite rade.

Rai

Filet d'eau, courant, écoulement. Le Rayolet, petit rai, est l'une des sources du massif de Sicié. Désigne aussi un mince filet de liquide : un rai d'huile d'olive.

Raie

Rangée, ligne de semis (en agriculture). Je viens de faire une raie de pois-chiches.

Raille

Bande, ensemble d'individus peu recommandables, fédération amicale de petits voyous (étymologie obscure, peut-être du prov. rai, troupeau, grand nombre ?). Terme parfois utilisé pour désigner plus simplement une bande de copains de jeu d'un même quartier. Les batailles rangées (la dure) que se livraient la raille de La Loubière et la raille de Besagne étaient particulièrement sanglantes, car les pierres étaient souvent remplacées par des billes de roulements... Malheur à qui était touché !... (JD).

Rainé (n.m.)

Crécelle, petit jouet ou instrument constitué par un moulinet et une languette de bois flexible (de rena, raina, grogner, se plaindre ??).

Rairestèu, rais-rastèu

Garance sauvage, garance voyageuse, plante dont les aspérités accrochent comme un rateau (rastèu), de la famille des rubiacées (Rubia peregrina) dont la forme cultivée a été utilisée pour produire la garance, colorant rouge (cf. rastelet).

Raïsse

(Prov. raisso) Averse, ondée de pluie. En terme de marine, désigne également un coup de vent, une rafale. Sur nos rivages, c'est aussi la risée créée par le levagnoou, vent du matin venant de l'Est.

Ramener

Utilisé comme verbe intransitif, peut signifier : rattraper un concurrent ou un groupe de coureurs par lequel on a été distancé.

Ramente

(Prov. ramento) Chose de peu de valeur, bagatelle. Par exemple, petit poisson de soupe pour les chats (cf. peissalho), balayures. Le terme désigne aussi un va-nu-pieds.

Ran-tan-plan

Rataplan, onomatopée du bruit du tambour. « Ran-tan-plan tiro-liro ! Lei sordat se retiroun ! N'en reste plus que dous Que an lou cuou merdous ! » (chanson populaire).

Rapia

Avare, radin, qui va jusqu'à voler (du verbe prov. rapia, rapina, rapiner, voler, marauder) (voir aussi grinchou, rascous, raspi ou rastègue). [rapia est une forme utilisée localement : en bon provençal, le substantif pour avare serait plutôt rapihaire].

Rapounchou, rampouchou

Nom donné à diverses plantes sauvages comestibles, qui, selon les lieux peuvent être : la Raiponce, ou Campanule raiponce (Campanula rapunculus), le Laiteron rude (Sonchus asper), etc., et même [terme davantage utilisé dans le Tarn et l'Aveyron] les jeunes pousses de Tamier (Tamus communis).

Rapugue

Grappillon, ou grappe de raisin murie tardivement et restant après la vendange, que l'on peut grappiller pour faire du vin de rapugue.

Rapuguer

Coller, fixer avec de la colle (prov. rapega, rampega, empega). Le rapugué désigne familièrement l'épi de certaines graminées, particulièrement celui la sétaire (Setaria viridis), qui porte de nombreuses soies rugueuses et s'accrochant fortement aux vêtements ou aux chaussures. La même racine rapegoun est utilisée pour désigner d'autres plantes hérissées de petits crochets, par exemple rapegue pour le gaillet gratteron (Galium Aparine), ou rapeguiéu pour la garance voyageuse (Rubia peregrina).

Raque

(Prov. raco) Rafle de raisin, grappe dont on a enlevé les grains, ou encore marc de vendange que l'on destine à la distillation (brula la raco).

Raquer

Vomir, rendre, restituer, dégobiller (prov. raca). Mot connu en argot au sens de payer. Au cavalier qui l'invitait à valser, une jeune fille répondit : « Non, merci, quand je varse (sic), je raque... ».

Rascasse

(Prov. rascasso) Scorpène, poisson à chair très estimée de nos côtes rocheuses (Scorpaena porcus, famille des scorpénidés), encore appelé crapaud de mer, ou diable de mer à cause de sa tête pourvue d'épines venimeuses et de sa grande bouche. Un rascasson

Rascasser, rescasser

Attraper à la volée (prov. recassa). Se rascasser : se raccrocher, se rattraper de justesse. Le chat, il a voulu sauter de la toiture et il a juste pu se rascasser à une branche. De rascassun : par ricochet.

Rascle !

Interjection qui exprime un espoir déçu au plan matériel ou financier, par exemple pour des raisons d'avarice. « J'attendais une part de son héritage, mais tè ! rascle ! ça m'est passé sous le nez ! » (du prov. rasclous, avare, mesquin). On pourrait dire, en français : bernique ! ou macache !).

Rascléger

Se râcler la gorge, avoir la voix caverneuse (cf. raclùn, s'escura, avoir le cabùrni).

Rascous

Teigneux (du prov. ràsco, teigne), qui a de la teigne dans les cheveux : « Vous aimez les tripes ? » « Sûr, j'en mangerais sur le crâne d'un rascous ! ». A aussi le sens d'avare. « Peirin ! Rascous ! Lou pichoun vèndra gibous ! » (Parrain ! Avare ! Le petit sera bossu !) Phrase traditionnellement adressée au parrain par les gamins rassemblés à la sortie des baptêmes.

Raspail

Un système Raspail : un montage douteux (lien avec raspaillette ?). Expression utilisée par les vieux Seynois, peut-être par antagonisme avec le système Taylor mis en place dans la construction navale synoise par les frères Taylor, ingénieurs anglais (voir notre rue Taylor), familier à nos vieux concitoyens qui avaient connu le XIXe siècle et à leur descendants (mais qu'ils confondaient sans doute avec le système Taylor, ou taylorisme, mondialement connu à la même époque, mais développé par l'ingénieur américain Frederick Winslow Taylor).

Raspaillette

A la raspaillette : à la pétanque, manière de frapper une boule, non de façon directe (au fer, en plein fer), mais après que la boule du tireur ait couru un instant sur le sol (du prov. de raspaieto, par ricochet, en effleurant, en glissant) (cf. à la bidoulette).

Rastègue

Animal décharné (ase rastegue), homme maigre et chagrin, pauvre hère. Semblerait également avoir été employé (à tort ?) avec le sens d'avare (comme rapia ou rascous).

Rastelet

Garance sauvage, garance voyageuse, plante de la famille des rubiacées (Rubia peregrina) dont la forme cultivée a été utilisée pour produire la garance, colorant rouge (cf. rairestèu ou rais-rastèu).

Rastouble

Chaume, éteule, mélange d'herbe et de chaume ramassé comme pâture (prov. restoublo). Le prego-diéu de rastouble est une race de mante religieuse (Mantis religiosa) de couleur brun paille et difficile à repérer dans le chaume.

Rataillons

Petits morceaux, petites quantités, restes divers : de nourriture, de chutes de tissus, de fils de couture, etc. (prov. rataioun, retaioun). Pour accentuer l'idée, on utilise même le pléonasme "rataillons de bouts".

Rate

Souris (du prov. rato (n.f.), la souris). [le rat se dit : lou gàrri].

Rate pénate

Chauve-souris (prov. rato-pennato, rato-penado; du prov. rato, souris, et du lat. pennata, ailée).

Ratoune

Dent, en langage enfantin (prov. ratouno).

Rauba, Róuba

Dérober, voler, ravir ; enlever une jeune fille ou une femme.

Ravachol

Etre coiffé à la Ravachol : avoir le visage hirsute, les cheveux ébourrifés (par allusion au visage de l'anarchiste François Ravachol, guillotiné en 1892, resté dans la mémoire de beaucoup de nos vieux concitoyens qui avaient connu la fin du XIXe siècle).

Ravageur

Sur nos rivages, ce vocable désignait autrefois des braconniers de la mer, qui vivaient de petits larcins et qui avaient le goût de ce qui est défendu. Ils ramassaient du bois rejeté par la mer pour se chauffer, des débris de ferraille ou d'étoffes pour en faire commerce, mais, ils n'hésitaient pas à visiter nuitamment les parcs à moules, à vider de leur contenu les nasses calées par d'autres. La gendarmerie maritime et la douane avaient fort à faire avec ces coquins dont certains s'étaient fait une auréole de gloire par leurs exploits.

Ravan

Objet mis au rebut, chose de peu de valeur, chiffon, vieil habit, vieil objet.

Ravelle

Bogue ravelle (prov. bogo-ravèu, de ravèu, qui est de rebut, qui a mauvais goût) : poisson de mer (genre Pagellus ou Sparus ?) (cf. bogue, saupe).

Ravi

Substantif qui s'applique à un individu toujours content. Dans la crèche, le Ravi, c'est l'étonné, le simple, le naïf.

Récamper

Ramener du dehors, recueillir, donner l'hospitalité (prov. recampa ; se recampa, rentrer chez soi, s'abriter, se réunir).

Récavade

Défoncement des sols effectué par le moyen d'une fourche-bêche (liché) à dents très longues pour retourner la terre jusqu'à 0,60 m de profondeur avant plantation d'un vignoble et d'un verger (du prov. cava, recava, creuser).

Refaire

Imiter (la voix, l'attitude de quelqu'un). « Très jeune, Henri Tisot s'amusait déjà à refaire ses professeurs ».

Regardelles

Manger des regardelles, être invité à manger des regardelles : expression utilisée pour décrire le peu de nourriture se trouvant dans une assiette, dîner des yeux, vivre de l'air (du prov. regardello, mets imaginaire, plaisir des yeux).

Regonfle

Remous (prov. regounfle). A La Seyne, de la rue Berny en direction du port, existait autrefois la rue Regonfle ainsi appelée en raison de l'existence d'un ruisseau souterrain débouchant dans l'angle de la darse. Sa rencontre avec les courants des eaux de la mer produisait une sorte de remous que nos anciens provençaux nommaient Lou Regounfle.

Reinard

Renard. Si sian régala mé lou reinard faisanda ! Aven ben mangea, ben bégu ! (Nous nous sommes régalés avec le renard faisandé ! Nous avons bien mangé, bien bu !).

Remède

Mot utilisé à la place de médicament, que les provençaux considèrent généralement comme un mot trop savant.

Remettre (se)

S'asseoir. « Je vous en prie, remettez-vous », dit-on à un visiteur en lui montrant un siège, ce qui équivaut à asseyez-vous (Implicitement, le fait de s'asseoir va permettre au visiteur de se remettre de sa fatigue).

Remoulaire, Reimoulou, amoulaire

Rémouleur (du prov. remoula, amoula, remòurre : émoudre, aiguiser, repasser).

Remplié

Replié à l'intérieur, rentré en dedans, en parlant d'un pan de vêtement ; plutôt associé à l'idée de faire des plis négligés et disgracieux.

Rénaire, Rénasse

Grincheux, grogneur, grondeur, qui a une humeur détestable, qui se plaint constamment et de façon désagréable (du prov. renaire, ou renasso). Ma petite-fille, elle est plutôt du genre rénasse.

Réner

Pleurnicher, se plaindre, gronder, geindre, bouder, râler (cf. cluisser).

Rendre

Vomir. « Mémé, j'ai mal au coeur ! ». « Pour rendre ? ». Voir raquer.

Répétition de mots

Les provençaux, qui sont souvent excessifs et qui n'hésitent pas à employer des pléonasmes ou des augmentatifs, pratiquent aussi la répétition de mots pour accentuer leur idée ou montrer leur contentement. Exemples : Vous hachez fin-fin-fin. Vous faites cuire petit feu - petit feu. Bonjour-bonjour, Monsieur Autran, bonjour-bonjour ! On retrouve d'ailleurs ce mot fin-fin-fin dans La gloire de mon père, de Marcel Pagnol : La marjolaine, le romarin, la sauge, le fenouil. Il fallait en bourrer le ventre de la lièvre, ou bien le hacher fin-fin-fin.

Reprocher

Provoquer des renvois (après la consommation d'un aliment). « Je préfère utiliser l'ail frais, ça me reproche moins ».

Resquiller

Glisser (prov. resquilla). A pris, en français familier, le sens de se procurer un avantage par une menue fraude, ou entrer sans payer dans une salle de spectacle, dans un véhicule de transport.

Resset, recet

Couteau-scie, scie à main d'élagueur (cf. saracou).

Restanque

(Prov. restanco, digue, barrage). Muret de pierres sèches empilées savamment pour retenir la terre arable et permettre d'étayer les étroites terrasses (ou bancau, faisso) de cultures étagées autour des collines. Les restanques suivent des tracés rappelant les courbes de niveau des cartes d'état-major.

Rester

Habiter. « Oh garri, où tu restes ? ». « Je reste à Pont de Bois ». Autre sens : se porter. « Ho ! Zé ! Comment tu restes ? » (Comment tu vas ?).

Ribe

Bord, extrémité, lisière d'un champ (prov. ribo). Il nous semble que ribe désignait aussi les raies, ou sillons, tracés parallèlement à la lisière du champ (?).

Rifouart

Raifort cultivé, radis. « Li tiroun la jaquette, lou trou dou cuou li pète ! Li tiroun lou rifouart, lou trou dou cuou li pète fouart ! ».

Riganéou

(Prov. reganèu, arbuste épineux, arbrisseau rabougri). Chène Kermès, chêne à cochenille (Quercus coccifera).

Rigaou, rigau

Rouge-gorge, oiseau passereau insectivore, genre Erithacus, famille des turdidés.

Rin, rasin

Raisin de la vendange, grappe.

Rin vierge

Salsepareille d'Europe (Smilax aspera), liane-arbrisseau épineuse et à fruits rouges en grappes, de la famille des liliacées (du prov. rin, raisin) (cf. aglariat, saliège).

Risée

Légères ondulations de la mer créées par le levagnoou, vent du matin venant de l'Est, qui gênent le travail de l'aubijaïre. (cf. raisso).

Risque pas

Equivalent de : il n'en est pas question. « Du miel, risque pas que j'en mange, c'est trop pégueux ! ».

Rivouarto, revouerto

Clématite (Clematis flammula), liane utilisée comme lien pour les fagots. Plus généralement, lien fait avec une branche tortillée.

Ròdou

Petite étendue circulaire, rond, endroit, clairière. Endroit où sont regroupés plusieurs exemplaires d'une espèce végétale. Ròdou de grame (endroit plein de chiendent), ròdou de champignons (cf. ronds de sorcières, poussées en cercle de champignons dans les prés et les bois). S'applique aussi à un rassemblement de plusieurs amis.

Roudié

Charron, ouvrier qui fait des roues (du prov. rodo, roue).

Roumaniéu, roumaniou

Romarin (Rosmarinus officinalis), arbuste de la famille des labiées.

Roumaniéu couniéu

[Romarin des lapins] Asperge sauvage, asperge à feuilles aiguës (Asparagus acutifolius) (cf. espargo-fèro).

Roumagnole

Ustensile de pêche : faisceau d'hameçons soudés autour d'un axe (cf. tóuténière).

Rouméguer

Maugréer, ronchonner, râler, ruminer (davantage usité en Languedoc ou dans le Sud-Ouest : romega). Mais y a-t-il un lien avec le provençal roumeguié, buisson de ronces et roumega, couper des ronces ?

Roumeirage, roumavage

Pèlerinage, fête patronale, fête votive.

Roumète

Terme utilisé dans une comptine populaire : « Roumète, catarinette, quant lei vendes, quatre sou, gali-gali escaragou », que l'on fredonnait à un enfant en lui grattant ou chatouillant l'intérieur de l'avant-bras. De roumeto, raie piquante, poisson de mer ; ou de roumet, petite ronce.

Roumias

Touffe de ronces, hallier, végétation de buissons épineux, inextricable.

Roumpi-couilloun, roumpi-pé, roumpi-balli, roumpi-tata

Personne qui dérange, qui importune ; casse-pieds, emmerdeur (cf. cassoti, sèque datti, tavan merdassier).

Roumpi-cuou

Rue de village en forte pente (de roumpre, casser, et cuou, cul), escalier, sentier escarpé et donc dangereux, casse-gueule.

Roumpre

Briser, casser. « Roumpèn rèn ! » (Nous ne cassons rien !), dit-on lorsqu'on paresse, qu'on se prélasse, qu'on ne fait rien de productif.

Roumpu

Cassé, brisé (part. passé du verbe prov. roumpre, briser, casser).

Roucas

Rocher. « Les Deux Frères, c'est ces deux gros roucas, en face de Sicié, où vit le poupre géant » (Légende).

Rounfladou

Ronflant (du prov. rounfla, ronfler, râler en dormant). Lou rounfladou est une zone à récifs du cap Sicié entre lesquels l'eau s'engouffre en produisant une sorte de ronflement.

Rouquier, rouquié, roucau

Genre de poissons qui fréquentent uniquement les côtes rocheuses, en particulier le Labre paon (Labrus pavo, Labrus turdus) ou le crénilabre (Crenilabrus mediterraneus). En prov. roucau (Serai countènt coume un roucau - Que vèn d'escapa dóu musclau (P. Bellot, poète marseillais).

Rouscailler

Réclamer, protester, râler, ronchonner, maugréer, se plaindre.

Rouste

Raclée, volée de coups, correction (prov. rousto) ; également, grave défaite, humiliation. Donner la rouste à un enfant ; prendre une rouste.

Roustide

Rôtie, tranche de pain rôtie, tartine grillée. Roustide (Roustido) est aussi un personnage de la Pastorale Maurel.

Roustir

Francisation du verbe prov. rousti, qui a soit le sens de rôtir, griller, soit le sens de duper, escroquer, voler, avoir à la triche. « Si vous lui laissez voir votre jeu de cartes, il va vous roustir ! ».

Rouve

Chêne : chêne Rouvre (Quercus pedunculata) ou, en Provence, chêne blanc (Quercus pubescens).

Roux (n.m.)

Le roux : Le jaune de l'oeuf (prov. rous). « Se me vendié d'uous, creiriou que li a leva lei rous » (s'il me vendait des oeufs, je croirais qu'il a enlevé les jaunes), dit-on à propos d'un avare.

Ruiguer

Ronger (par exemple, une carcasse jusqu'à l'os) (prov. rouiga, rousiga).

Ruiner

Détériorer, blesser, faire mal. (conséquence d'une bagarre) : « Mais qu'est-ce que vous lui avez fait à cet homme ? Vous l'avez complètement ruiné ! ».

Rumi Rumine. La brebis, elle rumi.

Ruscle (n.m.)

Appétit dévorant. « Ai lou ruscle » (je meurs de faim).

Ruscle (n.m.)

Averse passagère, pluie qui fouette, pluie battante (cf. chavano, raisso).

Rusque (n.f.)

Écorce de pin pilée, riche en tanin, dont on faisait un bouillon pour imprégner le coton, le chanvre des filets de pêche, et même le liège des flotteurs (prov. rusco). La rusco était broyée dans un moulin à rusco (cf. moulin à tencho). Le terme s'applique à l'écorce de melon, de courgette, etc. : manger le melon jusqu'à la rusque.

Rusquet

Ustensile de pêche : flotteur constitué d'un morceau de liège taillé en cylindre court et portant au dessous un fil muni d'un hameçon. Appâté avec un simple morceau de pain, le rusquet permet de pêcher des blades.




Accès aux autres lettres du lexique :

Retour à la page d'accueil du site



Marius AUTRAN et
Jean-Claude AUTRAN
jcautran.free.fr


Accès aux œuvres complètes
de Marius AUTRAN
Biographie
de Marius AUTRAN
Biographies familiales
et autobiographie de Marius AUTRAN
Pages généalogiques
Forum du site
Encyclopédie des
rues de La Seyne
Lexique des termes
provençaux
Dictionnaire du
Mouvement ouvrier et social seynois
Documents divers sur l'histoire
de La Seyne
Les élections à La Seyne depuis 1945
Chronologie de
l'histoire de La Seyne
La Seyne de A à Z
Archives, souvenirs et écrits divers
de Marius AUTRAN
Archives, souvenirs et écrits divers
de Jean-Claude AUTRAN
Avis de recherches
Informations
légales sur le site

Jean-Claude Autran 2016